Aspergers travaillant dans l'enseignement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
PrTournesol
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : samedi 2 février 2019 à 14:02

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#151 Message par PrTournesol » samedi 25 juillet 2020 à 15:07

Ogam a écrit :
samedi 25 juillet 2020 à 12:45
  • Si le protocole sanitaire est toujours aussi rigoureux et que tu as 28-30 élèves dans ta classe, va-t-on avoir la semaine coupée en 2, pour avoir un nombre d'élèves suffisant d'un point de vue sanitaire ? Ne risque-t-on pas d'avoir l'impression de traîner un boulet au pied car on n'aurait pas l'impression d'avancer dans le programme (1/2 classes sur la semaine, le reste en télé-travail) et surtout, avoir l'impression d'avoir le double de travail (jongler entre la classe et l'ordinateur pour le télé-travail)
J'ai envie de dire que c'est presque "facile" à organiser dans le primaire (facile à organiser, mais certainement pas pour tenir la double charge de travail, on est d'accord !). Imaginez le m*rdier que c'est dans le secondaire... C'est bien simple : c'était tellement infaisable que 90% des profs n'ont pas repris dans mon établissement car impossible d'éviter le brassage des élèves (le groupe classe n'existe plus avec la réforme). Nos proviseurs étaient tous les trois en quasi burn-out. Mais il paraît que nous étions "prêts", d'après notre cher ministre :shock:

Et la réunion de pré-rentrée ? Nous allons être 350 personnels rassemblés à la cantine... Si un seul est contaminé, après trois heures assis pour la grand' messe de rentrée, quels dégâts huit jours plus tard ?

Ca craint...
TSA diagnostiqué en centre expert Asperger en février 2020. QI hétérogène.
Début des démarches auprès de la MDPH très bientôt.

Ogam
Habitué
Messages : 83
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#152 Message par Ogam » dimanche 26 juillet 2020 à 12:56

par PrTournesol » samedi 25 juillet 2020 à 15:07

Ogam a écrit : ↑
samedi 25 juillet 2020 à 12:45

Si le protocole sanitaire est toujours aussi rigoureux et que tu as 28-30 élèves dans ta classe, va-t-on avoir la semaine coupée en 2, pour avoir un nombre d'élèves suffisant d'un point de vue sanitaire ? Ne risque-t-on pas d'avoir l'impression de traîner un boulet au pied car on n'aurait pas l'impression d'avancer dans le programme (1/2 classes sur la semaine, le reste en télé-travail) et surtout, avoir l'impression d'avoir le double de travail (jongler entre la classe et l'ordinateur pour le télé-travail)


J'ai envie de dire que c'est presque "facile" à organiser dans le primaire (facile à organiser, mais certainement pas pour tenir la double charge de travail, on est d'accord !). Imaginez le m*rdier que c'est dans le secondaire... C'est bien simple : c'était tellement infaisable que 90% des profs n'ont pas repris dans mon établissement car impossible d'éviter le brassage des élèves (le groupe classe n'existe plus avec la réforme). Nos proviseurs étaient tous les trois en quasi burn-out. Mais il paraît que nous étions "prêts", d'après notre cher ministre :shock:

Et la réunion de pré-rentrée ? Nous allons être 350 personnels rassemblés à la cantine... Si un seul est contaminé, après trois heures assis pour la grand' messe de rentrée, quels dégâts huit jours plus tard ?

Ca craint...
Je pense en effet que la situation sanitaire fait qu'une réunion de pré-rentrée avec les 350 membres du personnel est intenable pour les risques que tu décris très bien. Peut-être y aura-t-il plusieurs réunions de pré-rentrée (4-5) pour réduire la taille des groupes (passer de 350 à 70-85 environ).

Tu vois, j'ai des amis dans l'enseignement (dont une directrice) qui m'ont répondu qu'ils n'avaient jamais vu ça et que la quantité de travail demandée était énorme. En plus, quand tu voyais la continuité pédagogique mise en place, on va dire que cela dépendait énormément de la bonne volonté des enseignants mais aussi des familles car j'ai l'impression que certains enseignants pouvaient transmettre aux familles leurs supports de cours sans les adapter au vu du contexte qu'est l'enseignement à distance. J'ai pu constater cela chez la fille d'une amie qui est en seconde. Enfin, les enseignants et les familles d'élèves n'étaient pas tous logés à la même enseigne pour le matériel informatique, réseau internet, imprimantes ...).

Je pense que ce travail exceptionnel a pu aller à son terme car il revêtait un caractère exceptionnel. Refaire une année scolaire comme cette fin d'année me semble difficilement viable sur le long terme sauf si on veut qu'il y ait des enseignants qui s'arrêtent pour dépressions, burn-out ou surmenage.
Rendez-vous effectué avec un psychiatre (chef de service psychiatrie) du centre hospitalier de centre-Bretagne avec confirmation du pré-diagnostic TSA + HPI. Bilans médical et neuro-psychologique dans le même service en septembre 2020.

Répondre