Accueil forumAccueil site

Nous sommes le Jeudi 21 Juin 2018 à 14:16

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Mardi 13 Février 2018 à 15:49 
Hors ligne
Habitué

Enregistré le: Lundi 20 Novembre 2017 à 19:21
Messages: 89
ce qui concerne le regard, je suis tombée sur une théorie de 2 médecins : henry et kamyla Markram qui eux partent du principe que justement trop de choses sont captées et cela créait une sorte de douleur et par effet miroir, une sorte de peur, que l autre comprenne notre propre regard puisque on pense souvent que l autre pense ou voit ce que nous pensons ou voyons nous meme....
Je me relis et me dis que je sis pas très Claire. Ils appellent ça l hyper-empathie. Je me retrouve beaucoup plus dans ça....et vous? Puis je avoir des témoignages ou suis je toute seule? :hotcry:

_________________
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Mardi 13 Février 2018 à 19:02 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 23 Janvier 2015 à 19:16
Messages: 3515
Ce dont tu parles c'est la théorie (syndrome) du monde intense. Elle s'oppose aux hypothèses défectologiques (=deficit-oriented). La première semble se confirmer davantage que les secondes.
http://lasa.epfl.ch/autism_open_day/Mar ... 080425.pdf (c'est en français bien que le lien soit en anglais).

En gros l'autisme serait une sorte de sur-fonctionnement cérébral perpétuel que les stéréotypies et routines serviraient à réguler et dont les difficultés sociales seraient la conséquence la plus importante, justement à cause de l'hyper-empathie et du souci de regard dont tu parles.

plume66 a écrit:
Je me retrouve beaucoup plus dans ça....et vous? Puis je avoir des témoignages ou suis je toute seule? :hotcry:

J'ai du mal à mettre des mots sur ce que je ressens rapport à ça mais je sais que je n'arrive pas du tout à regarder une personne que je perçois comme "émotionnellement chargée" (=80% environ des gens et donc des interactions sociales :? ). Quand je lui parle le fait de la regarder me crée un bug. J'essaie de le travailler mais ce n'est pas simple.
Pour cet "effet-miroir" dont tu parles, je sais qu'on m'a dit que petite j'avais un regard qui mettait les gens très mal à l'aise. Il m'arrive parfois de l'entendre encore ou de percevoir de gros (pour que je les remarque il faut qu'ils soient gros :mrgreen: ) symptômes de stress chez la personne en face de moi quand je commence à la regarder: une respiration heurtée, ils font tomber quelque chose, trébuchent, s'agitent...
Je ne me suis jamais vraiment posé la question mais c'est vrai que maintenant que tu le dis, j'ai peut-être l'impression qu'ils me scannent comme je le fais moi inconsciemment et que c'est aussi ce qui me complique les croisements de regards...

En thérapie j'apprends à ne pas avoir peur de m'isoler quand je me sens en surcharge émotionnelle, et effectivement plus j'essaie de regarder les gens pour m'entraîner plus l'interaction doit cesser rapidement car la "submersion" arrive, c'est assez bizarre.

En tout cas c'est hyper intéressant comme sujet, je vais suivre avec attention :wink:

_________________
Diag TSA

"...like a man with a fork in a world of soup..."


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Mardi 13 Février 2018 à 19:24 
Hors ligne
Habitué

Enregistré le: Lundi 20 Novembre 2017 à 19:21
Messages: 89
Merci beaucoup misty pour ton témoignage!

Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis quand tu dis que l on ressent le stress de l autre.
Perso, j arrive à capter en 1 seconde toutes les émotions d une personne.... peur, joie, degout, crainte, surprise, envie, étonnement....jusqu aux faiblesses cachées et lointaines d une personne que je perçois au travers des yeux....Et du coup, je détourne vite le regard. J ai peur d avoir été vue. D avoir été trop loin dans mon analyse. Analyse qui ne m appartient pas!
Et finalement, c est par pudeur que je detourne mon regard. Par pudeur mais aussi parce que j ai l impression que tout le monde peut le faire! Et j ai pas envie que l on lise dans mes yeux! Je leur barre le passage ! Je leur dit : non! Vous ne me connaîtrez pas car je ne le veux pas! Tout ça, en détournant les yeux.
Mais au final, est ce que je pense bien? Est ce que tout le monde perçoit dans les yeux tout ça? Et si ce n est pas le cas......les choses seront bien plus faciles pour moi! Pour nous!
C est un problème de perception! Il suffirait de « corriger » ma réaction en me rappelant que leur perception n est pas la même....non? Qu en pensez vous?

_________________
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Mardi 13 Février 2018 à 20:09 
Hors ligne
Fidèle
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Dimanche 24 Janvier 2016 à 16:33
Messages: 140
C'est un peu le cas pour moi aussi. Quand on me parle, j'ai besoin de regarder fixement les gens parce que je compense mon ouïe hyposensible, mais par contre quand moi je parle, si je regarde les gens j'ai l'impression de me retrouver toute nue, complètement transparente, qu'il peuvent percevoir ce que je pense entièrement. Je ne regarde les gens que de façon très très courte (une phrase ou deux) si je dois les convaincre. Et là j'ai l'impression de les hypnotiser.

Pour l'hyper empathie, je ressens aussi fortement les émotions des autres.

_________________
Maman de R (17 ans), N (15 ans, HPI, extra terrestre) et A (5 ans, qui nous pose question).

THPI, phobique sociale. Asperger évoqué par ma psy TCC.
Contact pris avec le CRA. Le dossier sera examiné en mars.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Mardi 13 Février 2018 à 21:35 
Hors ligne
Habitué

Enregistré le: Lundi 20 Novembre 2017 à 19:21
Messages: 89
Oui c est ça fidjitiwi! L impression d être toute nue et transparente! Complètement ça....mais du coup, si c est faux, que nous faisons erreur, que les gens «  normaux » ne voient pas tous ce que nous voyons......déjà, ça rassure! Ça permettrait de progressivement se rééduquer et prendre confiance en soit non?
Il faudrait que les ergothérapeutes fassent des séances de rééducation dans ce sens là.....style: séance de rééducation à la soutenance du regard...ce serait pas mal ça....

Misty je vais aller m informer sur la theorie du monde intense qui s oppose aux hypothèses defectologiques et je reviens vous en dire un mot bientôt.
Bonne soirée!

_________________
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Mardi 13 Février 2018 à 21:56 
Hors ligne
Fidèle
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 8 Février 2018 à 21:42
Messages: 135
Question, est-ce que le sujet est le regard lié à l'hyper empathie, ou le regard et l'hyper empathie ? (C'est juste pour être sûr.e de ne pas être hors sujet)

Je n'ai pas le même problème, j'ai juste du mal à regarder les gens dans les yeux... Ca me met très mal à l'aise, mais je ne suis pas sûr.e que ce soit lié à... ben trop de choses captées. Je ne sais pas si je captes trop de chose au niveau du regard.

FidjiTiwi a écrit:
Pour l'hyper empathie, je ressens aussi fortement les émotions des autres.


En revanche, ça, si. C'est aussi ce qui me fait hésiter à demander un diagnostic Asperger ou TSA. Parce que j'ai lu que les autistes n'éprouvaient que peu d'empathie, ne savaient pas ce que leurs interlocuteurs éprouvaient.
Je ressens les émotions des autres, j'ai cette hypersensibilité... on me qualifiait "d'éponge émotionnelle", enfant. Je sais quand quelqu'un est fâché contre moi, même s'il tente de me le dissimuler. (Sans en connaître la cause, par contre). Je sais quand quelqu'un va mal ou bien.

_________________
Personne en questionnement : asperger, HPI, les deux, aucun ? Et non diagnostiqué.e


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Mardi 13 Février 2018 à 22:05 
Hors ligne
Forcené
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 17 Mars 2017 à 16:06
Messages: 1550
RedMacbeth a écrit:
En revanche, ça, si. C'est aussi ce qui me fait hésiter à demander un diagnostic Asperger ou TSA. Parce que j'ai lu que les autistes n'éprouvaient que peu d'empathie, ne savaient pas ce que leurs interlocuteurs éprouvaient.
Tu ne liras pas cela dans les ouvrages des professionnels de l’autisme. Les autistes ne savent pas (ou mal) exprimer leurs émotions et celles des autres. Ça ne veut pas dire qu’ils ne la ressentent pas. Au contraire, la gestion de nos émotions est tellement chaotique qu’on peut facilement se trouver dans un état émotionnel cataclysmique face à quelqu’un en proie au désarroi ou à une autre émotion violente.

Pour en revenir au sujet, croiser le regard de quelqu’un qui est dans un état émotionnel très intense m’électrise immédiatement, je suis en saturation très vite. Et là, mieux vaut que je parte, à moins de très très bien connaître la personne.

_________________
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont deux jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Mardi 13 Février 2018 à 22:49 
Hors ligne
Habitué

Enregistré le: Lundi 20 Novembre 2017 à 19:21
Messages: 89
Bonjour red macbeth, tu n es pas hors sujet, c est bien le regard ET l hyper- empathie. Nos yeux et ce que nous voyons dans les yeux de l autre.
Hazufel, tu fais très bien de préciser que le problème vient du fait d EXPRIMER et non de RESSENTIR.
Je ressens ce problème....je ne me rends pas compte de ce que je ressens très souvent.
Quand je faisais ma psychanalyse, je répondais souvent :  «  je sais pas » au psy, car je ne ressentais rien sur le moment. Et bien souvent, je me mettais en colère au bout de 7 jours à des questions posées ou à des remarques faites-la semaine d avant. Sur le moment, aucune réaction. Il me fallait l analyser d abord. comprendre l information. Analyser sa voix, son intonation, le mot utilise, la cadence de la parole, tout y passait!

Bref, je m éloigne du sujet, revenons au regard:
J arrive pas à m expliquer comment on arrive à avoir cette perception car, quand on y pense, un œil c est un œil!!! Lol :lol: .....comment arrive t on a y voir autant de sentiments et de ressentiments? Même ceux les plus fins, les plus faux aussi! Je «  sens » les gens....et suis contente de voir que je ne suis pas la seule mais en même temps serais rassurée de savoir que ce n est pas tout le monde car même si j ai rien à cacher, je veux garder mes émotions pour moi et non les partager....

J ai une petite anecdote de quand j étais enfant. J avais 7 ans. Je faisais du cheval, ma seule et unique passion jusqu a l âge adulte. J étais dans un club et je faisais du cheval sur Laponie, une jument que je n ai jamais aimée et qui, elle non plus, ne m aimait pas! Elle me le rendait bien! J avais peur d elle a tel point que j avais peur de rentrer dans son box!!!
Bref, après plusieurs chutes, ma mère a demandé à ce qu on me change de cheval. On m a amenée voir Toupie et là, en 1 regard avec la jument, j ai su que c était là bonne. Je suis rentrée dans son box immédiatement, sans aucun problème et la suite m a montré que j avais immédiatement capté un enfant bonne onde puisqu on s adorait!!!
Comme quoi, même avec un animal, on peut capter des choses immédiatement. C est vraiment étrange.
Ça me questionne, ça me passionne....
avez vous des anecdotes à raconter?

_________________
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Mercredi 14 Février 2018 à 13:26 
Hors ligne
Régulier
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Samedi 7 Octobre 2017 à 19:22
Messages: 48
Localisation: Au delà des Cîmes
Ah, bravo Plume pour la création du topic :)
Moi aussi je suis globalement en accord avec tout ce que vous avez dit. Je ne sais pas si ce problème avec le regard vient du fait que j'y devine plein de choses sans rien y comprendre, ou qu'au contraire je comprends tout ce que je vois et ça me fait me détourner. J'ai toujours cru que je ne voyais rien et que je ne comprenais rien aux regards. Ça me paraît extrême que ça soit l'inverse, mais qui sait.
Citation:
Quand je faisais ma psychanalyse, je répondais souvent :  «  je sais pas » au psy, car je ne ressentais rien sur le moment. Et bien souvent, je me mettais en colère au bout de 7 jours à des questions posées ou à des remarques faites-la semaine d avant. Sur le moment, aucune réaction. Il me fallait l analyser d abord. comprendre l information. Analyser sa voix, son intonation, le mot utilise, la cadence de la parole, tout y passait!

Je ne vais pas aussi loin dans mon analyse mais je me reconnais beaucoup dans ce retard ! :o Je ne sais jamais quoi dire sur le moment, il me faut m'éloigner, prendre du recul pour commencer à construire des réponses. Et ça a probablement à voir avec le fait que je peux regarder les yeux des personnes qui ne s'adressent pas à moi - comme les professeurs qui parlent à leur classe par exemple. D'ailleurs c'est pour cela que je pose rarement des questions au gens : j'ai compris que je n'arrivais pas à écouter la réponse quand la personne s'adressait directement à moi en me regardant. Je n'ai aucun recul, je suis plongée dans son regard et ma concentration s'envole à tire d'aile. Il faut que quelqu'un d'autre pose la question.
Le problème, est que depuis que j'ai découvert le SA j'ai encore plus de mal à me concentrer : je suis toujours en train de me demander comment et combien de temps il faut que je regarde les yeux... Avant je n'aimais pas ça, mais je ne posais pas vraiment la question il me semble. Je ne me rendais pas compte que je ne regardais pas souvent les gens dans les yeux. D'ailleurs je n'en suis toujours pas sûre, j'ai émis cette hypothèse quand je me suis rendu compte que les gens s'adressaient souvent au personnes autour de moi ou à mes amis sans me regarder, et pas à moi. Ça donne une impression d'être complètement invisible assez étrange.
Citation:

Pour en revenir au sujet, croiser le regard de quelqu’un qui est dans un état émotionnel très intense m’électrise immédiatement, je suis en saturation très vite. Et là, mieux vaut que je parte, à moins de très très bien connaître la personne.

"Electriser", le terme est bien choisi :) C'est comme quand quelqu'un est irrité ou en colère. Rien ne m'exaspère plus que d'avoir quelque qui souffle à côté de moi ou qui râle. Parce que je ressens son irritation, je ressens une tension insupportable qui me donne envie de lui coller une claque ou de le secouer pour que ça cesse. C'est pareil pour la tristesse. D'ailleurs j'ai remarqué quelque chose assez perturbant : quand un proche meurt, je ne suis pas réellement triste à l'idée qu'il soit mort - du moins je crois, rien n'est moins sûr - mais ce qui me fait peur, c'est la tristesse des autres qui risque de me frapper de plein fouet. C'est la raison pour laquelle j'ai beaucoup appréhendé le premier enterrement auquel je suis allée.
Et de la même manière, des regards reflétant une certaine émotion peuvent frapper et étourdir.
Après il y a aussi une théorie qui dit qu'on se voit dans le regard de l'autre. Une peur de se retrouver face à soi même ?

_________________
Aucun diagnostic, aucun bilan, aucun psy ou quelconque médecin, juste des questions et un intérêt pour le SA ^-^
INTP dans le Myers-Briggs Type Indicator
Enneagramme de type 5w4


La biologie permet, la culture interdit


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Mercredi 14 Février 2018 à 15:45 
Hors ligne
Habitué

Enregistré le: Lundi 20 Novembre 2017 à 19:21
Messages: 89
Merci Ewilan,
Je suis d accord avec toi quand tu dis que lorsque tu regardes quelqu' un, tu en perds ta concentration et le fil du sujet car trop absorbé par le regard. C est idem pour moi. Mais quand ca m arrive: j arrive a reprendre sur moi au bout de quelques secondes et je me force à bloquer la perception de mes yeux et à accentuer la perception de mes oreilles.
Finalement, c est l inverse de l aveugle qui compense sa vue par ses autres sens.

Quand tu dis: peur de se retrouver face à nous même dans le regard d autrui?
Cela voudrait dire: avoir peur du jugement d autrui, si je reformule ta pensée, c est bien ca?
Alors, en ce qui me concerne: le mauvais jugement d autrui me touche mais pas par les yeux. Du moins je ne crois pas....mais je vais y réfléchir un peu plus. C est une piste intéressante.

_________________
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Mercredi 14 Février 2018 à 19:21 
Hors ligne
Fidèle
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 8 Février 2018 à 21:42
Messages: 135
hazufel a écrit:
Au contraire, la gestion de nos émotions est tellement chaotique qu’on peut facilement se trouver dans un état émotionnel cataclysmique face à quelqu’un en proie au désarroi ou à une autre émotion violente.


Oh. Merci, c'est plus clair... Et je crois que ça me correspond bien. (Soit je réprime mes émotions jusqu'à l'explosion, soit j'explose directement, soit je me roule en boule ; quand ça devient trop). Il faut vraiment briser les clichés.

Pour le regard, je ne suis pas électrisé.e, mais ça donne quelque chose comme la peur d'y voir certaines émotions. Le mépris, l'indifférence, le dégoût... Les regards peuvent être super violent. Je me souviens d'une fois où lors d'une argumenation assez brutale j'ai gémis "Arrêtes, arrêtes, au point où j'en suis, je veux bien faire tout ce que tu veux, tout pour que tu arrêtes de me regarder comme ça.". Autant dire que ça n'a pas été très bien reçu.

plume66 a écrit:
Quand je faisais ma psychanalyse, je répondais souvent :  «  je sais pas » au psy, car je ne ressentais rien sur le moment. Et bien souvent, je me mettais en colère au bout de 7 jours à des questions posées ou à des remarques faites-la semaine d avant.

C'est un peu plus rapide personnellement, mais je réfléchis parfois pour savoir ce que je ressens avant de l'exprimer à une personne.

plume66 a écrit:
J arrive pas à m expliquer comment on arrive à avoir cette perception car, quand on y pense, un œil c est un œil!!! Lol .....comment arrive t on a y voir autant de sentiments et de ressentiments? Même ceux les plus fins, les plus faux aussi! Je «  sens » les gens....et suis contente de voir que je ne suis pas la seule mais en même temps serais rassurée de savoir que ce n est pas tout le monde car même si j ai rien à cacher, je veux garder mes émotions pour moi et non les partager....

Alors justement, est-ce que c'est vraiment dans le regard des gens, où est-ce qu'on perçoit certaines choses dans le regard mais qu'on ressent le reste instinctivement ?
Ou est-ce que les scientifiques ont raison et que l'empathie est dûe à la capacité à analyser et voir trop de choses chez les personnes.
Il faudrait vérifier, est-ce qu'on (ou tu, c'est peut-être différent) sens l'autre avant ou après l'avoir regardé ?

_________________
Personne en questionnement : asperger, HPI, les deux, aucun ? Et non diagnostiqué.e


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Jeudi 15 Février 2018 à 0:32 
Hors ligne
Habitué

Enregistré le: Lundi 20 Novembre 2017 à 19:21
Messages: 89
Oui red macbeth! Tu soulèves une super question la! :) :D Je reformule ta question: est ce que je ressens les gens avant ou après avoir posé mon regard sur eux?

Il faudrait presque faire des tests de labo en nous bandant les yeux! Mdr...

Ceci dit, je vous dis ce que j ai déjà dis à mon psy: « je capte les émotions dans gens en une fraction de seconde! Ça va très vite! » .....il n a pas répondu! Lol....a du me prendre pour une cinglée.

Ceci dit, je pense avoir besoin de regarder quand même. Même si c est super rapide, je pense qu il m est indispensable.
Mais je pense que d autres éléments, qui nous dépassent, doivent se surajouter et nous envoyer d autres informations très précises.

J ai essayé de répondre au test des images photos sur internet ou il n y a que le regard.
J ai eu un résultat très moyen. ( heureusement qu il y avait à choisir entre a ou b ou c et des propositions de réponse, ça aide!!!)
En fait, le fait de ne voir que les yeux m a beaucoup dérangé. Ce qui veut dire, si je résume, que en vrai, je capte très bien l émotion dans le regard d une personne charnellement présente mais au travers d un écran, non.
C est intéressant car ça voudrait dire qu il y a quelque chose d autre peut être, non?
Red macbeth, tu as peut être raison de dire que des choses sont ressenties instinctivement. Mais quand on dit «  instinctivement » ça veut dire quoi en fait? Concrètement? C est abstrait l instinctif....je crois qu il’ y a une réponse à tout et que celle là....personne ne l a trouvée....

_________________
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Samedi 17 Février 2018 à 11:06 
Hors ligne
Habitué

Enregistré le: Lundi 20 Novembre 2017 à 19:21
Messages: 89
Bonjour Anja Louise, j ai répondu à ton message dans «  regard » mais l espace de discussion est fermé lol. Les « patrons » du site vont «  peter une durite ». Ils renvoient les messages ici en général....
Désolé.....

_________________
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Samedi 17 Février 2018 à 12:13 
Hors ligne
Fidèle
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Dimanche 24 Janvier 2016 à 16:33
Messages: 140
Je repensais à quelque chose hier soir, j'ai fait une vidéo pour mes parents il y a quelques temps pour évoquer mon possible asperger. Et en regardant la vidéo je me suis rendue compte que je ne regardais pas en face, puisqu'en face c'était moi (tourné avec la webcam de l'ordinateur). Donc c'est pas forcément le regard de l'autre qui gène.

L'impression que j'ai quand je détourne le regard, c'est que j'ai besoin de me concentrer intensément sur mes pensées et que pour ça j'ai besoin d'oublier la vue, je me concentre sur mon image intérieure. C'est comme quand au téléphone les gens fixent un point dans le vide, parce qu'ils se concentrent sur l'image intérieure de leur interlocuteur.

_________________
Maman de R (17 ans), N (15 ans, HPI, extra terrestre) et A (5 ans, qui nous pose question).

THPI, phobique sociale. Asperger évoqué par ma psy TCC.
Contact pris avec le CRA. Le dossier sera examiné en mars.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Regard et hyper empathie
MessagePosté: Samedi 17 Février 2018 à 14:21 
Hors ligne
Fidèle
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 8 Février 2018 à 21:42
Messages: 135
FidjiTiwi a écrit:
L'impression que j'ai quand je détourne le regard, c'est que j'ai besoin de me concentrer intensément sur mes pensées et que pour ça j'ai besoin d'oublier la vue, je me concentre sur mon image intérieure.


Ah, tu as trouvé quelque chose d'intéressant ici. Je crois que le regard de l'autre est effectivement si intense qu'il me déconcentre, et du coup, je regarde ailleurs pour ordonner mes pensées.
Je rejoins donc ton hypothèse, et si on reprend la théorie dont faire part Plume66, ce serait effectivement qu'il y a trop de chose dans le regard de l'autre.

plume66 a écrit:
Il faudrait presque faire des tests de labo en nous bandant les yeux! Mdr...


Eh, mais ça pourrait être révélateur :lol: Je crois que j'ai aussi besoin de voir l'autre, je ne suis pas sûr.e de pouvoir le ressentir autrement. Comme toi, la personne doit être charnellement présente.
En plus, ce genre de test avec image, je trouve ça stupide : tu demande à une personne de prendre une émotion pour la photo non ? Du coup, c'est comme du théâtre : elle le joue mais ne le ressens pas.
Et puis elle n'est pas présente... Je vois plutôt l'empathie comme un ressenti physique de l'autre, instinctif, mais besoin qu'il soit présent.

plume66 a écrit:
Red macbeth, tu as peut être raison de dire que des choses sont ressenties instinctivement. Mais quand on dit «  instinctivement » ça veut dire quoi en fait? Concrètement? C est abstrait l instinctif....je crois qu il’ y a une réponse à tout et que celle là....personne ne l a trouvée.

Ah... C'est une excellente question.
Enfant, je t'aurais répondu "Ben c'est comme un pouvoir magique.". Sauf que j'ai grandi et que je suis devenu.e une personne sceptique (Merci à ma Maman).
Quelque chose à voir avec les énergies du corps, peut-être ? Pour l'empathie, un ressenti d'une diffusion d'énergie positive ou négative de l'autre ?

L'instinct, c'est peut-être tout simplement l'analyse inconsciente de tout un tas de détails qui mène à la vérité.
J'explique : Trois personnes, A, B, C, jouent au Uno. B n'a plus qu'une carte, et A veut gagner mais il lui en reste deux. Il faut qu'A choisisse attentivement la carte à poser pour que B pioche. C pose un sept rouge. Le visage de B prend une expression inquiète, son corps se tend, alors que juste avant, sur le sept jaune, B était plutôt détendu, presque jovial, assuré. A pose, de façon assurée, un sept vert, et au tour suivant, remporte la partie.
-J'ai su à l'instinct, explique A. Je peux pas t'expliquer, je sentais que tu avais une carte jaune.
-N'importe quoi, grogne B.
Tout ceci s'étant passé très vite, A n'a pas analysé consciemment ce qui se passait, mais son cerveau l'a fait inconsciemment.
Bon, c'est un exemple simple et un peu pourri, mais je crois que ça image bien ce que je veux dire.

_________________
Personne en questionnement : asperger, HPI, les deux, aucun ? Et non diagnostiqué.e


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 29 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : MudBloodKnowItAll et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com