Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Geogaddi
Fidèle
Messages : 108
Enregistré le : lundi 5 novembre 2018 à 1:42

Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#1 Message par Geogaddi » jeudi 4 avril 2019 à 7:23

Bonjour à tous,

J’ai des problèmes pour construire des relations amoureuses depuis toujours. Contrairement à de nombreux témoignages d’autistes que j’ai pu lire, je ne suis pas désintéressée par les relations amoureuses, au contraire, mais je n’arrive pas à en mener pour deux raisons qui me semblent atypiques.

Je n’ai aucun problème pour plaire ou mener une relation quand je suis dedans (rare), mais le côté obsessionnel dû à mon autisme joue sur mes sentiments et c’est dur à vivre:

En gros, je suis hyper difficile. J’ai un type d’homme très précis qui me plait (physique, prosodie, goûts très particuliers). J’ai essayé avec d’autres mais rien à faire, totale indifférence voire dégoût. En revanche, quand je tombe sur un homme de mon type, c’est obsessionnel, ça devient un réel interêt restreint, avec tout ce que ça implique et physiquement ça va jusqu’à des malaises tant les sentiments sont ressentis de manière puissante.

Je n’ai trouvé que 3 hommes m’attirant dans ma vie, le premier était en fait manipulateur et a abusé de ma naïveté de l’epoque, je ne plaisais pas au 2ème, et le 3eme est déjà dans une relation.

C’est très pesant à vivre au quotidien car du coup ça accapare mes pensées pendant des années à chaque fois (4 ans par homme en moyenne, l’un remplaçant l’autre, je n’ai aucun moment ou je ne suis obsédée par personne). Pendant ce temps, je rencontre des hommes gentils qui aimeraient une relation mais envers qui je suis indifférente et les années passent, j’ai l’impression de passer à côté de ma vie amoureuse malgré moi.

En gros, c’est comme si une personne se retrouvait dans la case « intérêt restreint » sans que je puisse faire quoique ce soit. Des gens dans le même cas? Avez-vous trouvé des astuces?

P.S: Je précise qu’il ne s’agir pas d’erotomanie et que je reste très discrète par rapport à ça, personne ne sait quand j’aime quelqu’un et je fais tout pour rester éloignée de la personne pour ne pas l’étouffer.
Femme, 24 ans, IDF. Diagnostiquée autiste en février 2019.

Avatar du membre
kotuu
Occasionnel
Messages : 27
Enregistré le : dimanche 3 mars 2019 à 13:07
Localisation : In my world ~~

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#2 Message par kotuu » dimanche 7 avril 2019 à 19:04

Peut-être ne suis-je pas quelqu'un de fiable, malgré le fait que j'ai de hautes suspicions de SA chez moi. De plus, je ne suis encore qu'un adolescent, et "l'amour" est une notion réellement acquise à l'âge adulte, du moins, certainement acquise (selon moi). En revanche de ces critères, je vais tout de même répondre à tes questions du mieux que je peux.

Tu pars du principe que l'amour est un intérêt. La preuve, tu dis toi même : <<désintéressée>> et tu emploies l'expression suivante : <<intérêt restreint>>. Je comprends l'amour de la même manière. Je me suis intéressé seulement à seulement deux ou trois personnes dans ma vie, et, comme je vais à l'école, j'ai remarqué que j'avais une tendance très accentuée à vouloir y aller lorsque je reviens chez moi, au point que cela en devient obsessionnel et que j'y pense chaque jour. C'est très intéressant à observer. Je suis donc dans le même cas que toi, sensiblement.

Pour ta deuxième question, concernant les astuces, cela est complexe. Trouver une solution à ce genre de comportement est difficile. Je pense personnellement qu'il n'y en a pas, à part trouver une autre personne, mais là encore, on ne se débarrasse pas du comportement mais de la personne. L'amour est peut-être quelque chose qui ne se retire pas à souhait, même si le temps peut éventuellement l'atténuer. La seule chose à faire, c'est d'essayer d'aller voir la personne. Je pense que ce genre de situation n'est pas exclusive à l'autisme, mais je suppose qu'un autiste ressent l'amour plus intensément qu'une personne neuro-typique. Tu dois l'accepter, c'est comme cela, et point autrement. Voilà pour mon point de vue, en espérant que plus de personnes répondent à ton message, car j'ai vu qu'il n'avait reçu aucune réponse depuis quasiment quatre jours. Je te souhaite une bonne soirée.
Non diagnostiqué
Suspicion de SA chez moi, je me documente sur le sujet et me demande pourquoi mon environnement social a l'air si "anormal", aussi que d'autres questions qui sont nombreuses.

Space
Habitué
Messages : 73
Enregistré le : samedi 26 janvier 2019 à 10:54

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#3 Message par Space » jeudi 2 mai 2019 à 23:31

Que je l’aime ce forum !

Geogaddi, je suis comme toi !!!!!! Je plais aux hommes depuis le lycée (en toute humilité) mais moi je m'intéresse qu’extrêmement rarement (le terme est bon) à quelqu’un. A chaque fois c’est dès le premier regard (je n’ai pas de type particulier) et cela devient une obsession qui peut durer des années (10 ans pour le plus long). Ces hommes se comptent sur les doigts d’une main et je n’ai jamais été capable d’aller vers eux ou alors très maladroitement (je me contentais de m’imaginer dans leurs bras et de les fixer du regard ce qui, avec du recul, doit paraître étrange vu de l’extérieur).
06/2019 : suspicion Asperger (psychologue)
05/2019 : sur liste d'attente du CRA de ma région
12/2016 : diagnostiquée HQI

ArthurDnt
Occasionnel
Messages : 25
Enregistré le : jeudi 9 mai 2019 à 15:43
Localisation : Toulouse

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#4 Message par ArthurDnt » vendredi 10 mai 2019 à 13:30

Je pense sans vouloir vexer certains qu'il ne faut pas chercher. En fait, parce que moi aussi j'ai des difficultés avec ça, mais il ne faut pas y penser. Mon avis en fait, je me suis servit d'une expérience courte auquel il n'y avait rien derrière et de choses toute simple de la vie courante pour réaliser enfin que c'était LA clef pour pouvoir avoir l'esprit tranquille et zen par rapport à ça. Et cette clef, elle est aussi utile pour gérer vos émotions même si ce n'est pas évident pour certains de nous car parfois on ne les maîtrises pas, c'est de tout simplement PASSER DE BON MOMENTS avec la personne et APPRECIER LA RELATION, et les moments que vous passez avec elle, sans pensez ce qu'il y'aura après. Et ça, cela va vous permettre d'évaluer ou de voir plus correctement parlé, si la personne que vous avez rencontré vous convient et si vous lui convenez aussi.
Parce que quand cela devient une obsession pour nous, je comprend car cela m'est arrivé aussi, on peut vite être déçu pour la raison que la personne n'est pas intéressée ou alors c'est parce que vous allez trop vite, c'est une chose qui m'est aussi arrivé avec une fille TSA dernièrement.
Quand cela devient une obsession pour nous, il y'a tout le reste de ce qui nous intéresser avant qui passe derrière, et au bout d'un moment, nous voulons nous donner les moyens d'y arriver, mais au bout du compte cela peut vite nous fatiguer. Ce qui est important à retenir c'est de continuer à faire ce que vous aimez de faire et aimer ce que vous faites, par exemples vos passions, vos loisirs et le reste viendras après, mais rien ne vous empêche de trouver des moyens de rencontrer une personne par des moyens simple, par exemple en vous faisant des relations amicales, ou au travail et avoir du contacte avec les gens. Un exemple que je fais parce que je suis vendeur dans un magasin de jeux, c'est d'avoir du contacte avec les clients ce qui peux être un entraînement de confiance en soi, mais ça l'est.

Avant de vouloir se lancer dans une relation amoureuse avec une personne qui est NT ou TSA, d'abord pensez à "passer et apprécier les moments avec la personne", ne pas pensez directement "RELATION AMOUREUSE", mais juste "RENCONTRE" amicale ou "RELATION AMICALE".

En espérant que je vous ai été utile.
Modifié en dernier par ArthurDnt le vendredi 10 mai 2019 à 14:11, modifié 2 fois.
Autiste TSA (diagnostiqué en 2010)

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2580
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#5 Message par lulamae » vendredi 10 mai 2019 à 13:58

ArthurDnt a écrit : Quand cela devient une obsession pour nous, il y'a tout le reste de ce qui nous intéresser avant qui passe derrière, et au bout d'un moment, nous voulons nous donner les moyens d'y arriver, mais au bout du compte cela peut vite nous fatiguer. Ce qui est important à retenir c'est de continuer à faire ce que vous aimez de faire et aimer ce que vous faites, par exemples vos passions, vos loisirs et le reste viendras après (...)
Je suis d'accord, j'en suis arrivée avec le temps aux mêmes conclusions que toi, après en être passée par les mêmes obsessions (sorte de comportement de stalker, en fait, d'admiratrice transie capable de faire un détour à la Fac pour me trouver sur le chemin de mon prof préféré) dans ma jeunesse, puis avoir essayé un peu toutes les formules de couple, et même le mariage longue durée avec enfants - ça aide à se détacher du "modèle" couple, il faut dire.
Il n'y a pas en soi de bonne manière d'aimer, somme toute, mais c'est important de considérer si la nôtre nous fait du bien ou non. Encore une fois, je dis ça avec 30 ans d'expérience derrière moi, c'est facile ! :)
Diagnostic TSA en cours => RV de restitution le 31/07/2019 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

ArthurDnt
Occasionnel
Messages : 25
Enregistré le : jeudi 9 mai 2019 à 15:43
Localisation : Toulouse

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#6 Message par ArthurDnt » vendredi 10 mai 2019 à 14:15

Je ne sais pas si cela l'est pour vous, mais pour moi, il n'y a que les expériences les plus courtes et les choses les plus simple de la vie courante qui ont été bénéfique pour moi et m'a permis d'en arriver à cette conclusion. ^^
Autiste TSA (diagnostiqué en 2010)

ArthurDnt
Occasionnel
Messages : 25
Enregistré le : jeudi 9 mai 2019 à 15:43
Localisation : Toulouse

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#7 Message par ArthurDnt » vendredi 10 mai 2019 à 19:14

lulamae a écrit :
vendredi 10 mai 2019 à 13:58
ArthurDnt a écrit : Quand cela devient une obsession pour nous, il y'a tout le reste de ce qui nous intéresser avant qui passe derrière, et au bout d'un moment, nous voulons nous donner les moyens d'y arriver, mais au bout du compte cela peut vite nous fatiguer. Ce qui est important à retenir c'est de continuer à faire ce que vous aimez de faire et aimer ce que vous faites, par exemples vos passions, vos loisirs et le reste viendras après (...)
Je suis d'accord, j'en suis arrivée avec le temps aux mêmes conclusions que toi, après en être passée par les mêmes obsessions (sorte de comportement de stalker, en fait, d'admiratrice transie capable de faire un détour à la Fac pour me trouver sur le chemin de mon prof préféré) dans ma jeunesse, puis avoir essayé un peu toutes les formules de couple, et même le mariage longue durée avec enfants - ça aide à se détacher du "modèle" couple, il faut dire.
Il n'y a pas en soi de bonne manière d'aimer, somme toute, mais c'est important de considérer si la nôtre nous fait du bien ou non. Encore une fois, je dis ça avec 30 ans d'expérience derrière moi, c'est facile ! :)
Pour ma part, je ne suis pas en couple, mais j'ai trouvé la clef avant d'envisager une relation amoureuse avec une x personne.
Autiste TSA (diagnostiqué en 2010)

Sissirella
Nouveau
Messages : 3
Enregistré le : vendredi 10 mai 2019 à 21:00

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#8 Message par Sissirella » vendredi 10 mai 2019 à 21:23

Bonsoir à tous,
Je suis nouvelle sur le site et dans le domaine de «aspies » aussi. Mais je me reconnais an 100% dans la description faite par Geogaddi et Space. Depuis mon enfance/adolescence je suis toujours focalisée à fond sur un gars bien précis (ce sont toujours des garçons/hommes avec une sensibilité bien particulière et rare pour laquelle j’ai toujours eu une espèce d’intuition) et cela dure à chaque fois jusqu’à ce qu’un autre le remplace dans mon esprit (même si la plupart du temps ce n’était qu’un amour platonique de ma part vu que pendant longtemps je n’osais même pas parler aux garçons/hommes en question et je me faisais juste mon histoire dans ma tête en espérant secrètement qu’il se rende compte de quelque chose...).
Avec le dernier en date j’ai pris mon courage à deux mains et je l’ai séduite, ce qui a marché dans un premier temps mais c’est mon obsession pour lui qui l’a en grande partie fait fuir. Je suis maintenant encore amoureuse de lui alors qu’il a une autre copine et j’ai moi-même un autre « copain » dont j’aimerais tomber amoureuse mais je n’y arrive pas... (chose que je n’aurais jamais faite avant, avant il fallait absolument que je sois amoureuse avant de pouvoir avoir une relation sexuelle avec un homme). J’essaye de relativiser, de me dire qu’adviendra que pourra et qu’il y a une raison à tout, que l’Univers fait bien les choses. Que peut-être je devais encore faire mon chemin de mon côté et lui du sien pour mieux se rerencontrer par la suite. Ou alors notre relation m’aura apporté plein de choses et me préparera à une meilleure rencontre, mais elle n’est pas encore arrivée.
Je pense que notre amour obsessif/ comme un intérêt restreint fait fuir les gens, c’est normal, cela leur met beaucoup trop de pression sur leurs épaules. Mais le réaliser est le premier pas sans doute.
Diagnostic TSA entamé depuis peu à l’age de 36 ans.
Maman d’une fille de 6 ans neurotypique très bavarde et ouverte :-)

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26324
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#9 Message par freeshost » vendredi 10 mai 2019 à 21:37

Bienvenue ! Sissirella !

Si tu veux en savoir plus sur le spectre autistique, dévore ici. :P
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

ArthurDnt
Occasionnel
Messages : 25
Enregistré le : jeudi 9 mai 2019 à 15:43
Localisation : Toulouse

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#10 Message par ArthurDnt » vendredi 10 mai 2019 à 22:50

Sissirella a écrit :
vendredi 10 mai 2019 à 21:23
Bonsoir à tous,
Je suis nouvelle sur le site et dans le domaine de «aspies » aussi. Mais je me reconnais an 100% dans la description faite par Geogaddi et Space. Depuis mon enfance/adolescence je suis toujours focalisée à fond sur un gars bien précis (ce sont toujours des garçons/hommes avec une sensibilité bien particulière et rare pour laquelle j’ai toujours eu une espèce d’intuition) et cela dure à chaque fois jusqu’à ce qu’un autre le remplace dans mon esprit (même si la plupart du temps ce n’était qu’un amour platonique de ma part vu que pendant longtemps je n’osais même pas parler aux garçons/hommes en question et je me faisais juste mon histoire dans ma tête en espérant secrètement qu’il se rende compte de quelque chose...).
Avec le dernier en date j’ai pris mon courage à deux mains et je l’ai séduite, ce qui a marché dans un premier temps mais c’est mon obsession pour lui qui l’a en grande partie fait fuir. Je suis maintenant encore amoureuse de lui alors qu’il a une autre copine et j’ai moi-même un autre « copain » dont j’aimerais tomber amoureuse mais je n’y arrive pas... (chose que je n’aurais jamais faite avant, avant il fallait absolument que je sois amoureuse avant de pouvoir avoir une relation sexuelle avec un homme). J’essaye de relativiser, de me dire qu’adviendra que pourra et qu’il y a une raison à tout, que l’Univers fait bien les choses. Que peut-être je devais encore faire mon chemin de mon côté et lui du sien pour mieux se rerencontrer par la suite. Ou alors notre relation m’aura apporté plein de choses et me préparera à une meilleure rencontre, mais elle n’est pas encore arrivée.
Je pense que notre amour obsessif/ comme un intérêt restreint fait fuir les gens, c’est normal, cela leur met beaucoup trop de pression sur leurs épaules. Mais le réaliser est le premier pas sans doute.
Sissirella, je comprend que tu ai envi d'une relation sexuelle avec lui et que tu crois que tu le re-rencontrera mais déjà pensé déjà comme ça c'est perdu d'avance. On pense pas à une relation amoureuse dans le but d'avoir une relation sexuelle avec quelqu'un. Ça ce sont des choses qui viennent après avec le temps. Donc je pense encore une fois qu'il serait préférable et raisonnable que tu penses d'abord à "RELATION AMICALE" ou "SIMPLE RENCONTRE", proposer à la personne que tu rencontreras par exemple, de juste prendre un café dans la journée quand vous êtes dispo tout les 2.
Avec ça, cela te permettra de "PASSER DES BONS MOMENTS" ainsi que "D'APPRÉCIER DE LES PASSER", d'apprendre aussi à connaître la personne pour voir si vous vous convenez tout les 2. Comme tu dis, fais les choses de ton coté, fais ce que tu aimes et aimes les faire, et le reste viendra après. Mais sinon sache que là je sais pas, mais si tu te poses des questions sur cette personne, et que tu n'y arrives pas, ce n'est pas la bonne. LA bonne personne on la reconnait parce qu'elle sera là POUR toi, elle te posera jamais de questions qui te feront douter de toi et tu t'en poseras pas.
Rien qu'avec "passer des bon moments" et "apprécier de les passer", tu seras plus zen.

Il faut pas que cela devienne une obsession pour toi

J'espère que j'ai dit les bon mots ?

^^
Autiste TSA (diagnostiqué en 2010)

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1452
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#11 Message par Siobhan » samedi 11 mai 2019 à 11:34

En tant qu'homme, un truc qui m'a constamment posé des problèmes, et continue de m'en poser, c'est que même en face d'une des quatre seules femmes dont je sois tombé amoureux dans ma vie, et même dans des situations extrèmement intimes où "tous les feux sont au vert", je reste incroyablement inhibé.

J'arrive petit à petit à me sortir de ça, seulement grâce au diagnostic.

Avant mon diagnostic, malgré mes nombreuses tentatives, parfois avec la même personne à plusieurs reprise sur plus de dix ans, je ne m'autorisais rien.

J'avais trop peur de moi-même pour accepter de m'engager dans une relation avec une femme, et plus j'étais amoureux, plus je m'inhibais, mais en continuant de fréquenter la personne...


Avec le recul, si tout ça ne me faisait pas tant souffrir, je crois qu'on pourrais largement en faire la narration d'une farce...
(ex-MudBloodKnowItAll)

Homme avec autisme, autisme diagnostiqué officiellement par un psychiatre en libéral


"Not all those who wander are lost;"

extrait du Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien

Sissirella
Nouveau
Messages : 3
Enregistré le : vendredi 10 mai 2019 à 21:00

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#12 Message par Sissirella » samedi 11 mai 2019 à 21:29

Hello!
Pour répondre à Arthur, pour précision, le gars dont je parle je le connais très bien, on a tenté à plusieurs reprises d’étre « juste » amis mais ça a foiré les 3 fois LOL... Mais oui sur le principe tu as bien sûr raison. Le problème c’est que j’ai toujours suranalysé la situation et j’ai essayé de jouer à la psy avec lui aussi. J’étais complètement obsédée par lui (le suis un peu encore j’avoue ;-)).
Pour répondre au Siobhan, je pense qu’il faut simplement être soi-même, ne pas se demander ce que les autres vont penser de nous. Aspie ou pas. Et éviter de trop se focaliser sur une seule personne même si c’est pas simple. Continuer à voir d’autres personnes, ne pas mettre tout notre bonheur et toutes nos attentes dans les mains d’une seule personne, sinon ça fait trop de pression pour cette personne et elle fuit. J’en ai fait les frais :-( LOL...
Diagnostic TSA entamé depuis peu à l’age de 36 ans.
Maman d’une fille de 6 ans neurotypique très bavarde et ouverte :-)

ArthurDnt
Occasionnel
Messages : 25
Enregistré le : jeudi 9 mai 2019 à 15:43
Localisation : Toulouse

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#13 Message par ArthurDnt » dimanche 12 mai 2019 à 16:10

Sissirella a écrit :
samedi 11 mai 2019 à 21:29
Hello!
Pour répondre à Arthur, pour précision, le gars dont je parle je le connais très bien, on a tenté à plusieurs reprises d’étre « juste » amis mais ça a foiré les 3 fois LOL... Mais oui sur le principe tu as bien sûr raison. Le problème c’est que j’ai toujours suranalysé la situation et j’ai essayé de jouer à la psy avec lui aussi. J’étais complètement obsédée par lui (le suis un peu encore j’avoue ;-)).
Pour répondre au Siobhan, je pense qu’il faut simplement être soi-même, ne pas se demander ce que les autres vont penser de nous. Aspie ou pas. Et éviter de trop se focaliser sur une seule personne même si c’est pas simple. Continuer à voir d’autres personnes, ne pas mettre tout notre bonheur et toutes nos attentes dans les mains d’une seule personne, sinon ça fait trop de pression pour cette personne et elle fuit. J’en ai fait les frais :-( LOL...
Je comprend oui, j'ai déjà essayé avec des personnes qui étaient des connaissances et que je connaissais mais ces personnes avaient déjà quelqu'un. Mais pourquoi tu as voulu être amie avec lui si vous avez déjà eu des sentiments amoureux ?
Autiste TSA (diagnostiqué en 2010)

Sissirella
Nouveau
Messages : 3
Enregistré le : vendredi 10 mai 2019 à 21:00

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#14 Message par Sissirella » mercredi 15 mai 2019 à 10:51

Ben c’est une bonne question! J’avais tellement besoin de lui dans ma vie que « juste amis » c’était mieux que rien pour moi. Il était un exemple pour moi, j’ai appris beaucoup de choses grâce à lui. Et j’étais aussi dépendante de lui du coup. Maintenant avec le recul et sachant que je suis sans doute autiste asperger, tout fait sens. Je relis tout mon passé et mes relations différemment.
Diagnostic TSA entamé depuis peu à l’age de 36 ans.
Maman d’une fille de 6 ans neurotypique très bavarde et ouverte :-)

Geogaddi
Fidèle
Messages : 108
Enregistré le : lundi 5 novembre 2018 à 1:42

Re: Relations amoureuses: obsession et insatisfaction

#15 Message par Geogaddi » mercredi 15 mai 2019 à 19:48

Sissirella a écrit :
mercredi 15 mai 2019 à 10:51
Ben c’est une bonne question! J’avais tellement besoin de lui dans ma vie que « juste amis » c’était mieux que rien pour moi. Il était un exemple pour moi, j’ai appris beaucoup de choses grâce à lui. Et j’étais aussi dépendante de lui du coup. Maintenant avec le recul et sachant que je suis sans doute autiste asperger, tout fait sens. Je relis tout mon passé et mes relations différemment.
Je rebondis sur ce que tu dis car ça fait écho à mes expériences, j'ai remarqué au niveau du type d'hommes qui m'attirent qu'il fallait qu'ils aient les mêmes goûts en général et la même personnalité que moi pour que ça colle MAIS qu'il fallait qu'ils soient légèrement plus extravertis/ à l'aise socialement (même si avec le recul, tous les hommes qui m'ont plu étaient certainement neuroatypique, soit autiste, soit HPI, soit TDAH, que sais-je...) et qu'ils me servaient "d'exemples" à chaque fois. Tony Attwood dans son ouvrage sur le syndrome parle de "mentor", c'est exactement ça, et du coup ça créé une forte dépendance. Je me demande si c'est bien sain d'entretenir une telle relation, mais je n'arrive pas à fonctionner autrement...
Femme, 24 ans, IDF. Diagnostiquée autiste en février 2019.

Répondre