Célibat, choix subi

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: Célibat, choix subi

#136 Message par Mélimélo5 » vendredi 6 juillet 2018 à 13:14

Oui enfin pour le moment je ne sais pas si il y a de l'attirance réelle ou pas, je vais attendre le prochain rdv et voir en fonction de comment les choses se passent.
Je ne me vois pas lui parler de mon attirance, mais plutôt montrer des signes comme des sourires, venir bien habillée en robe ou engager la discussion sur le plan personnel.
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

Avatar du membre
KoaKao
Forcené
Messages : 2637
Enregistré le : jeudi 28 août 2014 à 22:53
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Célibat, choix subi

#137 Message par KoaKao » dimanche 2 septembre 2018 à 6:46

Pour répondre au sujet de départ, personnellement j'ai été en couple une fois pendant plusieurs années et maintenant je suis à nouveau célibataire et passer de couple à célibataire d'un coup c'est assez dur, surtout quand on ne la pas choisis et que c'est pour des raisons dont on peut rien y faire... Je l'ai très mal vécu au début, même si avec le temps ça tant à s'atténuer... Par contre je suis presque incapable de retrouver l'amour pour l'instant (trop de difficultés pour l'instant), ça me manque un peu mais bon...
loup autiste

Geogaddi
Fidèle
Messages : 109
Enregistré le : lundi 5 novembre 2018 à 1:42

Re: Célibat, choix subi

#138 Message par Geogaddi » dimanche 18 novembre 2018 à 15:23

Je me demandais si d'autres étaient dans mon cas, j'ai cherché mais j'ai pas vraiment trouvé je crois.

Je ne ressens aucune attirance esthétique pour les hommes (je suis hétéro). Je ne parle pas de désir physique, ça j'en ai, seulement pour la personne qui m'attire, mais bien d'esthétique. Par exemple, quand mes proches trouvent qqun de beau, je le trouve vraiment neutre, je ne trouve personne beau, comme s'il me manquait un "sens" pour trouver quelqu'un beau ou moche. Je suis par contre extrêmement sensible à l'odeur, la prosodie, certaines façons de penser, et c'est ça qui me fait tomber amoureuse de qqun, c'est très "sensoriel", je crois. Cela dit, je suis aussi très difficile du coup. Sans jugement de valeur, je ne comprends pas du tout les personnes qui peuvent sortir avec 10 personnes différentes dans leur vie/ coucher juste un soir etc. J'ai essayé, vraiment je n'ai pas la sensibilité pour ça !

Et le point qui m'embête le plus: j'ai remarqué que je traite mes amours comme des intérêts restreints, je m'explique: je vais tomber amoureuse d'un homme, il va m'obséder pendant 5/6 ans, toute mon attention affective ou presque va être concentrée sur lui, je vais avoir un besoin intense de collecter la moindre information sur lui et son entourage. Ca peut ressembler à du stalkage mais c'est pas dans une volonté de nuire ou d'être intrusive, c'est simplement pour moi, car comme je l'aime je veux l'aimer à fond, pour tous ses détails et tout savoir de sa vie.

J'ai cherché un peu sur le forum mais n'ai vu que des expériences d'érotomanie ou de personnes qui allaient jusqu'à scruter devant leur maison etc, c'est pas du tout mon cas, je suis consciente que la personne ne m'aime pas et je trouve les infos en discutant avec des amis communs ou en regardant les réseaux sociaux, je ne fais rien "d'illégal" et je n'en ai pas envie.

Je trouve cependant cela plutôt malsain car j'ai bien conscience que c'est obsessionnel, donc j'aimerais savoir si des gens vivent ça pareil, et s'il est normal de se sentir mal à la simple vue de la personne (tête qui tourne, grande chaleur, rien qu'à l'entente de la voix ou du prénom de la personne).

Pour ce qui est du célibat, la plupart du temps je suis bien trop timide pour aborder les hommes qui me plaisent, je n'ai été en couple qu'une seule fois avec un homme dont j'étais vraiment amoureuse comme j'en parle plus haut. Je plais pourtant aux garçons en général, mais eux ne m'intéressent pas, du coup le célibat est un peu un choix subi, je pourrais ne pas l'être, mais je le suis car je n'arrive pas à ressentir pour les hommes intéressés par moi cette passion, et quand je tombe enfin amoureuse de qqun, j'ai en général trop peur d'aller le voir de peur justement de briser cet état de passion aussi triste qu'agréable.
Femme, 24 ans, IDF. Diagnostiquée autiste en février 2019.

Avatar du membre
paar
Occasionnel
Messages : 24
Enregistré le : mercredi 12 septembre 2018 à 15:55

Re: Célibat, choix subi

#139 Message par paar » dimanche 18 novembre 2018 à 18:22

Je ne suis pas tout à fait dans le même cas bien que ma situation soit (toutes proportions gardées) comparable : je ne ressens aucune attirance NI pour les hommes NI pour les femmes. Et si vous ne comprenez les personnes qui peuvent sortir avec 10 personnes différentes dans leur vie/coucher un soir, je ne "comprends" pas ce qui les pousse à vouloir sortir avec quelqu'un ou nouer des relations sur une simple question d'apparence ou d'attrait sensoriel sans l'existence préalable d'une connexion relativement forte (si ce ne sont des instincts grégaires dans une recherche d'appartenance/confort/plaisir/approbation/reproduction). Toutefois j'accepte l'idée d'accumuler des informations en vue de mieux connaître un individu dans ses détails, bien que l'acte en soi pourrait représenter un frein à la spontanéité (la simple connaissance de données diffère de l'interaction instructive, ou de la concordance de personnalités).

Les jeux/rôles de séductions ne me parlent pas. Aussi je vois beaucoup d'hommes/femmes s'afficher et agiter leur carcasse cellulaire comme si on balançait des morceaux de viande à d'autres animaux. De ce fait je ne prête pas beaucoup attention au physique des gens, hormis à travers certains indicateurs (une personne rachitique aura par exemple moins de chance d'être physiquement puissante qu'une personne bodybuildée, mais là il n'est plus question de séduction :D ) laissant conjecturer leurs potentielles atittudes.

Sinon je crois qu'il est plutôt normal de se sentir mal à la simple vue de la personne, du moins vivre des manifestations spécifiques. Cela pourrait par exemple être rougir, sentir son rythme cardiaque s'accélérer, passer ses mains dans les cheveux (euh... =s), une envie de déguerpir, maux de tête, chaleurs... Les signes sont variés. (Je ne les vis pas.)
TSA

Avatar du membre
Tril
Régulier
Messages : 50
Enregistré le : mardi 30 octobre 2018 à 12:01

Re: Célibat, choix subi

#140 Message par Tril » mercredi 21 novembre 2018 à 16:55

(je ne suis pas diagnostiquée et donc peut-être pas aspie mais je tenais aussi à donner mon point de vue, notamment pour répondre à la question de base : " Et vous ? Que vous apportent les autres ?")

Pendant mon adolescence puis mes débuts d'étudiante, j'étais d'accord sur le fait que "c'est bien d'être célibataire", car on est tranquilles, on peut faire ce qu'on veut quand on veut, ...

J'ai été en couple une première fois à l'âge de 21 ans et pendant 3 ans, ça a été une catastrophe (je suis ressortie de la relation avec un petit stress post traumatique dont je me suis à peu près sortie grâce à de nombreuses thérapies). Du coup j'avais décidé de tirer un trait sur ce type de relations, jusqu'à ce que je tombe sur mon copain actuel ahah x)

Et, au-delà de l'amour, des sujets d'intérêt et des valeurs qu'on partage, j'ai trouvé que cette nouvelle situation de couple était super bénéfique pour moi : quand je suis (très) malade, il me pousse vers le médecin limite à coups de pieds aux fesse (parce que je n'irai jamais sinon ^^'), il me rappelle tout un tas de choses que j'oubliais (volontairement ou non) de faire lorsque j'habitais seule (des choses simples style... faire les courses -_-") et il me permet aussi de ne pas (re)tomber dans les pièges des manipulateurs que je peux croiser en étant bien plus lucide et bien moins naïf que moi. Il est un soutien efficace lors de mes moments de crises.

Du coup, maintenant, si je devais ré-habiter seule, sans personne pour me soutenir, je pense que ce ne serait tout simplement pas possible :O
HPI validé (QI hétérogène) - pré-diagnostic Asperger en cours

Avatar du membre
paar
Occasionnel
Messages : 24
Enregistré le : mercredi 12 septembre 2018 à 15:55

Re: Célibat, choix subi

#141 Message par paar » mercredi 21 novembre 2018 à 18:25

Par rapport à la question "Que vous apportent les autres ?" et le célibat, j'ai tendance à ne pas en attendre des autres. D'autant plus que j'ai observé de nombreux couples vivre le "parfait amour", concevoir des enfants... tout ça pour au final se désagréger, dégénérer au point de s'ancrer dans la banalité du quotidien (faire des relations tareuses une habitude) et enfin aboutir à des individus las et limite aigris (avec un regard sombre sur la vie)... Bien sûr je trouve aussi du contraire, càd des couples qui perdurent et sans accroc visible (cependant je ne suis pas là pour vérifier). Le mieux étant sans doute d'expérimenter soi-même, tout en essayant de se préserver de la toxicité de certaines relations... D'un autre côté je conçois l'amour autre que par l'aspect utilitaire ou relevant du désir, à mon sens cela diffère vraiment d'une question de couple/célibat ou d'attrait (voire fixation/obsession extrême), ou de ce qui nous est procuré en terme d'avantages. Je le visionne plutôt comme une sorte d'intégration non éphémère à un système plus grand. Mais bon j'imagine qu'il peut être tout aussi agréable et bénéfique de se sentir soutenu/e, puis les deux à la fois semblent possibles.
TSA

Avatar du membre
J'ai un coeur
Passionné
Messages : 440
Enregistré le : mardi 4 décembre 2018 à 2:15

Les célibataires

#142 Message par J'ai un coeur » dimanche 10 novembre 2019 à 22:50

Modération (Lilas) : Fusion de sujets

Bonsoir. Si ce sujet existe déjà merci de le déplacer. Comment vivez vous le fait d'être célibataire ? C'est un choix ?
J'ai consulté deux psychologues. Les deux m'ont dit que j'étais autiste. Je suis en attente d'un rendez-vous avec le CRA pour un diagnostic officiel.

philippe1100
Forcené
Messages : 888
Enregistré le : dimanche 4 août 2013 à 3:41

Re: Les célibataires

#143 Message par philippe1100 » dimanche 10 novembre 2019 à 23:34

c'est un choix ? oui et non .

non parce qu'étant asperger , c'est dur pour moi d'avoir de la game , d'arriver a passer cette barrière sociale . d'arriver a séduire les femmes qui sont célibataires . il des gars qui sont pire que moi en look , mais qui arrive a les séduire grâce a leur facilité a interagir avec les femmes .

non , parce que je vois 80% des femmes autour de moi en couple , les femmes qui sont célibataires qui sont potables avec un minimum de charme attendent d'avoir des hommes comme on voit dans les annonces de parfums .

oui , parce qu'a un certain point , j'ai des standard , je fais 5,9 - 215 livre , et que malgré le mouvement féministe . j'ai de la misère a trouver une femme qui fait 300 livre < mignonne > . si c'est le genre de femme qui me reste a sortir avec , je préfère rester célibataire .


comment je le vit ?

j'ai un peu de misère parce qu'il a bien des activitées que j'aimerais bien faire . mais que de les faire seul . ça enlève le goûts de les faire .

bon je prévois m'acheter une Realdoll pour combler certain besoin d'ici maximum 2 ans . Et par la suite une harmony AI qui va mener l'expérience encore plus réelle .

alors , c'est pas totalement peine perdue , il a de l'espoir avec la technologie qui avance depuis quelque année
philippe diagnostiqué syndrome asperger .
vivant au Québec

Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4607
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: Les célibataires

#144 Message par Ixy » lundi 11 novembre 2019 à 0:09

philippe1100 a écrit :
dimanche 10 novembre 2019 à 23:34
les femmes qui sont célibataires qui sont potables
peut-être on peut éviter ce vocabulaire en parlant d'êtres humains :?:
Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

philippe1100
Forcené
Messages : 888
Enregistré le : dimanche 4 août 2013 à 3:41

Re: Les célibataires

#145 Message par philippe1100 » lundi 11 novembre 2019 à 0:52

Ixy a écrit :
lundi 11 novembre 2019 à 0:09
philippe1100 a écrit :
dimanche 10 novembre 2019 à 23:34
les femmes qui sont célibataires qui sont potables
peut-être on peut éviter ce vocabulaire en parlant d'êtres humains :?:
j'ai ajouter avec un minimum de charme a cette phrase . j'ai tenter de décrire au mieux la situation que je vit .

en tant qu'homme nous sommes assez directs avec ce que nous disons . on a pas développé cette subtilité qu'on les femmes a faire passer le gars pour un pas bon s'il arrive pas a flirter avec une femme .
philippe diagnostiqué syndrome asperger .
vivant au Québec

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10848
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Les célibataires

#146 Message par Lilette » lundi 11 novembre 2019 à 2:21

philippe1100 a écrit :
lundi 11 novembre 2019 à 0:52
Ixy a écrit :
lundi 11 novembre 2019 à 0:09
philippe1100 a écrit :
dimanche 10 novembre 2019 à 23:34
les femmes qui sont célibataires qui sont potables
peut-être on peut éviter ce vocabulaire en parlant d'êtres humains :?:
j'ai ajouter avec un minimum de charme a cette phrase . j'ai tenter de décrire au mieux la situation que je vit .

en tant qu'homme nous sommes assez directs avec ce que nous disons . on a pas développé cette subtilité qu'on les femmes a faire passer le gars pour un pas bon s'il arrive pas a flirter avec une femme .
Sexisme bonjour !
TSA.

philippe1100
Forcené
Messages : 888
Enregistré le : dimanche 4 août 2013 à 3:41

Re: Les célibataires

#147 Message par philippe1100 » lundi 11 novembre 2019 à 2:35

Lilette a écrit :
lundi 11 novembre 2019 à 2:21

Sexisme bonjour !
bah , je trouve que le marché pour être célibataire va être TRÈS différent selon que tu sois une femme ou un homme .

vouloir nié la réalité en face comme tel malgré cette demande d'égalité homme-femme , quand tu la vois sur le terrain , ce n'est pas pareil .
philippe diagnostiqué syndrome asperger .
vivant au Québec

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10848
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Les célibataires

#148 Message par Lilette » lundi 11 novembre 2019 à 2:50

Ce que tu penses ne te permet pas de parler des hommes ou des femmes avec ces termes.
On ne dit pas "potable" ou autres horreurs du genre.
TSA.

2N3055
Forcené
Messages : 989
Enregistré le : jeudi 3 août 2017 à 7:10

Re: Les célibataires

#149 Message par 2N3055 » lundi 11 novembre 2019 à 6:48

philippe1100 a écrit :… en tant qu'homme nous sommes assez directs avec ce que nous disons . on a pas développé cette subtilité qu'on les femmes a faire passer le gars pour un pas bon s'il arrive pas a flirter avec une femme . …
Je suis un homme et ça me gène énormément de voir qu'un autre cherche à m'inclure dans son mode de pensée en parlant de son cas comme si c'était celui de tous les hommes.
De plus, j'ai horreur de la façon dont tu parles des relations homme/femmes.

Modération (Lilas) : Fin de fusion
Asperger diagnostiqué

lulamae
Forcené
Messages : 3892
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Les célibataires

#150 Message par lulamae » lundi 11 novembre 2019 à 11:48

philippe1100 a écrit :
dimanche 10 novembre 2019 à 23:34
oui , parce qu'a un certain point , j'ai des standard , je fais 5,9 - 215 livre , et que malgré le mouvement féministe . j'ai de la misère a trouver une femme qui fait 300 livre < mignonne > . si c'est le genre de femme qui me reste a sortir avec , je préfère rester célibataire .
Et ça au passage, ça s'apparente à de la grossophobie. Enfin on n'est pas sur un étal de boucherie à peser de la viande quand même !!

philippe 1100 a écrit : comment je le vit ?

j'ai un peu de misère parce qu'il a bien des activitées que j'aimerais bien faire . mais que de les faire seul . ça enlève le goûts de les faire .
Pour moi le problème n'est pas celui du célibat mais de l'autonomie. Si tu cherches une femme juste pour ne pas être seul, c'est logique que ça ne marche pas.
Commence par faire des choses pour toi, et par être autonome, et tu percevras les choses moins négativement ; tu rencontreras peut-être même d'autres célibataires.
Si tout ce qui t'intéresse chez une femme c'est qu'elle s'allonge, une poupée gonflable c'est une bonne option finalement. Et puis, c'est léger au poids. :?
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Répondre