Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
oreo64
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#106 Message par oreo64 » jeudi 24 octobre 2019 à 15:12

Salut ,

Dans mon cas personnel, le fait de devoir communiquer par téléphone et les rencontres physiques avec les clients sont indispensables ,donc pas le choix de s'adapter.Quant à Cap Emploi Saint Quentin en Yvelines ,ils sont pas trop mal par rapport aux échos que j'ai eus sur Cap Emploi Paris .J'ai discuté avec ma conseillère d'insertion professionnelle qui m'a parlé du dispositif Emploi Accompagné Ile de France ce matin .Cap emploi a remporté une partie des appels d"offres et donc les jobcoachs de Cap Emploi ont été formés au handicap psychique et à l'autisme .Le système est en cours de rodage.Le risque dans mon cas c'est qu'il y ait un manque de compétences internes sur le syndrome d'Asperger ,donc une militante dans l'autisme très connue que je connais peut intervenir en dernier recours.
Diagnostiqué Asperger en 2010

oreo64
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#107 Message par oreo64 » samedi 26 octobre 2019 à 18:22

Selon mon avis personnel,Cap Emploi n'est pas trop mal à Saint Quentin en Yvelines mais j'ai entendu que les Cap Emploi avaient suivi un suivi épouvantable des travailleurs handicapés.En tout cas ,ma conseillère d’insertion professionnelle ne m'a jamais du dispositif d'emploi accompagné en Ile de France ni d'Asperteam .C'était toujours à moi de me renseigner alors qu'elle était au courant des dispositifs.Après,Cap emploi n'a pas beaucoup d'offres d'emploi en comptabilité.

Quant au manque de qualifications ,la fondatrice d'Aperteam m'avait dit que beaucoup d’autistes devenaient infographistes,ce qui ne correspondait au besoin du marché du travail car il était complètement saturé.J'ai eu le cas d'un autiste que j'ai croisé au CRAIF qui ne trouvait pas d'emploi dans sa branche car il avait fait un master 2 transport qui n'avait aucun rapport avec les besoins du marché du travail et il avait obtenu un BTS tourisme .Pareil trop de candidats dans le secteur de tourisme.
Diagnostiqué Asperger en 2010

Hokusai
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#108 Message par Hokusai » jeudi 31 octobre 2019 à 20:39

oreo64 a écrit :
samedi 26 octobre 2019 à 18:22
Selon mon avis personnel,Cap Emploi n'est pas trop mal à Saint Quentin en Yvelines mais j'ai entendu que les Cap Emploi avaient suivi un suivi épouvantable des travailleurs handicapés.En tout cas ,ma conseillère d’insertion professionnelle ne m'a jamais du dispositif d'emploi accompagné en Ile de France ni d'Asperteam .C'était toujours à moi de me renseigner alors qu'elle était au courant des dispositifs.Après,Cap emploi n'a pas beaucoup d'offres d'emploi en comptabilité.

Quant au manque de qualifications ,la fondatrice d'Aperteam m'avait dit que beaucoup d’autistes devenaient infographistes,ce qui ne correspondait au besoin du marché du travail car il était complètement saturé.J'ai eu le cas d'un autiste que j'ai croisé au CRAIF qui ne trouvait pas d'emploi dans sa branche car il avait fait un master 2 transport qui n'avait aucun rapport avec les besoins du marché du travail et il avait obtenu un BTS tourisme .Pareil trop de candidats dans le secteur de tourisme.
J'ai été au Cap Emploi de Lyon vers 2010, c'était de mon point de vue totalement inefficace, sans intérêt, et un gâchis d'argent public. Le seul intérêt (comme des Simplon et des Auticonsult) est de faire vivre une couche économique de "coachs", d'administratifs, de "formateurs", de commerciaux.
Cap Emploi à Lyon ne m'a jamais donné l'impression de faire dans l'analyse réelle du marché du travail et d'aller dans un processus constructif et de long terme pour rendre vraiment des personnes intégrables sur le marché du travail.
Diagnostiqué Asperger en 2007

Hokusai
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#109 Message par Hokusai » jeudi 31 octobre 2019 à 20:58

oreo64 a écrit :
jeudi 24 octobre 2019 à 15:12
Salut ,

Dans mon cas personnel, le fait de devoir communiquer par téléphone et les rencontres physiques avec les clients sont indispensables ,donc pas le choix de s'adapter.Quant à Cap Emploi Saint Quentin en Yvelines ,ils sont pas trop mal par rapport aux échos que j'ai eus sur Cap Emploi Paris .J'ai discuté avec ma conseillère d'insertion professionnelle qui m'a parlé du dispositif Emploi Accompagné Ile de France ce matin .Cap emploi a remporté une partie des appels d"offres et donc les jobcoachs de Cap Emploi ont été formés au handicap psychique et à l'autisme .Le système est en cours de rodage.Le risque dans mon cas c'est qu'il y ait un manque de compétences internes sur le syndrome d'Asperger ,donc une militante dans l'autisme très connue que je connais peut intervenir en dernier recours.
Je comprends ton point de vue, mais je n'ai plus du tout envie d'y croire. J'ai vu trop de camarades d'infortune dans des contrats aidés, des formations bidon, des pseudo dispositifs aux noms ronflants mais ne débouchant sur rien. Plus ma propre expérience.
Diagnostiqué Asperger en 2007

oreo64
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#110 Message par oreo64 » vendredi 1 novembre 2019 à 20:03

Salut,

Je préfère encore passer par des dispositifs comme Cap emploi que de passer par des associations autistes.D'ailleurs,le film Hors Norme qui passe au cinéma montre bien l'amateurisme de la gestion d'une association autiste.Ce que le film ne montre pas , c'est la malhonnêteté des dirigeants d'association et la rivalité entre les associations.Dans le film,on montre de gentils dirigeants d'association altruistes ,ce qui n'est pas du tout la réalité du monde associatif autiste.J'ai encore confiance en ma conseillère d'insertion professionnelle et au moins je sais que le dispositif d'emploi accompagné sera pérennisé pas encore certaines structures qui disparaissent comme Asperteam au bout de 2 ans ou à l’Autisme Emploi Asperger qui ne tiendra à mon avis que 2 ans encore maximum.De plus ,je connais les nombreuses lacunes de Cap emploi et je sais aussi leurs quelques points forts.Quand tu passes dans un dispositif d'insertion professionnelle Asperger ,tu vois des gens qui ne sortent de je ne sais où et dont on ne connait pas la solidité du projet.
Diagnostiqué Asperger en 2010

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1286
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#111 Message par Autrey » dimanche 3 novembre 2019 à 17:34

Les associations d'insertion ou associations tout court sont pour beaucoup crées pour faire de l'argent via les subventions et autres aides privées, et de la com', sinon en France la situation des autistes se serait améliorée comme dans certains pays Anglo-Saxons.
En fait l'état ne leur donne que peu d'argent, elles devraient se scandaliser qu'on trouve des sous pour les JO de Paris 2024, pour qu'il y'ai des classes de 12 enfants seulement dans le 93 ou de l'argent pour les entreprises avec le CICE, et que pour les autistes (et d'autres handicaps) il n'y'a que les miettes : Il y'a de l'argent mais pas pour ceux qui en ont vraiment besoin : Résultat 80% des enfants autistes ne vont pas à l'école et une proportion équivalente a beaucoup de mal dans le monde du travail. Où sont ces assocs ? Où sont leur révolte face à un tel manque d'argent ?
On parle des autistes pour la journée de l'autisme avec de beaux reportages, et quand Macron a besoin de se faire de la pub genre pour le plan autisme (indigent au regard des besoins) ou on l'a vu avec des autistes et un grand sourire. Et après ?

Je soupçonne fortement les gouvernements d'acheter à coup d'argent les dirigeants de ces assocs pour pouvoir avoir la paix, et tant pis pour tout ceux qui souffrent....
Exactement le même schéma que pour les syndicats : l'Etat les arrose, il a la paix et tant pis pour les millions de salariés qui galèrent ou les chomeurs....

Il y'a des gens pour qui l'autisme est une rente même s'ils ne feront pas fortune. Ceux-là on les entend très peu se révolter contre une situation catastrophique des autistes en France....
Les parents, les autistes au chomage râlent mais pas eux....
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

oreo64
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#112 Message par oreo64 » dimanche 3 novembre 2019 à 20:05

Salut,

Globalement tout le monde est d'accord sur la situation de l'autisme en France.Même l'Espagne et l'Italie font mieux pour intégrer scolairement les autistes .Pareil pour l’accessibilité des locaux.La honte!!!Là il y a des divisions c’est sur les méthodes ,les solutions et le temps pour y arriver.Il y a des militants extrémistes comme la présidente de SOS Autisme et de Vaincre l'autisme qui pensent qu'il faut monter sur les barricades pour obtenir plus de moyens et qui seront toujours mécontents des solutions à apporter .D'autres militants plus modérés pensent que même si le gouvernement mettait le paquet sur la scolarité ,l'emploi et les diagnostics ,un quinquennat ne suffirait pas .Il faut du temps les mentalités de l’administration française sans compter qu'elle a un fonctionnement très rigide.Pour arriver aux standards des pays scandinaves et du Canada ,il faudra 20 ans.Une fois,mon ancien jobcoach de talent d'As me disait que l'intégration professionnelle prendra plusieurs décennies en France et c'est une des rares fois où j'étais d'accord avec lui.
Je sais qu'il existe une association québécoise qui s'appelle A l'emploi! qui est pionnière dans l’intégration professionnelle des personnes autistes mais je ne connais pas leurs résultats.
Diagnostiqué Asperger en 2010

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10771
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#113 Message par Lilette » mercredi 6 novembre 2019 à 14:47

oreo64 a écrit :
samedi 26 octobre 2019 à 18:22
mais j'ai entendu que les Cap Emploi avaient suivi un suivi épouvantable des travailleurs handicapés.
Eh bien ma conseillère Cap Emploi est au top, comme quoi, il ne faut pas faire de généralités.
TSA.

margotton91
Habitué
Messages : 65
Enregistré le : mercredi 17 juillet 2019 à 16:14
Localisation : Essonne (91)

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#114 Message par margotton91 » mercredi 6 novembre 2019 à 18:20

Enfin une personne qui se dit satisfaite des services de sa conseillère Cap Emploi...

Pour ma part, j'ai abandonné : le suivi par Cap Emploi ou rien, c'était pareil... enfin, presque. Le seul intérêt que j'y ai trouvé est ma participation au DuoDay 2019, même si cela n'a débouché sur rien.
Ma conseillère, comme j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire précédemment, ignorait vraisemblablement tout du TSA. J'en ai eu assez donc je suis partie...


Lilette a écrit :
mercredi 6 novembre 2019 à 14:47
oreo64 a écrit :
samedi 26 octobre 2019 à 18:22
mais j'ai entendu que les Cap Emploi avaient suivi un suivi épouvantable des travailleurs handicapés.
Eh bien ma conseillère Cap Emploi est au top, comme quoi, il ne faut pas faire de généralités.
Pré-diagnostic TSA asperger, de niveau faible à modéré, par psychologue clinicien en 03/2019
Confirmation par psychiatre en 04/2019, à 51 ans
14/11/2019 : 1er RV centre expert Créteil pour entretien avec psychiatre avant les tests du bilan diagnostic

2N3055
Forcené
Messages : 988
Enregistré le : jeudi 3 août 2017 à 7:10

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#115 Message par 2N3055 » mercredi 6 novembre 2019 à 20:06

Dans le cadre d'une formation en réseaux informatiques et télécommunications, j'ai fait un stage en entreprise dans un CAP emploi.
J'ai pu voir s'écrouler dans la dépression 2 agents de CAP emploi, et les autres projetaient de partir au plus vite. Le réseau en lui même était une véritable catastrophe ( magouilles avec un sous-traitant ) et le directeur... Bon, je vais rester poli.

Cerise sur le gâteau, j'ai fait mon deuxième stage en entreprise à la Direction Informatique et Télécommunication d'un conseil général. Consternation :shock:
Asperger diagnostiqué

oreo64
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#116 Message par oreo64 » jeudi 7 novembre 2019 à 10:35

Pour ma part,tout dépend le conseiller .La première conseillère que j'ai vue était vraiment nulle .Jamais disponible quand je l'appelais en 2011.La deuxième conseillère est la seule personne en qui j'ai confiance .Rapidement disponible et à mon écoute.
Autre chose :Quelqu'un connecterait à quoi sert Hipip'in ?Je suis allé sur leur site Internet et sur leur profil facebook et je n'ai pas du tout compris à quoi cette boite sert .Leur projet n'est pas du tout clair .Il s'agirait d'une plateforme Web pour les personnes ayant des troubles dys sur Paris.J'ai envoyé l'année dernière un e-mail avec eux mais je n'ai pas eu de réponse.
Diagnostiqué Asperger en 2010

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1286
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#117 Message par Autrey » jeudi 7 novembre 2019 à 10:53

La fonction de ces assocs ou sociétés d'insertion d'autistes ne devraient pas d'être de sélectionner "l'autiste parfait" mais d'aider ceux qui sont en difficulté à s'insérer.
Je viens d'être contacté par l'AIMETH qui s'occupe de l'insertion de tous les handicapés (pas que autistes) et avec eux pas de jugements, pas de "semaine de recrutement", etc....c'est une association qui aide et effectue un suivi (même si entre le moment où j'ai envoyé le CV et leur appel il y'a eu un mois mais ils doivent avoir beaucoup de demandes).
Comme l'a dit une personne dans ce fil de discussions mieux vaut se tourner vers des assocs généralistes s'occupant de handicap plutôt que de ces officines dont le respect de l'autiste laisse parfois à désirer pour certaines.
A signaler l'assoc "Job Aspie" qui elle ne juge et ne jauge pas l'autiste mais cherche à aider tout simplement, mais elle manquent cruellement de moyens.
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1286
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#118 Message par Autrey » jeudi 7 novembre 2019 à 10:55

Pour Cap Emploi j'ai eu 2 conseillères : une vraiment professionnelle mais elle est partie et la nouvelle qui elle est transparente.
Pour le Cap Emploi où je suis il y'a plus de 100 handicapés pour une seule personne, c'est de trop, l'Etat ne donne pas assez d'argent pour le handicap.
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1286
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#119 Message par Autrey » jeudi 7 novembre 2019 à 11:00

Hipip'in et autisme-emploi sont aussi révélateurs du manque de moyens, d'amateurisme, de volonté de réellement aider les autistes, de problèmes de structuration, de conseils ou de coaching alors que les autistes veulent du travail, de problématiques d'insérer les autistes dans le monde du travail hors eux proposent souvent un "coaching" mais après que la personne a trouvé du travail ! Hors il faut d'abord trouver du travail !.

Effectivement on ne comprend pas en tant qu'autistes ces officines soi-disant voulant aider les autistes.
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

oreo64
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#120 Message par oreo64 » jeudi 7 novembre 2019 à 20:21

Tu as déjà eu affaire à Hippi 'in?Je me pose la question si c'est une boite à fric.
Diagnostiqué Asperger en 2010

Répondre