Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3489
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

#181 Message par lulamae » jeudi 20 juin 2019 à 21:17

WinstonWolfe a écrit :
jeudi 20 juin 2019 à 20:51
Le but de ce fil, c'est de répertorier des phrases réellement entendues lors de restitutions de diagnostics par des professionnels. On devrait éviter de divaguer sur ce fil, pour le garder orienté vers son but initial.
D'accord pour la divagation, mais j'ai regardé les premiers posts, ça ne visait pas exclusivement les professionnels, et il y avait aussi des blagues. Mais bon...
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

AlexKain
Adepte
Messages : 204
Enregistré le : mardi 7 mai 2019 à 16:40

Re: Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

#182 Message par AlexKain » mardi 25 juin 2019 à 13:33

Je lisais le programme tv que ma mère achète depuis... toujours je crois (elle y est abonné) quand j'ai vu un article sur Paul, le champion du jeu les 12 Coups de Midi, Asperger. Donc je voulais voir ce qu'ils allaient en dire.

Et on peut noter que pour ce programme (Télé Star), un Asperger ne peut pas faire de sport. :?

Preuve à l'appui (commence en bas à gauche) :
IMG_3017b.jpg
"le syndrome d'Asperger est d'ordinaire considéré comme rendant impossible la pratique sportive".
Impossible, carrément.
Pas difficile, ou compliqué. Impossible.
Du coup, suis-je bien aspie, en sachant que j'aime bien faire un tennis de temps en temps ? :mrgreen:

On peut aussi noter le "diagnostiqué très tardivement, à 16 ans !" renforcé avec un point d'exclamation.
Par rapport à ce qu'on peut lire ici, ce n'est pas si tard que ça au final. Si on leur disait que pas mal de gens sont diagnostiqué à plus de 25 ou 30 ans, ils formuleraient leur phrase comment du coup ?

Bref, je pense que je vais leur envoyer un mail pour leur faire part de mon point de vue et du fait qu'ils entretiennent la désinformation et les clichés sur le TSA.
TSA/syndrome d'Asperger + trouble anxieux (diagnostiqué par psychiatre en juin 2019)

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1703
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

#183 Message par Siobhan » mardi 25 juin 2019 à 23:04

Spoiler : 
AlexKain a écrit :
mardi 25 juin 2019 à 13:33
Je lisais le programme tv que ma mère achète depuis... toujours je crois (elle y est abonné) quand j'ai vu un article sur Paul, le champion du jeu les 12 Coups de Midi, Asperger. Donc je voulais voir ce qu'ils allaient en dire.

Et on peut noter que pour ce programme (Télé Star), un Asperger ne peut pas faire de sport. :?

Preuve à l'appui (commence en bas à gauche) :
IMG_3017b.jpg

"le syndrome d'Asperger est d'ordinaire considéré comme rendant impossible la pratique sportive".
Impossible, carrément.
Pas difficile, ou compliqué. Impossible.
Du coup, suis-je bien aspie, en sachant que j'aime bien faire un tennis de temps en temps ? :mrgreen:

On peut aussi noter le "diagnostiqué très tardivement, à 16 ans !" renforcé avec un point d'exclamation.
Par rapport à ce qu'on peut lire ici, ce n'est pas si tard que ça au final. Si on leur disait que pas mal de gens sont diagnostiqué à plus de 25 ou 30 ans, ils formuleraient leur phrase comment du coup ?

Bref, je pense que je vais leur envoyer un mail pour leur faire part de mon point de vue et du fait qu'ils entretiennent la désinformation et les clichés sur le TSA.
Faut pas trop en demander non plus, il y a des choses bien plus connes que ça qui sont dites par exemple dans le journal "Le Monde" sur l'autisme.

Je dirais même que c'est plutôt une ouverture médiatique relativement respectueuse, toutes proportions gardées. Autant du côté des "12 coups de midi" que du côté du journal "Télé Star".


Parce que dans certains journaux, pourtant réputés et sur ce sujet, ya quand même sacrément de gens que je qualifierais de "montres qui n'indiquent pas même la bonne heure deux fois dans la journée".
(ex-MudBloodKnowItAll)

TSA

AlexKain
Adepte
Messages : 204
Enregistré le : mardi 7 mai 2019 à 16:40

Re: Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

#184 Message par AlexKain » mercredi 26 juin 2019 à 3:55

Ouais, c'est sûr...

Mais sur l'article, je ne l'avais même pas remarqué, c'est ma soeur qui me l'a indiqué après coup quand je lui en ai parlé, on peut également citer la ligne suivante :
"Son syndrome d'Asperger, que Paul voit comme un handicap plutôt que comme une maladie"
Ça peut aller avec le fameux "y aura bien un remède un jour" ou truc du genre... :? et donc renforcer les clichés sur le TSA. Je trouve ça vraiment dommage.
TSA/syndrome d'Asperger + trouble anxieux (diagnostiqué par psychiatre en juin 2019)

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 27082
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

#185 Message par freeshost » samedi 6 juillet 2019 à 2:59

Bullshit ! (parler pour ne rien dire, juste pour se rendre intéressant, sans se soucier de savoér si c'est ben vrai, ben faux, ou ben on sait pas)

Besoin de séduire et être séduit'... Certaines personnes semblent avoir ce besoin en constance. Moé, beaucoup moins. J'accepte d'être séduit par la réalité. La réalité est déplaisante pour certaines personnes parce que celles-ci se positionnent par rapport à des idéaux. Je ne nie pas les éventuels bienfaits de lutter pour des idéaux... mais quand on se laisse à certaines extrêmes (dignes des bullshiteux), on se complaît et complaint à voir l'herbe du voisin plus verte que la sienne, on se contente de répéter à l'envi que l'avenir sera pire... Jamais assez, toujours de quoi se plaindre. Une sorte d'hypocrisie fataliste et déresponsabilisante, ou aussi une manière de ne pas croire en ses prochains, en leurs actes prochains. [C'est le tourbillon du soi-pour-soi. "Je ne crois qu'en moi. Quand ne ne pourrai plus rien changer, on ne pourra plus rien changer."]

Ou le manque d'expérience dans la croyance en l'inconnu, en l'avenir. Une sorte d'aversion au risque : on peut avoir plus tendance à miser sur le passé, soit par aversion au risque, soit par (mauvais) goût d'avoir toujours raison ("j'le savais", comme je l'appelais) biais cognitif lui-même très lié à celui de la dépense gâchée (le "tout ça pour rien", comme je l'appelais).

À mon avis, il va falloir mettre l'accent, en plus, sur le concept des attentes, croissantes pour beaucoup de personnes au fil d'une relation, et de la difficulté, pour bon nombre de ces personnes, de les faire évoluer (tout comme de faire évoluer leurs représentations).

Pourtant, du point de vue purement probabiliste : plus tu en attends, plus tu as de chances d'être déçu. D'un autre côté, on me rétorquera que moins en demander peut s'apparenter à un nivelage par le bas. Mais qu'est-ce que le bas ? Qu'est-ce donc le haut ? C'est ben relatif à des normes sociales. Faudrait se questionner plutôt sur chacun de celles-ci, être prêt à les remettre en question ou à en relativiser l'importance. C'est vrai, quoi ! Ya ben du monde qui attache une importance démesurée à l'apparence et à la réputation, face aux biais de la première impression et de l'effet du halo, dans tous ces contextes du "séduire et être séduit" vingt-quatre sur vingt-quatre. Se laisser aller à l'effet de halo, c'est se laisser aller au court-termisme du chien de Pavlov. Ne soyons pas de purs chiens pavloviens. :lol: Cloches pour attirer le chien, sirènes pour attirer Ulysse... la maîtrise de soi est perçue par nombreuses personnes comme de l'indifférence (connotée négativement). Z'avez qu'à voir les réactions des nombreuses personnes mendiantes ou dans les magasins qui font une de ces moues quand vous ne réagissez pas à leurs pieds-dans-la-porte. :lol:

Pas facile de séduire sans en avoir l'air. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Mlle-Qui
Adepte
Messages : 203
Enregistré le : samedi 15 juin 2019 à 11:22

Re: Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

#186 Message par Mlle-Qui » lundi 12 août 2019 à 13:17

Petit rapport de ce qu'on m'a dit ce matin.
Bon ce n'est pas une psychologue mais une infirmière du service périnatalité du CH qui me suis depuis la naissance de mon 2ème.
Elle connaissait ma démarche pour le bilan QI et ce matin en lui expliquant ma fatigue, elle me dit qu'il faut quand même chercher une raison médicale. Je lui ai dit que c'était peut être une autre hypothèse, celle du TSA.
Et elle me regarde un peu bizarrement en me disant que quand même j'ai une vie sociale, je suis mère de famille... et avec d'autres mots me dit que ça peut être l'effet Barnum.
Je lui ai répondu que peu importe si le diag est négatif au moins j'aurai été au bout de ma démarche et ça m'apprendra autre chose de toute façon. Ses paroles me font me remettre en question du coup... J'en ai toujours pas parlé à mon mari c'est la 1ère personne avec qui j'en discute, mais ça me refroidi un peu ce discours :(
Profil atypique HPI
Suspicion TSA (démarche auprès de ma psy)

Avatar du membre
isra
Forcené
Messages : 2239
Enregistré le : dimanche 9 février 2014 à 22:04
Localisation : Suisse

Re: Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

#187 Message par isra » lundi 12 août 2019 à 13:58

Mlle-Qui a écrit :
lundi 12 août 2019 à 13:17
Et elle me regarde un peu bizarrement en me disant que quand même j'ai une vie sociale, je suis mère de famille... et avec d'autres mots me dit que ça peut être l'effet Barnum.
Je lui ai répondu que peu importe si le diag est négatif au moins j'aurai été au bout de ma démarche et ça m'apprendra autre chose de toute façon. Ses paroles me font me remettre en question du coup... J'en ai toujours pas parlé à mon mari c'est la 1ère personne avec qui j'en discute, mais ça me refroidi un peu ce discours :(
C’est délicat de parler d’autisme à des personnes qui ne connaissent que vaguement le sujet, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’une suspicion.

Tu sais qu’il est possible d’être autiste en ayant une vie de famille et une vie sociale (ou un semblant de vie sociale), alors sa posture ne devrait pas influer sur ta démarche pour en avoir le coeur net.
Diagnostiquée SA en janvier 2015

Freija
Habitué
Messages : 68
Enregistré le : lundi 22 janvier 2018 à 21:06
Localisation : Ailleurs

Re: Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

#188 Message par Freija » mardi 13 août 2019 à 1:45

J'ai trente quatre ans et devant l'un de mes IS (qui dure depuis seulement dix-huit ans), une psychologue m'a dit que "je ne pouvais pas être autiste parce que j'étais capable de développer un IS en cours de vie". Et d'ajouter que, "chez les autistes, les IS devaient impérativement durer depuis la naissance".
Bon, ça ne l'a pas empêché de pencher pour la piste de l'autisme malgré cela.
Diagnostiquée autiste en Mars 2019.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4507
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

#189 Message par Flower » mardi 13 août 2019 à 9:47

Freija a écrit :
mardi 13 août 2019 à 1:45
"chez les autistes, les IS devaient impérativement durer depuis la naissance".
Alors là je ne vois pas trop comment ce serait possible... Même si on reste dans les clichés forts, comment un nouveau-né pourrait-il développer un intérêt spécifique pour les horaires de train?! Sans parler de dinosaures, chevaux ou plaques d'immatriculation... Ça fait rarement parti de l'environnement direct d'un bébé. (Et accessoirement il ne sera pas capable de déchiffrer une plaque d'immatriculation.)
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

EnHans
Forcené
Messages : 1192
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

#190 Message par EnHans » mardi 13 août 2019 à 11:02

chez les autistes, les IS devaient impérativement durer depuis la naissance
Effectivement, ce n'est pas sensé.
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Freija
Habitué
Messages : 68
Enregistré le : lundi 22 janvier 2018 à 21:06
Localisation : Ailleurs

Re: Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

#191 Message par Freija » mardi 13 août 2019 à 11:05

Oui, c'est pour cette raison que j'avais trouvé cela absurde.
Après, si j'ai conscience qu'il existe certains sujets d'intérêts qui peuvent être un IS "perceptif", ce "depuis la naissance", me semble extrapolé.

J'ai un intérêt depuis mes deux ans, mais il n'est envahissant que par périodes et je ne trouve pas qu'il soit "spécifique".
Cela m'a un peu "contrariée" quand elle a choisi cet intérêt-là (probablement pour l'âge de l'apparition) pour illustrer un aspect dans mon Compte Rendu; lequel est supposé décrire mon "état actuel". Cela me dérange car c'est inexact : cet intérêt de l'enfance est actuellement "en dormance" et j'ai un autre intérêt qui relève de l'IS, qui est extrêmement envahissant et qui a seulement dix-huit ans.
Diagnostiquée autiste en Mars 2019.

Dehlynah
Adepte
Messages : 203
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

#192 Message par Dehlynah » mardi 13 août 2019 à 12:17

Mlle-Qui a écrit :
lundi 12 août 2019 à 13:17
Petit rapport de ce qu'on m'a dit ce matin.
Bon ce n'est pas une psychologue mais une infirmière du service périnatalité du CH qui me suis depuis la naissance de mon 2ème.
Elle connaissait ma démarche pour le bilan QI et ce matin en lui expliquant ma fatigue, elle me dit qu'il faut quand même chercher une raison médicale. Je lui ai dit que c'était peut être une autre hypothèse, celle du TSA.
Et elle me regarde un peu bizarrement en me disant que quand même j'ai une vie sociale, je suis mère de famille... et avec d'autres mots me dit que ça peut être l'effet Barnum.
Je lui ai répondu que peu importe si le diag est négatif au moins j'aurai été au bout de ma démarche et ça m'apprendra autre chose de toute façon. Ses paroles me font me remettre en question du coup... J'en ai toujours pas parlé à mon mari c'est la 1ère personne avec qui j'en discute, mais ça me refroidi un peu ce discours :(
C'est déstabilisant en effet mais justement mieux vaut rester centré sur toi, tes problématiques, c'est toujours risqué d'aborder le sujet avec quelqu'un qui n'y connaît ...rien et en plus se permet de faire des généralités, tu avances sur TON chemin et basta, ah j'avais pas compris ta dernière phrase ( j'avais compris que ton mari était la première personne...) Ça te refroidit pour en parler à ton mari? Ou pour le diag?
Parce que si vous vivez ensemble depuis un moment, il est justement à même de t'aider à détecter ce qui peut relever des TSA...sans le savoir jusque là- vous allez creuser ensemble, et ça t'aidera pour le diag( ou un diag-quel qu'il soit d'ailleurs)

IS depuis la naissance...je rêve...
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Mlle-Qui
Adepte
Messages : 203
Enregistré le : samedi 15 juin 2019 à 11:22

Re: Tu es capable de ... donc tu ne peux pas être autiste.

#193 Message par Mlle-Qui » mardi 13 août 2019 à 18:08

Dehlynah a écrit :
mardi 13 août 2019 à 12:17
Mlle-Qui a écrit :
lundi 12 août 2019 à 13:17
Petit rapport de ce qu'on m'a dit ce matin.
Bon ce n'est pas une psychologue mais une infirmière du service périnatalité du CH qui me suis depuis la naissance de mon 2ème.
Elle connaissait ma démarche pour le bilan QI et ce matin en lui expliquant ma fatigue, elle me dit qu'il faut quand même chercher une raison médicale. Je lui ai dit que c'était peut être une autre hypothèse, celle du TSA.
Et elle me regarde un peu bizarrement en me disant que quand même j'ai une vie sociale, je suis mère de famille... et avec d'autres mots me dit que ça peut être l'effet Barnum.
Je lui ai répondu que peu importe si le diag est négatif au moins j'aurai été au bout de ma démarche et ça m'apprendra autre chose de toute façon. Ses paroles me font me remettre en question du coup... J'en ai toujours pas parlé à mon mari c'est la 1ère personne avec qui j'en discute, mais ça me refroidi un peu ce discours :(
C'est déstabilisant en effet mais justement mieux vaut rester centré sur toi, tes problématiques, c'est toujours risqué d'aborder le sujet avec quelqu'un qui n'y connaît ...rien et en plus se permet de faire des généralités, tu avances sur TON chemin et basta, ah j'avais pas compris ta dernière phrase ( j'avais compris que ton mari était la première personne...) Ça te refroidit pour en parler à ton mari? Ou pour le diag?
Parce que si vous vivez ensemble depuis un moment, il est justement à même de t'aider à détecter ce qui peut relever des TSA...sans le savoir jusque là- vous allez creuser ensemble, et ça t'aidera pour le diag( ou un diag-quel qu'il soit d'ailleurs)

IS depuis la naissance...je rêve...

Oui l'infirmière était la 1ere personne et c'est sûr que c'est pas à elle que j'aurai dû en parler lol
Avec mon mari on se connait depuis 16 ans donc je pense qu'il saurait quoi me dire... Faut juste que je me lance !!

Oui l'IS à la naissance c'est à pleurer (de rire) :roll:
Profil atypique HPI
Suspicion TSA (démarche auprès de ma psy)

Répondre