TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Corarêva
Fidèle
Messages : 146
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#211 Message par Corarêva » vendredi 12 février 2021 à 21:04

Je ne sais pas trop, mais en fait le luthier qui est celui du Capitole a un partenariat avec un très bon constructeur chinois ( je sais pas bien dans les faits) qui permet d'avoir de très bons instruments 4 fois moins chers pour la même qualité que par ici. Il n'y a pas que de la daube en Chine et tout le monde ne peut pas se payer un instrument à 6000 - 10000 euros ou plus mais peut être un bon instrumentiste qui a de bons besoins. Officiellement mon violon serait considéré comme meilleur par un antichinois sauf que ben j'ai beau avoir un bon Mirecourt, le son est trop projectif, trop brillant.
Mais peut-être qu'aucun ne me plaira, mais comme mon budget peut un chouillas dépasser , il pourra par l'avenir aussi m'en trouver un... du coup je revendrai le mien autour de 1700 euros avec l'archet compris ce qui me fera une dépense maxi de 1000 euros mais si j'achète le chinois ben en prix ça sera un peu comme le mien et le luthier pourrait acheter le mien aussi pour de la location, c'est envisageable ...on verra ...

J'en saurai plus avant mardi déjà.

J'ai mangé un peu mais évidemment je viens de refaire 10 km à vélo, là je vais faire un peu de piano ...

Bonne nuit à toi !
TSA+ TCA+TAG

Corarêva
Fidèle
Messages : 146
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#212 Message par Corarêva » vendredi 12 février 2021 à 21:07

Ah oui, j'ai trouvé une citation vraiment bien pour nous concernant notre vécu commun récent :

" « La mort conclut une vie, mais elle ne conclut pas une relation qui continue, dans l’esprit du survivant, à lutter pour trouver une solution qui peut-être n’arrivera jamais »
R. Anderson

ça permet à la fois de répondre à ceux qui te disent " ça y est bouge ton c-- tu as eu le temps de faire ton deuil" et à nous pour que l'on comprenne qu'il faut tourner la page ... sans pour autant oublier le texte d'avant ... :kiss:
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Flower
Forcené
Messages : 4720
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#213 Message par Flower » samedi 13 février 2021 à 11:46

Corarêva a écrit :
vendredi 12 février 2021 à 21:07
Ah oui, j'ai trouvé une citation vraiment bien pour nous concernant notre vécu commun récent :

" « La mort conclut une vie, mais elle ne conclut pas une relation qui continue, dans l’esprit du survivant, à lutter pour trouver une solution qui peut-être n’arrivera jamais »
R. Anderson

ça permet à la fois de répondre à ceux qui te disent " ça y est bouge ton c-- tu as eu le temps de faire ton deuil" et à nous pour que l'on comprenne qu'il faut tourner la page ... sans pour autant oublier le texte d'avant ... :kiss:
Il faut du temps, pour que la relation puisse évoluer dans la tête du survivant. Les gens qui n'ont pas vécu ça ont malheureusement du mal à le comprendre et à l'accepter... Il m'arrive encore assez régulièrement de rêver de mon premier copain, qui est décédé il y a 12 ans. Mais ces rêves ont changé, parce que maintenant, j'ai réussi à tourner la page et qu'il y a quelqu'un d'autre dans ma vie... Je ne souhaite plus revenir en arrière. Il m'a fallu presque 10 ans pour en arriver là quand même!
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Corarêva
Fidèle
Messages : 146
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#214 Message par Corarêva » samedi 13 février 2021 à 13:14

Oui c'est dur de faire certains deuils, y compris quand on rejetait la personne ... parce qu'elle ne nous comprenait pas .
Mon père m'a abandonnée petite parce que j'étais malade déjà d'anorexie et ne fonctionnait pas comme les autres. Les quelques fois où j'allais le voir avant cela après son divorce, il m'enfermait dans l'appartement, me disait que je n'étais pas sortable, mal habillée, mal coiffée .. il faisait les choses avec mon frère.
Connement j'espérais beaucoup de lui et me suis enfoncée dans l'anorexie, il y a eu rupture .
En 2003 j'ai fait deux gros comas, mon frère l'a obligé à tenter de revenir vers moi, ce fut des mots horribles à supporter pour moi.
Nouvelle rupture, rechute.
Là je recommençais me reconstruire depuis le diag, ma rencontre avec un autiste ..
et puis j'ai appris l'an passé que mon père avait un cancer ... bizarrement, un cancer ... des os ... on m'a appelée un jour où il ne reconnaissait plus personne sous l'effet des médicaments, d'une infection ... on m'a dit qu'il n'allait pas passer la nuit.
J'ai passé une nuit à pleurer tout mon corps, mais un truc comme si je me fracassais .. le lendemain personne ne me donnait des nouvelles, j'ai pris sur moi d'appeler la clinique à 850 km, on m'a dit qu'il avait un peu récupéré ... je ne savais plus quoi dire.
Le soir même mon père me demandait en contact réseau social. J'ai accepté, et il a commencé à échanger avec moi bizarrement, il n'était déjà plus lui même mais ne parlait même pas de mort ni rien ... il parlait de ses intérêts ( la moto et le vélo), de ses douleurs... comme un contact ici est cancérologue je tentais d'expliquer à mon père son traitement car sur place on ne lui disait rien .. mon père m'a dit " tu es finalement la seule à pouvoir me comprendre." Pendant 3 semaines chaque jour c'est comme si on retissait un lien ...puis il m'a envoyé une photo de lui qui m'a épouvantée, deux jours après il m'écrivait un début de phrase qui s'est arrêté ... il essayait de me dire quelque chose ... je voyais des points de conversation sans mots .. puis on m'a appelée en me disant qu'il était en train de mourir .. J'en pouvais plus, j'aurais pété ce putain d'écran de merde, personne ne pouvait m'aider à me déplacer, covid, confinement, je venais de perdre ma grand-mère en plus ..
Quand il est mort je n'ai pas réagi bizarrement, enfin j'ai réagi ... bizarrement, blabla avec le conjoint etc ...
sauf qu'en fait après j'ai complètement décompensé, je me suis détachée de tout, ne supportant plus aucune relation et je replonge .. je pensais enfin retrouver mon père ... gros leurre ... déchirure .. puis testament : rien pour ses enfants ... donation totale à sa 3è femme .. les grands oubliés, me suis dit : en fait mais pourquoi je suis en vie ? Depuis je vais très mal, je n'arrive plus à me projeter dans ma relation amoureuse, je ne trouve plus mes mots, j'ai perdu la joie, retrouvé la crainte de tout, je rejette l'autisme aussi, je ne crois qu'à une seule chose : mon refuse, l'anorexie et ça me fait terriblement peur.
Alors cette citation m'a vraiment troublée, je la lis, je suis en arrêt devant ... j'ai l'impression que je ne me donnerai jamais le droit de vivre ma vie, tout me fait peur .. j'ai une peur effroyable de la maladie et de la mort paradoxalement ...
Je n'ai jamais su faire le deuil de mon père vivant, et mort, je me sens perdue, en fait, j'ai plus rien à faire ... sauf à vieillir et pourrir dans une vie gâchée . Je fais de la musique mais ça remplit.
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1576
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#215 Message par Athéna » samedi 13 février 2021 à 17:01

Très belle citation. En effet la mort ou la rupture de lien ne met pas fin à la relation. Je me rends compte parfois que je cherche encore à gagner l'approbation, l'amour de ma mère. Je sais que ça ne viendra jamais mais bizarrement je me demande souvent si telle ou telle chose la rendrait fière. Pour mon deuil, c'est assez ambivalent, d'un côté j'ai énormément changé ces dernières années et je me dis parfois que JL ne me reconnaitrait peut être plu. Cela me rend triste. Je me sens très seule aujourd'hui, j'ai envie de pleurer mais je me retiens. Je n'arrive plus à faire grand chose de constructif, entre le bruit, les tâches ménagères et les moments de découragement.

Je me sens de plus en plus en décalage avec les gens de mon âge, comme si j'étais restée bloquée à 20 ans qq part :(
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 146
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#216 Message par Corarêva » samedi 13 février 2021 à 17:41

Athéna a écrit :
samedi 13 février 2021 à 17:01

Je me sens de plus en plus en décalage avec les gens de mon âge, comme si j'étais restée bloquée à 20 ans qq part :(
Idem, j'ai 14 ans dans ma tête ... et je voudrais recommencer ma vie ...
je n'arrive pas à me dire que je me sens seule, c'est moi qui suis responsable de casser les liens ...
là j'ai reçu encore en mail de qui tu sais ... trop de questions, il veut tout cadrer en voulant m'aider, ça me bloque encore plus.

Je suis en train clairement de foutre en l'air la liaison et le mariage : par peur, par peur de perdre aussi l'unique lien qu'il me reste, ma mère ...

j'ai 14 ans, comment puis-je me marier ?

Comme toi je retiens mes larmes ...

J'envie les personnes de ce forum qui semblent pleines de joie dans leurs partages, intérêts spécifiques, moi même ce que je dois faire pour mon intérêt est teinté de mélancolie, je m'y accroche comme à une branche.

Je suis en plus en train de faire mal à une autre personne ...

enfermée dans mes peurs, mes fuites ...

Mais quelque part tu as raison, le poids de la solitude les peurs n'aident pas à construire une relation saine à l'autre .. on a l'impression de peser pour l'autre ...

alors oui, le délestage derrière le corps ?

Bien sûr ça ne changerait rien de faire dix kilos de plus, sauf que l'autre pense que dans ces cas-là on est plein de vie et de potentiel, donc reste à montrer qu'on est qu'un truc fragile même pas touchable...

et rendre l'autre impuissant...à nous aider aussi.

Mais je pense que construire des amitiés au final serait bien moins dangereux ...
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1576
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#217 Message par Athéna » samedi 13 février 2021 à 17:50

oui moi aussi j'aimerais tout recommencer, naitre dans une autre famille... j'ai du mal à me dire que j'ai l'âge que j'ai, tout me semble trop tard.
Les amitiés j'ai essayé, j'en ai quelques unes, mais au fond rien qui ressemble au lien que je souhaite, d'une personne qui me comprenne, me protège et inversement.
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 146
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#218 Message par Corarêva » samedi 13 février 2021 à 18:01

on fonde un club ? :mrgreen: j'aurais aimé qu'on se revoit mais tu es trop loin maintenant ...on aurait pu tenter une amitié réelle ...
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1576
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#219 Message par Athéna » samedi 13 février 2021 à 18:04

ah ah ça marche pour le club :)
concernant l'amitié moi je te considère comme mon amie réelle :)
une de mes amies de fac est à Montréal maintenant, mais ça reste pour moi une personne importante, tant pis pour la distance ;)
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 146
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#220 Message par Corarêva » samedi 13 février 2021 à 20:17

Moi j'ai du mal à ressentir les choses en présence ou à distance, donc j'aimerais arriver à ressentir et selon moi ça ne peut passer que par le réel.
Cela dit j'ai une belle personne en contact en vrai quand même, la " tata" de ma minette, mais je n'arrive pas à proposer, faire des choses avec, je me sens toujours fatiguée ou trop anxieuse quand il s'agit de faire quelque chose avec quelqu'un. :innocent:
Et là plus je réfléchis plus je me dis que je suis en train de pousser à la rupture avec une force qui me dépasse là où l'autre cherche à comprendre clairement ... et ça me met en résistance.
Je sature, j'avais demandé de ne plus écrire mais il continue et moi je n'arrive pas à laisser dans le vide ... et ça me fait du mal qu'il ne comprenne pas qu'il doit me laisser sans réponse quelques temps .. je n'ai pas la force de laisser en attente mais je sabote les messages les uns après les autres et je me sens devenir de plus en plus bête ....
Je pense que je vais me taper un effondrement bientôt.
Je ne sais pas si je dois accepter des médicaments mais ça me fait peur et j'ai déjà tout essayé dans le genre et c'est pire après.
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1576
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#221 Message par Athéna » samedi 13 février 2021 à 20:24

Je comprends. Pour les médocs perso moi ça me fait peur aussi, mes essais ont juste empiré donc je te comprends. Je crois que c'est l'anxiété qui m'empêche de faire des choses, me paralyse, mais je ne sais pas comment la réduire :(

Essaie de ne pas répondre de suite peut être ? envoie juste un message qui dit que tu as besoin d'un peu de temps mais que tu répondras quand tu seras mieux ?
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 146
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#222 Message par Corarêva » dimanche 14 février 2021 à 8:25

Je lui ai déjà écrit cela plusieurs fois, je verrai s'il m'écrit encore aujourd'hui.
Je comprends qu'il soit anxieux mais quelque part il contrôle aussi ...
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1576
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#223 Message par Athéna » dimanche 14 février 2021 à 10:25

Oui il a l'air beaucoup dans le contrôle et toi aussi, de l'extérieur ça me fait l'effet que pendant longtemps tu t'es adapté en t'oubliant pour son bien-être à lui et que là tu craques car tu n'y arrives plus. Qu'en penses tu ?
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 146
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#224 Message par Corarêva » dimanche 14 février 2021 à 20:13

Il y a eu de cela, disons que je n'arrivais pas trop à ressentir ... ce que je ressentais...et que j'ai vécu à l'intérieur des désordres émotionnels, seule aussi ... sauf que s'il n'y avait pas eu le covid, on serait mariés, et peut-être que ça se passerait bien ... donc ça a relancé la période de transition, de pensées, de doute, deux décès, la situation de merde actuelle ... l'angoisse du travail pour lui, nos histoires de chats ...moi l'impression que finalement je le décevrai toujours même s'il dit le contraire ...
Je pense que ma rechute n'a pas vraiment de sens, c'est un prétexte de fuite, de ne pas savoir dire non, de ne pas savoir dire oui, d'avoir peur du monde, de la vie, de la société, de me sentir en survie perpétuelle et ne donner aucun sens à ce que je fais.
En fait la seule chose qui sauve c'est d'être dans le moment présent dans une activité,mais même là j'ai du mal, mon cerveau se met à distance en permanence, j'ai l'impression de ne pas y être, de ne pas être avec les autres.
Je pense que de toute façon quand l'anorexie revient j'ai de gros troubles de la personnalité et quand elle s'est un peu calmée suite au diagnostic c'était finalement un leurre de normalité, je ne sais pas ... aujourd'hui je vais me coucher sans avoir écrit, je ne sais pas s'il m'écrira .... tout me fait peur, ses messages, ses questions, mon devoir de lire, mon devoir de répondre et de répondre de plus en plus de façon imprécise ce qui ne lui va pas bien sûr vu qu'il veut tout cadrer, mais moi j'en ai marre, je vis le brouillon, je partage le brouillon.
Mon angoisse là c'est plus de grossir que de maigrir au final... puis parfois je souffre vraiment de la faim et j'ai peur de la boulimie ... peut-être que c'est ça qui m'aidera à ne pas m'enfoncer. J'ai peur qu'on me pèse à l'hosto mercredi : je pense refuser.
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 21151
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: TSA et Troubles du Comportement Alimentaire (TCA)

#225 Message par Jean » dimanche 14 février 2021 à 20:31

Anorexia nervosa and autism: a prospective twin cohort study
Lisa Dinkler, Mark J. Taylor, Maria Råstam, Nouchine Hadjikhani, Cynthia M. Bulik, Paul Lichtenstein, Christopher Gillberg, Sebastian Lundström
First published: 04 June 2020 https://acamh.onlinelibrary.wiley.com/d ... jcpp.13265

Anorexie nerveuse et autisme : une étude prospective de cohorte de jumeaux - PubMed
PMID : 32496594 DOI : 10.1111/jcpp.13265

Lisa Dinkler et al. J Child Psychol Psychiatry. 2020. https://acamh.onlinelibrary.wiley.com/d ... jcpp.13265 (texte intégral en anglais)

Résumé

Contexte : L'anorexie nerveuse (AN) et les troubles du spectre autistique (TSA) peuvent être phénotypiquement et étiologiquement liés. Cependant, en raison de l'absence d'études prospectives, il n'est pas certain que l'élévation des traits autistiques dans l'AN soit évidente dans la petite enfance. Dans ce cas, nous avons étudié de manière prospective les traits autistiques avant et après le premier diagnostic de TSA.

Méthodes : Dans un échantillon de 5 987 personnes (dont 52,4 % de femmes) de l'étude sur les jumeaux enfants et adolescents en Suède, les parents ont signalé des traits autistiques à l'âge de 9 et 18 ans. Les diagnostics d'AN et de TSA ont été extraits du registre national suédois des patients. En outre, les diagnostics de TSA ont été établis à partir des traitements déclarés par les parents. Nous avons comparé si les individus avec et sans AN différaient en termes de traits autistiques avant le premier diagnostic d'AN (9 ans) et après le premier diagnostic d'AN (18 ans).

Résultats : Nous n'avons pas trouvé de preuves de l'existence de traits autistiques élevés chez les enfants de 9 ans ayant reçu un diagnostic d'AN par la suite. À l'âge de 18 ans, cependant, on a constaté une nette augmentation du comportement et des intérêts restreints/répétitifs, mais seulement dans le sous-groupe des personnes souffrant d'AN aigu. Une augmentation moins prononcée a été observée pour les problèmes de communication sociale.

Conclusions : Les stratégies d'adaptation des personnes atteintes de TSA et le phénotype féminin quelque peu différent des TSA peuvent expliquer pourquoi nous n'avons pas trouvé de traits autistiques élevés chez les enfants qui ont développé plus tard un AN. Par ailleurs, il est possible que les traits autistiques élevés n'aient pas été présents avant l'apparition de l'AN, ce qui remet en question la prévalence élevée des TSA précédemment signalée chez les AN. Les études futures devraient utiliser des mesures adaptées afin d'examiner si les traits autistiques chez les personnes atteintes d'AN sont mieux conceptualisés comme un épiphénomène de la phase aiguë de l'AN ou si ces symptômes représentent effectivement un TSA comme un trouble neurodéveloppemental cliniquement vérifiable.
père d'une fille autiste "Asperger" de 37 ans

Répondre