Autisme et emploi

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
budakesi
Passionné
Messages : 400
Enregistré le : samedi 7 décembre 2013 à 11:35

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#61 Message par budakesi » mercredi 6 juin 2018 à 14:43

Je me suis inscrite à cette conférence "pour voir" et très certainement pleurer ...
HPI, diagnostiquée Asperger en janvier 2016

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#62 Message par Manichéenne » jeudi 21 juin 2018 à 10:26

J'ai demandé plus d'informations sur la formation Big Data, parce que partout on nous dit que c'est pour les autistes, et qu'ils vont apprendre à bien se comporter en entreprise, mais jamais on ne trouve le programme de la formation. Concrètement, on y apprend quoi, hors coaching ?
Résultat : on me renvoie la plaquette que j'avais déjà, et on me dit qu'il est encore un peu tôt pour candidater (ça m'a rappelé un échange posté récemment par ici...).
Le "contenu spécifique" sera en ligne pendant l'été, mais je n'ai pas compris si ça répondra à ma question.

J'ai pu lire sur un article que ce sera non-diplômant après avoir posé la question, restée sans réponse.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#63 Message par Benoit » jeudi 21 juin 2018 à 10:30

Tu as essayé la carte "j'ai un dossier Agefiph/Fongecif mais il faut que ça soit fait maintenant" ?

Je suppose qu'ils devraient au minimum avoir des éléments concrêts pour les financeurs. Ou alors ils ont fait une étude de marché bizarre qui prouve qu'il y a beaucoup d'argent dans l'autisme.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#64 Message par Manichéenne » jeudi 21 juin 2018 à 11:57

Je pense qu'ils ont tous les arguments pour convaincre des financeurs, des services d'accompagnements, ou même des parents.
Là où ça coince, c'est quand on a dépassé le stade de "l'informatique c'est bien, j'y comprends rien mais ils embauchent".
Je crois que l'Agefiph ou tout autre organisme peut accepter de financer une formation par une école de bonne réputation dans un domaine vendeur, et qui promet en plus une bonne intégration de profils difficiles à placer...

Moi, j'aimerai comprendre si la formation est plutôt orientée data analyst ou data scientist, s'il y a de la pratique, les pré-requis exacts, si des SGBD ou des langages de programmation sont imposés (Python ?)... On y aborde surtout la théorie, ou au contraire c'est très pratique ? On peut se familiariser avec Hadoop ou ElasticSearch ?
J'ai un peu peur que la partie informatique se faisant uniquement à distance, il s'agit seulement de refiler les polycopiés de la formation de Mastère d'à côté, en retirant tout ce qui relève du management, la pratique, et ce qui est trop pointu, pour que ça tienne en 6 mois et que ce soit faisable sans trop d'intervention des enseignants.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#65 Message par Benoit » jeudi 21 juin 2018 à 12:05

Il faudrait qu'ils aient un responsable de la scolarité "technique" pour répondre à tes questions, et je n'en vois pas dans les pdf.
Je crois que l'Agefiph ou tout autre organisme peut accepter de financer une formation par une école de bonne réputation dans un domaine vendeur, et qui promet en plus une bonne intégration de profils difficiles à placer...
Je me fais sûrement des illusions mais je suis persuadé qu'une formation non diplomante, sans référent technique et avec uniquement des grands principes youkaidi youkaida les autistes il faut les former, les gens des commissions ne laisseraient jamais passer les dossiers sans un gros froncement de sourcils.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#66 Message par Benoit » jeudi 21 juin 2018 à 12:58

Double post, désolé.

Si la formation en question t'intéresse particulièrement, est-ce que tu as la possibilité d'en parler dans un rendez-vous dédié avec un conseiller Fongécif, en lui explicitant les "zones d'ombres" ? (et ton intérêt, tout de même)
.
Peut être que la "responsable du cursus" serait un peu plus motivée pour répondre à une question qui vienne du conseiller que de toi ?
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4232
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#67 Message par misty » jeudi 21 juin 2018 à 15:13

Manichéenne a écrit :J'ai demandé plus d'informations sur la formation Big Data, parce que partout on nous dit que c'est pour les autistes, et qu'ils vont apprendre à bien se comporter en entreprise, mais jamais on ne trouve le programme de la formation. Concrètement, on y apprend quoi, hors coaching ?
Résultat : on me renvoie la plaquette que j'avais déjà, et on me dit qu'il est encore un peu tôt pour candidater (ça m'a rappelé un échange posté récemment par ici...).
Le "contenu spécifique" sera en ligne pendant l'été, mais je n'ai pas compris si ça répondra à ma question.

J'ai pu lire sur un article que ce sera non-diplômant après avoir posé la question, restée sans réponse.
Effectivement ça me semble une bonne idée de faire une demande plus précise. J'ai eu le même souci et ma référente emploi m'avait expliqué que dans ces cas-là le mieux est d'exposer clairement sa situation, les besoins concrets en terme d'infos et le pourquoi du comment. Elle m'aide pour ce genre de chose parce que d'après elle il n'y a que ça à faire.
Dans ta situation par exemple, tu peux exprimer un souhait de te former, mais un contexte d'emploi + famille etc qui fait que tu as besoin de savoir exactement de quoi il retourne, afin de jauger la pertinence + mettre en marche si nécessaire les mécanismes qui te permettraient de suivre cette formation. Quelques détails factuels sur ton besoin d'anticipation (autisme, organisation familiale, délais administratifs, recherche probable de financement, etc...). Eventuellement faire une demande explicite voire très frontale de nom de personne à contacter.
J'ai halluciné les 1ères fois où j'ai dû faire ce genre de choses parce que ça me semble ridicule tant ça relève du bon sens, mais apparemment ça marche beaucoup comme ça (=devoir insister beaucoup pour savoir de quoi il retourne exactement). Si tu ne le fais pas ils sont dans le trip "inscrivez-vous, vous verrez bien" (je l'ai déjà entendu, et on a fait remonter l'information que là avec mes 3 boulots, mon suivi et ma vie de famille compliquée j'ai autre chose à faire qu'à aller me promener ça et là).
Si en plus c'est "spécial autisme" il me parait encore plus important de laisser une trace chez eux comme quoi ça ne marche pas comme ça.

C'est vrai qu'un "appui" d'un organisme comme fongecif ou autre peut aider à être prise au sérieux. Avec la RQTH tu as peut-être droit à un accompagnement à ce niveau là (quelqu'un qui appuie des demandes d'information)?
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#68 Message par Manichéenne » jeudi 21 juin 2018 à 15:41

Je ne peux pas savoir si la formation m'intéresse sans en connaitre l'objet...
Je n'ai donc pas envie de faire de coûteuses démarches si c'est pour découvrir ensuite que ce n'est pas du tout ce que je cherche.

Pour en revenir au titre du sujet, j'ai un peu de mal à rester positive face à ce qui est proposé aux autistes dans le cadre de l'emploi. :roll:

Je croyais avoir été assez précise dans ma demande, surtout en m'adressant à une coach spécialisée en SA et elle-même SA ?!
Par contre j'ai volontairement omis de parler de ma situation personnelle pour avoir plus de chances d'obtenir des réponses sur le contenu de la formation même si je n'en suis pas la cible, par curiosité.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#69 Message par Benoit » jeudi 21 juin 2018 à 15:52

Manichéenne a écrit :Je n'ai donc pas envie de faire de coûteuses démarches si c'est pour découvrir ensuite que ce n'est pas du tout ce que je cherche.
Si je me souviens bien (j'ai lu en diagonale les papiers hier), le reste à charge après financement d'un congé de formation est de l'ordre de 10 % ?

Comme tu travailles, l'accès au fongécif et aux conseillers t'es gratuit.
Manichéenne a écrit :Je ne peux pas savoir si la formation m'intéresse sans en connaitre l'objet...
Honnêtement, je pense que tu dois plutôt de demander si tu te sens capable de triturer la formation (contour technique) pour la rendre conforme à tes projets, surtout avec ce flou artistique.
Avec une inscription universitaire, tu auras le droit d'assister (auditrice libre) au cours et U.V. qui t'intéressent et éventuellement même passer les examens "en blanc".
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4232
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#70 Message par misty » jeudi 21 juin 2018 à 16:10

Manichéenne a écrit :Je ne peux pas savoir si la formation m'intéresse sans en connaitre l'objet...
Je n'ai donc pas envie de faire de coûteuses démarches si c'est pour découvrir ensuite que ce n'est pas du tout ce que je cherche.
C'est exactement de ça que je parlais (pas très clairement peut-être) et ce que tu devrais leur dire. Texto, même. Histoire d'"informer" les coachs SA eux-mêmes SA.
Pour en revenir au titre du sujet, j'ai un peu de mal à rester positive face à ce qui est proposé aux autistes dans le cadre de l'emploi. :roll:
En enlevant les 5 derniers mots tu aboutis à mon état d'esprit actuel. J'essaie de ne pas trop y penser, sinon je ne vois pas comment avancer.
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#71 Message par Manichéenne » vendredi 22 juin 2018 à 9:53

Benoit a écrit :Si je me souviens bien (j'ai lu en diagonale les papiers hier), le reste à charge après financement d'un congé de formation est de l'ordre de 10 % ?
Les démarches sont surtout coûteuses en temps et en énergie.
Les prises en charge financières de la formation et du salaire dépendent du niveau de rémunération. En gros pour moi si je demande et obtiens un CIF ce serait 95% de la formation et 98% du salaire.
Benoit a écrit :Honnêtement, je pense que tu dois plutôt de demander si tu te sens capable de triturer la formation (contour technique) pour la rendre conforme à tes projets, surtout avec ce flou artistique.
Avec une inscription universitaire, tu auras le droit d'assister (auditrice libre) au cours et U.V. qui t'intéressent et éventuellement même passer les examens "en blanc".
Ce n'est pas une université.
Le projet est très imprécis pour le moment, ce serait surtout d'avoir une ligne sur le CV pour dire que je peux faire du Big Data, avec un investissement raisonnable (formation relativement courte et à distance). Pour une vraie formation il y a celle pour les non-autistes, j'ai un diplôme suffisant pour y accéder, mais je ne suis pas prête actuellement à l'envisager, pas tant que je n'aurai pas une situation personnelle un peu plus stable (et puis ce serait refusé décalé par mon employeur, et la formation est trop longue pour un CIF).

Je reste très dubitative sur une formation qui annonce à qui elle s'adresse mais pas sur quoi elle porte, et qui est gérée par quelqu'un qui non seulement n'en connait pas le contenu mais ne sait pas rediriger... Ce sera peut-être plus clair dans un peu plus d'un mois, quand le site sera mis à jour.
En enlevant les 5 derniers mots tu aboutis à mon état d'esprit actuel. J'essaie de ne pas trop y penser, sinon je ne vois pas comment avancer.
"j'ai un peu de mal à rester positive face à ce qui est proposé aux autistes dans" ?! :mryellow:
Avancer ? Seul. Comme avant.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#72 Message par Benoit » vendredi 22 juin 2018 à 10:25

J'ai l'impression qu'ils mettent (pour le peu que ça apparait dans la plaquette) le partenariat avec l'INP (Ecole d'Ingé Ensimag) pour le volet technique de la formation.

Si l'ensemble de la formation technique est "à distance", je comprends un peu mieux que leur business model consiste à ratisser large sur tout le territoire.
Je reste très dubitative sur une formation qui annonce à qui elle s'adresse mais pas sur quoi elle porte, et qui est gérée par quelqu'un qui non seulement n'en connait pas le contenu mais ne sait pas rediriger... Ce sera peut-être plus clair dans un peu plus d'un mois, quand le site sera mis à jour.
Ils peuvent aussi annuler la formation faute de candidats je suppose ?
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4232
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#73 Message par misty » vendredi 22 juin 2018 à 12:17

Manichéenne a écrit :"j'ai un peu de mal à rester positive face à ce qui est proposé aux autistes dans" ?! :mryellow:
Avancer ? Seul. Comme avant.
Effectivement le "l'" m'a fait douter mais ça fait 6 mots. :mryellow:
Je trouve ça plus facile d'avancer seul quand tu n'as pas des gens pour te faire perdre du temps (+de l'énergie) en prétendant vouloir t'aider mais sans le faire.

Peut-être que l'esprit "allez-y vous verrez bien" sert effectivement à ne pas avoir à annuler des formations qui du coup sont remplies de gens qui ne savent pas ce qu'ils font là mais sont contents d'y être quand même.
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Autisme et emploi : comment rester positif ?

#74 Message par Benoit » vendredi 22 juin 2018 à 13:28

C'est bizarre comme plaquette de formation, mais il faudrait savoir à qui ça s'adresse.
Manichéenne n'est probablement pas dans le "coeur de cible".

Je doute que des jeunes bacheliers autistes aient de grandes compétences du domaine, en fait je doute que la majorité des jeunes bacheliers savent ce qu'ils veulent faire comme boulot, autistes ou pas.
Leurs parents sont sûrement plus sensibles au matraquage "accompagnement vers l'embauche", plus qu'à des termes imbittables comme text-mining.

En PJ la plaquette du MS dirigée par la même structure (15 k€ quand même...), beaucoup plus factuelle.
(J'ai mis une balise parce qu'elle est derrière un registration wall sur le site de l'école).
Spoiler :  : 
mastere_specialise_big_data.pdf
(722.25 Kio) Téléchargé 23 fois
Si c'était pour moi, je contacterais les deux personnes (et l'Ensimag au sens large, scolarité, handicap, etc...) pour en savoir plus.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Number7
Régulier
Messages : 31
Enregistré le : mercredi 6 mars 2019 à 10:29

L'autisme au travail : comment procéder ?

#75 Message par Number7 » mardi 16 juillet 2019 à 10:17

Modération (hazufel) : Fusion dans un fil précédent dédié à l’emploi

Bonjour !

Voilà, c'est la première fois que je vais travailler en ayant fait reconnaître officiellement mon statut de travailleur handicapé. Je vais officier dans la fonction publique d'État, au ministère des finances. La semaine prochaine, si tout se passe bien, je devrais rencontrer le médecin de prévention.

J'avoue que l'idée me rend particulièrement nerveuse. J'ignore ce qui va se passer et j'ai peur que, malgré mon diagnostic et ma rqth en poche, le médecin se montre dur et/ou ignorant et ne m'apporte pas l'aide nécessaire pour que mon travail se déroule bien et que, au final, je sois titularisée.

J'essaie de me préparer au mieux, mais impossible ou presque de trouver quoi que ce soit concernant la situation de travailleurs autistes, surtout en fonction publique, les accommodations auxquelles ils ont pu prétendre, leur intégration etc.

Je sais que je risque de travailler dans un lieu bruyant, tourné vers un public conflictuel. Je pensais à demander à pouvoir porter mes bouchons d'oreille dans les moments les plus bruyants et à être accompagnée si je suis obligée de gérer du public. J'aimerais aussi que l'on fasse preuve d'indulgence si je viens à rencontrer des difficultés dans des situations purement sociales (pause café, réunions etc.) et que cela ne soit pas retenu contre moi, surtout si je travaille bien à côté (ce qui était la raison pour laquelle je n'avais pas été stagiairisée lors d'un précédent contrat en bibliothèque, malgré une reconnaissance de mes compétences dans le cadre du travail).

Hormis cela, j'ignore quoi demander et je ne sais même pas si cela va m'être accordé...

Pourriez-vous me faire part de vos expériences ? A quelles accommodations avez-vous pu prétendre ? Auriez-vous de la doc que je pourrai transmettre à mon supérieur hiérarchique et mes collègues ? Merci d'avance.
Diagnostiquée Autiste et Syndrome d'Asperger en 2018
Suspicion d'autisme depuis 2009

Répondre