Difficultés à exprimer mes soupçons de SA à mes parents

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
kotuu
Occasionnel
Messages : 27
Enregistré le : dimanche 3 mars 2019 à 13:07
Localisation : In my world ~~

Difficultés à exprimer mes soupçons de SA à mes parents

#1 Message par kotuu » dimanche 3 mars 2019 à 20:19

Bonjour,
Voilà maintenant quelques mois que je me pose un auto-diagnostic sur un probable syndrome d'Asperger. Lors de ces mois, je me suis beaucoup documenté, j'ai écouté des témoignages, des conférences. Je me suis reconnu à une multitude de reprises dans ces textes, ces témoignages... J'aimerais beaucoup vérifier cela par un diagnostic professionnel. Hors, j'ai "peur". En effet, je suis un adolescent, et par conséquent, vous devinez bien que je ne peux pas prendre un rendez-vous en mode yolo. Je dois avoir l'accord de mes parents, qui eux, ne se doutent point de grand chose si ce n'est qu'en CM1/CM2 ils ont voulu me faire passer un test de QI, qu'ils ont au final oublié dans le plus profond néant. Donc, j'en reviens à ce que je souhaitais dire. En fait, j'ai une peur ou une crainte d'aller leur en parler. Je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas de raison d'avoir peur (enfin, je suppose) mais je n'ose pas. Est-ce que quelqu'un s'est retrouvé/se retrouve dans la même situation que la mienne et a trouvé une solution efficace afin d'y remédier ?
Non diagnostiqué
Suspicion de SA chez moi, je me documente sur le sujet et me demande pourquoi mon environnement social a l'air si "anormal", aussi que d'autres questions qui sont nombreuses.

Geogaddi
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : lundi 5 novembre 2018 à 1:42

Re: Difficultés à exprimer mes soupçons de SA à mes parents

#2 Message par Geogaddi » dimanche 3 mars 2019 à 20:43

Bonsoir,

J'ai vécu la même chose que toi avec pareil les suspicions, le fait qu'on avait juste évoqué une probable précocité en primaire, mais sans plus. Il est difficile de te conseiller sans savoir ce que tes parents pensent de toi. As-tu des difficultés au quotidien (notes à l'école, organisation, relationnel), n'importe quelle chose dont ils pourraient être témoins et sur laquelle tu pourrais rebondir? (en disant par exemple, "tiens vous savez quand vous me reprochez ça, je me suis renseigné et..."). Sais-tu s'ils sont ouverts d'esprit par rapport à l'autisme ou si au contraire ils verraient cela négativement? (S'ils sont ouverts, il sera plus simple d'aller leur en parler, si tu crains leur réaction, il faudra peut-être éviter tout de suite de prononcer le mot "autisme"). Il faudrait plus de précisions sur tes difficultés quotidiennes pour pouvoir t'aider.

Ayant été dans la même situation que toi, et craignant leur réaction, j'avais d'abord contacté le CRAIF (Centre Ressource Autisme Ile de France) pour obtenir des renseignements et savoir si la démarche était pertinente. La psychologue (qui ne diagnostique pas mais aiguille juste vers des spécialistes) m'avait répondu que la démarche était pertinente. J'avais donc prévu d'aller voir mes parents avec l'argumentaire suivant, en profitant d'un énième petit conflit à propos d'une de mes difficultés en disant "au fait, en parlant de ça, je me suis renseignée, je voulais vous en parler, j'ai fait des recherches blabla, j'ai été en contact avec une psychologue d'un centre autisme qui m'a conseillée de me faire diagnostiquer." De cette manière, ça rendrait plus "légitime" mes soupçons. J'avais également trouvé une brochure d'une association sur l'autisme (la brochure HPI avec TSA) sur laquelle étaient inscrits une quinzaine de caractéristiques, et je les remplissais tous, sauf un. A partir du moment où ils ont eu à la fois connaissance des soupçons de spécialistes (donc démarche légitime) + le tableau sur lequel ils ont eux-mêmes constatés que tout concordait, ils n'ont pas pu nier les signes évidents et m'ont soutenue.

J'insiste donc bien sur le fait que, si tu ne sais pas comment en parler, peut-être devrais-tu déjà réunir des informations concises TE concernant (ne pas leur amener une liste avec seulement 50% des signes proches de ce que tu es toi, auquel cas ils pourraient dire "mais non regarde, toi tu fais pas telle chose"), et leur montrer, en profitant d'un moment propice (calme, temps pour discuter, tout en rebondissant sur une particularité).

Vu que tu ne donnes pas d'infos précises sur ta relation à tes parents, tes difficultés etc, il est quand même difficile de te donner des conseils précis, mais j'espère que ça pourra t'aider un petit peu, même si chaque situation est différente.
Femme, 24 ans, IDF. Diagnostiquée autiste en février 2019.

Avatar du membre
kotuu
Occasionnel
Messages : 27
Enregistré le : dimanche 3 mars 2019 à 13:07
Localisation : In my world ~~

Re: Difficultés à exprimer mes soupçons de SA à mes parents

#3 Message par kotuu » dimanche 3 mars 2019 à 21:01

Merci et désolé du manque de précision, si je refais un sujet j'en amènerai plus. :bravo:
Non diagnostiqué
Suspicion de SA chez moi, je me documente sur le sujet et me demande pourquoi mon environnement social a l'air si "anormal", aussi que d'autres questions qui sont nombreuses.

Enogit
Régulier
Messages : 45
Enregistré le : dimanche 28 octobre 2018 à 22:28

Re: Difficultés à exprimer mes soupçons de SA à mes parents

#4 Message par Enogit » lundi 4 mars 2019 à 0:44

Salut,
Alors je ne suis pas encore diagnostiquée mais je me reconnais assez dans ce que tu écris. Je me permets donc de te livrer un peu de mon expérience.
Je ne sais pas où tu habites mais dans bien des villes il existe des maisons des adolescents liées aux hôpitaux qui peuvent proposer des rendez-vous psy aux adolescents sans que cela ne nécessite d'en informer au préalable les parents, c'est gratuit et si besoin anonyme. Personnellement, je suis passée par là à 17 ans, au départ pas pour un TSA mais pour d'autres problèmes psy.
Cela ne te permettra pas d'avoir un diagnostic mais cela présente l'avantage que tu peux passer par eux pour en parler ensuite à tes parents. Moi, c'est cette structure qui a tenu à rencontrer mes parents pour leur parler et cela m'a bien aidé à me sentir légitime avec mes problèmes puisque là c'était donc un médecin qui en parlait.
Je ne te connais pas, je ne connais pas non plus tes parents mais je pense que ça peut être une situation où l'intermédiaire d'un médecin peut être utile, même si après on ne peut pas savoir sur qui on tombe et même si ça ne permet pas de poser un diagnostic.
Voilà je ne sais pas si mon témoignage te servira.
Démarche de (pré)diagnostic lancée (02/2019)
Soupçonnée de SA par un psychiatre (10/2018), diagnostiquée HQI (2013)

Avatar du membre
kotuu
Occasionnel
Messages : 27
Enregistré le : dimanche 3 mars 2019 à 13:07
Localisation : In my world ~~

Re: Difficultés à exprimer mes soupçons de SA à mes parents

#5 Message par kotuu » lundi 4 mars 2019 à 7:43

Merci Enogit, merci pour ce témoignage. Ne t'inquiète pas, il m'a bien été utile, en effet, je n'avais aucune connaissance de ce genre d'endroit. Je vais aller me renseigner, je te remercie.
Non diagnostiqué
Suspicion de SA chez moi, je me documente sur le sujet et me demande pourquoi mon environnement social a l'air si "anormal", aussi que d'autres questions qui sont nombreuses.

Clovis
Passionné
Messages : 357
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: Difficultés à exprimer mes soupçons de SA à mes parents

#6 Message par Clovis » lundi 4 mars 2019 à 10:46

Je comprends tes difficultés, j'avais essayé d'en parler à mes parents il y a une dizaine d'années...

... Dès que le mot autisme a été prononcé c'était fini. Paradoxalement les arguments pour dire que gamin tout allait bien étaient bien compatibles avec les TSA (langage extrêmement riche pour mon âge - on me surnommait "le dictionnaire" à l'école, intérêt et expertise dans des domaines pointus par exemple...).

Rétrospectivement je peux comprendre que ce soit difficile à accepter comme idée... Et effrayant : j'avais une 20aine d'années et je semblais leur suggérer que j'allais être une charge pour eux... !

En plus quand on s'est bien battu pour cacher ses difficultés au fil des années ça devient dur de faire comprendre aux autres qu'elles sont réelles mais qu'en plus elles ne sont pas nouvelles, conjoncturelles...
Pré-diagnostic entamé (mai-juin 2019)

Tea Bo
Fidèle
Messages : 102
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2015 à 14:43

Re: Difficultés à exprimer mes soupçons de SA à mes parents

#7 Message par Tea Bo » lundi 4 mars 2019 à 14:54

Clovis a écrit :
lundi 4 mars 2019 à 10:46
Je comprends tes difficultés, j'avais essayé d'en parler à mes parents il y a une dizaine d'années...

... Dès que le mot autisme a été prononcé c'était fini. Paradoxalement les arguments pour dire que gamin tout allait bien étaient bien compatibles avec les TSA (langage extrêmement riche pour mon âge - on me surnommait "le dictionnaire" à l'école, intérêt et expertise dans des domaines pointus par exemple...).

Rétrospectivement je peux comprendre que ce soit difficile à accepter comme idée... Et effrayant : j'avais une 20aine d'années et je semblais leur suggérer que j'allais être une charge pour eux... !


En plus quand on s'est bien battu pour cacher ses difficultés au fil des années ça devient dur de faire comprendre aux autres qu'elles sont réelles mais qu'en plus elles ne sont pas nouvelles, conjoncturelles...

Quand j'ai été diagnostiqué à 21ans,cela a eu cet effet .La charge sur eux, l'impression qu'ils seraient obligé d'être avec moi en permanance. Je pense en effet que cela peut être une source d'angoisse pour les parents cet aspect .
Diagnostiqué en 2009 (à 21 ans)

Avatar du membre
kotuu
Occasionnel
Messages : 27
Enregistré le : dimanche 3 mars 2019 à 13:07
Localisation : In my world ~~

Re: Difficultés à exprimer mes soupçons de SA à mes parents

#8 Message par kotuu » lundi 4 mars 2019 à 16:45

Clovis, merci pour ton témoignage. Moi aussi, on me surnomme "dictionnaire", "encyclopédie" ou même "Google Traduction" (sachant que Google Traduction ce n'est pas très fiable mais passons).
Modifié en dernier par kotuu le mardi 5 mars 2019 à 17:04, modifié 1 fois.
Non diagnostiqué
Suspicion de SA chez moi, je me documente sur le sujet et me demande pourquoi mon environnement social a l'air si "anormal", aussi que d'autres questions qui sont nombreuses.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25864
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Difficultés à exprimer mes soupçons de SA à mes parents

#9 Message par freeshost » lundi 4 mars 2019 à 20:49

kotuu a écrit :
lundi 4 mars 2019 à 16:45
ou même "Google Traduction" (sachant que Google Traduction ce n'rst pas très fiable mais passons).
C'est vrai, ça ! Quelle insulte !!! :lol: :lol: :lol: (sans ironie ; je n'aime pas l'Alphabet au goût de gueule)
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Répondre