Inertie autistique

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
user5754
Adepte
Messages : 202
Enregistré le : vendredi 7 décembre 2018 à 22:39
Localisation : IDF

Re: Inertie autistique

#16 Message par user5754 » lundi 29 avril 2019 à 0:14

CelineTheTrucker a écrit :
lundi 29 avril 2019 à 0:01
freeshost a écrit :
dimanche 28 avril 2019 à 21:37
Ouais, le "démarreur" a de la misère à faire sa job. Une fois que la machine roule, le moteur s'emballe, c'est la fatigue, la panne sèche. :lol:
Exactement! Si j'arrive à démarrer barrez vous de mon chemin ou ça va mal finir :lol:
Je peux travailler plus de 12h d'affilées sans m'en rendre compte... souvent c'est parce que je veux finir mais il me reste genre 3 semaines de travail :roll:
Quand ce sont des travaux dans ma maison, je dois arrêter car il est 1h du matin et que ça fait trop de bruit pour les voisins... Evidemment le lendemain je suis trop fatiguée pour continuer...

Je ne travaille plus avec personne, je suis bien trop déconcentrée de simplement sentir la personne dans mon dos. En plus, personne ne suit mon raisonnement, je dois expliquer, et "pouf", terminé, mes idées sont mélangées, je m'énerve (sur la personne évidemment... :roll: ) et la journée est plombée...

Maintenant c'est fini, je bosse seule, musique aux oreilles et je ne veux personne à 20 mètres à la ronde! 8)
Woyim a écrit :
dimanche 28 avril 2019 à 22:00
Par contre en cas d'urgence, je suis toujours étonnée de ma capacité à réagir comme il faut, de façon méthodique et froide. dans ce cas, je ne pense pas aux émotions (comme souvent dans la vie en général), mon pragmatisme est multiplié par 10 et du coup pas de soucis. Il arrive qu'ensuite je sois vidée psychiquement mais je suis tellement habitué à garder un visage de façade que seule moi le perçoit.
Quand il s'agit d'urgence grave je réagis aussi très froidement, comme un robot.
Je bloque toutes les pensées qui pourraient affecter ce raisonnement, enfin j'essaye... Je contrôle comme c'est pas possible alors que pour des broutilles je m'effondrerais. Il s'agit de situation où je suis la seule à pouvoir réagir. Je réfléchis alors apparemment de manière "trop" logique, pas normale, sans aucune émotion. (alors que je suis connue pour faire des drames de tout en gros :roll: )
Par contre une fois la situation terminée je vais m'effondrer et en général avoir une crise assez violente...
Je ne trouve pas de juste milieu, soit je me fais envahir par la situation et je suis incapable de la gérer, dans ce cas je suis figée, je ne bouge littéralement plus et j'ai du mal à parler... soit je bloque absolument tout pour un temps restreint en sachant que je les laisserais sortir après.
Mais ce sera uniquement si je suis seule et si c'est "dramatique". J'ai toujours trouvé cela très étrange...
Pour moi je ne bloque rien, c'est comme si mon cerveau emmurai mon moi habituel. De plus je suis diagnostiauée depuis peu et me suis habituée à etre un caméléon. Je me dissocie sans cesse, à tel point que je ne sais pas qui je suis...

Il m'arrive comme tu dis de rester paralyser, sidérée sans pouvoir bouger ou sortir un mot. C'est plus rare et ça arrive plus quand je ne connais pas les gens...
THPI, Asperger, dépression sévère et résistante depuis 3 ans

la folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre a un résultat different
A. Einstein

Avatar du membre
TheTrucker
Fidèle
Messages : 104
Enregistré le : mercredi 14 novembre 2018 à 15:24

Re: Inertie autistique

#17 Message par TheTrucker » lundi 29 avril 2019 à 0:48

Woyim a écrit :
lundi 29 avril 2019 à 0:14
Pour moi je ne bloque rien, c'est comme si mon cerveau emmurai mon moi habituel. De plus je suis diagnostiauée depuis peu et me suis habituée à etre un caméléon. Je me dissocie sans cesse, à tel point que je ne sais pas qui je suis...

Il m'arrive comme tu dis de rester paralyser, sidérée sans pouvoir bouger ou sortir un mot. C'est plus rare et ça arrive plus quand je ne connais pas les gens...
Disons que souvent je commence à réciter la liste des étapes à suivre dans ma tête, en boucle, de manière un peu obssessionelle... Ça me permet de ne pas me perdre. D'où le fait que j'utilise l'expression comme un robot. C'est bizarre mais si je ne fais pas ça je suis figée...
Mais je suis très hyper-sensible aussi il parraît et ça jouerait beaucoup dans l'envahissement des émotions. (Si j'ai bien compris :crazy: )

Par contre je me suis également perdue dans de multiples personnalités, j'ai fait un très gros burn-out il y a 6 ans car je ne savais plus qui j'étais non plus... plus du tout... Je disais à mon psy que j'étais comme "vide".
Cette histoire de masque m'a perturbée au début de mes lectures sur l'autisme car je m'étais plainte de cela déjà il y a 20 ans à des thérapeutes qui ne voyaient pas de quoi je parlais. Parfois, j'avais un genre de déréalisation je crois (je ne suis pas certaine du terme) et soit je me voyais parler "de l'extérieur" sur le côté, soit j'avais l'impression d'avoir un masque et d'être derrière sans contrôler mes paroles, comme si ce n'était pas moi qui parlait et que je me regardais de l'intérieur.
C'était hyper bizarre je détestais ça... Ça m'arrive encore mais maintenant que je sais que ça existe chez d'autres personnes j'ai moins peur.
Je pense que je ressentais cela car je me rendais compte que quand je parlais je faisais comme des "copiés/collés" d'autres discutions sur le sujet... :?
Car je ne savais pas quoi dire et je répondais "des trucs" qui, selon moi, plairaît à mon interlocuteur dans la conversation, juste pour l'alimenter sinon quand il y a des blancs c'est pénible...
Je n'en suis pas fière mais ça n'a jamais été pour les manipuler ou quoi, juste car je n'avais pas d'avis sur ces sujets et je répétais des trucs "bateaux" que j'avais retenu ailleurs. J'aimais bien les gens, c'est juste que je n'avais rien à dire qui les intéresseraient mais j'avais envie d'être près d'eux quand même.
Détectée HP en décembre 2017 suite au passage du test WAIS IV.
Pré-diagnostic par le psychologue du CRA de ma région en avril 2018 pour un trouble du spectre autistique.
Sur liste d'attente pour le diagnostic officiel courant 2020.
J'ai 41 ans.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3424
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Inertie autistique

#18 Message par hazufel » mercredi 1 mai 2019 à 10:34

Modération (« Hazufel ») : Le principal sujet de discussion de ce fil ayant attrait aux fonctions exécutives, voici les sujets qui s’y rapportent :
Fonctions exécutives en général
Fonctions exécutives - réflexions personnelles

Dans l’espace TSA, il est préconisé d’éviter, autant que possible, de dévier du sujet original (la partie De Tout et de rien le permet allègrement en revanche).
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3506
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Inertie autistique

#19 Message par Lilas » mercredi 1 mai 2019 à 11:07

Modération (Lilas) : Des messages ont été déplacés ici : HS Inertie autistique
Lilas - TSA (AHN)

"Je suis sur la terre comme dans une planète étrangère où je serais tombé de celle que j’habitais" - Jean-Jacques Rousseau

Répondre