Aspergers travaillant dans l'enseignement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Kimagine
Fidèle
Messages : 152
Enregistré le : jeudi 4 juillet 2019 à 9:44

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#196 Message par Kimagine » mercredi 23 septembre 2020 à 11:33

Sympathique...

Peut-être que ce changement de classe permettrait de soulager tout le monde? La direction en pense quoi?

Au pays des profs: je suis hypersensible au bruit, du coup ça m'épuise -> réponse de la direction: "Portez un casque antibruit"... Mais je suis prof d'anglais... et on fait de l'oral en cours d'anglais...
Est-ce que d'autres profs aspies ont rencontré ce genre de problèmes? Vous avez trouvé des solutions?
Kim-Agine, Kim-ono, Kim-mersion, Kimpossible, Kim-mortel... :mrgreen:

Diagnostiquéx TSA et HP le 16 octobre 2019.

Arcane
Passionné
Messages : 442
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#197 Message par Arcane » mercredi 23 septembre 2020 à 13:43

Non il ne faut surtout pas la changer de classe... Les parents auraient gagné, et c'est la porte ouverte à tous les autres parents qui veulent que leur petit prince change de classe.......

Moi non plus je n'aime pas le bruit... J'essaie de faire en sorte que mes élèves (maternelle donc) travaille le + possible dans le silence... Ca se passe relativement bien. Le + difficile c'est quand les premiers ont terminé le travail avant tout le monde et qu'ils commencent à aller jouer, le son monte vite, et moi j'ai du mal à me concentrer avec ce que je dois dire aux élèves dont je m'occupe.

Peut-être pourrais-tu essayer des bouchons réducteurs de bruits ?
Mais bon, généralement il y a moins de bruit au collège non ? Il faut peut-être imposer un vrai cadre de travail avec du silence ?
TSA
HPI

Antigone
Adepte
Messages : 268
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#198 Message par Antigone » mercredi 23 septembre 2020 à 17:07

Kimagine a écrit :Est-ce que d'autres profs aspies ont rencontré ce genre de problèmes? Vous avez trouvé des solutions?
En maternelle dans une classe construite dans les années 80, sans aucune notion de l'isolation (quel genre d'architecte met des plafonds à caissons dans une classe de maternelle ? et des fenêtre tout autour de la salle en forme d'hexagone et des stores intérieurs ? Un sadique ?), c'est ma préoccupation majeure.
Solution "rapide", c'est de trouver rapidement un audioprothésiste et faire faire des bouchons filtrants. Il faudra peut etre essayer plusieurs audioprothésistes pour être sûre qu'il sait ce qu'il fait, mais des "bouchons enseignants" existent et il parait que c'est magique. Par exemple : https://www.alvis-audio.com/ecole-enseignant.html (je n'ai pas testé, j'ai juste trouvé ça... ils ne sont pas si chers en plus mais je voudrais aller demander conseil à un orl avant)

Solution indispensable : les élèves doivent absolument apprendre à se taire, à parler à voix basse. C'est pas seulement pour toi, c'est nécessaire aussi pour eux. Personne ne peut travailler dans le bruit. avec mes Mternelles je suis intransigeantes : on fait beaucoup de jeux de voix (comptines, chansons que tu dois pouvoir adapter en anglais) pour qu'ils apprennent à moduler et maîtriser sa voix "d'intérieur" et sa voix 'chuchoter". Je ne réponds à AUCUN élève qui ne me parle pas sur ce ton là, je me bouche les oreilles pour lui faire comprendre que je n'écoute pas car il me fait mal aux oreilles. Nous signons aussi : je ne crie jamais silence, je met mon doigt sur ma bouche et je fais le tour de la classe jusqu'à ce que tout le monde m'imite. Rappel à l'ordre en mettant ma main sur l'épaule de l'enfant.
Et le plus important : je parle moi même à voix basse, si ils veulent m'entendre ils doivent se taire. Sinon, bah tant pis pour eux, ils ne savent pas quoi faire et parfois (si ça fait trois fois que je me répète) je punis.
Le plus dur : empêcher mon atsem de parler trop fort.
On ne rentre jamais dans la classe si ils ne sont pas silencieux.(au collège certains enseignants attendent que tous les élèves soient rangés dans le couloir et silencieux pour les faire entrer. A mon avis c'est mieux, ça évite les arrivées au compte-goutte et les bavardages en attendant les copains qui sont ensuite dur à arrêter. On rentre en classe = silence).
Il faut aussi que tu crées des conditions pour que ce soit faisable pour eux. Je ne m'y connais pas trop en élève de collège mais j'ai eu des CM2... si tu veux du calme il faut un travail qu'ils puissent faire "facilement mais pas trop" (si ils sont coincés, ils ne feront rien et mettront le bazar) ; des activités pour les élèves qui finissent rapidement pour qu'ils ne cassent pas les pieds de la classe. Des codes aussi. On ne crie pas Madaaaaammeeeeeuuuuh j'ai fiiiiniiiiiiiiii. On pose sa feuille sur le côté de la table et on prend un livre, un coloriage peu importe.
C'est long et lourd mais ça finit par payer et tu leur rendras un grand service. Et à toi aussi.

Dernier point, mais là ça risque de prendre 2000 ans c'est de demander des aménagements en lien avec la RQTH style tampons de chaises, panneaux antibruit etc.
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Avatar du membre
PetitNuage
Forcené
Messages : 1442
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#199 Message par PetitNuage » mercredi 23 septembre 2020 à 21:29

Arcane a écrit :
mardi 22 septembre 2020 à 22:09
Enfin je pense que ça va s'arranger sous peu.
On pense que La mère est prête à tout pour faire changer sa fille de classe.
Elle nous a même sorti, qu'elle aurait pu demander mon exclusion à l'inspectrice. Genre elle se croit toute puissante...
:crazy:
Il y a parfois des incompatibilités d'humeur enseignant / parent.
Et lorsqu'un changement de classe est possible, cela permet effectivement de tout apaiser.
C'est ce que je te souhaite.
Spoiler : 
(et en général, ce type de parents est rare ... et cela n'impacte pas les autres. J'ai ainsi récupéré il y a longtemps un élève scolarisé dans une autre école.
On faisait une correspondance avec la collègue en question et du coup lorsqu'on a reçu les correspondants pour une journée, cela a été compliqué.
Mais j'ai eu de bonnes relations tant avec cette collègue qu'avec cette maman un peu compliquée, que j'ai eu l'occasion de revoir avec plaisir longtemps après.)

"Diagnostic de traits obsessionnels handicapant les relations aux autres"

Arcane
Passionné
Messages : 442
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#200 Message par Arcane » mercredi 23 septembre 2020 à 21:31

Il n'y aura pas de changement de classe car sinon c'est la porte ouverte à tous les autres...

Ils sont rares mais clairement, en 4 ans d'expérience.......... Voilà.
Peut-être en changeant de ville et en allant + à la campagne ?
TSA
HPI

Avatar du membre
PetitNuage
Forcené
Messages : 1442
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#201 Message par PetitNuage » mercredi 23 septembre 2020 à 21:35

Dans ma carrière j'ai eu à deux reprises des soucis avec des parents.
Malheureusement pas de changement de classe... et stress important pour moi.

Dans les deux cas, au bout de quelques années, après des clashs avec deux autres collègues,
ces enfants ont fini par être changés d'école par leurs parents...

(sans que cela engendre d'autres départs de l'école... sauf la collègue avec qui je ne m'entends pas qui a fini par en perdre 3 je crois il y a quelques années,
du fait de sa propension à donner des punitions pas toujours justifiées)

"Diagnostic de traits obsessionnels handicapant les relations aux autres"

Avatar du membre
Kimagine
Fidèle
Messages : 152
Enregistré le : jeudi 4 juillet 2019 à 9:44

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#202 Message par Kimagine » mercredi 23 septembre 2020 à 22:35

Spoiler : 
Antigone a écrit :
mercredi 23 septembre 2020 à 17:07

Solution "rapide", c'est de trouver rapidement un audioprothésiste et faire faire des bouchons filtrants. Il faudra peut etre essayer plusieurs audioprothésistes pour être sûre qu'il sait ce qu'il fait, mais des "bouchons enseignants" existent et il parait que c'est magique. Par exemple : https://www.alvis-audio.com/ecole-enseignant.html (je n'ai pas testé, j'ai juste trouvé ça... ils ne sont pas si chers en plus mais je voudrais aller demander conseil à un orl avant)
Merci, mon conjoint avait évoqué cette idée aussi. Je pense que je vais aussi essayer de faire ça. Est-ce que tu sais si une partie est prise en charge par la sécu ou la mutuelle? Et si oui à quelle(s) condition(s)?
Spoiler : 
Antigone a écrit :
mercredi 23 septembre 2020 à 17:07

Solution indispensable : les élèves doivent absolument apprendre à se taire, à parler à voix basse. C'est pas seulement pour toi, c'est nécessaire aussi pour eux.
(...)
C'est long et lourd mais ça finit par payer et tu leur rendras un grand service. Et à toi aussi.
Oui, tu as raison. J'essaye de faire ça, mais ça me paraît difficile. J'ai 30 élèves dans ma classe. Toustes ont des niveaux différents, iels me posent tout le temps énormément de questions et si je ne réponds pas rapidement commencent à se poser les questions entre elleux, ce qui génère du bruit. J'ai l'impression d'être enseveli-e dans un magma de bruits et n'arrive même plus à écouter leurs questions, dois leur faire répéter donc on perd encore plus de temps donc il y a encore plus de bruit...
Je pense aussi que comme je suis en début de carrière, j'ai du mal à prévoir toutes les activités dont tu parles pour les maintenir occupé-e-s. En même temps, plusieurs de mes élèves de 6ème sont déjà bilingues ou quasiment, donc évidemment le programme scolaire ne les intéresse pas (mais je leur ai proposé de faire des lectures en anglais et me rendre des travaux écrits dessus: il faut attendre que les romans commandés arrivent...).
Enfin, même dans l'hypothèse où ma classe serait parfaitement calme (ce qui est impossible avec des enfants ou des ados): restent les bruits dans les couloirs entre les heures de cours, tous les bruits générés par l'écriture, les feuilles que les élèves tournent, les multiples interactions entre eux et moi ou quand je les mets en activité orale... Et tout ça est vraiment épuisant (pour moi).
Sans compter qu'habitant en région parisienne, je passe une heure dans le métro rien que pour aller au collège.

Enfin oui, si quelque-chose peut fonctionner il me semble que ce sera ce combo discipline + bouchons d'oreilles!
Spoiler : 
Antigone a écrit :
mercredi 23 septembre 2020 à 17:07

Dernier point, mais là ça risque de prendre 2000 ans c'est de demander des aménagements en lien avec la RQTH style tampons de chaises, panneaux antibruit etc.
Aménagements avec la RQTH: j'attends encore la RQTH, ensuite il faut que je dépose un dossier de demande auprès du rectorat, et de là les services m'ont annoncé en moyenne 4 mois d'attente (soit le délai légal, je pense qu'en vérité ce sera plus). Donc ça paraît très loin!

Mais: j'ai pu récupérer un peu de mon presque burn-out, et je vais continuer à essayer de faire de mon mieux :)


@Arcane: Désolé-e pour toi. Peut-être que tout ça va se tasser avec le temps?
Un conseil de lecture sympa pour dédramatiser sur ce genre de situations (et pas mal d'autres): "Comment ne pas être un prof idéal", d'Emmanuelle Piquet
Kim-Agine, Kim-ono, Kim-mersion, Kimpossible, Kim-mortel... :mrgreen:

Diagnostiquéx TSA et HP le 16 octobre 2019.

Antigone
Adepte
Messages : 268
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#203 Message par Antigone » jeudi 24 septembre 2020 à 8:08

Kimagine a écrit :Oui, tu as raison. J'essaye de faire ça, mais ça me paraît difficile. J'ai 30 élèves dans ma classe. Toustes ont des niveaux différents, iels me posent tout le temps énormément de questions et si je ne réponds pas rapidement commencent à se poser les questions entre elleux, ce qui génère du bruit.
C'est toujours très difficile, les ados/enfants aujourd'hui sont tellement envahis de bruits (télé, téléphones, pubs, voitures etc) qu'ils ne savent pas à quoi ressemble le silence.
La classe peut aussi être aménagée pour qu'ils échangent moins (tables espacées les uns des autres).
Et le problème de l'immédiateté (tu ne leur répond pas dans la minute et ils sont perdus) c'est aussi un autre problème de générations : on est habitué à avoir tout tout de suite dans notre société, les parents agissent pareil avec les enfants... ils se sentent obligés d'être toujours disponible dans la minute. En fait non. Il ne faut pas. La partie du cerveau qui contrôle les inhibitions est atrophiée... il faut absolument qu'ils travaillent dessus (avec les grandes sections le truc tout simple : mettre deux ou trois jouets sur une table. Dis je reviens dans deux minutes, ne touchez à rien. Tu peux être sûre qu'ils y auront tous touchés. Si à la fin de l'année, je suis parvenue à les faire patienter calmement pendant 5 minutes ça aura été déjà un gros boulot) .
J'ai vu ces ouvrages que j'ai bien envie d'essayer : https://enseignants.nathan.fr/catalogue ... 47243.html

POur éviter les madame madame il y a ceci aussi :
http://ww2.ac-poitiers.fr/svt/spip.php?article844 On impose aux élèves de ne plus lever la main. On tourne le tétra-aide et on ATTEND. C'est comme ça c'est la vie, ils ne sont pas le centre du monde. A toi après d'avoir les yeux "partout"
restent les bruits dans les couloirs entre les heures de cours, tous les bruits générés par l'écriture, les feuilles que les élèves tournent, les multiples interactions entre eux et moi ou quand je les mets en activité orale... Et tout ça est vraiment épuisant (pour moi).
Pour ça ce seront les bouchons d'oreilles avec filtres. Pour répondre à ta question, non ce n''est pas remboursé en tout cas pas par ma mutuelle. Mais voit avec la tienne...C'est un investissement d'environ 150 euros je crois, chez un un audioprothésiste. Pour moi ça les vaudra largement si ça peut m'éviter l'épuisement. Il faut juste que je me lance dans les démarches...
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Arcane
Passionné
Messages : 442
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#204 Message par Arcane » jeudi 24 septembre 2020 à 9:28

PetitNuage a écrit :
mercredi 23 septembre 2020 à 21:35
Dans ma carrière j'ai eu à deux reprises des soucis avec des parents.
Malheureusement pas de changement de classe... et stress important pour moi.

Dans les deux cas, au bout de quelques années, après des clashs avec deux autres collègues,
ces enfants ont fini par être changés d'école par leurs parents...

(sans que cela engendre d'autres départs de l'école... sauf la collègue avec qui je ne m'entends pas qui a fini par en perdre 3 je crois il y a quelques années,
du fait de sa propension à donner des punitions pas toujours justifiées)
J'ai ma collègue qui a dit à la maman que si elle n'était pas contente, elle n'avait qu'à changer sa fille d'école


@Antigone vouaou tu connais plein de trucs ! Je vais essayer l'idée du tétraèdre. Un jour.. Quand j'aurai le temps de le plastifier 😅
TSA
HPI

Antigone
Adepte
Messages : 268
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#205 Message par Antigone » jeudi 24 septembre 2020 à 12:34

Kimagine a écrit :ouaou tu connais plein de trucs ! Je vais essayer l'idée du tétraèdre. Un jour.. Quand j'aurai le temps de le plastifier
Je te déconseille de le plastifier : ensuite il ne tiendra pas, le plastique va empêcher les pliures de se faire correctement. Il faut du papier un peu épais et ensuite tu leur donne à découper, plier et assembler. A la limite tu leur fait faire en anglais. Tu prend que le patron, ils colorient et écrivent EN ANGLAIS les mots. Ca te fait une leçon ludique de trouvée !
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Avatar du membre
Kimagine
Fidèle
Messages : 152
Enregistré le : jeudi 4 juillet 2019 à 9:44

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#206 Message par Kimagine » jeudi 24 septembre 2020 à 13:31

J'aime beaucoup l'idée du "tétra-aide"! Je pourrai le faire avant ou après les vacances comme cours-atelier, avec un travail de révisions sur les couleurs et les formes en anglais. Merci beaucoup!

Noté pour les bouchons moulés. Dans mon cas, ça vaut aussi le coup de dépenser les 150 euros. Ma sensibilité au bruit est l'un de mes plus gros handicaps au quotidien, ça me fait vraiment mal et ça me vide de toute mon énergie... ("Mais pourquoi avoir choisi d'enseigner?" me direz-vous. C'est une bonne question :innocent: :lol: Sans doute parce que j'aime partager/transmettre mon goût d'apprendre!)

Arcane: elle a l'air chouette ta collègue, c'est un bon signe de soutien actif :)
Kim-Agine, Kim-ono, Kim-mersion, Kimpossible, Kim-mortel... :mrgreen:

Diagnostiquéx TSA et HP le 16 octobre 2019.

Antigone
Adepte
Messages : 268
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#207 Message par Antigone » vendredi 25 septembre 2020 à 8:13

J'ai ma collègue qui a dit à la maman que si elle n'était pas contente, elle n'avait qu'à changer sa fille d'école
Pourtant ce n'est pas si simple de changer un enfant d'école, sauf à l'envoyer dans le privé. Sinon, il faut qu'elle s'habitue à toi. En général ce genre de personnes n'ont rien contre toi en particulier, ils ont juste envie de se prouver qu'ils ont du pouvoir sur toi. Société où le "client est roi", ils pensent que l''école c'est comme au supermarché, tu paies pour un service et ça te donne tous les droits. Sauf que non. Déjà ils ne paient rien (c'est pas les 10 à 20 euros qu'ils donnent -enfin pas tous- pour la coopé qui paient ton salaire) et en plus on est un service public, pas une entreprise de baby-sitting. Si ils veulent entretenir ce genre de relation avec les parents d'élèves il faut aller vers les écoles montessori. 4000 euros l'année de maternelle, en effet c'est toi qui commande...

Moi les parents j'ai tendance à les ignorer. Je m'intéresse à leurs enfants, point. C'est pour eux que je suis là. Quand j'ai des parents qui se plaignent je dis oui oui bien sûr et je fais ce que je veux derrière. Je reste polie, je ne rentre jamais dans leur jeu (même si certains sont sympathiques). Nos échanges sont purement professionnels et uniquement centrés sur les enfants. C'est pas toujours facile de ne pas réagir mais c'est ce que j'ai trouvé de plus efficace. Trop gentils, tu te retrouve à les écouter se plaindre pendant 2H00... en gros mes réponses types : je prends note, je me renseignerais- Je mettrais l'information sur le tableau des parents - je consulte ma directrice et je reviens vers vous - prenons un rdv avec la directrice pour en parler. Le temps que le RDV soit pris, les parents sont calmés/ou lassés.
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Arcane
Passionné
Messages : 442
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#208 Message par Arcane » vendredi 25 septembre 2020 à 11:46

Certes...

Je suis d'accord avec toi.
Mais bon là ça va trop loin. Elle n'est pas dans le discours. Et les parents pensent que j'ai été violente avec leur fille 🤦🏻‍♀️

Enfin bref. De toute façon, je suis épuisée...
TSA
HPI

Antigone
Adepte
Messages : 268
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#209 Message par Antigone » vendredi 25 septembre 2020 à 13:40

Dans ces cas là, il ne faut pas hésiter à passer le relais à la hiérarchie. Ils n'arrêtent pas de dire qu'ils sont toujours là pour toi et bah c'est le moment de le prouver. Ils se débrouillent avec les parents. Je ne sais pas toi mais j'ai aussi souscris à l'autonome de solidarité, ils peuvent donner des conseils juridiques si besoin. Et puis il y a aussi les syndicats. Quoiqu'il en soit, tu n'es pas seule et tu es dans ton droit. Tu peux parfaitement demander de l'aide et ils prendront le relai pour parler avec les parents. (j'ai une collègue qui avait eu le même cas à peu près. Elle a appelé l'inspectrice qui les a convoqué pour "mettre les choses au clair"... bah bizarrement ils la ramenaient beaucoup moins devant elle. Ils ont fini par dire que oui peut être il y avait eu un malentendu. Moi dans le genre j'avais un élève qui disait tout le temps "ouais mon père il va vous faire virer...mon père il va se plaindre..." Ma directrice est allée voir le père en lui demandant si il voulait les coordonnées de l'inspection. Finalement le gamin a pris une belle engueulade et il n'a jamais recommencé.

Moi aussi je suis déjà épuisée au bout d'un mois. J'arrive à 7h à l'école je repars vers 17h et je bosse chez moi jusqu'à 20h pour que tout soit prêt, sous contrôle. Pour limiter les débordements à cause d'élèves qui s'ennuieraient, ou seraient en difficultés. Pourtant je passe mes journées à me fâcher, punir, crier tout ce que je déteste et qui me coûte cher car c'est contre ma nature. J'ai une classe d'élèves qui n'ont absolument pas un comportement d'élèves, ils sont incapables de se concentrer, de se taire. Ils n'écoutent aucune consigne. aucune autonomie non plus (sauf quand il s'agit d'inventer une bêtise)
Ce matin atelier brochette de fruit pour un anniversaire... J'avais tout prévu pour qu'ils aient tous quelque chose à faire en même temps, qu'il n'y ait pas d'observateurs...J'ai fait des tout petits groupes de 4, en séparant les "pénibles" J'ai écrit les consignes, les ai répété et dessiné. C'était à la portée du plus "faible" des élèves : couper un morceau de banane en tranches. On ne le mange pas maintenant, on mangera tous ensemble. Résultat j'en ai deux qui se sont lancés de la nourriture ; une dizaine qui ont mangé alors que c'était interdit. Un qui en a coupé l'autre avec un couteau. Et le tout dans un brouhaha infernal. Je leur crie dessus en permanence j'ai l'impression d'être la pire des instits. Ca ne sert à rien mais je ne sais pas quoi faire d'autre... Avec aussi l'impression qu'on avance pas, que mes collègues me jugent et me trouvent nulle.
Les semaines comme ça je voudrais juste tout quitter
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Arcane
Passionné
Messages : 442
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#210 Message par Arcane » vendredi 25 septembre 2020 à 15:30

Oh ma pauvre...
C'est dur de lire ça.
Moi aussi je me sens nulle.
Entre ceux qui ont fini tõt... Ceux qui mettent le bazar...
Quoique les élèves sont globalement mignons...

Mais moi aussi là j'ai envie de tout quitter en ce moment.
Et je suis malade
TSA
HPI

Répondre