Aspergers travaillant dans l'enseignement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Antigone
Passionné
Messages : 322
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#301 Message par Antigone » samedi 8 janvier 2022 à 9:25

Echolalie a écrit :yant décidé de changer d'orientation professionnelle, je me lance à présent dans l'enseignement. Je viens de recevoir ma première affectation en tant que prof de lettres dans le secondaire (collège) et je sollicite auprès de vous quelques conseils car me voilà lâché dans la jungle sans aucune indication.
Je ne peux pas donner de réponse très précises parce que je suis dans le premier degré. Je te donne des pistes qui fonctionneront, j'espère, pour le second degré ?
La première question, je pense c'est de savoir si tes élèves ont un manuel et des listes de livres à lire. La plupart des manuels disposent de guide pédagogique, destiné à l'enseignant. A l'intérieur, tu y trouve tout le détail de la séance en général (plus ou moins détaillé selon l'éditeur). Pour les listes de livre à lire, il s'agit souvent d'édition scolaire et quand tu vas sur le site de l'éditeur ils proposent des pistes pédagogique, voir des fiches séances
Le manuel a mon avis c'est la base. Tu le suis au plus proche pour un début de carrière et petit à petit tu pourras y apporter tes modifications, amélioartions en fonction de tes besoins et de ceux de tes élèves. En plus tu en auras besoin parce que sinon tu vas passer ta vie à faire des photocopies.

Si les élèves n'ont pas de manuels attitrés, je te conseillerai de te rendre à l'INSPE ou à la biblioothèque Canopé la plus proche de chez toi. Là ils disposent de plein de manuels scolaires que tu peux consulter, en chercher un qui te plaise pas trop mal et l'emprunter.

Il existe aussi sur Gigatribe des groupes de PE qui partagent leurs ressources et notamment leurs manuels numérisés. Ca évite de payer et ça permet de jongler sur plusieurs supports .Il faut essayer de trouver le groupe gigatribe collège via facebook je pense et demander à être admise. Avec le logiciel et les noms d'utilisateurs tu pourras trouver des documents.

Enfin, mais d'après mon expérience, il faut garder ça pour la fin il doit bien exister des blogs de profs, sites ou groupe FB où les enseignants s'échangent des documents. Par contre, pour l'avoir expérimenté, je déconseille de commencer par ça. Lorsqu'on débute, on se retrouve vite noyée par les milliards de propositions . Ne pas oublier également que si vous les avez trouvé sur le net, les élèves les trouveront aussi... ainsi que leurs parents, les inspecteurs. Personnellement,je commence par construire mes "cours" avec les manuels, puis - QUAND J'AI LE TEMPS !!!!!! - je tape le nom de la notion travaillé sur internet et je regarde si je peux piocher une ou deux idées pour approfondir, ou rendre plus ludique. Mais attention, il y a de tout sur le net. Et surtout c'est chronophage. On a envie de faire tout ce que font les collègues, et on oublie qu'ils en sont à leur 20ème année d'enseignement donc que nous ne sommes pas égaux face aux temps de préps.

Dernier conseil : ne pas se laisser vampiriser par la préparationd es cours à mon avis, surtout en secondaire où vous devez avoir des heures de correction de copie. Ma conseillère péda m'aavit dit de choisir sur chaque semaine une notion, un objectif que je travaillais en créant ma séquence et pour le reste prendre du clé en main en suivant le manuel. Puis la semaine d'après on fait pareil avec une autre notion, et petit à petit on construit son enseignement. Mais pas tout d'un coup au risque de devenir fou.

Bon courage (le collège pour moi c'est l'équivalent de l'enfer :mrgreen: )
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Lili2019
Régulier
Messages : 31
Enregistré le : mercredi 19 janvier 2022 à 9:48

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#302 Message par Lili2019 » mercredi 19 janvier 2022 à 14:37

Bonjour,

J'ai été enseignante en collèges difficiles et très difficiles pendant des décennies. La vie de famille en plus du travail + les mesures qu'on a imposées aux élèves après le déconfinement (qui m'ont profondément heurtée) ont débouché sur un énième burn out qui a marqué le point final de ma carrière. C'était pourtant mon intérêt spécifique majeur.

Aujourd'hui, je me repose :D et plus tard, viendra le reclassement. J'ai été déclarée inapte à ma profession à ma demande et celle de mon médecin.

En ce qui me concerne, au vu de ma fatigue et de la dégradation extrême de nos conditions de travail, j'estime être partie au bon moment même si cela a été un deuil difficile.J'ai passionnément aimé mon métier mais ma santé et ma famille passent avant.

Belle continuation à tous.tes
Diag HP en 2014, diag TSA en 2019 confirmé par un 2ème bilan en 2021

Tree
Adepte
Messages : 206
Enregistré le : vendredi 30 avril 2021 à 8:45

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#303 Message par Tree » mercredi 19 janvier 2022 à 19:20

Il y a pas mal d'enseignants autistes, j'ai l'impression.
Il y en a pas mal qui font des burn outs aussi, voire qui mettent un terme à leur carrière pour faire autre chose.
C'est un métier difficile, encore plus quand on est autiste. Malgré tout, certains autistes arrivent à enseigner sans trop de problèmes.
Il faudrait faire des statistiques, sur le nombre d'enseignants en arrêt long ou en reclassement, quel pourcentage sont autistes Asperger
diagnostiqué Asperger

Antigone
Passionné
Messages : 322
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#304 Message par Antigone » jeudi 20 janvier 2022 à 14:46

Il y a pas mal d'enseignants autistes, j'ai l'impression.
Non je pense que c'est un biais, parce que nous sommes sur un forum de personnes avec TSA. Dans le lot il y a évidemment des enseignants... Mais je ne pense pas qu'il y ait tant que ça d'enseignants avec TSA, en tout cas pas dans le premier degré ou le second degré. Peut-être plus dans le supérieur...

I
l y en a pas mal qui font des burn outs aussi, voire qui mettent un terme à leur carrière pour faire autre chose.
Il y a énormément d'enseignants qui n'en peuvent plus, mais là encore je ne pense pas que les enseignants TSA soient plus nombreux que les NT dans les burn-out, ou reconversion.
C'est un métier éprouvant pour n'importe quel être humain, en fait. :D
Je pense que si les conditions de reconversion/reclassement 'étaient moins difficiles on verrait encore plus de démissions... je vois beaucoup de collègues NT qui trainent des pieds matin et soir, qui aimeraient changer de boulot mais qui ne le font pas parce qu'elles ont peur de ne jamais rien trouver d'autre. Moi même j'aimerai pouvoir me reconvertir. Ce n'est pas urgent, ce n'est pas un projet pour tout de suite néanmoins je sais déjà que ce sera difficile, voire impossible. Il faudra que j'anticipe bien avant, que je me forme seule, que j'investisse donc du temps et de l'argent... Ce n'est pas à la portée de tout le monde. C'est néanmoins dommage pour les élèves qui se retrouvent avec des profs en arrêt maladie en permanence, démotivés et non investi...

Aujourd'hui, c'est mon premier jour de fermeture de classe : ma classe est officiellement devenue un cluster hier midi avec la déclaration du 10ème cas de COVID ! Je pense que le plus bizarre est que je n'ai encore jamais eu ce virus alors que je vis quasiment avec mes élèves (non masqués car trop petits).
En tout cas ça m'a valu une prise de tête avec la directrice qui a estimé que puisque je n'avais pas d'élèves je devrais appeler les parents de la classe de ma collègue en arrêt pour leur dire que je prenais leurs élèves. Je lui ait dit clairement que c'était niet. Je ne suis pas baby-sitter et je suis censée assurer la continuité pédagogique pour mes élèves. Donc soit je m'occupe de mes élèves soit de ceux de ma collègue, mais pas les deux... d'autant que j'estime que ce n'est pas un bon message à envoyer aux parents que de leur dire que les enseignants sont interchangeables, peu importe qu'ils ne connaissent ni la progression, ni la programmation (et dans mon cas même pas les élèves) En gros de faire exactement ce que l'on reproche au gouvernement : un enseignant est un avant tout un baby-sitter. L'essentiel c'est que vous puissiez être tranquilles. Si l'enfant apprend au passage c'est du bonus, mais ce n'est plus le rôle premier de l'enseignant. Elle était pas ravie, elle a essayé de me faire culpabiliser face aux "pauvres parents qui doivent gérer les problèmes de garde etc." Là j'ai vu que j'avais changé et que je m'affirmais (à presque 36 ans il est temps de faire sa crise d'ado :lol: ) parce que j'ai tenu bon et j'ai dit que je comprenais bien le problème mais qu'il n'était pas de mon ressort. C'est à l'inspection de remplacer les enseignants malades, c'est au ministère de prendre la décision de recruter plus de remplaçants si ils viennent à manquer (c'est pas comme si ça faisait pas deux ans qu'on est en situation sanitaire ingérable et des années qu'il n'y a plus assez de remplaçants même sans épidémie)... mais pas à moi. Et je dois déjà assez prendre sur moi pour combattre ma sensation que je n'en fais pas assez (à 50H /semaine) dont je n'ai pas besoin d'elle pour ça (ça je ne lui ait pas dit, mais je l'ai pensé). Bon je crois qu'elle boude mais le message est passé. :D
Comme elle même est en arrêt je suis tranquille aujourd'hui et demain. On verra la suite lundi. Et mardi si tout va bien je récupère mes zouaves
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Dehlynah
Forcené
Messages : 879
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#305 Message par Dehlynah » samedi 22 janvier 2022 à 18:25

Je pense que le plus bizarre est que je n'ai encore jamais eu ce virus alors que je vis quasiment avec mes élèves
non pas si bizarre, tu l'as peut être eu de manière asymptomatique et on n'est pas tous égaux (facteurs génétiques par ex), certains le chopent plusieurs fois, d'autres au milieu de leur famille covidée (sans masque donc souvent) n'ont rien :crazy:
Quelles sont vos premières recommandations à suivre ?
oups un peu tard, mais je lance quand même

sinon comme on est en cours d'année, j'imagine que tu fais un remplacement??
contacter le prof que tu remplaces et regarder sur Pronote ce qui a été fait, consulter les programmes

Bon courage...
TSA (diagnostic en 2019 par psychiatre spécialisé) - troubles anxio-dépressifs

Petronille
Adepte
Messages : 260
Enregistré le : samedi 27 juin 2020 à 20:13
Localisation : Région parisienne

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#306 Message par Petronille » samedi 22 janvier 2022 à 20:45

J'ai été prof de maths en collège pendant 18 ans.
Je me suis reconvertie il y a 4 ans, après un 2e burnout je savais que je ne pouvais pas continuer. En plus, cela faisait quelques années que je ressentais une perte de sens de ce qu'avait été mon métier.
J'ai beaucoup aimé mon boulot, mais c'était bien trop prenant pour moi. On ne s'arrête jamais, en fait.
Et les dernières années, je n'avais plus l'impression de faire beaucoup de mathématiques ...
C'est triste, mais j'ai quitté le navire sans remords.
TSA (diagnostic par psychiatre spécialisée, septembre 2020)
HQI

margotton91
Passionné
Messages : 310
Enregistré le : mercredi 17 juillet 2019 à 16:14
Localisation : Essonne (91)

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#307 Message par margotton91 » mercredi 9 février 2022 à 18:20

Bonjour,

Depuis que je contribue sur ce forum, je lis régulièrement ce qui est posté dans cette rubrique. Je ne travaille plus. Mon activité professionnelle n'était pas enseignante mais pendant 4 ans (de juin 2012 à août 2016), j'ai fréquenté l'univers de l'Education Nationale, avant d'avoir connaissance de ma condition, en tant qu'assistante formation au sein de la formation continue des adultes de l'Education Nationale. Ce que j'y ai vécu/subi m'a valu de faire un épuisement professionnel qui était, en fait, un épuisement autistique. Donc, tout ce que j'ai pu lire ici a raisonné en moi... Je compatis sincèrement.

Lorsque j'ai lu ce que je poste ci-dessous -qui concerne tous les types de handicap-, je l'ai rapproché immédiatement à tous les témoignages présents dans cette rubrique.

Education : le SOS de 300 profs handicapés en détresse

Les enseignants handicapés, grands oubliés de l'école inclusive ? 300 d'entre eux adressent une (énième) lettre ouverte au ministère de l'Education pour réclamer l'instauration d'un dialogue et une prise en compte de leurs besoins. Coup de gueule !
9 février 2022 • Par Cassandre Rogeret / Handicap.fr

https://informations.handicap.fr/a-educ ... -32333.php

La maltraitance des enseignants handicapés semble donc, hélas, être un phénomène endémique au sein de l'Education Nationale...
Pré-diagnostic TSA asperger, de niveau faible à modéré, par psychologue clinicien en 03/2019
Confirmation par psychiatre en 04/2019, à 51 ans
Juin 2020 : tests du bilan diagnostic réalisés dans le privé - QI hétérogène

Tree
Adepte
Messages : 206
Enregistré le : vendredi 30 avril 2021 à 8:45

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#308 Message par Tree » mercredi 9 février 2022 à 18:38

Merci pour cette info. Quand on a besoin d'un tout petit peu d'aménagements dans l'EN, c'est le parcours du combattant.
J'ai galéré pendant des années. On m'a dit de partir (le "on", ce sont des chefs de bureau, catégorie A pour qui le handicap soit n'existe pas, soit est un fardeau pour l'administration).
Aujourd'hui, ma situation est régularisée (ou presque) mais je garde une colère énorme (pour ne pas dire plus) envers cette administration qui ne connaît rien au handicap et qui n'a pas envie d'inclure ses personnels handicapés, même avec un handicap léger, même lorsque les aménagements nécessaires ne coûtent rien. Ils n'ont juste pas envie de sortir de leurs procédures de gestion de masse des personnels.
Coup de gueule envers ces cadres A de la fonction publique de l'EN.
diagnostiqué Asperger

Répondre