Voulez-vous des enfants ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25237
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Voulez-vous des enfants ?

#31 Message par freeshost » lundi 21 janvier 2019 à 22:19

Certes, il y a aussi des efforts à faire aussi du côté des politiques. Mais ceci est une affaire politique, dont on peut discuter dans la discussion idoine. :)
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Peyotl
Occasionnel
Messages : 12
Enregistré le : lundi 10 décembre 2018 à 23:56

Re: Voulez-vous des enfants ?

#32 Message par Peyotl » vendredi 25 janvier 2019 à 19:46

Georges-André a écrit :
lundi 21 janvier 2019 à 2:19
Je conçois que ton vécu puisse t'amener à penser ça.
Merci, c'est gentil ! :mrgreen:
Georges-André a écrit :
lundi 21 janvier 2019 à 2:19
Cependant : tu considères que ton enfant serait forcément identique à toi, qu'il vivrait la même chose et en tirerait les mêmes conclusions. Moi j'ai pas le même vécu ni la même mentalité que mes parents, ni que mes grands-parents, et mon enfant n'aura sans doute pas le même vécu que moi.
Chaque individu est unique et se développe différemment, mais il est difficile d'envisager de rendre son enfant heureux quand on n'en est pas capable pour soi-même ou ses proches. C'est une responsabilité que je refuse de prendre.
Georges-André a écrit :
lundi 21 janvier 2019 à 2:19
Pour ce qui est de l'avenir : même si l'être humain dégrade la Terre, ne pas faire d'enfant pour cette raison, c'est en fait laisser la Terre en pâture aux cons (parce que les cons, eux, font des enfants !), alors que si tu as des enfants, tu les élèveras avec des valeurs qui feront qu'ils pourront contribuer à ramener les choses dans le droit chemin.
Si tous les gens bien disent "c'est foutu donc inutile de faire des enfants", il n'y aura plus que des cons sur Terre (enfin y a des fils de con qui tournent bien :mryellow: ).
De toutes façons, je pense qu'à terme les hommes reviendront dans le droit chemin. Ca commence déjà un peu, il n'y a jamais eu autant de prise de conscience. Le problème c'est que pour l'instant, les gens bien ne sont pas encore au pouvoir, les salauds s'y accrochent ! Mais ça ne durera pas comme ça éternellement.
La surpopulation, ça te parle ? Je n'ai pas vu beaucoup de prise de conscience à ce sujet... Une croissance infinie avec des ressources finies. Non, je nous vois pas retourner sur le droit chemin. Mais, encore une fois, c'est mon point de vue, je ne force personne à avoir le même. :innocent:
Et être intelligent dans un monde de cons n'est pas une bénédiction, du moins de mon point de vue. A lire (entre autres) Demain les Chats de Werber, il y a quelques réflexions bien affutées. :wink:
Diagnostiquée SA + HQI

Avatar du membre
J'ai un coeur
Fidèle
Messages : 108
Enregistré le : mardi 4 décembre 2018 à 2:15

Re: Voulez-vous des enfants ?

#33 Message par J'ai un coeur » vendredi 25 janvier 2019 à 20:48

Georges-André a écrit :
lundi 21 janvier 2019 à 2:19
La surpopulation, ça te parle ? Je n'ai pas vu beaucoup de prise de conscience à ce sujet... Une croissance infinie avec des ressources finies.
On aura qu'à mettre le gant et éliminer la moitié des habitants de la terre. Ps: c'est une référence...d'ailleurs qui a trouvé ?
J'ai consulté deux psychologues. Les deux m'ont dit que j'étais autiste. Je suis en attente d'un rendez-vous avec le CRA pour un diagnostic officiel.

Avatar du membre
Tedrainbow
Régulier
Messages : 47
Enregistré le : lundi 24 décembre 2018 à 2:42
Localisation : Québec

Re: Voulez-vous des enfants ?

#34 Message par Tedrainbow » vendredi 25 janvier 2019 à 22:06

Pour avoir des enfants ils faut un bon accordailles sinon cela n'iras pas bien loin a mon avis sauf si ces un bon aconché mais avec un Acossoldahors bien mérité, sa se passe plutôt bien.
Si ont est bien ad hominem avec l’autre, tout peux bien allez pour avoir des enfants avec une vue très adret.
Un TSA chez saccade a 24 ans..
Crudivorisme en santé biologique sans gluten.
Naissance bébé mort-né respiratoire.
Traumatisme envahisseur, réglé moi même.
Schizophrénie Léger.
Mon seul vrais ami, un Koala en peluche.

Georges-André
Passionné
Messages : 418
Enregistré le : samedi 8 août 2015 à 3:17

Re: Voulez-vous des enfants ?

#35 Message par Georges-André » samedi 26 janvier 2019 à 16:50

La surpopulation, ça te parle ? Je n'ai pas vu beaucoup de prise de conscience à ce sujet... Une croissance infinie avec des ressources finies. Non, je nous vois pas retourner sur le droit chemin.
Quant ce ne sera plus vivable, les gens se rendront compte qu'il y a un blème. Même le régime de Mao Zedong s'est rendu compte que la population augmentait trop, et pourtant c'étaient pas des génies :mryellow:

Et puis, il faut penser qu'il va y avoir de plus en plus de catastrophes naturelles, sans parler des autres (pbs nucléaires...).
diag SA avril 2013

apache
Régulier
Messages : 43
Enregistré le : jeudi 30 novembre 2017 à 15:12

Re: Voulez-vous des enfants ?

#36 Message par apache » samedi 26 janvier 2019 à 17:12

Moi je n'en voulais pas, mais j'en ai deux. Et je serais incapable de m'en occuper si mon conjoint et mes parents n'étaient pas là. Je suis obligée de me faire aider, pour les rendez-vous médicaux, les courses, les activités, etc....
J'adore mes enfants, mais au quotidien ce n'est pas toujours simple :(
Trouble anxieux généralisé et phobie sociale

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4766
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Voulez-vous des enfants ?

#37 Message par Manichéenne » samedi 26 janvier 2019 à 18:11

Peyotl a écrit :
vendredi 25 janvier 2019 à 19:46
La surpopulation, ça te parle ?
Tu vis en Inde ? :geek:
Le lien entre la surpopulation générale, son évolution future, les conséquences possibles à venir, la situation locale et les choix personnels et très loin d'être évident pour moi. Localement, la population est vieillissante et le taux de natalité trop bas.
Je vois souvent cet argument, la surpopulation, sans qu'on explique en quoi un petit choix de riches dans un pays sous-peuplé aurait un impact sur la pollution, l'accès à l'eau, le partage des richesses, la répartition de la nourriture, etc.
A mon avis, les enfants qui naissent actuellement dans les sociétés riches ont un meilleur accès à l'éducation sans devoir se battre pour survivre et sont donc à même de mettre en place un nouveau type de société qui pourrait ensuite s'étendre, loin de la surconsommation qu'impose une croissance démographique forte.
Si on veut lutter contre la surpopulation, on devrait plutôt essayer d'améliorer l'accès à l'éducation et à la contraception des femmes (plusieurs études vont dans ce sens).
Diviser par deux la population française, ça serait totalement inefficace au niveau global.


Pour en revenir au sujet, je n'avais même pas envisagé d'avoir des enfants avant d'être en couple stable avec une situation amoureuse, sociale, et financière qui le permettait. Ce n'est pas que j'étais contre, ni que j'en voulais plus tard, le sujet ne m'intéressais pas et je ne m'étais pas posé la question. Je n'ai jamais trouvé d'intérêt aux enfants des autres.
J'ai du mal à concevoir comment on peut savoir à l'avance qu'on en veut ou pas, sauf cas extrêmes. Et j'ai toujours beaucoup de mal avec les arguments "rationnels" sur un sujet comme celui-ci. Faire (ou pas) un enfant est autant une envie qu'un choix, mais ce n'est pas en faisant une liste des pour et des contres qu'on se décide.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Flower
Forcené
Messages : 3946
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Voulez-vous des enfants ?

#38 Message par Flower » lundi 28 janvier 2019 à 15:10

Quand j'étais plus jeune et en couple avec un homme qui aimait beaucoup les enfants, je pensais qu'on en aura probablement ensemble un jour. Pas tellement parce que j'en voulais, mais parce que cela me semblait une conséquence logique de l'évolution de notre couple.
Cela ne s'est pas fait pour des raisons qui n'ont rien à voir, et aujourd'hui clairement je ne veux pas d'enfants. Je ne me vois pas m'occuper correctement d'un bébé puis d'un jeune enfant, surtout si jamais il devait beaucoup pleurer (comme moi quand j'étais bébé). J'ai une petite nièce qui est franchement adorable, mais si je devais l'avoir avec moi tout le temps, je deviendrais folle. En plus l'idée d'être enceinte et d'accoucher me fait flipper quand j'y pense, ce qui arrive parfois. Heureusement mon copain n'en veut pas non plus, donc ce n'est pas un sujet, sauf rares moments de "délire". ;) Après, je ne sais pas si en cas d'accident j'irais jusqu'à avorter, c'est une question que je préfère ne pas me poser...

Sinon quand j'étais enfant, je n'avais pas beaucoup d'intérêts pour les poupées, je préférais les peluches. Et quand je devais promener ma petite sœur, je trouvais ça très pénible. J'ai toujours préféré les baby-sittings le soir avec les enfants couchés, aussi. Bref, pas un attrait très important pour tout ce qui touche aux enfants et à la maternité - ce qui ne veut pas dire que je n'aime pas les enfants, mais je les préfère à distance.
Détectée HQI à 7 ans, diagnostiquée aspie le 07/07/2015.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25237
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Voulez-vous des enfants ?

#39 Message par freeshost » lundi 28 janvier 2019 à 22:57

Ouais, ces bébés auxquels il faut faire très attention vingt-quatre sur vingt-quatre, qu'il faut laver de pied en cap, dont il faut changer les couches, qu'il faut porter, qu'il faut habiller, qu'il faut nourrir à la cuillère, et pas de n'importe quoi !, qui perturbent nos rythmes de sommeil, qui pleurent et crient à diverses heures, à qui l'on doit donner des vaccins et faire des tests à divers âges, qui font des caprices, qui ont peur du noir ou de la solitude (quand maman/papa part), qui veulent avoir ce que l'autre a.

À l'école : qui ne veulent pas toujours apprendre, qui utilisent du langage pipicaca, qui aiment parfois se disputer ou bagarrer avec d'autres enfants, qui continuent de vouloir ce que les autres ont, qui désobéissent souvent, qui ne veulent pas toujours expliquer leurs mauvais comportements, qui commencent à constituer des groupes parfois en conflits avec d'autres groupes, qui commencent à avoir des "modèles" et à vouloir faire comme ces "modèles" (surtout des modèles d'apparence), qui font la gueule ou tout un tintamarre, qui profitent des personnes remplaçantes (qui ne connaissent pas toutes les règles "de la maison" ou "de l'école"), qui restent assez difficiles avec la nourriture.

En puberté : qui se comparent encore plus par rapport aux autres, leurs corps changeant et évoluant, qui escaladent les montagnes des compétitions sociales, qui se mettent à harceler, à intimider, à insulter, à frapper, à menacer, à rackéter, à voler, à transgresser, parfois à fumer, parfois à boire, à chercher "une meuf" ou "un mec", qui utilisent encore plus un de ces langages, qui se mettent à frimer, à juger, à médire, à diffamer, à vouloir se faire toujours plus remarquer, et avec d'ces looks, non mais genre !?! :lol: Qui se shootent aux boissons énergisantes et aux sodas, qui provoquent et testent encore plus les profs (et que dire des remplaçants), qui sèchent les cours, qui deviennent smartphone addicted (phono-dépendants ; "J'pourrais paaaa... vivre sans Féisbouque et Insta !"), etc. :lol:

Adultes : à qui on a bien lavé le cerveau sur l'importance de l'apparence et de la réputation, rompus à l'hypocrisie et autres faux-semblants, qui jettent leurs mégots par terre (notamment à travers la vitre de la voiture avec la musique à bouler ; bon, certains ont déjà commencé ado' à jeter leurs mégots n'importe où), qui laissent traîner leurs bouteilles de bières (et autres boissons), leurs canettes, sur le quai de la gare, sur les escaliers, au bord des routes, dans les forêts, qui n'hésitent plus à user de coups fourrés pour briguer un poste ou faire piquer un chien en l'accusant de la rage pour l'éjecter du groupe, qui cherchent à se faire élire juste pour la réputation, le pouvoir et l'argent, qui sont tentés par le totalitarisme, qui ne se cachent plus de leur propension à désigner des boucs émissaires, qui se chicanent en guerres électorales, qui usent et abusent des sophismes, qui marchandent des vies, forcent au mariage, à la fois sont esclaves de symboles, à la fois ne peuvent vivre sans esclaves, etc.

Bref, c'est la cacophonie de la conception à la mort. :lol: :lol: :lol: (même au lit, on entend le bruit des fêtards, des trains, des avions, des moteurs, du tonnerre, des voisins, des cauchemars, des illusions auditives, des chiens, etc. :lol: )

Ce serait mieux si toutes les personnes passaient plus de temps à lire, apprendre et partager tranquillement des livres, des fichiers et des logiciels libres. :P

[Bon, là, je parle surtout de personnes non autistes, avec généralisations abusives. Ne me prenez pas pour un vieux con, qui a oublié le jeune con qu'il était, qui voit des jeunes cons partout, et qui deviendront aussi con que lui. :lol: :lol: :lol:

On doit bien trouver des équilibres entre le syndrome du grand méchant monde et la vie en bisounours rose. :mrgreen: ]
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Grisha
Adepte
Messages : 205
Enregistré le : lundi 13 août 2018 à 19:10
Localisation : Lyon

Re: Voulez-vous des enfants ?

#40 Message par Grisha » mardi 29 janvier 2019 à 0:11

Manichéenne a écrit :
samedi 26 janvier 2019 à 18:11
J'ai du mal à concevoir comment on peut savoir à l'avance qu'on en veut ou pas, sauf cas extrêmes. Et j'ai toujours beaucoup de mal avec les arguments "rationnels" sur un sujet comme celui-ci. Faire (ou pas) un enfant est autant une envie qu'un choix, mais ce n'est pas en faisant une liste des pour et des contres qu'on se décide.
C’est plus une histoire de cohérence avec soi que d’arguments rationnels en « pour ou contre », en ce qui me concerne. Après, les bénéfices de ne pas avoir d’enfant sont pris en compte ; mais ce n’est pas ce qui est à l’origine du choix. Y a l’aversion pour les enfants, l’incapacité fondamentale de considérer une autre personne « pleinement », le désintérêt vis-à-vis de la création et de la gestion d’une vie humaine autre que la sienne, l’intolérance aux responsabilités et au partage... J’arrête avec ma grandiloquence. :lol: Un peu comme si c’était catégoriquement non d’avance, en quelque sorte. Je crois en revanche que la position est plus instable quand on dit non sans trop savoir, en étant prêt à au moins envisager la question.
19 ans. INTP.
Pas de diagnostic, en questionnement sur : autisme Asperger, anxiété sociale, douance. Actuellement en quête de courage pour contacter un psy. :lol:

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 1330
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Voulez-vous des enfants ?

#41 Message par lulamae » mardi 29 janvier 2019 à 8:30

Manichéenne a écrit : Pour en revenir au sujet, je n'avais même pas envisagé d'avoir des enfants avant d'être en couple stable avec une situation amoureuse, sociale, et financière qui le permettait. Ce n'est pas que j'étais contre, ni que j'en voulais plus tard, le sujet ne m'intéressais pas et je ne m'étais pas posé la question. Je n'ai jamais trouvé d'intérêt aux enfants des autres.
J'ai du mal à concevoir comment on peut savoir à l'avance qu'on en veut ou pas, sauf cas extrêmes. Et j'ai toujours beaucoup de mal avec les arguments "rationnels" sur un sujet comme celui-ci. Faire (ou pas) un enfant est autant une envie qu'un choix, mais ce n'est pas en faisant une liste des pour et des contres qu'on se décide.
Un peu pareil : plus jeune, je ne voulais pas d'enfants. Après avoir été mariés 10 ans, cela nous est apparu comme une évolution naturelle (nous nous étions toutefois séparés et retrouvés quelques mois avant d'avoir notre fille aînée). J'ai pourtant toujours l'impression que je n'aime pas "les enfants" en soi, j'aime certains enfants.
Pour ce qui est de nos propres enfants, je pense qu'on s'accorde et qu'on finit par bien fonctionner au quotidien à force de vivre ensemble. J'ai aussi eu la chance d'avoir des filles d'un naturel calme, aimant lire et rester silencieuse de longues heures.
Toutefois, aujourd'hui où elles sont adolescentes et font face aux difficultés de la vie, je ne dirais pas que je regrette, mais je trouve que j'aurais dû me poser la question de manière plus approfondie de mes propres lacunes en tant qu'adulte ; c'est aussi parce que je les élève seule, sans autre regard pour m'aider à relativiser ou à prendre du recul. Et pourtant, je n'ai déjà été prête qu'à 35 ans ! Je ne vois pas comment j'aurais pu attendre plus...
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel syndrome Ehlers-Danlos ?).

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Flower
Forcené
Messages : 3946
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Voulez-vous des enfants ?

#42 Message par Flower » mardi 29 janvier 2019 à 10:04

lulamae a écrit :
mardi 29 janvier 2019 à 8:30
Et pourtant, je n'ai déjà été prête qu'à 35 ans ! Je ne vois pas comment j'aurais pu attendre plus...
Comme quoi, à cet âge je trouve que je suis de toute façon un peu trop vieille! :lol:
Détectée HQI à 7 ans, diagnostiquée aspie le 07/07/2015.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 1330
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Voulez-vous des enfants ?

#43 Message par lulamae » mardi 29 janvier 2019 à 13:45

Flower a écrit :
mardi 29 janvier 2019 à 10:04
lulamae a écrit :
mardi 29 janvier 2019 à 8:30
Et pourtant, je n'ai déjà été prête qu'à 35 ans ! Je ne vois pas comment j'aurais pu attendre plus...
Comme quoi, à cet âge je trouve que je suis de toute façon un peu trop vieille! :lol:
J'ai eu la cadette à 37 ans en plus. :wink:
L'âge à l'époque ça allait, mais il est vrai qu'avoir 50 ans avec des ados, c'est plus fatiguant que si j'en avais 10 de moins. :roll:
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel syndrome Ehlers-Danlos ?).

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Flower
Forcené
Messages : 3946
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Voulez-vous des enfants ?

#44 Message par Flower » mardi 29 janvier 2019 à 15:05

lulamae a écrit :
mardi 29 janvier 2019 à 13:45
Flower a écrit :
mardi 29 janvier 2019 à 10:04
lulamae a écrit :
mardi 29 janvier 2019 à 8:30
Et pourtant, je n'ai déjà été prête qu'à 35 ans ! Je ne vois pas comment j'aurais pu attendre plus...
Comme quoi, à cet âge je trouve que je suis de toute façon un peu trop vieille! :lol:
J'ai eu la cadette à 37 ans en plus. :wink:
L'âge à l'époque ça allait, mais il est vrai qu'avoir 50 ans avec des ados, c'est plus fatiguant que si j'en avais 10 de moins. :roll:
Ma mère dit la même chose, c'était plus facile pour elle avec ses enfants plus grands (qu'elle a donc eus jeune) qu'avec les petits (qu'elle a eus après 35 ans).
Détectée HQI à 7 ans, diagnostiquée aspie le 07/07/2015.

Marina
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : mercredi 22 août 2018 à 20:48

Re: Voulez-vous des enfants ?

#45 Message par Marina » vendredi 22 février 2019 à 2:36

Bonjour, je suis en cours de diagnostic pour info avant ma réponse!

Alors les gosses, pour ma part, c'est niet. Dans une autre vie ou on vivrait 800ans, peut-être que j'aurais en effet voulu expérimenter un gamin qui reste à la maison 18 ans, mais c'est tout.

Non pour tout un tas de raison ; trop de gens sur terre, trop de gosses abandonnés autant adopter à la rigueur, les difficultés de la vie (mais je me rends compte que les difficultés me sont propres, du coup!), le fait d'être emmerdée, financièrement, physiquement, tout en fait.
En gros, je trouve sympa la transmission de certaines choses, mais point. Cela me ferait aussi peur pour moi dans le sens ou j'ai un sens des responsabilités complètement exacerbé, et peur pour mes gosses car je suis trop stressée, trop dure, trop tout en fait. Il n'y a aucune justesse dans ce que je suis, tout est trop ou pas assez, je ne vois pas l'intérêt de transmettre çà. J'ai des dérèglements hormonaux, bref, quelques trucs pas "graves", mais largement emmerdant dans ma vie, et pour moi c'est rédhibitoire de transmettre çà.

J'ai avorté deux fois, en toute conscience car je me protégeais mal et que prendre la pilule ou autre et me conformer à un truc m'emmerdait clairement. J'ai "préféré" en payer les conséquences. J'ai donc avorté deux fois, l'air de rien, sans peine, sans rien (il faut dire que je bosse aussi dans le milieu de la protection animale, on stérilise, on fait avorter, enfin je suis assez blindée).

Il y a un an et demi j'ai enfin pris le temps. Après des rdv avec des psy et des rdv à l'autre bout de la France, mon dossier était enfin accepté pour que je sois stérilisée par hystéroscopie. Malheureusement à deux mois près, le produit a été retiré du marché et ça ne s'est pas fait. Et en France, pour se faire stériliser, à 27 ans et sans enfants, que ce soit d'une façon ou de l'autre, bon courage. J'en ai 29 aujourd'hui, mais pas le temps actuellement pour reprendre toutes les démarches et vers l'étranger.. A suivre!

Je suis emmerdée par les gens qui ne savent pas me donner de bonnes raisons à leur envie de faire un gosse. Je suis désolée si ça peut choquer mais je trouve que c'est dans beaucoup de cas assouvir un plaisir personnel sans aucunement tenir compte du reste. Je vais un peu loin, mais à mon sens on devrait avoir le droit ou non de faire des gosses. On nous fait passer voir des psy pour une stérilisation, justifier de pourquoi on en veut pas, et ça a intérêt d'être costaud même si, à la rigueur, au final ça n'engagera que toi si tu te plantes. Et pour en faire, c'est open bar O_o on parle de vivant là. Ne pas transmettre de maladies ou d'emmerdes de santé me parait être la base, ne pas transmettre de gros "défaut" physique en est un autre à mes yeux, car accepter que ton gosse se fasse insulter, humilier et pourrir toute son enfance par ses camarades de classe non merci. On devrait s'assurer de notre stabilité mentale, familiale, financière. On devrait... Bref, Désolée, je suis un peu hard sur certains trucs, mais je suis révoltée par tous ces parents inconscients et/ou irréfléchis qui font des gosses, et pas pour des bonnes raisons. Et de tout ce que ça engendre!
29 ans et non diagnostiquée, il est grand temps d'entamer les démarches!

Répondre