Fillière comptable

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 328
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Fillière comptable

#1 Message par Controleur » samedi 2 février 2019 à 8:22

Chers membres ,chères membres,

Depuis mon dernier contentieux avec un cabinet d'expertise comptable parisien ou le défenseur des droits n'a pas pu démontré une non réponse du fait de la communication du handicap mais d'une expérience professionnelle supérieure à ce qui était requis, de l'eau a coulé sous les ponts.

En ce moment la fillière d'expertise comptable subit plusieurs réformes majeures:

Première réforme: celle de la simplification des seuils obligatoires pour la nomination d'un commissaire aux comptes dans les entreprises. Bien évidement il va y'avoir des pertes sèches dans les portefeuilles de clientèle des petits cabinets puisque beaucoup de mandats de commissaire aux comptes viennent de sociétés de petite taille.

Deuxième réforme en cours concernant les diplômes comptables: il est question de changer la possibilité de compenser les notes entre les matières du DCG et de regrouper les épreuves en quatres blocs indépendants non compensables entre eux. Les coefficients des épreuves d'économie, de contrôle de gestion, de management, de système d'information et de gestion vont voir leur coefficient baissés de 1.5 à 1. Les épreuves juridiques vont voir leur coefficient renforcer. Autre chose importante: dans le futur arrété ministériel, il sera prévu une compensation maximale jusqu'à 8 ans.

J'ai planté le décor ,revenons en au problème qui nous interesse plus particulièrement: la prise en compte de l'autisme par ce microcosme.

Un expert comptable qui a fait tout son DCG avec moi (il était dyslexique) me confirme à quel point la question du management des personnes handicapés n'est jamais abordé dans leur e learning dispensé par l'ordre des experts comptables et commissaires aux comptes. Ce qui signifie donc que pour les personnes autistes voulant s'insérer dans la profession même à l'échelle du simple collaborateur , vous allez devoir convaincre des gens jamais sensibilisés au handicap. Sauf si vos propres parents sont dans le milieu et connaissent quelqu'un qui aurait suffisament d'ouverture pour embaucher un collaborateur avec handicap, cette étape là à titre personnel et ce en mobilisant mon école, l'ordre lui même , ne fut jamais franchie. Et même une fois la personne convaincue, la question de la prise de poste se posera dont pour les aménagements. Ce n'est pas de tout repos le travail et ce d'autant qu'il y'a une exigence pour ce métier de savoir faire relationel avec le client et savoir faire technique.

Comme cabinet comptable vraiment embaucheur de personnes autistes, je ne connaît que soregor et sa filliale à Tours en paye socia 3.

Et au niveau des big four? Et bien je dois vous avouer que c'est motus et bouche cousu. l'ancien président d'autism right watch avait essayé de se vendre auprès de ernst et young, kmpg, deloitte, mazard, pricewhattershoussecooper. Il avait beau être billingue, sortir du top 7 des écoles de commerce françaises ,un master en finance ,il a construit une partit de son parcours au pays de la blanchiseuse au luxembourg chez un big four qui l'avait pourtant jetté en France. Aujourd'hui cette personne essaie de se reconvertir dans la branche médico sociale en direction d'établissement.

Voilà à peu près ce que j'avais à dire. Mais je ne crois pas qu'à la lecture de ce message vous aurez forcement envie d'en rester là. L'avenir dira si les nouveaux jeunes diplômés seront mieux intégrés ou pas du tout dans ce microcosme particulier.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

oreo64
Régulier
Messages : 56
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Fillière comptable

#2 Message par oreo64 » mardi 30 avril 2019 à 18:26

Bonjour,
Tu as déjà fait des stages en cabinet d'expertise-comptable pour me décrire comment se passe une journée de travail?
Est-ce que tu as déjà signé un contrat en alternance ou un CDI en cabinet?
Si tu as été embauché ,est-ce que ton statut de travailleur handicapé (autiste asperger ) ne t'a pas porté préjudice par des méthodes discriminatoires à l'embauche si je ne suis pas indiscret?
Les missions handicap des Big Four ne t'ont jamais aidé à te faire embaucher?
Merci de ta réponse
Diagnostiqué Asperger en 2010

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3433
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Fillière comptable

#3 Message par hazufel » mardi 30 avril 2019 à 18:48

Bonjour oreo64 !

Peux-tu, s’il te plaît, mettre à jour ta signature (dans ton profil) avec ton statut quant au diagnostic (voir notre charte, chapitre 1.2) ?
Spoiler : Pour modifier la signature : 
  • cliquer (en haut à droite) sur ton pseudo ;
  • dans le menu qui apparaît, cliquer sur "Panneau de l'utilisateur" ;
  • cliquer sur l'onglet "Profil" ;
  • cliquer (à gauche) sur "Modifier la signature" ;
  • préciser ton statut dans la zone d'édition
    (exemples : suspicion de TSA, TSA diagnostiqué, parent...) ;
  • cliquer (en bas) sur "Envoyer".
Une petite présentation serait également la bienvenue : Forum Présentation

Merci d’avance !
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

oreo64
Régulier
Messages : 56
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

travail pour un autiste Asperger dans les cabinets d'expertise -comptable

#4 Message par oreo64 » lundi 19 août 2019 à 21:53

Modération (Lilas) : Fusion de sujets

Bonjour,

Actuellement,je réoriente mes recherches d'emploi comme collaborateur comptable en cabinet d'expertise -comptable .A part lire des articles où j'ai vu qu'un des autistes Asperger ont affronté exceptionnellement le cabinet d'expertise -comptable en province pour des stages et quelques contrats de travail signés,je n'ai pas d'autres témoignages pour savoir comment s'est passé l'intégration d'un autiste Asperger au sein de ce type de structure.
Y-a-t-il une personne pour me raconter comment s'est passé une journée d'expertise-comptable?
Comment se sont passés vos relations avec les clients et avec les collègues?
Quelles sont les tâches que vous avez effectué?
Merci de votre réponse.
Diagnostiqué Asperger en 2010

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 328
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Fillière comptable

#5 Message par Controleur » jeudi 22 août 2019 à 20:31

oreo64 a écrit :
mardi 30 avril 2019 à 18:26
Bonjour,
Tu as déjà fait des stages en cabinet d'expertise-comptable pour me décrire comment se passe une journée de travail?
Est-ce que tu as déjà signé un contrat en alternance ou un CDI en cabinet?
Si tu as été embauché ,est-ce que ton statut de travailleur handicapé (autiste asperger ) ne t'a pas porté préjudice par des méthodes discriminatoires à l'embauche si je ne suis pas indiscret?
Les missions handicap des Big Four ne t'ont jamais aidé à te faire embaucher?
Merci de ta réponse
Une journée de travail dans un cabinet disons à taille humaine commence toujours par la mise en route des bureaux, des serveurs ainsi que aérer les bureaux. Les collègues commencent en général par des dossiers pas vraiment à enjeux, discutent un peu de choses n'ayant rien à voir avec le boulot. Ensuite au gré des appels téléphoniques, du planing de la semaine de la présence de la période des assemblées générales ( après la période fiscale) les collaborateurs vaquent à leurs obligations professionnels. L'expert comptable salut les collègues et vient voir si y'a lieu pour des dossiers complexes de commissariat au compte, révision comptable, budgets, ect...

En cabinet plus gros de type big four ça se passe plus ou moins pareil avec une hiérarchie intermédiaire plus étofée et la pression de la culture d'entreprise.

Je n'ai jamais signé un seul contrat d'alternance ni un cdi en cabinet comptable. Soi la mention de l'autisme fait tout de suite peur dès la lecture du cv et de la lettre de motivation ce qui poussent les plus ignorants et obtus à ne pas vouloir me rencontrer. Quand il y'avait entretien, l'expert comptable n'était pas tenu au courant de mon statut comme tu dit de travailleur handicapé et si il se doutait de quelque chose il se comportait de deux attitudes possibles:

-Soit il ne voulait pas faire de remarques particulières mais ne voulait pas entendre parler de ce qu'il jugeait étrange ( pour lui une menace pour les relations avec le reste du personnel et le contact avec la clientèle ou il a peur de perdre de l'argent)

-Ou bien il faisait des remarques. Il pouvait s'en tenir strictement aux insuffisances relationelles sans forcément se faire entendre l'autisme .Ou bien le prendre comme une simple différence en reconnaissant un potentiel à canaliser.

Dans les deux cas, pas d'embauche à l'horizon.

Les missions handicap des big four ont plus été une perte de temps qu'un facilitateur: les gens à ces postes ne connaissent rien à l'autisme et sont pas non plus tellement capables de faire le lien avec les autres services. Et le management de proximité qui est chargé de l'embauche lui ne voit pas l'implication de la mission handicap comme un plus mais une perte de temps, un risque pour leur propre carrière.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

oreo64
Régulier
Messages : 56
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Fillière comptable

#6 Message par oreo64 » vendredi 23 août 2019 à 22:55

Salut,

J'ai eu un peu la même expérience sauf que c'est mon père qui m'a pistonné dans son cabinet d'expertise-comptable .J'ai eu un tuteur qui était un associé pour une question de formalité.A l'époque, à la fin des années 2000,les gens ne savaient pas encore ce qu'était l'autisme et je n'ai pas été encore diagnostiqué. Mon père s'était juste chargé de me mettre sous l'aile d'une des superviseures de son cabinet.
A l'époque,j'ai fait essentiellement de la saisie comptable et les dossiers étaient segmentés entre les pôles du cabinet selon leur compétence ,donc je ne pouvais pas m'occuper d'un dossier de A à Z.Les gens se montraient adorables devant mais derrière ils se cassaient bien du sucre par derrière .Les collègues entre eux se montrent parfois pire que les salariés avec leurs experts-comptables .Comme ma saisie comptable était de mauvais qualité ,je devais souvent reprendre le dossier que je devais traiter ,donc je ne mangeais pas avec les autres .Il y a eu des incompréhensions surtout de la secrétaire .Elle était bien gentille car elle n'avait que des cartes d'anniversaire à faire pour un des associés tandis que je devais rendre un rapport de BTS comptabilité à mes enseignants.Je commençais à bosser vers 8h45 et je finissais vers 19 h30 . J'étais crevée quand je revenais à la maison.
Enfin,les gens étaient encore sous l'eau après la période fiscale , donc ils avaient peu de temps pour me former.

En octobre 2008,j'ai été pistonné par mon père dans un petit cabinet 'expertise-comptable.L'expert-comptable était très empathique avec moi car il était lui-même handicapé moteur.J'ai fait de la saisie comptable dans son cabinet en traitant un dossier.J'ai voulu lui proposer mes services pour un contrat en alternance en 2011 mais il avait déménagé son cabinet à Maison Lafitte et perdait de l'argent .

Durant l'année 2011 -2012 ,je décide de rechercher une alternance en comptabilité.N'ayant eu que peu de réponse en entreprise ,je décide de postuler en cabinet d'expertise-comptable.Je mets juste la mention de travailleur handicapé sur mon CV.J'ai remarqué que les experts-comptables lisent en diagonale les CV et ne découvrent que la mention de travailleur handicapé qu'en entretien . Je me souviens d'une expert-comptable à qui j'avais parlé des conséquences de mon handicap lorsque elle m'a parlé à voix haute de mon statut de travailleur handicapé.Elle me répond qu'un des ses collaborateurs nommé Jordan était lent et ne fichait rien juste après parlé des conséquences de mon handicap.Le sous -entendu était que si j'étais embauché ,je ne foutrais rien .J'ai adoré sa remarque.J'ai eu plusieurs entretiens avec d'autres experts-comptables qui n'ont pas débouché.En 2013,j'ai été embauché en tant qu'apprenti contrôleur de gestion à la Poste .
En 2014,j'ai eu un entretien avec un expert-comptable que j'ai recontacté par Linkedin 5 ans plus tard pour une proposition de stage.A l 'époque,il ne m'a retenu car j'étais trop qualifié pour un emploi de chargé de facturation à temps partiel.J'ai eu un autre entretien avec une autre expert-comptable mais je n'ai pas eu de nouvelle par la suite.Enfin ,j'ai eu un entretien avec un cabinet d'expertise-comptable appelé Exponens à paris en 2015 .A mon avis ,je n'ai pas été retenu car j'avais raté les tests de comptabilité .Enfin,mon dernier entretien avec un autre cabinet d'expertise-comptable d'une centaine de personnes près de la gare de Lyon et j'avais compris par la suite que je n'ai pas été bon en entretien.
Pendant 4 ans ,je n'ai pas postulé en cabinet d'expertise-comptable et après avoir connu plusieurs échecs en entretiens ces derniers temps,je décide en dernier ressort de déposer des candidatures spontanées en cabinet d'expertise-comptable dans la cadre d'une PMSMP (stage de découverte professionnelle).Je découvre un dans des cabinets d'expertise-comptable .Je retrouve le nom d'un des associés que j'ai connu en octobre 2008 lorsqu'il était stagiaire expert-comptable et je décide de lui proposer mes services en le contactant sur Linkedin .Il me donne une réponse positive.Mon principal problème étant de retrouver une nouvelle structure d'insertion professionnelle Asperger car je n'ai plus eu aucune nouvelle d’Asperteam. J’ai su plus tard que les psychologues de la structure ont quitté la structure en janvier 2019 .je dois donc reprendre contact avec A l’autisme emploi asperger ,donc je perds un mois avec la nouvelle structure au lieu de commencer en juin mon stage,ce qui m''aurait permis de me libérer pour des entretiens en vue d'un nouveau stage.
Je commence mon stage en juillet 2019 et comme je l'avais prévu ,ce n'était pas facile pour moi .J'ai dû enregistrer les écritures de banque et de comptes d'attente pendant quatre jours pour trouver les bons soldes sur les relevés.J'étais tellement saturé que je n'en pouvais plus et je suis allé me plaindre auprès de l'associé que je connaissais.Il a été compréhensif et a donné des instructions pour que je fasse d'autres tâches.J'ai des problèmes d'organisation car je n'avais pas fait le rapprochement entre ce que je faisais et les consignes donnes .j'aurais dû agrafer les tickets par quatre et je n'y ai pas pensé et donc je prenais les tickets et dès que je les faisais tomber je devais tout remettre dans l'ordre d'où une perte d'efficacité ou sinon il y avait des problèmes dans la numérotation des pièces .Pareil un problème d’efficacité.Je n'arrivais pas à finir mon travail dans les temps impartis que je me suis fixé.Mon salarié était globalement satisfait de mon travail car il n'a pas vu toutes les bourdes que j'ai faites.De plus ,il avait souvent des problèmes de disponibilité car il devait s'occuper des problèmes avec les clients qui n'étaient pas prévus et il devait s'occuper des autres stagiaires.A la fin du stage,j'ai commencé à rechercher un autre stage.J'ai eu un entretien avec un expert-comptable versaillais qui s'est soldé par un échec.J'ai juste une promesse de stage par écrit avec un expert-comptable qui est maintenant basé à Neuilly sur Seine dont j'ai parlé précédemment .Il m'a fait mauvaise impression à cause du fait qu'il ne m'est pas reçu en entretien d'embauche et des fautes de français dans son in-mail et dans son e-mail .Je le garde en dernier recours pour la rentrée.Je vais avoir un autre entretien avec un autre gros cabinet d'expertise-comptable à Paris 13 ème .Le fait qu'un des associés soit au courant de ma reconnaissance de travailleur handicapé et accepte de me rencontrer est plutôt bon signe.
Durant la fin
Diagnostiqué Asperger en 2010

Rawoonie
Régulier
Messages : 55
Enregistré le : jeudi 15 août 2019 à 11:56

Re: Fillière comptable

#7 Message par Rawoonie » samedi 24 août 2019 à 7:54

Bonjour,

Je vais essayer de partager un peu mes expériences avec vous. Si ça peut vous éviter de faire mes erreurs....

Parlons du cabinet comptable, puisque le sujet est sur la table.
J'y ait bossé 1 an, en remplacement. Petite structure. Chaque collaborateur gérait son dossier de A à Z, de la saisie au bilan en passant par les déclarations de TVA.
A l'arrivée bien sûr on m'a collé à la saisie.....j'en ait fait pendant au moins 3 mois, sans rien faire de plus intéressant (ah si, j'avais le droit de faire quelques déclarations de TVA). Quand tout va bien, la saisie c'est ennuyeux à mourir. Et ça ne va pas toujours bien (ex : le client t'a ramené 1 an de factures et relevés en vrac, dans un panier à linge)

Attention : en cabinet, le temps que chacun passe est facturé au client. Ce qui veut dire qu'il y a une grosse pression en terme de vitesse d'exécution. Donc il faut être capable de bosser vite, bien, et sur une longue durée.
Passé la période "saisie only" j'ai vite rencontré des problèmes avec la relation client. Par exemple ils demandent des conseils de gestion ("vous croyez que c'est le bon moment pour changer mon véhicule ?") quand on prépare le bilan ils veulent le chiffre tout de suite, sans attendre que l'expert comptable ait validé, etc....

Sinon la majorité de ma "carrière" j'ai bossé en entreprises. Je me suis vite aperçue que le travail en grande entreprise était ennuyeux à mourir : de fait de la taille chaque comptable a un champ d'exécution très restreint. Pas réussi à garder le moindre intérêt pour le boulot.

Donc...petites entreprises. Là du moins le job est un peu varié (parfois même un peu trop - vous n'imaginez pas les trucs qu'on m'a demandé de faire).
C'est intéressant. Tout ça.

Y a juste un petit problème : je ne supporte pas que les gens trichent.
Et j'ai découvert, après avoir travaillé pour un nombre...important d'entreprises, que TOUT LE MONDE TRICHE.

En conclusion, si vous voulez mon avis, 2 options pour exercer ce métier :
1 - vous êtes capables de supporter la pression et le rythme de travail d'un cabinet
2 - vous êtes capables de supporter, et couvrir de fait, les magouilles + ou - importantes de votre patron

Si aucune des options ne vous correspond, pour moi il faut faire autre chose.

En ce qui me concerne, après avoir tenté en vain de trouver une entreprise où je pouvais m'intégrer, avec un patron qui ne me demande pas de couvrir ses frasques, je laisse tomber.
Je vais essayer de me reconvertir.
Sur le papier, ce job paraît parfait. Malheureusement la réalité de l'exercice du métier.... :innocent:
en cours de diag CRA

oreo64
Régulier
Messages : 56
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Fillière comptable

#8 Message par oreo64 » samedi 24 août 2019 à 16:15

Salut,

Vous n'avez pas fait d'erreurs .C'est juste que vous avez dû mal tomber.

En grand groupe ,il recherche le mouton à 5 pattes d'où ils vendent des postes où on vous formera sur les normes IFRS et où vous ferez des bilans.C'est l'exemple que j'ai eu avec Thalès .J'ai eu plusieurs entretiens avec les managers comptables et la RH. Les managers me rabaissent en me tutoyant durant tout l'entretien .Ce n'est pas une culture d'entreprise contrairement à ce que j'ai entendu dire .J'ai eu un entretien avec la RH où j'apprends que personne n'a été recruté pour le CDI et soi -disant que je ne serai pas assez expérimenté pour un CDI.Ben voyons!!!donc il me propose un CDD.Pendant que j'attends mon fameux contrat,j'ai continué à chercher en entreprise Septembre 2018 arrive et je n'ai pas eu de contrat de travail ,je demande à la jobcoach d'Asperteam où en est mon CDD dans le processus de recrutement.J'apprends que les managers comptables n'arrivent pas à boucler la mise en place de SAP dans le service de comptabilité fournisseurs.Je continue toujours de chercher un contrat de travail en entreprise.
En mai 2009, la fondatrice d'Asperteam me propose de participer au Duoday et donc je me rends sur place .Mon arrivée est très mal organisée car ma tutrice est prévenue au dernier moment et en deux heures ,elle a fini de m'expliquer son poste.Cela consistait juste en du rapprochement de bons de commande et des factures,de la facturation et de la préparation de règlements ,quelques échanges avec des fournisseurs français et étrangers.
Pas de norme IFRS ,c'est la comptabilité générale qui s'en occupe .Soi-disant que je vais devais m'occuper des notes de frais en remplacement des gestionnaires des notes de frais absents.Pareil pour la préparation des bilans contrairement à ce qui a été dit dans la fiche de poste .Je parle sous forme de sous-entendu de l'entretien à ma tutrice pour voir comment elle réagit et me dit que je ne suis pas le seul à s'être fait rouler dans la farine.
Elle aussi on lui a vendu un poste en or qu'un bac pro compta pourrait occuper.Une de ses collègues a eu son premier entretien en février 2018 et n'a eu son contrat qu'en septembre 2018 en harcelant la RH pour avoir son CDI.En partant ,je n'ai même pas salué la RH et je suis parti écœuré du monde de l'entreprise.
Je cherche donc à faire une reconversion professionnelle en cabinet d'expertise-comptable .J'ai la trentaine donc je considère que je n'ai plus rien à perdre.Je sais que les relations entre salariés et experts-comptables sont souvent tendues.Lorsque j'étais au CFA le Reoburs ,les apprentis de ma classe n'arrêtaient de critiquer leurs patrons car les experts-comptables les exploitaient(non-prise des 5 jours pour réviser leurs examens ,heures supplémentaires non payées,repos compensateurs non respectés,conditions de travail médiocres ...) et je ne parle des experts-comptables qui hurlent sur leurs salariés.Sans compter que les clients se comportent comme des clients rois (j'ai retrouvé de l'huile sur les factures d'achat d'un dossier de kebab) ,sont très négligents (il manque le relevé de banque pour faire la déclaration de TVA ou le relevé de banque précédent pour obtenir le bon solde en enregistrant les comptes d'attente ) ou sinon ne comprennent rien au règle de déductibilité et il faut leur réexpliquait 10 fois la même chose pour qu'ils pigent.Sans compte que la formation des nouveaux venus est sommaire faute de temps pour les seniors.
Néanmoins,j'en apprends en un mois en cabinet qu'en 3 mois en entreprise et le travail est nettement plus intéressant qu'en entreprise .J'ai envie de tenter ma chance mais je ne suis pas optimiste pour en trouver un à cause du sectarisme du milieu envers les personnes handicapées.
Tu as réussi à facilement t'adapter ou tu as été mal formée au début de ton arrivée?
Tu ne devais pas être diagnostiquée à l'époque ?Comment se sont passées des relations avec la clientèle? Tu finissais tard du boulot?
Merci de ta réponse.
Diagnostiqué Asperger en 2010

Rawoonie
Régulier
Messages : 55
Enregistré le : jeudi 15 août 2019 à 11:56

Re: Fillière comptable

#9 Message par Rawoonie » samedi 24 août 2019 à 16:38

La formation...je suppose que les mois de saisie qu'ils m'ont fait faire,c'était ça la formation. Je classais puis saisissais le dossier, ensuite je transmettait au collaborateur chargé de préparer le bilan. Evidemment, à ce moment là mon travail était contrôlé et on m'indiquait ce qui allait, ou pas, et comment "on fait les choses ici"
Après j'étais déjà comptable en entreprise depuis plusieurs années quand j'ai bossé en cabinet.
Donc pas grand chose à apprendre sur la théorie, simplement les us et coutumes du cabinet.

Pas de diagnostic à l'époque.

Pour les horaires, moi je ne suis jamais partie tard. Je partais à l'heure. Point. De toute façon, déjà je remplaçais un arrêt longue maladie qui allait revenir, et de toute façon je ne voulais pas rester bosser ici longtemps. Donc je cherchais à faire du bon travail (toujours, je ne peux pas faire autrement) mais je ne visais pas l'embauche.
Et je ne peux pas faire des heures sup. Déjà passer 7/8 h au boulot ça m'épuise. Pas le travail...mais tout le reste. Le bruit, être dérangée par le téléphone, essayer de me comporter de manière à me faire accepter des autres collaborateurs (jamais réussi ça par contre)
Donc je partais, à l'heure, et si y a des trucs qui étaient pas finis et qui étaient urgent....ben...moi j'étais seulement la remplaçante, donc c'était pas mon problème.

Quelques relations avec quelques clients, et en effet c'est pas simple. Pas évident de savoir ce qu'on peut dire ou pas. Et de gérer le client.....
Comprendre ce qu'il ne comprend pas. Ou sa façon (loufoque parfois) de comprendre comment fonctionne son entreprise.
J'aurai pas pu sur la durée.
J'ai bossé dans un autre milieu, avec des contacts + ou - réguliers avec les clients dans mon 1er job, ça m'épuisait. Je devais dépenser une énergie considérable pour me comporter/m'exprimer de manière appropriée avec eux.
en cours de diag CRA

oreo64
Régulier
Messages : 56
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Fillière comptable

#10 Message par oreo64 » samedi 24 août 2019 à 20:28

oreo64 a écrit :
samedi 24 août 2019 à 16:15
Salut,


En grand groupe ,il recherche le mouton à 5 pattes d'où ils vendent des postes où on vous formera sur les normes IFRS et où vous ferez des bilans.C'est l'exemple que j'ai eu avec Thalès .J'ai eu plusieurs entretiens avec les managers comptables et la RH. Les managers me rabaissent en me tutoyant durant tout l'entretien .Ce n'est pas une culture d'entreprise contrairement à ce que j'ai entendu dire .J'ai eu un entretien avec la RH où j'apprends que personne n'a été recruté pour le CDI et soi -disant que je ne serai pas assez expérimenté pour un CDI.Ben voyons!!!donc il me propose un CDD.Pendant que j'attends mon fameux contrat,j'ai continué à chercher en entreprise Septembre 2018 arrive et je n'ai pas eu de contrat de travail ,je demande à la jobcoach d'Asperteam où en est mon CDD dans le processus de recrutement.J'apprends que les managers comptables n'arrivent pas à boucler la mise en place de SAP dans le service de comptabilité fournisseurs.Je continue toujours de chercher un contrat de travail en entreprise.
En mai 2009, la fondatrice d'Asperteam me propose de participer au Duoday et donc je me rends sur place .Mon arrivée est très mal organisée car ma tutrice est prévenue au dernier moment et en deux heures ,elle a fini de m'expliquer son poste.Cela consistait juste en du rapprochement de bons de commande et des factures,de la facturation et de la préparation de règlements ,quelques échanges avec des fournisseurs français et étrangers.
Pas de norme IFRS ,c'est la comptabilité générale qui s'en occupe .Soi-disant que je vais devais m'occuper des notes de frais en remplacement des gestionnaires des notes de frais absents.Pareil pour la préparation des bilans contrairement à ce qui a été dit dans la fiche de poste .Je parle sous forme de sous-entendu de l'entretien à ma tutrice pour voir comment elle réagit et me dit que je ne suis pas le seul à s'être fait rouler dans la farine.
Elle aussi on lui a vendu un poste en or qu'un bac pro compta pourrait occuper.Une de ses collègues a eu son premier entretien en février 2018 et n'a eu son contrat qu'en septembre 2018 en harcelant la RH pour avoir son CDI.En partant ,je n'ai même pas salué la RH et je suis parti écœuré du monde de l'entreprise.
Je cherche donc à faire une reconversion professionnelle en cabinet d'expertise-comptable .J'ai la trentaine donc je considère que je n'ai plus rien à perdre.Je sais que les relations entre salariés et experts-comptables sont souvent tendues.Lorsque j'étais au CFA le Reoburs ,les apprentis de ma classe n'arrêtaient de critiquer leurs patrons car les experts-comptables les exploitaient(non-prise des 5 jours pour réviser leurs examens ,heures supplémentaires non payées,repos compensateurs non respectés,conditions de travail médiocres ...) et je ne parle des experts-comptables qui hurlent sur leurs salariés.Sans compter que les clients se comportent comme des clients rois (j'ai retrouvé de l'huile sur les factures d'achat d'un dossier de kebab) ,sont très négligents (il manque le relevé de banque pour faire la déclaration de TVA ou le relevé de banque précédent pour obtenir le bon solde en enregistrant les comptes d'attente ) ou sinon ne comprennent rien au règle de déductibilité et il faut leur réexpliquait 10 fois la même chose pour qu'ils pigent.Sans compte que la formation des nouveaux venus est sommaire faute de temps pour les seniors.
Néanmoins,j'en apprends en un mois en cabinet qu'en 3 mois en entreprise et le travail est nettement plus intéressant qu'en entreprise .J'ai envie de tenter ma chance mais je ne suis pas optimiste pour en trouver un à cause du sectarisme du milieu envers les personnes handicapées.
Tu as réussi à facilement t'adapter ou tu as été mal formée au début de ton arrivée?
Tu ne devais pas être diagnostiquée à l'époque ?Comment se sont passées des relations avec la clientèle? Tu finissais tard du boulot?
Merci de ta réponse.
Diagnostiqué Asperger en 2010

oreo64
Régulier
Messages : 56
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Fillière comptable

#11 Message par oreo64 » samedi 24 août 2019 à 20:46

Merci pour ta réponse .C'est très rare d'avoir un témoignage d'une autiste qui a travaillé en cabinet d'expertise-comptable.Mes félicitations pour avoir tenu sans aide extérieur toutes ces années.Cela a dû être être difficile pour vous .
Le bruit ne me dérangeait pas trop mais mon collègue tuteur parlait très fort au téléphone .Pareil au restaurant lorsqu'on y est allé .La moitié du restaurant entendait tout ce qu'il disait .Je dirai que durant mon stage j'arrivais à enregistrer beaucoup plus vite les factures en cabinet d'expertise-comptable qu'en entreprise car il y avait beaucoup de moins de procédure et Sage Coala est un logiciel facile d'utilisation contrairement à SAP où il y a des procédures à retenir qu'en grand groupe .Ceci est lié à mes symptômes de la dyspraxie où je devais emmagasiner beaucoup d'infos en peu de temps et en plus j'ai tendance à m'embrouiller dans mes notes d'où un problème d'autonomie sur le poste .Sinon l'avantage du cabinet ,l'avantage c'est que les écritures sont enregistrées de manière plus succinctes qu'en entreprise où on en a tendance plus rentrer dans les détails .
Ce qui m'a plus saoulé c'est la comptabilité banque à faire et de devoir la même chose plusieurs jours de suite .
Bonne continuation par la suite
Diagnostiqué Asperger en 2010

Manfromnowhere
Habitué
Messages : 87
Enregistré le : samedi 29 avril 2017 à 18:37

Re: Fillière comptable

#12 Message par Manfromnowhere » samedi 24 août 2019 à 21:35

bonsoir !
content de voir ce sujet sur le forum.
je passe 4 épreuves du DSCG dans deux mois et le stress monte et la phrase "pu**** j'suis à la bourre" revient de plus en plus.
idem, je n'ai jamais réussi à m'intégrer dans une équipe comptable, mais il fait dire qu'en même tremps l'ambiance là-dedans est spéciale.
J'aimerais etre expert-comptable dans 5-6 ans, pensez-vous que c'est aspie-compatible ?

oreo64
Régulier
Messages : 56
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Fillière comptable

#13 Message par oreo64 » dimanche 25 août 2019 à 15:36

Salut,

Je connais très mal ton parcours .Il faudrait quand même que tu développes plus pour que je puisse t'aider.Je ne sais pas si tu as beaucoup bossé en entreprise ,dans quelle région tu es et si tu es déjà suivi par une association d'insertion professionnelle .
Néanmoins ,je vais te donner mon opinion.Ma réponse est actuellement non ,tu es encore jeune et tu dois avoir la tête dans les étoiles.Malheureusement, tu vas être vite rattrapé par les réalités.D'abord avant d'être embauché ,il faut déjà être embauché.Les cabinets d'expertise-comptables sont très réticents à prendre des autistes Asperger dans leurs effectifs car ils ne connaissent pas l'autisme de haut niveau .de plus, il faut savoir repérer les cabinets handiasccueillants et pour il faut de l'expérience pour les repérer .Je sais généralement que les cabinets yvelinois sont très fermés sur le handicap ,donc je cherche sur Paris.
Peut-être après que la médiatisation de Paul dans les 12 coups du midi ,il va y avoir une connaissance un peu plus importante sur le syndrome Asperger dans le milieu comptable.Déjà ,l'étape de l'embauche est très difficile ,alors il y a le fait que tu dois faire tes preuves rapidement et que les collaborateurs comptables n'ont pas forcément le temps de te former .A côté de cela , tu vas avoir la gestion de la clientèle qui n'est pas facile et tu vas être déranger tout le temps par elle .De ce que j'ai lu par retour par expérience dans la presse ,c'est que la gestion de la clientèle est laissé aux autres collaborateurs car cela demande de l'empathie avec les clients lorsqu'un Aspie est embauché.Aussi ,il faut savoir aussi que les horaires soient aménagés,pas beaucoup de cabinets sont prêts à faire cela surtout en période fiscale.
Pour te raconter une anecdote avec la fondatrice d'A l'autisme Emploi Asperger ,elle m'a racontée qu'elle suivait une auditrice Aspie diplômée d'école de commerce qui n'a tenu que 15 jours chez Mazars avant que sa période d'essai soit rompue en me disant que Mazars avait une politique handicap épouvantable .Je ne connais pas tout le contexte pour porter un jugement mais je sais que les Big four et autres grands cabinets d'audit ne savent pas intégrer de public autiste au sein de leurs effectifs par manque de formation sur le sujet et par manque de retour sur expérience.
Enfin,je te dirai que l'exploitation de salariés est courante en cabinet d'expertise-comptable .Il y a plusieurs années ,j'avais des retours de mes camarades que les alternances se passaient mal et s'en plaignaient régulièrement auprès de leurs enseignants de DCG. Pareil pour les DSCG. Tout le monde dans le CFA était au courant de ce qu'il se passait dans les cabinets y compris le responsable pédagogique et la directrice du lycée le Rebours.Même la secrétaire du Rebours était au courant .Je me souviens que le responsable pédagogique me disait lorsque j'étais convoqué à son bureau et qu'il se rendait sur place pour noter les apprentis d'après les déclarations des experts-comptables que les rendez-vous se déroulaient dans un climat exécrable car les apprentis se disputaient avec les experts-comptables.
Si je cherche autre part c'est que je suis bloqué en entreprise .Je ne vais pas raconter toute mon histoire car elle est très compliquée .Actuellement,je suis pense être le pionnier dans les associations d'insertion professionnelle en Ile deFrance en cabinet d'expertise-comptable Mais je ne suis pas optimiste pour trouver un CDI.
Diagnostiqué Asperger en 2010

Manfromnowhere
Habitué
Messages : 87
Enregistré le : samedi 29 avril 2017 à 18:37

Re: Fillière comptable

#14 Message par Manfromnowhere » mardi 27 août 2019 à 19:41

Bonjour,

j'ai validé deux épreuves du DSCG avec un brillant 18/20 en economie , qui était un oral en plus !
cette année je passe toutes les épreuves écrites qu'il me reste à passer, ça me fait du boulot mais j'ai vraiment envie d'avancer dans ma vie.
Je veux vraiment etre expert-comptable, c'est un gros défi mais j'ai envie de le relever. Je vis en Normandie. Je suis prêt à déménager dans les régions limitrophes dans quelques temps; le temps que j'acquiert une forme d'autonomie.
j'ai bossé quelques mois dans plusieurs entreprises, j'ai été jugé, bizzare, sur la réserve et pas assez autonome mais je me sens vraiment mieux maintenant.
Il faut préciser que mon dernier boulot remonte à 2016, depuis j'ai fait le DSCG et j'osai plus sortir de la maison. Mais là maintenant je vais bcp mieux, je suis sûr de pouvoir y arriver !
merci de m'avoir lu.

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 2935
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: Fillière comptable

#15 Message par TiZ » mercredi 28 août 2019 à 8:01

Salut,

Moi je n'ai jamais travaillé en cabinet, mais je suis secrétaire comptable en entreprise (celle de mon père).
J'ai appris le métier "sur le tas", pendant quelques mois avec la personne dont j'ai pris la place, puis seule. J'ai fait une formation avec le CNED, puis j'ai passé le BTS CG en VAE que j'ai validé partiellement, et je vais voir comment je peux valider le reste. J'ai la chance d'avoir des conditions de travail agréables (bureau dans lequel je suis seule, collègues sympas, je m'organise comme je veux tant que les obligations sont respectées, tâches variées, etc.), mais je ne sais pas si je vais faire ça toute ma vie, parce que j'ai quand même un peu l'impression de tourner en rond.

@Manfromnowhere : Bien sûr que tu peux arriver à être expert-comptable !
Personnellement, je ne crois pas que je pourrais : L'expert comptable avec lequel je travaille est sans arrêt au téléphone, à aller rencontrer les clients, il a des horaires très importants, et je ne pense pas que ça me conviendrait.
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

On peut revenir de tout, sans être parti très loin, on peut revenir de loin, sans être parti du tout ! - Bazar et bémols

Répondre