Envie et crainte de la solitude

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
kotuu
Occasionnel
Messages : 27
Enregistré le : dimanche 3 mars 2019 à 13:07
Localisation : In my world ~~

Envie et crainte de la solitude

#1 Message par kotuu » jeudi 7 mars 2019 à 20:22

Bonjour,
Je suspecte depuis quelque temps chez moi le syndrome d'Asperger. J'ai une question à poser. À l'école, lorsque je suis dans un groupe de personnes, très souvent me prend l'envie de partir et d'être seul car je sens un malaise s'instaurer en moi, donc je pars et je me balade tout seul dans la cour de récréation mais là encore je sens un malaise : j'ai peur du regard des gens. J'ai l'impression que tous les regards sont braqués directement sur moi, comme si j'étais le centre de l'attention et je me dis qu'ils doivent se moquer de moi, vu que je suis seul, ils doivent penser que je suis bizarre. Du coup, ça m'amène à revenir vers mes amis mais encore une fois le malaise est présent. Dans ce genre de situations j'aimerais trouver un coin, tranquille, sans personne. Donc souvent, je vais lire à la bibliothèque scolaire. Là, ça va. Je me plonge dans mon livre, donc je n'y pense plus, mais dès que je suis en dehors, c'est dur. J'ai donc deux questions qui sont les suivantes : Est-ce dû au syndrome d'Asperger ou est-ce que c'est comme cela même pour les personnes dites "neurotypiques" ? Deuxième question : Est-ce qu'il y a une solution afin d'y remédier ?
Merci en avance de vos réponses et de votre attention.
Non diagnostiqué
Suspicion de SA chez moi, je me documente sur le sujet et me demande pourquoi mon environnement social a l'air si "anormal", aussi que d'autres questions qui sont nombreuses.

Avatar du membre
Grisha
Adepte
Messages : 289
Enregistré le : lundi 13 août 2018 à 19:10
Localisation : Lyon

Re: Envie et crainte de la solitude

#2 Message par Grisha » vendredi 8 mars 2019 à 14:50

Cette forme de solitude à l’école peut arriver à des gens qui ne sont pas autistes. Le collège — je suppose que tu es au collège car j’ai vu que tu avais 14 ans — est souvent une vraie jungle, on y évolue entre bêtise et méchanceté ; s’y perdre me paraît presque normal... Pourtant, la majorité des adolescents savent comment faire dès le début et y trouvent carrément leur bonheur. Alors oui, ces problèmes que tu décris — malaise au sein d’un groupe, besoin de s’isoler, peur du regard d’autrui — peuvent être typiques d’un autiste.
Et en ce qui concerne les solutions, je serais moi aussi allée au C. D. I., alors je ne sais pas quoi te dire... :innocent: Sinon, j’essayais de me fondre dans un groupe et de ne pas paraître trop décalée.
Pas de diagnostic.
25/03 : entretien d’anamnèse.
10/05 : évaluation de l’efficience intellectuelle.
27/05 : restitution du bilan psy → H. P. I. et « ensemble d’éléments indiquant la présence associée d’un possible T. S. A. ».

Avatar du membre
kotuu
Occasionnel
Messages : 27
Enregistré le : dimanche 3 mars 2019 à 13:07
Localisation : In my world ~~

Re: Envie et crainte de la solitude

#3 Message par kotuu » vendredi 8 mars 2019 à 21:22

Merci de ta réponse. J'ai vu que tu étais dans une démarche pour obtenir un diagnostic. Je te souhaite bon courage.
Non diagnostiqué
Suspicion de SA chez moi, je me documente sur le sujet et me demande pourquoi mon environnement social a l'air si "anormal", aussi que d'autres questions qui sont nombreuses.

Evy
Occasionnel
Messages : 16
Enregistré le : mardi 26 mars 2019 à 17:31

Re: Envie et crainte de la solitude

#4 Message par Evy » dimanche 31 mars 2019 à 20:56

Je ne crois pas que cela fasse partie du diagnostique, je n'en ai jamais parlé avec d'autres Aspergers, mais moi aussi je me sens jugée dès que je suis à l'extérieur, cela vient de son propre jugement je crois. Dans mon cas, comme je connais que celui-ci, je suis trop sévère avec moi-même, je me juge très négativement et j'ai l'impression que tout le monde me regarde avec le même regard. Pour l'amitié, je ne connais pas ton cas, mais j'ai trouvé l'adolescence comme la pire partie de la vie c'était plus dur d'avoir des vrais amis et d'entretenir les relations. Il m'arrive encore de ressentir ce malaise avec des gens que je connais mal, mais en général, ce sont des gens que je n'ai pas envie de revoir. Je me sens bien avec mes amis maintenant.
Je suis Asperger, diagnostiquée depuis plus de 10 ans, je suis aussi HPI

Dumbo
Fidèle
Messages : 124
Enregistré le : dimanche 5 mai 2019 à 21:01

Re: Envie et crainte de la solitude

#5 Message par Dumbo » lundi 20 mai 2019 à 19:40

Pour moi, la solitude fait malheureusement partie de ma vie :(
Durant ma période de primaire et de secondaire, j'ai vécu beaucoup de harcèlement car j'étais "bizarre". Les secondaires ont été atroce ! On m'interdisait de parler avec les autres, sous peine de critiques et de moqueries. Une fois, je me suis permise de critiquer à haute voix une personne car j'en avais marre de son comportement et cela s'est su... Les conséquences ont failli mal tourner :| Je ne parlais donc à personne de toute la journée et je souffrais de cette solitude, qui a tournée en dépression.
Aujourd'hui, je suis incapable de me lier d'amitié avec les autres et de discuter avec eux. Je ne peux pas les inviter boire un verre quelque part, je ne peux pas me rendre à une fête (cela ne me fait aucunement plaisir et j'ai des crises quand il y a trop de monde et de bruits), etc.
Parfois, je me sent très seule et parfois pas. Cela dépend de la situation. Le souci est que quand je me sent seule, je m'enferme dans ma bulle en évitant les contacts sociaux... C'est une sorte de "shutdown" (si j'ai bien compris le terme) mais les émotions augmentent et me font saturer à partir d'un moment.
Suspicion d'autisme vers 3 ans sans démarches entreprises.
Suspicion de TSA-Asperger depuis le mois de janvier 2019.
Psychiatre : phobie sociale probable.
--> En cours de recherche de professionnel pour diagnostic

Dumbo
Fidèle
Messages : 124
Enregistré le : dimanche 5 mai 2019 à 21:01

Re: Envie et crainte de la solitude

#6 Message par Dumbo » vendredi 24 mai 2019 à 20:52

Vous aussi quand vous dites à vos proches que vous vous sentez seul(e), ils vous répondent "sort avec des amis"? Pour ma part, oui mais je n'ai pas vraiment d'amis et je ne suis pas capable de tenir une conversation correcte avec une personne qui n'est pas de la famille.
Suspicion d'autisme vers 3 ans sans démarches entreprises.
Suspicion de TSA-Asperger depuis le mois de janvier 2019.
Psychiatre : phobie sociale probable.
--> En cours de recherche de professionnel pour diagnostic

AlexKain
Adepte
Messages : 204
Enregistré le : mardi 7 mai 2019 à 16:40

Re: Envie et crainte de la solitude

#7 Message par AlexKain » samedi 25 mai 2019 à 6:29

Perso, la solitude ne me dérange pas.
Mais sinon ouais le coup du "sors avec des amis", je connais.
Le hic étant que le seul ami que j'ai habite à 700 km de chez moi (on s'est connu au lycée, seule amitié qui perdure, il a déménagé y a quelques années maintenant), donc déjà ça serait compliqué.
Mais même si j'en avais, et que rien ne changerait sur les autres aspects de ma personnalité, en fait, bah je voudrais juste pas le faire. Je vois pas en quoi sortir avec des amis peut me permettre de me sentir vraiment mieux.
A la limite une soirée jeu de société chez un ami au calme (5 personnes max), une fois par mois, voire par trimestre, ça serait mieux, et voilà, ça me conviendrait. Pas plus. (je le fais déjà plus ou moins, mais avec des membres de la famille, cousins un peu plus jeune et ma soeur)

Si par sortir c'est "trainer dans les magasins" ou "aller en boite" ou ce genre de truc, merci, mais non merci. Jamais de la vie de toute façon.
Après, c'est sûr que ça aide pas à lutter contre la solitude, j'en suis désolé.

Moi des fois, quand je me sens seul, je me relance sur un MMO et je me force à intégrer une guilde, pour avoir un peu de contact social (idéalement par texte) avec des gens. Mais même ça, c'est contre nature pour moi, préférant largement jouer seul, surtout vu ma façon de jouer.
Qui est contraire en fait à la vision des choses pour un MMO dans le sens où justement déjà, il faut jouer en groupe, mais en suite, bah souvent c'est UN personnage, que tu joues sans fin des centaines d'heures avec le contenu HL plus ou moins répétitif. Moi c'est je monte un personnage, je le joue un peu HL (genre 1 ou 2 semaines), et j'ai l'impression d'en avoir fait le tour. Donc j'en recrée un autre, pour découvrir une nouvelle façon de jouer (nouvelle classe, nouveau build etc) et revivre de nouvelles aventures. (bon souvent les mêmes malheureusement, car très peu de MMO propose un contenu différent en fonction des classes ou des races par exemple, WoW le fait sur le début où on peut avoir des zones très différentes, mais par la suite, on se retrouve plus ou moins dans les mêmes régions)
J'ai fini par avoir 16 personnages sur Star Wars The Old Republic comme ça. (quelques classes doublons ici, mais surtout pour "voir les histoires", une fois avec les choix du côté obscur, une fois avec les choix du côté lumineux, parfois en changeant le sexe du personnage aussi, pour expérimenter diverses romances, etc... et donc voir tout ce que les développeurs ont pu créer. En tant que fan de Star Wars, j'ai vraiment adoré, même si je suis moins fan des 2 dernières extensions)
Désolé pour le HS complet dans lequel je me suis embarqué...

Bref, pour la solitude, si tu veux la rompre, et que tu as du mal à tenir une conversation IRL, le mieux, c'est encore de faire des "rencontres" sur internet, en tout cas dans un premier temps. Y a pas mal de moyens, que ce soit bah via les forums, sites de rencontres (bon là... ça peut être difficile dépendant du sexe, de l'apparence, etc, car c'est très peu basé sur la prose), jeux vidéos donc, etc... et pourquoi pas échanger via des logiciels dédiés genre Skype, Discord, Messenger, en texte, puis ensuite en vocal par exemple.
Cela ne comblera pas réellement la solitude physique, mais moi comme je disais, ça me fait du bien parfois, même si je ressens pas souvent ce besoin de toute façon.
Et ensuite, en fonction des proximités et du feeling, tu peux toujours essayer de mettre en place une rencontre réelle et donc crée une amitié. Le fait d'avoir déjà pu échanger avec l'autre, peut peut-être te rassurer en vu de cette rencontre, surtout si tu as pu lui faire part de tes difficulté. (bon ça faut oser par contre)
TSA/syndrome d'Asperger + trouble anxieux (diagnostiqué par psychiatre en juin 2019)

Dumbo
Fidèle
Messages : 124
Enregistré le : dimanche 5 mai 2019 à 21:01

Re: Envie et crainte de la solitude

#8 Message par Dumbo » samedi 25 mai 2019 à 22:47

AlexKain a écrit :
samedi 25 mai 2019 à 6:29

Si par sortir c'est "trainer dans les magasins" ou "aller en boite" ou ce genre de truc, merci, mais non merci. Jamais de la vie de toute façon.
Après, c'est sûr que ça aide pas à lutter contre la solitude, j'en suis désolé.

Moi des fois, quand je me sens seul, je me relance sur un MMO et je me force à intégrer une guilde, pour avoir un peu de contact social (idéalement par texte) avec des gens. Mais même ça, c'est contre nature pour moi, préférant largement jouer seul, surtout vu ma façon de jouer.
Qui est contraire en fait à la vision des choses pour un MMO dans le sens où justement déjà, il faut jouer en groupe, mais en suite, bah souvent c'est UN personnage, que tu joues sans fin des centaines d'heures avec le contenu HL plus ou moins répétitif. Moi c'est je monte un personnage, je le joue un peu HL (genre 1 ou 2 semaines), et j'ai l'impression d'en avoir fait le tour. Donc j'en recrée un autre, pour découvrir une nouvelle façon de jouer (nouvelle classe, nouveau build etc) et revivre de nouvelles aventures. (bon souvent les mêmes malheureusement, car très peu de MMO propose un contenu différent en fonction des classes ou des races par exemple, WoW le fait sur le début où on peut avoir des zones très différentes, mais par la suite, on se retrouve plus ou moins dans les mêmes régions)
J'ai fini par avoir 16 personnages sur Star Wars The Old Republic comme ça. (quelques classes doublons ici, mais surtout pour "voir les histoires", une fois avec les choix du côté obscur, une fois avec les choix du côté lumineux, parfois en changeant le sexe du personnage aussi, pour expérimenter diverses romances, etc... et donc voir tout ce que les développeurs ont pu créer. En tant que fan de Star Wars, j'ai vraiment adoré, même si je suis moins fan des 2 dernières extensions)
Désolé pour le HS complet dans lequel je me suis embarqué...

Bref, pour la solitude, si tu veux la rompre, et que tu as du mal à tenir une conversation IRL, le mieux, c'est encore de faire des "rencontres" sur internet, en tout cas dans un premier temps. Y a pas mal de moyens, que ce soit bah via les forums, sites de rencontres (bon là... ça peut être difficile dépendant du sexe, de l'apparence, etc, car c'est très peu basé sur la prose), jeux vidéos donc, etc... et pourquoi pas échanger via des logiciels dédiés genre Skype, Discord, Messenger, en texte, puis ensuite en vocal par exemple.
Cela ne comblera pas réellement la solitude physique, mais moi comme je disais, ça me fait du bien parfois, même si je ressens pas souvent ce besoin de toute façon.
Et ensuite, en fonction des proximités et du feeling, tu peux toujours essayer de mettre en place une rencontre réelle et donc crée une amitié. Le fait d'avoir déjà pu échanger avec l'autre, peut peut-être te rassurer en vu de cette rencontre, surtout si tu as pu lui faire part de tes difficulté. (bon ça faut oser par contre)
Merci pour tes conseils :bravo: Cependant, je ne sais même pas discuter sur les réseaux sociaux ; cela ne dépasse pas le "comment ça va?", "moi ça va" :innocent: Je ne sais pas demander ce que la personne a fait ou fera le week-end car c'est "bizarre" de demander cela à une personne que tu ne vois pas souvent... J'ai plusieurs fois essayé d'amorcer une conversation avec plusieurs personnes de mon ancienne classe mais elles ne répondaient que par des réponses courtes sans me demander mon avis en retour...
Et pour le fait de "trainer en boite", je n'ai jamais essayé mais j'ai déjà vu une soirée à une plage. Je n'ai pas aimé et je n'ai pas compris le concept de "danser" comme des idiots au milieu de la foule. C'est un concept que je ne maitrise vraiment pas :P Je me suis retrouvée comme une imbécile près des gens de mon âge qui "s'amusaient" :lol: Je préfère largement un bon livre sur une connaissance particulière ou un puzzle, mais cela n'aide pas dans la lutte contre la solitude :(
Suspicion d'autisme vers 3 ans sans démarches entreprises.
Suspicion de TSA-Asperger depuis le mois de janvier 2019.
Psychiatre : phobie sociale probable.
--> En cours de recherche de professionnel pour diagnostic

AlexKain
Adepte
Messages : 204
Enregistré le : mardi 7 mai 2019 à 16:40

Re: Envie et crainte de la solitude

#9 Message par AlexKain » dimanche 26 mai 2019 à 0:58

C'est pour ça que je ne parle pas de réseaux sociaux. :mrgreen: Je suis pareil, et je fuis tout ce qui est facebook, insta, twitter ou autre.
Ma soeur a vite compris qu'il fallait qu'elle arrête de me demander "t'as vu mon snap ?". ^^

Quand je parle dans un jeu vidéo, bah j'ai l'impression que le contact est plus facile, car tu peux commencer à parler du jeu vidéo, de ce que tu fais, de ce que tu veux faire. Et avec les contacts virtuels que je crée, même si j'en garde très rarement, bah c'est pareil, souvent je les relance pour un jeu, et donc la discussion se fait autour de ce sujet. Je me doute que ça n'apporte pas grand chose, dans le sens où, j'apprends quasiment pas à connaitre ces personnes ni eux à me connaitre. Enfin pas vraiment. Il faut un certain temps ou un nb de parties avant de pouvoir parler un peu de truc plus personnel, comme ce que fait l'autre dans la vie etc... Ça m'est arrivé avec un joueur de Counter Strike par exemple, mais genre 3 à 4 mois plus tard alors qu'on avait fait des dizaines de parties ensemble. Déjà parce que bah, moi ça me vient pas à l'esprit non plus de l'aborder ou de poser ce genre de question, et lui bah je pense qu'il ressentait un peu ma façon de faire donc n'en parlait pas non plus.

Après, pour ce qui est des forums, bah là aussi tu peux prendre contact dans un premier temps avec une personne suite à un sujet qui te passionne. Film, série, puzzle, livre. Mais là aussi, pas évident parfois de réussir à continuer le contact au-delà de cette discussion. Je veux dire, une fois que tu as pu débattre un peu et chacun a donné son avis sur telle ou telle chose, la discussion semble "mourir" et il n'est vraiment pas facile de la relancer/continuer, donc moi aussi souvent bah je laisse tomber, et ça coupe la possibilité de converser et de créer un contact plus durable.
Je pense souvent à enchainer sur un autre truc du même genre (tout simplement un autre livre par exemple), mais j'ai l'impression que ça risque de paraitre forcé, de gêner l'autre façon "mais il a que ça à me dire lui"...
Et puis cela ne change rien quant à la fin de cette future discussion où je risque de me retrouver dans la même situation qu'avant...
Et je me vois pas d'un coup demander "au fait, tu fais quoi dans la vie ?"

Quant aux sites ou applis de rencontre, bah là c'est plus les conversations bateau que tu as cité, et qu'on peut retrouver sur les réseaux sociaux. Sans compter qu'il faut déjà réussir à amorcer la conversation... J'ai vite l'impression que la conversation s'essouffle, je n'ai plus d'idée sur quoi dire très rapidement et je me retrouve devant mon écran, à réfléchir "mais vite, dis que quelque chose" et les minutes s'écoulent, et je laisse tomber là aussi... gâchant surement les rares potentielles occasions que je pourrais avoir.
J'ai déjà quasiment jamais de réponses, donc quand j'en ai et que ça se produit, bah ça me fait juste déprimer pendant un mois...
TSA/syndrome d'Asperger + trouble anxieux (diagnostiqué par psychiatre en juin 2019)

Tea Bo
Fidèle
Messages : 161
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2015 à 14:43

Re: Envie et crainte de la solitude

#10 Message par Tea Bo » jeudi 30 mai 2019 à 21:53

Etre au collège/lycée est une plaie je pense pour un jeune autiste . On est en contact toute la journée avec des gens qui sont à un age ou il facile de se moquer,de dénigrer l'autre. En plus si on est dans un établissement assez conséquent (genre 8 classes de 30 par niveau) , il est facile de se sentir perdu .

Comme je l'ai déja dit en réponse à qq dans un topic de présentation, de mon expérience personnelle, un forum peut être un bon moyen pour se faire qq amis . Vers l'âge de 20 ans, j'ai commencé à fréquenter des forums sur la musique . Par ce biais là, avec des gens avec qui petit à petit je me trouvais des affinités, j'ai pu nouer contact avec via facebook ou les rencontrer en vrai à des concerts . Pour la plupart (soit 4 ou 5), je suis encore en contact avec eux, soit je les vois à l'occasion, soit je parle avec eux de temps en temps sur facebook.
Diagnostiqué en 2009 (à 21 ans)

Dumbo
Fidèle
Messages : 124
Enregistré le : dimanche 5 mai 2019 à 21:01

Re: Envie et crainte de la solitude

#11 Message par Dumbo » jeudi 30 mai 2019 à 22:44

Tea Bo a écrit :
jeudi 30 mai 2019 à 21:53
Comme je l'ai déja dit en réponse à qq dans un topic de présentation, de mon expérience personnelle, un forum peut être un bon moyen pour se faire qq amis . Vers l'âge de 20 ans, j'ai commencé à fréquenter des forums sur la musique . Par ce biais là, avec des gens avec qui petit à petit je me trouvais des affinités, j'ai pu nouer contact avec via facebook ou les rencontrer en vrai à des concerts . Pour la plupart (soit 4 ou 5), je suis encore en contact avec eux, soit je les vois à l'occasion, soit je parle avec eux de temps en temps sur facebook.
Je me suis aussi inscrite sur des forums de musique mais je n'ai aucun contacts, pas de connaissances ni d'amis :(
Suspicion d'autisme vers 3 ans sans démarches entreprises.
Suspicion de TSA-Asperger depuis le mois de janvier 2019.
Psychiatre : phobie sociale probable.
--> En cours de recherche de professionnel pour diagnostic

Répondre