Entrée universitaire et question.

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Fleur éphémère
Nouveau
Messages : 3
Enregistré le : samedi 21 juillet 2018 à 2:07

Entrée universitaire et question.

#1 Message par Fleur éphémère » lundi 20 août 2018 à 1:40

Bonjour,

Je rentre en Faculté de psychologie en septembre.

L'université est au courant de mes spécificités et s'est proposée d'expliquer à ma promo (de 160 personnes) le syndrome d'Asperger pour que mon intégration se passe bien et que certaines de mes réactions ne surprennent pas. Elle m'a donc demandé si j'étais d'accord mais je ne sais que répondre...
Si je dis "oui" j'ai peur que l'on associe directement ma personne à «Asperger» et que l'on ne cherche pas à me connaître et si je dis "non" j'ai peur d'être mal comprise, isolée et jugée comme je l'ai vécu auparavant... Sachant que j'ai besoin souvent d'un casque anti bruit, je fais des crises d'angoisses et que je n'arrive à avoir aucun contact visuel avec autrui et que si on me demande pourquoi, je ne sais pas répondre, je panique.

Je suis donc un peu perdue dans ma décision et je dois donner ma réponse bientôt à la fac.

Avez-vous vécu une expérience similaire à la mienne ? Avez vous des conseils à me donner afin que je puisse faire mon choix ?
Diagnostiquée asperger ~ HPI.

?«The world needs all kinds of minds»?

Avatar du membre
Plieur Fou
Passionné
Messages : 360
Enregistré le : lundi 4 juin 2018 à 10:17
Localisation : Planète Zorg/Repli interstellaire en Normandie
Contact :

Re: Entrée universitaire et question.

#2 Message par Plieur Fou » lundi 20 août 2018 à 9:27

Bonjour Fleur Éphémère,

Je n'ai pas vécu d’expériences similaires et je suis actuellement non-diagnostiqué.

La réponse n'est pas évidente et assurément doit provenir avant tout de toi, ton choix.
Cependant :
si :
Fleur éphémère a écrit :
lundi 20 août 2018 à 1:40
j'ai besoin souvent d'un casque anti bruit, je fais des crises d'angoisses et que je n'arrive à avoir aucun contact visuel avec autrui et que si on me demande pourquoi, je ne sais pas répondre, je panique
Avec ce point, si j’étais à ta place je prendrais la précaution d'accepter cette présentation du syndrome à la promo en comptant sur le fait que cette population a un age suffisamment "avancé" pour ne pas être dans la moquerie, de plus il s'agit d'une promo de Faculté de Psychologie , cela me laisse penser qu'ils sont un minimum curieux et vont se renseigner plus en profondeur au lieu de bêtement juger.

Pour ce qui est de ta crainte précise :
Fleur éphémère a écrit :
lundi 20 août 2018 à 1:40
on associe directement ma personne à «Asperger» et que l'on ne cherche pas à me connaître
Indirectement , c'est une possibilité, mais encore une fois , s'il sont dans cette filière , je me laisse supposer qu'ils auront l' intelligence d'aller au delà des apparences, néanmoins le risque existe, même minime , mais ça sera le cas dans les 2 cas, avec ou sans présentation.



J'opterais donc pour cette présentation.
Trouble du Spectre de l'Autisme sans déficit intellectuel ni altération du langage.

Aeryn
Forcené
Messages : 535
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Entrée universitaire et question.

#3 Message par Aeryn » lundi 20 août 2018 à 11:14

Bonjour,

Au vu de la taille de la promotion, ça ne me semble pas être adapté. Tu sera "noyée" au milieu des autres (dans le sens où tu passeras "inaperçue" par rapport aux classes de lycée par exemple où tout le monde se connaît).
Une alternative peut être de faire informer ton groupe de TD uniquement. Ce seront les personnes avec qui tu auras le plus de contacts dans ta promo, avec qui tu peux être amenée à devoir travailler en groupe. Il peut donc être intéressant qu'ils soient au courant.
J'aurai tendance à dire qu'en faculté, qui plus est de psychologie, on s'attend à ce que les personnes soient plus tolérantes, mais je n'en suis pas sûre en fait. Les ex lycéens n'ont pas tous grandi en maturité entre le lycée et l'entrée en fac. Mais comme la promotion est grande, les personnes auront moins tendance à "stigmatiser" celui qui sera différent, elles auront probablement plus tendance à tout simplement l'ignorer.
Tu peux aussi ne faire informer personne au début, voir comment ça se passe, et demander à ce que la promotion soit informée si tu vois que ça ne se passe pas bien ou si tu penses que ça pourrait mieux se passer si tes collègues de promo étaient informés.

Personnellement, je suis passée en faculté de médecine (non diagnostiquée à l'époque). Ce sont des promos de 1000 étudiants environ en première année puis de 130 environ ensuite. Avec le recul, je ne pense pas que le fait que mes collègues de promo soient informés de mon TSA aurait amélioré ma vie étudiante. Je n'étais pas bien incluse dans ma promo, mais je pense que ça restait la meilleure alternative pour moi. Si les personnes avaient été au courant de mon TSA et avaient cherché à m'inclure au maximum en prenant ça en compte, je pense que ça aurait ajouté des efforts à fournir, en plus de ceux déjà nécessaires dans le cadre de mes études, et donc l'amélioration de ma vie sociale aurait été contre-balancée par la fatigue ajoutée par ces efforts.
Au final, je pense que c'est une décision que toi seule est en mesure de prendre, car c'est toi qui te connait le mieux et qui a tes propres priorités.
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Entrée universitaire et question.

#4 Message par Manichéenne » lundi 20 août 2018 à 12:22

Sais-tu quelle type de présentation serait fait ? Le niveau de connaissance des personnes qui interviendraient, s'ils l'ont déjà fait, si c'est personnalisé, si ce serait très précis ou une information rapide ?
Il y a une grande différence entre annoncer à toute ta promo que tu es autiste sans plus de précision, ou annoncer qu'en raison d'une situation de handicap tu peux être amenée à porter un casque anti-bruit et avoir des comportements déroutants, en expliquant pourquoi.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
minicil
Fidèle
Messages : 116
Enregistré le : mardi 3 avril 2018 à 17:10

Re: Entrée universitaire et question.

#5 Message par minicil » lundi 20 août 2018 à 13:28

Bonjour Aeryn,

Pourrais-tu apporter des précisions à cette phrase s'il te plaît ?
Aeryn a écrit :
lundi 20 août 2018 à 11:14
Si les personnes avaient été au courant de mon TSA et avaient cherché à m'inclure au maximum en prenant ça en compte, je pense que ça aurait ajouté des efforts à fournir, en plus de ceux déjà nécessaires dans le cadre de mes études, et donc l'amélioration de ma vie sociale aurait été contre-balancée par la fatigue ajoutée par ces efforts.
Je ne suis pas sûre de comprendre "ça aurait ajouté des efforts à fournir".

Signifies-tu que tu te serais sentie obligée de socialiser parce que peut-être plus de personnes seraient venues vers toi pour faire ta connaissance, alors que tu aurais préféré être incognito / invisible ?

Une question également : si des personnes savent que tu es autiste (et que ces personnes sont bienveillantes), ne te sens-tu pas soulagée et capable d'"ôter le masque" qui coûte cher en énergie et en efforts à fournir ?

Je te remercie par avance pour les précisions que tu pourras apporter.
Diagnostiquée Asperger en Janvier 2016 à 35 ans

pédeuceu
Passionné
Messages : 306
Enregistré le : lundi 28 août 2017 à 10:22

Re: Entrée universitaire et question.

#6 Message par pédeuceu » lundi 20 août 2018 à 15:52

dfghjklmkjhgfdsdfghjk
Modifié en dernier par pédeuceu le mercredi 31 octobre 2018 à 22:31, modifié 1 fois.

bézèdach44
Forcené
Messages : 1265
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: Entrée universitaire et question.

#7 Message par bézèdach44 » lundi 20 août 2018 à 16:20

Fleur éphémère a écrit :
lundi 20 août 2018 à 1:40

Avez-vous vécu une expérience similaire à la mienne ? Avez vous des conseils à me donner afin que je puisse faire mon choix ?
Question difficile, comme toujours... personnellement j'étais dans une promo beaucoup plus petite (60 personnes en L1). Je n'ai pas annoncé mon autisme à toute la promos au départ, car la procédure de diagnostic n'était pas encore terminée, donc ce n'était pas encore 100% sûr que je sois autiste.
Le fait est que malgré le fait qu'on fut à la fac, et qu'on soit en théorie entre adultes matures, et bien beaucoup de personnes se sont moquées de moi à cause de mes comportements, et m'ont harcelée comme au collège... alors est ce que ces personnes auraient réagit différemment si j'avais annoncé dès le départ que tout cela est dû à un handicap, je ne sais pas... mais en tout cas mes 3 années de facs ont été assez compliquée avec mes camarades ; je dirais même qu'une fois le diagnostic posé et que j'ai pu commencer un peu à parler de mon autisme a quelques étudiants en qui j'avais confiance, cela s'est un peu mieux passé. Mais encore une fois, ce n'étais pas une grosse promo, quasiment tous nos cours étaient des TD ou des TP en demi groupes, donc c'était vraiment une situation différente.

Edit : solution possible également, nous à la fac dès le départ un groupe facebook secret a été créé, et chacun s'est présenté rapidement pour que l'on fasse connaissance. C'est peut être un bon moyen pour parler de ton handicap et de pouvoir l'expliquer clairement à l'écrit ? Après peut être que sur une promo de 160, c'est différent aussi... (et peut être que tu n'as pas facebook non plus)
Autiste.

Avatar du membre
Grisha
Adepte
Messages : 289
Enregistré le : lundi 13 août 2018 à 19:10
Localisation : Lyon

Re: Entrée universitaire et question.

#8 Message par Grisha » lundi 20 août 2018 à 22:20

Je suis plutôt d’accord avec Aeryn : une promo nombreuse aura possiblement pour effet de diminuer la visibilité de tes particularités et la fac t’octroiera indéniablement plus de liberté. Mais évidemment, tout dépend des gens que tu seras amenée à côtoyer et de l’ampleur de tes difficultés. En ce qui me concerne, l’université a été un changement radical et j’ai pu rester tranquillement dans mon coin pendant plusieurs semaines avant de me lancer. :mryellow: J’évite au maximum les situations inconfortables, sans qu’on s’étonne de ma façon de déguerpir immédiatement après les cours. Et j’ai rencontré plusieurs Aspies ! :D Mais je suis en philo et je crois que mes camarades sont assez exceptionnels (gentillesse, intelligence, originalité). De plus, mes difficultés me paraissent mineures en comparaison aux tiennes. Mais malgré tout, je pense que tu pourrais te permettre de d’abord découvrir ton nouvel environnement et les exigences qu’il implique au niveau des interactions sociales, puis de progresser doucement si tu estimes que c’est possible. En tout cas, en parler au groupe de T. D. me semble être une bonne idée !
Un garçon de ma promo, d’ailleurs, me fait penser à toi. Aucun contact visuel, fréquentes crises d’angoisse ; il a également une prosodie particulière. Et malheureusement, il a été la cible de quelques moqueries en raison de son attitude physique (tête baissée et voix basse, allure fuyante). Mais il a pu discuter avec certaines personnes, notamment avec moi ; et je crois qu’il a senti qu’il était accepté dans sa différence. Tout ça pour dire que la fac ne supprime pas la bêtise mais que tu pourras éventuellement y rencontrer des gens ouverts et y évoluer plus librement.
Pas de diagnostic.
25/03 : entretien d’anamnèse.
10/05 : évaluation de l’efficience intellectuelle.
27/05 : restitution du bilan psy → H. P. I. et « ensemble d’éléments indiquant la présence associée d’un possible T. S. A. ».

Aeryn
Forcené
Messages : 535
Enregistré le : mardi 10 janvier 2017 à 18:49

Re: Entrée universitaire et question.

#9 Message par Aeryn » lundi 20 août 2018 à 23:11

minicil a écrit :
lundi 20 août 2018 à 13:28
Je ne suis pas sûre de comprendre "ça aurait ajouté des efforts à fournir".

Signifies-tu que tu te serais sentie obligée de socialiser parce que peut-être plus de personnes seraient venues vers toi pour faire ta connaissance, alors que tu aurais préféré être incognito / invisible ?

Une question également : si des personnes savent que tu es autiste (et que ces personnes sont bienveillantes), ne te sens-tu pas soulagée et capable d'"ôter le masque" qui coûte cher en énergie et en efforts à fournir ?

Je te remercie par avance pour les précisions que tu pourras apporter.
Je préfèrerais être capable d'entrer en relation facilement avec les personnes de ma promo, de participer aux événements qu'ils organisent (soirées en lien avec la fac ou chez une des personnes de la promo ...). Donc non, en soi je ne préférerais pas être "incognito".
Mais même face à des personnes indulgentes, qui feraient leur possible pour que je sois à l'aise et avec qui je pourrais me permettre d'être plus "moi même", cela me demanderait un effort. Je ne suis pas capable "d'ôter le masque" comme tu le dis (trop habituée à faire attention, contexte inadapté pour laisser libre cours à mes stéréotypies notamment ...).
Je ne suis capable de fournir qu'une quantité limitée d'efforts au quotidien, je priorise donc. Et les relations avec les collègues de promo ne sont pas ma priorité. En prenant tout ça en compte, au final, oui, je préfère être "incognito" et qu'on me "laisse tranquille" plutôt que de socialiser avec mes collègues de promo, si indulgents et bien intentionnés soient-ils.

J'espère que cela répond à tes deux questions, n'hésite pas à me le dire si ce n'est toujours pas clair.
TSA d'intensité légère à modérée

Avatar du membre
minicil
Fidèle
Messages : 116
Enregistré le : mardi 3 avril 2018 à 17:10

Re: Entrée universitaire et question.

#10 Message par minicil » mardi 21 août 2018 à 9:43

Merci Aeryn, c'est plus clair pour moi.

Je comprends ton arbitrage en faveur du travail.

Très bonne journée.
Diagnostiquée Asperger en Janvier 2016 à 35 ans

Répondre