TSA rapport au corps / grossesse / retour expérience maternité

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Cracotte...
Occasionnel
Messages : 18
Enregistré le : samedi 26 novembre 2022 à 13:19

TSA rapport au corps / grossesse / retour expérience maternité

#1 Message par Cracotte... » lundi 28 novembre 2022 à 13:53

Bonjour,

Je souhaite savoir le rapport au corps que vous avez et de plus pour les femmes ayant été enceinte et après l'accouchement.Mais aussi votre retour d'expérience en lien avec le projet parentalité/ maternité.

Merci
Modifié en dernier par Cracotte... le dimanche 4 décembre 2022 à 12:18, modifié 1 fois.
TSA SDI
Dysthymie
Stress Post Traumatique complexe
Troubles neurovisuels
Diagnostiquée CRA

Cécile75
Habitué
Messages : 97
Enregistré le : jeudi 15 septembre 2022 à 14:37

Re: TSA et rapport au corps / grossesse

#2 Message par Cécile75 » lundi 28 novembre 2022 à 14:25

Bonjour,
Personnellement, et mise à part ma réalité féminine, j'ai trouvé le fait d'être deux dans le même corps un peu fort de café.
C'est tout de même un comble de se retrouver dans cette situation quand on est autiste.
Pas moyen de prendre un peu de distance, de se retrouver seule durant neuf mois, et après.
Et puis le fait d'être dans mon corps n'étant pas forcément évident, avoir quelqu'un d'autre dedans vient compliquer la chose.
Évidemment, je n'ai pu en parler à personne sans être jugée abominable ou mère indigne. J'ai l'habitude. :?
Diagnostiquée TSA (Asperger) et HQI.

Cracotte...
Occasionnel
Messages : 18
Enregistré le : samedi 26 novembre 2022 à 13:19

Re: TSA et rapport au corps / grossesse

#3 Message par Cracotte... » lundi 28 novembre 2022 à 15:28

Merci pour votre retour. Mais vous n'aviez pas peur de cette prise de poids de la trasnformation du corps?
La maternité me fait très peur cependant je ne me vois pas sans enfant. Le corps est tellement compliqué pour moi que j'ai peu d'en perdre le contrôle total.
TSA SDI
Dysthymie
Stress Post Traumatique complexe
Troubles neurovisuels
Diagnostiquée CRA

Cécile75
Habitué
Messages : 97
Enregistré le : jeudi 15 septembre 2022 à 14:37

Re: TSA et rapport au corps / grossesse

#4 Message par Cécile75 » lundi 28 novembre 2022 à 15:58

J'ai été enceinte deux fois et la prise de poids a été importante dans un cas, minime dans l'autre. Chaque grossesse est différente, unique.
Ce qui me faisait peur c'était la cohabitation, la sortie (l'ouverture du bassin précisément) et tous les gestes intrusifs obstétriques.

J'étais comme vous (lors de ma première grossesse) obnubilée par le fait de garder le contrôle de A à Z. Mais c'est une erreur de jugement pour le coup. Pour la première, on ne peut rien prévoir.
La seule chose utile à garder à l'esprit, c'est que notre corps SAIT. Et ça, je ne pouvais pas le savoir la première fois, surtout depuis ces derniers temps où l'accouchement est devenu une étape de plus à réussir dans notre vie.
Alors il faut mettre notre esprit en veille, se contenter de bien manger, se reposer, et attendre le jour j. Il faut également bien s'entourer. Pour mon second accouchement je suis allée en clinique privée et j'ai été accouchée par mon gynéco que je connais bien.
Pour le premier, j'avais fait l'erreur de prendre un suivi global en maternité publique soit-disant physio et respectueuse....
Vous prévoyez de faire un enfant?
En tout cas je peux vous dire que ça en vaut la peine....quand je les regarde il n'y a pas un seul regret.
Une chose que m'a dit ma kiné en rééducation c'est que le corps des femmes est littéralement magique...il se modifie, il se répare pour donner la vie. J'ai accouché une fois en césarienne d'urgence sans anesthésie (code rouge) et une fois par voie basse : je me suis remise des deux! Incroyable quand même !
Diagnostiquée TSA (Asperger) et HQI.

Cracotte...
Occasionnel
Messages : 18
Enregistré le : samedi 26 novembre 2022 à 13:19

Re: TSA et rapport au corps / grossesse

#5 Message par Cracotte... » mardi 29 novembre 2022 à 11:51

Merci pour votre retour.
Oui j'ai un projet de parentalité qui se pense et depuis des années... Comme on dit ce n'est jamais le bon moment.
On m'a proposé un accompagnement spécifique et adapté à mes besoins.Je suis assez entourée par différents professionnels. Ayant un terrain de fragilité c'est aussi à prendre en compte et ça rajoute beaucoup d'angoisse.
TSA SDI
Dysthymie
Stress Post Traumatique complexe
Troubles neurovisuels
Diagnostiquée CRA

Arcane
Prolifique
Messages : 689
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: TSA et rapport au corps / grossesse

#6 Message par Arcane » mardi 29 novembre 2022 à 21:00

Je ne voulais pas d'enfant car trop d'imprévu, d'angoisse... De changement (corporels aussi !)... De fatigue...

Au final je suis tombée enceinte :love:
Grossesse : 1er trimestre horrible à cause des nausées. Sinon grossesse au top. Je me suis habituée au changement de mon corps car ça se fait petit à petit.
Après l'accouchement : il faut 9 mois pour fabriquer un bébé, 9 mois pour retrouver son corps (ou +). Il faut de la patience. J'avais pris 17kg je crois. Ca ne se voyait pas. Tout dans le ventre.
J'ai tout perdu. J'ai retrouvé mon poids d'avant grossesse. Par contre j'ai perdu mes abdos et mon gainage (à moi de le retravailler !) et je n'aime plus mes seins qui ont vraiment souffert de la grossesse, de la prise de poids...

Mais mon corps a fabriqué un corps et c'est génial.
TSA
HPI

masebast
Familier
Messages : 170
Enregistré le : samedi 17 juillet 2021 à 22:18

Re: TSA et rapport au corps / grossesse

#7 Message par masebast » mardi 29 novembre 2022 à 21:45

Je suis un homme et je vais répondre quand même (je prends le sujet au sens large) avec mon regard. Désolé si je ne parle pas de poids ou du corps lui-même.

Deux grossesses et trois filles avec mon ex compagne.

Je ne sais pas si c’est ma sensibilité ou si c’était autre chose, mais je pense que j’ai vécu émotionnellement toutes les étapes presque comme une fusion avec mon ex compagne et nos enfants. Et cette relation est restée comme un prolongement de la relation réelle que j’ai encore aujourd’hui avec mes filles.

L’idée de contrôler quelque chose ? Non, mais plutôt une confiance intense dans le cours de la vie. Avec tous les gestes qui de l’extérieur résonnent à l’intérieur. Une expérience magnifique de dialogues tactiles avec les fœtus et la peau du ventre de la maman.

L’accouchement j’étais pas seulement là, mais j’ai soutenu mon ex compagne physiquement dans ses efforts. Aider le corps à faire les mouvements nécessaires à la force des bras. Elle ne s’est pas sentie seule, et pourtant en tant qu’homme il est facile de s’écarter.

Ensuite l’accouchement des jumelles qui étaient grandes prématurées. Là encore, une forme de confiance en ce qu’il se passe en soi guide même dans la peur. Par contre le parcours de vie de la première année des jumelles a été très difficile puisqu’elles ont contracté le RSV à la sortie de l’hôpital (après deux mois néonatalogie pas drôle du tout à cause du staphylocoque doré) puis 2 semaines en soins intensifs sur le fil du rasoir.

Comment on passe à travers ça en tant que Tsa ? J’en sais rien, j’ai fait ce qu’il fallait. Mais je suis traumatisé à vie… quand mes filles sont malades, je suis toujours mal. Mais cette confiance dans la force de la vie peut être superficielle (?), superstitieuse (?), a été une ressource essentielle pour moi. Et je n’ai pas dû me forcer à être au diapason tout était déjà là.
Diagnostiqué tsa

Dehlynah
Prolifique
Messages : 1033
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: TSA et rapport au corps / grossesse

#8 Message par Dehlynah » samedi 3 décembre 2022 à 9:55

Je comprends aussi tes questionnements, pour moi ça n'allait pas du tout de soi déjà d'être maman et en plus d'être enceinte et accoucher - ça me paraissait 1 truc de fou (et ça l'est 1 peu)- j'étais très dissociée, un rapport au corps conflictuel - je peux dire que la pratique du yoga très intense à une époque m'a permis (en partie)de me réapproprier mon corps-
Pr contre je ne crois pas que sans 1 bonne préparation ce soit si "évident" pour le corps (ça dépend vraiment sans doute de son rapport au corps justement) ou bien la préparation c'est cela, faire en sorte que ça devienne évident mais c'est bien d'avoir des connaissances et des outils, bien choisir - quand on peut -les lieux, les professionnels etc (il y a des gynecos ps du tout respectueux - mais aussi chez les SFemmes- j'ai eu de très mauvaises expériences...Et en tant que personnes avec TSA on peut être plus vulnérables - enfin moi par ex je ne comprenais pas quand on me maltraitait...) du coup il est important de se faire accompagner, de ne ps être seule. Je ne cache pas que ça peut être très angoissant tout ça...
Ma mère le jour j.m'avait dit "toi tu veux tout contrôler" bah oui je voulais pas être déclenchée (souffrances atroces- que ce genre de témoignages autour de moi) alors j'ai bougé (je suis sortie de la mater, il faisait beau, j'ai appelé 1 copine collègue qui m'a beaucoup aidée - elle avait déjà 2 enfants - elle m'a dit "parle à ton bébé" bref pile à l'heure du monitoring les contractions on commencé 1 truc de fou, et ça a été assez rapide- mais les conditions étaient réunies - par ex. Pouvoir prendre 1 bain chaud ça calme apaise et aide beaucoup, savoir aussi qu'il FAUT bouger et pas rester allongée en gémissant comme dans les films lol bref en effet c'est l'occasion de retrouver une connaissance du corps un truc sauvage et instinctif qu'on a beaucoup perdu dans nos sociétés urbaines et contemporaines et évidemment le climat médicalisé n'aide pas...
Et puis y a l'après, là j'ai bien douillé voire plus que pendant la grossesse et l'accouchement (la SF nous avait bien préparé, style le bébé naît et tout est beau et magique : non, chamboulement hormonal de l'accouchement, fatigue voire épuisement, il faut aussi se préparer à ça...Savoir s'écouter, se reposer...)
bref ça s'apparente un peu au parcours du combattant...Et avec des savoirs, de l'aide, 1 préparation adéquate, le parcours peut être plus ou moins doux (sans parler d'éventuels pbs médicaux, complications pr la femme et le bébé ...)
TSA (diagnostic en 2019 par psychiatre spécialisé) - troubles anxio-dépressifs

Cracotte...
Occasionnel
Messages : 18
Enregistré le : samedi 26 novembre 2022 à 13:19

Re: TSA et rapport au corps / grossesse

#9 Message par Cracotte... » samedi 3 décembre 2022 à 17:15

Je vous remercie beaucoup pour vos retours d'experience. Je trouve qu'il est difficile en tout cas pour moi de trouver un espace d'échange à ce sujet.

N'ayant pas d'amis car j'en ressens pas du tout le besoin, mes relations sociales sont quasi inexistantes ce qui fait que j'ai peu de retour à ce sujet. J'ai un conjoint avec qui tout se passe bien et mes animaux sont mes complices.

Les médias ces derniers temps sont à fond sur la depression post partnum et le corps. Effectivement, la question de la violence et des paroles maltraitantes (que j'apprend un peu plus à déceler avec le temps) du corps médical ne me rassure pas, sutout au vu de mon parcours ne serais ce que depuis mon enfance au vu de mes difficultés.

Je constate de plus avec le TSA des paroles qui ont été posées même il y a 10 ans qui sont profondément marquées en moi. Le TSA est très souvent associé à du Stress Post traumatique. Ayant un TSPT chronique très vite les choses prennent de l'ampleur et je perds les pédales. C'est pourquoi j'ai enregistrée depuis mon enfance tellement de paroles négatives au sujet de la grosses venant de nombreuses femmes.

Je vous rejoins Dehlynah le lien avec mon corps est similaire au votre et le sport m'a permis de mieux l'appréhender ces dernières années. Cette future grossesse me fait peur aussi pour cet espace que j'ai crée avec ma relation du corps le sport et de plus qui est intégré dans mes routines. J'ai peur de perdre le contrôle aussi sur l'alimentation car depuis toujours j'ai entendu des prises de poids importantes avec ces fameuses envies. En faite j'ai peur de perdre le contrôle de moi et de mon corps.

Là, où j'habite il m'est proposé un suivi avec l'hopital psychiatrique et dont le CRA dépend qui travaille étroitement avec la maternité en proposant une unité spécifique que je suis allée rencontrée. Je commence à broder peut être trop ce projet mais n'ayant pas de réel soutien familial je me sens très seule avec comme seul personne mon conjoint.

Je suis consciente qu'une fois le processus mis en route il y a des réels changements, des études ont été réalisées et ils ont pu scanner les cerveauc des femmes avant et après la maternité et il y a un réel changement / transformation qui s'opère.

Merci masebast pour votre témoignage car vous avez toute votre place en tant que père.
Merci également Arcane.

Bien à vous.
TSA SDI
Dysthymie
Stress Post Traumatique complexe
Troubles neurovisuels
Diagnostiquée CRA

Arcane
Prolifique
Messages : 689
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: TSA et rapport au corps / grossesse

#10 Message par Arcane » samedi 3 décembre 2022 à 22:42

Tu sais, pour le poids, ton corps sait ce qu'il fait.
Il faut continuer à manger de tout, sans culpabiliser. Évidemment, faire attention aux quantités. En gros manger en t'écoutant ! Et ne pas manger pour deux...
Manger selon tes besoins.

Et puis le poids, tu le perds après. Surtout si tu fais du sport ! Surtout que ce n'est pas tant le poids le problème, mais la fonte musculaire... Donc si tu fais du sport ça devrait aller.
Après c'est sûr qu'il y aura un un avant et un après.
TSA
HPI

Avatar du membre
Alpha
Passionné
Messages : 407
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: TSA et rapport au corps / grossesse

#11 Message par Alpha » dimanche 4 décembre 2022 à 12:05

Y a t il des femmes avec TCA et TSA qui pourraient témoigner sur ce changement par rapport au corps ?
Même si ce n’est absolument pas à l’ordre du jour, je me suis toujours demandée comment je vivrai ce rapport à la prise de poids si un jour je devenais maman.
Diag TSA

Avatar du membre
Artemisia69
Assidu
Messages : 216
Enregistré le : dimanche 14 août 2022 à 21:14
Localisation : CH

Re: TSA rapport au corps / grossesse / retour expérience maternité

#12 Message par Artemisia69 » lundi 5 décembre 2022 à 13:34

Alors je n'ai officiellement pas de TCA même si j'ai été souvent limite (plutôt orthorexique)... J'ai été enceinte deux fois, et le changement du corps ne m'a pas posé de gros problèmes car il est progressif. J'ai trouvé beaucoup plus difficile de me le réapproprier ensuite, d'autant qu'avec mon métier (pratique et enseignement du chant lyrique), il est aussi mon instrument de travail (même démarche qu'avec le sport et le yoga, j'avais un rapport au corps si compliqué qu'il a fallu que je l'investisse).

Mes soucis étaient davantage d'ordre psychologique, je n'ai aucune véritable affinité avec les bébés et n'en avais côtoyé que très peu dans ma vie, je me demandais donc si j'allais être capable d'aimer ce bébé et de faire une mère acceptable pour lui. Mais cette expérience a été cruciale car justement elle m'a reconnecté à quelque chose de plus animal, et j'ai su dès l'instant où mon fils a été posé sur moi que je serais prête à tuer ou à me sacrifier pour lui, et je ne m'attendais absolument pas à quelque chose d'aussi fort. Idem ensuite pour ma fille.

Ensuite, il est vrai que ça s'est avéré compliqué les premières semaines, mon fils avait des troubles digestifs et de déglutition (merci le TSA :roll:), il ne prenait pas de poids, j'étais en chute d'hormones, je ne dormais pas, je déprimais, et oui, tout cela existe aussi et c'est difficile à vivre. Mais honnêtement je ne regrette pas une seconde cette expérience de maternité, car elle m'a sans doute humanisée et incarnée plus qu'aucune autre. Maintenant, il faudrait demander à mes enfants si eux en sont heureux et s'ils n'auraient pas préféré que nous nous abstenions d'enrichir la population TSA ? :?:
Former alien, regular autistic person (diagnostic reçu le 5.07.22), deux (grands) enfants TSA

Dafukqs
Régulier
Messages : 45
Enregistré le : vendredi 11 décembre 2020 à 16:27

Re: TSA rapport au corps / grossesse / retour expérience maternité

#13 Message par Dafukqs » samedi 17 décembre 2022 à 13:54

J'ai eu pas mal d'appréhension aussi, plus par rapport à la parentalité en elle-même que par rapport à la grossesse, même si de base j'ai du mal à accepter les changements de mon corps et surtout mon incapacité à le contrôler. Bon.
Je voulais juste dire que, me concernant, tout a été extraordinairement simple et facile. J'ai eu peu de désagréments (peu de nausées, pas de jambes gonflées etc, plutôt de la fatigue) et, dès le début, j'ai trouvé (et trouve toujours, 3 ans après) que la majorité des choses liées au bébé étaient très intuitives. Moi qui n'ai jamais eu de contact avec d'autres bébés, jamais fait de babysitting etc... Il m'a suffi, la plupart du temps, d'observer, écouter et analyser. On a toujours des moments de doute et tout hein, je ne suis pas Super Maman du tout mais dans l'ensemble, franchement, pas de difficulté majeure.
Et j'ai accouché (à mon initiative) sans péridurale ni rien, tout s'est super bien passé et selon mes souhaits (c'est une vraie chance, je m'en rends bien compte, mais comme quoi ça existe).
La seule chose qui a été compliquée a été de faire entendre et accepter mes choix, les professionnels étant souvent très infantilisants.

(Et globalement, même si je ne suis pas exactement en paix avec mon corps, j'ai à peu près bien vécu de voir mon corps changer, de le voir changé encore maintenant. Il faut dire que regarder son enfant donne un sens à ce qui a été modifié en nous, une valeur à ces changements. Ça aide à s'y faire)
Maman (x1), TSA+HPI (hétérogène), quadra, tout ça !

Répondre