Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#16 Message par Benoit » vendredi 22 mars 2019 à 11:07

SSII est un terme générique, il inclut les pires marchands de viande au forfait de missions courtes, mais aussi des sous-traitants capables d'auto-financement, de projets longs (sans vraiment de limite de temps en pratique), connus pour leur compétence plutôt que leur flexibilité.
Ces derniers sont certainement moins connus, mais ils existent, et sont largement préférés des grands-comptes (chez nous, on a carrément délisté les autres...)

Je suis persuadé que c'est là un bon environnement pour une personne autiste (du domaine).
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
elpanacho
Régulier
Messages : 58
Enregistré le : mardi 5 mars 2019 à 13:09

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#17 Message par elpanacho » vendredi 22 mars 2019 à 11:24

Benoit a écrit :
vendredi 22 mars 2019 à 11:07
SSII est un terme générique, il inclut les pires marchands de viande au forfait de missions courtes, mais aussi des sous-traitants capables d'auto-financement, de projets longs (sans vraiment de limite de temps en pratique), connus pour leur compétence plutôt que leur flexibilité.
Ces derniers sont certainement moins connus, mais ils existent, et sont largement préférés des grands-comptes (chez nous, on a carrément délisté les autres...)

Je suis persuadé que c'est là un bon environnement pour une personne autiste (du domaine).
Je suis tout a fais d'accord avec toi, sur les 10 passé dans la même SSII, j'ai bossé 5 ans en TMA permanente pour le même client et j'etait bien plus proche de mon client que des employé de mon entreprise.
Mon employeur, qui faisait majoritairement du forfait, ayant un modèle économique à chier, s'est retrouver contraint de placer de plus en plus de gens en régies, ou j'ai été envoyé (le client de la TMA qui avait un contrat avec ma boite, et non spécifiquement sur mon profil, m'a "perdu" du jour au lendemain, remplacé par un jeune a peine sortie de l’école)

Autre point, j'ai toujours eu la frustration de ne pas avoir les avantages d’être employé chez mes clients (CE, intéressement, ect..) alors que j’étais plus impliqué, investi, productif et motivé que beaucoup d'interne avec qui je travaillais.
(et le fait que je soit facturé 800 boules la journée et que mon employeur en dépense moins d'un tiers pour me payer, mais ça c'est une autre histoire)
ElPanacho Pre-diagnostique SA-HPI (janvier 2019)
En attente de RDV Psychiatre
Accessoirement dysorthographique et légèrement dyslexique

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 328
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#18 Message par Controleur » vendredi 22 mars 2019 à 18:02

Autrey a écrit :
vendredi 22 mars 2019 à 10:18
Controleur a écrit :
jeudi 21 mars 2019 à 20:42
Concernant les SSII, c'est pour les trois plus gros poids lourds les plus friands de viande ( entendez vous par viande, du consultant pas cher bac+4/bac+5.

J'étais venu pour un entretien à suresnes au siège de l'une d'elles pour quelque chose dans leurs services financiers. Même leur mission handicap à une opinion très arrété des candidats autistes en prétendant que les qualités constatés chez eux on peux les retrouver chez du personnel non autiste.

Je ne parle pas d'auticonsult mais d'une société côté en bourse.
Les entreprises doivent embaucher des handicapés ayant une RQTH (je ne sais pas si c'est ton cas), cela ouvre quand même des perspectives pour les autistes, de plus dans la Silicon Valley il y'a beaucoup de profils autistes et cela fonctionne très bien, c'est un bon argument lors d'un entretien.....
Il se trouve malheureusement que cette responsable diversité ne partage pas du tout ce type d'argumentaire. Elle te dira que ce qui est fait concernant la silicon Valley peux aussi se voir chez des personnes non autistes.

Oui j'ai une rqth mais mon employeur est la fonction publique, employeur qui me paye bien et m'offre de bonnes conditions.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Hokusai
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#19 Message par Hokusai » vendredi 22 mars 2019 à 22:30

Autrey a écrit :
vendredi 22 mars 2019 à 10:14
Je crois que des entreprises comme AUTICONSULT ou ASPERTISE sont victimes quelque part de l'image de l'asperger obligatoirement bon en informatique.
Il faudrait que ces entreprises s'ouvrent sur d'autres profils d'aspergers comme ASPERTEAM.

Certes aux USA il y'a des entreprises qui ne recrutent que des profils d'informaticiens autistes mais dans ce pays il y' 300 millions d'habitants.....

Je pense qu'une entreprise spécialisée dans le recrutement d'informaticiens aspergers ou autres autismes peut fonctionner mais il ne faut qu'elle vise à trop croître.....mais c'est tout à fait possible.
Oui, un problème insoluble est de prendre des clichés sur l'informatique, les Asperger, et les Asperger et l'informatique. Si en plus l'encadrement a des idées contestables sur ce qu'est l'informatique, c'est assez mal barré. Problème numéro 1, voir la programmation comme du bidouillage et du bricolage, qui peut être apprise en deux-trois tutos ni faits ni à faire piochés sur le net. Or ce type de vision anti-intellectualiste de la programmation est répandu. Et donc en combinant le cliché de l'asperger forcément bon en informatique avec l'autre cliché que la programmation s'apprend rapidement, on en arrive facilement à s'imaginer qu'on peut transformer un asperger en informaticien en quelques mois en partant de zéro.

Oui, ce genre de boite peut fonctionner, mais comme tu dis, ça fait peu de monde. Combien y a t-il en France d'Asperger niveau bac + 5 en informatique ou plus ? Si on prend des qualifications en dessous, ça veut obligatoirement dire qu'il faut que l'encadrement de la boite soit à la hauteur et ait une vraie culture de la formation permanente. Et notamment qui accepte de sortir des personnes du circuit économique le temps qu'il faut pour former (et ça doit prendre 3 mois pour une compétence x, on prend le temps nécessaire). Sinon, ça ne peut fonctionner qu'à petite échelle en effet.

Il y a aussi un autre point pour moi. Il faut clairement d'autres personnes dans l'encadrement que des types sortis d'écoles de commerces et d'écoles de psychologie. Or, d'après mon vécu, c'est très difficile d'interagir avec ce type de personnes, c'est bien plus simple de s'entendre avec des profils cognitifs plus logiques et systématiques (non autistes). Ca fait des années que je pense que les meilleurs alliés des Asperger sont justement ce type de profil et c'est eux qu'il faudrait à la tête d'entreprises spécialisées dans l'embauche d'autistes.
Diagnostiqué Asperger en 2007

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1269
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#20 Message par Autrey » mardi 26 mars 2019 à 13:30

Je termine mon contrat vendredi après 4 mois de souffrance dûe à une manager indélicate qui ne respectait ni mon autisme, ni ma RQTH ni ma personne. J'avais un CDD de 5 mois, le dernier mois sera payé mais je pourrai rester chez moi.
Après de longs mois compliqués, je suis passé au-dessus d'elle, j'ai été voir le directeur du service qui est beaucoup plus humaniste, j'ai expliqué ma situation, il a été surpris et en colère vis à vis de ma situation et l'a regretté, il a contacté les RH et a fait le nécessaire pour que je termine au plus tôt et dans les meilleurs conditions. Il est difficile d'arrêter un CDD donc ils ont fait le nécessaire pour que je puisse toucher les allocations chomages, j'ai eu une prime en plus des primes de fin de CDD.
Avoir une RQTH et signaler son autisme n'est bénéfique que si le manager n'est pas un petit "chef" obtus et fermé.
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Hokusai
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#21 Message par Hokusai » mardi 26 mars 2019 à 16:22

Autrey a écrit :
mardi 26 mars 2019 à 13:30
Je termine mon contrat vendredi après 4 mois de souffrance dûe à une manager indélicate qui ne respectait ni mon autisme, ni ma RQTH ni ma personne. J'avais un CDD de 5 mois, le dernier mois sera payé mais je pourrai rester chez moi. (...)
Avoir une RQTH et signaler son autisme n'est bénéfique que si le manager n'est pas un petit "chef" obtus et fermé.
Bonjour Autrey,
Au sujet des CDD, j'ai déjà entendu que certains RH préfèrent carrément signer des CDI, considérés comme plus faciles à interrompre qu'un CDD. C'est bien que tu aies eu la chance de pouvoir terminer ton CDD en restant chez toi.
En ce moment, j'ai plusieurs cas similaires dans mes relations, toujours les mêmes problèmes de petits chefs et de management toxique. Et il n'y a pas que des autistes dans le lot.
Je te souhaite évidemment le meilleur pour la suite.
Diagnostiqué Asperger en 2007

Ogam
Régulier
Messages : 41
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#22 Message par Ogam » mardi 26 mars 2019 à 21:21

Bonjour Ogam,

Désolé de répondre avec quelques jours de retard. Je ne peux conseiller Auticonsult que dans un cas de figure bien particulier. Si vous avez un niveau bac + 5 en informatique avec une autonomie technique totale pour travailler en milieu professionnelle et des compétences comprenant :
-niveau en mathématique équivalent à bac + 2
-bagage poussé en algorithmie
-compétences minimales en base de données
-connaissances théoriques poussées (machine, système d'exploitation)
-les compétences immédiatement pour les entreprises (frameworks, librairies à la mode)

Dans tout autre cas de figure, je vous déconseille d'aller chez eux.

-Si vous avez des qualifications niveau bac + 2/bac 3, vous paierez la note sur ce qui vous manque. Et vous serez totalement livré à vous même pour combler ce qui vous manque. En sachant que licencier (en le maquillant en rupture conventionnelle) ne coute plus très cher depuis la réforme du marché du travail depuis 2017 et que c'est un outil de gestion du personnel chez eux (ça a été mon cas). Et dès qu'une intermission commencera à durer...
-si c'est moins que ça, n'y allez jamais.

Quoiqu'il en soit, même si vous aviez un niveau très élevé, leur vision de la programmation (comme de la bricole qui peut être apprise à un niveau professionnel sur une site comme Codecademy) interroge. Quand je les ai quittés ils n'avaient pas de support technique autre qu'à temps très partiel. Les autres étaient des gens sans connaissance de la programmation et qui en avaient une vision que j'ai entendu contredire très souvent.

Lors des 11 mois où j'ai travaillé pour eux, j'ai croisé un certain nombre d'informaticiens, et si j'ai un conseil à donner avec mon maigre parcours, c'est de fuir les SSII. Faites n'importe quoi d'autre et prenez les en dernier recours. Travaillez en interne pour une boite, un éditeur de logiciels, en indépendant, mais pas pour ces firmes. Les forums internet sont plein de témoignages édifiants sur leurs pratiques et ma propre expérience est assez similaire.
Bonsoir tout le monde,
merci Hokusai pour tes conseils, cela m'a conforté d'autant plus dans ma décision de me tourner
vers autre chose. Je n'ai pas pu te répondre plus tôt car j'ai été très occupé ces derniers jours.
En cours de diagnostique au CRA depuis l'envoi du dossier en décembre 2018 et suspicion d'autisme asperger grâce à des psychologues spécialisés.

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1269
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#23 Message par Autrey » mercredi 27 mars 2019 à 9:55

Hokusai a écrit :
mardi 26 mars 2019 à 16:22
Autrey a écrit :
mardi 26 mars 2019 à 13:30
Je termine mon contrat vendredi après 4 mois de souffrance dûe à une manager indélicate qui ne respectait ni mon autisme, ni ma RQTH ni ma personne. J'avais un CDD de 5 mois, le dernier mois sera payé mais je pourrai rester chez moi. (...)
Avoir une RQTH et signaler son autisme n'est bénéfique que si le manager n'est pas un petit "chef" obtus et fermé.
Bonjour Autrey,
Au sujet des CDD, j'ai déjà entendu que certains RH préfèrent carrément signer des CDI, considérés comme plus faciles à interrompre qu'un CDD. C'est bien que tu aies eu la chance de pouvoir terminer ton CDD en restant chez toi.
En ce moment, j'ai plusieurs cas similaires dans mes relations, toujours les mêmes problèmes de petits chefs et de management toxique. Et il n'y a pas que des autistes dans le lot.
Je te souhaite évidemment le meilleur pour la suite.
Dans un pays de 6 millions de chomeurs avec des régions sinistrées, une certaine brutalité s'est installée dans certaines entreprises, si en plus on est autiste évidemment.....
Il n'y'a rien de pire qu'un "petit chef", on se demande même quelle éducation ont reçu ses gens.
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Hokusai
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#24 Message par Hokusai » mardi 2 avril 2019 à 14:18

Autrey a écrit :
mercredi 27 mars 2019 à 9:55
Hokusai a écrit :
mardi 26 mars 2019 à 16:22
Autrey a écrit :
mardi 26 mars 2019 à 13:30
Je termine mon contrat vendredi après 4 mois de souffrance dûe à une manager indélicate qui ne respectait ni mon autisme, ni ma RQTH ni ma personne. J'avais un CDD de 5 mois, le dernier mois sera payé mais je pourrai rester chez moi. (...)
Avoir une RQTH et signaler son autisme n'est bénéfique que si le manager n'est pas un petit "chef" obtus et fermé.
(...)
Dans un pays de 6 millions de chomeurs avec des régions sinistrées, une certaine brutalité s'est installée dans certaines entreprises, si en plus on est autiste évidemment.....
Il n'y'a rien de pire qu'un "petit chef", on se demande même quelle éducation ont reçu ses gens.
Ca a été un peu mon impression aussi avec Auticonsult. Le temps que ma "rupture conventionnelle" (le licenciement en français) se fasse, cela ne les dérangeait pas de me faire venir, le plus souvent sans aucune raison, à leurs bureaux. Evidemment je les fuyais autant que possible. A ce point là, on finit par se dire qu'on est anthropologiquement trop différent du point de vue des systèmes de valeurs, des catégories de pensée, de ce qu'on considère comme moral/éthique ou non, pour avoir quoi que soit en commun. A se demander si l'on ne se trouverait pas autant de ressemblances avec un citoyen d'Alexandrie en -200 ou un Chinois de la dynastie Ming.
Je dirais même que si je croise des chiens ou des chats dans la rue, j'ai plus l'impression d'une appartenance commune et c'est même pas sous le coup de l'énervement.
Diagnostiqué Asperger en 2007

Hokusai
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#25 Message par Hokusai » mardi 2 avril 2019 à 14:26

La question de savoir si les pratiques en matière de licenciement pour convenances des entreprises ont changé, à quel rythme et quand est d'ailleurs un point intéressant. A mon avis ce qui est arrivé à des gens ici (il n'y a pas que moi) sur le site et sur ce fil ne date pas d'hier, j'ai des souvenirs, étant ado, d'un journal télévisé montrant une vidéo d'un site industriel où les employés apprenaient leur licenciement collectif et la fermeture du site par haut-parleur. Et c'était il y a environ 20 ans d'après mes souvenirs. Pareillement, je savais à l'époque qu'il y avait des DRH et des spécialistes des liquidations qui avaient leurs petites phrases fétiches pour annoncer des licenciements en tête à tête et que ça amusait. Après, qu'est-ce qui se passait dans les années 80, 70 ? Avant ? Dans d'autres pays ? Une étude comparative pourrait être intéressante.
Diagnostiqué Asperger en 2007

Hokusai
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#26 Message par Hokusai » mardi 2 avril 2019 à 14:38

Ogam a écrit :
mardi 26 mars 2019 à 21:21
Bonjour Ogam,

(...)

Lors des 11 mois où j'ai travaillé pour eux, j'ai croisé un certain nombre d'informaticiens, et si j'ai un conseil à donner avec mon maigre parcours, c'est de fuir les SSII. Faites n'importe quoi d'autre et prenez les en dernier recours. Travaillez en interne pour une boite, un éditeur de logiciels, en indépendant, mais pas pour ces firmes. Les forums internet sont plein de témoignages édifiants sur leurs pratiques et ma propre expérience est assez similaire.
Bonsoir tout le monde,
merci Hokusai pour tes conseils, cela m'a conforté d'autant plus dans ma décision de me tourner
vers autre chose. Je n'ai pas pu te répondre plus tôt car j'ai été très occupé ces derniers jours.
Bonjour tout le monde, bonjour Ogam,

J'espère que tu trouveras quelque chose de bien ailleurs. Je ne sais pas quelles sont tes qualifications et ton parcours en informatique. Quoiqu'il en soit, bonne chance.
Diagnostiqué Asperger en 2007

Ogam
Régulier
Messages : 41
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#27 Message par Ogam » mercredi 3 avril 2019 à 7:46

Bonjour Hokusai,
J'ai un master en Biologie et Santé mais aussi une spécialisation en statistiques (M2).
Je vais faire une demande à la MDPH pour obtenir un RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé) et je vais voir ensuite mon assistante-sociale qui va me mettre en contact avec un conseiller pour m'aider à trouver un emploi en relation avec mes qualifications.
Passe une bonne journée.
En cours de diagnostique au CRA depuis l'envoi du dossier en décembre 2018 et suspicion d'autisme asperger grâce à des psychologues spécialisés.

oreo64
Régulier
Messages : 55
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#28 Message par oreo64 » mardi 30 avril 2019 à 19:17

Hokusai a écrit :
jeudi 21 mars 2019 à 14:40
Autrey a écrit :
dimanche 10 mars 2019 à 19:48
Il y'a aussi Aspertise et Asperteam.
J'ai suivi un accompagnement à l'emploi avec Asperteam mais ils n'avaient ni piste ni offres d'emploi à me proposer.....
Résultat je me suis débrouillée pour retrouver un job.
Peut-être ce suivi a servi pour certaines personnes qui ont suivi cet accompagnement mais pour moi cela a été assez peu profitable.
Bonjour Autrey,

Ca a été pareil pour moi. J'ai quand même appris un truc essentiel, donc en fait ça m'a été très profitable. Mais je maintiens, mieux vaut une entreprise ordinaire. Ou encore faire autre chose, que ce soit les associations, la reprise d'études ou n'importe quoi d'autre.
Bonjour ,
Je vois que tu parles d'Asperteam,j'aimerais savoir si toi ou d'autres autistes peuvent me faire un retour sur les structures d'insertion professionnelle pour les autistes Asperger voici les noms pour savoir si vous aviez pris contact avec ces structures et si vous en aviez été satisfaits ou insatisfaits si vous aviez des succès professionnels ou des échecs professionnels avec :Hippip In, A l'emploi autisme Asperger, Talent d'As,Asperteam,Honor International ou albatros Job
Merci de vos réponses
Diagnostiqué Asperger en 2010

Hokusai
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#29 Message par Hokusai » samedi 4 mai 2019 à 21:59

Bonjour oreo64,

Je n'ai pas eu d'écho là dessus, je te ferai signe si j'apprends quelque chose sur Lyon.
Diagnostiqué Asperger en 2007

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1269
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#30 Message par Autrey » vendredi 28 juin 2019 à 20:07

oreo64 a écrit :
mardi 30 avril 2019 à 19:17
Hokusai a écrit :
jeudi 21 mars 2019 à 14:40
Autrey a écrit :
dimanche 10 mars 2019 à 19:48
Il y'a aussi Aspertise et Asperteam.
J'ai suivi un accompagnement à l'emploi avec Asperteam mais ils n'avaient ni piste ni offres d'emploi à me proposer.....
Résultat je me suis débrouillée pour retrouver un job.
Peut-être ce suivi a servi pour certaines personnes qui ont suivi cet accompagnement mais pour moi cela a été assez peu profitable.
Bonjour Autrey,

Ca a été pareil pour moi. J'ai quand même appris un truc essentiel, donc en fait ça m'a été très profitable. Mais je maintiens, mieux vaut une entreprise ordinaire. Ou encore faire autre chose, que ce soit les associations, la reprise d'études ou n'importe quoi d'autre.
Bonjour ,
Je vois que tu parles d'Asperteam,j'aimerais savoir si toi ou d'autres autistes peuvent me faire un retour sur les structures d'insertion professionnelle pour les autistes Asperger voici les noms pour savoir si vous aviez pris contact avec ces structures et si vous en aviez été satisfaits ou insatisfaits si vous aviez des succès professionnels ou des échecs professionnels avec :Hippip In, A l'emploi autisme Asperger, Talent d'As,Asperteam,Honor International ou albatros Job
Merci de vos réponses
Je connais Asperteam ou il y'a un accompagnement une fois le travail trouvé mais pour trouver un travail il faut se débrouiller seul. Ils ont cependant quelques offres d'emplois surtout dans l'informatique. Trouver un emploi est aussi difficile que de le garder ensuite donc pour Asperteam il manque un suivi au niveau recrutement.
Pour A l'emploi autisme asperger, il y'a quelques offres et un suivi une fois le travail trouvé, même remarque que pour Asperteam....
Pour les autres je ne connais pas, je sais que certains sont payants.
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Répondre