Aspergers travaillant dans l'enseignement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Arcane
Passionné
Messages : 433
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#226 Message par Arcane » mercredi 7 avril 2021 à 2:26

Merci Curiouser.

Antigone : je viens de relire le mémento du mouvement, c'est 10 points.
TSA
HPI

Antigone
Adepte
Messages : 268
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#227 Message par Antigone » mercredi 7 avril 2021 à 11:50

Ca doit varier selon les académies (ou le degré)... cela dit, dix points ça peut faire la différence. Tout est une question de proportions (chez nous les points sont vite accordés par tranche de 50 donc 100 points c'est pas énorme). Et de toutes façons, ce n''est pas normal qu'on te les refuse si tu as la RQTH. Envoie un mail au syndicat et explique leur...
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Arcane
Passionné
Messages : 433
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#228 Message par Arcane » mercredi 7 avril 2021 à 14:15

Je viens d'avoir un syndicat.

Alors pour les 10 points ça sera automatiquenet sur tous mes vœux.
A moi de faire attention lors de la vérification du barème.

Pour la bonification (de 800 points), je vais faire un recours...
Je vois mon psychiatre demain, ça tombe bien.
Peut-être qu'il peut refaire un courrier ? Mais bon... Visiblement l'argument de la fatigue tout le monde s'en fiche.
Peut-être aussi qu'il pourrait indiquer que je dois me rapprocher pour pouvoir faire mon suivi ?
Je ne vois que ça...
Indiquer aussi que la conduite c'est compliqué ?

La dame du syndicat m'a aussi dit de transmettre la capture d'écran de la liste de mes arrêts de travail...
TSA
HPI

Avatar du membre
Curiouser
Modératrice
Messages : 1670
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France
Contact :

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#229 Message par Curiouser » mercredi 7 avril 2021 à 14:39

Arcane a écrit :
mercredi 7 avril 2021 à 14:15
La dame du syndicat m'a aussi dit de transmettre la capture d'écran de la liste de mes arrêts de travail...
Je ne sais pas si tu es également sur I-prof, mais on peut exporter les informations (dont la liste des arrêts), au format Excel ou pdf.
Arcane a écrit :
mercredi 7 avril 2021 à 14:15
Peut-être qu'il peut refaire un courrier ? Mais bon... Visiblement l'argument de la fatigue tout le monde s'en fiche.
Peut-être aussi qu'il pourrait indiquer que je dois me rapprocher pour pouvoir faire mon suivi ?
Je ne vois que ça...
Indiquer aussi que la conduite c'est compliqué ?
A mon avis, le plus d'éléments = le mieux !
Le suivi peut être un très bon argument.

:kiss:
Diagnostiquée TSA en janvier 2021.
Conjoint diagnostiqué TSA en octobre 2020.

Antigone
Adepte
Messages : 268
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#230 Message par Antigone » mercredi 7 avril 2021 à 15:58

Arcane a écrit : Pour la bonification (de 800 points), je vais faire un recours...
Je vois mon psychiatre demain, ça tombe bien.
Peut-être qu'il peut refaire un courrier ? Mais bon... Visiblement l'argument de la fatigue tout le monde s'en fiche.
Ce n'est pas que tout le monde s'en fiche, c'est que lorsqu'on ne vit pas la fatigue d'un TSA on ignore ce que c'est. Et "fatigue" c'est trop flou pour être un argument médical. D'autant que c'est devenu une surenchère à qui est le plus fatigué... quand j'entends les collègues se plaindre à longueur de journée, moi même j'en viens à douter d'être "aussi fatiguée que je ne le prétend"
Mes arguments ont été les suivants :
- mes compétences sociales ne permettent pas de travailler avec des "grands"
- une école loin de mes lieux de soin engendre de la fatigue (je le mets quand même), mais aussi des coûts important qui viennent s'ajouter au coût des soins (et vu le salaire d'un PE c'est pas négligeable)
- Mes problèmes psychomoteurs font que la conduite c'est dangereux pour moi et aussi pour les autres (vu que je différencie assez mal ma gauche de ma droite :D )
- je crois que j'ai aussi parlé de fatigabilité largement supérieure à la moyenne liée au TSA qui m'a déjà conduite à un burn out, quasi suicide, en moins de 2 mois.
- Après il faut bien enjoliver en expliquant que ce n'est pas uniquement pour ton bien être, pour tes enfants et ton "confort" mais que tout ça nuit à tes élèves (absences répétées, manque de temps pour préparer ta classe etc.)

Après ton psy doit être capable d'argumenter en utilisant des mots "médicaux" qui feront bien leur effet. Le médecin de prévention n'osera pas aller contre, je pense.

Ca prend le bon chemin en tout cas, bon courage !
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Avatar du membre
Curiouser
Modératrice
Messages : 1670
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France
Contact :

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#231 Message par Curiouser » mercredi 7 avril 2021 à 16:19

Antigone a écrit :
mercredi 7 avril 2021 à 15:58
- Après il faut bien enjoliver en expliquant que ce n'est pas uniquement pour ton bien être, pour tes enfants et ton "confort" mais que tout ça nuit à tes élèves (absences répétées, manque de temps pour préparer ta classe etc.)
Ah oui, je peux attester que c'est un argument qui « fait mouche », je l'avais indiqué dans ma lettre pour demander un temps partiel thérapeutique (je n'avais pas de diagnostic TSA à l'époque, mon médecin traitant avait appuyé ma demande en évoquant des « troubles anxieux », et je n'étais pas suivie par un psychiatre - autant dire que sur le plan purement médical, ce n'était pas gagné !), et je pense que ça a dû bien aider à ce que ce soit accepté...
Diagnostiquée TSA en janvier 2021.
Conjoint diagnostiqué TSA en octobre 2020.

Arcane
Passionné
Messages : 433
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#232 Message par Arcane » mercredi 7 avril 2021 à 18:56

J'avais mis tout ça...
Que ça nuisait à mes élèves, stipuler les nombreux AT (merci Curiouser pour le conseil sur iprof !)...
Que je fais des crises de panique en conduisant...

Ma lettre avait été lue par syndicats et psychologue donc je suppose que c'était relativement bien tourné.



Après je suis vraiment partagée...
Pour l'an prochain, je serai à 50% donc ça restera gérable.
Je me dis que peut-être, pour une année sans bouger ce serait du confort : l'école est neuve, l'équipe est sympa, comme j'ai fait l'ouverture de classe en septembre, je sais ce qu'il y a dedans, ce que je dois reprendre pour l'an prochain. On ne me donnera pas les restes...

Donc je suis vraiment partagée... C'est surtout pour l'annér suivante ou celle d'après que ça deviendra vraiment compliqué...
Mais je trouve ça "rassurant" de rester dans cette école aussi.

Aaaaaarfgfrfgf :crazy:
TSA
HPI

Antigone
Adepte
Messages : 268
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#233 Message par Antigone » jeudi 8 avril 2021 à 9:30

Arcane a écrit :Après je suis vraiment partagée...
Pour l'an prochain, je serai à 50% donc ça restera gérable.
Je me dis que peut-être, pour une année sans bouger ce serait du confort : l'école est neuve, l'équipe est sympa, comme j'ai fait l'ouverture de classe en septembre, je sais ce qu'il y a dedans, ce que je dois reprendre pour l'an prochain. On ne me donnera pas les restes...
Je ne pense pas que ce soit la bonne démarche d'attendre. Tu as des droits et ils doivent être respectés dès aujourd'hui. A priori, si j'ai bien compris, tu es participante volontaire donc tu montes le dossier, tu regardes ce que tu trouve comme poste plus près de chez toi et tu avises après. Si tu es déjà titulaire de ton poste, si tu ne trouve rien de mieux, tu pourras le garder. Donc tu n'as rien à perdre, au contraire. Et si tu ne trouve rien de mieux cette année, le dossier sera prêt pour l'an prochain.
Profite de ces trois semaines de "pseudo vacances" pour tout régler et on verra bien.
Évidemment je comprends le "on sait ce qu'on perd et pas ce qu'on trouve" , je suis dans la même situation. j'ai obtenu mon changement d'académie, ce qui est bien mais je stresse à l'idée de la nouvelle affectation.. l'école où je suis maintenant, j'ai dépensé une énergie considérable pour y être bien, m'intégrer dans l'équipe et ça a marché (je crois). Donc tout recommencer sans être sûre du résultat... c'est stressant. Mais je me dis qu'il faut que j'envisage les choses sur le long terme. Je voudrais arriver dans une école dont je n'aurai pas à bouger pendant des années, arrêter de déménager. Et autant que ça arrive le plus tôt possible même si là je prends un risque...

Il faudrait aussi voir avec les syndicats mais dans le cas où ce serait encore refusé, il serait peut-être possible de demander pourquoi ? Déjà ça pourrait servir si tu redemande l'an prochain et puis ça évite de se monter la tête en disant que "tout le monde s'en fout". Parfois il y a des raisons purement administratives (et stupides).

Tiens nous au courant, et je croise les doigts
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Arcane
Passionné
Messages : 433
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#234 Message par Arcane » jeudi 8 avril 2021 à 13:41

Merci Antigone.
Courage à toi aussi.

Dans le courrier qui m'était adressé, il y a écrit "compte tenu des conclusions administratives qu'appelle [ma] situation de la part du médecin de prévention compétent, j'ai estimé qu'il n'y avait pas lieu de vous attribuer la bonification de 800 points..."
TSA
HPI

Petronille
Habitué
Messages : 70
Enregistré le : samedi 27 juin 2020 à 20:13

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#235 Message par Petronille » jeudi 8 avril 2021 à 14:29

Voilà, tu souffres pas assez pour avoir droit aux précieux 800 points, non mais !
Marche ou crève ... :(

En fait, le refus n'est pas motivé, d'après la formulation que tu cites.
TSA (diagnostic par psychiatre spécialisée, septembre 2020)
HQI

Arcane
Passionné
Messages : 433
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#236 Message par Arcane » jeudi 8 avril 2021 à 22:37

Non... Mais bon ?
Ca veut dire que je ne suis pas un cas assez grave ?
S'ils ont des cotas, qu'il y a + grave ?
Que la médecin a estimé que mon état de santé n'était pas mauvais ?


Je me concentre sur la saisie de mes vœux...
Il y a quelques ouvertures de postes... La RQTH me donne quelques points... Avec un petit peu de chance.....

Et une fois que j'aurai terminé cette saisie, je vais m'atteler à rédiger le courrier de recours + demander à la médecin les raisons de son refus...
TSA
HPI

Avatar du membre
Jolteon
Fidèle
Messages : 135
Enregistré le : mardi 19 septembre 2017 à 20:13

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#237 Message par Jolteon » jeudi 8 avril 2021 à 23:35

Arcane a écrit :
jeudi 8 avril 2021 à 22:37
Ca veut dire que je ne suis pas un cas assez grave ?
S'ils ont des cotas, qu'il y a + grave ?
Que la médecin a estimé que mon état de santé n'était pas mauvais ?
Il y a sûrement plus "grave", certaines personnes autistes sont dans l'incapacité totale de conduire 50km quotidiennement (ou prendre les transports pendant 1h quotidiennement) pour aller au travail. Toi, tu y arrives, même si ça te coûte beaucoup.

Après de là à dire que ton cas n'est pas assez grave et ton état de santé pas mauvais... Conduire et faire des crises de panique au volant ce n'est pas très sécuritaire (pour toi comme pour les autres usagers sur la route), conduire en étant épuisée pareil (les jours qui précédent tes arrêts maladies pour épuisement, tu étais au volant et surement déjà suffisamment épuisée pour que ce soit dangereux).
Diagnostiquée TSA.

Antigone
Adepte
Messages : 268
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#238 Message par Antigone » vendredi 9 avril 2021 à 10:59

Arcane a écrit :a veut dire que je ne suis pas un cas assez grave ?
S'ils ont des cotas, qu'il y a + grave ?
Que la médecin a estimé que mon état de santé n'était pas mauvais ?
Et bien c'est toujours le même problème de ce handicap invisible. Vu de l'extérieur tu fonctionnes, tu as une maison, une famille et certes tu es fatiguée mais comme on disait plus haut, ils te diront "bah tu n'es pas la seule".
Il y a plusieurs raisons de refuser et sans connaître les autres dossiers, difficile de dire mais oui il y a sûrement "plus grave". J'ai une collègue qui perd complètement l'audition, je connais des collègues qui essaient de reprendre après des cancers...sans compter que les trois quart des écoles sont très mal équipées niveau accessibilité donc tous les collègues qui ont des handicaps physiques ont pas beaucoup de possibilité...
Je suppose que dans leur cas l'urgence d'être proche d'un hôpital par exemple est plus "visible" donc ils passent en priorité.

Après ça doit dépendre des académies, parce que chez nous il y a des abus dans l'autre sens. Lorsque j'étais PES une des autres PES a obtenu les 800 points alors qu'elle ne souffre "que" d'un handicap auditif qui est parfaitement géré avec les appareils auditifs... je ne vois pas en quoi ça lui nécessite un emploi "protégé" mais bon...
Arcane a écrit : vais m'atteler à rédiger le courrier de recours + demander à la médecin les raisons de son refus...
Je pense que demander le pourquoi c'est presque le plus important, ça t'évitera de ruminer toute l'année en imaginant tout et n'importe quoi. Si ça se trouve, comme tu le disais, c'est "juste" parce que tu seras à mi-temps l'an prochain donc tu n'as pas été prioritaire...
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Arcane
Passionné
Messages : 433
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#239 Message par Arcane » vendredi 9 avril 2021 à 23:28

Jolteon a écrit :
jeudi 8 avril 2021 à 23:35
Arcane a écrit :
jeudi 8 avril 2021 à 22:37
Ca veut dire que je ne suis pas un cas assez grave ?
S'ils ont des cotas, qu'il y a + grave ?
Que la médecin a estimé que mon état de santé n'était pas mauvais ?
Il y a sûrement plus "grave", certaines personnes autistes sont dans l'incapacité totale de conduire 50km quotidiennement (ou prendre les transports pendant 1h quotidiennement) pour aller au travail. Toi, tu y arrives, même si ça te coûte beaucoup.

Après de là à dire que ton cas n'est pas assez grave et ton état de santé pas mauvais... Conduire et faire des crises de panique au volant ce n'est pas très sécuritaire (pour toi comme pour les autres usagers sur la route), conduire en étant épuisée pareil (les jours qui précédent tes arrêts maladies pour épuisement, tu étais au volant et surement déjà suffisamment épuisée pour que ce soit dangereux).
Bien sûr je suis totalement d'accord.
Et je pensais aussi à d'autres pathologies hein !
TSA
HPI

Arcane
Passionné
Messages : 433
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#240 Message par Arcane » vendredi 9 avril 2021 à 23:32

Antigone a écrit :
vendredi 9 avril 2021 à 10:59
Arcane a écrit :a veut dire que je ne suis pas un cas assez grave ?
S'ils ont des cotas, qu'il y a + grave ?
Que la médecin a estimé que mon état de santé n'était pas mauvais ?
Et bien c'est toujours le même problème de ce handicap invisible. Vu de l'extérieur tu fonctionnes, tu as une maison, une famille et certes tu es fatiguée mais comme on disait plus haut, ils te diront "bah tu n'es pas la seule".
Il y a plusieurs raisons de refuser et sans connaître les autres dossiers, difficile de dire mais oui il y a sûrement "plus grave". J'ai une collègue qui perd complètement l'audition, je connais des collègues qui essaient de reprendre après des cancers...sans compter que les trois quart des écoles sont très mal équipées niveau accessibilité donc tous les collègues qui ont des handicaps physiques ont pas beaucoup de possibilité...
Je suppose que dans leur cas l'urgence d'être proche d'un hôpital par exemple est plus "visible" donc ils passent en priorité.

Après ça doit dépendre des académies, parce que chez nous il y a des abus dans l'autre sens. Lorsque j'étais PES une des autres PES a obtenu les 800 points alors qu'elle ne souffre "que" d'un handicap auditif qui est parfaitement géré avec les appareils auditifs... je ne vois pas en quoi ça lui nécessite un emploi "protégé" mais bon...
Arcane a écrit : vais m'atteler à rédiger le courrier de recours + demander à la médecin les raisons de son refus...
Je pense que demander le pourquoi c'est presque le plus important, ça t'évitera de ruminer toute l'année en imaginant tout et n'importe quoi. Si ça se trouve, comme tu le disais, c'est "juste" parce que tu seras à mi-temps l'an prochain donc tu n'as pas été prioritaire...
Je ne sais pas s'ils savaient que je serai à mi temps...


Je suis bien consciente que pour certains, c'est physiquement impossible de conduire.
...

Moi mon seul problème c'est d'être fatiguée et de ne plus vouloir aller à l'école (ça fait très enfantin dit comme ça :mrgreen:).


Je suis en train de me prendre la tête sur l'ordre de mes vœux pour essayer de me rapprocher un peu...
Potentiellement je peux avoir un poste à une trentaine de km... C'est déjà mieux...
Mais bon... Si un + gros barème demande... :crazy:
TSA
HPI

Répondre