Regard et hyper empathie

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 3104
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Regard et hyper empathie

#16 Message par olivierfh » samedi 17 février 2018 à 13:45

FidjiTiwi a écrit :C'est comme quand au téléphone les gens fixent un point dans le vide, parce qu'ils se concentrent sur l'image intérieure de leur interlocuteur.
Je trouve que c'est une bonne représentation de ce qu'est le regard soi-disant "fuyant": ce n'est pour pour fuir mais pour se concentrer sur l'image de sa propre pensée, sans être distrait par le sens éventuel du langage non verbal dans les yeux, le visage ou la posture de l'autre.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, les 2 cadets en début de parcours de diagnostic.

plume66
Habitué
Messages : 89
Enregistré le : lundi 20 novembre 2017 à 18:21

Re: Regard et hyper empathie

#17 Message par plume66 » samedi 17 février 2018 à 14:05

Ça pourrait oui, Olivier.....certains psychanalystes vous diront que «  l hystérique » a un regard fuyant! Tout ça pour masquer ces mauvaises pensées!

Dans mon cas, je n ai pas encore pensé ....que je fuis déjà.....donc ...
Et ce n est pas pour cacher ce que je ressens ..... c est juste pour pas que l autre capte tout ce que j ai pu voir chez lui!
Et puis, il me vient une question: les aspi sont ils des névrosés, comme beaucoup de monde? Y a t’il la paranoïa, l obsessionnel et l hystérique en plus des TSA? Ou la question est autre et un TSA serait une sorte de syndrome à part avec une paranoia particulière, une obsessionnalite particulière, voire une excentricité particulière et qu’un mimerait l hysterie comme on peut le voir chez certains HQI?
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....

Avatar du membre
Ewilan
Habitué
Messages : 70
Enregistré le : samedi 7 octobre 2017 à 19:22
Localisation : Au delà des Cîmes

Re: Regard et hyper empathie

#18 Message par Ewilan » samedi 17 février 2018 à 14:38

Je suis d accord avec toi quand tu dis que lorsque tu regardes quelqu' un, tu en perds ta concentration et le fil du sujet car trop absorbé par le regard. C est idem pour moi. Mais quand ca m arrive: j arrive a reprendre sur moi au bout de quelques secondes et je me force à bloquer la perception de mes yeux et à accentuer la perception de mes oreilles.
Finalement, c est l inverse de l aveugle qui compense sa vue par ses autres sens.
C'est pas bête ça :o Mais j'aurais trop peur d'avoir un regard bizarre après XD
Quand tu dis: peur de se retrouver face à nous même dans le regard d autrui?
Cela voudrait dire: avoir peur du jugement d autrui, si je reformule ta pensée, c est bien ca?
Alors, en ce qui me concerne: le mauvais jugement d autrui me touche mais pas par les yeux. Du moins je ne crois pas....mais je vais y réfléchir un peu plus. C est une piste intéressante.
C'est possible que ça ait un rapport avec le jugement d'autrui, ou du moins comment la personne enf ace nous perçoit. Je ne sais pas trop, je n'ai jamais approfondi cette théorie^^ On ne peut pas se voir à travers nous même, on se voit toujours à travers les autres... Là aussi il y a un effet miroir.
Mais je trouve ça très compliqué. Pour le moment je comprend davantage ce que tu disais toi Plume, par rapport à l'effet miroir : on lit dans les yeux de l'autre et on a l'impression qu'il peut faire pareil. C'est une sensation très désagréable.
Je ne sais pas si c'est lié, mais j'ai toujours peur que des gens puissent lire dans mes pensées. Je me construis parfois des cages imaginaires dans mon esprit pour me rassurer, ou je rejette tout ce que je pense. Pourtant je suis incapable de lire les pensées des autres O_O Donc ça doit être dû au fait que je suis autocentrée. J'ai du mal à "sortir de moi même" pour admettre que les gens ne peuvent PAS savoir ce que je pense et qui je suis. J'ai d'ailleurs un bon exemple avec mon entourage qui n'arrête pas de me répéter "Tu n'as pas besoin d'angoisser quand tu marche dans la rue, puisqu'on te dit que PERSONNE te regarde et que TOUT LE MONDE s'en FICHE" :mryellow: Ouiiii maiiis ! :hotcry:
Et pour revenir au sujet, ça pourrait être pareil pour le regard du coup... Dans la rue j'évite systématiquement tout regard, car chaque regard d'inconnu croisé me plonge quelques secondes dans un océan de malaise et de questions sans réponses. Voit-on trop de choses dans le regard de l'autre ? Ou est ce simplement une peur que l'autre nous perce à jour parce qu'on est centré sur nous (et donc qu'on a du mal à se mettre à la place de l'autre pour se rendre compte qu'il ne peut rien deviner) ?. Après pour ceux qui ne sont pas centré sur eux j'ai pas d'hypothèse^^
Aucun diagnostic, aucun bilan, aucun psy ou quelconque médecin, juste des questions et un intérêt pour le SA ^-^
INTJ/P dans le Myers-Briggs Type Indicator
Enneagramme de type 5w4


La biologie permet, la culture interdit

Nausicaä
Fidèle
Messages : 132
Enregistré le : lundi 27 février 2017 à 19:02
Localisation : Suisse

Re: Regard et hyper empathie

#19 Message par Nausicaä » samedi 17 février 2018 à 20:17

olivierfh a écrit :
FidjiTiwi a écrit :C'est comme quand au téléphone les gens fixent un point dans le vide, parce qu'ils se concentrent sur l'image intérieure de leur interlocuteur.
Je trouve que c'est une bonne représentation de ce qu'est le regard soi-disant "fuyant": ce n'est pour pour fuir mais pour se concentrer sur l'image de sa propre pensée, sans être distrait par le sens éventuel du langage non verbal dans les yeux, le visage ou la posture de l'autre.
C'est exactement ça! En tout cas moi je le ressens comme ça aussi. Toutes ces "distractions", j'entend par là le langage non verbal, me déconcentrent et ça crée en qq sorte une interférence par rapport à l'image de ma propre pensée et par extension ce que je dois dire/faire. Quand on me fixe dans les yeux et/ou que je dois me forcer à le faire (même un peu) je perds tous mes moyens. Même quand c'est un bébé qui me fixe je me sens mal à l'aise, c'est dire. Mais après je pense qu'il y a aussi la peur de me sentir jugée par les parents, de ne pas interagir avec leur enfant de façon adéquate qui se mêle à ça.

Pour moi l'empathie passe plus par la signification des mots en eux-mêmes ou l'histoire d'une personne (IRL ou non) et/ou des moments communs passés avec elle et pour ça oui je dirais même sans hésiter que je suis hyper empathique.
Mais simplement ressentir de l'empathie dans un regard, ou inversément, ressentir de l'empathie en étant regardé ça ne m'est jamais arrivé, enfin je crois. Si le regard est très furtif, ça peut donner en plus de la parole un signe supplémentaire de considération et après je me sentirais plus en phase avec cette personne car elle a fait l'effort de me regarder. Mais faut pas que le regard dure trop longtemps non plus car sinon je me sentirais agressée et on en revient au premier point. Je serais interrompue dans mon activité de pensée et je perdrais vite le fil.
Depuis que je sais pour mon diag j'essaye de deviner et de ressentir aussi ce qu'une personne ressens à travers son simple regard, à la télé surtout parce dans la vie réelle je risque d'être vue pour encore plus bizarre que je ne le suis déjà en fixant les gens dans les yeux (n'en rajoutons pas une couche! :mrgreen: ) et vraiment je n'y arrive pas.
Pour ma part j'ai l'impression d'avoir trop d'empathie émotionnelle et c'est probablement une compensation de mon manque d'empathie cognitive, qui elle serait plus "intuitive. L'empathie cognitive passerait peut-être plus par le regard? c'est une question que je me pose. Avec le temps j'ai appris que les gens à travers leur regard expriment une attente émotionnelle et ça me stress énormément de ne pas pouvoir y répondre car je ne comprend pas ce mode de communication et lorsque j'essaye de déchiffrer ce langage, leurs yeux ne font que dévoiler le reflet de ma propre incapacité dans ce domaine et je me trouve ensuite livrée à moi même, complètement démunie. Je sais bien que ce n'est pas du tout intentionnel de leur part. Mais voilà, mon cerveau n'est tout simplement pas câblé pour. Je me souviens très bien que quand j'étais petite et même plus tard je ne comprenais tout simplement pas pourquoi il fallait regarder les gens dans les yeux. Pour moi on m'aurait dit de regarder leur poignet, ça aurait été pareil. Je me serais aussi heurtée à un mur d'incompréhension.
A l'époque ça me stressais surtout parce j'oubliais de le faire, car on me le reprochais assez souvent. Je sentais toutefois qu'il avait "un truc en plus" avec les yeux et même si ça me mettais très mal à l'aise je ne savais pas que les gens communiquaient aussi ainsi.

Et aussi comme Ewilan j'ai parfois l'impression d'être transpercée par certains regards, comme si les gens pouvaient lire mes pensées mes plus profondes. Au point que c'en est parfois effrayant...Mais cela n'est-il pas plutôt lié au fait que vu que nous ne comprenons pas ce mode de communication nous avons tout le loisir de réfléchir à toutes les hypothèses possibles et inimaginables sur ces regards insondables?
diag TSA en avril 2017

plume66
Habitué
Messages : 89
Enregistré le : lundi 20 novembre 2017 à 18:21

Re: Regard et hyper empathie

#20 Message par plume66 » dimanche 18 février 2018 à 10:08

[quote="Nausicaä"]
Pour ma part j'ai l'impression d'avoir trop d'empathie émotionnelle et c'est probablement une compensation de mon manque d'empathie cognitive, qui elle serait plus "intuitive. L'empathie cognitive passerait peut-être plus par le regard?

Nausicaa, je n arrive pas à comprendre la distinction entre empathie cognitive et empathie émotionnelle... peux tu m en dire plus notamment a travers des exemples concrets si tu en as? Ce sera plus facile pour moi....merci beaucoup! :D
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3911
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Regard et hyper empathie

#21 Message par Lilas » dimanche 18 février 2018 à 10:54

Nausicaä a écrit :Avec le temps j'ai appris que les gens à travers leur regard expriment une attente émotionnelle et ça me stress énormément de ne pas pouvoir y répondre car je ne comprend pas ce mode de communication et lorsque j'essaye de déchiffrer ce langage, leurs yeux ne font que dévoiler le reflet de ma propre incapacité dans ce domaine et je me trouve ensuite livrée à moi même, complètement démunie.
Idem pour moi, impossible de déchiffrer quoi que ce soit dans le seul regard, même lorsque la personne en face force le trait volontairement pour faire passer un message.
Lilas - TSA (AHN)

Mon roman : Ma dame aux oiseaux

plume66
Habitué
Messages : 89
Enregistré le : lundi 20 novembre 2017 à 18:21

Re: Regard et hyper empathie

#22 Message par plume66 » dimanche 18 février 2018 à 11:59

Du coup, Nausicaa, quand tu dis que tu essaies depuis ton diagnostic, de capter les émotions des gens à la Tv ( parce que ça t es plus facile) et que tu n y arrives pas:
J ai soulevé une problématique plus haut.....le problème ne viendrait il pas plutôt de l écran interposé?
Je pense qu il y a autre chose...Plus que le regard....et que quand on a une personne en face de nous, on capte desuite mais quoi? C est ça que j aimerais bien comprendre....
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....

plume66
Habitué
Messages : 89
Enregistré le : lundi 20 novembre 2017 à 18:21

Re: Regard et hyper empathie

#23 Message par plume66 » dimanche 18 février 2018 à 12:10

Ça pourrait rejoindre un peu ce que tu dis lilas, en disant que tu captes rien «  dans le seul regard »....il y a forcément autre chose de capte mais quoi?
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....

Nausicaä
Fidèle
Messages : 132
Enregistré le : lundi 27 février 2017 à 19:02
Localisation : Suisse

Re: Regard et hyper empathie

#24 Message par Nausicaä » dimanche 18 février 2018 à 13:17

plume66 a écrit :
Nausicaä a écrit : Nausicaa, je n arrive pas à comprendre la distinction entre empathie cognitive et empathie émotionnelle... peux tu m en dire plus notamment a travers des exemples concrets si tu en as? Ce sera plus facile pour moi....merci beaucoup! :D
En résumé l'empathie cognitive est la capacité de se mettre de façon "intuitive" à la place des autres, permettant ainsi de deviner leur intentions et la théorie de l'esprit qui ferait défaut chez les autistes en fait partie.
Alors que l'empathie émotionnelle c'est ressentir la souffrance d'une autre personne lorsqu'on la voit souffrir. Dans wikipedia ils parlent de contagion émotionnelle et pour moi je pense que c'est à près le même mécanisme même si le terme est différent. Je mets un lien qui explique les deux définitions http://www.psychologie-positive.net/spip.php?rubrique16
plume66 a écrit :Ça pourrait rejoindre un peu ce que tu dis lilas, en disant que tu captes rien «  dans le seul regard »....il y a forcément autre chose de capte mais quoi?
Je n'en sais trop rien et c'est justement ça que j'essaye de comprendre :innocent:
C'est difficile pour moi de l'expliquer. Par exemple quand je fais une gaffe dans une situation sociale, au moment où je fais cette gaffe et/ou juste après je ressens bien qu'il y a ce malaise qui m'indique que j'ai fait-faux qq part, mais je ne sais pas quoi...Ce que je cherche c'est l'origine elle-même de ce malaise qui doit se situer à mon avis dans la lecture du langage-non verbal. Peut-être est-dut à la surabondance d'infos que mon cerveau n'arrive pas à filtrer? Et qu'il se protège à sa manière en supprimant ces données (ou en tout cas une bonne partie) en temps réel et qu'il me reste ensuite que cette "mauvaise impression"? Un peu comme les rêves que l'on oublie mais qui nous laisse un sentiment très agréable, ou désagréable, selon lesquels.
diag TSA en avril 2017

plume66
Habitué
Messages : 89
Enregistré le : lundi 20 novembre 2017 à 18:21

Re: Regard et hyper empathie

#25 Message par plume66 » dimanche 18 février 2018 à 14:03

Voilà ce que j ai trouvé sur la différence entre ces 2 empathies sur internet:

« Il existe deux types d'empathie - affectifs et cognitifs . Selon le psychologue Deborah Serani , l'empathie affective est la capacité de sentir ce que l'autre personne sent alors que l'empathie cognitive est la capacité de sentir ce qu'ils pensent . L'empathie affective est contrôlée par les fonctions cérébrales inférieures alors que l'empathie cognitive est régie par les fonctions cérébrales supérieures . Les personnes atteintes de certains troubles psychologiques et cérébrales manquent d'empathie cognitive , même si elles sont capables de ressentir de l'empathie émotionnelle . »

Donc quand je dis que j arrive à lire tout un tas d émotions et de faiblesses dans le regard des gens très rapidement, ce serait finalement que de l empathie affective en fait? Suis un peu déçue....
Est ce pour cette raison que je suis naïve? Et ne crois que ce qui m est dit? Explicitement ? Parce que je n arrive pas à comprendre les pensées d autrui et leurs non-dits?

Du coup, effectivement, savoir ce que les gens pensent m est impossible mais en même temps, tout le monde est ains ( même si il est dit l inverse), Sinon, tout le monde porterait le nom d IRMA et se promènerait avec une boule magique dans leur sac, non?

Je comprends pas trop ça....
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....

Avatar du membre
RedMacbeth
Fidèle
Messages : 190
Enregistré le : jeudi 8 février 2018 à 20:42

Re: Regard et hyper empathie

#26 Message par RedMacbeth » dimanche 18 février 2018 à 15:10

plume66 a écrit :Donc quand je dis que j arrive à lire tout un tas d émotions et de faiblesses dans le regard des gens très rapidement, ce serait finalement que de l empathie affective en fait? Suis un peu déçue....
Est ce pour cette raison que je suis naïve? Et ne crois que ce qui m est dit? Explicitement ? Parce que je n arrive pas à comprendre les pensées d autrui et leurs non-dits?
Pourquoi tu es déçue ? L'empathie affective est une super qualité je trouve. Ca permet de savoir comment se sentent les gens, éventuellement de pouvoir leur venir en aide.
Je crois... Ben je crois que oui, c'est pour ça que tu es qualifiée comme naïve. Beaucoup de personnes autistes ne comprennent pas l'implicite (il y a eu récemment un sujet ouvert dessus d'ailleurs). Tu manques sans doute d'empathie cognitive, tout simplement.
Je suis dans le même cas que toi, peut-être moindre. Je veux toujours qu'on m'explique tout de façon explicite. "Il faut te faire un dessin ?" Oui, il faut m'expliquer, parce que sinon je vais penser un truc qui sera peut-être faux et je risque les maladresse. Le truc des implicites, c'est aussi que le cerveau a tendance à interpréter de la manière qui lui plaît et du coup peut se tromper.
Je déteste les non-dit car ils créent une tension, on tourne autour du pot. Je déteste quand les gens s'attendent à ce que je sache ce qu'ils pensent ou pourquoi ils sont en colère contre moi, parce qu'on ne peut jamais savoir. Je leur demande toujours en face.
plume66 a écrit :Du coup, effectivement, savoir ce que les gens pensent m est impossible mais en même temps, tout le monde est ains ( même si il est dit l inverse), Sinon, tout le monde porterait le nom d IRMA et se promènerait avec une boule magique dans leur sac, non?
Hmm... Ce n'est pas à proprement parler de la télépathie. Personne n'entend les pensées d'autrui, ni ce qu'ils pensent exactement mot pour mot.
Mais certaines personnes peuvent sans doute mieux suivre les pensées et le raisonnement que d'autres.
Exemple : Un gars de ma promo a réparti les rôles de théâtre et m'a inclus dans mon genre de naissance. J'ai aussitôt émis un bruit de protestation, et il a dit "Oui, je sais...". Je l'ai coupé. "Non, c'est pas par rapport à l'hétérosexualité des personnages, mais parce que tu m'as catégorisé.e dans ce genre.". J'ai su ce qu'il pensait à ce moment là, parce qu'il m'avait déjà fait une remarque la semaine précédente.
Tu vois ? C'est plutôt une intuition (et on en revient à ce que je disais plus haut sur l'instinct), je crois.
Officiellement diagnostiquée avec un Trouble du Spectre Autistique.
Trouble Anxieux
Soupçon de dyspraxie.

plume66
Habitué
Messages : 89
Enregistré le : lundi 20 novembre 2017 à 18:21

Re: Regard et hyper empathie

#27 Message par plume66 » dimanche 18 février 2018 à 15:38

Merci red macbeth.....je comprends mieux.

J irai voir le sujet que tu m’as indiqué...et oui, je comprends mieux du Coup, quand tu parlais d 
« instinct ».
En fait, je pense que donc, avec les années, on doit finir par compenser cette hypo- empathie cognitive par une hyper-empathie émotionnelle.
Merci beaucoup en tout se cas pour tes précisions et l exemple était très pertinent!?
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....

Nausicaä
Fidèle
Messages : 132
Enregistré le : lundi 27 février 2017 à 19:02
Localisation : Suisse

Re: Regard et hyper empathie

#28 Message par Nausicaä » dimanche 18 février 2018 à 18:32

plume66 a écrit :Merci red macbeth.....je comprends mieux.

J irai voir le sujet que tu m’as indiqué...et oui, je comprends mieux du Coup, quand tu parlais d 
« instinct ».
En fait, je pense que donc, avec les années, on doit finir par compenser cette hypo- empathie cognitive par une hyper-empathie émotionnelle.
Merci beaucoup en tout se cas pour tes précisions et l exemple était très pertinent!?
Oui je pense pareil pour ce qui est de la compensation!

Les psychopathes ont parait-il à l'inverse de nous, un manque d'empathie émotionnelle mais par contre une excellente capacité à saisir les intentions des gens, donc une empathie cognitive très développé.
diag TSA en avril 2017

plume66
Habitué
Messages : 89
Enregistré le : lundi 20 novembre 2017 à 18:21

Re: Regard et hyper empathie

#29 Message par plume66 » dimanche 18 février 2018 à 19:14

Ah bon, ouf! On est sauvés lol!?
Aspie quizz 142/200 mais aucun diagnostic officiel. Me retrouve pleinement dans les critères. En quête de réponses ....

Avatar du membre
Glaciell
Forcené
Messages : 639
Enregistré le : mercredi 8 janvier 2020 à 17:00

Soutien du regard et couleur des yeux

#30 Message par Glaciell » dimanche 29 novembre 2020 à 14:23

Bonjour,

Je réponds dans un ancien sujet, je ne savais pas s'il valait mieux en créer un nouveau ou réutiliser un sujet existant...

Ma question s'adresse à ceux qui ont du mal à regarder dans les yeux : est-ce que vous avez l'impression que l'effort est différent selon la couleur des yeux de votre interlocuteur ?
Je me sens vraiment bizarre par rapport à ça : plus les yeux sont clairs, plus c'est difficile pour moi de soutenir le regard. Du coup, j'ai beaucoup réfléchi à ce que ça pouvait vouloir dire. J'ai l'impression que lorsque les yeux sont clairs, je vois beaucoup plus les détails de l'oeil (la rétine, l'iris...), ça devient gênant alors je "bascule" et je me retrouve dans le blanc, ou à mi-chemin entre l'iris et le blanc, en tout cas je me trouve en "zone inconfortable". J'ai aussi beaucoup plus l'impression de plonger à l'intérieur (parce que plein de détails) avec mon propre regard. C'est comme s'il n'y avait aucune protection, aucun filtre entre l'interlocuteur et moi. Lorsque les yeux sont foncés, si je ne regarde pas trop avec insistance, j'arrive à voir un ensemble plus flou, à avoir moins de détails, j'ai moins besoin de basculer dans le blanc, et c'est comme si je plongeais moins...
Je précise qu'il n'est pas question ici d'esthétique hein :lol: j'espère ne vexer personne ! Mais si je dois soutenir le regard de quelqu'un, je serai plus mal à l'aise si mon interlocuteur a les yeux clairs, et ce sera un peu plus facile s'il a les yeux foncés. (Du coup, ayant moi-même les yeux clairs, j'y pense souvent et je me dis que je dois rendre certains de mes interlocuteurs particulièrement mal à l'aise malgré moi).
Je me sens vraiment bizarre, je me demandais si d'autres avaient constaté quelque chose de ce genre...? :oops:
Diagnostiquée à 37 ans "TSA sans déficit intellectuel ni altération du langage", avec un HPI. (Nov. 2020)
Une fille de 12 ans HPI (2018) et TSA (Déc. 2020)

Répondre