Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 345
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#61 Message par Controleur » vendredi 9 août 2019 à 6:59

oreo64 a écrit :
samedi 3 août 2019 à 19:14
Autrey a écrit :
mardi 30 juillet 2019 à 14:19
oreo64 a écrit :
vendredi 19 juillet 2019 à 21:22
Bonjour,

Il faut des reculs sur ce qui est écrit sur Glassdoor .Ce sont des avis personnels mais cela peut-être des concurrents qui cherchent à dénigrer l'entreprise ou des dirigeants d'entreprise qui se font passer pour des salariés pour se donner une bonne image de marque employeur vis à vis des candidats à l'embauche donc prudence.
Quand à la fin de l'expérimentation de Pole Emploi avec Asperteam ,ma conseillère a émis une hypothèse c'est que le fait de généraliser des structures autistes dans toute la France coûteraient trop cher à Pole Emploi .(problème de budget)Cap emploi n' jamais été intégré bizarrement au projet.
Quand au fait que je n'ai pas trouvé un emploi c'est lié à la mauvaise volonté de certains employeurs particulièrment Thalès où les managers comptables reçoivent les candidats comme des paillassons(manque total d'éducation).
J'avais suivi le parcours d'ateliers pour retrouver du travail avec Asperteam, à la fin Pole Emploi nous a convoqué individuellement pour remplir un questionnaire concernant ces ateliers. Je ne sais pas ce qu'on répondu les autres mais j'ai dit ce que je ressentais en bien et mal. Peut-être que Pôle Emploi a jugé l'expérience pas encore complètement aboutie.
En fait il faudrait du coaching pour retrouver du travail car tous ces organismes ou autres assocs proposent soit des genre d'ateliers pour le CV, entretiens,etc... qui n'apportent au final pas grand chose de plus que Pôle Emploi, soit du du coaching personnalisé mais une fois que le travail a été trouvé !

Pour Aspertise même s'il ne faut pas être naïf avec les avis (comme les avis pour les hôtels !), il s'en dégage quand même une certaine tendance, les avis positifs sont le fait surtout de stagiaires assistante administratifs....ceci dit c'est bien qu'Aspertise existe, il faudrait peut-être qu'ils fassent des formations pour des aspergers qui ont des appetances pour l'informatique sans avoir eu de formation ou diplôme dans ce métier.
Malheureusement,les associations de famille ont été longues à réagir pour s'occuper de l'insertion professionnelle de leurs enfants Asperger donc les personnes qui ont la trentaine ou plus auront plus de mal à trouver du travail que ceux qui ont été pris en charge plus tôt.
J'ai répondu au questionnaire et j'ai cherché à me montrer indulgent avec Asperteam sur le questionnaire car je sais que ce n'est pas leur faute si je n'ai pas trouvé d'emploi.
Actuellement,je finis mon stage en cabinet d'expertise -comptable ,je devrais commencer mon autre stage à la rentrée avec un expert-comptable de vue qui prend de vue des scolaires en stage .Je l'ai contacté via LInkedin et il m'a demandé d'envoyer ma candidature par e-mail et il a donné une suite favorable à celle-ci en me disant que j'allais commencer en septembre et a demandé à envoyer ma convention de stage auprès du service RH.
Je vais recontacter l'expert -comptable .J'ai été recruté en n'ayant pas passé un entretien d'embauche et en ayant reçu un e-mail bourré de français ,ce que je ne trouve pas professionnel de sa part .
Le ponpon a eu lieu cette semaine.J'envoie ma candidature à un cabinet d'expertise-comptable à Versailles .Je suis convoqué jeudi dernieret je pars plus tôt du bureau ?j'arrive sur place il n'y avait pas de plaque professionnelle pour indiquer où se trouvait le cabinet.Je demande à un marchand de fruits et légumes où se trouve le cabinet et m'indique un petit bâtiment avec des stores fermés et sans professionnelle .Je trouve ça bizarre.Le commerçant me dit qu'il est client du cabinet et qu'il en est satisfait de ses services.Je décide de rentrer à l'intérieur du cabinet et avec les stores fermés j'ai plus l'impression de rentrer dans une maison close que dans un cabinet d'expertise-comptable .Je vois une collaboratrice comptable qui me reçoit et me demande de m'asseoir .J'observe ce qu'il y a dans le cabinet je vois un classeur qui traîne sur la table et un ordinateur portable mal fermé.L'expert-comptable me reçoit dans son bureau .Lorsqu'il est absent ,je regarde son bureau complètement désordonné,e je vois des documents comptables qui traînent au sol et lorsqu'il arrive ,il me demande mon CV ,je lui lance un test et je lui dis que je ne l'ai pas ,il regarde sa boite e-mail et passe plus de 10 minutes à le retrouver! Tous ces détails me font penser qu'il est désordonné et que cela serait mal vu des clients car un cabinet d'expertise -comptable doit avoir tous ces documents rangés parfaitement dans des classeurs et les ordinateurs bien rangés.Il m’interroge sur mon CV et me dit que j'ai des nombreux trous et ne comprend pas pourquoi je postule à un stage en cabinet d'expertise -comptable.Il me dit qu'il y a beaucoup d'emplois dans le cabinets.Je me demande pourquoi il me convoque en entretien . Je lui réponds que personne dans mon handicap ne bosse en cabinet d'expertise -comptable.Il me demande la nature de mon handicap et je lui réponds que je suis autiste Asperger.Je sens de la méfiance de sa part et me dit qu'il ne connait pas le syndrome .Il me demande si j'ai des problèmes de concentration et je lui réponds que non .
Finalement,il me pose des questions sur les droits de société sur les différentes formes juridiques pour créer une société et les différents régimes fiscaux :questions peu claires et sans intérêt.Il me dit à la fin de l 'entretien qu'il ne donnerait pas suite à ma candidature car il a embauché deux personnes qui ont des problèmes de communication avec les clients. et qu'il ne veut pas en avoir un troisième .Comme si un stagiaire collaborateur comptable qui reste un mois va avoir du contact avec la clientèle ,argument ridicule et infondé!!
Ce n'est effectivement pas de ta faute si tu n'as pas trouvé de travail dans la comptabilité. Tu peux signaler à l'ordre des experts comptables cet expert comptable sans plaque ainsi que son comportement vis à vis de toi. Non je t'assure un stagiaire en comptabilité pour un mois ne sera pas en contact avec la clientèle. On va te donner pas mal de choses que les collaborateurs n'ont pas forcement le temps de faire :saisie d'opérations diverses, rapprochements de tva et rapprochements bancaires.

Non de l'emploi en cabinet comptable il n'y en a pas tant que ça et ca fait des dizaines d'années que la profession bizute les petits jeunes sans trop d'expériences et ne veux pas non plus payer à juste titre les plus expérimentés.

Trouvé sur compta online y'a quelques jours:

"
Re: Recrutement dans les cabinets d'expert comptable
Ecrit le: 25/07/2019 11:20
0
VOTER
Votez Moins
Votez Plus

Bonjour,

Je relance la discussion sur le recrutement dans les cabinets d'expertise comptable. Bien que travaillant en stage en mairie, je recherche toujours en cabinet, avec les mêmes difficultés.

En effet, on me reproche toujours un manque d'expérience, alors que je travaille depuis Avril en mairie sur des dossiers comptables aux missions similaires à celles que l'on croise en cabinet (rectifications de comptes, inventaire, etc.).

Je vous signifie mon ras-le-bol général de la profession qui ne fait pas beaucoup d'efforts pour intégrer les jeunes dans la profession, alors que je vois beaucoup d'articles mentionner que la profession a des difficultés de recrutement et que j'entends des experts-comptables se plaindre qu'ils ne trouvent personne, d'où des offres avec "peu de candidats" sur Pôle Emploi et que les réactualisations d'offres sont à foison. Alors, que l'on dise que la profession présente un taux de chômage d'à peine 2%, j'ai beaucoup de mal à le croire. Je suis même convaincu que le secteur de l'expertise comptable n'est pas aussi porteur que l'on veut nous faire croire.

Que les cabinets ne viennent pas se plaindre s'ils sont en retard dans leurs dossiers et ne trouvent personne. Parce que j'ai fait beaucoup d'efforts pour alléger la tâche des cabinets, mais je constate, à mon plus regret que la reconnaissance n'est pas au rendez-vous. Comme on dit, nul n'est prophète en son pays, et c'est bien vrai au vu des circonstances.

Que la situation économique ne soit pas enviable et qu'il faut des gens expérimentés, je veux bien l'entendre, mais il ne faut pas exagérer non plus !

Je ne suis pas sûr que la réforme de l'audit légal soit à l'origine de ces difficultés qui sont présentes depuis des années, voire des décennies.

Si vous avez des conseils à me donner pour intégrer un secteur aussi fermé. Je vous écoute, je suis preneur et je n'ai plus rien à perdre.

Je vais finir par entamer une reconversion professionnelle si la profession continue de réagir comme ça ! Parce que je vous le dis très honnêtement, j'en ai assez !

Je pousse ce coup de gueule contre la mentalité française alors qu'il y a meilleur dans le monde entier.

Bien cordialement

Thibault Paranier"
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1279
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#62 Message par Autrey » lundi 12 août 2019 à 17:17

Réponse à Oreo64 : "J'ai répondu au questionnaire et j'ai cherché à me montrer indulgent avec Asperteam sur le questionnaire car je sais que ce n'est pas leur faute si je n'ai pas trouvé d'emploi."

Le monde du travail n'est pas un monde d'indulgence..... d'autre part Pôle Emploi gère l'argent des salariés donc pour les formations ils demandent souvent aux gens de remplir des questionnaires sur les formations suivies, ce n'est pas liè à Asperteam.
Perso j'ai joué la transparence sans être sévère vis à vis d'Asperteam, je suis étonnée que Cap Emploi n'était pas dans la boucle.
J'avais envoyé un CV à Asperteam pour qu'ils me trouvent un emploi, ils m'ont proposé ces ateliers.....Je ne leur reproche pas de ne pas avoir trouvé du travail, je n'attendais rien, sinon ils auraient proposé des pistes au lieu d'une formation.....
Quant à la faute ou non faute d'Asperteam, ils sont dans l'optique d'insertion de personnes autistes, c'est une entreprise spécialisée dans ce domaine...on ne dit pas que "c'est de la faute", on réfléchit sur ces entreprises spécialisées dans l'insertion de personnes autistes....
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Hokusai
Régulier
Messages : 44
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: AutiConsult - Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#63 Message par Hokusai » mercredi 14 août 2019 à 17:25

Kiri30 a écrit :
jeudi 4 juillet 2019 à 14:49
Bonjour,

J'ai eu un entretien à Paris avec AutiConsult, après avoir vu une offre d'emploi dans mes compétences, dans ma ville (en province).

Je me suis déplacé à mes frais (TGV A/R et 1 jour de congés).

Sur place, au siège, mon interlocuteur est en rendez-vous à l'extérieur et le poste proposé n'existe pas !

C'est du phishing comme on en voit chez les pires vendeurs de viande (genre Altran).
Bienvenue au club.... Enfin, vous, ça a été une seule journée seulement. Le coup de l'interlocuteur pas disponible, ça ne m'étonne pas, les structures ou les individus ont chacun une manière de planifier et de s'organiser qui leur est propre, dirons nous....

Je ne connaissais pas le terme de phishing appliqué aux SSII. Si je comprends, vous voulez parler de la pratique de se constituer un fichier de consultants potentiels en appâtant avec des offres d'emploi un peu vagues ?

J'ai regardé les témoignages sur Altran, c'est pas sympa de comparer Auticonsult à eux, mais bon, la mentalité y est la même. Evidemment, il y a une des deux boites qui est un gros poisson et pas du tout l'autre, mais la vision du monde est la même.
Diagnostiqué Asperger en 2007

oreo64
Habitué
Messages : 83
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#64 Message par oreo64 » jeudi 15 août 2019 à 23:05

Controleur a écrit :
vendredi 9 août 2019 à 6:59
oreo64 a écrit :
samedi 3 août 2019 à 19:14
Autrey a écrit :
mardi 30 juillet 2019 à 14:19


J'avais suivi le parcours d'ateliers pour retrouver du travail avec Asperteam, à la fin Pole Emploi nous a convoqué individuellement pour remplir un questionnaire concernant ces ateliers. Je ne sais pas ce qu'on répondu les autres mais j'ai dit ce que je ressentais en bien et mal. Peut-être que Pôle Emploi a jugé l'expérience pas encore complètement aboutie.
En fait il faudrait du coaching pour retrouver du travail car tous ces organismes ou autres assocs proposent soit des genre d'ateliers pour le CV, entretiens,etc... qui n'apportent au final pas grand chose de plus que Pôle Emploi, soit du du coaching personnalisé mais une fois que le travail a été trouvé !

Pour Aspertise même s'il ne faut pas être naïf avec les avis (comme les avis pour les hôtels !), il s'en dégage quand même une certaine tendance, les avis positifs sont le fait surtout de stagiaires assistante administratifs....ceci dit c'est bien qu'Aspertise existe, il faudrait peut-être qu'ils fassent des formations pour des aspergers qui ont des appetances pour l'informatique sans avoir eu de formation ou diplôme dans ce métier.
Malheureusement,les associations de famille ont été longues à réagir pour s'occuper de l'insertion professionnelle de leurs enfants Asperger donc les personnes qui ont la trentaine ou plus auront plus de mal à trouver du travail que ceux qui ont été pris en charge plus tôt.
J'ai répondu au questionnaire et j'ai cherché à me montrer indulgent avec Asperteam sur le questionnaire car je sais que ce n'est pas leur faute si je n'ai pas trouvé d'emploi.
Actuellement,je finis mon stage en cabinet d'expertise -comptable ,je devrais commencer mon autre stage à la rentrée avec un expert-comptable de vue qui prend de vue des scolaires en stage .Je l'ai contacté via LInkedin et il m'a demandé d'envoyer ma candidature par e-mail et il a donné une suite favorable à celle-ci en me disant que j'allais commencer en septembre et a demandé à envoyer ma convention de stage auprès du service RH.
Je vais recontacter l'expert -comptable .J'ai été recruté en n'ayant pas passé un entretien d'embauche et en ayant reçu un e-mail bourré de français ,ce que je ne trouve pas professionnel de sa part .
Le ponpon a eu lieu cette semaine.J'envoie ma candidature à un cabinet d'expertise-comptable à Versailles .Je suis convoqué jeudi dernieret je pars plus tôt du bureau ?j'arrive sur place il n'y avait pas de plaque professionnelle pour indiquer où se trouvait le cabinet.Je demande à un marchand de fruits et légumes où se trouve le cabinet et m'indique un petit bâtiment avec des stores fermés et sans professionnelle .Je trouve ça bizarre.Le commerçant me dit qu'il est client du cabinet et qu'il en est satisfait de ses services.Je décide de rentrer à l'intérieur du cabinet et avec les stores fermés j'ai plus l'impression de rentrer dans une maison close que dans un cabinet d'expertise-comptable .Je vois une collaboratrice comptable qui me reçoit et me demande de m'asseoir .J'observe ce qu'il y a dans le cabinet je vois un classeur qui traîne sur la table et un ordinateur portable mal fermé.L'expert-comptable me reçoit dans son bureau .Lorsqu'il est absent ,je regarde son bureau complètement désordonné,e je vois des documents comptables qui traînent au sol et lorsqu'il arrive ,il me demande mon CV ,je lui lance un test et je lui dis que je ne l'ai pas ,il regarde sa boite e-mail et passe plus de 10 minutes à le retrouver! Tous ces détails me font penser qu'il est désordonné et que cela serait mal vu des clients car un cabinet d'expertise -comptable doit avoir tous ces documents rangés parfaitement dans des classeurs et les ordinateurs bien rangés.Il m’interroge sur mon CV et me dit que j'ai des nombreux trous et ne comprend pas pourquoi je postule à un stage en cabinet d'expertise -comptable.Il me dit qu'il y a beaucoup d'emplois dans le cabinets.Je me demande pourquoi il me convoque en entretien . Je lui réponds que personne dans mon handicap ne bosse en cabinet d'expertise -comptable.Il me demande la nature de mon handicap et je lui réponds que je suis autiste Asperger.Je sens de la méfiance de sa part et me dit qu'il ne connait pas le syndrome .Il me demande si j'ai des problèmes de concentration et je lui réponds que non .
Finalement,il me pose des questions sur les droits de société sur les différentes formes juridiques pour créer une société et les différents régimes fiscaux :questions peu claires et sans intérêt.Il me dit à la fin de l 'entretien qu'il ne donnerait pas suite à ma candidature car il a embauché deux personnes qui ont des problèmes de communication avec les clients. et qu'il ne veut pas en avoir un troisième .Comme si un stagiaire collaborateur comptable qui reste un mois va avoir du contact avec la clientèle ,argument ridicule et infondé!!
Ce n'est effectivement pas de ta faute si tu n'as pas trouvé de travail dans la comptabilité. Tu peux signaler à l'ordre des experts comptables cet expert comptable sans plaque ainsi que son comportement vis à vis de toi. Non je t'assure un stagiaire en comptabilité pour un mois ne sera pas en contact avec la clientèle. On va te donner pas mal de choses que les collaborateurs n'ont pas forcement le temps de faire :saisie d'opérations diverses, rapprochements de tva et rapprochements bancaires.

Non de l'emploi en cabinet comptable il n'y en a pas tant que ça et ca fait des dizaines d'années que la profession bizute les petits jeunes sans trop d'expériences et ne veux pas non plus payer à juste titre les plus expérimentés.

Trouvé sur compta online y'a quelques jours:

"
Re: Recrutement dans les cabinets d'expert comptable
Ecrit le: 25/07/2019 11:20
0
VOTER
Votez Moins
Votez Plus

Bonjour,

Je relance la discussion sur le recrutement dans les cabinets d'expertise comptable. Bien que travaillant en stage en mairie, je recherche toujours en cabinet, avec les mêmes difficultés.

En effet, on me reproche toujours un manque d'expérience, alors que je travaille depuis Avril en mairie sur des dossiers comptables aux missions similaires à celles que l'on croise en cabinet (rectifications de comptes, inventaire, etc.).

Je vous signifie mon ras-le-bol général de la profession qui ne fait pas beaucoup d'efforts pour intégrer les jeunes dans la profession, alors que je vois beaucoup d'articles mentionner que la profession a des difficultés de recrutement et que j'entends des experts-comptables se plaindre qu'ils ne trouvent personne, d'où des offres avec "peu de candidats" sur Pôle Emploi et que les réactualisations d'offres sont à foison. Alors, que l'on dise que la profession présente un taux de chômage d'à peine 2%, j'ai beaucoup de mal à le croire. Je suis même convaincu que le secteur de l'expertise comptable n'est pas aussi porteur que l'on veut nous faire croire.

Que les cabinets ne viennent pas se plaindre s'ils sont en retard dans leurs dossiers et ne trouvent personne. Parce que j'ai fait beaucoup d'efforts pour alléger la tâche des cabinets, mais je constate, à mon plus regret que la reconnaissance n'est pas au rendez-vous. Comme on dit, nul n'est prophète en son pays, et c'est bien vrai au vu des circonstances.

Que la situation économique ne soit pas enviable et qu'il faut des gens expérimentés, je veux bien l'entendre, mais il ne faut pas exagérer non plus !

Je ne suis pas sûr que la réforme de l'audit légal soit à l'origine de ces difficultés qui sont présentes depuis des années, voire des décennies.

Si vous avez des conseils à me donner pour intégrer un secteur aussi fermé. Je vous écoute, je suis preneur et je n'ai plus rien à perdre.

Je vais finir par entamer une reconversion professionnelle si la profession continue de réagir comme ça ! Parce que je vous le dis très honnêtement, j'en ai assez !

Je pousse ce coup de gueule contre la mentalité française alors qu'il y a meilleur dans le monde entier.

Bien cordialement

Thibault Paranier"
Salut,
Faire un signalement auprès de l'ordre des experts -comptables est une perte de temps.J'attends pour voir à la rentrée si ma convention de stage va être remplie pour le commencer début septembre car j'ai déjà eu de mauvaises surprises par le passé.Après pour la recherche de CDI ,je suis assez pessimiste car les experts-comptables yvelinois sont très sectaires et les experts-comptables parisiens ont une mentalité un peu différente ,donc à voir.
Diagnostiqué Asperger en 2010

oreo64
Habitué
Messages : 83
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#65 Message par oreo64 » vendredi 16 août 2019 à 0:12

Autrey a écrit :
lundi 12 août 2019 à 17:17
Réponse à Oreo64 : "J'ai répondu au questionnaire et j'ai cherché à me montrer indulgent avec Asperteam sur le questionnaire car je sais que ce n'est pas leur faute si je n'ai pas trouvé d'emploi."

Le monde du travail n'est pas un monde d'indulgence..... d'autre part Pôle Emploi gère l'argent des salariés donc pour les formations ils demandent souvent aux gens de remplir des questionnaires sur les formations suivies, ce n'est pas liè à Asperteam.
Perso j'ai joué la transparence sans être sévère vis à vis d'Asperteam, je suis étonnée que Cap Emploi n'était pas dans la boucle.
J'avais envoyé un CV à Asperteam pour qu'ils me trouvent un emploi, ils m'ont proposé ces ateliers.....Je ne leur reproche pas de ne pas avoir trouvé du travail, je n'attendais rien, sinon ils auraient proposé des pistes au lieu d'une formation.....
Quant à la faute ou non faute d'Asperteam, ils sont dans l'optique d'insertion de personnes autistes, c'est une entreprise spécialisée dans ce domaine...on ne dit pas que "c'est de la faute", on réfléchit sur ces entreprises spécialisées dans l'insertion de personnes autistes....
Attention quand tu parles du monde du travail car il s'agit d'une relation entre un chercheur d'emploi autiste et une structure qui te suit et non de la relation d'un salarié à un employeur.Quand moi à aussi ,j'ai envoyé mon CV car j'avais reçu un e-mail où j'ai vu leur nom pour une participation à un forum pour l'emploi,donc j'ai cherché à la contacter . Pour les raisons pour lesquelles je n'ai pas trouvé d'emploi avec Apserteam,je ne reviendrai pas dessus.
Quand à mon suivi dans certaines structures d'insertion professionnelle pour personnes handicapées ,je pense à Talent d'As ou à Tremplin Entreprises (association d'insertion généraliste de personnes handicapées basée à Issy les Moulineaux ) où à Talent d'As ,le coach réclame de manière assez autoritaire de postuler en grand groupe car soi-disant on me laisserait plus de temps pour m'adapter à mon poste qu'en PME et en exigeant d'envoyer en candidature spontanée sur Monster pour avoir pour résultat des entretiens avec des cabinets de recrutement qui ne débouchent rien au lieu d'envoyer des candidatures spontanées en PME(beaucoup d'occasions manquées) et de l'autre une psychologue de Tremplin entreprises très bornée qui me reçoit en entretien et qui n'a jamais bossé une seule journée de sa vie en entreprise qui me dit que mes aménagements de poste ne sont pas clairs alors que c'est son boulot de faire des propositions ,facile de critiquer et que si je n'explique pas clairement mes aménagements de poste ,ils ne me garderont pas en entreprise,tout ça pour refuser d'envoyer ma candidature à leur réseau composée de centaines d'entreprises.A la fin de l'entretien ,la psychologue m'a même rigolé au nez lorsque je suis parti ,je l'ai encore en travers de la gorge .Cela ne me gêne pas de dire que ces gens là ont été de vrais parasites dans ma recherche d'emploi.
Diagnostiqué Asperger en 2010

oreo64
Habitué
Messages : 83
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#66 Message par oreo64 » vendredi 16 août 2019 à 9:26

oreo64 a écrit :
vendredi 16 août 2019 à 0:12
Autrey a écrit :
lundi 12 août 2019 à 17:17
Réponse à Oreo64 : "J'ai répondu au questionnaire et j'ai cherché à me montrer indulgent avec Asperteam sur le questionnaire car je sais que ce n'est pas leur faute si je n'ai pas trouvé d'emploi."

Le monde du travail n'est pas un monde d'indulgence..... d'autre part Pôle Emploi gère l'argent des salariés donc pour les formations ils demandent souvent aux gens de remplir des questionnaires sur les formations suivies, ce n'est pas liè à Asperteam.
Perso j'ai joué la transparence sans être sévère vis à vis d'Asperteam, je suis étonnée que Cap Emploi n'était pas dans la boucle.
J'avais envoyé un CV à Asperteam pour qu'ils me trouvent un emploi, ils m'ont proposé ces ateliers.....Je ne leur reproche pas de ne pas avoir trouvé du travail, je n'attendais rien, sinon ils auraient proposé des pistes au lieu d'une formation.....
Quant à la faute ou non faute d'Asperteam, ils sont dans l'optique d'insertion de personnes autistes, c'est une entreprise spécialisée dans ce domaine...on ne dit pas que "c'est de la faute", on réfléchit sur ces entreprises spécialisées dans l'insertion de personnes autistes....
Attention quand tu parles du monde du travail car il s'agit d'une relation entre un chercheur d'emploi autiste et une structure qui te suit et non de la relation d'un salarié à un employeur.Quand moi à aussi ,j'ai envoyé mon CV car j'avais reçu un e-mail où j'ai vu leur nom pour une participation à un forum pour l'emploi,donc j'ai cherché à la contacter . Pour les raisons pour lesquelles je n'ai pas trouvé d'emploi avec Apserteam,je ne reviendrai pas dessus.
Quand à mon suivi dans certaines structures d'insertion professionnelle pour personnes handicapées ,je pense à Talent d'As ou à Tremplin Entreprises (association d'insertion généraliste de personnes handicapées basée à Issy les Moulineaux ) où à Talent d'As ,le coach réclame de manière assez autoritaire de postuler en grand groupe car soi-disant on me laisserait plus de temps pour m'adapter à mon poste qu'en PME et en exigeant d'envoyer en candidature spontanée sur Monster pour avoir pour résultat des entretiens avec des cabinets de recrutement qui ne débouchent rien au lieu d'envoyer des candidatures spontanées en PME(beaucoup d'occasions manquées) et de l'autre une psychologue de Tremplin entreprises très bornée qui me reçoit en entretien et qui n'a jamais bossé une seule journée de sa vie en entreprise qui me dit que mes aménagements de poste ne sont pas clairs alors que c'est son boulot de faire des propositions ,facile de critiquer et que si je n'explique pas clairement mes aménagements de poste ,ils ne me garderont pas en entreprise,tout ça pour refuser d'envoyer ma candidature à leur réseau composée de centaines d'entreprises.A la fin de l'entretien ,la psychologue m'a même rigolé au nez lorsque je suis parti ,je l'ai encore en travers de la gorge .Cela ne me gêne pas de dire que ces gens là m'ont nui dans ma recherche d'emploi.
Diagnostiqué Asperger en 2010

Hokusai
Régulier
Messages : 44
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#67 Message par Hokusai » lundi 9 septembre 2019 à 13:16

oreo64 a écrit :
vendredi 16 août 2019 à 9:26
oreo64 a écrit :
vendredi 16 août 2019 à 0:12
Autrey a écrit :
lundi 12 août 2019 à 17:17

Bonjour à tous,

J'ai été loin du fil que j'ai initié et qui est resté sur des sujets similaires, quoique pas tout à fait identiques.
Je vois à peu près vos démarches, je les ai menées entre 2007 et 2011 en ce qui me concerne, auprès de quelques dispositifs, de type Pôle Emploi, Cap Emploi et autres. Je ne peux pas dire que ça m'aie amené grand chose, en fait strictement rien, ou des choix contestables (de ma part et de la leur).

Je connais d'autres personnes, TSA ou non, qui ont été dans ces structures, la plupart n'en n'ont rien retiré, même si je connais deux personnes qui en ont quelque peu tiré des conseils utiles. Notamment un de mes amis qui s'est vu suggérer de chercher à faire des vacations et remplacements comme prof (mais l'entourage lui en parlait cependant depuis un moment). C'est néanmoins une exception qui confirme la règle. Cet ami s'en est bien sorti parce qu'il avait des compétences techniques poussées dans un domaine (un bagage en littérature qui lui donnait un très bon dossier pour un chef d'établissement devant combler un manque). Or le credo des Pôle Emploi, Cap Emploi et autres du même acabit (et Auticonsult est tout à fait dans ce mode de pensée) est qu'on peut tout à fait avoir une vraie insertion professionnelle avec des "connaissances" bricolées et mal digérées. Donc je peux pas dire que cet ami doit beaucoup à Pole Emploi, vu que son cas est la négation complète de leur discours et qu'il est surtout employable parce qu'il fut un excellent étudiant en lettres et un gros lecteur (qu'il est toujours).

Personnellement, tous les gens que je connais qui sont professionnellement stables ont des savoir et savoir-faire robustes et dont l'acquisition leur a pris des années, que ce soit en tant que formateur en mécanique, informaticien, professeur, cadre ou autres. Et, contrairement à ce que peuvent raconter des Pole Emploi ou autres du même tonneau, une formation vraiment solide prend un laps de temps et, c'est au moins aussi important, demande un forme d'isolement et de mise à l'écart d'une nécessité économique immédiate. Par exemple, on ne forme pas un ingénieur en bâtiment qui veut se spécialiser dans la construction de ponts en lui donnant une truelle parce que formation accéléré à mise en application immédiate, etc.... Non, faire ce métier, c'est faire des équations sur papier , faire des calculs de résistance des matériaux, étudier la physique dans des salles de cours et pendant des années. C'est pour ce genre de raisons que le chômage des cadres est proche de 0.

Pour toutes ces raisons, avec du recul et ma propre expérience, je n'accorde plus de crédit à ce genre de dispositifs.
Diagnostiqué Asperger en 2007

Hokusai
Régulier
Messages : 44
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#68 Message par Hokusai » lundi 9 septembre 2019 à 13:19

Par contre, j'ai dit une bêtise, je connais des personnes dont je me pose vraiment la question de savoir s'ils ont ce qu'on peut appeler des compétences techniques et qui professionnellement n'ont pas de problème.

Je parle de l'encadrement d'Auticonsult, et je ne dis pas ça par rapport à ce que j'en pense.
Diagnostiqué Asperger en 2007

oreo64
Habitué
Messages : 83
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#69 Message par oreo64 » lundi 9 septembre 2019 à 19:22

Bonjour,

Je n'ai pas bien compris ce que tu veux dire :tu n'es pas content de ton suivi avec Auticonsult?
Diagnostiqué Asperger en 2010

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1279
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

signaler

#70 Message par Autrey » jeudi 12 septembre 2019 à 12:41

Je discutais avec la personne de Cap Emploi qui me suit et elle me disait que certaines entreprises adaptées peu scrupuleuses cherchaient le mouton à 5 pattes : avec beaucoup de qualifications, d'expérience et ayant travaillé très recemment, et surtout ayant l'air le moins handicapé possible... ! Beaucoup d'handicapés ne rentrent pas dans ce cadre (une personne très autiste, un aveugle, une personne sans bras, etc..).
Ma conseillère s'énerve contre ces entreprises adaptées qui ont des subventions mais qui veulent un handicapé quand même pas trop handicapé et avec de l'expérience professionnelle ! Avec les subventions ces entreprise entreprises adaptées peuvent aménager un poste pour un aveugle, un autre pour un sourd,etc...les subventions ne sont pas que pour que les directeurs aient de belles cravates et une montre connectée !

Ceci dit des entreprises adaptées jouent le jeu et sont corrects avec les handicapés.

Certaines entreprises adaptées ont des logiques très commerciales c'est à dire qu'elles exigent un rendement parfois impossible à tenir à des personnes en situation de faiblesse, ce qui rend les journées de travail un vrai enfer et les personnes finissent par partir. Ma conseillère m'a parlé d'handicapés obligées de partir car pour eux ce n'était plus vivable. A signaler que problème de mercantilisme d'entreprises adaptées avaient déjà été pointé du doigt dès les années 2000 par des parlementaires mais sans résultat visiblement.
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1279
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#71 Message par Autrey » jeudi 12 septembre 2019 à 13:05

Auticonsult est une entreprise sociale donc on peut supposer qu'elle a des subventions ou aides diverses des entreprises ou de l'Etat.

Auticonsult rentre dans ce cadre d'une entreprise sociale cherchant le "mouton à 5 pattes" ! cette société a un processus de recrutement qu'on n'a pas en intégrant Polytechnique ! Entretien - Journée de tests - Semaine de recrutement où les personnes sont assommées d'exercices de logiques informatique pour tester leur niveau et la conclusion finale de cette semaine dépend des exercices plus que de chercher à comprendre la personne en elle-même.
Auticonsult dit qu'à travers ces exercices elle évalue les résultats mais aussi le comportement mais quand une personne est larguée donc stressée pendant une semaine, cela crée une situation kafkaïenne donc il ne peut en être tiré que de mauvaises conclusions.
De plus il y'a des exercices à faire en groupe : quand on sait ce que cela peut supposer comme efforts pour certains autistes, de plus personne ne se connait donc stress supplémentaire, on peut en conclure que pour être embaucher mieux vaut avoir un "autisme neurotypique" ! :lol:
Durant la semaine il faut que le candidat sourit un peu, qu'il sache aller à la cantine...!

De plus que vous soyez ingénieurs informaticien, secrétaire, technicien frigoriste, libraire ou balayeur, ces mêmes tests très axés informatique sont pour tout le monde ! Imaginez un balayeur même avec un QI de 130 sur des exercices de logique informatiques ! Pour ces profils cette semaine représente un énorme stress et pourtant Auticonsult en tire des conclusions !
Evidemment un ingénieur informatique sera à l'aise car il aura de bons résultats (c'est son domaine), alors que pour les autres métiers les résultats seront moins bons et le comportement plus stressé....Auticonsult tirera des conclusions forcément fausses puisque les tests ne correspondent pas au métier et provoquent de surcroit du stress lui-même jugé ! :crazy:

Auticonsult doit être clair : soit il veut des autistes avec hautes compétences informatiques et pas trop autistes, soit il élargit son cadre de compétences en cherchant à placer dans les entreprises des assistantes, des géomètres, des dessinateurs industriels,etc....et en permettant l'accès à l'emploi de personnes avec un autisme plus marqué.

Auticonsult devrait faire l'effort de s'adapter à divers profils et pas chercher le BAC+5 en informatique fraichement sorti de l'école ou ayant 3 années d'expérience en startup, de plus l'autiste pas trop autiste quand même !
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

oreo64
Habitué
Messages : 83
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#72 Message par oreo64 » jeudi 12 septembre 2019 à 21:07

Salut,

Les abus dans les entreprises adaptées sont vieux comme le monde ;L'année dernière ,lorsque j'ai rencontré la fondatrice d'A l'autisme emploi Asperger,elle m'a proposé de postuler en entreprise adaptée .Je lui ai répondu qu'il y a avait pas mal d'abus dans ce secteur et elle m'a dit qu'elle en avait entendu parler.Il y a quelques mois , j'ai reçu un appel d'une entreprise adaptée qui me proposait un poste dans une banque où il y avait de la pression et je leur ai dit que je ne comprenais pas leur réaction puisque une entreprise adaptée est là pour adapter le poste de travail.Le consultant m'a répondu que le client demandait une personne qui tient bien la pression car il recherche une personne avec un fort rendement.Je préfère postuler en cabinet d'expertise-comptable , au moins je sais à quoi à m'attendre.
Quant à Auticonsult ,c'est fort possible qu'il raconte ce qui les arrange comme les autres structures d'insertion professionnelle autistes.Enfin,il s'agit d'une entreprise solidaire qui a réussi à se développer grâce à des emprunts bancaires et ce type d'entreprise a du mal à trouver des financements pour se développer.
Modifié en dernier par oreo64 le samedi 14 septembre 2019 à 20:32, modifié 1 fois.
Diagnostiqué Asperger en 2010

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 345
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#73 Message par Controleur » vendredi 13 septembre 2019 à 21:43

@oreo64: as tu finalement reçu ta convention de stage?

Auticonsult place des candidats pour ses clients et dans le secteur informatique de façon générale comme dans beaucoup d'autres la diplomite à la française encouragée par mitterand pour maquiller les chiffres du chômage ça ne rend pas tout le monde heureux ( n'as rien à voir avec la mondialisation heureuse d'alain minc). Je me souviens avoir refusé un poste d'aide comptable en entreprise adapté, en leur expliquant que d'une part le salaire proposé était ridiculement bas par rapport à ce que j'avais comme qualifications et expériences à leur proposer, d'autre part que l'idée de rentrer dans une entreprise adaptée validerait un préjugé selon lequel je serais incapable de travailler dans un service comptable d'une entreprise lambda sans qu'elle face partit du cac40.

Je pourrais en dire aussi de tout le parcours que j'ai traversé quand je voulais travailler chez edf en finance, toute la comédie jouer auprès de la consultante pour que je sois présenté devant la manageuse ( sachant que c'était un poste d'aide comptable donc largement accessible à quelqu'un tout juste diplômé de DCG et avec juste un peu d'expérience en cabinet comptable et un job bénévole de trésorier associatif) pour ne pas finalement me retenir soi disant pour un profil trop orienté finance ( lol la belle excuse à la suite du survol de mon mémoire que j'avais fais sur une analyse financière de deux pharmacies, le détail qui lui a fait zappé tout le reste).

Le capitalisme actuel n'as pas vraiment besoin de gens ayant des compétences hyper pointus, il veux de la main d'oeuvre docile qui fait ce qu'on demande et peu importe au final que la personne ne soit pas au point techniquement.

Une maman que je cottoie tout les jours à mon travail à un fils dans une école d'informatique et il fait son 1er stage métier dans une start up. La start up c'est pas le must pour débuter surtout quand on a besoin d'un cadre de travail bien définie. Bref bah notre jeune pousse a mal commencé son stage au point de se prendre moultes reproches par celui qui l'a embauché et aussi son école qui jugeait son attitude pas assez investit. Et il semblerait que y'ai du mieux mais au détriment de la qualité de sommeil.

@Audrey: il suffirait de couper les subsides aux dites entreprises mais j'imagine que ces associations sont pas encore dans la ligne de mire du gouvernement qui applique les grandes politiques d'orientation économiques (GOPE, un seul partit en a parler pendant les présidentieles de 2017, l'union populaire républiquaine)
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

oreo64
Habitué
Messages : 83
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#74 Message par oreo64 » samedi 14 septembre 2019 à 18:50

Salut,

Je ne vois pas le rapport entre les entreprises adaptées et le capitalisme,

Ensuite,dans les start-ups,il y a beaucoup de pression , un fort volume horaire et un bagage très élevé demandé en entretien ( surtout en anglais).
Encore heureux,les services RH des start-ups restent encore plus profs que dans les PME dans la pub.
Enfin,il n'y a pas que les méchantes entreprises à blâmer,on pourrait aussi parler des associations d’insertion professionnelle.Je suis actuellement en stage en cabinet d'expertise-comptable .Mon association qui me suit est censé appeler dans les 48 heures mon cabinet .L'association A l'autisme emploi Asperger n'a cherché qu'à appeler le cabinet qu'au bout d'une semaine .Je n'ai même pas eu un entretien téléphonique hebdomadaire aujourd’hui..
Heureusement,les choses ne se passent pas si mal dans mon cabinet dans mon intégration pour l'instant.
J'en suis à ma 3 ème structure qui me suit. Avant de critiquer les entreprises , que les associations se remettent en cause.
Diagnostiqué Asperger en 2010

Hokusai
Régulier
Messages : 44
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#75 Message par Hokusai » mardi 17 septembre 2019 à 0:45

oreo64 a écrit :
lundi 9 septembre 2019 à 19:22
Bonjour,

Je n'ai pas bien compris ce que tu veux dire :tu n'es pas content de ton suivi avec Auticonsult?
Pour répondre simplement, je n'en étais pas content du tout.
Avec un peu d'ironie, je dirais que je ne peux pas porter de jugement sur un éventuel suivi, vu que de mon point de vue, je n'ai eu aucun suivi du tout.
Diagnostiqué Asperger en 2007

Répondre