Aspergers travaillant dans l'enseignement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4129
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#61 Message par lulamae » jeudi 21 novembre 2019 à 18:49

Dehlynah a écrit :
jeudi 21 novembre 2019 à 9:15
Salut Lulamae
Ça me semble aussi très étrange, voir avec un responsable syndical et/ou RH?
On peut passer des oraux à n'importe quel âge cela dit, mais bon vu que tu es titulaire et avec une certaine ancienneté en principe d'après ce que j'ai compris dans l'EN il y a des passerelles justement...
Ce sont justement les Ressources Inhumaines qui me disent ça : j'aimerais bien qu'on me montre les textes qui le prouvent... Quoique, ça peut être dans la loi du 06 août 2019 sur la réforme de la fonction publique. On a eu un topo là-dessus lors de la réunion, entre autres ils introduisent la rupture conventionnelle dans la FP. Il va falloir que je l'étudie de près.

Le responsable syndical m'a beaucoup aidée l'an dernier, ça m'ennuie de le relancer en disant que j'ai à nouveau des ennuis. je crois que je vais reprendre directement un RV avec un avocat de droit public, juste pour demander factuellement ce qui est légal là-dedans.

Le problème, c'est que pour ce que j'ai vu des épreuves, l'oral du concours d'adjoint administratif consiste à montrer qu'on peut répondre au téléphone et bien recevoir le public. Je n'ai pas tellement confiance en moi sur ces deux points.
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4129
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#62 Message par lulamae » jeudi 21 novembre 2019 à 18:56

FidjiTiwi a écrit :
jeudi 21 novembre 2019 à 10:40
J'en suis au même point... J'ai re-re-re-re rencontré la conseillère mobilité carrière et la médecin du personnel. Un poste adapté serait une courte durée et ensuite il faut passer les concours... Avec formation dans une autre région, passage par les mouvements nationaux... Avec mes deux enfants qui démarrent leur suivi, c'est hors de question !

En plus même en envisageant un reclassement, comme je suis agrégée et donc catégorie A, les postes de cette catégorie dans une autre administration c'est forcément des postes de cadre avec une équipe à gérer... Autant dire que c'est tout simplement impossible pour moi !

Seule solution trouvée par elles : que je continue à mi-temps autant que je peux, jusqu'à être au bout du bout de ce que je peux faire, ensuite congé maladie, congé longue maladie... Génial comme perspective :innocent:
Je comprends :on m'avait carrément dit précédemment (après un an de CLM) qu'il y avait peu de postes adaptés, et effectivement, la demande n'a pas abouti.
Exactement le même son de cloche que toi, pour les postes catégorie A : je vois bien qu'ils feront tout pour ne pas payer avec le même salaire des agents reclassés sur des postes inférieurs. Si tu passes le concours, tu as l'indice maximum de la catégorie, mais pas le salaire. Et j'ai eu le même sentiment pour l'incapacité où je me sentais de remplir des fonctions d'encadrement.

Le bout du bout ce n'est pas très loin : ça peut te mener 5 ans plus loin, c'est tout. Je ne comprends juste pas qu'ils fassent du baratin sur la politique pour le handicap, maintenir dans l'emploi, et que dans les actes ils ne respectent rien de ce discours. :evil:
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
FidjiTiwi
Fidèle
Messages : 195
Enregistré le : dimanche 24 janvier 2016 à 15:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#63 Message par FidjiTiwi » jeudi 21 novembre 2019 à 20:52

Uciel a écrit :
jeudi 21 novembre 2019 à 14:34
FidjiTiwi a écrit :
jeudi 21 novembre 2019 à 10:40
Seule solution trouvée par elles : que je continue à mi-temps autant que je peux, jusqu'à être au bout du bout de ce que je peux faire, ensuite congé maladie, congé longue maladie... Génial comme perspective :innocent:
Ce serait quand même plus simple (et moins coûteux) de trouver un poste adapté à une personne compétente (a priori puisqu'agrégée) et voulant travailler... :crazy:
J'ai même été formatrice. Ils me disent que je suis capable de faire ce que je veux mais ne me proposent rien.
Maman de R (18 ans, HPI, TDA ?), N (16 ans, Asperger) et A (6 ans, TSA).

THPI. RDV au CRA le 01/08/2019 : phobie sociale et trouble de la personnalité obsessionnelle.

Avatar du membre
PetitNuage
Forcené
Messages : 869
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#64 Message par PetitNuage » jeudi 21 novembre 2019 à 22:17

Antigone a écrit :
samedi 9 novembre 2019 à 22:25

Les points positifs de cette nouvelle année : je suis bien en maternelle. Je n'imaginais même pas que ce soit possible. Je suis partie très stressée évidemment (vu le passif et l'aspect dernière minute). Mais les petits se moquent de mes bizarreries. Ils trouvent tout ce que je fais formidable. Pour mon ego qui était très meurtri c'est vraiment chouette. Et je peux laisser livre cours à ma créativité parce que les programmes de maternelle sont peu cadrés. Je peux donc dessiner mon propre cadre, choisir des méthodes.. ca c'est le gros point positif de l'enseignement. La liberté pédagogique. Ce n'est pas une école "facile" très loin de là (on a eu de gros incidents) et je galère avec les parents. Mais Dès que je referme ma porte et que je lis une histoire.. je me sens mieux.
Bonjour Antigone, je suis également instit en maternelle et me retrouve tout à fait dans tes propos.
Au début, je n'aimais pas trop la maternelle car quand j'ai débuté le cadre était très flou et les outils peu nombreux.

Mais au fil des années, j'ai construit mon propre cadre et je m'y sens bien.
Et je me dis qu'effectivement mes élèves ne perçoivent pas mes différences.
Ca me rassure et fait que malgré la fatigue engendrée par le bruit, je ne me vois pas revenir en élémentaire.

Ma psy pense, depuis qu'elle a découvert le syndrome d'Asperger, que je pourrais être Aspie.
Dossier envoyé au CRA. Délai d'attente annoncé 2 ans :roll: .

Avatar du membre
PetitNuage
Forcené
Messages : 869
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#65 Message par PetitNuage » jeudi 21 novembre 2019 à 22:23

lulamae a écrit :
jeudi 21 novembre 2019 à 18:49

Ce sont justement les Ressources Inhumaines qui me disent ça.
Que de maltraitance dans l'Education Nationale et à tous niveaux...

J'espère que tu réussiras à rester sur ton poste sans avoir à passer ce fichu examen.
Je comprends que l'oral te stresse. J'ai stressé pour l'oral de direction et pour celui du concours de PE.
(et pourtant ce dernier portait sur mon mémoire, donc sur un sujet que je connaissais et que j'aimais.)

Si tu dois vraiment le passer, dis-toi que cette année, tu as tout loisir de t'entraîner dans le cadre de tes fonctions actuelles.
Ce n'est peut-être pas le cas des autres candidats.

Ma psy pense, depuis qu'elle a découvert le syndrome d'Asperger, que je pourrais être Aspie.
Dossier envoyé au CRA. Délai d'attente annoncé 2 ans :roll: .

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4129
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#66 Message par lulamae » vendredi 22 novembre 2019 à 16:06

PetitNuage a écrit :
jeudi 21 novembre 2019 à 22:23
lulamae a écrit :
jeudi 21 novembre 2019 à 18:49

Ce sont justement les Ressources Inhumaines qui me disent ça.
Que de maltraitance dans l'Education Nationale et à tous niveaux...

J'espère que tu réussiras à rester sur ton poste sans avoir à passer ce fichu examen.
Je comprends que l'oral te stresse. J'ai stressé pour l'oral de direction et pour celui du concours de PE.
(et pourtant ce dernier portait sur mon mémoire, donc sur un sujet que je connaissais et que j'aimais.)

Si tu dois vraiment le passer, dis-toi que cette année, tu as tout loisir de t'entraîner dans le cadre de tes fonctions actuelles.
Ce n'est peut-être pas le cas des autres candidats.
Je vais à coup sûr devoir le passer : la personne qui s'occupe des reclassements m'a avoué ce matin qu'il n'y a que 21 postes de détachement administratif, et que nous sommes bien plus nombreux à être en attente de solutions. On sent qu'il faut marcher dans le bon sens...

Ce qui me désole, c'est que j'ai le plus grand mal à me "vendre". J'arrivais peut-être mieux à jouer ce jeu quand j'étais jeune (même pas sûre), mais maintenant, j'ai une forme de lucidité qui fait que je me sentirais absolument ridicule de devoir faire ça.

Il faudra pourtant y arriver, je n'ai pas d'autre choix. :innocent:
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

2N3055
Forcené
Messages : 989
Enregistré le : jeudi 3 août 2017 à 7:10

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#67 Message par 2N3055 » vendredi 22 novembre 2019 à 17:56

…j'ai le plus grand mal à me "vendre".…
Je pensais à ces RDV que tu prends concernant le travail sur les habiletés sociales : Ne serait-il pas possible que ce ou cette psy "ré-oriente" son travail
pour faire en sorte que tu n'aies plus aucun complexe (et d'ailleurs, je ne comprends même pas pourquoi tu en aurais vu ton expérience, tes qualités et tes compétences) :bravo: :kiss:
Spoiler : 
Sinon, j'ai un cousin corse et un autre sicilien
qui pourraient aller rencontrer la personne qui s'occupe de ces reclassements
pour lui faire une offre qu'elle ne pourra pas refuser :wink:
Asperger diagnostiqué

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4129
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#68 Message par lulamae » vendredi 22 novembre 2019 à 19:05

2N3055 a écrit :
vendredi 22 novembre 2019 à 17:56
…j'ai le plus grand mal à me "vendre".…
Je pensais à ces RDV que tu prends concernant le travail sur les habiletés sociales : Ne serait-il pas possible que ce ou cette psy "ré-oriente" son travail
pour faire en sorte que tu n'aies plus aucun complexe (et d'ailleurs, je ne comprends même pas pourquoi tu en aurais vu ton expérience, tes qualités et tes compétences) :bravo: :kiss:
Spoiler : 
Sinon, j'ai un cousin corse et un autre sicilien
qui pourraient aller rencontrer la personne qui s'occupe de ces reclassements
pour lui faire une offre qu'elle ne pourra pas refuser :wink:
Je l'ai vue aujourd'hui : on est passé de "organiser son agenda" à "gérer le stress dans les situations de panique". J'aime beaucoup son approche du reste, très concrète et bienveillante.
Et on a passé un moment à recenser les choses que je suis capable de faire (des points forts, si on peut dire). Elle trouve que j'ai pris conscience de beaucoup de choses.

Sympa ton offre ! :bravo: :lol:

Le problème c'est que les personnes ne sont pas en cause, ce sont de braves filles, plutôt jeunes et qui font de leur mieux. Mais avec les injonctions financières derrière, que veux-tu... ? :innocent:
Les Ressources Inhumaines pour moi, c'est un peu comme le Evil Corp d'Eliott dans Mr Robot, la série :
https://mrrobot.fandom.com/wiki/E_Corp

L'inhumanité réside dans le cynisme du libéralisme poussé à l'extrême (c'est une dystopie).

Sinon, j'ai eu des avancées significatives ce matin, grâce à l'aide de l'IEN, qui a appelé l'organisme de formation (CAFA pour ceux qui connaissent), ce qui a eu pour résultat de débloquer "magiquement" des places aux formations.

Personnellement, je trouve que c'est du gâchis, car je suis seule secrétaire pour 4 personnes, et je m'en sors bien sans aucune formation. Or là, je vais passer par manque de temps un concours de catégorie C pour faire le même travail. Je n'ai pas de dédain pour des catégories qui seraient plus basses, c'est juste que j'ai déjà passé un concours, donc ces compétences de cadre A je les ai eues.

Le souci étant qu'à catégorie égale, les autres postes de la FP impliquent obligatoirement de l'encadrement, gestion d'équipe, ce que je me refuse catégoriquement à faire. Je déteste les rapports hiérarchiques, c'est viscéral, et c'est ma seule timidité qui m'a permis jusque-là de rester à peu près dans le rang (avec des rébellions parfois assez foudroyantes), parce que sinon je considère tout le monde comme égal à moi.

La bonne nouvelle aussi est que, outre la possibilité d'avoir une aide financière pour renouveler les appareils auditifs, je peux aussi obtenir un aménagement de l'épreuve orale (c'est un concours interne décentralisé sur l'académie).
Et qui sait ? Si j'ai le concours, je pourrai peut-être même conserver mon poste actuel. Ca me motive fortement. :D

Et puis j'arrondirai mes fins de mois en participant plus tard aux jurys de concours administratifs ! :twisted:
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
PetitNuage
Forcené
Messages : 869
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#69 Message par PetitNuage » vendredi 22 novembre 2019 à 19:19

Contente que ton horizon s'éclaircisse enfin un peu.

Dis-toi aussi que tu as une expérience que les autres candidats en attente de reclassement n'ont sans doute pas. :wink:

Ma psy pense, depuis qu'elle a découvert le syndrome d'Asperger, que je pourrais être Aspie.
Dossier envoyé au CRA. Délai d'attente annoncé 2 ans :roll: .

Avatar du membre
mrl
Passionné
Messages : 390
Enregistré le : mardi 2 avril 2019 à 16:41
Localisation : Lyon

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#70 Message par mrl » vendredi 22 novembre 2019 à 19:52

Contente pour ces nouvelles encourageantes Lulamae. J'espère qu'à terme tu pourras conserver ton poste actuel.
TSA (diag en novembre 2019)

2N3055
Forcené
Messages : 989
Enregistré le : jeudi 3 août 2017 à 7:10

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#71 Message par 2N3055 » vendredi 22 novembre 2019 à 19:57

Yesss ! Ça avance à grand pas tout ça.

Bravo pour tout ton travail. :bravo:
Asperger diagnostiqué

Avatar du membre
Curiouser
Forcené
Messages : 787
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#72 Message par Curiouser » vendredi 22 novembre 2019 à 20:42

L'horizon semble se dégager, comme le dit PetitNuage (c'est pas un peu paradoxal d'ailleurs que ce soit un nuage qui dise cela ? :mrgreen: ), j'en suis bien contente pour toi ! Je croise les doigts pour que l'aménagement de l'épreuve orale soit accepté, quand tu passeras le concours - d'ailleurs, quand est-ce que tu devrais le passer ? -.

Quant à moi, je suis en train de monter mon dossier pour un poste adapté de courte durée (PACD). Je sais que je ne pourrai pas reprendre à temps plein lors de la prochaine année scolaire (le mi-temps thérapeutique n'est valable que pour une année), et je préfère assurer autant que possible mes arrières si jamais je n'obtiens pas - et il est malheureusement probable que ce soit le cas, vu le nombre de postes très restreint - un des concours des métiers des bibliothèques l'an prochain. Le top serait d'obtenir une mise en disponibilité pour occuper un poste en bibliothèque, justement (ça existe, j'ai vérifié), mais bon... toutes les demandes de PACD ne sont pas acceptées, donc il va falloir prévoir le stock de cierges à brûler :mryellow:
Non diagnostiquée
Début du parcours diagnostic en mars 2020. Ne reste plus qu'à poursuivre...

PrTournesol
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : samedi 2 février 2019 à 14:02

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#73 Message par PrTournesol » dimanche 16 février 2020 à 0:36

Bonsoir à tous,

Je suis bien contente d'avoir trouvé ce sujet (et de le raviver un peu), merci de l'initiative !

Je suis moi-même prof d'anglais en lycée depuis 7 ans. Ça va plutôt bien pour moi. Je me retrouve dans la plupart des points positifs et négatifs qui ont été évoqués. En classe ça se passe bien : ce sont mes règles, les interactions sont donc claires et simples. Avec les collègues en revanche c'est moins simple ("pourquoi la nouvelle n'est jamais en salle des profs ?" paraît-il qu'on disait à mon sujet quand je suis arrivée dans mon établissement actuel) : il m'a fallu du temps (plusieurs années) pour prendre mes marques, connaître les collègues (il y en a plein que je reconnais encore à peine et au bout de 4 ans, je ne peux plus décemment demander leur nom...). Une grande partie du travail en solitaire, reposante.

A présent je m'interroge. Pour ceux qui ont été diagnostiqués : en avez-vos parlé à votre direction ? Avez-vous demandé des aménagements ? Si oui, lesquels ?
Je ne sais pas trop quoi faire. Mon diagnostic est récent et je dois encore attendre le compte rendu écrit du psychiatre pour aller ensuite en voir un autre (celui que j'ai vu ne peut pas prendre la suite) et débuter les démarches pour obtenir une RQTH et des aménagements. Le seul aménagement que je pense demander et qui m'aiderait vraiment, c'est un emploi du temps sur 4 jours. Je fais plein d'heures supplémentaires (parce que j'adore mon métier et faire plein de choses différentes : lycée, fac, colles), ce n'est pas la quantité d'heures qui me fatigue, mais le fait de n'avoir selon les années que 2 jours dans la semaine pour me ressourcer et m'éloigner de toutes les sollicitations sociales. Les années où je suis moins fatiguée sont celles où je travaille sur 4 jours, je m'en suis rendu compte.

Cependant, les démarches vont encore être longues, et les emplois du temps se font en juin/juillet. Donc si j'attends les papiers, c'est mort pour l'année prochaine.
Je pense en parler à mon proviseur, car je suis parfois maladroite dans les interactions sociales (et pourtant je fais terriblement attention avec la hiérarchie) et je pense qu'il faut qu'il le sache. Pensez-vous que c'est une bonne idée ?
Il y a la question des adjoints aussi. On en a deux. L'un va sans doute partir et ne s'occupera pas je pense des emplois du temps, donc je ne vois pas l'intérêt de lui parler. L'autre en revanche s'occupe traditionnellement des EdT. Est-ce une bonne idée de lui expliquer le problème et de lui soumettre une requête qui ne pourra être qu'officieuse cette année, laissée à son bon vouloir ?
Autre question : les proviseurs et adjoints sont-ils tenus au secret concernant ce que je pourrais leur dire ?
Et enfin : pensez-vous qu'il faille en parler à l'IPR ? Je dois être inspectée cette année (s'ils ne m'ont pas oubliée).

Vos avis sont les bienvenus...
TSA diagnostiqué en centre expert Asperger en février 2020. QI hétérogène.
Début des démarches auprès de la MDPH très bientôt.

Arcane
Adepte
Messages : 257
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#74 Message par Arcane » dimanche 16 février 2020 à 9:25

Bonjour Pr Tournesol,

Je suis PE, et je viens moi-même d'être diagnostiquée. C'est encore tout frais.
En ce qui concerne tes questions concernant le fait de le dire ou non à la direction, je ne peux pas te répondre dans la mesure où je suppose que nos rapports à la direction entre le premier et le second degré sont différents.
Je suis débutante dans le métier, donc je n'ai pas encore beaucoup de points ni d'école fixe. Je change tous les ans, ce qui est très difficile.
Je me pose moi aussi la question de le dire à mes collègues/directrice le jour où j'aurais une école fixe (je me dis que ça dépendra des personnes que j'aurai en face de moi). Désolée, ça ne t'aide pas ce que je te dis là :innocent:

Les seuls aménagements que je vais demander, seront le 80% et aussi des points pour avoir une école fixe, et j'espère pouvoir aller en maternelle........
Donc encore une fois, je n'ai pas la problématique de l'emploi du temps comme toi.

Si tu sens tes collègues ouverts, peut-être que ça vaut le coup d'aller leur en parler ? Est-ce que tu ne peux pas plutôt aller voir l'adjoint qui s'occupe des EDT de manière "officieuse" ? Lui demander un emploi du temps sur 4 jours pour "raisons personnelles", sans rentrer dans les détails ?


En tous cas, je te souhaite bon courage pour toutes ces démarches, en espérant qu'elles aboutissent rapidement et que tu obtiennes ce que tu souhaites.
TSA
HPI

PrTournesol
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : samedi 2 février 2019 à 14:02

Re: Aspergers travaillant dans l'enseignement

#75 Message par PrTournesol » dimanche 16 février 2020 à 9:34

Bonjour Arcane,

Merci pour ta réponse.

J'en ai parlé à deux collègues, qui sont aussi des amies. Je ne leur ai pas encore parlé de mes interrogations concernant la direction mais je vais le faire.
Concernant l'adjoint qui s'occupe des EdT, je ne me vois pas lui faire ma demande avec un simple "raisons personnelles". Pour deux raisons : (1) tout d'abord, les gens s'arrachent les "bons" emplois du temps et en conséquence ma demande pourrait sembler purement égoïste, (2) ensuite, cet adjoint n'est pas une personne particulièrement avenante (en résumé : c'est un sadique qui aime le pouvoir), si je ne lui mets pas mon compte rendu diagnostique sous les yeux quand je l'aurai à défaut d'une RQTH (ce qui va prendre trop de temps pour la rentée 2020, comme évoque), il va m'envoyer balader.

Bon courage à toi. Changer chaque année, quel cauchemar... J'espère que tes démarches te permettront d'améliorer rapidement ta situation.
TSA diagnostiqué en centre expert Asperger en février 2020. QI hétérogène.
Début des démarches auprès de la MDPH très bientôt.

Répondre