TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Alpha
Fidèle
Messages : 184
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#91 Message par Alpha » jeudi 15 août 2019 à 18:24

WinstonWolfe a écrit :
jeudi 15 août 2019 à 18:08
Alpha a écrit :
jeudi 15 août 2019 à 18:05
Si le renforcateur intégré est bon pour la santé, c'est mieux qu'un whisky ou un paquet de chips.
Ça me semble une bonne idée aussi, ça fait d'une pierre deux coups. Le whisky viendra bien assez vite sans qu'on force :mryellow:
L'olive dans le Spritz ça compte comme un légume ou pas ? :mryellow:
J'arrête de digresser :lol:
Diag TSA

Lilymilou
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : lundi 19 août 2019 à 19:17

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#92 Message par Lilymilou » lundi 19 août 2019 à 19:47

Bonjour,
Je me permets d'envoyer un message sur cette conversation, car j'ai remarqué que vos messages sont assez récents et entrent en résonance avec mes réflexions actuelles.
Il y a quelques jours, j'ai commencé à m'intéresser à l'autisme Asperger suite à une remarque lancée par une connaissance à mon propos. Si je me suis toujours sentie en très grand décalage avec les autres, je n'avais par contre jamais pris le temps de creuser la question de l'autisme. Après avoir lu de nombreux textes, vu de nombreuses vidéos et fait plusieurs tests en ligne, il me semble que je n'ai pas tort de me poser la question.
J'hésite à me faire "diagnostiquer" auprès d'un professionnel. J'ai peur d'être déçue du résultat, de me sentir encore plus seule et incomprise s'il s'avère que non, je ne suis pas Asperger. Mes raisonnements sont les mêmes quant au "diagnostic" du haut potentiel... Néanmoins, je sais qu'en réussissant à mettre des mots sur tout ce que j'ai toujours vécu, j'en serai intensément soulagée.

J'ai souhaité intervenir dans cette conversation, car j'ai des troubles alimentaires depuis mes 11 ans (j'en ai aujourd'hui 20). J'ai enchaîné l'orthorexie (obsession de manger sain -pour ma part, elle s'est manifestée par une alimentation très sélective et une suppression de nombreuses catégories d'aliments-), l'anorexie (désir absolu d'avoir le contrôle de mon alimentation et de mon poids, toute perte de contrôle ou prise de poids -aussi infime soit-elle- suscitait en moi une angoisse intense), l'hyperphagie (en réaction aux situations sociales qui me demandaient beaucoup trop d'énergie, il fallait que je décompresse) et la boulimie (quand j'ai commencé à prendre trop de poids, je me suis mise à me faire vomir).
Aujourd'hui, depuis près de trois ans, j'alterne les phases d'anorexie et de boulimie, d'hyperphagie et d'anorexie atypique (le fait de tout faire pour pouvoir garder son poids idéal). Pour moi, le lien entre les relations sociales et les troubles alimentaires est évident. De même que le lien est à faire avec le syndrome du caméléon et le désir de contrôle.
Pour ma part, j'ai toujours été très exigeante et perfectionniste. A partir de mes 12 ans, j'ai commencé à vouloir m'intégrer et adopter cette stratégie du caméléon. Entre mes 17 et 20 ans, j'ai connu une période de "dépression" (aucun diagnostic n'a été posé, et moi-même je ne suis pas sûre que le terme soit adéquat). Il s'agissait surtout d'une grosse remise en question de mon identité, car à force de porter des masques et de vouloir à tout prix imiter mon entourage pour me sentir acceptée, j'ai fini par me perdre, au point que je décide de couper les ponts avec tout le monde et de m'isoler, car il me semblait que c'était la seule solution afin de pouvoir me retrouver, me remettre de toute cette agitation et guérir de mes TCA.
Quant à la question des intérêts spécifiques, j'ai tout perdu également. Vous n'imaginez pas le vide que j'ai vécu à ce moment-là.

Je pourrais encore beaucoup écrire, mais je vais m'abstenir. Si certains d'entre vous sont prêts à discuter, à me donner des réponses ou vous-mêmes à la recherche de réponses au sujet des TCA, n'hésitez pas.

Un tout grand merci d'avance !
suspicion de TSA

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 2732
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#93 Message par lepton » lundi 19 août 2019 à 20:08

Bienvenue sur le forum, Lilymilou.

Peux-tu mettre à jour ta signature, en précisant ton statut vis-à-vis du diagnostic (voir la charte, chapitre 1.2) ?
Spoiler : Pour modifier la signature : 
  • cliquer (en haut à droite) sur ton pseudo ;
  • dans le menu qui apparaît, cliquer sur "Panneau de l'utilisateur" ;
  • cliquer sur l'onglet "Profil" ;
  • cliquer (à gauche) sur "Modifier la signature" ;
  • préciser ton statut dans la zone d'édition
    (exemples : suspicion de TSA, TSA diagnostiqué, parent...) ;
  • cliquer (en bas) sur "Envoyer".
Tu peux également te présenter dans la section Présentations...

N'hésite pas à passer un peu de temps sur le forum. Les discussions te permettront peut-être de prendre une décision quant à opportunité de te lancer dans une démarche diagnostique...
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26952
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#94 Message par freeshost » lundi 19 août 2019 à 20:15

Bienvenue ! Lilymilou !

Si tu veux en savoir plus sur le spectre autistique, dévore ici. :P
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Lilymilou
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : lundi 19 août 2019 à 19:17

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#95 Message par Lilymilou » lundi 19 août 2019 à 20:27

Merci beaucoup pour vos réponses. Je suis allée mettre à jour ma signature et j'ai bien lu la charte.
Je vais me présenter et aller voir les liens informatifs sur le spectre autistique.

Bonne soirée à vous !
suspicion de TSA

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20053
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#96 Message par Jean » vendredi 6 septembre 2019 à 16:30

journaux.plos.org
Manger en tant qu'adulte autiste : Une étude qualitative exploratoire
Emma Kinnaird, et autres

PLOS

Publié : 29 août 2019
https://doi.org/10.1371/journal.pone.0221937

Résumé
Contexte général

Bien que l'on sache que les troubles de l'alimentation sont fréquents chez les enfants autistes, il n'existe pas suffisamment de recherches pour déterminer si ces comportements persistent ou changent à l'âge adulte. De nouvelles données suggèrent que les adultes autistes peuvent connaître des niveaux plus élevés de troubles de l'alimentation que la population générale, ce qui indique que l'impact de l'autisme sur l'alimentation dans cette population adulte mérite une exploration plus approfondie.

Méthode

Cette étude a interrogé 12 adultes autistes sur leurs habitudes alimentaires, en mettant l'accent sur la présence continue ou changeante de comportements souvent observés chez les enfants autistes, comme la sensibilité sensorielle ou une préférence pour la routine. Les entrevues ont été transcrites et analysées à l'aide d'une analyse thématique.

Résultats

Dans l'ensemble, les participants ont laissé entendre que l'autisme continuait d'influer sur leur alimentation à l'âge adulte, particulièrement dans les domaines de la sensibilité sensorielle, des difficultés médicales, des difficultés de fonctionnement des cadres et de la rigidité, mais qu'ils avaient appris à s'adapter pour que ces problèmes ne soient plus un problème. Toutefois, une minorité de participants estimaient que leur autisme avait un effet négatif sur leur alimentation, en particulier ceux qui avaient reçu un diagnostic de troubles de l'alimentation. De plus, les comportements alimentaires associés à l'autisme ont été identifiés comme contribuant potentiellement à avoir un poids corporel malsain.

Conclusions

Certains traits associés à l'autisme, comme la rigidité cognitive et la sensibilité sensorielle, pourraient potentiellement continuer à influencer les comportements alimentaires des adultes autistes. Ces traits sont généralement perçus comme des différences qui peuvent être adaptées et gérées, plutôt que comme des problèmes spécifiques. Cependant, ces caractéristiques peuvent potentiellement contribuer à des difficultés telles que les troubles de l'alimentation et le gain de poids, et les implications de ces derniers devraient être explorées dans le cadre de recherches futures.

Citation : Kinnaird E, Norton C, Pimblett C, Stewart C, Tchanturia K (2019) Eating as an autistic adult : Une étude qualitative exploratoire. PLoS ONE 14(8) : e0221937. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0221937

Traduit avec www.DeepL.com/Translato

Etude intégrale en ligne
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Lilymilou
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : lundi 19 août 2019 à 19:17

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#97 Message par Lilymilou » mercredi 11 septembre 2019 à 10:23

Bonjour à tous !
Si vous êtes à la recherche d'informations ou de témoignages sur les TCA, je viens d'ouvrir un blog avec des articles qui abordent ce sujet. N'hésitez pas à faire un tour et me donner votre avis en commentant :) J'espère pouvoir donner des réponses à ceux qui s'en posent.
http://enjeuxintimesetsocietaux.unblog.fr/
suspicion de TSA

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20053
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#98 Message par Jean » jeudi 26 septembre 2019 à 20:12

Savon, crayons et poivre : préférences alimentaires bizarres des enfants autistes

Ensemble d'articles sur les comportements alimentaires inhabituels des enfants ou des adultes autistes. Pas nécessairement problématiques.

spectrumnews.org Traduction de "Soap, crayons and pepper: Autistic children’s odd eating preferences" par Nicholette Zeliadt / 25 septembre 2019. Sur une étude déjà citée ici.

Et autres articles
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... s-autistes
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Braisillon
Habitué
Messages : 88
Enregistré le : mercredi 15 mai 2019 à 14:27

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#99 Message par Braisillon » vendredi 27 septembre 2019 à 9:40

Lilymilou a écrit :
lundi 19 août 2019 à 19:47
. Entre mes 17 et 20 ans, j'ai connu une période de "dépression" (aucun diagnostic n'a été posé, et moi-même je ne suis pas sûre que le terme soit adéquat). Il s'agissait surtout d'une grosse remise en question de mon identité, car à force de porter des masques et de vouloir à tout prix imiter mon entourage pour me sentir acceptée, j'ai fini par me perdre, au point que je décide de couper les ponts avec tout le monde et de m'isoler, car il me semblait que c'était la seule solution afin de pouvoir me retrouver, me remettre de toute cette agitation et guérir de mes TCA.
J'ai vécu la même chose au même âge. Boulimie à fond en plus je me suis retrouvée dans une chambre étudiante au CROUS avec toute latitude pour vivre comme je le voulais. J'ai passé une année enfermée à me couper petit à petit de tout le monde. J'ai du mal à définir cette période. Dépression ? J'ai pas vraiment l'impression, mais quoi alors ? Je n'avais vu personne (professionnel) à cette époque.
Fonctionnement cognitif atypique
En attente des prochains rdv chez une psychologue spécialisée dans les TSA

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20053
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#100 Message par Jean » samedi 28 septembre 2019 à 12:50

« Ne mélange pas tout ! » Particularités alimentaires de l’enfant autiste.
le 2 mai 2019 à l’Hôtel du Département de Strasbourg

http://cra-alsace.fr/actes/alimentation-et-autisme/
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20053
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#101 Message par Jean » lundi 28 octobre 2019 à 15:35

L'analyse trouve peu de preuves à l'appui des interventions diététiques pour l'autisme

Les parents essaient divers suppléments et régimes alimentaires pour aider leurs enfants autistes, malgré le peu de preuves qu'ils ont des résultats.

spectrumnews.org Traduction de "Analysis finds little evidence to support dietary interventions for autism" par Jyoti Madhusoodananan / 28 octobre 2019
https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/ ... r-lautisme
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20053
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#102 Message par Jean » lundi 28 octobre 2019 à 15:41

Dans "Sur le spectre" numéro 8, un article sur la mélatonine qui l'aborde pour les troubles gastrointestinaux
Jusqu’à 97% des personnes autistes auraient des problèmes gastro‑intestinaux. Les types de désordres gastro‑intestinaux varient d’un individu autiste à l’autre, mais les plus fréquents sont la constipation, la diarrhée, et la douleur abdominale. La présence de problèmes gastro‑intestinaux chez les personnes autistes serait un facteur de risque de mauvais sommeil.Les causes des désordres gastro‑intestinaux chez les individus autistes sont toujours à l’étude. Certains auteurs proposent que des processus inflammatoires soient à l’origine de ces problèmes, alors que d’autres pensent qu’une proportion significative de personnes autistes auraient le syndrome du côlon irritable. Plus récemment, des chercheurs ont étudié le microbiote intestinal des individus autistes. Ils ont trouvé que les personnes autistes avaient certaines particularités au niveau des bactéries présentes dans leur tube digestif qui pourraient être liées aux problèmes gastro‑intestinaux. La mélatonine est en forte concentration dans le tube digestif. Elle influencerait le mouvement intestinal, modulerait la réponse inflammatoire, et la douleur. Une étude randomisée a d’ailleurs montré que l’utilisation de la mélatonine pouvait améliorer la qualité de vie et diminuer la douleur associée au syndrome du côlon irritable. Malheureusement, aucune étude n’a encore étudié l’effet de la mélatonine sur les problèmes gastro‑intestinaux des personnes autistes.
http://grouperechercheautismemontreal.c ... ol8_FR.pdf
père d'une fille autiste "Asperger" de 36 ans

Avatar du membre
daphnée
Adepte
Messages : 207
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#103 Message par daphnée » mardi 29 octobre 2019 à 21:39

alexis a écrit :
samedi 20 juillet 2019 à 12:15
Une activité qui m’a été utile pour améliorer ma confiance-en moi sur l’alimentaire, c’est les cours de chant. Il y a tout un travail de découverte, d’exploration et de domestication des sensations au niveau de la voie orale. Et du fait aussi que ça prend du temps tout en mesurant réellement les progrès qu’on fait au fil des ans, grâce à la qualité du son qu’on produit et qui s’améliore.
La peur de goûter quelques chose de nouveau à plus ou moins disparue grâce à ce travail, car je sais que je peux le faire suivant la même méthode que le chant. Il reste toujours une petite appréhension, car ça reste une aventure et un effort à fournir de tester du nouveau. Mais c’est à mille lieues des peurs irrationnelles de quand j’étais enfant, ado et jeune adulte.
Très intéressant à savoir. Merci :wink:
syndrome d'asperger suspecté par neuropsychologue et psychiatre
+ tests CRA effectués
En attente d'une réponse.

chill out
Fidèle
Messages : 144
Enregistré le : dimanche 9 septembre 2018 à 17:23
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#104 Message par chill out » lundi 11 novembre 2019 à 10:21

Depuis plus de 10 jours, mes TCA ne refont plus surface...
J'ai modifié les horaires et le nombre de prises alimentaires et je prépare la veille au soir tout ce que je vais manger le lendemain.
Résultat : Budget alimentaire réduit d'un tiers, poids stabilisé, Niveau de stress en baisse constante, esprit en, paix...
Diagnostiqué.

Avatar du membre
daphnée
Adepte
Messages : 207
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#105 Message par daphnée » lundi 11 novembre 2019 à 16:36

Lilymilou a écrit :
lundi 19 août 2019 à 19:47
Bonjour,
Je me permets d'envoyer un message sur cette conversation, car j'ai remarqué que vos messages sont assez récents et entrent en résonance avec mes réflexions actuelles.
Il y a quelques jours, j'ai commencé à m'intéresser à l'autisme Asperger suite à une remarque lancée par une connaissance à mon propos. Si je me suis toujours sentie en très grand décalage avec les autres, je n'avais par contre jamais pris le temps de creuser la question de l'autisme. Après avoir lu de nombreux textes, vu de nombreuses vidéos et fait plusieurs tests en ligne, il me semble que je n'ai pas tort de me poser la question.
J'hésite à me faire "diagnostiquer" auprès d'un professionnel. J'ai peur d'être déçue du résultat, de me sentir encore plus seule et incomprise s'il s'avère que non, je ne suis pas Asperger. Mes raisonnements sont les mêmes quant au "diagnostic" du haut potentiel... Néanmoins, je sais qu'en réussissant à mettre des mots sur tout ce que j'ai toujours vécu, j'en serai intensément soulagée.

J'ai souhaité intervenir dans cette conversation, car j'ai des troubles alimentaires depuis mes 11 ans (j'en ai aujourd'hui 20). J'ai enchaîné l'orthorexie (obsession de manger sain -pour ma part, elle s'est manifestée par une alimentation très sélective et une suppression de nombreuses catégories d'aliments-), l'anorexie (désir absolu d'avoir le contrôle de mon alimentation et de mon poids, toute perte de contrôle ou prise de poids -aussi infime soit-elle- suscitait en moi une angoisse intense), l'hyperphagie (en réaction aux situations sociales qui me demandaient beaucoup trop d'énergie, il fallait que je décompresse) et la boulimie (quand j'ai commencé à prendre trop de poids, je me suis mise à me faire vomir).
Aujourd'hui, depuis près de trois ans, j'alterne les phases d'anorexie et de boulimie, d'hyperphagie et d'anorexie atypique (le fait de tout faire pour pouvoir garder son poids idéal). Pour moi, le lien entre les relations sociales et les troubles alimentaires est évident. De même que le lien est à faire avec le syndrome du caméléon et le désir de contrôle.
Pour ma part, j'ai toujours été très exigeante et perfectionniste. A partir de mes 12 ans, j'ai commencé à vouloir m'intégrer et adopter cette stratégie du caméléon. Entre mes 17 et 20 ans, j'ai connu une période de "dépression" (aucun diagnostic n'a été posé, et moi-même je ne suis pas sûre que le terme soit adéquat). Il s'agissait surtout d'une grosse remise en question de mon identité, car à force de porter des masques et de vouloir à tout prix imiter mon entourage pour me sentir acceptée, j'ai fini par me perdre, au point que je décide de couper les ponts avec tout le monde et de m'isoler, car il me semblait que c'était la seule solution afin de pouvoir me retrouver, me remettre de toute cette agitation et guérir de mes TCA.
Quant à la question des intérêts spécifiques, j'ai tout perdu également. Vous n'imaginez pas le vide que j'ai vécu à ce moment-là.

Je pourrais encore beaucoup écrire, mais je vais m'abstenir. Si certains d'entre vous sont prêts à discuter, à me donner des réponses ou vous-mêmes à la recherche de réponses au sujet des TCA, n'hésitez pas.

Un tout grand merci d'avance !
Moi aussi je fais le lien avec des troubles alimentaires
Et le désir de couper les ponts pour me retrouver , ça je connais aussi ...
syndrome d'asperger suspecté par neuropsychologue et psychiatre
+ tests CRA effectués
En attente d'une réponse.

Répondre