Comment assumer l'échec ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Cottus Gobio
Occasionnel
Messages : 27
Enregistré le : vendredi 7 avril 2017 à 10:12
Localisation : Belgique

Comment assumer l'échec ?

#1 Message par Cottus Gobio » jeudi 6 décembre 2018 à 11:28

Bonjour,

On m'a appris qu'une caractéristique assez désagréable des Aspies est la difficulté à accepter l'échec, pas à le reconnaître (je n'ai à priori pas de soucis avec ça), juste la difficulté l'accepter, de tolérer ma personne à avoir échoué.

Ces derniers temps, j'ai traîné sur internet pas mal de temps et j'ai été donc pris au sein de diverses polémiques, débats enflammés, vidéos traitant de sujets de société, etc.

A force de cela, j'ai réagi en commentaire inévitablement (sans doute parce que je suis une grande gueule... :roll: ) mais j'ai fais pas mal d'erreurs de jugement, trouvé des informations déformées, je me suis fait manipuler par certains, moquer par d'autres pour m'être fait manipuler et, au final, le fait que ça soit sur internet (donc que ça y reste écrit) accentue le regret que j'ai sur l'échec que j'ai eu.

Même ici, j'avais déjà posté un sujet inutile (mais bon, mon avis, ma vie est inutile... :( ) qui avait déclenché une réaction d'indignation et malgré le fait que c'était une maladresse et que 90% des autres avis étaient constructifs sur un sujet qui ne m'a finalement servi à rien, bah, j'ai regretté de l'avoir fait.


Je n'arrive pas à cerner pourquoi un dérapage ou une faute me hante pendant plusieurs jours, pourquoi est-ce que je ne supporte pas à ce point d'échouer ? Parce que je veux être parfait ? Oui mais vouloir être parfait, c'est avoir l'orgueil de devenir plus qu'autrui et on ne peut pas être parfait si on est orgueilleux. Sinon, c'est parce que je veux me "dépasser", devenir meilleur pour moi-même... Oui mais pourquoi je m'embête à le faire ? Par narcissisme intellectuel de me voir quand même évoluer vers une utopie ? Bref, je n'arrive pas à être clair dans ma tête :crazy: .


Bref, j'ai décidé d'éviter de commenter sur internet désormais (solution binaire mais radicale). Mon avis ne vaut pas plus que celui d'un autre et, finalement, pour 10 commentaires constructifs qui aident à un débat, je bloque sur 1 où j'ai mal (di)géré la suite, c'est un loisir nauséabond que je m'imposais.


Mais même après avoir cessé de commenter, il y a des regrets que je continue d'avoir, des remarques qui me reviennent en tête et que même mes interlocuteurs doivent avoir oublié (chose régulière : je m'excuse pour des choses que des gens ont déjà oublié).


Ca me rend fou ! Quelle démarche adopter pour faire la paix avec soi-même ? Comment ignorer des lignes qu'on a écrites et qu'on regrette sur le net ? Comment vivre avec des défauts que l'on répugne tel que l'orgueil et un intellect limité qu'on se découvre chaque jour (influençable, naïf, esprit critique médiocre,...) ?
Un aspie diagnostiqué depuis fort longtemps (je dirais bien depuis mes 6 ans).

-Amicalement, Un Très Idéaliste Sot Très Etrange

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 1927
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Comment assumer l'échec ?

#2 Message par olivierfh » jeudi 6 décembre 2018 à 12:24

Cottus Gobio a écrit :
jeudi 6 décembre 2018 à 11:28
Oui mais vouloir être parfait, c'est avoir l'orgueil de devenir plus qu'autrui
Non il me semble que ce n'est pas par esprit de compétition mais simplement que c'est bien de vouloir la perfection, même si on sait que c'est impossible que tout soit parfait.
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 enfants avec légers traits Asperger, le cadet surtout, aucun diagnostic lancé.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 24988
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Comment assumer l'échec ?

#3 Message par freeshost » jeudi 6 décembre 2018 à 18:55

Le passé ne meurt jamais, mais pourquoi se lamenter alors quand on ne peut plus le changer ? Tournons-nous vers l'avenir. :mrgreen:

On peut apprendre des échecs comme des réussites.

Sur le moment, un échec n'est pas forcément agréable.

Par la suite, en général, on peut prendre du recul par rapport à cet événement, voire en rire. :lol:

Pour disséquer, on peut chercher à distinguer les facteurs internes (ceux qui dépendent de moi) et les facteurs externes (ceux qui ne dépendent pas de moi).

Personne n'est parfait.

Pourquoi t'embêtes-tu à le faire ? Je ne sais pas. Tu peux trouver des activités qui te plaisent. :P (mathématique, psychologie, langues, informatique, cuisine, musique, sociologie, physique, politique, chimie, philosophie, biologie, danse, échecs (sic :lol: ), réussites (patiences, patience...), etc.)
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Herlock Martin
Forcené
Messages : 690
Enregistré le : lundi 11 août 2014 à 23:05

Re: Comment assumer l'échec ?

#4 Message par Herlock Martin » vendredi 7 décembre 2018 à 10:49

Je ne sais plus où j'ai lu récemment cette phrase assez simple et pleine de bon sens :

"Dans la vie, quand on fait des choses, on gagne ou on apprend"

Simple, basique... :wink:
Prédiag TSA en 14...
Scores élevés sur WAIS en 14 et 16
Prédiag TSA bis en 16
TSA diagnostiqué en 17
3 ADOS, 1 ADI, 1 SQC, 1 M-CHAT, 2 WAIS, pour un autiste sans déficience intellectuelle, un intellect, défi à la science...

mikkel
Forcené
Messages : 510
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Comment assumer l'échec ?

#5 Message par mikkel » vendredi 7 décembre 2018 à 12:54

Je trouve le sujet très intéressant. :D On devrait s'atteler beaucoup plus à le transmettre à nos enfants : apprendre à perdre, à échouer et avoir encore l'envie de réessayer en apprenant à tester d'autres méthode, à choisir le moment plus opportun, à mieux se préparer et le plus important de tout : apprendre à ne pas culpabiliser.
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 1927
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Comment assumer l'échec ?

#6 Message par olivierfh » vendredi 7 décembre 2018 à 19:22

Herlock Martin a écrit :
vendredi 7 décembre 2018 à 10:49
Je ne sais plus où j'ai lu récemment cette phrase assez simple et pleine de bon sens :
"Dans la vie, quand on fait des choses, on gagne ou on apprend"
mandela.png
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 enfants avec légers traits Asperger, le cadet surtout, aucun diagnostic lancé.

Enogit
Régulier
Messages : 44
Enregistré le : dimanche 28 octobre 2018 à 22:28

Re: Comment assumer l'échec ?

#7 Message par Enogit » vendredi 7 décembre 2018 à 21:58

Ça me rappelle tellement de choses tout ce que vous racontez... Je n'en peux plus de rester à culpabiliser aujourd'hui encore pour quelques trucs datant d'il y a des années et qui n'avait déjà à ce moment aucune importance au fond. Personnellement ce qui m'aide, même si c'est pire au début, c'est de me rendre compte que culpabiliser sur ça me conduisait à refaire des choses que je regrettais (en fait le plus souvent à avoir des remords à propos de ce que j'aurais pu faire si je n'avais pas autant tergiversé par culpabilité et peur de l'échec). Alors je dis que c'est pire au début parce que ça peut conduire à culpabiliser de culpabiliser et donc ça peut être un cercle vicieux...
Soupçonnée de SA par un psychiatre (10/2018), diagnostiquée HQI (2013)

Répondre