Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4450
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#91 Message par misty » lundi 17 septembre 2018 à 17:34

Oui, enfin ça, ça ressemble un peu beaucoup à "alors ok l'autisme je prends, par contre le handicap non merci ça ira. A la place je veux bien la tarte Tatin."

Je t'avoue que ce n'est pas mon refrain préféré, notamment parce que le DSM est clair:
spectredelautisme.com a écrit :Les trois niveaux de soutien

Voici les trois niveaux, comme décrits dans le DSM-5

Niveau 3 : « Nécessite un soutien très important »
Communication sociale :
Déficits graves dans les compétences de communication sociale verbale et non verbale, provoquant des déficiences graves dans le fonctionnement. Initiation très limitée des interactions sociales. Réponse minimale aux tentatives de socialisation des autres.
Comportements répétitifs et restreints :
Des préoccupations, des rituels fixes et/ou des comportements répétitifs qui nuisent considérablement au fonctionnement dans tous les domaines. Détresse marquée lorsque les rituels et/ou routines sont perturbés. Il est très difficile de rediriger les intérêts puisque la personne y retourne rapidement.

Niveau 2 : « Nécessite un soutien important »
Communication sociale :
Déficits marqués au niveau des compétences de communication sociale verbales et non verbales. Altérations sociales manifestes, en dépit des mesures de soutien mises en place. Initiation limitée des interactions sociales, avec réponses réduites ou déficientes aux tentatives de socialisation des autres.
Comportements répétitifs et restreints :
Les comportements restreints et répétitifs et/ou les préoccupations ou les intérêts se manifestent assez souvent pour être remarqués par un observateur extérieur et pour perturber le fonctionnement de la personne dans plusieurs contextes. La détresse et la frustration se manifestent lorsque les comportements restreints et répétitifs sont interrompus; il est difficile de rediriger les intérêts de la personne.

Niveau 1 : « Nécessite un soutien »
Communication sociale :
Sans soutien, les déficits au niveau de la communication sociale provoquent des déficiences notables. Difficulté à initier des interactions sociales, manifestation concrète de réponses atypiques ou vaines aux ouvertures sociales d'autrui. Manque d'intérêt apparent pour les interactions sociales.
Comportements répétitifs et restreints :
Les rituels et comportements restreints et répétitifs nuisent considérablement au fonctionnement de la personne dans un ou plusieurs contextes. Résistance lors des tentatives d'une personne tierce de mettre fin aux comportements restreints et répétitifs ou la redirection des intérêts spécifiques.
Il n'y a pas de niveau 0, ou alors c'est: pas de diagnostic (ce qui ne veut pas dire que le diagnostic ne peut pas constituer en plus d'autres choses un outil thérapeutique).

C'est un débat bien lourd qui revient régulièrement, si tu fais une recherche tu verras rapidement ces idées d'"autisme-non-handicapant-besoin-de-rien-merci". Sinon tu n'as qu'à patienter un peu, c'est cyclique ça ne devrait pas tarder à repointer le bout du nez... :|
*Diag TSA*


“Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light;
I have loved the stars too fondly to be fearful of the night.”

Sarah Williams

Avatar du membre
Plieur Fou
Passionné
Messages : 362
Enregistré le : lundi 4 juin 2018 à 10:17
Localisation : Planète Zorg/Repli interstellaire en Normandie
Contact :

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#92 Message par Plieur Fou » lundi 17 septembre 2018 à 18:20

:twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted:

MOI CE QUI N'EST PAS MON REFRAIN PRÉFÉRÉ C'EST QU'ON ME FASSE DIRE CE QUE JE N AI PAS DIT :!: QU'ON PRENNE CE QUI ARRANGE ET QU'ON TOURNE LES ECRITS DE L'AUTRE A SON AVANTAGE

QUAND JE REPREND TON ÉCRIT CELA ME SEMBLE CLAIR
"..., je te réponds avec ce que je suis, ce que je perçois et le vécu qui est le mien. Tu en penses ce que tu veux, mais sache juste que cette vision là existe."
Signifiant au départ que tout pareil mais avec une autre histoire que la tienne mais pouvant autant signifier :
Toi non plus tu ne connais pas mon existence et face à quoi je me suis battu , je n'ai pas jugé quand tu m'a écrit ta part , mais toi tu juges gentiment que je n'ai pas eu de handicap dans la vie , et ça sur seule base que je ne souhaite pas de suivi !!!!
Oui j'ai eu une vie pro et des vies de couples etc ... mais ça a pas été de tout repos , je me suis battu pour, et si chaque vie de couple à merdé y a une raison , si la vie pro a merdé y a une raison !
Mais bordel , mon histoire est faite d'intellectualisation de tout et je pensais les autres aspies à mon image sur ce point, quelle connerie de ma part !

Et surtout je trouve cela irrespectueux de juger l'autre :
tu souhaites pas de suivi donc t'es pas handicapé, bé non voyons , ma vie est un long fleuve tranquille et si aujourd hui j'ai pas de taf et suis artiste pro avec mes pliages de papiers c'est juste par plaisir de gagner que dalle en fin de mois, j'adore ça autant que les interactions sociales.

J'en ai marre de ceux qui ne voient que par un seul prisme , le leur et qui sont incapable d'adaptation à l'autre dans une discussion , ou de remise en question .
misty a écrit :
lundi 17 septembre 2018 à 17:34
Oui, enfin ça, ça ressemble un peu beaucoup à "alors ok l'autisme je prends, par contre le handicap non merci ça ira. A la place je veux bien la tarte Tatin."

Je t'avoue que ce n'est pas mon refrain préféré,
Et bien change d'onde radio et bon apétit à avec ta tarte
Trouble du Spectre de l'Autisme sans déficit intellectuel ni altération du langage.
Prototypique ( surfonctionnement perceptif/raisonnement non-verbal/habiletés visio-spatiales/dev.langage non précoce avec hyperlexie)
THQI

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4450
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#93 Message par misty » lundi 17 septembre 2018 à 20:47

Les faits sont les faits, les textes les textes, et si dans le DSM il n'y a pas de Niveau " l'aide peut simplement être le diagnostic lui -même" (tes propos), c'est parce que ce n'est alors pas censé aboutir au diag TSA. Ce n'est pas moi qui écris le DSM.

Il est question d'aides spécifiques qui ne concernent pas que le suivi, si tu n'as pas besoin ou si tu ne souhaites avoir accès à aucune de ces aides ça te regarde. Dans les textes le diagnostic s'envisage dans cette optique. Le forum est une source d'information, donc autant ne pas y raconter n'importe quoi (et à la limite tu dis "j'ai voulu un diagnostic mais je ne veux pas d'aide derrière" et pas "l'aide peut simplement être le diagnostic lui-même"). Ne pas réussir à trouver d'aides spécifiques post-diagnostic est une chose (trop fréquente), refuser d'en chercher alors qu'on a souhaité passer un diagnostic en est une autre.

Je ne juge pas, je ne fais que cadrer l'information (enfin essayer). Il n'est pas question ici de vécu mais de contexte diagnostique (encadré par des textes), ça n'a rien à voir.
Sur ce je te laisse t'énerver tout seul.
*Diag TSA*


“Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light;
I have loved the stars too fondly to be fearful of the night.”

Sarah Williams

nouvo
Forcené
Messages : 1370
Enregistré le : dimanche 19 avril 2015 à 19:17

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#94 Message par nouvo » lundi 17 septembre 2018 à 20:49

misty a écrit :Oui, enfin ça, ça ressemble un peu beaucoup à "alors ok l'autisme je prends, par contre le handicap non merci ça ira. A la place je veux bien la tarte Tatin."

Je t'avoue que ce n'est pas mon refrain préféré, notamment parce que le DSM est clair:
spectredelautisme a écrit :Les trois niveaux de soutien

Voici les trois niveaux, comme décrits dans le DSM-5
[...]

Niveau 1 : « Nécessite un soutien »
Communication sociale :
Sans soutien, les déficits au niveau de la communication sociale provoquent des déficiences notables. Difficulté à initier des interactions sociales, manifestation concrète de réponses atypiques ou vaines aux ouvertures sociales d'autrui. Manque d'intérêt apparent pour les interactions sociales.
Comportements répétitifs et restreints :
Les rituels et comportements restreints et répétitifs nuisent considérablement au fonctionnement de la personne dans un ou plusieurs contextes. Résistance lors des tentatives d'une personne tierce de mettre fin aux comportements restreints et répétitifs ou la redirection des intérêts spécifiques.
Pour rappel, il s'agit d'un de mes propos précédemment :
nouvo a écrit :bah, principe de précaution, rien à voir à mon sens
la personne en question fait ce qu'elle veut et si elle a pour part appris (pas le choix vu son niveau d'interaction sociale et gestion) et a pu parvenir à se débrouiller sans demander grand chose aux autres
il n'est pas histoire d'aller à la pêche pour le corps médical
mais à la personne de faire ce qui peut lui convenir, l'aider en qqsorte
et cela ne passe pas nécessairement par aller faire des séances chez son/sa psy.
Aussi, ce contenu s'intègre tout à fait dans la partie niveau 1.

Par contre des personnes qui écument et ont écumé les psys, comme le laisse voir de tes développements dans ce topic, « impressionnent » sensiblement d'un point de vue autistique et selon ce niveau 1 du DSM 5.
Et ils n'y ont rien à y voir si de ces démarches sont faites par soi-même (en tout cas, le déficit en intéraction sociale, difficulté à initier des interactions sociales) n'y apparaît pas manifeste et est pour le coup d'avantage à se retrouver sur ce volet sur le niveau 0 que tu évoques.

---
misty a écrit :C'est un débat bien lourd qui revient régulièrement, si tu fais une recherche tu verras rapidement ces idées d'"autisme-non-handicapant-besoin-de-rien-merci". Sinon tu n'as qu'à patienter un peu, c'est cyclique ça ne devrait pas tarder à repointer le bout du nez... 
En faisant des recherches, l'on tombe aussi sur ça :
C- Les symptômes doivent être présents dans la période de développement précoce (mais peuvent ne devenir pleinement manifestes qu'après que les exigences sociales dépassent les capacités limitées, ou peuvent être masqués par des stratégies apprises plus tard dans la vie).

D- Les symptômes causent une altération cliniquement significative du fonctionnement actuel dans les domaines sociaux, scolaires ou professionnels, ou d'autres domaines importants.
http://www.psychomedia.qc.ca/autisme/20 ... ques-dsm-5
Voilà où est situé l'emploi de « handicap » :
altération cliniquement significative dans un domaine important et/ou plusieurs.

Et si « ce genre de débats bien lourds » revient fréquemment (et si à chaque fois tu t'y retrouves ou t'es retrouvée dedans) – n'es-tu peut-être complètement étrangère à cet état ;
et vus les propos que tu es venue tenir d'emblée, complètement ignares vis à vis du sujet et des personnes – c'est peu surprenant qu'il en devienne ainsi.
diagnostiqué asperger en 2015, à 38 ans

Avatar du membre
Plieur Fou
Passionné
Messages : 362
Enregistré le : lundi 4 juin 2018 à 10:17
Localisation : Planète Zorg/Repli interstellaire en Normandie
Contact :

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#95 Message par Plieur Fou » lundi 17 septembre 2018 à 22:16

Je plussoie :
nouvo a écrit :
lundi 17 septembre 2018 à 20:49
....ignares vis à vis du sujet et des personnes – c'est peu surprenant ...

Tien moi aussi je partage du HAS :
qui dit :
« Le diagnostic peut permettre :
•aux personnes :
-une meilleure compréhension et une meilleure
adaptation à l’environnement : le diagnostic et la
connaissance de soi qui en découle permettent de
comprendre certains échecs du passé, et de mieux savoir
s’adapter aux situations présentes, voire reconnaître les
situations à éviter. Cela peut contribuer à améliorer la
confiance en soi. Ils permettent également de légitimer
certains comportements ou certains besoins particuliers,
passés ou présents ;

-une meilleure adaptation de l’entourage : l’entourage
comprend mieux la personne et peut s’y adapter.
L’entourage ne limite plus la personne à ses déficits, et
reconnaît à la personne le droit de fonctionner d’une
certaine façon ;
-une meilleure communication ;
-un meilleur accès aux soins (examen somatique,
diagnostics génétiques avec possibilité future de
traitement ciblés), recherche des complications,
évaluation de la vulnérabilité du sujet, conseil génétique ;
-une meilleure adéquation de la prise en charge aux
besoins de la personne (par exemple des troubles du
sommeil), une adaptation des traitements. La pose d’un
diagnostic différentiel peut aussi orienter la prise en
charge ;
-un meilleur accompagnement éducatif et social ;
-et au final, une amélioration de la qualité de vie. (…) » !Autisme et autres troubles envahissants du développement:
diagnostic et évaluation chez l’adulte, HAS, 2011

Alors lâche ton DSM et lis plus de HAS


Sinon, si c'est pas écrit quelque part alors on en sait rien :?: T'es donc totalement incapable de réfléchir par toi même !!!!

Tout ce que tu vis et appliques dans ta vie Misty , tu l'as lu dans un livre ?

Tu remarqueras que le HAS utilise le verbe POUVOIR et non devoir, je te laisse consulter ton dico .
Trouble du Spectre de l'Autisme sans déficit intellectuel ni altération du langage.
Prototypique ( surfonctionnement perceptif/raisonnement non-verbal/habiletés visio-spatiales/dev.langage non précoce avec hyperlexie)
THQI

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 24221
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#96 Message par Tugdual » lundi 17 septembre 2018 à 22:49

Plieur Fou a écrit :
lundi 17 septembre 2018 à 22:16
Sinon, si c'est pas écrit quelque part alors on en sait rien :?: T'es donc totalement incapable de réfléchir par toi même !!!!
Évitons les attaques personnelles svp ...


Plieur Fou a écrit :
lundi 17 septembre 2018 à 22:16
Alors lâche ton DSM et lis plus de HAS
Petite mise au point sur ces deux entités.

Le DSM a beau être d'origine US, il représente que ça plaise ou non ce
qu'il y a de plus près des connaissances scientifiques, puisqu'il a été créé
justement pour que soignants et chercheurs parlent le même langage.

La HAS est une autorité publique indépendante à caractère scientifique,
note bien le simple "à caractère scientifique", tristement décevant.

Si la HAS a plus d'influence sur la politique de santé effective, le DSM
représente bien plus les connaissances solides dont on peut disposer ...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#97 Message par Benoit » lundi 17 septembre 2018 à 22:55

Les assertions de la HAS sont sourcées suivant différents critères allant du "prouvé scientifiquement" (avec reference) à l'incantatoire en passant par le témoignage individuel.

Mais évidemment, le fait qu'il s'agisse de promotion de la santé publique fait qu'ils ne vont jamais écrire qu'un diag SA est à double tranchant en pratique, ou quoi que ce soit de négatif (mais que tout le monde sait).
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Plieur Fou
Passionné
Messages : 362
Enregistré le : lundi 4 juin 2018 à 10:17
Localisation : Planète Zorg/Repli interstellaire en Normandie
Contact :

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#98 Message par Plieur Fou » lundi 17 septembre 2018 à 23:07

Soyons clair :
je ne met aucunement en cause la valeur du DSM !!!!

ABSOLUMENT PAS et bien au contraire .

Ce que je met en cause c'est le fait de dire/écrire qu'une chose n’étant pas écrite dedans n'aurait donc aucune valeur , c'est d'une stupidité incommensurable.
Je met en cause les conclusions absurdes faites par la lectrice du DSM , ouvrage de référence.

C'est comme avoir lu un manuel X pour faire des enfants où il ne parle que du "missionnaire" et donc dire qu'il n'existe pas d'autres positions. C'est absurde.

Et je me suis emporté à cause de cela , je n'aime pas spécialement,et je m'en excuse comme je m'excuse pour l'attaque personnelle involontaire :
je voulais terminer ma phrase par des points d'interrogation au lieu de ceux d'exclamation.
Trouble du Spectre de l'Autisme sans déficit intellectuel ni altération du langage.
Prototypique ( surfonctionnement perceptif/raisonnement non-verbal/habiletés visio-spatiales/dev.langage non précoce avec hyperlexie)
THQI

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4450
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#99 Message par misty » mardi 18 septembre 2018 à 12:08

PlieurFou a écrit :Et je me suis emporté à cause de cela , je n'aime pas spécialement,et je m'en excuse
C'est gentil de t'excuser, mais le simple fait que tu partes dans ces attaques perso montre que quelque chose n'est pas clair.
=> Ce que tu penses de moi, je m'en tape au moins autant que de tes cocottes en papier et autres histoires. :innocent:
Ca fait longtemps que j'ai choisi entre préserver mon petit ego des éraflures et retrousser mes manches pour essayer à mon petit niveau de faire avancer les choses (ça semble relever plus du mécanisme biologique que du choix d'ailleurs...).
Alors ok, prendre la peine d'expliquer des trucs pour au final se faire insulter c'est moyen, mais franchement si ça peut un peu limiter les dégâts dans le marasme actuel j'y vais sans hésiter. Parce que je pense à cette configuration délétère et surtout aux enfants concernés qui en grande majorité sont très très mal barrés.
Tu peux bien me traiter de tout ce que tu veux et me vomir ta bile ce n'est pas à moi que je pense mais à eux, et je me contrefous de passer pour une ignare, une méchante ou tout autre qualificatif insultant. Je ne viens pas ici pour me faire mousser, j'ai autre chose à foutre.

Il n'est pas ici question de toi mais de ce discours que tu tiens, et qui est la porte ouverte au grand n'importe quoi (porte qui est déjà bien ouverte, on va pas se mentir...). Tu sembles ne pas le comprendre, et tout ce que je fais c'est l'expliquer. :innocent:

Petit "apport tangible" que j'ai beaucoup hésité à poster, mais du coup je le fais:
Lettre aux Aspinets par Kristian Schott, Président de l’Association SpecTr.A, Consultant autiste de haut niveau.

Un chien a 4 pattes, mais ce qui a 4 pattes n’est pas forcément un chien.

Nombre d’angoissés de la vie s’interrogent sur la raison de ce qu’ils ressentent. Certains d’entre eux rencontrent fortuitement ou après de nombreuses recherches le Syndrome d’Asperger.

Mais pour nombre d’entre ceux-là, c’est l’effet horoscope, chacun avec une bonne capacité suggestive peut s’y retrouver, s’y reconnaître.

Ce sont ceux là, qui viennent nous dire qu’ils souffrent d’autisme.

L’Autisme n’est pas une souffrance. Ce n’est pas un état d’angoisse, ne génère pas d’angoisse.

Ces gens font l’erreur de Bettelheim qui « imposa une conception psychanalytique issue de son expérience des camps de Dachau et de Buchenwald. Il compara le repli autistique de l’enfant à celui de certains déportés, plongés dans l’environnement hostile du camp de concentration : « Dans les camps de concentration allemands, je fus le témoin incrédule de la non-réaction de certains prisonniers aux expériences les plus cruelles. Je ne savais pas alors, et ne l’aurais pas cru, que j’observerais, chez des enfants, dans l’environnement thérapeutique le plus favorable, un semblable comportement engendré par ce que ces enfants avaient vécu dans le passé. » »

Et nombres de médecins sont influencés par cette mouvance et si ces personnes angoissées consultent ces médecins d’obédience psychanalytique, elles recevront ce diagnostique tant désiré, convoité, d’être angoissés au point de manifester du mutisme, des replis dits « autistiques » etc…

En réalité, si l’on s’en réfère aux manuels diagnostics DSM5, CIM10, l’autisme ce n’est pas du repli, ni de l’angoisse. Il est décrit selon deux axes :

– troubles qualitatifs, de la communication et de l’interaction interpersonnelle

– intérêts restreints, répétitifs et stéréotypies.

L’autisme infantile apparaît dès la naissance, le syndrome d’asperger se manifeste aux alentours de 3 ans.

D’ailleurs ces personnes qui ont fait toutes leurs recherches, écumé les forums « Aspinet » (aspi du net) sont en demande de beaucoup d’attention, en demande de beaucoup d’empathie de la part des autres, se plaignent et se victimisent sans cesse, n’ont aucun centre d’intérêt spécifique dans lequel, même avec un QI moyen ou inférieur à la moyenne, n’importe quel autiste finit par exceller à force de ne faire que ça.

Ces personnes se targuent d’un haut potentiel, ou aimeraient en avoir la reconnaissance.

Ces personnes se cherchent un groupe social, un collectif, et quoi de mieux que fb pour se retrouver entre soi ? Comme un club de motards virtuel…

Ces personnes qui ne passent pas par les C.R.A. qui se satisfont de prédiag. genre Aspiquizz, du psychologue du coin, d’un seul psychiatre, ne se rendent pas compte du tort qu’elles nous font en se déversant ainsi de leurs angoisses et petits malheurs, car elles contribuent à maintenir l’Autisme dans la catégorisation trouble de la personnalité, personnalité angoissée, dépressive.

Alors que des autistes ont une vie, des passions, peuvent diriger des gens, être créatifs, déplacer des montagnes, sans avoir un QI exceptionnel.

Je vous demande de réfléchir, de ne pas penser qu’à vous-mêmes, pour une fois, de vous sortir de votre égocentrisme du quotidien et de vous interroger en vous demandant comment au mieux ne pas nous gêner dans notre cause, ce que nous défendons, et bien sûr vous êtes bienvenu(e)s à nous aider dans notre combat pour une société plus inclusive et la désinstitutionnalisation des personnes en situation de handicap.

Alors au lieu de rester derrière vos écrans, venez nous rencontrer dans la vie réelle, dans les institutions notamment, vous y verrez des autistes, très loin de ce que vous aimeriez être vous-mêmes.

Et pour vous dire, en proportion dans le petit monde du T.S.A., le nombre réel d’Asperger est anecdotique, à tel point que ce diagnostic, cette catégorisation « Syndrome d’Asperger » a déjà disparu du DCM5, et bientôt disparaitra du manuel diagnostic international, vous n’aurez alors donc plus de reconnaissance ? D’identité ?

Donc personnellement je ne lis pas les « c’est comme moi », les « moi aussi » ou encore « c’est tout moi ». On est tous unique. Je ne me retrouve pas en vous. Vous ne vous retrouverez pas en moi.


source: https://penseeautistique.wordpress.com/ ... -aspinets/
Quand je vois que dans cette discussion on a eu droit aux Indigos, je ne vois pas comment nier qu'on est en plein dedans. Ce qui est dramatique, c'est que les enjeux sont réels, et capitaux. Ce serait bien de s'en rendre compte au lieu de partir dans des histoires d'ego.
*Diag TSA*


“Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light;
I have loved the stars too fondly to be fearful of the night.”

Sarah Williams

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10768
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#100 Message par Lilette » mardi 18 septembre 2018 à 12:15

Spoiler : Misty : 
On est tous unique. Je ne me retrouve pas en vous. Vous ne vous retrouverez pas en moi.
ça fait du bien de lire ça (& tout le texte en fait), merci misty pour le partage !
Je suis on ne peut plus d'accord avec ce Monsieur.
TSA.

Avatar du membre
Plieur Fou
Passionné
Messages : 362
Enregistré le : lundi 4 juin 2018 à 10:17
Localisation : Planète Zorg/Repli interstellaire en Normandie
Contact :

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#101 Message par Plieur Fou » mardi 18 septembre 2018 à 13:27

misty a écrit :
mardi 18 septembre 2018 à 12:08
mais le simple fait que tu partes dans ces attaques perso montre que quelque chose n'est pas clair.
je ne suis pas parti dans une attaque perso vis à vis de ta personne, mais de ton écrit qui reprend un ouvrage médical visant à expliquer l' "après diag" qui ne prend pas donc pas l' aspect "diag" en considération, tu éludes un pan entier de certaines personnes du spectre, parce que tu ne te sents pas concerné, c'est oublier la notion de spectre !
De plus tout cela ne répondait pas au sujet mais visais un but précis il me semble que tu appuis ici avec ton :
"quelque chose n'est pas clair"
Tu met une chose en doute mais tu n'as pas l' honnêteté d'aller au bout !

Écris le clairement !
misty a écrit :
mardi 18 septembre 2018 à 12:08
=> Ce que tu penses de moi, je m'en tape au moins autant que de tes cocottes en papier et autres histoires.
Je te renvois la chose ! C'est d'ailleurs toi qui a commencé à me raconter la tienne ici même voir page 3 com' 34.



Y avait pourtant du bon dans tes mots :
misty a écrit :
vendredi 14 septembre 2018 à 19:48
Ce que je trouve intéressant dans les échanges, c'est d'avoir différents points de vue. Tu ne peux pas comprendre le mien si tu n'as pas de clés, effectivement, mais il est important de garder à l'esprit qu'il n'y a pas UNE façon d'arriver à l'hypothèse de l'autisme: même si certains ont eu peu ou prou le même parcours/prise de conscience, il n'y a rien d'universel non plus.
Ou l'art et la manière de dire tout et son contraire :?:



misty a écrit :
mardi 18 septembre 2018 à 12:08
Il n'est pas ici question de toi mais de ce discours que tu tiens,
Effectivement il n'a jamais été question de moi mais d'aider l'autre c'est là toute nos différences , tu as tout ramené à moi alors que je le dis depuis un bout de temps ici sur ce forum et cela est même la phrase de conclusion de ce sujet que t'as du lire en travers parce que t'en avais juste après moi :
AIDER L'AUTRE , où est il question de ma personne la dedans ?
Trouble du Spectre de l'Autisme sans déficit intellectuel ni altération du langage.
Prototypique ( surfonctionnement perceptif/raisonnement non-verbal/habiletés visio-spatiales/dev.langage non précoce avec hyperlexie)
THQI

Avatar du membre
Plieur Fou
Passionné
Messages : 362
Enregistré le : lundi 4 juin 2018 à 10:17
Localisation : Planète Zorg/Repli interstellaire en Normandie
Contact :

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#102 Message par Plieur Fou » mardi 18 septembre 2018 à 13:33

misty a écrit :
mardi 18 septembre 2018 à 12:08
Ce serait bien de s'en rendre compte au lieu de partir dans des histoires d'ego.
mais de quel ego tu parles quand je me livre plus haut sur ma vie de handicapé ?
Tu fais référence à mon intérêt dans le pliage ?
il est ou l' ego là ?

Tout cela n'est que conclusions hâtives et inintelligentes.
C'est du grand n' importe quoi.
Trouble du Spectre de l'Autisme sans déficit intellectuel ni altération du langage.
Prototypique ( surfonctionnement perceptif/raisonnement non-verbal/habiletés visio-spatiales/dev.langage non précoce avec hyperlexie)
THQI

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4450
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#103 Message par misty » mardi 18 septembre 2018 à 13:56

PlieurFou a écrit :Je te renvois la chose ! C'est d'ailleurs toi qui a commencé à me raconter la tienne ici même voir page 3 com' 34.
Je répondais à une demande très explicite que tu m'adressais (indirectement certes, mais c'est moi qui avais parlé de l'"évidence" donc pas de doute possible).
PlieurFou a écrit :Ceux qui expliquent qu'on est tous différents (évidence) : alors pourquoi avoir étaient chercher un diag posant de fait une étiquette précise, pourquoi être et venir ici (lieu voué à une différence précise) etc ...
Pour la peine j'édite, j'hésitais à le faire ça tombe bien.

Concernant le reste ça tourne en rond, au procès et à l'insulte + j'ai assez perdu mon temps.
Modifié en dernier par misty le mardi 18 septembre 2018 à 14:03, modifié 1 fois.
*Diag TSA*


“Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light;
I have loved the stars too fondly to be fearful of the night.”

Sarah Williams

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 3045
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#104 Message par lepton » mardi 18 septembre 2018 à 13:58

Spoiler : Misty : 
misty a écrit :
mardi 18 septembre 2018 à 12:08
source: https://penseeautistique.wordpress.com/ ... -aspinets/
Oh là là, je vais dévorer son blog ! :D
Diagnostiqué TSA/Asperger.

nouvo
Forcené
Messages : 1370
Enregistré le : dimanche 19 avril 2015 à 19:17

Re: Si c'est pas TSA, c'est quoi alors ?

#105 Message par nouvo » mardi 18 septembre 2018 à 14:16

Tugdual a écrit :
lundi 17 septembre 2018 à 22:49
Plieur Fou a écrit :
lundi 17 septembre 2018 à 22:16
Sinon, si c'est pas écrit quelque part alors on en sait rien :?: T'es donc totalement incapable de réfléchir par toi même !!!!
Évitons les attaques personnelles svp ...
--------

espérant que la modération dans son ensemble a vu et perçu qu'il fut au préalable d'une teneur de propos proscrits dans la charte visant :

" Ce n'est en aucun cas notre rôle, que ce soit en modération ou en tant que membre, de remettre en question un diagnostic. "

et faisant référence à ce contenu :
misty a écrit :Il n'y a pas de niveau 0, ou alors c'est: pas de diagnostic (ce qui ne veut pas dire que le diagnostic ne peut pas constituer en plus d'autres choses un outil thérapeutique).
et qui elle ne reçu aucune remarque,
qui plus est la formulation apparaissait insidieuse et peu nette;
ce qui ne doit cependant pas endormir les vigilances.
diagnostiqué asperger en 2015, à 38 ans

Répondre