TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1582
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#196 Message par Athéna » mercredi 10 février 2021 à 13:57

Coucou, je comprends pour Toulouse.
Tu sais si tu ne maigris pas comme tu veux c'est que justement ton poids est déjà bien bas. Mais bon ça tu le sais,... je fais 48 kilos en ce moment, pour 1.68m, des fois je prends un ou deux kilos, je me trouve parfois du ventre, ou alors juste bien, et pourtant je commence à travailler l'auto-portrait (c'est super dur, je ne pense pas partager avant qq temps), et quand je vois mon corps je suis choquée car je me rends compte à quel point je devais être maigre pour les autres à 39 kilos alors que j'étais si contente de moi. Je pense que maigrir est une façon de reprendre le contrôle, on occupe son esprit avec ça pour ne pas penser au reste, et aussi une forme de soulagement étrange, un peu comme les gens qui pratiquent l'auto-mutilation...
j'ai peur qu'une fois tes deux kilos perdus tu te dises que finalement un ou deux kilos en dessous ce ne serait pas plus mal, parce que ça agit un peu comme un drogue ce comportement de privation.
Pour l'autisme, je pense que nous sommes tous différents. Dans les TCA j'ai participé à un groupe de paroles et je ne me retrouvais pas du tout dans ces personnes. Plus dans certaines personnes sur le forum. Je pense que la différence vient du fait que justement les TCA bouffent beaucoup d'énergie et que du coup on en a moins pour le reste. Un cerveau en état de dénutrition ne peut pas fonctionner à son plein potentiel. Et même quand il n'est pas en état de dénutrition mais dans le contrôle, même quand on pense que tout ça est derrière nous comme je l'ai pensé souvent, et bien cela prend du temps et de l'énergie car on consacre une grosse partie de ses pensées au contrôle alimentaire.
Et puis il y a d'autres paramètres comme l'éducation, les traumatismes...
Je pense que les TCA doivent être une comorbidité de l'autisme plus qu'on ne le pense mais que souvent ils le masquent.
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#197 Message par Corarêva » mercredi 10 février 2021 à 14:09

Oui, tout cela est juste, mais pour un peu tempérer j'en reviens à ma conclusion " je n'entre dans aucune case diagnostic" à temps complet.
La seule chose qu'il me reste c'est d'être moi et j'ai du mal quand il s'agit d’interagir avec les autres.
Moi c'était 29 kilos ..
J'ai retrouvé mes photos à 35 kilos, je me vois maigre mais pas non plus énormément, je n'ai pas de photos plus bas.
Donc je pense que je peux quand même perdre encore deux kilos et là me stabiliser, je dois faire un contrat pour ne pas laisser passer plus bas.
Bon je continue à travailler mon violon.
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1582
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#198 Message par Athéna » mercredi 10 février 2021 à 14:49

Pourquoi ne pas stabiliser maintenant ? tu es à combien là ?
moi je n'arrive à rien aujourd'hui, moral bas, grosses remises en question, je n'aime pas ça
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#199 Message par Corarêva » mercredi 10 février 2021 à 19:53

ça s'appelle des jours " mous", je ne pense pas avoir une bonne influence en ce moment, tu devrais aller peut-être sur d'autres sujets n'ayant plus de TCA ou ne les considérant plus comme tels.

Je m'étais fait un fromage cajou-lupin, il est trop bon, j'en ai un peu trop mangé... je me fais une raison, je préfère cela qu'une crise de boulimie...ça fait partie du combat quand le corps est plus fort que la tête et je sais qu'il a raison ...

J'ai décidé de ne plus me peser tant que je n'ai pas perdu suffisamment dans mes sensations sinon ça me pourrit la tête...et comme ça j'accepte plus des petits dérapages, je ne me suis fixée aucune date ... si je dois aller mieux au milieu tant mieux ... je ne prouve rien sauf ma pauvre fragilité de moi à mon autre moi qui refuse de s'accorder le droit de vivre sans peur.

Je ne peux pas trop te remonter à part un bisou virtuel :kiss:
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1582
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#200 Message par Athéna » mercredi 10 février 2021 à 20:45

Non ne t'inquiète pas ça n'a rien à voir avec toi au contraire. Tu es une belle personne et juste de savoir que des gens comme toi existent me fait du bien. J'aimerais que tu te sentes mieux, que tu arrives à vivre plus librement. Je pense que les TCA sont toujours sous-jacents, mais parfois on apprend à vivre avec, à s'en arranger. Je pense que j'ai tellement culpabilisé à un moment que je ne voulais pas l'admettre. Maintenant j'arrive à avoir un poids considéré comme normal sans m'en rendre malade et je suis heureuse de ça.

Je crois qu'on ne peut pas vivre sans peur mais seulement accepter sa peur et essayer de l'affronter. Mais encore faut il l'identifier.

C'est bien que tu te cuisines des bonnes choses à manger :)

:kiss:
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#201 Message par Corarêva » mercredi 10 février 2021 à 21:07

Merci, toi aussi tu es une "chouette" :mrgreen: personne.
Si je me frustre en qualité et goût, je retomberai dans la boulimie.
Ensuite hors de question que j'en vienne à devoir retourner manger des trucs d'hosto ...
Les compléments alimentaires, je me les achète ponctuellement en mode vegan mais je préfère autant manger du riz ou rajouter une cc de bonne huile.
Donc c'est pour ça que je veux être aidée différemment maintenant, je n'en suis plus au même point et changer de lieu peut donner aussi de la fraîcheur.
J'ai rendez-vous à l'unité TCA de Montpellier le 26 mars, avant je vois Toulouse et je vais en parler.
Je me rends compte que le problème était aussi mes autres troubles psys quand j'étais ano et les problèmes de mauvais diagnostic, traitements médicamenteux et tout cela a " enkysté" la maladie. Mais pour moi en fait c'est aussi un intérêt spécifique, je lis beaucoup d'études actuellement et en fait ça commence à m'aider car je sélectionne quand quelque chose me parle, même au niveau des recherches génétiques également, IRM etc ... en fait ça m'intéresse plus que l'autisme, je pense que c'est ça mon expertise depuis plus de 30 ans...
Je t'ai dit souvent que tu avais des TCA, ou des restes en tout cas, tu étais plutôt dans le refus de l'entendre donc je suis contente aussi que tu commences à poser des réalités car si on met tout sur le dos de l'autisme on ne peut pas traiter ces choses là ou vivre avec différemment.
Il y a de plus en plus clairement de données génétiques en tout cas sur les anorexies graves et chroniques comme la mienne, du coup c'est autant constitutionnel que l'autisme .. il y a de même les parties épigénétiques, environnementales, sociales ... on retrouve des rigidités, résistances au changement, problèmes de textures également ... après c'est justement en regardant autre chose que la bouffe et le développement que l'on peut lier cela à l'autisme ... mais par exemple quand je vois souvent que l'on parle des troubles alimentaires dans l'autisme qui n'en sont pas comme l'anorexie ou la boulimie, je me dis que c'est un peu le même défi quand on parle de pseudo autisme, ou d'autisme syndromique qui n'en est pas comme Kanner et Asperger ou le " tout le monde est un peu autiste" ... " tout le monde a des problèmes plus ou moins avec la bouffe, moi aussi j'ai fait un régime .. " rien à voir mais vraiment rien à voir avec la vraie anorexie résistante etc ... Je vois bien les différences avec des filles qui ont aussi une anorexie chronique et qui clairement ne sont pas autistes et ne s'y retrouvent pas, c'est vraiment un développement, un désir de vie différent ... pour d'autres c'est plus brouillon, des enfants qui s'isolent et deviennent anorexique ne sont pas forcément autistes, on peut être anorexique et avoir vraiment des intérêts restreints ( beaucoup d'ailleurs) ,dont l'anorexie elle -même, sans forcément être autiste ... donc c'est vraiment à l'entrecroisement de certains traits distinctifs et autant je me sens parfois déconnectée quand j'entends parler un peu " pur autisme", car je ne m'y retrouve pas, autant je ne m'y retrouve pas dans des groupes d'anorexiques qui justement ont des comportements sociaux, discussions très loin de ce que je vis depuis la petite enfance .. au final de même que l'on doit avoir des experts pour l'autisme, et bien je pense que ce même expert pour l'autisme, s'il n'est pas accompagné d'un expert de l'anorexie ou lui même ne l'est pas, se trompera sur certaines anorexiques ( certains au masculin aussi) ... c'est toute mon histoire cette merde et je ne parviens pas encore à affirmer que l'on ne s'est pas trompé sur moi encore ... mais par contre reconnaître les points où j'ai besoin d'aide, où je me sens en difficulté, autiste ou pas, anorexique ou pas, c'est l'essentiel. Moi j'ai peur de l'autre, de maintenir mon poids comme maintenir une relation... la bouffe souvent revient en masse quand il y a un truc à gérer trop difficile entre moi et le monde, moi et l'autre ... ça vient faire tampon. Sauf que là mon corps ne supporterait clairement pas une rechute grave, donc je vais devoir bien plus contrôler mais surtout être aidée pour passer ce cap difficile de ma vie.
Je n'ai pas encore parlé de la mort de mon père du cancer à G. Elle le sait car je l'avais juste appelée 2 min pour lui dire, elle m'avait dit de l'appeler si besoin mais je ne l'ai pas fait.
Puis oui ça fout les jetons de vivre sans cesse avec la peur de perdre ceux que l'on aime .. alors c'est plus facile de ne pas s'attacher ... au risque de tout gâcher aussi :-( et de perdre encore plus .. et pas que du poids ...
J'aimerais pouvoir faire comprendre tout cela sans me mettre en danger, je n'y arrive pas encore ...
Je pense de plus en plus arrêter le violon au conservatoire, je ne suis pas sûre de finir l'année.
Allez, dodo ! :kiss:
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1582
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#202 Message par Athéna » jeudi 11 février 2021 à 7:52

Je pense que tu as raison, c'est bien d'aller chercher de nouvelles ressources, des personnes qui auront un regard nouveau. Oui tu as raison, j'étais un peu quelque part dans un déni car G m'avait dit que je n'avais pas de TCA mais que je m'emmerdais (ce sont ses mots) et ça m'arrangeait qq part car on m'a toujours fait beaucoup culpabilisé là dessus dans ma famille. Ma première phase a été après la mort de ma soeur: je n'ai pas réagi comme ma soeur par les larmes, je n'ai rien montré mais ça a tué un truc en moi (j'étais hyper croyante avant, avec la naiveté d'une petite fille, et donc je priais tous les soirs pour elle et je pensais que du coup rien ne pourrait lui arriver, donc ça a été violent), du coup j'ai réagi comme ça, je me sentais aussi coupable de ne pas l'avoir sauvé (j'ai ressenti ça pour mon père et JL aussi sans me l'expliquer vraiment), du coup repli sur moi et dans mon monde intérieur qui était déjà bien développé mais là je ne laissais même plus filtrer la nourriture de l'extérieur. Mes parents ne s'en sont même pas aperçu, c'est l'école qui leur en a parlé et au lieu de m'aider ils m'ont juste culpabilisée: "ça va rester dans ton dossier scolaire" (mon père qui voulait que je sois diplomate juste parce que quand j'étais petite je m'exprimais comme une adulte ^^, il ne voulait pas voir que par la suite j'étais toujours la petite fille seule dans la cour de récré avec son livre, alors diplomate..., ma mère: ben elle a raconté ça a plein de gens en se plaignant, je l'entendais au téléphone, mais elle ne m'a pas dit un mot. Si une fois en sortant de la douche, elle m'a vu et m'a trainé dans le couloir pour montrer à mon père "regarde, on dirait qu'elle sort d'Auschwitz !" (merci la prof d'histoire), mais elle n'a pas arrêté pour autant de me frapper ou de me dénigrer. Du coup je pense que quand mes TCA ont refait surface la dernière fois (quand je t'ai connu) et que je me trouvais en situation familiale avec JL et sa famille, et bien j'avais trop peur qu'ils me rejettent comme ma propre famille, et j'étais bien contente de dire "non en fait c'est pas ça", même si je n'y croyais pas. Je crois que ce qu'il faut retenir, c'est que ce n'est pas QUE ça. Il y a l'autisme, l'enfance, les deuils, les TCA qui au fond ne sont pas "mauvais" mais une façon de se protéger quand on ne sait plus faire autrement. Mais bien sûr ils nous empoisonnent la vie alors justement il faut essayer de trouver comment se protéger autrement, vivre avec soi, avec l'autre... c'est un peu comme si on me définissait par mon enfance: plein de gens m'ont dit que j'avais l'enfance type des psychopathes et s'étonnaient de ma candeur, je pense qu'il y a qui on est avant tout, et puis ce qu'on nous fait vivre, ce qu'on nous apporte, et on se constitue en fonction de ça. Mais toute personne qui subit des violences ne devient pas violent ou psychopathe, et c'est hyper violent quand on nous dit un truc pareil parce que justement on aura fait plus d'efforts que les autres pour aller vers l'autre...

Bon j'ai fait un pavé je ne sais pas si tu auras le courage de le lire, en tout cas je pense que pour moi tout se résume dans ta phrase: "on a peur de perdre les autres alors on préfère ne pas s'attacher", c'est complétement ça.
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#203 Message par Corarêva » jeudi 11 février 2021 à 13:27

J'ai bien lu, je comprends tout à fait, et on est vraiment très proches je trouve c'est vrai sur certains points.
J'ai reçu un long mail ce matin de qui tu sais, pas facile pour moi... en clair si je ne vais pas mieux il ne peut pas venir .. moi je suis perdue, ce matin finalement je me suis pesée je suis dans les 14 d'imc, j'ai perdu 500 gr, donc je pense stabiliser au moins deux semaines car ne perds jamais plus d'un coup. Je suis allée voir mon psychiatre, au début je n'arrivais pas à parler, je me suis forcée et bon j'ai dit des choses de ma souffrance, je lui ai parlé d'un psychiatre sur les TCA que j'ai entendu et en fait il le connaît, mon psychiatre est finalement neuro-cognitiviste. Il a fait quelque chose un peu inattendu pour moi : en fait il avait vu que je n'allais pas bien, que j'avais demandé de l'aide et qu'on me faisait poireauter encore des mois malgré sa lettre, et il a activé son réseau, et il y aurait sur Narbonne une éducatrice spécialisée qui travaillerait avec les personnes TSA. Il m'a demandé si j'accepterais une telle aide à définir , j'ai dit pourquoi pas ... et donc il va se renseigner et veut me revoir dans 15 jours. Je lui ai lu une partie du mail reçu aussi, et ma pauvre réponse avant où je dis que je n'arrive pas à m'expliquer, dire les choses ...
Le problème dans mon long parcours TCA, c'est que je n'ai été quasiment suivie qu'en mode psychanalyse, avec certes Mme G mais qui a évolué au fil du temps après pas mal d'erreurs ...donc tout s'est enkysté et je vois d'autres approches qui maintenant m'iraient mieux, je pourrais réapprendre à faire des choses mais avec quelqu'un vraiment qui me suivrait pour cela, y compris un travail autour du corps ... je risque de perdre mon couple, j'en suis presque sûre, même s'il dit m'attendre, mais moi je ne peux pas supporter que quelqu'un attende que j'aille "mieux", je préfère lui rendre sa liberté en disant que je suis là toujours mais qu'il n'attende pas s'il trouve mieux ... :(
C'est difficile en ce moment, vraiment, en plus je me retape des crises hemorroidaires ...
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1582
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#204 Message par Athéna » jeudi 11 février 2021 à 15:35

Coucou,
ne te méprends pas ce n'est pas un jugement de ma part envers ton amoureux, mais j'ai du mal à comprendre les gens qui sont d'accord pour être là uniquement quand ça va bien. Après si c'est toi qui lui demande de ne pas venir encore c'est différent, mais il me semble que de l'avoir proche (mais pas sous le même toit pour que tu puisses souffler et ne pas te mettre une pression supplémentaire) aurait pu être une aide supplémentaire. Mais je réagis comme ça peut être parce que la personne avec qui je vis ne supporte pas que j'aille même un peu mal (genre une crise de colopathie, déjà c'est pas marrant pour moi, et bien il se met en colère ^^). Ma vision du couple est bien différente, ensemble même dans l'adversité.
C'est une bonne nouvelle pour cette éducatrice spécialisée :), j'espère que ça collera avec elle et qu'elle t'apportera ce dont tu as besoin :) je suis contente que des solutions se profilent pour toi :)
Je suis bien d'accord que des fois les thérapeutes font plus de mal que de bien sans le vouloir, ce n'est pas évident de poser un diagnostic, surtout quand plusieurs choses se mêlent...
Tu sais que même si je ne le connais pas j'estime ton amoureux, mais il t'a parfois fait vivre des choses difficiles et tu as été patiente, c'est peut être à son tour de t'aider maintenant, ne serait-ce qu'en te laissant le temps dont tu as besoin pour aller mieux.
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#205 Message par Corarêva » vendredi 12 février 2021 à 9:42

En fait je le comprends parce que ça pourrait le destabiliser et ce n'est pas comme ton conjoint, moi il est autiste, fait un grand changement - que moi-même je n'aurais jamais fait, et prend beaucoup de risques .. mais moi aussi !! même si ce n'est pas moi qui me déplace.
Je lui ai dit que je ne voulais plus écrire tous les jours ... 4 fois, mais il continue et ... je réponds ... en fait il croit en moi alors que moi je ne crois pas du tout en moi. Je me sens nulle dans tout ce que je fais ou je suis, hormis peut-être quand je cuisine vegan, -( je fais forcément moins en ce moment) ...après je pense que j'ai besoin d'un bilan de compétences, quelque part je ne les vois plus, je suis fatiguée, très lente dans un groupe sauf quelques trucs où je suis beaucoup plus rapide .. sorte de décalage permanent...
parfois je me sens soulagée quand je me dis, " finalement je préfère rester seule", puis bon après je sais plus, il revient, ne lâche justement pas, continue à me dire mes qualités, qu'il m'aime .. mais moi je suis incapable de lui renvoyer la même balle en retour, je pense que tu comprends :innocent: .
Ce matin je me suis pesée, je suis à 41,900 ... je me vois toujours grosse :innocent: .. mais j'étais rassurée car hier je me suis fait du riz et mangé mes montecao maisons qui sont divins .. mais après je dépense ..
J'ai craqué en cours de chant lyrique, j'en étais aux vocalises mais dans les aigus une émotions est montée, ma voix s'est rompue, j'ai essayé trois fois de me reprendre en tentant de sourire, de camoufler, mais pouf, pas possible, donc j'ai dit " je fous même en l'air ce cours".. la prof a vu que les larmes montaient et m'a proposé de recommencer aujourd'hui 18h puis m'a envoyé un mail avec ma partition en me disant qu'elle n'avait pas osé me demander si je voulais parler. Je l'ai juste remerciée de son intention ...
Elle me fait travailler des lied Schubert, Schumann que j'adore et là après l'allemand je dois chanter en tchèque avec des mélodies Tsiganes de Dvorak. Pas simple mais ça me correspond au niveau sensibilité.. là je me rends compte que j'ai besoin d'un corps, comme au piano ...
Bon mais tout ça pour dire que je pense que tant que je ne serai pas passée sous la barre des 40 à nouveau je risque de continuer mes conneries :roll:
A moins que les thérapeutes que je vais voir petit à petit arrivent à me court-circuiter à temps ...
Je vais me chercher des dvd et livres réservés à la médiathèque puis m'acheter de la choucroute lactofermentée ( j'adore) la biocoop .
Mes analyses de sang étaient parfaites hier .. juste la créatinine urinaire qui est passée de 185 à plus de 1900 mais je pense que c'est parce que je me suis acharnée sur mon vélo le soir et j'ai lu qu'il ne fallait pas faire de sport avant ( je l'ai lu ... après ) ...
Bisou :kiss:
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1582
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#206 Message par Athéna » vendredi 12 février 2021 à 10:19

Oui je comprends aussi que pour lui c'est un grand changement, mais justement pour ce genre de changement il aurait sûrement besoin que tu l'accompagnes, l'aides à s'adapter, et ça ce n'est pas possible en ce moment. Du coup de l'extérieur je me dis que la meilleure solution pour le moment serait qu'il puisse venir de façon ponctuelle, même si cela a un coup, qu'il construise lui aussi une vie près de toi en prenant des contacts etc et peut être qu'il prenne un logement indépendant dans un premier temps.
Des fois on veut tellement le bien de l'autre qu'on devance ses besoins comme si c'était pour nous. Il t'écrit chaque jour car lui aurait besoin de ça je pense, il veut te montrer qu'il est là pour toi, qu'il ne te lâche pas. Et il répond aussi à son besoin personnel. Pourquoi ne veux tu plus écrire ?
Peut être que l'aide apportée par l'éducatrice spécialisée pourrait t'aider pour la confiance en toi. L'infirmière avec qui je travaille sur moi doit me proposer des exercices dans ce sens là mais je ne la revois que le 04 mars. C'est fou comme il y a un décalage entre ce que les gens perçoivent de nous et ce qu'on ressent parfois. Elle pense que je vais bien, moi je me sens au bord du gouffre... Mais quand elle a dit qu'on ne ferait le prochain entretien que dans 3 semaines je n'ai rien dit, quand elle a dit que ça avait l'air d'aller mieux je n'ai rien dit. Pourtant je sais que ce calme chez moi est plus signe de résignation que de sérénité.
Pour ta relation, tu as peut être juste besoin d'une pause, de pouvoir prendre du recul. C'est normal d'avoir peur du changement, de perdre les gens, mais là il te montre comme il peut que lui il est là. Après c'est à toi de voir si tu as des sentiments pour lui, ce que tu souhaites partager avec lui et à quelles conditions. Et si vous pouvez trouver quelque chose qui vous convienne à tous les deux. Mais avant de faire ça il te faut aller mieux, être bien avec toi même. Je te dirais ce que m'a proposé l'infirmière pour la confiance en soi, si cela aide ou pas. Peut être voudras tu essayer ?
Pour le poids tu sais que c'est un engrenage... Tu as essayé de te prendre en photo ? j'avais fait ça, c'était bien pour me voir de l'extérieur...
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#207 Message par Corarêva » vendredi 12 février 2021 à 12:54

quand elle a dit que ça avait l'air d'aller mieux je n'ai rien dit. Pourtant je sais que ce calme chez moi est plus signe de résignation que de sérénité.
On me dit souvent cela ... même quand je faisais 35 kilos je pouvais avoir l'air bien ... d'ailleurs je tentais de ne pas montrer que j'étais mal ... je sortais souriante après d'immondes crises de BV.

Je ne veux pas me prendre en photo, je me trouve trop grosse. J'en regarde un peu passées je n'ai pas d'avis dessus au final... sauf que la maigreur de mon propre corps m'attire - pas celle des autres ...

Je ne sais pas ce que je ressens pour l'autre, c'est un problème chez moi.

Je sais ce que je ressens pour mon chat.

Bon là ça m'énerve, je viens de me taper deux heures de marche pour des trucs à faire en ville et revenir avec pas mal de charge et mon prof de violon m'envoie un message " tu viens cet am ? " genre, je dois être aux taquets quand il veut. Donc je dois repartir marcher àl'autre bout de la ville AR avec une heure trente chez lui avec un tas de blabla ( il ne s'arrête jamais) la peur qu'il me dise que ça ne va pas encore ... en plus du coup ne pensant pas y aller, je n'ai pas travaillé, donc là je me prends un café et je m'y mets, j'ai mangé un peu sinon je ne vais pas tenir surtout que j'ai le cours de chant lyrique à côté.

Je serais capable de maintenir l'anorexie longtemps pour ne pas avoir à prendre de décisions ...
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1582
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#208 Message par Athéna » vendredi 12 février 2021 à 13:41

Ah mince ! mais tu ne peux pas lui dire que ce n'est pas possible pour toi les imprévus ? moi je ne pourrais pas c'est certain, j'ai besoin d'avoir mon emploi du temps à l'avance.

C'est curieux cette anesthésie des sentiments, tu penses que c'est dû à l'anorexie ou bien c'est permanent ? moi j'ai du mal parfois mais je sais les gens que j'aime bien, les gens que je n'aime pas et ceux pour qui je ne sais pas trop, c'est au moins ça ^^
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#209 Message par Corarêva » vendredi 12 février 2021 à 20:08

C'est permanent pour les sentiments depuis toujours ... :innocent:

Je suis allée affronter mon prof de violon et j'ai pu même imposer une façon de me faire le cours pour que je puisse le suivre, il a été destabilisé, sur le coup il m'a dit que je " revenais au berceau" ( mode pas à pas) et que j'étais têtue de ne pas vouloir suivre sa démarche.
j'ai répondu que ça ne me dérangeait pas de suivre les démarches des autres quand je suis capable, mais quand ça devient impossible j'explique ce qui pourrait fonctionner ...
il a essayé, ça a marché, bim :mrgreen: du coup il s'est calmé et le cours a bien fini.
Et grâce à lui je vais peut-être trouver enfin le moyen de changer mon violon dont le son est trop brillant pour moi même si de bonne facture, un Mirecourt de l'après-guerre.
En plus chez le luthier chez lequel j'allais à Toulouse, donc après j'ai appelé le luthier ( qui était aphone) et il doit me rappeler car entre deux il va essayer ses violons pour voir s'il y en a qui me conviennent, tarifs super intéressants. Mon prof de violon qui a juste ...12 enfants ... :shock: vient de lui acheter un alto et un violoncelle pour deux de ses enfants et il en est ravi.. et le luthier sait que mon prof de violon va superviser l'achat donc ça me rassure ..

donc je vais tenter de m'accrocher ..

j'ai énormément marché aujourd'hui, bizarrement l'excès d'activité me coupe l'appétit donc je me force là !

:kiss:
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1582
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#210 Message par Athéna » vendredi 12 février 2021 à 20:48

coucou !

ah ben c'est super que tu ais pu t'entendre avec ton prof ! vraiment contente pour toi :)
et pour le violon aussi :) tu vas avoir quoi du coup comme violon ?
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Répondre