Grossesse / Maternité

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Aeryn
Forcené
Messages : 517
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Grossesse / Maternité

#1 Message par Aeryn » mercredi 4 octobre 2017 à 12:51

Bonjour à tous,

Je suis actuellement enceinte et j'ai du mal à vivre cette grossesse à certains niveaux.

Il s'agit d'une grossesse "consentie" (nous étions d'accord sur le fait que notre situation nous permettait maintenant d'envisager d'agrandir la famille et nous le projections pour les années à venir) mais non "programmée" (nous n'en étions pas encore au point de nous dire "on commence les essais bébé").
Cette grossesse est arrivée à un moment où les choses n'étaient pas faciles pour moi au niveau professionnel ("reconversion" dans mon domaine qui avait été mûrement réfléchie et qui venait d'être annulée donc avenir un petit peu flou à ce niveau) et personnel (j'étais en cours de bilan en libéral pour explorer la piste du SA, allait apprendre quelques jours plus tard mon diagnostic de HPI).

L'annonce de la grossesse a été surprenante (découverte à la médecine du travail ...) mais nous sommes maintenant très content, bien que je reste angoissée par rapport à cette naissance (va-t-il être en bonne santé ? Se développer normalement ? Est-ce-que je vais réussir à établir un lien mère-enfant satisfaisant alors que j'ai l'impression que cela va m'être difficile ? Est-ce-que je vais réussir à gérer le côté organisationnel alors que j'ai du mal à m'occuper de moi-même ? ...)

Je me sens perdue sur certains aspects, incertaine sur l'avenir.
Je suis consciente que ces questionnements doivent être finalement assez courants chez les futurs parents, mais j'ai l'impression que mon questionnement sur mon propre fonctionnement "fragilise" ma vision des choses, d'appréhender la situation.

Je suis donc à l'écoute de personnes qui seraient passées par cette situation, ces questionnements, et des conseils qui vous viendraient à l'esprit.

Merci d'avance !

Aeryn
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
Morwenna
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : mercredi 6 septembre 2017 à 23:11

Re: Grossesse / Maternité

#2 Message par Morwenna » jeudi 5 octobre 2017 à 0:37

Bonjour Aeryn,

Ton texte me parle beaucoup car je suis passée par là il y a peu (ma puce a tout juste 1 an) et dans un contexte quasiment similaire (grossesse souhaitée mais non prévue, vie professionnelle compliquée, début d'étude de la piste du SA...)

J'ai beaucoup angoissé aussi pendant ma grossesse, pour les mêmes raisons que toi. C'était énormément de changements en trop peu de temps, j'ai eu du mal à m'adapter à ce nouvel état. Je n'étais pas sûre "d'être à la hauteur", ni d'avoir la fibre maternelle, ni de savoir comment m'y prendre et m'organiser avec un tout petit (il est où le mode d'emploi?) et de tout un tas d'autres trucs divers. J'ai toujours peur que mon bébé ne se développe pas bien, même encore aujourd'hui (j'ai une santé en carton, eu une grossesse un peu pénible et il y a pas mal de soucis divers des 2 côtés de la famille, ça ne m'aide pas à ne pas psychoter :roll: ) Au final j'apprends sur le tas à être maman. Je ne suis clairement pas une mère modèle (je me sens même souvent "défectueuse"), mais j'essaie de faire au mieux pour ma fille.

Le lien mère-enfant était une de mes plus grosses inquiétudes, et encore plus quand j'ai su que j'attendais une fille (je ne m'y connais pas vraiment en trucs de filles et que je ne vois toujours pas comment je vais pouvoir l'aider à trouver ses marques sur ce point là...fin bon, c'est pas pour tout de suite non plus).
Du coup je suis passée par l'haptonomie pour la préparation à la grossesse et ça m'avait pas mal aidée sur le moment. Après la naissance, le lien s'est fait petit à petit, j'ai arrêté de me poser trop de questions (plus vraiment le temps de toute façon) et à partir du moment où j'ai posé mon cerveau, le lien s'est fait tout naturellement.

Pour le côté organisationnel, j'ai appris à déléguer (et j'ai un compagnon qui s'implique beaucoup, ça aide). Je suis par contre toujours assez rigide dans mon organisation, je fais 3000 listes et j'ai énormément de mal à improviser. Le plus difficile pour moi (en dehors des sorties) c'est vraiment la gestion des repas depuis que j'ai commencé la diversification. Déjà parce que ça change trop vite, j'ai à peine le temps d'intégrer comment ça marche qu'il faut déjà que je change et que je modifie mes habitudes (drame absolu... :crazy: )
Pour le reste (vêtements, rythme, jeux etc) je copie allègrement sur les quelques mamans qui m'entourent :oops: et je suis un sujet "maternité" sur un des fora où je suis inscrite (mais qui n'a rien à voir avec ça à la base, c'est un peu un HS).

Bon courage pour la suite de ta grossesse :)

Selon le spécialiste, j'ai le profil d'un Tsa, des difficultés typiques des Tsa, mais je n'ai pas de Tsa.

Aeryn
Forcené
Messages : 517
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Grossesse / Maternité

#3 Message par Aeryn » jeudi 5 octobre 2017 à 8:16

Bonjour Morwenna,

Merci beaucoup pour ta réponse, ça fait du bien de voir que d'autres sont passés par là et que les choses se sont finalement plutôt bien passées.

Notamment cette phrase :
Morwenna a écrit :C'était énormément de changements en trop peu de temps, j'ai eu du mal à m'adapter à ce nouvel état.
Je n'ai pas trop insisté là-dessus dans mon explication, mais en dehors de ma réorientation professionnelle annulée au dernier moment, cette grossesse survient aussi dans un contexte où il se passait beaucoup de choses pour moi : je me suis mariée il y a 3 mois (avec un mari merveilleux, mais le fait de me marier en lui même a été difficile, à la fois pour organiser la journée mais aussi et surtout pour vivre la journée du mariage en elle-même) et j'ai déménagé il y a un mois.
Ça fait vraiment beaucoup de choses pour moi qui ai besoin d'être posée et de suivre mes petites routines ...

Ton témoignage me rassure, nos situations semblent effectivement assez similaires, ça me donne de l'espoir !
J'ai l'avantage de ne pas découvrir le monde de la puériculture puisque je côtoie des nourrissons et petits enfants toute la journée au travail, c'est déjà une chose sur laquelle je m'inquiète moins.

Pour les cours de préparation à la naissance, ma sage-femme fonctionne avec des cours en piscine uniquement je crois. Je ne sais pas si c'est bien ou non, mais j'apprécie beaucoup cette sage-femme et n'ai pas franchement envie d'en changer pour les cours de préparation et de devoir rencontrer une autre personne ...

J'imagine très bien la galère de la diversification ! Heureusement, ça reste assez modulable (en tout cas, ce n'est pas dramatique si elle n'est pas faite exactement au rythme recommandé ...).

Merci encore pour ta réponse qui me remonte le moral, après la crise de larmes hier soir en recevant le courrier de refus d'inscription à la maternité ...

Bon courage avec ta petite puce, j'espère que les choses continueront à bien se passer pour toi et ta petite famille !
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Grossesse / Maternité

#4 Message par Manichéenne » vendredi 6 octobre 2017 à 9:44

C'est un sujet qui m'intéresse, mais difficile à aborder...

Pendant mes grossesses, je ne sentais pas vraiment de lien avec l'enfant, j'avais du mal à définir ce que je ressentais. Je voyais les femmes qui semblaient le vivre très différemment, semblaient fières, chercher de l'attention, se mettre en avant, revendiquer des droits et des avantages... Moi j'étais moi-même et je ne comprenais pas ces perpétuelles remarques, les gens qui se mêlaient de ma vie, voulaient savoir si c'était une fille ou un garçon, m'adressaient la parole là où je passais normalement discrètement. C'étaient des agressions perpétuelles, et ce fut pire après la naissance, les bébés étant un véritable aimant à relations sociales. Des gens dans la rue qui m'abordaient, jusqu'aux grands-parents qui débordaient largement sur mon espace vital et mon besoin de solitude.

Je n'ai pas vraiment eu d'inquiétudes sur la santé et le développement de mes enfants. Enfin, si, mais c'est venu avec la découverte de l'autisme, donc un peu "trop tard".

Le lien mère-enfant s'est construit difficilement, surtout pour mon premier. Je ne savais pas jouer avec un petit, je n'avais pas d'instinct sur comment m'en occuper, j'étais épuisée par le manque de sommeil et les sollicitations sociales. Mais ça c'est fait, à ma manière.
C'est d'ailleurs bien le seul conseil que je donnerai : faire à sa manière et ne pas suivre les conseils, recommandations ou critiques.

Ce qui me semble très important aussi, c'est que s'il y a deux parents, on peut aussi faire confiance à l'autre. Savoir qu'il pourra pallier un peu nos manques, qu'on peut se compléter, et que même si nous doutons de nous, le conjoint nous fait confiance donc c'est qu'on peut le faire.

Pendant ma première grossesse, j'ai compensé mon stress et mes angoisses en m'absorbant dans la lecture et l'étude de tout ce qui tourne autour de la naissance. J'ai passé des heures chaque jour à lire des témoignages, étudier le rôle des hormones, comprendre les processus physiologiques, regarder la législation sur les accouchements à domicile, etc.
Ca a été vraiment envahissant et difficile pour mon conjoint. Ca m'a par contre aidé à réaliser, à faire mes choix.
J'aurai aimé pouvoir avoir un soutien, mais j'ai fuit les gynéco dont le rapport aux patientes me blessait, esquivé les groupes de préparation où je ne me sentais pas à ma place et qui ne répondait pas à mes interrogations et mes besoins. Au final, ce qui me correspondait le mieux, c'était une sage-femme bienveillante sans aucun autre intervenant, et tant pis si je parlais peu.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3223
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Grossesse / Maternité

#5 Message par hazufel » vendredi 6 octobre 2017 à 10:40

Manichéenne a écrit :C'est d'ailleurs bien le seul conseil que je donnerai : faire à sa manière et ne pas suivre les conseils, recommandations ou critiques.
C'est vraiment primordial, voire vital pour sa santé mentale.
Modifié en dernier par hazufel le vendredi 6 octobre 2017 à 22:46, modifié 2 fois.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Aeryn
Forcené
Messages : 517
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Grossesse / Maternité

#6 Message par Aeryn » vendredi 6 octobre 2017 à 22:20

Bonsoir Manichéenne,

Merci beaucoup pour ta réponse !

Pour ma part, je sens un lien avec mon fils, mais j'ai l'impression qu'il n'est pas "conventionnel", ou du moins qu'il est assez différent de ce que me décrivent les femmes de mon entourage enceintes ou qui ont eu un enfant récemment.
En revanche, comme toi, j'ai l'impression de vivre ma grossesse très différemment des autres femmes enceintes : j'ai cherché à la cacher physiquement pendant longtemps (ce n'est plus possible à l'heure actuelle ...) et suis franchement mal à l'aise lorsque des personnes qui ne font pas partie de mon entourage proche m'en parlent.
J'ai notamment beaucoup de mal à supporter les changements physiques que cela induit, et j'ai du mal avec les remarques (qui partent probablement d'une bonne intention) sur le sujet ("il pousse bien", "ça commence vraiment à se voir" ...).

J'espère que je ne serai pas aussi sollicitée que toi après la naissance du petit. J'ai l'avantage de bien m'entendre avec mes beaux-parents, mais je crois que j'aurai besoin de pouvoir me retrouver seule avec lui pour réussir à établir un lien correct.

Je prends bien note de ce conseil : "faire à sa manière et ne pas suivre les conseils, recommandations ou critiques."
J'ai déjà plus ou moins commencé à l'appliquer et je pense que ce doit être indispensable d'être en accord avec soi même dans sa manière de faire les choses. J'ai juste du mal à faire comprendre aux gens que j'ai besoin de faire les choses à ma manière, et que même si je les écoute, je ne vais probablement pas suivre leurs recommandations.

Je ne ressens pas du tout l'envie ou le besoin de lire des choses sur le sujet de la grossesse ou de la naissance. J'ai eu un petit peu de mal à l'accepter initialement, et je pense que je ne suis pas encore parvenue à l'accepter complètement, donc j'ai du mal à investir pleinement la chose, à me projeter, et donc à me renseigner.

Comme toi, je suis suivie uniquement par une sage-femme (plus la sage-femme échographiste pour les échos) mais je ne cherche pas du tout à voir d'autre professionnel, ni à échanger avec d'autres femmes enceintes.

Finalement c'est plus sur la manière d'aborder et de vivre la grossesse puis les premiers temps après la naissance de l'enfant pour une maman avec des difficultés similaires aux miennes que j'ai besoin de conseils ou témoignages. Pas tant de la grossesse en elle-même telle qu'elle est vécue par la majorité.
TSA d'intensité légère à modérée

Aeryn
Forcené
Messages : 517
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Grossesse / Maternité

#7 Message par Aeryn » vendredi 6 octobre 2017 à 23:44

hazufel a écrit :
Manichéenne a écrit :C'est d'ailleurs bien le seul conseil que je donnerai : faire à sa manière et ne pas suivre les conseils, recommandations ou critiques.
C'est vraiment primordial, voire vital pour sa santé mentale.
Bonsoir Hazufel !

Je réponds au message que tu avais mis initialement, ayant commencé à le faire tout à l'heure mais n'ayant pas eu le temps de finir ...
Dis moi si tu veux que j'enlève certaines choses ensuite.

Au final, en ayant connu la situation d'un papa très présent et celle d'un papa plutôt absent, qu'elle situation a été la plus "facile" pour toi ?
Mon mari va être très présent je pense, mais j'avoue avoir un peu peur qu'il soit "trop" présent, et que de ce fait j'ai du mal à établir un lien avec notre fils (plus que s'il avait été moins présent).
Sa présence sera très probablement indispensable, puisque je sais qu'il saura très bien s'en occuper, alors que je risque d'avoir des moments où j'aurai moi-même du mal à bien le faire. Mais je me pose malgré tout la question ...

Je vois que la question des liens sociaux après la naissance du/des enfants revient, et que c'est une problématique non négligeable (dans ton cas comme dans celui de Manichéenne), j'espère que j'arriverai à gérer et à tenir les gens à distance si j'en ai besoin (ce qui reste difficile au vue de la situation conflictuelle avec mes parents actuellement, leur reproches sur "tout ce qu'ils ont fait pour moi" et le "manque de reconnaissance dont je fais preuve", ma mère qui a déjà dit à mon père qu'elle espérait que je la laisserais voir grandir son petit-fils ?!?)

En tout cas ce que tu dis est plutôt positif, puisque tu as fini par avoir un lien adapté avec tes enfants et qu'ils n'ont pas l'air malheureux ou de manquer d'équilibre, de repères ou que sais-je. C'est rassurant également.

Merci encore pour ta réponse =)
TSA d'intensité légère à modérée

Aeryn
Forcené
Messages : 517
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Grossesse / Maternité

#8 Message par Aeryn » samedi 7 octobre 2017 à 10:24

J'en profite pour une question très "pratique".

J'ai toujours eu des problèmes avec certaines matières, textures ... Et notamment avec les textures grasses ou crémeuses.

Cela me pose pas mal de soucis car j'ai la peau relativement fragile (j'ai par exemple des vergetures depuis l'adolescence, simplement dues à la croissance, alors que j'ai toujours été plutôt fine et n'ai jamais eu de variation importante de poids).

Je sais qu'il faudrait que je mette de l'huile ou de la crème pour prévenir l'apparition de vergetures mais je n'y arrive tout simplement pas. On a tout essayé : que mon mari me la mette lui-même (j'avais du mal à supporter à la fois son contact et à la fois le produit ...), que je me la mette seule (mais comme je n'apprécie vraiment pas, j'avais du mal à me forcer chaque jour ...).
Au final, je n'en mets plus mais je sais que je vais le regretter plus tard.

Je me doute qu'il n'y a pas de solution miracle, mais si quelqu'un a une idée pour rendre cela moins difficile, connait un produit "moins pire" au niveau de la texture, je suis preneuse !
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
Morwenna
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : mercredi 6 septembre 2017 à 23:11

Re: Grossesse / Maternité

#9 Message par Morwenna » samedi 7 octobre 2017 à 23:15

Manichéenne a écrit : Le lien mère-enfant s'est construit difficilement, surtout pour mon premier. Je ne savais pas jouer avec un petit, je n'avais pas d'instinct sur comment m'en occuper, j'étais épuisée par le manque de sommeil et les sollicitations sociales. Mais ça c'est fait, à ma manière.
C'est d'ailleurs bien le seul conseil que je donnerai : faire à sa manière et ne pas suivre les conseils, recommandations ou critiques.

Ce qui me semble très important aussi, c'est que s'il y a deux parents, on peut aussi faire confiance à l'autre. Savoir qu'il pourra pallier un peu nos manques, qu'on peut se compléter, et que même si nous doutons de nous, le conjoint nous fait confiance donc c'est qu'on peut le faire.
C'est effectivement le meilleur conseil qui soit. Et ça vaut aussi pour pendant la grossesse :wink:

Comme Manichéenne j'ai voulu beaucoup lire pendant ma grossesse pour m'approprier un peu plus le concept. Des bouquins de biologie aux témoignages de mamans (en particulier "le journal de moi enceinte" que plusieurs connaissances m'avaient recommandé, et qui ne m'a absolument pas parlé....mais alors pas du tout). Au final j'ai nettement préféré mes bouquins de bio.

J'ai la chance d'être assez peu sollicitée socialement de base (ma famille n'est pas proche géographiquement parlant et on a quasiment pas de contacts avec ma belle-famille) et en plus j'ai été rapidement arrêtée et obligée de rester allongée un maximum donc j'ai été relativement tranquille de ce côté là.
Au final je crois qu'en dehors des angoisses relatives au concept de grossesse en lui-même, ce qui m'a le plus gêné pendant ma grossesse, ce sont les aspects sensoriels et les modifications physiques. D'ailleurs je n'ai aucune photo de moi enceinte, je n'en voyais pas l'intérêt. Au final ce qui m'a aidée à tenir le coup c'était de me dire que ce n'était que passager...

Par contre je n'avais absolument pas de crainte concernant la présence de mon compagnon, je savais que quoi qu'il arrive il ne gênerait pas l'établissement du lien avec mon enfant. Au contraire j'étais plutôt rassurée par sa présence parce que je savais qu'il serait là pour me relayer dès que je fatiguerais ou que je ne saurais plus quoi faire et que j'étais convaincue que j'aurai justement besoin d'être le plus en forme possible pour réussir à créer ce fameux lien.

Pour les huiles et crèmes, est-ce que tu as déjà essayé les huiles dites "sèches"? (J'avoue que j'ai un peu fait l'impasse moi aussi, tant pis pour les vergetures...)
Selon le spécialiste, j'ai le profil d'un Tsa, des difficultés typiques des Tsa, mais je n'ai pas de Tsa.

Aeryn
Forcené
Messages : 517
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Grossesse / Maternité

#10 Message par Aeryn » dimanche 8 octobre 2017 à 11:38

Merci pour ta réponse Morwenna !
Morwenna a écrit : Au final je crois qu'en dehors des angoisses relatives au concept de grossesse en lui-même, ce qui m'a le plus gêné pendant ma grossesse, ce sont les aspects sensoriels et les modifications physiques. D'ailleurs je n'ai aucune photo de moi enceinte, je n'en voyais pas l'intérêt. Au final ce qui m'a aidée à tenir le coup c'était de me dire que ce n'était que passager...
C'est une grosse part de ce qui me pose souci.
D'une part l'hypersensibilité accrue (déjà que c'est compliqué de base ...), qui fait que parfois je ne supporte pas le moindre contact avec mon mari, que ce soit un simple frôlement non intentionnel ou un contact volontaire. D'autre part les modifications physiques : comme toi, je ne supporte pas qu'on me prenne en photo (mon mari a compris, ma mère non ...). Je ne me reconnais pas dans ce corps de femme enceinte, j'ai beaucoup de mal à supporter la prise de poids, surtout que j'ai tendance à prendre plus que la prise de poids théorique.
Morwenna a écrit : Pour les huiles et crèmes, est-ce que tu as déjà essayé les huiles dites "sèches"? (J'avoue que j'ai un peu fait l'impasse moi aussi, tant pis pour les vergetures...)
Non, je n'en avais pas entendu parler, je vais chercher dans ce sens, merci !
Jusqu'à maintenant, j'ai utilisé (de rares fois ...) une huile classique, spéciale grossesse, mais c'est top difficile de m'astreindre à la mettre.
J'ai testé une crème pas spécialement faite pour la grossesse, ça va mieux, mais ça reste compliqué.

Merci pour le conseil =)
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 708
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: Grossesse / Maternité

#11 Message par Herlock Martin » dimanche 8 octobre 2017 à 15:33

Bonjour,

si un avis masculin peut apporter quelques petites choses à ta réflexion générale... voici ce que je voudrais partager.

Tout d'abord, je précise que je suis toujours heureux de lire des témoignages de personnes diagnostiquées ou en cours de diagnostic, car quelque soit le résultat du bilan, on pourra dire que la personne concernée est au moins atypique. De plus, en parcourant ma présentation il est possible d'y trouver un des arguments invalidant mon SA pour l'unité d'évaluation de mon CRA, "Vous en connaissez vous des parents autistes ?"...bref, je sais contrairement à eux que oui, les autistes se reproduisent...fin du préambule.

je fais partie de ces hommes qui n'ont jamais écarté le principe de la paternité, avec même une forme d'idéal du concept de parent :
faire des enfants quand on est jeune
tenir sa parole face aux principes d'éducation que l'on se fixe
être un parent et pas un bon copain
proposer des choses etc...

Alors la vie s'en mêle, on se pense pas encore opérationnel ("je suis pas prêt!" ce n'est pas qu'un prétexte d'esquive masculin, ça peut être honnêtement un ressenti).
Cette existence relève de plus en plus les différences avec autrui, la libération n'arrive toujours pas, ce grand moment tant attendu du quand j'aurai atteint/réussi ça je serai enfin celui que j'aspire et je pourrai enfin...ben non, il y a trop de flou, trop de décalage, on le voit de plus en plus souvent, en toute chose... alors quand on apprend que les TSA sont une composante de nos à côtés, et que cela arrive après l'arrivée de son premier enfant, et que l'on était sur la piste du SA depuis bien avant sa conception, la copie est revue sans que l'on se convoque soi même à un nouvel examen (de conscience ?)...

donc on est papa mais plus tout jeune... quarante ans c'est pas négligeable
on peut tenir sa parole et on devient le parent décrit des années plus tôt (psychorigidité ?)
on propose bien moins que prévu, puisque l'on sait déjà que le SA n'apporte pas vraiment d'essence au moteur des propositions relationnelles amicales, familiales, amoureuses et donc aussi parentales.

je n'ai pas vécu la grossesse dans mon corps, mais je veux croire que j'ai accompagné ma douce de mon mieux, et je crois que je me suis fait violence souvent pour me caler à ce qu'il se passait.
Aucune routine ne peut se mettre en place de l'annonce de la grossesse à l’installation des routines de l'enfant, mon aîné à 4 ans passé et on en est pas encore là...

Au delà de la diversification il faut se préparer aux changements fréquents des goûts de l'enfant( même la période du lait peut être compliquée, on a du en changer plusieurs fois pour mon aîné, un peu moins pour le second, mais quand même une fois, il faut tester, y aller doucement), des aliments acceptés un jour le sont parfois pour une période seulement et du jour au lendemain ils ne passent plus, à l'inverse quand tu penses qu'il n'y reviendra plus, tu le vois chez sa mamie manger ce qu'il te jetait au visage la veille à la maison... ça fait travailler le "prendre sur soi"... non, vraiment pas de routine alimentaire...

gérer le partage du temps, ça aussi ça peut être difficile, du temps avec les autres = moins de temps pour moi, et dans les autres il y a aussi mes enfants...

besoin intense de me gratter au souvenir de ces temps passés à socialiser avec des inconnus, répondre à des questions sans aucuns sens, rester figé face à des assertions informelles et insipides...
répondre "qu'est ce que vous voulez que ça me foute!" ou "occupe toit de ton cul !" on m'a assuré que ça ne se dit pas à la vieille dame qui dit tout et n'importe quoi à mon enseigne de parent, donc sourire niais avec les yeux fermés et avec un peu de chance quand on les ouvre à nouveaux elle est partie la vieille dame... Arf, la ludothèque, les parcs, les balades dans des lieux bondés faussement tranquilles, les transports en commun avec des petits super expressifs qui commentent tout et sollicite la participation du moindre quidam à portée de voix... et je ne suis pas un escargot ou une tortue pour rentrer dans ma maison sur le dos... et tous ces gens qu'ils ramènent à moi, les vieilles dames, mais aussi les vieux messieurs, les moins âgés et même d'autres enfants, j'ai travaillé avec enfants et ados en crèche, école primaire et collège, j'étais un référent, en responsabilité, là je ne les connais pas et parfois ils agressent mes petits, ils veulent mourir ou quoi ?

Ces petits, les miens, qui me posent questions, que j'observe tous les jours en validant sans cesse nos ressemblances et nos différences, cela cessera un jour ?..

Bref, voilà pour les papas aussi il y a beaucoup de questions, et à chaque nouvelle réponse, une nouvelle phase de l'évolution du bambin est atteinte et un nouveau collège de questions arrive, c'est sans fin, c'est être parent dit-on... une chose est sûre comme dit plus haut il ne faut écouter que soi pour les choses fines à mettre en place avec les siens, les conseils généraux émis par autrui du cercle privé à l'arrêt de bus, c'est juste bon pour meubler les discussions du dimanche ou se faire une base de données pour nos mauvaises relations sociales, pas plus. ce n'est pas le fameux "une mère sait mieux que personne ce qui est bon pour son enfant" (ça fonctionne pas toujours et la maman qui n'y arrive pas n'est pas mauvaise pour autant), mais les choses sont à mettre en place pour le quotidien et le quotidien c'est la cellule familiale de premier niveau, c'est à elle de trouver comment fonctionner au mieux... nourrir le lien et le faire évoluer, d'ailleurs pour un papa SA, le lien il ne vient pas forcément sitôt que le petit bout est posé dans les bras, j'ai un attachement profond et réel pour mes loulous, mais je n'en suis pas encore revenu de me dire qu'ils sont un prolongement historico-génétique de ma personne...

Quels qu'ils soient, je me dis souvent que cela sera plus facile quand ils seront plus grands (remarque typique masculine, mais pas que), partager des choses sur mes centres d'intérêts, découvrir les leurs et pourquoi pas m'y intéresser, car n'ayant pas joué avec mes frères et mes rares "potes" à des jeux types "on fait la bagarre"...etc... je ne vais pas trop sur ce terrain avec eux...

Voilà, en espérant être assez clair et pas anxiogène, je crois que je voulais dire que c'est pas évident sitôt qu'on s'implique, mais on trouve des solutions qui que l'on soit.


pour les vergetures il existe des baumes me semble-t-il, donc liquides mais pas visqueux
1 des résultat google... à approfondir par tes soins
http://www.lexpress.fr/styles/diapo-pho ... 16434.html
sinon je sais que le beurre de karité fait des miracles pour la peau et certaines marques le conditionne dans une formule peu grasse et pas visqueuse...
Cattier par exemple ( je cite la marque car je ne gagne rien à le faire, et parce que je n'ai pas réussi à copier coller une photo 8) ).
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un autiste sans déficience intellectuelle, un intellect, défi à la science...

Aeryn
Forcené
Messages : 517
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Grossesse / Maternité

#12 Message par Aeryn » mardi 10 octobre 2017 à 23:01

Herlock Martin a écrit :Bonjour,

si un avis masculin peut apporter quelques petites choses à ta réflexion générale... voici ce que je voudrais partager.
Bonsoir Herlock Martin,

Merci beaucoup pour ta réponse qui est très intéressante !

Je comprends ce que tu veux dire en parlant du caractère imprévisible de la grossesse, puis de la gestion de l'enfant à naître. Ta perspective est intéressante car d'une part elle donne un avis plus "neutre" ou "objectif" (en tout cas différent de ma manière de voir les choses qui est forcément subjective et empreinte d'anxiété), et d'autre part tu as déjà un petit peu de recul.

La gestion du temps m'inquiète un peu ; tu le pointes assez bien. Comment parvenir à gérer à la fois son conjoint et l'enfant en plus de soi-même ? (j'ai déjà du mal à gérer ma petite personne ...). Heureusement que c'est une histoire qui se construit à deux, et que Papa sera là pour palier aux manques de Maman ...

Ta dernière phrase n'est pas de trop : j'ai du mal à comprendre suite à l'ensemble de ton message comment tu vis le fait d'avoir des enfants. On comprend que tu les aimes et que tu es content qu'ils soient là, mais tu décris bien toutes les difficultés que cela engendre, en venant s'ajouter aux difficultés initiales ... J'imagine que c'est simplement parce que tu décris tout ça avec honnêteté, et que je ne suis pas habituée lire ou entendre des gens qui expriment leur pensée telle qu'elle est, sans chercher à être politiquement correct (dis moi si je me trompe surtout!)

Je n'ai pas eu le temps de me repencher sur les huiles et crèmes, mais merci pour le lien, j'étudierai tout ça au plus vite !
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 708
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: Grossesse / Maternité

#13 Message par Herlock Martin » mardi 10 octobre 2017 à 23:30

:bravo:
tu as bien saisi mon propos
la relation aux autres est particulière en autistan
autrui
collègues
amis
famille
conjoint(e)/enfant(s)
les derniers sont ceux qu'on aime le plus au monde, mais ce monde est semé d’embûches
l'une d'elle, c'est moi :mryellow:
surtout quand mon TSA m'accompagne, et il est là H 24... :wink:
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un autiste sans déficience intellectuelle, un intellect, défi à la science...

Aeryn
Forcené
Messages : 517
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Grossesse / Maternité

#14 Message par Aeryn » mardi 10 octobre 2017 à 23:36

Herlock Martin a écrit : les derniers sont ceux qu'on aime le plus au monde, mais ce monde est semé d’embûches
l'une d'elle, c'est moi :mryellow:
surtout quand mon TSA m'accompagne, et il est là H 24... :wink:
Je comprends ^^

PS : Je n'avais pas fait attention à ton image, j'adore Totoro ! Mon mari m'a même acheté une boîte à musique au Japon parce que la musique du dessin animé m'apaise, ça m'aidait à m'endormir à un moment ! Et maintenant je vais avoir la musique en tête jusqu'à m'endormir ...
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3223
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Grossesse / Maternité

#15 Message par hazufel » mercredi 11 octobre 2017 à 7:48

Pour les vergetures, le plus efficace pour ma seconde grossesse, fut de manger quasi sans sel. Le sel fait perdre l’élasticité de la peau. Tu auras beau utiliser n’importe quelle huile / crème, si ta peau doit craquer, elle craque...
Quant à notre mode de fonctionnement, il influence énormément notre relation aux autres et même à nos enfants, aux autres par rapport à eux. Même si on est capable de beaucoup pour nos enfants, le plus même sans doute, il n’en demeure que ce qu’on fait avec eux n’est pas toujours conventionnel. Cela dit, aucun de mes trois fils (même le grand qui est très sociable) ne m’a jamais reprochée de ne pas aller au parc, à Disneyland, à des dizaines de fêtes, etc.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Répondre