Regard et hyper empathie

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Clovis
Forcené
Messages : 905
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: Regard et hyper empathie

#31 Message par Clovis » dimanche 29 novembre 2020 à 19:51

Moi je suis incapable de dire la couleur des yeux de personnes que je vois tous les jours, même si j'essaie de les regarder correctement, donc difficile à dire... :innocent:
Diagnostiqué TSA.

Avatar du membre
Glaciell
Forcené
Messages : 641
Enregistré le : mercredi 8 janvier 2020 à 17:00

Re: Regard et hyper empathie

#32 Message par Glaciell » dimanche 29 novembre 2020 à 22:16

Clovis a écrit :
dimanche 29 novembre 2020 à 19:51
Moi je suis incapable de dire la couleur des yeux de personnes que je vois tous les jours, même si j'essaie de les regarder correctement, donc difficile à dire... :innocent:
En fait moi non plus. :lol: Mais depuis que j'essaie de faire plus attention à ma gestion du regard, j'ai remarqué qu'un oeil clair me pose particulièrement problème (mais faut que j'aie pensé à faire attention pour le remarquer :crazy: ). Mais sinon il m'arrive souvent de ne pas y faire attention, mais je ne m'en rends compte que si on me pose la question. Ma mère pose souvent ce genre de question, ça donne : "c'était une personne jeune ? Cheveux longs ou courts ? Blonde ou brune ? Yeux foncés ou clairs ?" Et moi "Euh... en tout cas elle avait un foulard rouge" :oops: .

Et d'ailleurs j'ai mis oeil au singulier parce qu'on dit toujours "regarder dans les yeux" mais personnellement j'arrive pas à regarder deux yeux en même temps mais ça, je vois pas comment ça serait possible pour qui que ce soit en fait. :innocent:
Diagnostiquée à 37 ans "TSA sans déficit intellectuel ni altération du langage", avec un HPI. (Nov. 2020)
Une fille de 12 ans HPI (2018) et TSA (Déc. 2020)

Ogam
Fidèle
Messages : 150
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Regard et hyper empathie

#33 Message par Ogam » lundi 30 novembre 2020 à 2:00

par Glaciell » dimanche 29 novembre 2020 à 22:16
Clovis a écrit : ↑
dimanche 29 novembre 2020 à 19:51
Moi je suis incapable de dire la couleur des yeux de personnes que je vois tous les jours, même si j'essaie de les regarder correctement, donc difficile à dire... :innocent:
En fait moi non plus. :lol: Mais depuis que j'essaie de faire plus attention à ma gestion du regard, j'ai remarqué qu'un oeil clair me pose particulièrement problème (mais faut que j'aie pensé à faire attention pour le remarquer :crazy: ). Mais sinon il m'arrive souvent de ne pas y faire attention, mais je ne m'en rends compte que si on me pose la question. Ma mère pose souvent ce genre de question, ça donne : "c'était une personne jeune ? Cheveux longs ou courts ? Blonde ou brune ? Yeux foncés ou clairs ?" Et moi "Euh... en tout cas elle avait un foulard rouge" :oops: .

Et d'ailleurs j'ai mis oeil au singulier parce qu'on dit toujours "regarder dans les yeux" mais personnellement j'arrive pas à regarder deux yeux en même temps mais ça, je vois pas comment ça serait possible pour qui que ce soit en fait.
Je repense à ce que tu dis Glaciell sur le fait de regarder dans les yeux. Je triche pour donner l'impression de regarder dans les yeux de la personne qui est en face de moi alors que je regarde légèrement plus haut (à la jonction entre le nez et le front) et comme je suis grand, ça donne cette impression de regarder dans les yeux de la personne d'en face.

En revanche, quand une personne me met très mal à l'aise et qu'elle m'oblige à la regarder dans ses yeux, je me sens très mal à l'aise et je peux mettre du temps à récupérer 2-3 min. Enfin, je suis d'accord avec ce qui a pu être dit sur la difficulté à avoir une vue générale de la personne car j'ai tendance à me focaliser sur des détails. Par exemple, cet après-midi, j'ai voulu discuter avec ma voisine (car elle souhaite changer de voiture) et j'ai été surpris de tomber sur la fille de son compagnon. J'ai essayé de regarder de compenser comme je fais d'habitude et c'était très dur car mon attention était focalisée sur son acné au niveau du front (j'étais très mal à l'aise).
Diagnostic TSA + HPI (obtenu à l'âge de 34 ans) posé en septembre 2020 par un chef de service en psychiatrie.

Avatar du membre
FloretteRanou
Forcené
Messages : 1250
Enregistré le : mercredi 5 juin 2013 à 21:45

Re: Regard et hyper empathie

#34 Message par FloretteRanou » lundi 11 janvier 2021 à 10:13

Ce topic est extrêmement intéressant.

J'ai toujours été fascinée par le regard des acteurs dans les films. Je peux regarder une scène de multiples fois tellement celui-ci me captive. Mais dans la réalité j'ai du mal à regarder longtemps les personnes dans les yeux à cause de cette surcharge émotionnelle que vous avez mentionnée.
J'ai encore plus de mal à regarder mon interlocuteur dans les yeux quand c'est moi qui parle car cela m'empêche de me concentrer sur ce que je veux dire. Cela m'a été reprochée par une RH alors que je n'avais pas encore été diagnostiquée.
Je ne regarde pas donc souvent les personnes dans les yeux mais je me dis que peut-être je pourrais mettre l'autre aussi mal-à-l'aise si je le faisais. En effet, en m'observant dans la glace, j'ai l'impression d'avoir un regard très intense, chargé émotionnellement, et non pas absent comme l'image que l'on peut se faire des personnes autistes.

Tout cette discussion autour de "l'hyper-empathie" et le regard me fait penser à la scène de l'interrogation de Rey par Kylo Ren dans Star Wars "Le Réveil de la force", quand l'un arrive à accéder aux pensées de l'autre. J'ai l'impression que cette situation peut se produire dans la vie réelle, sans l'usage de la "Force". Je crois que je l'ai déjà vécue, en particulier avec les animaux et les bébés qui sont plus ouverts à ce type de communication sans parole.
Aspie
---

Fraîcheur et fantaisie ;)

Clovis
Forcené
Messages : 905
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: Regard et hyper empathie

#35 Message par Clovis » lundi 11 janvier 2021 à 11:46

Lilas a écrit :
dimanche 18 février 2018 à 10:54
Nausicaä a écrit :Avec le temps j'ai appris que les gens à travers leur regard expriment une attente émotionnelle et ça me stress énormément de ne pas pouvoir y répondre car je ne comprend pas ce mode de communication et lorsque j'essaye de déchiffrer ce langage, leurs yeux ne font que dévoiler le reflet de ma propre incapacité dans ce domaine et je me trouve ensuite livrée à moi même, complètement démunie.
Idem pour moi, impossible de déchiffrer quoi que ce soit dans le seul regard, même lorsque la personne en face force le trait volontairement pour faire passer un message.
J'ai été tellement surpris lorsque j'ai été confronté à un test où on devait associer des émotions à des regards. La simple idée que ce soit possible ne m'avait jamais effleurée avant. Autant le visage complet je peux arriver à y détecter des choses si elles sont suffisamment explicites, autant un regard pour moi c'est juste... Je sais pas... Vide ?!

Les expressions du type "un regard noir", etc. étaient pour moi purement formelles, je ne pensais pas qu'elles pouvaient découler d'une réalité concrète.

Et en même temps je pense que ce qui m'a toujours perturbé avec le regard c'est de me demander "pourquoi il me regarde ?" Inconsciemment je devais comprendre que quelque chose m'échappait...
Diagnostiqué TSA.

Avatar du membre
FloretteRanou
Forcené
Messages : 1250
Enregistré le : mercredi 5 juin 2013 à 21:45

Re: Regard et hyper empathie

#36 Message par FloretteRanou » lundi 11 janvier 2021 à 15:49

plume66 a écrit :
dimanche 18 février 2018 à 14:03
Voilà ce que j ai trouvé sur la différence entre ces 2 empathies sur internet:

« Il existe deux types d'empathie - affectifs et cognitifs . Selon le psychologue Deborah Serani , l'empathie affective est la capacité de sentir ce que l'autre personne sent alors que l'empathie cognitive est la capacité de sentir ce qu'ils pensent . L'empathie affective est contrôlée par les fonctions cérébrales inférieures alors que l'empathie cognitive est régie par les fonctions cérébrales supérieures . Les personnes atteintes de certains troubles psychologiques et cérébrales manquent d'empathie cognitive , même si elles sont capables de ressentir de l'empathie émotionnelle . »
J'ai une théorie concernant les différences entre empathie émotionnelle et empathie cognitive chez la personne autiste qui pourrait expliquer le rapport au regard décrit dans vos témoignages.

Cette théorie se base sur la distinction entre pensées "conscientes" et "inconscientes". Pour information, la psychanalyse freudienne n'a pas du tout inventé le concept d'inconscient qui avait déjà été conceptualisé par Liebniz au XVIIIème siècle et ensuite par d'autres philosophes comme Schelling, Arthur Schopenhauer, Nietzsche, … Par ailleurs, l'inconscient est aujourd'hui étudié en neurosciences.

Je suis en train de lire un livre sur Nietzsche qui distingue les pensées "conscientes" et 'inconscientes" de la façon suivante : les pensées "conscientes" seraient élaborées sous forme de concepts issus du contexte culturel afin de pouvoir être exprimées au moyen du langage tandis que les pensées "inconscientes" seraient plus individuelles, plus concrètes et plus directement reliées aux perceptions, aux instincts, aux affects, etc. Nietzsche considère que les pensées "conscientes" sont mensongères à cause de l'influence du "troupeau" (de la société, du collectif) sur ce processus d'élaboration.

Selon ces définitions, les difficultés d'empathie cognitive des personnes autistes pourraient être causées par une difficulté à utiliser ces concepts collectifs et culturels. Par conséquent, les personnes autistes auraient des difficultés à percevoir les pensées élaborées consciemment par leur interlocuteur. Par contre, elles percevraient très bien les pensées "inconscientes" de celui-ci, c'est-à-dire celles qui n'ont pas été conceptualisées, à la manière des animaux de compagnie qui ont eux-aussi souvent une très bonne empathie émotionnelle. L'empathie de l'animal envers l'être humain est non-conceptuelle et purement émotionnelle.

Donc, dans le regard, les personnes autistes percevraient les affects de leur interlocuteur à l'état "brut" et non l'émotion que la personne cherche consciemment à exprimer. Ceci induit un décalage dans la communication, puisque les deux canaux ne sont pas les mêmes. Paradoxalement, cela voudrait dire que les autistes sont plus empathiques car ils perçoivent la vraie émotion de leur interlocuteur mais comme celui-ci n'en a pas conscience, il a l'impression d'être incompris par la personne autiste.

Cette théorie vaut ce qu'elle vaut, elle aurait bien entendu besoin d'être étudiée scientifiquement.
Aspie
---

Fraîcheur et fantaisie ;)

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 29542
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Regard et hyper empathie

#37 Message par Tugdual » lundi 11 janvier 2021 à 19:44

FloretteRanou a écrit :
lundi 11 janvier 2021 à 15:49
Par ailleurs, l'inconscient est aujourd'hui étudié en neurosciences.
Attention : l'inconscient étudié en neurosciences n'a rien à voir avec l'inconscient des psychanalystes et de leurs précurseurs.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
FloretteRanou
Forcené
Messages : 1250
Enregistré le : mercredi 5 juin 2013 à 21:45

Re: Regard et hyper empathie

#38 Message par FloretteRanou » lundi 11 janvier 2021 à 21:42

Tugdual a écrit :
lundi 11 janvier 2021 à 19:44
FloretteRanou a écrit :
lundi 11 janvier 2021 à 15:49
Par ailleurs, l'inconscient est aujourd'hui étudié en neurosciences.
Attention : l'inconscient étudié en neurosciences n'a rien à voir avec l'inconscient des psychanalystes et de leurs précurseurs.
Dans le livre sur lequel je me base, le concept d'inconscient est plus proche de celui des neurosciences que de celui de la psychanalyse. Il est orienté "traitement de l'information". J'y vois des analogies avec le machine learning (apprentissage automatique).
Aspie
---

Fraîcheur et fantaisie ;)

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 29542
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Regard et hyper empathie

#39 Message par Tugdual » lundi 11 janvier 2021 à 22:07

Ok.

Mais en neurosciences (voir Stanislas Dehaene), il n'y a pas de "pensée inconsciente", seulement des processus cognitifs relativement simples, qu'on peut effectivement rapprocher des recherches récentes en IA.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Répondre