la façon dont les autistes vieillissent

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
rapsody
Adepte
Messages : 250
Enregistré le : lundi 24 mars 2014 à 18:44

la façon dont les autistes vieillissent

#1 Message par rapsody » samedi 23 mars 2019 à 18:01

Bonsoir,

Y a t il parmi vous des autistes de environ 50 ans ?
C'est mon cas et je m'interroge sur la façon dont on vieillit en règle générale;
Je m'inquiète car j'ai de moins en moins de sujets d'intérêts, et suis de moins en moins capable de m'adapter professionnellement, et de participer à des conversations;
J'ai pris un chiot il y a 15 jours car je me disais que une relation avec un chien pourrait être chouette, mais je viens de le donner tant qu'il est très jeune (à une super famille que je connais et qui en rêvait), car c'était trop de relation et d'intrusion pour moi.
J'aspire à être seule, et j'ai de plus l'impression que mon intelligence (qui était certaine durant ma vie), est en train de baisser.
Quelle est la tendance dans la prise d'âge des personnes autistes, si il y en a une ?

Merci
TSA pour la psychologue, TED Asperger pour le psychiatre.

Barbibul
Régulier
Messages : 36
Enregistré le : samedi 16 mai 2015 à 8:11

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#2 Message par Barbibul » dimanche 24 mars 2019 à 17:15

Oui


Vieillir
parent

rapsody
Adepte
Messages : 250
Enregistré le : lundi 24 mars 2014 à 18:44

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#3 Message par rapsody » dimanche 24 mars 2019 à 17:29

Apparemment il n'y a que des jeunes ici.
Je me demande ou sont les autistes adultes vieillissant.
Pourquoi ils ne vont pas sur des forums.
Peut être qu'ils n'ont plus du tout envie d'échanger.
TSA pour la psychologue, TED Asperger pour le psychiatre.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2334
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#4 Message par olivierfh » dimanche 24 mars 2019 à 18:20

Si si, il y en a. :)
Je ne sais pas mesurer si j'ai des capacités intellectuelles moindres qu'auparavant (c'est le paradoxe de Descartes cité par Coluche: on mesure avec ce qu'on a), peut-être que c'est le WAIS qui m'a classifié HQI il y a un peu plus de 2 ans qui fait que ça ne m'inquiète pas trop.
TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017) + HQI (11/2016).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

rapsody
Adepte
Messages : 250
Enregistré le : lundi 24 mars 2014 à 18:44

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#5 Message par rapsody » dimanche 24 mars 2019 à 18:34

merci olivierfh
TSA pour la psychologue, TED Asperger pour le psychiatre.

Avatar du membre
Riji
Habitué
Messages : 62
Enregistré le : samedi 23 février 2019 à 21:15
Localisation : Dans un soupir

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#6 Message par Riji » dimanche 24 mars 2019 à 18:38

Je ne pense pas à une baisse, plutôt à une meilleure connaissance de soi, une plus grande autonomie et une sorte d'indifférence pour des sujets que l'on sait futiles. Le désir désormais de respecter ses limites aussi.

J'ai une petite lapine, sauvée de mauvais traitements, et bien que j'adorais avoir toujours la compagnie d'un animal dans ma vie, je sais l'engagement, l'énergie et le chagrin anticipé de sa perte que cela suppose maintenant. Sans parler de l'angoisse de la maladie ou de la blessure. Ce qui fait que je ne crois pas être en mesure de réitérer l'aventure un jour.

Ce n'est pas, à mes yeux, une diminution de mes forces ou capacités, mais l'expérience, qui m'incite à me préserver.
Un peu comme le dit Toni Servillo dans le film La grande bellezza : "je ne peux plus perdre mon temps à faire ce que je n’ai pas envie de faire".
(Pré)diag TSA+HPI avec psychiatre - En attente des tests au CRA.

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3415
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#7 Message par Lilas » dimanche 24 mars 2019 à 18:48

Je ne suis pas encore dans la fourchette 50, mais la question m'inquiète aussi.
J'ai la même peur que mon intelligence diminue, et que je ne sois plus capable de travailler.
Je me dis que c'est peut-être pour ça que la plupart des gens aspirent à "gravir les échelons", et encadrer d'autres personnes, parce qu'à partir d'un certain âge on perd la capacité de faire le travail soi-même.
Comme on ne peut vraiment pas dire que je compense en gagnant en aisance sociale, cette option n'en est pas une pour moi.
Lilas - TSA (AHN)

"Je suis sur la terre comme dans une planète étrangère où je serais tombé de celle que j’habitais" - Jean-Jacques Rousseau

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 5205
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#8 Message par Bubu » dimanche 24 mars 2019 à 18:54

Peut-être aussi que ce n'est pas l'intelligence qui diminue avec l'âge, mais plutôt l'humilité qui grandit avec lui.
On est si peu de chose. Peut-être que la maturité nous le fait découvrir.
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Carapa
Adepte
Messages : 210
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 20:45

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#9 Message par Carapa » dimanche 24 mars 2019 à 21:22

Lilas a écrit :
dimanche 24 mars 2019 à 18:48
Je ne suis pas encore dans la fourchette 50, mais la question m'inquiète aussi.
J'ai la même peur que mon intelligence diminue, et que je ne sois plus capable de travailler.
Je ne sais pas quel est ton travail au juste, mais en général les capacités intellectuelles ne baissent pas sensiblement avant l'âge de la retraite. Beaucoup de chercheurs restent très productifs même après celle-ci - à condition bien sûr qu'on leur permette de continuer, ce qui est plutôt rare en France où on a plutôt tendance à les virer de leur institut à coups de pied au derrière...
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26626
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#10 Message par freeshost » dimanche 24 mars 2019 à 21:40

Ça diffère beaucoup du vieillissement chez les personnes non autistes ?

Quid des hypersensorialités ?

Le jour où je serai aveugle, je ne verrai plus le soleil qui m'éblouit.
Le jour où je serai sourd, je n'entendrai plus ce brouhaha.

Mais les livres et les fichiers pdf auront disparu de mon champ de vision.
Mais la musique n'amortira plus les chocs entre le marteau et l'enclume.

:lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Sid
Nouveau
Messages : 4
Enregistré le : dimanche 24 mars 2019 à 21:29
Localisation : Belgique

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#11 Message par Sid » dimanche 24 mars 2019 à 22:11

Bonjour Rapsody, je me pose la même question. J'ai 45 ans et j'ai des gros problèmes de concentrations qui semblent s’aggraver. Je tente de compenser avec des compléments alimentaires.
40ène, pré-diagnostiqué

Avatar du membre
Riji
Habitué
Messages : 62
Enregistré le : samedi 23 février 2019 à 21:15
Localisation : Dans un soupir

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#12 Message par Riji » lundi 25 mars 2019 à 14:30

D'autant que malheureusement, être aveugle ou sourd ne consiste pas simplement à ne plus voir et ne plus entendre, mais cela s'accompagne souvent de scintillements ou tâches parasites pour la vue, et d'acouphènes pour l'ouïe.
(Pré)diag TSA+HPI avec psychiatre - En attente des tests au CRA.

fayette
Nouveau
Messages : 8
Enregistré le : mercredi 31 mai 2017 à 21:34

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#13 Message par fayette » vendredi 6 septembre 2019 à 21:10

Et moi bientôt 60 ans! Des problèmes d’attention qui s’accentuent avec la fatigue , des jours où j’ai l’impression d’avoir 10 ans , des jours où j’ai l’impression d’en avoir 90 .
Je pense être plus intelligente qu’à 40 ans normal je me connais mieux !
Je suis plus indulgente envers moi et envers les autres .
TSA diagnostiquée en juillet 2019 dans un CRA

Marisol
Habitué
Messages : 71
Enregistré le : mercredi 5 juin 2019 à 8:39

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#14 Message par Marisol » samedi 7 septembre 2019 à 10:18

Merci Fayette de votre optimisme et de relancer le sujet.

Je me questionne souvent sur le devenirde mon fils
maman d'un ado TED

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2855
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: la façon dont les autistes vieillissent

#15 Message par lulamae » samedi 7 septembre 2019 à 11:54

rapsody a écrit :
samedi 23 mars 2019 à 18:01
Bonsoir,

Y a t il parmi vous des autistes de environ 50 ans ?
C'est mon cas et je m'interroge sur la façon dont on vieillit en règle générale;
Je m'inquiète car j'ai de moins en moins de sujets d'intérêts, et suis de moins en moins capable de m'adapter professionnellement, et de participer à des conversations;
J'ai pris un chiot il y a 15 jours car je me disais que une relation avec un chien pourrait être chouette, mais je viens de le donner tant qu'il est très jeune (à une super famille que je connais et qui en rêvait), car c'était trop de relation et d'intrusion pour moi.
J'aspire à être seule, et j'ai de plus l'impression que mon intelligence (qui était certaine durant ma vie), est en train de baisser.
Quelle est la tendance dans la prise d'âge des personnes autistes, si il y en a une ?

Merci
J'ai 51 ans, et je suis normalement diagnostiquée autiste (petite ambiguïté sur la formulation du diagnostic à régler encore).
J'aurais du mal à répondre sur le fait de prendre de l'âge en étant autiste : c'est bel et bien le cas, mais je ne l'ai su que cette année. J'ai plutôt l'impression de bénéficier d'une meilleure connaissance de mon fonctionnement, donc d'être peut-être plus capable de ne pas m'épuiser.
Je sens qu'il faut davantage s'économiser, en situations sociales "vaines" en tout cas. Je suis d'accord avec toi.

J'entends mal en plus de ça, mais le fait est que dans ma famille on me reproche (ma mère, qui réinterprète et répercute des remarques de ma tante et mes cousins) de moins bien entendre, ou plutôt, de faire moins d'effort pour suivre les conversations depuis mon diagnostic. Elle est persuadée que mon audition baisse ; or, c'était une situation où on essayait de parler en étant tout le temps en mouvement, sollicités par les enfants, et avec des parents (mes cousins) qui partaient toutes les 5 secondes régler un problème avec leurs enfants. J'avoue ne pas avoir réussi à bien fixer ma concentration, c'était trop haché.

Je crois que j'aspirerais aussi à être le plus souvent seule, mais comme je ne peux pas, je me fais une raison. J'assure une présence correcte avec mes filles (qui heureusement sont comme moi, et aiment être dans leur chambre), et je limite le reste de mes fréquentations. Je me préserve plus.
Pour la concentration, je ne saurais te dire : je pense que si on perd dans ce domaine, c'est surtout quand les sujets ne nous intéressent pas. Peut-être y a-t-il dans ta perte d'intérêt un fond de dépression ?
Cela pourrait expliquer le manque d'intérêt général et repli sur soi aussi.

Sur Spectrum News (articles en anglais) j'ai trouvé ces articles :
https://www.spectrumnews.org/features/d ... eneration/
https://www.spectrumnews.org/opinion/au ... n-old-age/
https://www.spectrumnews.org/opinion/ad ... h-support/

Ca pourrait faire une bonne idée de dossier à traduire. :D
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Répondre