Insertion professionnelle

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Insertion professionnelle

#1 Message par Mélimélo5 » dimanche 19 août 2018 à 14:09

Comment vivez vous les périodes de recherches d'emploi et d'entretien d'embauche?

Terminant mon contrat dans deux mois, je suis en période de recherche d'emploi, mais je trouve cela tellement fastidieux et les entretiens d'embauche me semblent toujours insurmontables, même si je sais que j'ai les compétences, j'ai du mal à me vendre.

A connaissances égales, je remarque que ceux de mon ancienne promotion ont tous trouvé du travail plus facilement que moi et avec des postes plus intéressants, alors que j'étais très bien classée dans ma promo. :roll:
Cela me dégoute presque, je me sens pénalisée d'entrée de jeu quand j'arrive en entretien parce que je stresse trop et que j'ai le regard fuyant (ce qui pour la majorité des gens traduit un manque de confiance en soi, mais non pas chez moi..).

Diriez vous que vous avez trouvé votre voie professionnelle, et que vous sentez payés et valorisés à votre juste mesure ou pas du tout??
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

Avatar du membre
PetitNuage
Passionné
Messages : 421
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Insertion professionnelle

#2 Message par PetitNuage » dimanche 19 août 2018 à 16:26

Je crois que si je devais passer de tels entretiens,
j'essaierais de présenter mon CV de manière originale pour montrer que je peux avoir des qualités
qui ne se voient pas forcément à l'oral !

Bon courage à toi ... :D

Ma psy pense, depuis qu'elle a découvert le syndrome d'Asperger, que je pourrais être Aspie.
Dossier envoyé au CRA. Délai d'attente annoncé 2 ans :roll: .

pédeuceu
Passionné
Messages : 306
Enregistré le : lundi 28 août 2017 à 10:22

Re: Insertion professionnelle

#3 Message par pédeuceu » lundi 20 août 2018 à 16:00

dfghjklkjhgfdsdfghjkl
Modifié en dernier par pédeuceu le mercredi 31 octobre 2018 à 22:30, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: Insertion professionnelle

#4 Message par Mélimélo5 » mardi 21 août 2018 à 20:45

Effectivement quand je parle de ce qui m'intéresse dans le poste ou le secteur d'activité, je suis plus à l'aise.
Il faudrait peut-être oui que je trouve une manière originale de me présenter pour me distinguer du reste des candidats.

Merci de vos conseils, je suis à l'étape envoi de candidatures et j'ai trouvé une annonce intéressante pour un poste intéressant en tant que manager dans l'industrie pharmaceutique.
Croisons les doigts.
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

pimpoline
Passionné
Messages : 498
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: Insertion professionnelle

#5 Message par pimpoline » mercredi 22 août 2018 à 16:24

J'imagine Mélimélo5 ta frustration.... j'en deviendrais certainement jalouse à ta place.

Il y a énormément le prétendu charisme qui joue.
Tu sembles avoir déjà analysé une partie de ton comportement non verbal.
Rien que modifier ça pourrait jouer... c'est tellement subtil parfois, ça tient à presque rien (et le pire c'est que c'est comme ça qu'on embauche des gens sur leur tête plutôt que sur leur véritable fiabilité).

A mon avis tu devrais demander de l'aide pour des simulations d'entretiens d'embauche. (demande de l'aide sur les groupes FB, il y a certainement des personnes qui seraient en mesure de te renseigner)
Je ne sais pas non plus dans quel secteur tu es, mais il y a quand même quelques entreprises qui commencent à s'intéresser aux profils atypiques, du coup les démarches de recrutement sont forcément différentes.
Renseigne-toi, ça peut valoir le coup de faire sauter cette barrière sachant que tu as parfaitement ta place juste derrière.
Modifié en dernier par pimpoline le mercredi 22 août 2018 à 18:30, modifié 1 fois.
En attente du RDV au CRA pour fin 2019...

Fift
Forcené
Messages : 627
Enregistré le : jeudi 22 mars 2018 à 14:23

Re: Insertion professionnelle

#6 Message par Fift » mercredi 22 août 2018 à 16:32

A noter que l'APEC a lancé il y a peu une démarche pour mieux comprendre et faire "matcher" ces profils atypiques et les employeurs. Je ne sais pas où ça en est, mais ça vaut peut-être le coup de creuser de ce côté aussi ?
Pre-diag infirme le TSA : symptômes actuels de type autistiques confirmés, sauf intérêts restreints => Troubles de la Communication Sociale ? A confirmer.

"All these words I don't just say, and nothing else matters"

Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: Insertion professionnelle

#7 Message par Mélimélo5 » jeudi 23 août 2018 à 8:59

pimpoline a écrit :
mercredi 22 août 2018 à 16:24
J'imagine Mélimélo5 ta frustration.... j'en deviendrais certainement jalouse à ta place.

Il y a énormément le prétendu charisme qui joue.
Tu sembles avoir déjà analysé une partie de ton comportement non verbal.
Rien que modifier ça pourrait jouer... c'est tellement subtil parfois, ça tient à presque rien (et le pire c'est que c'est comme ça qu'on embauche des gens sur leur tête plutôt que sur leur véritable fiabilité).

A mon avis tu devrais demander de l'aide pour des simulations d'entretiens d'embauche. (demande de l'aide sur les groupes FB, il y a certainement des personnes qui seraient en mesure de te renseigner)
Je ne sais pas non plus dans quel secteur tu es, mais il y a quand même quelques entreprises qui commencent à s'intéresser aux profils atypiques, du coup les démarches de recrutement sont forcément différentes.
Renseigne-toi, ça peut valoir le coup de faire sauter cette barrière sachant que tu as parfaitement ta place juste derrière.

C'est vrai que je manque de charisme, surtout lors des entretiens.
Il y a aussi le réseau qui jour, je pense que ceux de ma promo avait un réseau plus développé que le mien, ce qui aide.
Je ressens une certaine jalousie quand je vois ceux qui ont mieux réussi, et un peu de la honte de me dire que je n'ai pas des postes autant valorisant qu'eux.
A la base je recherchais du travail dans le domaine industriel, en bureaux de recherches et développements.
J'ai repris une année de licence en alternance en management, à 28ans, j'en avais marre de me sentir coincée à des postes à faibles responsabilités et dans lesquels je ne m'épanouissais pas.
Cela m'a permis de repartir à zéro en quelque sorte. Et de passer à autre chose.
Le domaine du management m'intéresse également, j'aime bien l'aspect compréhension de la psychologie et du bien-être au travail, ou en tout cas aider les gens à ce qu'ils s'épanouissent un minimum au travail ;)

J'ai déjà essayer les simulation d'entretiens par le biais de pôle emploi, mais je ne suis plus inscrite maintenant et les démarches sont longues avec eux.
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Insertion professionnelle

#8 Message par Manichéenne » jeudi 23 août 2018 à 16:01

Si ton domaine le permet (et que ce n'est pas trop dur pour toi), multiplie les entretiens réels, y compris pour des postes/entreprises qui ne t'intéressent pas. C'est le meilleur entrainement, parce que l'habitude permet de diminuer le stress, de répondre mieux et plus rapidement aux questions habituelles, de peaufiner ta présentation.
Pole Emploi et équivalents ne sont pas vraiment de bons conseils, ce ne sont pas des recruteurs et ils ne sont pas dans ton domaine.

Je ne sais pas quelle est ton expérience des processus d'embauche, donc je suis peut-être à côté de la plaque mais :
Avant chaque entretien, renseigne-toi sur l'entreprise, au moins parcourir leur site web. Montrer qu'on s'intéresse et qu'on sait où on met les pieds est important.
Tu peux aussi préparer des questions à leur poser, pour ne pas rester passive et là aussi montrer que tu t'intéresses. Si en plus ce sont des questions pertinentes, ça peut montrer que tu comprends le domaine, les enjeux, les spécificités du poste, et que tu te projettes déjà.
L'entretien est censé être un échange, ce n'est pas un examen... Et en plus, même si échanger est compliqué, il vaut mieux diriger la discussion sur des sujets qu'on connait plutôt que de se faire piéger. En posant toi même des questions, tu diminues un peu ton temps de parole, le recruteur se sent plus utile, et tu gardes un contrôle relatif sur la discussion.
Pense bien à prendre des notes pendant l'entretien. Personnellement, j'arrivais avec une feuille où il était déjà écrit quelques infos sur l'entreprise, et c'était bien vu.
Demander quelle est la suite du processus de recrutement.
Envoyer un mail (si possible) pour remercier et renouveler ton intérêt pour le poste le lendemain ou peu après.

Si tu décroches des entretiens, c'est que ton CV est correct. Tu pourrais probablement l'améliorer, mais ce n'est pas ça qui bloque.

edit :
Mélimélo5 a écrit :
dimanche 19 août 2018 à 14:09
Comment vivez vous les périodes de recherches d'emploi et d'entretien d'embauche?
Mal, ça me stresse, j'ai du mal à me vendre. J'ai surtout du mal à initier les contacts, et à repérer si une annonce correspond à mon profil. D'ailleurs je suis systématiquement bloquée par les annonces qui signalent un "esprit d'équipe" ou de "fortes compétences relationnelles".

Diriez vous que vous avez trouvé votre voie professionnelle, et que vous sentez payés et valorisés à votre juste mesure ou pas du tout??
J'ai trouvé ma voie, plus ou moins.
Je suis très mal payée (par rapport à mes diplômes, mon expérience et mes compétences) et pas du tout valorisée.
Comme me le dit ma responsable "c'est normal, en société de service on ne te fera pas de bons retours parce que si tu te crois compétente tu pourrais demander une augmentation". C'est curieux, ce n'est pas ce que j'ai remarqué dans mes expériences précédentes, ce cassage systématique qui démotive les gens.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

lucius
Fidèle
Messages : 154
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: Insertion professionnelle

#9 Message par lucius » jeudi 23 août 2018 à 16:34

Pour aider à préparer des entretiens grâce à des simulations, il y a l'association arpejeh qui peut vous aider si on est reconnu handicapé.
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: Insertion professionnelle

#10 Message par Mélimélo5 » vendredi 24 août 2018 à 14:21

Manichéenne je la trouve étrange la remarque de ton employeur. Un de mes anciens prof nous disait que pour augmenter son salaire, il faut changer de boîte régulièrement en demandant à chaque fois un salaire supérieur, puisque l'on a plus d'expérience. Dans ce sens il n'avait pas tort.

La majorité des annonces indique qu'ils cherchent un candidat avec des qualités relationnelles. Le travail en équipe est omniprésent.

J'ai déja passé un certains nombres d'entretiens d'embauche dans ma vie, je commence à savoir m'y prendre, je me prépare toujours à l'avance, sur comment présenter mon parcours et mon profil. J'effectue une recherche sur l'entreprise, je relis l'annonce, je surligne les points clés.
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

pimpoline
Passionné
Messages : 498
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: Insertion professionnelle

#11 Message par pimpoline » vendredi 24 août 2018 à 15:40

Ton problème réside plutôt dans la gestion de l'entretien en lui-même donc.

C'est sûr que s'entraîner avec des personnes qui pourront te dire comment ils t'ont perçue pourrait t'aider.
Ca se joue à rien, c'est presque certain que c'est du domaine du non-verbal et que les gens en face ne sont pas capables de se baser sur ce que tu dis et sur ta candidature.
La bonne nouvelle c'est que ça doit forcément pouvoir se repérer et s'améliorer.
Courage!
En attente du RDV au CRA pour fin 2019...

lucius
Fidèle
Messages : 154
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: Insertion professionnelle

#12 Message par lucius » vendredi 24 août 2018 à 16:24

Mélimélo5 a écrit :
vendredi 24 août 2018 à 14:21
Un de mes anciens prof nous disait que pour augmenter son salaire, il faut changer de boîte régulièrement en demandant à chaque fois un salaire supérieur, puisque l'on a plus d'expérience. Dans ce sens il n'avait pas tort.
On a dû avoir le même enseignant car j'en ai eu un qui disait cela.

S'entrainer et avoir un retour sur ses forces et faiblesses en entretien, c'est ce que propose entre autres l'association que j'avais évoqué plus tôt.
Ces préparations se font avec de véritables recruteurs qui donnent des conseils après pour réussir un véritable entretien.
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Insertion professionnelle

#13 Message par Manichéenne » vendredi 24 août 2018 à 22:52

Mélimélo5 a écrit :
vendredi 24 août 2018 à 14:21
Manichéenne je la trouve étrange la remarque de ton employeur.
Ce n'est pas mon employeur mais ma responsable directe, et pour situer le contexte mon psychiatre doit contacter la médecine du travail à propos de harcèlement moral... Mon message précédent était un peu ironique (désolée).
Un de mes anciens prof nous disait que pour augmenter son salaire, il faut changer de boîte régulièrement en demandant à chaque fois un salaire supérieur, puisque l'on a plus d'expérience. Dans ce sens il n'avait pas tort.
Ca dépend un peu de l'entreprise et du domaine, mais globalement c'est vrai. Quand la marchandise de l'entreprise est le salarié, c'est encore plus remarquable. :roll:
Les entreprises n'ont pas tellement intérêt à augmenter les salaires de gens qui vont rester par habitude/peur du changement/mauvaise connaissance de leur valeur/etc.

D'ailleurs, en tant que personne ayant des difficultés à trouver des postes et à négocier, je trouve que c'est un sujet important : il me semble qu'on parle toujours de réussir à trouver un emploi pour les personnes en situation de handicap, puis d'aménagement de poste, mais on parle peu de l'adéquation du poste avec les compétences, et encore moins de l'adéquation du salaire.
Je comprends qu'avec la situation globale actuelle certains peuvent trouver ça indécent, mais je ne vois pas pourquoi on devrait tout accepter sans rien dire au prétexte qu'un à un emploi.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Nanouille
Adepte
Messages : 280
Enregistré le : lundi 16 janvier 2017 à 14:53

Re: Insertion professionnelle

#14 Message par Nanouille » samedi 25 août 2018 à 12:16

Le monde du travail était une telle souffrance pour moi que j'ai tout arrêté sitôt mon diagnostic obtenu et mon handicap officialisé. Il n'est plus question que je retourne dans le monde du travail tel qu'on le connait.
Maintenant d'un côté ça va mieux car je souffre moins mais de l'autre ça me manque d'avoir une activité qui me donne l'illusion de faire partie de la société. Ne pas avoir de travail isole et dans notre monde notre valeur est souvent jugée selon le poste qu'on occupe et le travail qu'on fait. Idéalement il faudrait que j'arrive à avoir une activité rémunérée que je ferais en étant indépendante, mais je ne l'ai pas encore trouvée.
Diagnostiquée TSA le 5 mai 2017

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3502
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Insertion professionnelle

#15 Message par Lilas » dimanche 26 août 2018 à 20:22

Mélimélo5 a écrit :
dimanche 19 août 2018 à 14:09
Comment vivez vous les périodes de recherches d'emploi et d'entretien d'embauche?
Je ne les vis pas. Depuis que j'ai été embauchée par mon entreprise actuelle, je n'ai envisagé de bouger que 2 fois : une fois en interne, et j'ai eu un semblant d'entretien informel avec quelqu'un que je connaissais déjà bien pour travailler avec son équipe depuis des années, une fois auprès d'une entreprise qui n'embauche que des autistes (une catastrophe). Et aucun des deux n'a eu de suite.
Mon poste actuel, je ne l'ai pas eu suite à un entretien mais à une mission d'intérim sur un autre poste (pour lequel j'avais été recrutée à un niveau bien inférieur à ce que mes diplômes me permettaient de prétendre).
Mélimélo5 a écrit :
dimanche 19 août 2018 à 14:09
Diriez vous que vous avez trouvé votre voie professionnelle, et que vous sentez payés et valorisés à votre juste mesure ou pas du tout??

J'ai accepté au départ un poste qui ne correspondait pas vraiment à mes aspirations, parce que le domaine ne m'intéressait pas du tout, et que les tâches confiées n'étaient pas non plus très stimulantes. Mais comme ils étaient assez fous pour oser miser sur moi, j'ai quand même dit oui.
17 ans plus tard (eh oui, déjà, et toujours au même poste), mes missions ont bien évolué, au fur et à mesure que je devenais plus performante, et que les outils à ma disposition évoluaient aussi. Aujourd'hui, je suis considérée comme une experte, qui a réponse à toutes les questions et résoud tous les problèmes.
On me confie des missions beaucoup plus complexes et intellectuellement stimulantes, et je trouve aujourd'hui mon travail bien plus riche et intéressant que quand j'ai commencé (Je n'ai jamais compris les gens qui prétendent qu'au bout de 2 ans ils ont fait le tour d'un poste, s' ennuient, et ont besoin d'aller voir ailleurs).
Je ne sais pas si je peux dire que j'ai trouvé ma voie professionnelle, mais en tout cas j'ai l'occasion de prendre du plaisir à ce que je fais, même si certaines tâches me pèsent aussi.
Et je suis aussi assez stressée par la difficulté de la tâche, parce que je n'envisage pas de ne pas savoir faire, ou d'être en retard sur les dates prévues, ou de me tromper. Bref, j'ai souvent l'impression que je n'arriverai pas au bout, alors qu'au final je m'en suis toujours sortie jusqu'ici.
Pour ce qui est du salaire, j'ai toujours eu le sentiment d'être trop payée par rapport à ce que je faisais. Mais en fait, c'est toute l'échelle des valeurs et des rémunérations liées au travail qu'il faudrait revoir selon moi, parce que je trouve choquant que quelqu'un qui se ruine la santé avec un boulot dur physiquement gagne des clopinettes, alors que celui qui donne tranquillement des ordres depuis son bureau gagne le double ou le triple.
Lilas - TSA (AHN)

"Je suis sur la terre comme dans une planète étrangère où je serais tombé de celle que j’habitais" - Jean-Jacques Rousseau

Répondre