Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Hokusai
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#76 Message par Hokusai » mardi 17 septembre 2019 à 0:48

Quand je dis aucun suivi, je parle du seul suivi qui vaille, c'est à dire le suivi technique. Si on parle de suivi à base de psychologisation à deux francs, oui ça j'en ai eu, mais c'est sans intérêt.
Diagnostiqué Asperger en 2007

Hokusai
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#77 Message par Hokusai » mardi 17 septembre 2019 à 1:33

Je lis vos avis et je pense que vous avez bien cerné le problème. On veut un handicapé docile, productif, tout en profitant des avantages, mais en même temps le handicapé ne doit pas être trop handicapé, le beurre et l'argent du beurre.

Sinon, j'en ai une bonne à propos d'Auticonsult. Je leur ai demandé il y a quelques semaines par mail de se conformer à leurs obligations légales de fournir une attestation employeur et un certificat de travail. En effet, ils avaient oublié de me fournir ces papiers à la fin d'un CDD en 2017. Aucune réponse de leur part depuis un mois.

Evidemment (pour qui les connait), ces puissants cerveaux n'ont visiblement pas imaginé que ma boite mail en question comporte un traqueur du nombre et des lieux de lecture des mails que j'envoie (ce qui était logique, tellement je me méfie d'eux), et donc je sais que mon mail, qui ne faisait que demander l'application d'une obligation légale, a été lu et pas qu'une fois.

Du coup, je vais commencer très vite à prendre conseil auprès du Pole Emploi local et d'associations de handicapés, vu que je suis désormais dans un scénario de "précontentieux" judiciaire vis à vis d'eux. La prochaine étape sera le courrier recommandé avec mise en demeure et accusé de réception (je vais demander conseil pour son intitulé et la demande précise). Ils est possible qu'ils filent tout doux devant un recommandé (qui là est un truc officiel), mais ils sont clairement à mes yeux dans une phase d'obstruction envers moi et je compte bien ne pas me laisser faire. S'il faut aller jusqu'à la plainte contre eux, je n'ai aucune intention de me gêner.

En tout cas, j'ai une jolie capture d'écran toute prête montrant mon mail lu plusieurs fois par eux. De quoi alimenter quelques courriers aux associations et aux CRA montrant à qui on a à faire. Et ça c'est quelque chose qui est distinct des démarches pour les allocations chômage, quoiqu'il en soit j'en parlerai autour de moi. :mrgreen:
Diagnostiqué Asperger en 2007

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1286
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#78 Message par Autrey » mardi 17 septembre 2019 à 12:02

Auticonsult a un double langage, elle est obligée car elle touche certainement des aides.
Il ne faut pas rêver il faut rentrer dans un moule sinon pourquoi une semaine de recrutement alors que pour entrer dans les entreprises les plus prestigieuses il n'y'a pas ce parcours ? (1 semaine de recrutement + 1 journée de tests + 1 entretien + divers petits entretiens lors de la semaine de recrutement + après tout ce parcours divers autres procédures).

La semaine de recrutement n'est pas payée, sans cadre formel alors que cela devrait au moins être encadré par une PMSMP, elle est la même que vous soyiez ouvrier ou PDG, le transport n'est pas fourni, la cantine est elle gratuite mais cela fait certainement partie du processus : Ceux qui n'y vont pas sont peut-être considérés comme associaux (perso je déteste les odeurs mélangées des cantines, que faut-il faire avec Auticonsult dans ce cas ?).
De plus il y'a 2 ateliers : un sur le stress, l'autre sur la communication : fondamental pour les autistes, hors ces 2 ateliers sont de 2 heures, pas plus ! . Quelques slides Powerpoint ! J'avais assisté à une journée "gestion de stress" avec un organisme, cela avait duré une journée, il 'y'avait des mises en situation,etc....très different d'Auticonsult et eux ne s'occupaient pas d'autistes ! Les autistes viennent durant cette semaine gratuitement et même paient le transport, Auticonsult pourrait faire des efforts pour les aider à travers des ateliers sérieux et pas avec 3 slides sur la communication !
Cela fait dire que cette semaine est cyniquement tournée autour du recrutement de personnes très qualifiées et si possible peu autistes, ce n'est pas une semaine qui aide l'autiste ou qui permet de comprendre celui-ci.

Pour toi Hokusai, je ne connais pas ta situation mais si tu as un contrat tu as obligatoirement un certificat de travail : il faut envoyer ta demande en recommandé avec accusé-réception pour l'avoir et leur signaler que c'est la loi, et mettre une deadline genre 15 jours pour le recevoir.
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Hokusai
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#79 Message par Hokusai » jeudi 26 septembre 2019 à 10:04

Autrey a écrit :
mardi 17 septembre 2019 à 12:02
Auticonsult a un double langage, elle est obligée car elle touche certainement des aides.
Il ne faut pas rêver il faut rentrer dans un moule sinon pourquoi une semaine de recrutement alors que pour entrer dans les entreprises les plus prestigieuses il n'y'a pas ce parcours ? (1 semaine de recrutement + 1 journée de tests + 1 entretien + divers petits entretiens lors de la semaine de recrutement + après tout ce parcours divers autres procédures).

La semaine de recrutement n'est pas payée, sans cadre formel alors que cela devrait au moins être encadré par une PMSMP, elle est la même que vous soyiez ouvrier ou PDG, le transport n'est pas fourni, la cantine est elle gratuite mais cela fait certainement partie du processus : Ceux qui n'y vont pas sont peut-être considérés comme associaux (perso je déteste les odeurs mélangées des cantines, que faut-il faire avec Auticonsult dans ce cas ?).
De plus il y'a 2 ateliers : un sur le stress, l'autre sur la communication : fondamental pour les autistes, hors ces 2 ateliers sont de 2 heures, pas plus ! . Quelques slides Powerpoint ! J'avais assisté à une journée "gestion de stress" avec un organisme, cela avait duré une journée, il 'y'avait des mises en situation,etc....très different d'Auticonsult et eux ne s'occupaient pas d'autistes ! Les autistes viennent durant cette semaine gratuitement et même paient le transport, Auticonsult pourrait faire des efforts pour les aider à travers des ateliers sérieux et pas avec 3 slides sur la communication !
Cela fait dire que cette semaine est cyniquement tournée autour du recrutement de personnes très qualifiées et si possible peu autistes, ce n'est pas une semaine qui aide l'autiste ou qui permet de comprendre celui-ci.

Pour toi Hokusai, je ne connais pas ta situation mais si tu as un contrat tu as obligatoirement un certificat de travail : il faut envoyer ta demande en recommandé avec accusé-réception pour l'avoir et leur signaler que c'est la loi, et mettre une deadline genre 15 jours pour le recevoir.
Bonjour Autrey,

Oui, je te remerci pour ton conseil de fin. J'ai vu avec Pole Emploi la manière dont rédiger précisément cette lettre et ce qu'il faut mettre dedans. Je l'envoie demain normalement, je dois dire que j'ai peu d'enthousiasme d'entamer la démarche, pour interagir avec de telles personnes, mais il faut bien.

Sur l'intégration, j'avais été en fait plutôt convaincu, c'est en fait la suite qui n'a pas été à la hauteur de ce que j'attendais. Par rapport à leurs nombreux tests logiques, je trouve qu'ils ne les utilisent en fait pas vraiment comme base pour établir un profil de consultant et avoir une ligne directrice. Je ne leur en ai même trouvé aucune à mon égard. En fait ils attendent que le système scolaire et supérieur fasse tout le boulot et leur donne des gens près à l'emploi (et pas trop dans le spectre autistique), leurs tests ne servent en fait pas à grand chose vu qu'ils ne font pas de formation en interne et n'ont aucune politique d'évolution technique.

En fait, leur croyance est que des métiers d'ingénieur peuvent s'apprendre en quelques mois, parce qu'un Asperger est comme Rain Man dans le film du même nom. Ca leur permet de se conforter dans leur culture interne, typique de pas mal de boites, où on pense que l'essentiel dans les qualifications vient de la bidouille et du bricolage "à l'arrache", qu'au fond les études ne servent techniquement pas à grand chose et qu'il y a peu de relation entre des connaissances tangibles et fondamentales acquises lors d'études scientifiques et l'exercice d'une profession liée à l'informatique.

C'est pour ça en réalité que je les déconseille à tout Asperger, pas pour ce que je pense de leur moralité (pourtant....). Je ne conseillerai jamais à personne de travailler pour une entreprise de ce secteur qui pense que les mathématiques, l'algorithmie et les fondamentaux théoriques sont inutiles ou tout comme, et que l'informatique s'apprend en 2 mois à coup de tutoriels de seconde zone. Vu les conséquences à moyen et long terme sur vos propres compétences....
Diagnostiqué Asperger en 2007

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1286
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#80 Message par Autrey » lundi 30 septembre 2019 à 16:53

Ce qui est anormal et même limite amoral sont le comportement des gens d'Auticonsult (sauf 2 ou 3 personnes), leur légèreté (genre ils n'envoient pas un certificat de travail comme l'a expliqué Hosukai, ce qui est illégal au passage et ils ne feraient certainement pas cela à une personne neurotypique, où alors ne répondent pas malgré plusieurs emails envoyés), leur côté condescendant (une psy qui est arrivée récemment me parlait comme à une gogole), le côté faux de la fameuse semaine de sélections :" c'est pas grave c'est juste pour voir ce qu'on peut vous proposer", mais il y'avait la présence de cette fameuse psy ou d'autres qui pendant les tests étaient à côté en train de scruter nos réactions : très infantilisant, on aurait dit des laborantins en train de scruter la réaction de souris de laboratoires......
Finalement on ne sait pas s'il faut en rire ou en pleurer....
Dommage au final, Auticonsult doit être plus respectueux des aspergers et bien rester dans son cadre soit recruter des personnes genre BAC+4 déjà formées en informatique.
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Avatar du membre
galaxxie
Passionné
Messages : 368
Enregistré le : jeudi 18 décembre 2014 à 11:30

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#81 Message par galaxxie » lundi 30 septembre 2019 à 19:48

Autrey a écrit :
vendredi 19 juillet 2019 à 10:27
Les avis salariés concernant Aspertise sont divergents, il y'a des salariés s'exprimant en France et au Québec.
Voir Galssdoor pour les avis :
https://www.glassdoor.fr/Pr%C3%A9sentat ... .16,25.htm
https://www.glassdoor.fr/Avis/ASPertise ... 547909.htm
En fait est-ce que ces entreprises aspie-friendly le sont vraiment ?
Il y'a des avis positifs de stagiaires assistantes administratives, mais pourquoi des stages pour des postes d'assistantes administratives ? Ne peuvent-ils pas prendre des CDI ?
En fait l'image selon ces avis et le recrutement est quand même mitigée...
Aspertise : horrible experience
TSA

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1286
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#82 Message par Autrey » mercredi 2 octobre 2019 à 12:36

Pour Aspertise il semble qu'effectivement certains avis salariés soient faux car ces "stagiaires dans l'administratif " qui donnent sur Glassdoor l'image d'une société merveilleuse c'est quand même un peu bizarre.....de plus embaucher des stagiaires à répétition comme cela a l'air d'être le cas montre que c'est une entreprise qui profite peut-être un peu du système.....ces avis sont un peu trop beaux et cela tranche trop nettement avec des avis négatifs que l'on voit sur Glassdoor et Google.
Certaines personnes dans cette société sont certainement de bonne foi mais si à la tête on ne joue pas le jeu c'est toute l'entreprise qui en subit les conséquences. J'ai vu un avis qui parlait de colères d'un des manager, si cet avis est vrai (et pourquoi ne le serait-il pas d'ailleurs) les coups de sang n'ont rien à faire dans une entreprise pour autistes.....Sur les avis Google une personne de cette entreprise qui semble être le responsable répond avec une mauvaise foi perceptible aux avis négatifs : elle répond qu'elle ne connait pas la personne qui a écrit l'avis, hors personne (sauf rares cas) ne donne son nom réel pour les avis (négatifs ou positifs) mais les gens utilisent un pseudo....
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Hokusai
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#83 Message par Hokusai » jeudi 3 octobre 2019 à 10:34

Autrey a écrit :
mercredi 2 octobre 2019 à 12:36
Pour Aspertise il semble qu'effectivement certains avis salariés soient faux car ces "stagiaires dans l'administratif " qui donnent sur Glassdoor l'image d'une société merveilleuse c'est quand même un peu bizarre.....de plus embaucher des stagiaires à répétition comme cela a l'air d'être le cas montre que c'est une entreprise qui profite peut-être un peu du système.....ces avis sont un peu trop beaux et cela tranche trop nettement avec des avis négatifs que l'on voit sur Glassdoor et Google.
Certaines personnes dans cette société sont certainement de bonne foi mais si à la tête on ne joue pas le jeu c'est toute l'entreprise qui en subit les conséquences. J'ai vu un avis qui parlait de colères d'un des manager, si cet avis est vrai (et pourquoi ne le serait-il pas d'ailleurs) les coups de sang n'ont rien à faire dans une entreprise pour autistes.....Sur les avis Google une personne de cette entreprise qui semble être le responsable répond avec une mauvaise foi perceptible aux avis négatifs : elle répond qu'elle ne connait pas la personne qui a écrit l'avis, hors personne (sauf rares cas) ne donne son nom réel pour les avis (négatifs ou positifs) mais les gens utilisent un pseudo....
Pour l'embauche de stagiaires, tous les témoignages que j'ai ou mes observations directes montrent que la pratique est massive. C'est vu maintenant comme un mode de fonctionnement normal. Ca pose par contre beaucoup de questions sur l'efficacité d'une entreprise pas très grande. Quelle continuité du personnel, quel niveau d'efficacité (vu que ce sont des débutants) ?

Le coup de la personne inconnue que le responsable ne reconnait pas, il faut oser la faire celle là, pour une boîte de dimensions réduites.
Diagnostiqué Asperger en 2007

oreo64
Habitué
Messages : 99
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#84 Message par oreo64 » vendredi 4 octobre 2019 à 14:26

Controleur a écrit :
vendredi 13 septembre 2019 à 21:43
@oreo64: as tu finalement reçu ta convention de stage?

Auticonsult place des candidats pour ses clients et dans le secteur informatique de façon générale comme dans beaucoup d'autres la diplomite à la française encouragée par mitterand pour maquiller les chiffres du chômage ça ne rend pas tout le monde heureux ( n'as rien à voir avec la mondialisation heureuse d'alain minc). Je me souviens avoir refusé un poste d'aide comptable en entreprise adapté, en leur expliquant que d'une part le salaire proposé était ridiculement bas par rapport à ce que j'avais comme qualifications et expériences à leur proposer, d'autre part que l'idée de rentrer dans une entreprise adaptée validerait un préjugé selon lequel je serais incapable de travailler dans un service comptable d'une entreprise lambda sans qu'elle face partit du cac40.

Je pourrais en dire aussi de tout le parcours que j'ai traversé quand je voulais travailler chez edf en finance, toute la comédie jouer auprès de la consultante pour que je sois présenté devant la manageuse ( sachant que c'était un poste d'aide comptable donc largement accessible à quelqu'un tout juste diplômé de DCG et avec juste un peu d'expérience en cabinet comptable et un job bénévole de trésorier associatif) pour ne pas finalement me retenir soi disant pour un profil trop orienté finance ( lol la belle excuse à la suite du survol de mon mémoire que j'avais fais sur une analyse financière de deux pharmacies, le détail qui lui a fait zappé tout le reste).

Le capitalisme actuel n'as pas vraiment besoin de gens ayant des compétences hyper pointus, il veux de la main d'oeuvre docile qui fait ce qu'on demande et peu importe au final que la personne ne soit pas au point techniquement.

Une maman que je cottoie tout les jours à mon travail à un fils dans une école d'informatique et il fait son 1er stage métier dans une start up. La start up c'est pas le must pour débuter surtout quand on a besoin d'un cadre de travail bien définie. Bref bah notre jeune pousse a mal commencé son stage au point de se prendre moultes reproches par celui qui l'a embauché et aussi son école qui jugeait son attitude pas assez investit. Et il semblerait que y'ai du mieux mais au détriment de la qualité de sommeil.

@Audrey: il suffirait de couper les subsides aux dites entreprises mais j'imagine que ces associations sont pas encore dans la ligne de mire du gouvernement qui applique les grandes politiques d'orientation économiques (GOPE, un seul partit en a parler pendant les présidentieles de 2017, l'union populaire républiquaine)
Salut,

J'ai fini mon stage en cabinet d'expertise-comptable.J'ai eu facilement ma convention de stage.Je me suis occupé de la paye,des déclarations sociales,de la saisie comptable , des rapprochements bancaires , du contrôle de la paye et j'ai fait une préparation de déclaration de TVA.
Le recrutement , j'en ai déjà parlé ,c’était du n'importe quoi .Je devais aller au service du pôle particulier(comptables juniors spécialisés dans l'immobilier),puis finalement on m'a mis au pôle social et j'ai bossé au pôle professionnel(collaborateurs comptables confirmés) .J'ai saturé en ne faisant que de la comptabilité bancaire.J'ai demandé à changer de service,donc je suis passé au pôle social.J'ai fini mon stage le 3 octobre.
J'ai eu un entretien avec un expert-comptable ce matin à Paris dans ce cabinet et j'ai deux autres propositions de poste dans des gros cabinets à Paris.
Par contre , l'association à l'autisme emploi asperger, il n'y a vraiment pas de suivi en cabinet d'expertise -comptable .Je n'ai qu'un appel en 4 semaines pour faire le point sur ma situation.Je n'ai aucun entretien avec les managers et la fondatrice de l'association durant mon stage.Je devais juste remettre un document pour faire la publicité de l'association et qui explique le syndrome d'Asperger .La fondatrice de l'association m'a dit qu'elle était débordée par les demandes des candidats autistes qu'elle suivait et qu'elle devait faire de nombreux déplacements à l'étranger et en province .En gros,elle préfère faire plus de publicité et participer à des formations que de s'occuper des autistes en poste.Je suis rentré en poste le 5 septembre en cabinet .Elle avait qu'elle appellerait peut-être vendredi ,puis elle m'a dit que ce serait mardi puis finalement elle a appelé finalement jeudi .Une semaine après le début de mon entrée en poste.Pendant ce temps là , la période de rupture de stage pouvait vite arriver .
J'ai une franche discussion par e-mail avec la fondatrice d'à l'autisme emploi asperger pour me plaindre de son suivi bâclé en cabinet.Elle me dit qu'elle dirige une association uniquement de bénévoles (ce n'est pas à tout fait vrai puisque certaines accompagnatrices sont salariées de son association ).Ensuite,les fondations d’entreprise l'ont lâchée financièrement depuis 3 ans (je comprends pourquoi quand je vois mon suivi en poste).
Enfin, elle me répond que son association est là pour favoriser l'autonomie des personnes autistes lorsqu'ils sont en poste et qu'elle m'a donné tous les outils pour sensibiliser seul les managers au syndrome d'Asperger .Il y a une grosse différence entre être autonome et se débrouiller tout seul. D'un commun, la fondatrice et moi, nous avons décidé de mettre fin à l'accompagnement.Sans regret .J'en ai marre de tous ces structures d'insertion professionnels type Talent d'as ,Asperteam et à l'Autisme Emploi Asperger,soit les jobcoachs sont des bouche -trous ,soit ce sont des boulets.Je préfère me tourner en ce moment vers d'autres associations généralistes ,au moins je sais à quoi m'attendre.
Diagnostiqué Asperger en 2010

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1286
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#85 Message par Autrey » lundi 14 octobre 2019 à 15:02

Auticonsult comme Talent d'As est un cadre dont on peut penser qu'il permet l'opportunisme de certaines personnes : ces boites sont des sortes de rentes.
Exemple avec une "coach" (terme qui comme psychotherapeute ne veut rien dire) qui est à la fois chez Auticonsult et Talent d'AS.....
Dans ces conditions on comprend pourquoi cela ne fonctionne pas : Les mêmes méthodes qui ne marchent pas dans une entreprise sont recyclées dans une autre.....
Ce ne sont pas des entreprises bienveillantes dans leur approche, à force de vouloir coller aux souhaits des entreprises elles en oublient qu'elles s'occupent d'autistes.

Ces entreprises ne sont pas aspie-friendly, elles sont aspie-friendly seulement pour l'asperger informaticien BAC+3 et très léger asperger. Donc elles ne remplissent pas leur mission vu qu'il y'a une sélection assez sévère, elles devraient dire qu'elles sont EN PARTIE aspie-friendly.
Le processus de sélection pour Auticonsult : Un entretien, une journée de tests, une semaine de recrutement puis d'autres entretiens,etc... un parcours qu'on n'a pas pour entrer chez HEC (ils n'ont pas une semaine de recrutement complète).
Ce processus lourd et épuisant pour beaucoup (et qui le serait déjà pour des personnes neurotypiques) ne sert qu'à sélectionner, stressant pour certains autistes donc pas adapté, une semaine aussi pas ou peu adaptée pour des profils hors informatique. Tout cet arsenal pourquoi si ce n'est pour choisir SON autiste qui répondra à des critères précis en particulier au niveau comportement.

Pour Auticconsult le processus de recrutement vient visiblement de méthodes Nord Américaines et sont plaquées litteralement sur le marché du travail Français : Résultat une semaine de recrutement sans cadre légal, non payée, sans contrat, transport aux frais des candidats, juste la cantine est payée mais cela doit être sans doute pour voir la sociabilité des autistes durant le déjeuner....Semaine décisive contrairement à ce qu'ils disent : tout se joue sur cette semaine qui pourtant est loin d'être adaptée pour tout le monde.
Les USA ont 300 millions d'habitants donc le vivier de "l'asperger idéal" pour Auticonsult est plus facile à trouver...
Dans une entreprise Française standard c'est l'inverse : on recrute avec un entretien et parfois des tests qui durent au maximum un jour, et une fois que la personne est recrutée on a une semaine d'intégration qui souvent est sympa, pas de tests,etc...

Quant aux associations d'insertion dans l'emploi je connais peu de personnes de "A l'Emploi Autisme Asperger" mais une des psys (et qui elle est réellement psy contrairement à la coach d'Auticonsult) est douce et fait de son mieux avec les maigres moyens dont elle dispose.
Je ne connais pas les autres assocs s'occupant d'emploi.

Auticonsult, et certains l'ont remarqué, utilise son image pour se développer, mais c'est comme un décor en carton-pâte, il y'a la devanture jolie et les coulisses pas reluisantes. On est loin de l'exemple de probité attendu par beaucoup d'autistes, leurs familles et même de certaines entreprises...

Auticonsult dont j'ai suivi les 3/4 du processus est une entreprise qui doit cibler dès le CV, comme le fait Aspertise qui elle ne recrute que des CV d'informaticiens, Aspertise n'est certes pas une boite idéale pour d'autres raisons mais il est vrai qu'elle est claire au niveau de son recrutement.

Finalement ces boites de placement d'autistes genre Auticonsult ne font pas mieux que les entreprises lambda.....Une vraie entreprise d'accompagnement d'autisme idéale serait constituée de personnes douces, à l'écoute, compétentes, avec des jours de formation sur le stress et la communication (pas comme durant cette "semaine de recrutement" ou ces 5 ou 6 misérables slides sur le stress et la communication décrits en 3 ou 4 heures servent je pense de prétexte à dire que ce n'est pas qu'une semaine de tests), des personnes pas bloquées par des process ridicules (chez Auticonsult ça en devient une obession), on rêve d'entreprises aspie-friendly qui seraient professionnelles et bienveillantes dans leur approche avec les autistes.....je sais je rêve... ! :innocent: :innocent:
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Hokusai
Régulier
Messages : 48
Enregistré le : mardi 27 novembre 2018 à 12:26

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#86 Message par Hokusai » mardi 15 octobre 2019 à 1:53

Autrey a écrit :
lundi 14 octobre 2019 à 15:02
des personnes pas bloquées par des process ridicules (chez Auticonsult ça en devient une obession),
Salut Autrey,

Tu veux dire quoi par là précisément ?
Bien à toi
Diagnostiqué Asperger en 2007

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1286
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#87 Message par Autrey » mardi 15 octobre 2019 à 15:25

Tout simplement ils te jugent non par rapport à ton CV ou à ta personnalité mais en fonction de tes réactions et des résultats de la semaine de recrutement.
Pour la semaine de recrutement voir les posts que j'ai envoyé sur ce que je pensais de ce process inédit qu'on ne trouve dans aucune entreprise tellement c'est énorme et qui demande des efforts à des autistes déjà discriminés, fatigués, pour qui le monde du travail est compliqué.

Cette semaine est à la rigueur supportable pour leur coeur de cible à savoir des BAC+3 en informatique et baignant dans ce secteur.

En plus ils t'observent durant cette semaine comme aucun recruteur ne le ferai dans un cadre de travail normal.
Si vous voulez trouver des défauts ou des particularités à des gens autistes ou pas vous en trouvez forcément dans ces conditions....

Au final ce process est rigide et obligatoire : pas de recrutement sans cette semaine, je le trouve un peu ridicule dans le sens où on a l'impression qu'ils ont toujours peur de se tromper, de ne pas trouver la bonne personne.

Ils devraient être plus souples, bienveillants, ouverts, on a l'impression qu'ils ont dû mal à recruter mais dans ces conditions on comprend pourquoi ils ont tant de difficultés.
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 363
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#88 Message par Controleur » mardi 15 octobre 2019 à 18:04

oreo64 a écrit :
vendredi 4 octobre 2019 à 14:26
Controleur a écrit :
vendredi 13 septembre 2019 à 21:43
@oreo64: as tu finalement reçu ta convention de stage?

Auticonsult place des candidats pour ses clients et dans le secteur informatique de façon générale comme dans beaucoup d'autres la diplomite à la française encouragée par mitterand pour maquiller les chiffres du chômage ça ne rend pas tout le monde heureux ( n'as rien à voir avec la mondialisation heureuse d'alain minc). Je me souviens avoir refusé un poste d'aide comptable en entreprise adapté, en leur expliquant que d'une part le salaire proposé était ridiculement bas par rapport à ce que j'avais comme qualifications et expériences à leur proposer, d'autre part que l'idée de rentrer dans une entreprise adaptée validerait un préjugé selon lequel je serais incapable de travailler dans un service comptable d'une entreprise lambda sans qu'elle face partit du cac40.

Je pourrais en dire aussi de tout le parcours que j'ai traversé quand je voulais travailler chez edf en finance, toute la comédie jouer auprès de la consultante pour que je sois présenté devant la manageuse ( sachant que c'était un poste d'aide comptable donc largement accessible à quelqu'un tout juste diplômé de DCG et avec juste un peu d'expérience en cabinet comptable et un job bénévole de trésorier associatif) pour ne pas finalement me retenir soi disant pour un profil trop orienté finance ( lol la belle excuse à la suite du survol de mon mémoire que j'avais fais sur une analyse financière de deux pharmacies, le détail qui lui a fait zappé tout le reste).

Le capitalisme actuel n'as pas vraiment besoin de gens ayant des compétences hyper pointus, il veux de la main d'oeuvre docile qui fait ce qu'on demande et peu importe au final que la personne ne soit pas au point techniquement.

Une maman que je cottoie tout les jours à mon travail à un fils dans une école d'informatique et il fait son 1er stage métier dans une start up. La start up c'est pas le must pour débuter surtout quand on a besoin d'un cadre de travail bien définie. Bref bah notre jeune pousse a mal commencé son stage au point de se prendre moultes reproches par celui qui l'a embauché et aussi son école qui jugeait son attitude pas assez investit. Et il semblerait que y'ai du mieux mais au détriment de la qualité de sommeil.

@Audrey: il suffirait de couper les subsides aux dites entreprises mais j'imagine que ces associations sont pas encore dans la ligne de mire du gouvernement qui applique les grandes politiques d'orientation économiques (GOPE, un seul partit en a parler pendant les présidentieles de 2017, l'union populaire républiquaine)
Salut,

J'ai fini mon stage en cabinet d'expertise-comptable.J'ai eu facilement ma convention de stage.Je me suis occupé de la paye,des déclarations sociales,de la saisie comptable , des rapprochements bancaires , du contrôle de la paye et j'ai fait une préparation de déclaration de TVA.
Le recrutement , j'en ai déjà parlé ,c’était du n'importe quoi .Je devais aller au service du pôle particulier(comptables juniors spécialisés dans l'immobilier),puis finalement on m'a mis au pôle social et j'ai bossé au pôle professionnel(collaborateurs comptables confirmés) .J'ai saturé en ne faisant que de la comptabilité bancaire.J'ai demandé à changer de service,donc je suis passé au pôle social.J'ai fini mon stage le 3 octobre.
J'ai eu un entretien avec un expert-comptable ce matin à Paris dans ce cabinet et j'ai deux autres propositions de poste dans des gros cabinets à Paris.
Par contre , l'association à l'autisme emploi asperger, il n'y a vraiment pas de suivi en cabinet d'expertise -comptable .Je n'ai qu'un appel en 4 semaines pour faire le point sur ma situation.Je n'ai aucun entretien avec les managers et la fondatrice de l'association durant mon stage.Je devais juste remettre un document pour faire la publicité de l'association et qui explique le syndrome d'Asperger .La fondatrice de l'association m'a dit qu'elle était débordée par les demandes des candidats autistes qu'elle suivait et qu'elle devait faire de nombreux déplacements à l'étranger et en province .En gros,elle préfère faire plus de publicité et participer à des formations que de s'occuper des autistes en poste.Je suis rentré en poste le 5 septembre en cabinet .Elle avait qu'elle appellerait peut-être vendredi ,puis elle m'a dit que ce serait mardi puis finalement elle a appelé finalement jeudi .Une semaine après le début de mon entrée en poste.Pendant ce temps là , la période de rupture de stage pouvait vite arriver .
J'ai une franche discussion par e-mail avec la fondatrice d'à l'autisme emploi asperger pour me plaindre de son suivi bâclé en cabinet.Elle me dit qu'elle dirige une association uniquement de bénévoles (ce n'est pas à tout fait vrai puisque certaines accompagnatrices sont salariées de son association ).Ensuite,les fondations d’entreprise l'ont lâchée financièrement depuis 3 ans (je comprends pourquoi quand je vois mon suivi en poste).
Enfin, elle me répond que son association est là pour favoriser l'autonomie des personnes autistes lorsqu'ils sont en poste et qu'elle m'a donné tous les outils pour sensibiliser seul les managers au syndrome d'Asperger .Il y a une grosse différence entre être autonome et se débrouiller tout seul. D'un commun, la fondatrice et moi, nous avons décidé de mettre fin à l'accompagnement.Sans regret .J'en ai marre de tous ces structures d'insertion professionnels type Talent d'as ,Asperteam et à l'Autisme Emploi Asperger,soit les jobcoachs sont des bouche -trous ,soit ce sont des boulets.Je préfère me tourner en ce moment vers d'autres associations généralistes ,au moins je sais à quoi m'attendre.
Il est vraie que dans ton cas spécifique, les associations dont tu parle ne connaissent pas grand chose ou si peu aux métiers de la comptabilité , de la finance et de la gestion dont on a au compte goute des exemples de personnes qui auraient pu percer dans un poste de comptable sans forcément évoquer l'existence d'un syndrôme d'asperger. Pour ma part, j'étais coaché par la fille de celle qui me suivait sur Limoges et c'était une perle rare . Je passais des simulations des entretiens ou elle jouait le rôle de la recruteuse froide et intransigeante (cruella d'en fer si tu veux) . Avec un debrief de ce qu'on faisait. Au bout de quatres entretiens blancs, j'étais armé pour mon oral d'admission pour mon concours de contrôleur des finances publiques. Par contre pour être embauché dans un service dans une entreprise privé, à moins d'un coup de piston et d'une vaste opération de lobbyng incertains ,ç'était compromis dès le premier jour ou j'ai mis les pieds dans un cabinet comptable. J'en pleurais même en revivant des souvenirs pas agréables du tout, dans mon bureau de stagiaire, psychiquement j'étais revenu en quelque sorte dans des anciennes écoles. Il suffisait qu'un visage de client ressemble de près ou de loin à une tête que j'avais dans le collimateur à cette époque, c'était l'effet papillon( théorie du chaos, n'a rien à voir avec splinter cell)

L'apec pourrait te fournir la même chose d'autant que toi vu que t'a fait un stage récent, tu va pouvoir t'appuyer sur des éléments concrets et que t'as des propositions d'embauches en cabinet comptable .

Je peux comprendre que tu sature avec la saisie du journal de banque parce que c'est une vraie gymnastique de tes yeux que de passer du relevé de banque à ton progiciel, tout en essayant de limiter les erreurs d'utilisation des sous comptes et les erreurs de chiffre. J'espère qu'au pôle social on t'as fait voir l'architecture des dossiers que t'as pu voir les payes, les calculs de charge, les déclarations à faire aux organismes sociaux.

Et l'expert comptable en pense quoi de ta prestation? Es ce que tu pourrais tenir avec un portefeuille client et des clients qui pourraient te solliciter sans forcément te laisser le temps de chercher les bonnes infos?

Comment se sont comporter les collaborateurs avec toi?

Pour les gros cabinets es ce que tu as passé des tests particuliers?

Ne te décourage pas oreo64, tu joue d'un avantage en région parisienne et en ile de france: pénurie de main d'oeuvre donc beaucoup plus d'opportunités pour trouver des employeurs disposés à t'embaucher avec une expérience significative et récente. Tu aurais été en province, là je t'aurais dit de participer à des coktails et de rejoindre une association d'étudiants en comptabilité supérieurs.

Dernier truc que je peux te filler: ne franchit jamais les portes d'arpejeh,c'est la mort professionnel assuré avec eux.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1286
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#89 Message par Autrey » mercredi 16 octobre 2019 à 22:52

Un peu d'humour (cynique) : Dissection d'un autiste durant la semaine de recrutement chez Auticonsult !
dissection-de-grenouille-26463739.jpg
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Avatar du membre
Autrey
Forcené
Messages : 1286
Enregistré le : mardi 27 décembre 2016 à 15:20

Re: Rupture conventionnelle forcée ou licenciement

#90 Message par Autrey » mercredi 16 octobre 2019 à 23:04

Pour Asperteam il y'a toujours de l'activité (relais d'articles, etc) sur Twitter, plus rien sur Facebook depuis mars 2019...
Cette société est lauréate Handitech : Elle a dû être récompensée pour sa communication....
D'après plusieurs pas de réponses à des emails ou envois de CVs...
Une entreprise de placement pour autistes devrait peut-être avoir moins de médailles mais plus d'efficacité...
Fichiers joints
__00001_Llot-14-medailles-militaires-legion-honneur-liberation-medaille-militaire-ONM-.JPG
__00001_Llot-14-medailles-militaires-legion-honneur-liberation-medaille-militaire-ONM-.JPG (26.7 Kio) Vu 278 fois
Diagnostiquée récemment, à la quarantaine passé. :geek:
Bénévole

Répondre