Grossesse / Maternité

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Aeryn
Forcené
Messages : 541
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Grossesse / Maternité

#16 Message par Aeryn » mercredi 11 octobre 2017 à 12:34

Merci Hazufel,

Je n'avais pas cette notion pour le sel, et j'ai au contraire augmenté ma consommation de sel parce que je suis hypotendue de base, avec beaucoup de malaises sur hypotension en début de grossesse ... Comme le sel aide à garder plus de volume sanguin et donc augmente la tension, je me suis dit que c'était une bonne idée, mais si ça a un impact négatif sur la peau je vais revenir là dessus ...
TSA d'intensité légère à modérée

Dehlynah
Fidèle
Messages : 184
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Annonce au conjoint

#17 Message par Dehlynah » dimanche 28 juillet 2019 à 23:36

Modération (hazufel) :  déplacement de messages sur fil dédié à la maternité / parents autistes
Braisillon a écrit :
dimanche 9 juin 2019 à 22:14
Hélie.26 a écrit :
dimanche 9 juin 2019 à 21:24

Je pense qu'ici aussi il voit bien que quelque chose me travaille mais comme je le disais tout à l'heure on a un bébé de 6 mois et c'est loin d'être facile tous les jours donc je pense qu'il met ça sur le compte de ma fatigue et de cette difficulté.

D'ailleurs je me questionne sur mes énormes difficultés avec mon bébé, ne serait ce pas aussi lié à mon potentiel SA ? Est-ce que cette fatigue "chronique", mes hypersensibilités ne me font pas vivre cette maternité plus difficilement que j'aurais pu le vivre en étant neurotypique ? (Bon si ça de trouve je ne suis pas du tout aspie et tout ça est dans ma tête m'enfin 😅)
Ah ne m'en parle pas, ici bébé a 17 mois et je souffre tellement de pas avoir de solitude ! Je suis au bout du rouleau niveau fatigue.
Je me pose les mêmes questions que toi par rapport à la maternité et un potentiel TSA. En plus je sociabise de nouveau (étant isolé de la famille, plus de travail -inaptitude physique à cause de l'accouchement- et souhaitant que bébé ait des contacts avec d'autres enfants). Ça faisait tellement d'années que j'avais juste des collègues (et éloignés géographiquement car je travaillais seule), en dehors de la famille et mon conjoint. C'est difficile et fatiguant, en même temps appréciable de pouvoir avoir un peu de soutien dans la parentalité. Mais très déstabilisant... Car ça me confronte à certaines inaptitudes alors que avant je fuyais beaucoup.
Faudrait creuser le lien entre maternité et TSA, pour ma part ça a été le point de bascule irréversible sur le plan physique, émotionnel, social...
Bon si ça peut te rassurer a priori, à 6 mois un bébé n'a pas besoin de socialiser. ..Mais j'ai aussi beaucoup fréquenté les ateliers de portage, massage en tout genre, vu que j'étais très seule avec un bébé qui ne dormait pas, donc moi non plus 😭 pleurait beaucoup ( moi aussi) et j'ai été dans un état d'épuisement quasi constant- en fait ça s'est à peine arrêté depuis- mais je voulais y arriver ( créer un lien avec mon bébé , être une mère compétente) tellement je me sentais sombrer, j'ai lutté quoi...
Au bout de 5 ans, le deuxième est arrivé (voulu, désiré cette fois, me disant que naïvement ce serait plus facile- ou plutôt écoutant bêtement les autres) - je ne peux pas dire que je regrette, mais clairement la maternité m'a mise dans le roug mais ils m'émerveillent aussi, et sont finalement ( et paradoxalement- comme d'hab) aussi une source d'inspiration et d'énergie.
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Mlle-Qui
Adepte
Messages : 203
Enregistré le : samedi 15 juin 2019 à 11:22

Re: Annonce au conjoint

#18 Message par Mlle-Qui » lundi 29 juillet 2019 à 7:11

Dehlynah a écrit :
dimanche 28 juillet 2019 à 23:36
Faudrait creuser le lien entre maternité et TSA, pour ma part ça a été le point de bascule irréversible sur le plan physique, émotionnel, social...
Bon si ça peut te rassurer a priori, à 6 mois un bébé n'a pas besoin de socialiser. ..Mais j'ai aussi beaucoup fréquenté les ateliers de portage, massage en tout genre, vu que j'étais très seule avec un bébé qui ne dormait pas, donc moi non plus 😭 pleurait beaucoup ( moi aussi) et j'ai été dans un état d'épuisement quasi constant- en fait ça s'est à peine arrêté depuis- mais je voulais y arriver ( créer un lien avec mon bébé , être une mère compétente) tellement je me sentais sombrer, j'ai lutté quoi...
Au bout de 5 ans, le deuxième est arrivé (voulu, désiré cette fois, me disant que naïvement ce serait plus facile- ou plutôt écoutant bêtement les autres) - je ne peux pas dire que je regrette, mais clairement la maternité m'a mise dans le roug mais ils m'émerveillent aussi, et sont finalement ( et paradoxalement- comme d'hab) aussi une source d'inspiration et d'énergie.
J'ai l'impression de me lire ! La maternité est déjà en soit un grand bouleversement. Bien que je ne sois pas diagnostiquée je me demande si le fait d'avoir un TSA n'est pas emplifié.
J'aime mes enfants plus que tout au monde et je les ai désiré. Mais ils me bouffent une énergie que j'ai déjà pas en grande quantité !
Il n'existe aucune recherche sur le sujet ?
Profil atypique HPI
Suspicion TSA (démarche auprès de ma psy)

Avatar du membre
Ellendë
Fidèle
Messages : 132
Enregistré le : samedi 20 juillet 2019 à 13:49

Re: Annonce au conjoint

#19 Message par Ellendë » lundi 29 juillet 2019 à 8:11

Ça vous dirait d ouvrir un nouveau sujet sur le TSA et la maternité ? Pour moi aussi ça a été éprouvant et ça l’ai toujours, je pensais que c’était « normal ». J’avais lu un article qui parlait de la charge mentale des femmes.

Modération (hazufel) : j’ai déplacé dans le fil dédié pour centraliser sur ce sujet
Suspicion TSA - Bilan neuropsychologique en cours- restitution prévu fin février 2020

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3647
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Annonce au conjoint

#20 Message par hazufel » lundi 29 juillet 2019 à 8:13

« Mlle-Qui » a écrit :Il n'existe aucune recherche sur le sujet ?
Il n’y en a pas tellement. Il y a en revanche pas mal de choses sur la parentalité dans l’autisme, plutôt dans le sens avec un enfant autiste, qu’en est-il de la parentalité. C’est dommage que ce ne soit pas davantage étudié d’autant que l’autisme est héréditaire à près de 85%.
Un article cependant assez récent de Spectrum News :
les avantages insoupçonnés d’être un parent autiste.

Alors oui les hypersensibilités et la fatigue sont compliquées à gérer quand on est autiste avec des enfants mais on est aussi à même de leur offrir une régularité hors pair, une aide précieuse dans l’acceptation de ce qu’ils sont autistes ou pas, quand on se focalise tout entier sur ce qu’ils leur convient.

Je crois que nous sommes nombreuses à avoir développé un intérêt restreint autour de nos enfants.
Personnellement, je trouve que le plus dur est surtout de gérer ceux qui mettent leur nez dans ce que devrait faire / avoir mes enfants.
Même si quand les petits étaient très petits, c’était très dur. Mais surtout lorsqu’ils étaient en maternelle, et finalement du à ce qu’ils devaient supporter dans un tel environnement.

Je ne crois pas cependant que la parentalité soit plus compliqué quand on est autiste. La parentalité n’est pas simple pour qui que ce soit, ni naturelle, ni innée. Il y a beaucoup de pression sociale autour des femmes à cause de ça, de grossesses non désirées et ça c’est un problème bien plus complexe.
Dans tous les cas, dès qu’on éprouve de la difficulté, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide. Les sages femmes sont souvent exceptionnelles pour ça, ou certain(e)s psychologues.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Mlle-Qui
Adepte
Messages : 203
Enregistré le : samedi 15 juin 2019 à 11:22

Re: Annonce au conjoint

#21 Message par Mlle-Qui » lundi 29 juillet 2019 à 10:34

hazufel a écrit :
lundi 29 juillet 2019 à 8:13
Je crois que nous sommes nombreuses à avoir développé un intérêt restreint autour de nos enfants.
Cette phrase m'a sauté aux yeux :shock: je me retrouve totalement dans ce sens. Je n'aurai jamais pensé qu'une personne puisse être un intérêt restreint, et pourtant c'est tout à fait ça !!
Je fais tout pour mes enfants, tout le temps. J'avais déjà pas une grande vie sociale mais maintenant qu'ils sont la quand je dois sortir j'y vais à reculons parce que ça veut dire que je passerai pas ce temps là avec mes enfants.
C'est un déchirement à vrai dire quand je les laisse... et pourtant quand ils ne sont pas auprès de moi je savoure aussi ma tranquillité :mryellow: c'est très ambigu...
hazufel a écrit :
lundi 29 juillet 2019 à 8:13
Alors oui les hypersensibilités et la fatigue sont compliquées à gérer quand on est autiste avec des enfants mais on est aussi à même de leur offrir une régularité hors pair, une aide précieuse dans l’acceptation de ce qu’ils sont autistes ou pas, quand on se focalise tout entier sur ce qu’ils leur convient.
Je suis tout à fait d'accord et c'est ce que je m'applique à faire au quotidien déjà en tant qu'HP et maman d'HP. C'est déjà une différence compliquée à vivre et je suis toujours derrière mon fils pour qu'il soit lui même, qu'il n'ait honte de rien, qu'il vive ses émotions sans retenue...

Mais dans le fond oui, la pression sociale sur les femmes et la maternité et compliqué pour TOUTES les femmes.
Profil atypique HPI
Suspicion TSA (démarche auprès de ma psy)

Dehlynah
Fidèle
Messages : 184
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Grossesse / Maternité

#22 Message par Dehlynah » lundi 29 juillet 2019 à 16:31

oui idem j'"ai compris il y a peu que la maternité et l'éducation, l'accompagnement de mes enfants étaient devenus des IR ( plus que mes enfants eux -mêmes je pense), étant complètement démunie pour le premier, j'ai beaucoup lu, ce qui m'a orientée vers la CNV, du coup au final ça m'a beaucoup aidée en général...Sans mes enfants je n'aurais sans doute jamais découvert cela, c'est précieux.

Hazufel, tout de même, la fatigabilité, le besoin vital de solitude, de calme, pour moi ce sont de grosses limites en tant que parent avec TSA, je trouve ça très angélique de présenter l'autisme comme une panacée pour ses enfants...Après avec des enfants atypiques je suis à même de les comprendre, mais je me trouve très très fragile émotionnellement, j'absorbe leurs émotions j'ai du mal à prendre de la distance...Mais ça vient peut être ( aussi - en plus) de mon vécu.

Tu rajoutes un compagnon pas respectueux avec un fonctionnement complètement différent ( pour le coup j'ai lutté 10 ans pour la régularité, et contre ses impros "Youhou c'est dimanche 19h, on prend le bateau?? -" Nooon" - mais je suis moi même très désorganisée, me laissant vite submerger par les tâches, gros gros problème à ce niveau là)
Maintenant je suis - enfin - seule, bien épuisée et au bord du burn out mais au moins je fais à MA sauce, j'espère que ça va se mettre en place peu à peu)
Et puis si , les enfants c'est beaucoup de responsabilités, se soucier de leur santé, les RV, tout ça me pèse énormément, déjà que j'ai du mal à m'occuper de moi-même...

Les psys... la plupart rencontrées me trouvaient justement trop impliquées dans la maternité, complètement hors jeu socialement ( allaitement jusqu'à 2 ans ? Quoi?, une psy de PMI près de laquelle je cherchais de l'aide, désespérément, m'a carrément dit, "bon ok allaitez - la on dira rien", elle avait un an et demi !! ) - j'ai enfin trouvé UN psy qui entend mes difficultés de maman et m'encourage (oui il me trouve aussi pleine de ressources et de richesses, que pour l'instant j'ai un peu du mal à faire ressortir, fatigue...)

Ce qui est cool : mon fils de 10 ans ne VEUT PAS aller à EuroDisney "trop marketing" "trop beauf" , il préfère aller au Louvre...Bien le fils de sa mère :)
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3647
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Grossesse / Maternité

#23 Message par hazufel » lundi 29 juillet 2019 à 16:56

Dehlynah a écrit :
lundi 29 juillet 2019 à 16:31
oui idem j'"ai compris il y a peu que la maternité et l'éducation, l'accompagnement de mes enfants étaient devenus des IR ( plus que mes enfants eux -mêmes je pense), étant complètement démunie pour le premier, j'ai beaucoup lu, ce qui m'a orientée vers la CNV, du coup au final ça m'a beaucoup aidée en général...Sans mes enfants je n'aurais sans doute jamais découvert cela, c'est précieux.
J'ai fait comme toi, dès la grossesse pour mon ainé. C'est aussi ce qui m'a le plus aidé à casser des schémas familiaux.
Dehlynah a écrit :
lundi 29 juillet 2019 à 16:31
Hazufel, tout de même, la fatigabilité, le besoin vital de solitude, de calme, pour moi ce sont de grosses limites en tant que parent avec TSA, je trouve ça très angélique de présenter l'autisme comme une panacée pour ses enfants...Après avec des enfants atypiques je suis à même de les comprendre, mais je me trouve très très fragile émotionnellement, j'absorbe leurs émotions j'ai du mal à prendre de la distance...Mais ça vient peut être ( aussi - en plus) de mon vécu.
Je suis absolument d'accord avec toi, c'est le titre de l'article, qui permet aussi de tirer le maximum de ce dont on est capable, mais clairement, nos sens et notre fatigue sont ultra sollicités, malmenés et altérés, et ce, tous les jours. J'en suis à donner des couverts en plastique (mais j'en prends aussi du coup) à un de mes fils qui est une fanfare à lui tout seul :crazy: J'essaie de prendre sur moi, autant que je peux, mais il m'arrive aussi de leur dire tout bêtement, "taisez-vous, j'en peux plus de vos incessantes paroles toute la journée :crazy: ". Et je prends d'autant plus sur moi, que les petits sont autistes et que leurs comportements ont toujours une cause (c'est vrai pour tous les enfants, mais ce que certains appelleront troubles du comportement, je sais que ça n'en est pas, mais que c'est lié à quelque chose de spécifique).
Après quand j'en peux plus, j'en peux plus. Je laisse à leur père, sur qui je peux compter, heureusement. Il est beaucoup plus avec eux la journée, que moi.
Dehlynah a écrit :
lundi 29 juillet 2019 à 16:31
Tu rajoutes un compagnon pas respectueux avec un fonctionnement complètement différent ( pour le coup j'ai lutté 10 ans pour la régularité, et contre ses impros "Youhou c'est dimanche 19h, on prend le bateau?? -" Nooon" - mais je suis moi même très désorganisée, me laissant vite submerger par les tâches, gros gros problème à ce niveau là)
Maintenant je suis - enfin - seule, bien épuisée et au bord du burn out mais au moins je fais à MA sauce, j'espère que ça va se mettre en place peu à peu)
Et puis si , les enfants c'est beaucoup de responsabilités, se soucier de leur santé, les RV, tout ça me pèse énormément, déjà que j'ai du mal à m'occuper de moi-même...
Je suis d'accord, avec un compagnon comme ça, c'est encore pire. Oui c'est beaucoup de soucis et de fatigue, la gestion des enfants.
Dehlynah a écrit :
lundi 29 juillet 2019 à 16:31
Les psys... la plupart rencontrées me trouvaient justement trop impliquées dans la maternité, complètement hors jeu socialement ( allaitement jusqu'à 2 ans ? Quoi?, une psy de PMI près de laquelle je cherchais de l'aide, désespérément, m'a carrément dit, "bon ok allaitez - la on dira rien", elle avait un an et demi !! ) - j'ai enfin trouvé UN psy qui entend mes difficultés de maman et m'encourage (oui il me trouve aussi pleine de ressources et de richesses, que pour l'instant j'ai un peu du mal à faire ressortir, fatigue...)
ça c'est super, que tu aies trouvé quelqu'un qui t'encourage !
Dehlynah a écrit :
lundi 29 juillet 2019 à 16:31
Ce qui est cool : mon fils de 10 ans ne VEUT PAS aller à EuroDisney "trop marketing" "trop beauf" , il préfère aller au Louvre...Bien le fils de sa mère :)
Tant mieux, ouf !
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
Ellendë
Fidèle
Messages : 132
Enregistré le : samedi 20 juillet 2019 à 13:49

Re: Annonce au conjoint

#24 Message par Ellendë » lundi 29 juillet 2019 à 17:38

Mlle-Qui a écrit :
lundi 29 juillet 2019 à 10:34
hazufel a écrit :
lundi 29 juillet 2019 à 8:13
Je crois que nous sommes nombreuses à avoir développé un intérêt restreint autour de nos enfants.
Cette phrase m'a sauté aux yeux :shock: je me retrouve totalement dans ce sens. Je n'aurai jamais pensé qu'une personne puisse être un intérêt restreint, et pourtant c'est tout à fait ça !!
Je fais tout pour mes enfants, tout le temps. J'avais déjà pas une grande vie sociale mais maintenant qu'ils sont la quand je dois sortir j'y vais à reculons parce que ça veut dire que je passerai pas ce temps là avec mes enfants.
C'est un déchirement à vrai dire quand je les laisse... et pourtant quand ils ne sont pas auprès de moi je savoure aussi ma tranquillité :mryellow: c'est très ambigu...

hazufel a écrit :
lundi 29 juillet 2019 à 8:13
Alors oui les hypersensibilités et la fatigue sont compliquées à gérer quand on est autiste avec des enfants mais on est aussi à même de leur offrir une régularité hors pair, une aide précieuse dans l’acceptation de ce qu’ils sont autistes ou pas, quand on se focalise tout entier sur ce qu’ils leur convient.
Je suis tout à fait d'accord et c'est ce que je m'applique à faire au quotidien déjà en tant qu'HP et maman d'HP. C'est déjà une différence compliquée à vivre et je suis toujours derrière mon fils pour qu'il soit lui même, qu'il n'ait honte de rien, qu'il vive ses émotions sans retenue...

Mais dans le fond oui, la pression sociale sur les femmes et la maternité et compliqué pour TOUTES les femmes.
Je rejoins totalement, depuis le jour ou j'ai eu cette idée d'avoir un enfant en tête j'y ai pensé nuit et jour. Je n'ai pas passé un seul jour de ma grossesse sans me dire : aujourd'hui je suis a SA 16 je devrais sentir ceci, faire ceci, penser à faire cela. Je pensais, mangeait, parlait que de bébé. J'ai accouché par surprise suite à un monitoring ou on entendait peu le cœur du bébé et ils suspectaient un problème de croissance (imaginez-vous l'angoisse, rien n'était prêt mon planning pas à jour, mes journées chamboulées :hotcry: et après l'accouchement l'épuisement, les crises de larmes etc. )
Tout bébé, je calculais tout et j'angoissais s'il dort trop, si il n'a pas son biberon à l'heure, s'il ne dort pas sur le dos/ventre etc. Les rituels quotidien étaient très présent. La moindre sortie à l'improviste était inenvisageable.
En grandissant, je me renseigne encore plus sur tout, son comportement, comment éduquer positivement, les activités pour son épanouissement ca me prend tellement de temps qu'honnêtement je n'ai jamais compris et n'arrive toujours pas à comprendre comment on peut avoir des enfants d'âge rapprochés :crazy:
Suspicion TSA - Bilan neuropsychologique en cours- restitution prévu fin février 2020

Mlle-Qui
Adepte
Messages : 203
Enregistré le : samedi 15 juin 2019 à 11:22

Re: Grossesse / Maternité

#25 Message par Mlle-Qui » lundi 29 juillet 2019 à 19:18

Pour mes enfants je calculais tout aussi, c'est à rendre dingue quand même :crazy:
S'il fait pas trop chaud ou trop froid, si c'est l'heure du repas, il dort beaucoup la non ? j'espère qu'il va bien !! L'heure du bain, toujours la même... les sorties ça se programme parce qu'il faut emmener tellement de chose !! (et d'ailleurs j'oubliai toujours un détail, genre le bavoir ou du coton, du coup grande culpabilité !!)
Je vais les voir chaque soir dans leur lit avant d'aller me coucher, ça fait parti de mon rituel... Et je me rends compte que j'avais beaucoup de rituels aussi avec eux étant bébés :oops:
Profil atypique HPI
Suspicion TSA (démarche auprès de ma psy)

Avatar du membre
isra
Forcené
Messages : 2239
Enregistré le : dimanche 9 février 2014 à 22:04
Localisation : Suisse

Re: Grossesse / Maternité

#26 Message par isra » lundi 29 juillet 2019 à 22:27

C’est une bonne chose d’avoir ouvert ce fil de discussion parce que sur internet on trouve beaucoup de témoignages sur les parents d’enfant autistes mais très peu sur la parentalité/ grossesse /maternité en tant qu’autiste.

J’ai eu comme intérêt restreint le souhait de devenir maman depuis mon enfance et lorsque j’ai pu concrétiser cela tardivement, malgré que je m’y sois projetée toute ma vie, ça a été une sorte de claque comme si je tombais des nues.

Pour le moment je peux dire que c’est le plus grand bonheur de ma vie, je pense que le fait que je connaissais ma condition d’autiste lorsque j’ai eu mon bébé a contribué à ce que cela se passe positivement.

C’est sûr que ça en ajoute aux difficultés du quotidien mais dans un autre sens ça les facilite. En tous cas dans mon cas l’enfant devient un médiateur social qui me rend les interactions sociales plus faciles, me pousse à dépasser beaucoup de choses et faire des efforts pour le bien-être de mon enfant et apporte une dimension plus stimulante à ma vie.

Pour le moment je n’ai pas beaucoup de recul car il est encore petit, j’imagine qu’il y aura probablement des difficultés liées à notre autisme (le papa et moi) mais je me dis qu’être parents est une épreuve pour tout un chacun et le fait de connaître nos fragilités et vulnérabilités permettront au moins de se préoccuper et de mobiliser les ressources nécessaires pour y faire face.
Diagnostiquée SA en janvier 2015

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4917
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Grossesse / Maternité

#27 Message par Manichéenne » mardi 30 juillet 2019 à 0:08

Pas un post très construit, mais simplement : j'ai dû prétexter des dizaines de fois devoir allaiter ou changer une couche pour me sortir de situations sociales ou simplement faire une pause. :mryellow:
Avantage imprévu de la maternité... Ca me manque un peu, plus d'excuse.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Aeryn
Forcené
Messages : 541
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Grossesse / Maternité

#28 Message par Aeryn » mardi 30 juillet 2019 à 1:09

Manichéenne a écrit :
mardi 30 juillet 2019 à 0:08
Pas un post très construit, mais simplement : j'ai dû prétexter des dizaines de fois devoir allaiter ou changer une couche pour me sortir de situations sociales ou simplement faire une pause. :mryellow:
Avantage imprévu de la maternité... Ca me manque un peu, plus d'excuse.
J'ai encore l'excuse de l'allaitement pour ma part :D

Bon, sauf que quand je reviens, on me demande quand est-ce que je vais penser à sevrer, donc c'est un échappatoire sur le coup mais ça apporte aussi des difficultés supplémentaires.

J'en profite pour dire que l'ocytocine qui améliore les capacités sociales, ça n'a pas fonctionné chez moi... (pour ceux qui ne voient pas le rapport, l'ocytocine est libérée lors de l'allaitement notamment, et est/était un espoir de traitement pour améliorer la socialisation chez les personnes autistes).
Si quelqu'un d'autre à un avis sur la question, ça m'intéresse !
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 27056
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Grossesse / Maternité

#29 Message par freeshost » mardi 30 juillet 2019 à 3:11

Allêter ! S'il vous plaît !
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3647
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Grossesse / Maternité

#30 Message par hazufel » mardi 30 juillet 2019 à 5:50

Aeryn a écrit :
mardi 30 juillet 2019 à 1:09
J'en profite pour dire que l'ocytocine qui améliore les capacités sociales, ça n'a pas fonctionné chez moi... (pour ceux qui ne voient pas le rapport, l'ocytocine est libérée lors de l'allaitement notamment, et est/était un espoir de traitement pour améliorer la socialisation chez les personnes autistes).
Si quelqu'un d'autre à un avis sur la question, ça m'intéresse !
Les gens sont vraiment pénibles avec l’allaitement :crazy:
Tu n’es pas une bonne mère si tu ne le fais pas, et pas non plus si tu le fais trop longtemps à leurs yeux. C’est vraiment révoltant. Qu’ils s’occupent de leurs affaires...

De ce que j’ai lu, les conclusions pour l’ocytocine ne sont pas globalement probantes, et elle ne « fonctionnerait» que sur certaines personnes.
Ce sont aussi des sprays nasaux qui ont été utilisés, peut-être que le mode d’action de l’ocytocine de synthèse est alors différent de celui qu’on produit naturellement :innocent:

Personnellement je n’ai pas de difficultés d’attachement avec mes enfants, ce sont les seuls à qui je peux faire des câlins sans souci (mais pas tout le temps non plus) et l’ocytocine déclenchée par ces câlins ne me donnent pas envie d’aller vers les autres. :lol:
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Répondre