L'amour, toujours l'amour...

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Itaya
Adepte
Messages : 249
Enregistré le : dimanche 11 juin 2017 à 19:29

Re: Aspies et amour

#331 Message par Itaya » samedi 29 juillet 2017 à 0:26

Mafalda a écrit :Mon nouveau challenge est de faire durer mon couple car j'ai tendance à faire de l'autre ma priorité mais je m'améliore ; on verra ce que ça va donner ma nouvelle histoire.
Tu parais envahissante ?
Je l'ai fait dans ma 1er relation, plutôt je faisais passer mon couple en 1er, et ça m'a beaucoup desservi au final.
Je me demande si j'étais pas plus amoureuse du fait d'être en couple, comme mes amies, bien que ma rupture fût difficile.
Mafalda a écrit :Longtemps j'ai aussi eu une réaction bizarre quand quelqu'un me plaisait bien : j'avais tendance à le fuir... Du genre "zut il me plait fuyons" :innocent: c'est bizarre et je ne l'explique pas.
Je souhaite à tout le monde de trouver le bonheur seul ou à deux :)
Je vais peut-être m'avancer en disant cela : surement parce qu'on a du mal a gérer ce sentiment. (Qu'ont soit NAT ou NT)
Je l'ai eu plus jeune.
J'allais jusqu'à ignorer cette personne.... Alors je ne sais pas si je copié ce que je voyais dans les séries ou ... (Je ne sais pas)

De mon expérience, si tu fais tes rencontre via internet, va vers eux, et les laisse pas venir vers toi.
Les types qui viennent engagé les conversations, sont en général en chasse, et contacts plusieurs nana.
Probablement HP sans tests officiels.
Non diagnostiquée, je pense être aspie et les differents tests internet tendent de ce côté. (En attente CRA pour ~2020)
Ps : dyslexique fâchée avec l'orthogrape et la grammaire (les efforts me demandent beaucoup)

Mafalda
Fidèle
Messages : 108
Enregistré le : samedi 22 juillet 2017 à 14:38

Re: Aspies et amour

#332 Message par Mafalda » samedi 29 juillet 2017 à 9:26

Itaya a écrit :
Mafalda a écrit :Mon nouveau challenge est de faire durer mon couple car j'ai tendance à faire de l'autre ma priorité mais je m'améliore ; on verra ce que ça va donner ma nouvelle histoire.
Tu parais envahissante ?

A priori oui, j'ai du mal à trouver la bonne distance :innocent: Je crois que cela vient de schémas que je me suis montés dans ma tête et sur les quels je me base car je suis démunie pour savoir comment ça marche. Et cela plutôt que de me baser sur ce que je vis au jour le jour. Je l'ai bien identifié avec mon psy ça, on essaie de travailler là-dessus. Mais me mettre dans un mode au jour le jour et m'adapter à l'autre et communiquer mes ressentis et mes besoins c'est très difficile pour moi. J'ai du mal à lâcher mes rigidités mais j'ai l'impression que ça bouge quand même.
Non diagnostiquée SA, en questionnement.
HPI

LOUIS PZ
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : mardi 1 mai 2018 à 16:13

relations amoureuses quand on est autiste

#333 Message par LOUIS PZ » mardi 17 juillet 2018 à 17:02

Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (début).


Bonjour
Je ne vous ai pas écrit depuis longtemps .
Je voudrais savoir comment je peux, étant autiste , rencontrer une amoureuse ?
Puis est-ce que les autistes sont nombreux en France à avoir une amoureuse ?
Comment se rendre compte si la personne est amoureuse de nous ?
Car je voudrai rencontrer une amoureuse pour ma vie qui continue.
Louis
J'ai été diagnostiqué en avril 2011.
Cordialement.
Louis.

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1590
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: relations amoureuses quand on est autiste

#334 Message par Siobhan » mardi 17 juillet 2018 à 20:33

LOUIS PZ a écrit :Bonjour
Je ne vous ai pas écrit depuis longtemps .
Je voudrais savoir comment je peux, étant autiste , rencontrer une amoureuse ?
Puis est-ce que les autistes sont nombreux en France à avoir une amoureuse ?
Comment se rendre compte si la personne est amoureuse de nous ?
Car je voudrai rencontrer une amoureuse pour ma vie qui continue.
Louis
Salut Louis,

Je crois que l'amour un sujet complexe pour tout être humain, pas seulement pour les autistes...

Et malheureusement je crois que dans ce domaine, comme dans bien d'autre, mais tout particulièrement dans ce domaine, on apprend en s'exposant au risque d'échouer.
Même si dans les domaines amoureux et sexuels (deux domaines pas forcément superposables tout le temps), ça fait un peu plus mal que dans d'autres domaine "d'échouer", je pense, ou du moins d'après mon expérience (LITOTE).

Dans le registre de ce qui pourrait s'apparenter à un conseil un peu universel, néanmoins, un aphorisme qui m'a aidé dans ce domaine : (à considérer en restant dans un respect le plus complet possible de la ou du partenaire éventuel, évidemment) : "On ne peut pas être en couple sans être au moins un petit peu courageux.".

Pour finir, je trouve que le terme "aventure" est bien plus adapté pour parler du lien entre deux personnes "en couple", que le terme "amour".
(ex-MudBloodKnowItAll)

TSA

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10533
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: relations amoureuses quand on est autiste

#335 Message par Lilette » mardi 17 juillet 2018 à 21:43

Et sinon en clair MudBloodKnowItAll ?

Louis, tu n'as pas des passions,quelque chose que tu aimes,le cinéma la musique le sport ou autre, qui te permettrait de rencontrer des gens et de peut-être rencontrer quelqu'un qui te plairait ?

Il y'a des personnes autistes qui ont des petits amis ou petites amies,ça arrive.
C'est souvent plus compliqué que pour des personnes non autistes mais c'est possible !

Pour ta question "comment d'avoir si l'autre personne est amoureuse de cous" c'est une bonne question.
Pour ma part je fais confiance à ce que la personne me dit, mais il arrive qu'elle mente ce n'est donc pas forcément une bonne idée.
TSA.

Avatar du membre
Mélimélo5
Fidèle
Messages : 198
Enregistré le : vendredi 27 avril 2018 à 19:58

Re: relations amoureuses quand on est autiste

#336 Message par Mélimélo5 » mercredi 18 juillet 2018 à 20:33

Complètement d'accord avec ce qui a été dit plus haut.
Pour faire des rencontres il faut sortir, rencontrer du monde, faire des activités.

On rencontre le plus souvent quelqu'un dans les situations suivantes: travail, par des amis, lors de ses loisirs et par les sites de rencontres.

De mon point de vue faire des rencontres, je maîtrise mais pour le reste je trouve les choses bien compliquées de maintenir une relation durable.
Les belles histoires on les voit dans les films et dans les romans mais en vrai, rien à voir.
Personnalité complexe sans savoir l'origine? Asperger ou personnalité indigo suspectés.

Georges-André
Passionné
Messages : 460
Enregistré le : samedi 8 août 2015 à 3:17

Re: relations amoureuses quand on est autiste

#337 Message par Georges-André » jeudi 19 juillet 2018 à 20:09

Si tu es timide, tu peux commencer en faisant connaissance avec qn sur internet, par exemple sur un forum sur un sujet qui te passionne. Et tu peux discuter par messagerie instantanée pour faire connaissance, comme ça tu auras moins peur qd tu la rencontreras en vrai.
diag SA avril 2013

Avatar du membre
kotuu
Occasionnel
Messages : 27
Enregistré le : dimanche 3 mars 2019 à 13:07
Localisation : In my world ~~

Amour et SA

#338 Message par kotuu » jeudi 21 mars 2019 à 19:59

Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (début).


Bonjour,

Je crée ce topic afin de parler de l'autisme et de l'amour, pour recueillir des témoignages et donner le mien en même temps.

En effet, en ce moment, je pense moi-même être <<amoureux>> d'une fille. Je la trouve gentille et belle et je prends plaisir à parler avec elle, et je ne me sens pas beaucoup mal à l'aise lors de nos dialogues. En revanche, j'ai des difficultés incommensurables (même si j'ai tendance à trouver le terme <<incommensurable>> dans cette situation un peu hyperbolique) à aller lui parler de moi même, en tous cas, pas en dehors du cadre scolaire (cours). Une fois dans la cour de récréation, je suis bloqué quand je la vois, je ne peux pas aller lui parler, j'ai tellement peur qu'elle me trouve bizarre, ou que je parle trop ou même qu'elle n'aime pas spécialement parler avec moi... Pourtant, je la regarde pendant la plupart des cours mais dès qu'elle me regarde je ne peux plus, je détourne le regard, comme empli de honte. J'ai demandé à un ami de le faire à ma place récemment, et lui ai également demandé de ne pas m'obéir dans le futur si je lui dis de ne point le faire, car je me connais, je sais très bien que j'allais dire "non, ne le fais pas !" après. D'ailleurs, c'est ce que j'ai fait, mais il n'a pas obéi. Au moins, je suppose que c'est un <<bon ami>>, et qu'il fait ça pour mon bien. Il attend de trouver un moment propice pour lui dire, là où elle n'est pas accompagnée ou là ou il ne pourrait pas être gêné dans sa démarche. Et moi, au milieu de tout cela, je suis anxieux. Beaucoup trop anxieux.

J'aimerais avoir vos témoignages, à vous, personnes atteintes du syndrome d'Asperger, pour possiblement m'identifier à vous, car j'ai moi même des soupçons de SA envers moi même, et peut-être avoir des conseils des personnes qui ne le sont pas, ou de ceux qui le sont mais qui ont trouvé des solutions.

Merci d'avance pour vos réponses.
Non diagnostiqué
Suspicion de SA chez moi, je me documente sur le sujet et me demande pourquoi mon environnement social a l'air si "anormal", aussi que d'autres questions qui sont nombreuses.

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1590
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Amour et SA

#339 Message par Siobhan » jeudi 2 mai 2019 à 23:29

Bonjour kotuu, bienvenue !
(ex-MudBloodKnowItAll)

TSA

Miomo
Nouveau
Messages : 1
Enregistré le : mercredi 8 mai 2019 à 3:21

Re: Amour et SA

#340 Message par Miomo » vendredi 10 mai 2019 à 12:27

Toi t'es chanceux, moi j'arrive pas à être amoureuse ou es ce la peur je sais pas

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 2617
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: Amour et SA

#341 Message par lepton » vendredi 10 mai 2019 à 12:34

Bienvenue sur le forum, Miomo.

Pourrais-tu mettre à jour ta signature (dans ton profil), avec ton statut quant au diagnostic (voir notre charte, chapitre 1.2) ?
Spoiler : Pour modifier la signature : 
  • cliquer (en haut à droite) sur ton pseudo ;
  • dans le menu qui apparaît, cliquer sur "Panneau de l'utilisateur" ;
  • cliquer sur l'onglet "Profil" ;
  • cliquer (à gauche) sur "Modifier la signature" ;
  • préciser ton statut dans la zone d'édition
    (exemples : suspicion de TSA, TSA diagnostiqué, parent...) ;
  • cliquer (en bas) sur "Envoyer".
Par ailleurs, pense à te présenter, dans la section "Présentations" du forum... :wink:
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Dumbo
Fidèle
Messages : 124
Enregistré le : dimanche 5 mai 2019 à 21:01

Re: Amour et SA

#342 Message par Dumbo » dimanche 12 mai 2019 à 12:00

Bonjour,

Moi aussi j'ai de forts soupçons concernant un possible SA, mais je ne suis pas encore diagnostiquée.

Mon expérience de l'amour est assez restreint ; j'ai été pendant 2 ans amoureuse d'une personne. Ces deux années ont été parfois compliquées, parfois totalement satisfaisantes. En effet, j'étais "obsédée" par cette relation ; j'y pensais TOUT le temps.
Quand j'ai rencontré cette personne, je n'ai pas eu de sentiments directs envers elle (lui). C'est un jour, quand nos mains se sont effleurées que j'ai ressenti le "coup de foudre" comme certains l'appelle :love: J'ai fait le premier pas et on s'est mis en couple.
Cela se passait bien jusqu'au moment où l'on à commencé à ne pas se comprendre ; histoire de jalousie, sous-entendus (mal-entendus), frustrations car incompréhensions, etc. Cette situation m'a, dès lors, insatisfaite (étant, de plus, dans la dépression).
Cette histoire s'est arrêtée subitement ; j'ai coupé les ponts du jour au lendemain. J'ai été fortement triste pendant longtemps (encore maintenant alors que cela fait quelques année que nous sommes séparés). Depuis, quand je le croise, je ressent un peu de colère.

Je n'ai pas eu d'autres relations amoureuses depuis. Les autres n'ont pas l'air intéressé par mon "profil" :roll:
Suspicion d'autisme vers 3 ans sans démarches entreprises.
Suspicion de TSA-Asperger depuis le mois de janvier 2019.
Psychiatre : phobie sociale probable.
--> En cours de recherche de professionnel pour diagnostic

Avatar du membre
J'ai un coeur
Passionné
Messages : 334
Enregistré le : mardi 4 décembre 2018 à 2:15

L'amour chez les autistes

#343 Message par J'ai un coeur » mercredi 18 septembre 2019 à 11:10

Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (début).


Bonjour. Quelques précisions :
- Si le sujet est deja créé merci de déplacer celui là.- ici c'est un lieu sans jugement et bienveillant. - ici vous pouvez parler de vos sentiments amoureux, ou ce qui vous faits pensez à l'amour ou ce qui n'est pas de l'amour. - inutile de préciser qu'ici on parle d'amour au sens très large. Homme femme, homme homme etc... Mais aussi l'amour qu'on peut porter à son animal etc...J'ai créé ce sujet parce que j'étais surpris que certains ou certaines n'avait jamais eu de petite copain ou copine et qui se poser des questions là dessus. Ps :désolé pour la mise en page, je modifierai ça dès que je serai sur mon ordinateur
J'ai consulté deux psychologues. Les deux m'ont dit que j'étais autiste. Je suis en attente d'un rendez-vous avec le CRA pour un diagnostic officiel.

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 591
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: L'amour chez les autistes

#344 Message par cléa » mercredi 18 septembre 2019 à 16:57

Bonjour @J'ai un coeur.

C'est difficile à exprimer mais je pense que mes sentiments sont les mêmes pour la plupart des gens. Mes parents, ma famille, mes amis, mon ex, du temps que je vivais avec lui jusque aujourd'hui, Mon enfant.
Je classe tout dans la catégorie Amour vu que je ne possède pas toutes ces nuances que je perçois ailleurs.

Mais je pense que cela est plus facile a admettre pour les autistes! :)

Je pense n'avoir pas eu d'attachement particulier à mes parents alors que mes amis de classe voyaient souvent les leurs comme des héros.
J'étais parfois critique dans ma perception d'eux, bien que je n'avais rien à leur reprocher.
Je les apprécie mais lorsque j'étais loin, ils ne me manquaient jamais. Alors que beaucoup souffrent de l'absence des leurs.

J'ai vécu le plus souvent loin de mes tantes/oncles cousins/cousines et grands-parents. Donc, malgré mon atypisme et stéréotypies je prends en compte ce contexte lointain dans la construction de cette personnalité.

Mes amis de classe, ce fut pareil. Le plus souvent lointaine dans mon contact à eux, je ne nouais pas d'affinité particulière et ne me mêlais pas aux groupes de genre, typiques du fonctionnement social de l'enfant. Ce sont le plus souvent eux qui venaient vers moi.
Ceci dit, je prenais facilement la parole en classe et toujours prête à donner des idées ou raconter des histoires amusantes.

J'ai souvenir d'un jour ou ma classe a été informée du décès d'un élève accidenté.
J'étais la Seule à n'avoir pas pleuré et à avoir le goût de manger.

Ce jour là m'a fait remarquer une certaine différence dans mon rapport aux autres.

Aujourd'hui, je ne vois mes rares amis que rarement et mes contacts avec mes proches sont essentiellement Informatifs et espacés.

J'ai vécu de forts sentiments pour des gens hommes et femmes mais je suis convaincue que c'était plus pour ce qu'ils représentaient Symboliquement que dans l'Amour tel qu'on le voit : vécu et espéré, chanté..

Je trouve que c'est compliqué d'entretenir des relations ou la recherche est affective, qu'il soit question d'amitié ou de vie privée. Et aussi de bien doser entre distance et proximité!

La dimension physique de l'Amour est pour moi quelque chose de tout à fait dissociable des Sentiments. Je pense pouvoir apprécier quelque un au point de vouloir vivre à ses côtés ou du moins proche sans ressentir pour lui d'attraction physique. Mais ceci dit, je ne pourrais m'imaginer vivre auprès quelque un que je n'apprécie pas. (principes en désaccord)

J'aurais aussi bien pu vivre en collectivité, du moment que chacun ait son espace et que nos points de vue s'harmonisent.

Avec un côté tactile de faible intensité et de moins en moins présent voir absent il est possible d'envisager sereinement une vie individuelle.

Même si parfois je me demande si je ne passe pas à côté d'une ressource, d'un essentiel, je me méfie du concept qui veut qu'il faille être à deux (ou plus) sous un toit pour s'epanouir et évoluer. Est-il possible que cette vision perenne et présentée comme une évidence ne le soit pas pour les autistes ?

Aussi, il m'arrive d'être attirée par les courbes d'une femme ou la personnalité d'un homme.
Cependant, sans que je forme de projet de vie commune ou entre dans une danse.

J'ignore s'il y a un lien, mais il arrive qu'on me dise -Bonjour jeune homme. Alors que j'ai les cheveux ras mais une tenue sans équivoque!
D'ailleurs, mon ex m'avait dit - Quand tes cheveux sont courts, il ne te manque que porter un treillis !

Je connais une femme autiste dans le même cas.

J'ai lu que l'autisme est parfois associé à une plus forte imprégnation de testostérone lors de la vie intra utérine. Je suis alors curieuse de savoir si on vous à fait des remarques concernant votre masculinité / féminité ?

Aussi lu que les autistes se preoccupent moins des différences d'âge dans leur couple. C'était aussi le cas, mon ex ayant plus de 9 ans que moi.

J'apprécie les animaux et particulièrement chats et chevaux. Il semble que beaucoup également ici.

On peut aussi parler de l'attachement, de l'Amour pour son peuple, son pays, sa région, sa ville.
J'ai entendu des gens se sentir déracinés lors de déplacements ou même de voyages !
Je n'a jamais rien ressenti de tel en voyageant, même plusieurs mois.

Ceci dit, il faut préciser que je ne me suis jamais sentie chez-moi sur la terre ou je suis née.

Je n'ai pas de définition de l' Amour mais de ma vie de couple jusqu'à celle de mon ex et de sa compagne, j'ai appris qu'il existe une connexion particulière entre neuro typiques.

Et qu'ils peuvent souffrir de carences lorsque on n'a pas cette affectivité à leur fournir, même si l'entente est par ailleurs excellente !

J'ai aussi découvert qu'a travers la lecture, je parviens à vivre et transmettre une palette d'émotions que je serais incapable d'exprimer et de percevoir autrement, avec d'autres supports.
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Avatar du membre
Nicolas83
Fidèle
Messages : 104
Enregistré le : vendredi 16 août 2019 à 22:01

Re: L'amour chez les autistes

#345 Message par Nicolas83 » mercredi 18 septembre 2019 à 17:33

cléa a écrit :
mercredi 18 septembre 2019 à 16:57

Je classe tout dans la catégorie Amour vu que je ne possède pas toutes ces nuances que je perçois ailleurs.

Mais je pense que cela est plus facile a admettre pour les autistes! :)
Je pense que tu mets le doigt sur quelque chose d'essentiel. Pour moi, l'amour est universel et la passion amoureuse n'a rien à voir avec le véritable amour, qui doit être serein. Je pense que c'est en grande partie le mouvement romantique qui a imposé culturellement et socialement une vision fausse et, de mon point de vue, assez destructrice de l'amour. Le fait que tu n'adhères pas à cette vision est probablement lié à ton autisme mais je pense que, dans le fond, c'est toi qui es dans le vrai.
Père de 3 enfants, dont l'aîné a possiblement un léger TSA de haut niveau. Me posant parfois des questions sur moi également.

Répondre