Façon de s'exprimer littérale VS abstraite

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4429
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Façon de s'exprimer littérale VS abstraite

#16 Message par Flower » lundi 29 avril 2019 à 15:18

Au lycée, j'étais très forte pour interpréter des poèmes, mais évidemment on avait aussi appris des techniques pour ça... Et j'ai tendance à beaucoup parler avec des métaphores/comparaisons, surtout quand il s'agit de parler d'émotions, de ressentis, je trouve ça plus facile. Je peux aussi comprendre quand des gens utilisent le même genre de langage, au moins si les images sont assez parlantes! J'ai vu un psychologue il y a quelques années qui fonctionnait pas mal comme ça et au début il s'excusait toujours jusqu'à ce que je lui dise que ça me convenait très bien.

En fait, je pense que ma façon de parler en images est l'inverse d'une expression "abstraite": c'est une façon de concrétiser des idées qui elles sont souvent abstraites, qui sont difficiles à exprimer et à faire comprendre. Quand j'explique que j'ai l'impression d'être un cheval à qui on demande de toujours sauter encore un obstacle, et encore un, sans pouvoir s'arrêter pour souffler, je trouve que c'est plutôt quelque chose de très concret pour exprimer mon sentiment abstrait de fatigue.

En revanche je suis souvent perdue avec les expressions que les gens utilisent et je comprends très mal les sous-entendus, sauf si c'est une situation habituelle. (Et encore - me dire qu'il y a un rendez-vous avec untel, si on ne me dit pas qu'il faut que je prépare quelque chose, je ne vais pas forcément y penser. Au mieux je poserai la question.)
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Space
Habitué
Messages : 83
Enregistré le : samedi 26 janvier 2019 à 10:54

Re: Façon de s'exprimer littérale VS abstraite

#17 Message par Space » mardi 30 avril 2019 à 22:38

Woyim a écrit :
dimanche 28 avril 2019 à 4:15
Alors on me dit abrégé, va droit au but...
Woyim a écrit :
dimanche 28 avril 2019 à 4:15
Quant au pragmatisme il m'est arrivé de le faire, je parle de chose sans aucune émotion, je parle des faits et non du ressenti. Les réactions des gens ont fait que j'ai fait l'erreur deux fois et j'espère ne pas recommencer car on me regarde comme un monstre. Par exemple une personne s'est suicidée a mon travail mais sur un autre site, donc peu la connaissait. J'ai dit et bien s'il désirait mourir au moins il a obtenu ce qu'il désirait, c'est plutôt bien... En voyant le regard horrifié des gens j'ai compris que ça ne se disait pas.... Mon psychiatre dit que mes propos sont tout a fait logiques et exacts, mais que les gens ne peuvent l'entendre...
Bon alors il faut que je ferme ma bouche en ayant l'air tristes ?

Annnnhhhhhhhhh je suis PAREIL ! :mryellow:

J'ai toujours eu du mal avec ce mot "pragmatique" mais ce que tu décris c'est tout à fait ma réalité. Puis combien de fois je soule mes parents à raconter tout un contexte avant d'arriver au but, du moins je décris de manière temporelle (il s'est d'abord passé ça puis ça et ça...).
09/2019 : pré-diagnostic Asperger (psychologue)
12/2016 : diagnostic HQI

user5754
Adepte
Messages : 202
Enregistré le : vendredi 7 décembre 2018 à 22:39
Localisation : IDF

Re: Façon de s'exprimer littérale VS abstraite

#18 Message par user5754 » mercredi 1 mai 2019 à 1:25

Ah oui, c'est pénible, je vois les gens s'impatienter, mais je ne peux faire autrement, pour moi tout est important alors que pour eux seul le fait de ce que je raconte l'est. Mais on ne peux pas comprendre et appréhender correctement les choses sans contexte. Je pense que je suis un peu trop descriptive et que les gens un peu trop superficiels. Souvent mon mari me dit , bon va droit au but. Mais je lui explique qu'il faut bien que j'explique le contexte, que c'est très important pour la compréhension globale. On ne voit pas les choses de la même façon, nos priorités ne sont pas les mêmes...

L'important est que je me sente bien, même si j'ai un peu honte, ce sont souvent des gens qui me connaissent bien. alors je leur dis, vous savez que je suis comme ça, j'ai besoin d'expliquer, donc voilà, vous n'etes pas obligés d'écouter. Alors cela fait sourire et ça mets tout le monde plus à l'aise.
THPI, Asperger, dépression sévère et résistante depuis 3 ans

la folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre a un résultat different
A. Einstein

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26614
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Façon de s'exprimer littérale VS abstraite

#19 Message par freeshost » mercredi 1 mai 2019 à 2:38

Un truc qui marche parfois, c'est d'énoncer d'abord la conclusion, de laisser sortir le "pourquoi", puis de donner les explications juste après le "pourquoi ?".

Voire, pour ne pas laisser à l'autre personne le temps de nous interrompre, d'énoncer la conclusion puis d'enchaîner directement avec les explications.

"Nous devons ... parce que ..." au lieu de "Étant donné que ..., nous devons ..."

D'autant plus que la conclusion est presque toujours plus courte que les explications.

Autre truc : jouer l'avocat du diable, créer une dissonance cognitive (dès le début ou en cours d'explications [même plusieurs fois si les explications sont longues]), pour entretenir l'attention de l'autre personne. [Quand tout est logique, quand tout va bien, l'attention se relâche, car on s'attend à ce que tout va bien. Voilà pourquoi les mauvaises nouvelles attirent plus l'attention.]

Éviter les phrases trop longues.
Varier ses tons de voix (par exemple insister sur chaque exemple).

"Je vais vous étonner mais j'ai décidé de ... . En effet, ...
Et pour cause, ...
Tout cela fait que ...
Aussi, je vous annonce d'ores et déjà que ..."

Oui, il y a de la rhétorique. :lol:

Vous pouvez observer comment communiquent les personnes quand :

- elles donnent des cours,
- elles font des conférences,
- elles participent à des débats,
- elles font des discours politiques,
- elles font des discours humoristes, hilarants,
- elles se prennent un vent (quand leur rhétorique rate, on voit les réactions de l'auditoire),
- etc.

Et oui... avec beaucoup de personnes, il ne faut pas trop de détails à la fois...

Par contre, ce qui est possible, c'est de distiller beaucoup de détails sur le long termes, en plusieurs explications/échanges espacés dans le temps.

Avec patience, vous les aurez à l'usure. :lol:

Autre possibilité, préparer le tout par écrit, mais avec des schémas divers (que du texte, ça va être ennuyant).

Ouaip... la forme va souvent être nécessaire pour entretenir l'attention de l'autre si on veut qu'il s'approche pour discuter du fond.

C'est pas gagné d'avance... et jamais définitivement... :lol: Eux se disent la même chose avec nous... :lol: :lol: :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2853
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Façon de s'exprimer littérale VS abstraite

#20 Message par lulamae » mercredi 1 mai 2019 à 11:30

Ca me rappelle les cours de fac et "l'horizon d'attente" du lecteur... Voilà, @Woyim, il faut créer un horizon d'attente pour ceux qui t'écoutent, ce sera moins frustrant pour eux et pour toi, parce qu'après tout, ne pas être écouté(e) quand on parle, ou être systématiquement interrompu(e), c'est quand même désagréable. :?

Les conseils de @freeshost sont intéressants, mais pour moi ça ne marcherait pas, car ma pensée se déroule tout en parlant, je ne pense pas que mentalement mon cerveau pourrait sauter à la conclusion pour repartir du début. Mais c'est sans doute une gymnastique mentale intéressante, ça aiderait à mon âge à assouplir mes neurones, plutôt que de faire toujours pareil. :)

Je n'insiste pas, parce que cela dévie aussi du sujet d'origine - ou alors, on peut ajouter qu'avec des propos imagés parlants, cela aide à l'écoute.
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Ellendë
Habitué
Messages : 78
Enregistré le : samedi 20 juillet 2019 à 13:49

Re: Façon de s'exprimer littérale VS abstraite

#21 Message par Ellendë » lundi 26 août 2019 à 3:37

Bonjour,

Je viens de trouver ce sujet de discussion :mryellow: c'est bien car je me posais justement la question.

Avec l'expérience, j'ai appris beaucoup de métaphores mais il m'est arrivé de parfois les avoir mal interprétées lorsque je les entends pour la première fois ( je vérifie sur internet leur définition après coup pour les utiliser dans le bon contexte ultérieurement).
Une fois que je l'ai apprise j'essaye régulièrement de la replacer dans une conversation.
J'utilise aussi beaucoup les jeux de mots,j'adore :lol:

Pour ce qui est des sous-entendus, c'est encore assez flou, parfois je les comprends, d'autres fois non. Quand on me dit::" Tu sais très bien ce que je veux dire…" A ce moment là, je me dit que ça a sans doute un autre sens que littéral mais je reste dans le vague.

Pour l'humour, parfois j'afficherais un sourire si je vois que tout le monde rigole sans avoir forcément compris la blague. La plupart du temps, je dois tout décortiquer pour essayer de comprendre, ca demande beaucoup d'efforts intellectuels je trouve…
Quand je suis avec mon conjoint en société c'est un peu différent, si tout le monde rigole sur un truc et qu'il me regarde sourire parce que j'ai vu les autres rigoler, il arrive la plupart du temps à capter que je n'ai pas forcément compris la blague du coup il m'explique si je lui dit qu'effectivement je n'avais pas compris.

edit: Quand j'étais petite on me disait tout le temps: "tu passes toujours du coq à l'âne toi". Dans ma tête je ne l'écrivais pas du tout comme ça, je pensais que ça s'écrivait: Coqualane, comme une fausse marque de substance psychotrope ou je ne sais quoi :lol:
Suspicion TSA - Recherche d’un professionnel pour faire un bilan en cours

Avatar du membre
Alpha
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: Façon de s'exprimer littérale VS abstraite

#22 Message par Alpha » lundi 26 août 2019 à 15:54

Ellendë a écrit :
lundi 26 août 2019 à 3:37
edit: Quand j'étais petite on me disait tout le temps: "tu passes toujours du coq à l'âne toi". Dans ma tête je ne l'écrivais pas du tout comme ça, je pensais que ça s'écrivait: Coqualane, comme une fausse marque de substance psychotrope ou je ne sais quoi :lol:
Ca me rappelle que quand j'étais plus jeune, je n'avais pas compris l'expression "ça ne casse pas trois pattes à un canard". J'entendais "ça ne casse pas trois pattes et un canard".
Bien que dans les deux cas, je peux vous assurer que les images produites par mon cerveau pour tenter de comprendre la signification de cette suite de mots sont hilarantes :lol:
Je ne comprends toujours pas pourquoi les gens utilisent cette expression, mais bon j'ai fini par comprendre que ça voulait dire que ce n'était pas fameux..

Si je savais dessiner, j'aimerai bien faire un bouquin de ces expressions avec l'image qui est produite par mon cerveau quand j'entends ça :lol:
Sans diagnostic
Suspicion par le psychiatre HPI et/ou TSA
Tests en cours chez neuropsy

Rawoonie
Régulier
Messages : 55
Enregistré le : jeudi 15 août 2019 à 11:56

Re: Façon de s'exprimer littérale VS abstraite

#23 Message par Rawoonie » lundi 26 août 2019 à 16:38

Alpha a écrit :
lundi 26 août 2019 à 15:54

Si je savais dessiner, j'aimerai bien faire un bouquin de ces expressions avec l'image qui est produite par mon cerveau quand j'entends ça :lol:
Pareil :mrgreen:
Faut pas pousser mémé dans les orties :mryellow:
Ne pas avoir la lumière dans toutes les pièces :mryellow: :mryellow:
en cours de diag CRA

Avatar du membre
cléa
Forcené
Messages : 539
Enregistré le : samedi 11 juillet 2015 à 14:55

Re: Façon de s'exprimer littérale VS abstraite

#24 Message par cléa » lundi 26 août 2019 à 23:56

Bonjour.
J'utilise rarement métaphores, dictons, expressions françaises.
Pourtant, mes parents en utilisaient beaucoup au quotidien.

Je les comprenais assez bien mais je les appreciais et utilisais peu. Je ne sais pas vraiment pourquoi mais je pense que leur coté "parole toute faite" me bloquait.

Aujourd'hui je les apprécie surtout pour leur coté temoins culturels même si je les utilise toujours peu.
J'ai aussi pu voir que les décoder n'est pas si évident pour les neuro typique parce-que leur compréhension dépend largement de la culture du pays.

Je trouve que la liste de freeshost est assez complète pour mieux comprendre le sujet.

Ellendë, ça me rappelle que petite quand j'ai entendu parler de véhicule Mercedes, j'imaginais qu'il s'agissait d'une sorte de mère.
En route pour savoir quel est le type exact d'autisme de ma fille.
Je trouve ici un échange instructif et cordial

Répondre