Aspergers travaillant dans l'enseignement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Uciel
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 11 juillet 2019 à 19:00
Localisation : Sud-Est

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#46 Message par Uciel » samedi 16 novembre 2019 à 17:25

Bonjour, je suis PE en CM1/CM2 en REP+ depuis 5 ans.
Je stresse actuellement pour envisager ma reprise de travail (après un congé mater, 1 semaine de reprise et 2 mois d'arrêt maladie)
- Je vais être inspectée cette année
- Mon directeur est parti en retraite, la nouvelle directrice nous inonde de mails/sms qui ajoutent énormément (d'après moi) à notre charge mentale.
- Nos formations sont devenues intrusives avec une dimension limite évaluative, les formateurs nous "commandent" des séances qu'ils veulent ensuite voir en classe, peu importe quand ils viennent et combien de fois ils repoussent leur venue (au mépris des élèves et de nous).
- Tout le cycle travaillait en équipe depuis des année, ça se passait super bien, on décloisonnait, on avait tous le même système de plan de travail... mais 2 collègues nouvellement nommées (et qui ont demandé cette école en connaissant le fonctionnement de cycle) ne veulent pas le faire et ont foutu en l'air le fonctionnement du cycle.
- Je sais que dès que je vais reprendre, je vais à nouveau me retrouver submergée par le travail, au point de ne plus arriver à penser à autre chose et à me détendre.
- Maintenant que j'ai des enfants, mon sommeil est compromis, je ne récupère plus aussi bien, et j'ai peur des journées "lourdes", dont je sortais avant en larmes.
- Maintenant que j'ai des enfants, je ne peux plus venir à l'école en dehors du temps scolaire pour travailler, j'ai à peine une heure le matin et j'ai de plus en plus de mal à travailler sur la pause méridienne dont j'ai besoin pour souffler... quand la directrice ne nous colle pas des réunions dont on se passait très bien avant.

Points positifs : ... les collègues sont sympas, c'est vraiment tout ce que je vois là....

Ce topic est vraiment utile, vu que je pense sérieusement à ma reconversion. J'ai raté l'écrit du capes de documentaliste (à 1/2 point) durant la grossesse, ce n'était pas plus mal, l'oral était une semaine après une césarienne qui ne s'est pas très bien passée mais je n'ai pas envie de retenter.

Je retiens pour l'instant :
- la possibilité de devenir maître E (que j'avais déjà envisagée)
- la possibilité d'être recruté par le CNED (que j'ai découverte)

Changer totalement de branche serait aussi envisageable, mais pour faire quoi ?
Non diagnostiqué, en plein questionnement :?:
En attente d'un rdv au CRA (juin 2022, gardons espoir)

Arcane
Fidèle
Messages : 183
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#47 Message par Arcane » samedi 16 novembre 2019 à 18:40

Coucou Uciel...

Courage !
On dirait mon école (niveau sms/mail) et ma circo (nous leur dada c'était les réunions...)

Et puis le cycle 3 demand bcp de temps de correction... (vive les maternelles pour moi...)

La reconversion oui... Mais pour faire quoi ?
Des fois je me dis qu'il faudrait que je crée mon propre travail...

Je penserai à toi le 12 😊
TSA
HPI

Antigone
Adepte
Messages : 207
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#48 Message par Antigone » samedi 16 novembre 2019 à 21:12

Bonjour Uciel
Je compatis... je ne suis que PES mais j'en ai ras le bol des animations pédagogiques, réunions stériles...
Moi je suis en reconversion donc j'ai beaucoup cherché à faire "autre chose" et en effet c'est loin d'être évident sur le marché du travail actuel.
Avant de passer le concours, avec mon master inutile en médiation culturelle, j'ai regardé partout et l'an dernier aussi (persuadée que je ne pourrais jamais remettre les pieds dans une école). Mais soit les formations sont longues, non rémunérées (orthophoniste, psychomotricienne, psy etc.) soit elles ne mèneront jamais à rien (merci pour ces propositions dans le tourisme mais bon... je viens du milieu culturel, je sais à quoi ressemble le milieu du tourisme : non merci !) soit ça me plaisait mais pas les débouchés. (J'aurai bien fait une école d'enluminure mais je n'ai pas les épaules pour devenir auto-entrepreneuse... même si ça aurait des avantages, je ne peux pas gérer le stress de revenus non fixe et les trucs administratifs). J'avais donc fini par me tourner vers des choses pas nécessairement intéressant intellectuellement mais qui ne demande pas une charge mentale énorme : comptable - soit des choses qui me plaisaient mais qui allaient ensuite demander un énorme investissement (métier du web). Bref, comme je cherchais en alternance (pas les moyens de faire autrement); j'ai vu des choses avec le GRETA dans la compta, et le CNAM (dans le web).

Mais avant d'en arriver là (et parce que ce sera difficile aussi), je te conseillerai d'aller voir des syndicats et de leur demander ce que tu peux légalement refuser. Parce que nous fonctionnaires nous avons l'habitude de ne jamais discuter ... mais en fait ta directrice ne peut pas tout t'imposer, il y a un nombre max d'heures de réunion et toute la paperasse n'est pas forcément obligatoire. Bref tu as aussi des droits et tu peux les défendre... (je pense notamment aux exigences des formateurs, je ne vois pas en quoi ils sont légitimes pour t'imposer des fonctionnements/séquences qui ne te plaisent pas. ) Je pense que tu peux déjà trouver des infos sur les sites des syndicats mais en plus tu peux les rencontrer (les deux que j'ai vu ont été très compréhensifs et ils ont des pistes intéressantes.) Et si tu veux toujours changer de voie, je crois que tu peux demander un congé formation et rencontrer des référents mobilités carrière... bon courage en tout cas
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Avatar du membre
Uciel
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 11 juillet 2019 à 19:00
Localisation : Sud-Est

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#49 Message par Uciel » dimanche 17 novembre 2019 à 12:23

Arcane a écrit :
samedi 16 novembre 2019 à 18:40
Je penserai à toi le 12 😊
De même :bravo:
Arcane a écrit :
samedi 16 novembre 2019 à 18:40

Des fois je me dis qu'il faudrait que je crée mon propre travail...
J'y pense, mais comme le dit antigone, auto-entrepreneur c'est énormément de stress, et je ne me vois pas (encore ?) vivre de l'illustration.
Antigone a écrit :
samedi 16 novembre 2019 à 21:12
Mais avant d'en arriver là (et parce que ce sera difficile aussi), je te conseillerai d'aller voir des syndicats et de leur demander ce que tu peux légalement refuser. Parce que nous fonctionnaires nous avons l'habitude de ne jamais discuter ... mais en fait ta directrice ne peut pas tout t'imposer, il y a un nombre max d'heures de réunion et toute la paperasse n'est pas forcément obligatoire. Bref tu as aussi des droits et tu peux les défendre... (je pense notamment aux exigences des formateurs, je ne vois pas en quoi ils sont légitimes pour t'imposer des fonctionnements/séquences qui ne te plaisent pas. ) Je pense que tu peux déjà trouver des infos sur les sites des syndicats mais en plus tu peux les rencontrer (les deux que j'ai vu ont été très compréhensifs et ils ont des pistes intéressantes.) Et si tu veux toujours changer de voie, je crois que tu peux demander un congé formation et rencontrer des référents mobilités carrière... bon courage en tout cas
J'ose pas... Ca fait partie des trucs que je n'arrive pas à faire/conceptualiser dans mon travail, les 108h ça a toujours été très nébuleux pour moi :innocent:
Je garde l'idée du congé de formation, merci !
Non diagnostiqué, en plein questionnement :?:
En attente d'un rdv au CRA (juin 2022, gardons espoir)

Antigone
Adepte
Messages : 207
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#50 Message par Antigone » dimanche 17 novembre 2019 à 12:44

Modération (hazufel) : Correction de balises
Uciel a écrit :J'ose pas... Ca fait partie des trucs que je n'arrive pas à faire/conceptualiser dans mon travail, les 108h ça a toujours été très nébuleux pour moi
Je comprends. Alors pour que ce soit moins flou moi j'ai une fiche suivi des 108 h (tu les trouve dans les modèles de cahier journal ici par exemple : https://maitressesenbaskets.com/2019/11 ... #more-1730 oulà http://www.tablettesetpirouettes.com/le ... 2019-2020/) Je note chaque réunion, sa durée et je compte. Bon l'étape d'après c'est de dire 'stop' nous sommes en novembre on a déjà fait 12h de réunion donc va falloir se détendre un peu... :D
Ensuite, j'utilise un timer de chez hoptoy pour mes prep. Ca a l'air idiot mais ça m'aide. Je dit choisis un temps max : exemple 45 minutes pour préparer ma séance de motricité. ET je dois m'y tenir. Ca m'évite de me laisser disperser. Sinon je mets un temps fou, je veux que tout soit prêt à la virgule près etc. C'est difficile mais j'apprends à gagner en efficacité (je ne perds plus de temps à choisir des police de caractère par exemple). Et puis je garde des trucs "manuel" à faire tranquillement devant la télé, genre découpage (et moi j'aime bien bricoler ça me détend d'avoir les mains occupées). Pour l'efficacité des corrections j'ai aussi modifié mes façons de faire pour être plus efficace. Plus de commentaires à rallonge. Je ne corrigeais plus chaque faute d'orthographe... bref j'ai du lâcher du lest sur mon côté perfectionniste. (enfin en tant qu'autiste c'est un besoin maladif de faire face à chaque éventualité qui me handicape beaucoup... car c'est infini. Mais un pas après l'autre, on prend confiance en ses capacités à gérer des situations imprévues)
Ce n'est pas facile mais tu as le DROIT de le faire; Tu as le droit de ne pas être super-maîtresse et de ne pas faire passer tes élèves avant tout. Si tes collègues sont sympas, parles en avec elles. Elles ont sûrement des astuces aussi...
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Avatar du membre
Uciel
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 11 juillet 2019 à 19:00
Localisation : Sud-Est

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#51 Message par Uciel » lundi 18 novembre 2019 à 12:11

Merci pour la fiche :)
Antigone a écrit :
dimanche 17 novembre 2019 à 12:44
Je comprends. Alors pour que ce soit moins flou moi j'ai une fiche suivi des 108 h (tu les trouve dans les modèles de cahier journal ici par exemple : https://maitressesenbaskets.com/2019/11 ... #more-1730 oulà http://www.tablettesetpirouettes.com/le ... 2019-2020/) Je note chaque réunion, sa durée et je compte. Bon l'étape d'après c'est de dire 'stop' nous sommes en novembre on a déjà fait 12h de réunion donc va falloir se détendre un peu...
Non diagnostiqué, en plein questionnement :?:
En attente d'un rdv au CRA (juin 2022, gardons espoir)

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26894
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#52 Message par Tugdual » lundi 18 novembre 2019 à 12:24

TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4103
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#53 Message par lulamae » mardi 19 novembre 2019 à 18:47

Je commence à avoir quelques précisions sur le reclassement, après avoir eu un entretien avec l'assistante sociale du rectorat. Moi qui croyais que c'était une simple situation d'aattente pour se faire la main, un an avant d'être titularisée (auparavant c'était 3 ans, et depuis l'an dernier, un an seulement), j'apprends maintenant qu'il faudrait passer un concours de la fonction publique - en ce qui me concerne, secrétaire (catégorie B) ou adjoint (catégorie C) administratif…

Ca change un peu la donne, et me laisse dubitative sur les risques que j'encourrais à passer par exemple un concours extérieur (national) ou dans la fonction publique territoriale (où il faut trouver soi-même un employeur il me semble ?). Je veux bien passer un concours pour un poste sur l'académie correspondant à ce que je suis en train de faire, même s'il fallait partir sur un nouveau poste, mais je voudrais bien rester dans l'EN de mon académie. :innocent:

Je me sens sur un terrain instable maintenant de savoir ça, et pas très rassurée sur mon avenir professionnel (repasser des oraux à 51 ans, bof… :roll: ). D'autant plus que l'on a tardé à me trouver mon poste tout à la fin de l'été, et lorsque j'ai commencé mi-septembre, la campagne d'inscription à la préparation des concours était close. C'est donc fichu pour cette année, à part me renseigner sur les concours, épreuves, et m'entraîner à blanc. Et j'ai un an seulement de pré-reclassement... Ca me paraît compliqué tout ça, et je suis déçue de la tournure que ça prend.

Je ne suis pas sûre qu'ici d'autres personnes aient été reclassées, mais peut-être avez-vous pris des renseignements ?
Ce que j'ai trouvé de mieux sur le net :
https://www.village-justice.com/article ... 26863.html
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Antigone
Adepte
Messages : 207
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#54 Message par Antigone » mardi 19 novembre 2019 à 19:17

Alors je ne sais pas grand chose sur le reclassement. J'ai croisé des gens qui étaient en reclassement, mais ce n'était pas l'éducation nationale.
Je trouve étonnant qu'on te demande de repasser le concours. C'est vrai pour les détachements, mais pas les reclassements à ma connaissance. Tu devrais peut-être demander un autre avis auprès de l'inspection (responsable mobilité carrière peut-être ?).
En effet, si tu repasse des concours en territorial (sauf ministère de la justice, je crois) il n'y aura pas d'affectation automatique et tu devras envoyer des CV, des lettres de motivation pour trouver un nouvel emploi.
Je connais des personnes qui ont passé les concours et n'ont jamais trouvé l'emploi, et finalement perdu le bénéfice du concours (mais peut-être que toi tu aurais une priorité et donc le poste)
Je connais aussi une personne qui avait un emploi cat B et voulait passer A. Elle a du passer le concours, jusque là ok. Mais après elle n'a pas pu rester sur son poste qui n'a pas été transformé et elle n'a pas pu non plus rester dans sa structure. Elle a du déménager à 200 km pour ne pas perdre le bénéfice du poste.
Pour autant que je le sache les reclassés n'ont pas de concours à repasser. J'ai trouvé ça : http://profhandi-capable.fr/cadre-legal ... nationale/

Moi pour mon dossier, je me suis tournée vers les syndicats. Tu devrais voir avec eux. Ils sont en général très informés (plus que la plupart des gens qui gèrent ton dossier... :roll: )Il y a des infos sur leurs sites mais je n'ai pas le courage de le lire...https://www.fonction-publique.gouv.fr/o ... classement
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4103
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#55 Message par lulamae » mardi 19 novembre 2019 à 21:01

Antigone a écrit :
mardi 19 novembre 2019 à 19:17
Alors je ne sais pas grand chose sur le reclassement. J'ai croisé des gens qui étaient en reclassement, mais ce n'était pas l'éducation nationale.
Je trouve étonnant qu'on te demande de repasser le concours. C'est vrai pour les détachements, mais pas les reclassements à ma connaissance. Tu devrais peut-être demander un autre avis auprès de l'inspection (responsable mobilité carrière peut-être ?).
En effet, si tu repasse des concours en territorial (sauf ministère de la justice, je crois) il n'y aura pas d'affectation automatique et tu devras envoyer des CV, des lettres de motivation pour trouver un nouvel emploi.
Je connais des personnes qui ont passé les concours et n'ont jamais trouvé l'emploi, et finalement perdu le bénéfice du concours (mais peut-être que toi tu aurais une priorité et donc le poste)
Je connais aussi une personne qui avait un emploi cat B et voulait passer A. Elle a du passer le concours, jusque là ok. Mais après elle n'a pas pu rester sur son poste qui n'a pas été transformé et elle n'a pas pu non plus rester dans sa structure. Elle a du déménager à 200 km pour ne pas perdre le bénéfice du poste.
Pour autant que je le sache les reclassés n'ont pas de concours à repasser. J'ai trouvé ça : http://profhandi-capable.fr/cadre-legal ... nationale/
Merci pour ce partage @Antigone : effectivement je trouve cela curieux, et vais me renseigner.

Passe encore si c'est pour me former et exercer sur mon poste (garanti dans ce cas) dans de meilleures conditions, mais avec 25 ans d'ancienneté, ça me paraît difficile (et carrément injuste) de repartir dans d'autres structures.

Je vais revoir la conseillère carrière, mais je sens que c'est le discours officiel, et que ne voulant pas reclasser les gens (id est : les payer comme des cadres A sur un emploi de salaire inférieur), ils durcissent les conditions d'obtention de postes.
Le 1er lien que tu as mis montre bien qu'ils sont loin de mettre en place les possibilités préconisées par la loi (par exemple, proposer plusieurs postes, accompagner sur le projet…).

Quant à la retraite pour invalidité (à 50% du salaire), eh bien… ça ne se justifie pas si on n'est pas invalide, puisque le reclassement c'est pour inaptitude aux fonctions exercées. Et pourtant, ça se retrouve en début de parcours, et à la fin, si tu as "tout" essayé et que ça ne marche pas. Une collègue PE m'a raconté hier qu'on l'a convoquée ainsi que quelques autres personnes qui arrivaient en bout de course sans solution, avec la responsable RH, et sommés d'être proactifs.

J'avais vu le 2e lien, mais il porte sur le reclassement des contractuels. :wink:
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Dehlynah
Passionné
Messages : 413
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#56 Message par Dehlynah » jeudi 21 novembre 2019 à 9:15

lulamae a écrit :
mardi 19 novembre 2019 à 18:47
Je commence à avoir quelques précisions sur le reclassement, après avoir eu un entretien avec l'assistante sociale du rectorat. Moi qui croyais que c'était une simple situation d'aattente pour se faire la main, un an avant d'être titularisée (auparavant c'était 3 ans, et depuis l'an dernier, un an seulement), j'apprends maintenant qu'il faudrait passer un concours de la fonction publique - en ce qui me concerne, secrétaire (catégorie B) ou adjoint (catégorie C) administratif…

Ca change un peu la donne, et me laisse dubitative sur les risques que j'encourrais à passer par exemple un concours extérieur (national) ou dans la fonction publique territoriale (où il faut trouver soi-même un employeur il me semble ?). Je veux bien passer un concours pour un poste sur l'académie correspondant à ce que je suis en train de faire, même s'il fallait partir sur un nouveau poste, mais je voudrais bien rester dans l'EN de mon académie. :innocent:

Je me sens sur un terrain instable maintenant de savoir ça, et pas très rassurée sur mon avenir professionnel (repasser des oraux à 51 ans, bof… :roll: ). D'autant plus que l'on a tardé à me trouver mon poste tout à la fin de l'été, et lorsque j'ai commencé mi-septembre, la campagne d'inscription à la préparation des concours était close. C'est donc fichu pour cette année, à part me renseigner sur les concours, épreuves, et m'entraîner à blanc. Et j'ai un an seulement de pré-reclassement... Ca me paraît compliqué tout ça, et je suis déçue de la tournure que ça prend.

Je ne suis pas sûre qu'ici d'autres personnes aient été reclassées, mais peut-être avez-vous pris des renseignements ?
Ce que j'ai trouvé de mieux sur le net :
https://www.village-justice.com/article ... 26863.html
Salut Lulamae
Ça me semble aussi très étrange, voir avec un responsable syndical et/ou RH?
On peut passer des oraux à n'importe quel âge cela dit, mais bon vu que tu es titulaire et avec une certaine ancienneté en principe d'après ce que j'ai compris dans l'EN il y a des passerelles justement...

Uciel : pourquoi tu ne souhaites pas retenter le concours prof Doc ? Je me suis inscrite cette année, je vais essayer d'y aller pour voir, sans vraie préparation, je pensais m'inscrire au CNED mais là mes soucis de santé et familiaux prennent trop de place...Tu l'avais préparé comment ?
Perso je souhaite rester dans l'EN
Être à mon compte je sais que je n'y arriverai pas, pour ça que j'ai-finalement- passé un concours, pour être dans un cadre, quand on a des soucis de santé être à son compte est aussi très problématique (ou je me trompe?), Une copine s'est retrouvée à être obligée de bosser (traduction) sur son lit d'hôpital...A la base je voulais développer mon activité (prof de yoga) tout en ayant un filet de sécurité...
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
FidjiTiwi
Fidèle
Messages : 195
Enregistré le : dimanche 24 janvier 2016 à 15:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#57 Message par FidjiTiwi » jeudi 21 novembre 2019 à 10:40

J'en suis au même point... J'ai re-re-re-re rencontré la conseillère mobilité carrière et la médecin du personnel. Un poste adapté serait une courte durée et ensuite il faut passer les concours... Avec formation dans une autre région, passage par les mouvements nationaux... Avec mes deux enfants qui démarrent leur suivi, c'est hors de question !

En plus même en envisageant un reclassement, comme je suis agrégée et donc catégorie A, les postes de cette catégorie dans une autre administration c'est forcément des postes de cadre avec une équipe à gérer... Autant dire que c'est tout simplement impossible pour moi !

Seule solution trouvée par elles : que je continue à mi-temps autant que je peux, jusqu'à être au bout du bout de ce que je peux faire, ensuite congé maladie, congé longue maladie... Génial comme perspective :innocent:
Maman de R (18 ans, HPI, TDA ?), N (16 ans, Asperger) et A (6 ans, TSA).

THPI. RDV au CRA le 01/08/2019 : phobie sociale et trouble de la personnalité obsessionnelle.

Avatar du membre
FidjiTiwi
Fidèle
Messages : 195
Enregistré le : dimanche 24 janvier 2016 à 15:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#58 Message par FidjiTiwi » jeudi 21 novembre 2019 à 10:50

Antigone a écrit :
dimanche 17 novembre 2019 à 12:44

Ensuite, j'utilise un timer de chez hoptoy pour mes prep. Ca a l'air idiot mais ça m'aide. Je dit choisis un temps max : exemple 45 minutes pour préparer ma séance de motricité. ET je dois m'y tenir. Ca m'évite de me laisser disperser. Sinon je mets un temps fou, je veux que tout soit prêt à la virgule près etc. C'est difficile mais j'apprends à gagner en efficacité (je ne perds plus de temps à choisir des police de caractère par exemple).
Oooooooh, quelle bonne idée !
Maman de R (18 ans, HPI, TDA ?), N (16 ans, Asperger) et A (6 ans, TSA).

THPI. RDV au CRA le 01/08/2019 : phobie sociale et trouble de la personnalité obsessionnelle.

Avatar du membre
Uciel
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 11 juillet 2019 à 19:00
Localisation : Sud-Est

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#59 Message par Uciel » jeudi 21 novembre 2019 à 14:32

Dehlynah a écrit :
jeudi 21 novembre 2019 à 9:15
Uciel : pourquoi tu ne souhaites pas retenter le concours prof Doc ? Je me suis inscrite cette année, je vais essayer d'y aller pour voir, sans vraie préparation, je pensais m'inscrire au CNED mais là mes soucis de santé et familiaux prennent trop de place...Tu l'avais préparé comment ?
Perso je souhaite rester dans l'EN
Être à mon compte je sais que je n'y arriverai pas, pour ça que j'ai-finalement- passé un concours, pour être dans un cadre, quand on a des soucis de santé être à son compte est aussi très problématique (ou je me trompe?), Une copine s'est retrouvée à être obligée de bosser (traduction) sur son lit d'hôpital...A la base je voulais développer mon activité (prof de yoga) tout en ayant un filet de sécurité...
Préparé par le CNED, plutôt efficace, même si j'ai été déçue des corrections, j'en avais gardé un meilleur souvenir pour la préparation du CRPE.
Je ne le repasserai pas car je suis trop fatiguée en ce moment avec les bébés. J'attends comme le messie un probable déménagement à la campagne d'ici 2-3 ans...

A terme, pourquoi pas prof à mi-temps, à son compte à côté, au moins pour commencer avec un peu de sécurité ?
Non diagnostiqué, en plein questionnement :?:
En attente d'un rdv au CRA (juin 2022, gardons espoir)

Avatar du membre
Uciel
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : jeudi 11 juillet 2019 à 19:00
Localisation : Sud-Est

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#60 Message par Uciel » jeudi 21 novembre 2019 à 14:34

FidjiTiwi a écrit :
jeudi 21 novembre 2019 à 10:40
Seule solution trouvée par elles : que je continue à mi-temps autant que je peux, jusqu'à être au bout du bout de ce que je peux faire, ensuite congé maladie, congé longue maladie... Génial comme perspective :innocent:
Ce serait quand même plus simple (et moins coûteux) de trouver un poste adapté à une personne compétente (a priori puisqu'agrégée) et voulant travailler... :crazy:
Non diagnostiqué, en plein questionnement :?:
En attente d'un rdv au CRA (juin 2022, gardons espoir)

Répondre