expériences du tatouage

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Dehlynah
Forcené
Messages : 908
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

expériences du tatouage

#1 Message par Dehlynah » mardi 24 mai 2022 à 14:54

Je sais qu'il y a un post
mais j'aimerais plus affiner la question par rapport à l' expérience sensorielle en tant que telle - qui plus est pour les personnes avec TSA et profil sensoriel particulier
car j'ai très envie de passer le cap - voire c'est une nécessité physique - mais un peu peur quant à la douleur, cicatrisation etc.
j'avais écrit ça
Pour ceux qui se sont fait tatouer : sensations, gestion de la douleur, l'après - quand je vois la peau rougie sur des photos je flippe, vu je m'enflamme très vite (j'ai pas mal d'allergies aussi)...Prendre quelque chose pour apaiser ?
Des "trucs", des expériences ?
Merci
TSA (diagnostic en 2019 par psychiatre spécialisé) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 3333
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: expériences du tatouage

#2 Message par Fluxus » mardi 24 mai 2022 à 16:11

Salut, j'avais essayé une fois aussi de parler de tatouage mais on m'avait couplé mon topic avec celui déjà existant sur le sujet.

Me concernant, j'ai deux tatouages :

Un sur l'avant bras gauche et le second sur l'omoplate droite.

De manière générale, j'ai des hypo et des hypersensibilités au niveau tactile donc je saurai pas trop dire...

Mais ce que je peux dire, c'est que mon tout premier tatouage n'étant pas très imposant, on avait du passer 1h30-2h dessus et j'ai du refaire des retouches une fois (environ 1 mois après le tatouage).

La douleur avait été très largement supportable, je n'avais quasiment pas eu mal. La première sensation surprend un peu sur le moment, ça picote mais ce n'était pas désagréable non plus, j'avais trouvé. C'était du lettrage et des symboles, des éléments assez rapides et simples.

J'ai fait mon second tatouage environ 1 an et demi après le premier et chez un autre tatoueur. Cette fois-ci, je me suis attaquée à l'omoplate avec un gros phœnix. J'avais pas encore 20 ans mais c'était déjà vital et nécessaire pour moi.

J'ai laissé carte blanche au tatoueur sur le style, j'appréciais le sien et je lui ai juste expliqué ce que je voulais quelques semaines avant, puis il a fait le dessin, a attendu ma confirmation, on a repris 1 RDV... On a passé environ 5h et quelques dessus et on a tout fait en une journée. En matinée, on a fait les contours, et l'aprem, le remplissage. Entre temps, j'ai mangé un sandwich et bu un Ice Tea à midi.

J'avoue que j'avais douillé un peu plus parce qu'il y avait de l'os. Mais je pense que quand on le veut vraiment, la douleur est secondaire.

J'avais bien tenu la matinée et le début d'après-midi mais vers la fin, j'avais vraiment mal. J'étais allongée sur le ventre toute la séance, j'ai eu des moments où j'arrivais à mieux gérer que d'autres la douleur.

Plus on se crispe, plus on a mal en général. Je me souviens que vers la fin, j'ai du gérer vachement sur la respiration et tout le reste pour supporter mais ça valait le coup et c'était pas l'agonie non plus. Le tatoueur qui était une connaissance a été super professionnel, il a essayé de me détendre au maximum et tout.

Je me rappelle que pour l'omoplate par contre, au début j'ai eu du mal avec le contact direct sur mon corps. Quand on me touche au niveau du torse, du dos ou de la taille, j'ai des sortes de sursauts incontrôlables si pas de prise de contact avant et ça a duré les 2 premières minutes puis ça s'est arrêté ensuite.

A la fin, c'est rouge et c'est normal, la peau subit en quelques sortes une agression. Un tatouage c'est une aiguille qui rentre et qui sort en continu pour déposer du pigment sous la peau.

Généralement le tatoueur te donne directement les consignes pour les soins, le nettoyage, l'hydratation et la cicatrisation.

Toutes les fois, j'ai assez bien cicatrisé et sur le second, je n'ai pas eu à faire de retouches particulières.

Après le tatouage, on peut avoir quand même quelques douleurs mais c'est vraiment la zone tatouée qui est douloureuse, faut éviter de trop s'appuyer sur la zone en question pendant les premiers jours.

ÉDIT : Je peux également rajouter que j'ai beaucoup d'acné dans le dos de manière générale et que du coup, l'acné a pu amplifier parfois la douleur sans que ce soit directement dû au tatouage en lui-même mais plutôt au passage de l'aiguille sur les zones sensibles (de type passer sur un bouton).

Personnellement, de manière globale, j'aime bien la sensation du tatouage.

Sur les conseils de manière globale : Pas d'alcool, éviter les trucs qui fluidifient le sang, ne pas hésiter à prendre des collations, avoir de quoi manger et boire sur soi, bien s'hydrater, essayer de se détendre un coup...

Si j'avais à refaire l'expérience sur une autre zone sensible, je pense que je demanderai cette fois-ci au tatoueur s'il peut prendre quelques minutes pour que je m'habitue à son contact avant de commencer, ça évite les petits sursauts pas très agréables.

Ne pas hésiter à demander un peu tout ce qui peut te faire du bien niveau confort aussi. Moi je lui avais demandé de mettre des musiques que j'aimais bien, ça aide aussi à se concentrer sur autre chose.

Éviter à tout prix aussi de se gratter pendant la cicatrisation parce que ton tatouage peut croûter au début et si tu arraches les croûtes en grattant, en fait, tu retires du pigment. Il faut les laisser tomber seules.

Idem, savoir aussi au niveau des baignades (plages, rivières notamment) qu'un tatouage, ça correspond à une plaie ouverte et que tant que la cicatrisation n'est pas faite, ça laisse la porte ouverte aux bactéries etc. Faire attention avec ça.

Un tatouage, ça reste aussi un moment privilégié entre le tatoueur et son client et à la fois, ça reste très personnel pour le client aussi. Moi je sais que j'ai beaucoup échangé et partagé avec mon second tatoueur surtout, sur mon parcours de manière globale et faire la discussion pendant le tatouage, ça peut être sympa aussi. Bon, après, quand on est fatigué, c'est clairement plus le moment de parler, dur de se concentrer.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage + trouble anxiodépressif associé - C.R.A. régional (2021)

Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir.
Plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. ~Les Shadoks

Dehlynah
Forcené
Messages : 908
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: expériences du tatouage

#3 Message par Dehlynah » mardi 24 mai 2022 à 17:32

Merci Fluxus pour cette réponse très détaillée !
j'avais écouté une émission (ça doit être "Les pieds sur terre") sur les séances de tatouages, leur symbolique pour la personne qui les fait faire, son lien avec le tatoueur, j'avais trouvé ça très fort
oui la musique très bonne idée, bon je vais faire petit de toute façon, au niveau des poignets (même là tu vois je me suis notée un truc en violet à l'intérieur du poignet et chaque vois que je vois ça, ça me plaît :))
complètement en accord avec ce que tu disais sur la douleur ayant un effet cathartique, c'est ce que je recherche
et au moins ça aura du sens, et ce sera beau - j'espère
TSA (diagnostic en 2019 par psychiatre spécialisé) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
Fluxus
Forcené
Messages : 3333
Enregistré le : vendredi 22 janvier 2021 à 14:02

Re: expériences du tatouage

#4 Message par Fluxus » mercredi 25 mai 2022 à 18:59

Ah oui et aussi, généralement on te le dira directement mais petit conseil : Éviter à tout prix l'eau chaude à la douche sur le tatouage les premiers jours !

C'est pas forcément en terme de conséquences dramatiques pour le tattoo que je dis ça, c'est vraiment qu'on déguste vachement niveau douleur si on met de l'eau chaude.

Idem, pas frotter, faut tamponner pour laver la zone en question.
TSA sans déficience intellectuelle et sans altération du langage + trouble anxiodépressif associé - C.R.A. régional (2021)

Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir.
Plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. ~Les Shadoks

Avatar du membre
Sissi2022
Adepte
Messages : 221
Enregistré le : mardi 15 février 2022 à 11:53
Localisation : Suisse, vaud.

Re: expériences du tatouage

#5 Message par Sissi2022 » vendredi 27 mai 2022 à 19:53

Alors de mon côté, j’avais la vingtaine quand la mode des tatouages a commencé à monter, alors j’ai eu envie d’une œuvre d’art sur mon corps. J’avais une sympathique connaissance qui avait un salon de tatouage proche de chez moi, je suis donc allée lui rendre visite pour discuter de cette envie. Vu que j’ai toujours eu cette crainte de ne pas supporter la sensation, il m’a proposé de pouvoir faire un petit bout à blanc.
Et bien lorsqu’il a mis en route la machine, son bruit lancinant et vibrant m’ont direct fait fuir, et s’est envolé direct mon envie d’être tatouée :lol:
Et maintenant, j’aime toujours autant l’art, mais pas envie d’un tatouage.
Tsa,Hp, Tda (Tsa et Hp diagnostiqué à 48 ans, en janvier 2022). Fatigue chronique et fibromyalgie.
Vivant en Suisse, nord vaudois.

Dafukqs
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : vendredi 11 décembre 2020 à 16:27

Re: expériences du tatouage

#6 Message par Dafukqs » lundi 30 mai 2022 à 20:26

C'est vrai qu'il faut penser au bruit de la machine, c'est un bruit que j'aime mais il peut sans aucun doute en incommoder certains. Un casque antibruit ou autre doit pouvoir aider (?).
J'ai 5 tatouages pour ma part, dont 2 ou 3 grosses pièces (cuisse, mollet, dos), une moyenne (bras, enfin "demi-bras") et et une petite (derrière l'oreille, sympa la vibration :D) et surtout une hypersensibilité (j'ai une pathologie associée, créant allodynie et compagnie).
Mes plus longues séances ont été de 5h / 5h30 d'affilée.

Comme le dit Fluxus, il y a des moments plus difficiles que d'autres. D'une part à cause de la localisation (sur les côtes, c'est plus douloureux que sur le bras, par exemple), d'autre part à cause de la fatigue (on supporte mieux la douleur après 20mn, quand les endorphines commencent à agir, qu'après 5h, quand la peau est toute usée de ces microtraumatismes) et puis des traits (certains sont plus sensibles aux tracés, d'autres au remplissage, la sensation est différente ; perso je préfère les tracés !).
Je suis d'accord sur le fait que la douleur donne du sens au tatouage, de la valeur, et qu'on la surmonte assez bien si on le veut vraiment.
Bon après j'ai vu un gars se faire tatouer au niveau des clavicules lors d'une convention, on voyait qu'il douillait à mort et il n'est pas allé au bout de sa séance... Question de localisation, j'imagine (et peut-être de préparation ?). Pour ma part, je ne tenterai pas certaines zones (les côtes...), et de celles que j'ai faites, la pire était derrière le genou (j'en frissonne rien que d'y penser). La colonne vertébrale, quand les traits passent et repassent dessus, ça peut vite être chaud (j'ai eu juste ce qu'il faut pour supporter et prendre note :D).
Il y a pas mal d'outils de gestion de la douleur, type diversion (compagnie, divertissement...) réconfort (objet fétiche...), autohypnose, méditation... Les connaître peut toujours servir !

La cicatrisation, si tu fais tout comme il faut, c'est tranquille, juste un peu moins pour les grosses pièces, surtout si tu as de grands aplats noirs. Mais c'est plus de l'inconfort que de la douleur, il y a quelques jours de démangeaisons et de tiraillements mais franchement, ça va :)
Maman (x1), TSA+HPI (hétérogène), quadra, tout ça !

Dehlynah
Forcené
Messages : 908
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: expériences du tatouage

#7 Message par Dehlynah » lundi 6 juin 2022 à 10:00

Bon ben j'avais pris RV, j'étais hyper contente et excitée - et puis j'ai commencé à flipper, niveau santé ça va un peu mieux ces derniers temps, donc peur de me créer des soucis, (et si inflammation, et si allergie, et si...- c'est pas tellement de la parano vu que je développe des trucs parfois "bizarres" , dixit mon médecin de famille à l'époque), je me dessine des trucs sur le bras au feutre, comme les gamins :D et je regarde des photos de tatouages, et je bloque sur les tatouages des gens (c'est fou d'ailleurs le nombre de gens tatoués...)
TSA (diagnostic en 2019 par psychiatre spécialisé) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 4928
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: expériences du tatouage

#8 Message par Lilas » lundi 6 juin 2022 à 11:05

Tu as annulé ton rendez-vous du coup ?
Ou tu y vas quand même malgré la flippe ?
Lilas - TSA (AHN - Centre Expert -2015)

Mon roman : Ma dame aux oiseaux

Dehlynah
Forcené
Messages : 908
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: expériences du tatouage

#9 Message par Dehlynah » lundi 6 juin 2022 à 11:24

oui j'ai annulé !
TSA (diagnostic en 2019 par psychiatre spécialisé) - troubles anxio-dépressifs

Candy3480
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : lundi 23 mai 2022 à 17:34

Re: expériences du tatouage

#10 Message par Candy3480 » lundi 20 juin 2022 à 13:48

Bonjour,

J'ai 2 tatouages personnellement, ils ont une forte symbolique pour moi.
le 1er , je l'ai fait à 20 ans , 4 jours apres le décès de mon père ( rdv deja pris 1 mois avant) c'est une rose tatouée sur le haut de la fesse. C'est de la chair, le tatouage a duré 1h donc je l'ai bien supporté; j'avais la sensation d'avoir un stylo qui appuyait fort en me coloriant.

Je précise que j'ai une peur bleu des aiguilles et donc je ne peux pas les regarder sans faire un malaise :S et je suis hyper ou hyposensible au toucher suivant les situations.

Le second, j'ai trouvé le dessin 1 mois après et je l'ai regardé tous les jours pendant 16 ans en me disant qu'un jour j'en ferai un autre; et puis, il y a eu un déclic : le feeling avec le tatoueur, le bon moment, le bon endroit trouvé. C'est un dragon tribal sur la colonne vertébrale ( il symbolise une protection pour moi), oui j'ai dégusté et mon mari était venu me soutenir et mon visage était fermé.
La j'ai eu mal car zone est sensible et sur l'os; je me suis concentrée sur la musique du tatoueur et j'ai observé chaque détail d'un magnifique tatouage qu'il avait au bras pour me mettre dans une bulle.

Si c'était à refaire, malgré la douleur ou la gène, je referai pareil car ils reflète une partie de moi et sont très important pour moi alors que je suis un personne timide et introvertie.

Je pense que le vécu de chacun est différent et quelque soit ton choix et tes arguments, ils se respectent :)
Voilà !
Pré-diagnostique Autiste Asperger Mai 2022 -
En questionnement personnel , en recherche d'information

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 4928
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: expériences du tatouage

#11 Message par Lilas » lundi 20 juin 2022 à 15:00

Bonjour Candy3480,

Une petite présentation dans la rubrique dédiée serait la bienvenue.
Lilas - TSA (AHN - Centre Expert -2015)

Mon roman : Ma dame aux oiseaux

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 32183
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: expériences du tatouage

#12 Message par freeshost » lundi 20 juin 2022 à 22:21

Bienvenue ! Candy3480 !

Pour en savoir plus le spectre autistique, il est possible de dévorer ici. :P
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

Diagnostiqué autiste en l'été 2014 :)

Répondre