Dermatillomanie

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Braisillon
Habitué
Messages : 74
Enregistré le : mercredi 15 mai 2019 à 14:27

Dermatillomanie

#1 Message par Braisillon » dimanche 19 mai 2019 à 11:07

Bonjour,

J'aimerais savoir, pour ceux qui sont atteints de dermatillomanie, est ce que c'est considéré comme une comorbidité ou est-ce que c'est inclus dans les stéréotypies ?

II me semble que ça doit dépendre des cas.
Mais alors qu'est-ce qui peut pousser à prendre en compte une dermatillomanie dans les steréotypies ou les comorbidités ?

Bonne journée à tous
Fonctionnement cognitif atypique
En attente des prochains rdv chez une psychologue spécialisée dans les TSA

Carapa
Adepte
Messages : 212
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 20:45

Re: Dermatillomanie

#2 Message par Carapa » dimanche 19 mai 2019 à 21:02

Avant de répondre, il faudrait déjà savoir ce que c'est... Je n'ai encore jamais croisé ce mot.
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

Avatar du membre
Grisha
Adepte
Messages : 289
Enregistré le : lundi 13 août 2018 à 19:10
Localisation : Lyon

Re: Dermatillomanie

#3 Message par Grisha » dimanche 19 mai 2019 à 21:10

https://www.desousa-psychologue.fr/dermatillomanie/

Ce trouble se caractérise par le triturage et/ou grattage impulsif, excessif et répété de la peau induisant des plaies, des lésions de la peau. Pendant des périodes de tension, d’anxiété ou de stress, les personnes présentent le besoin irrépressible de triturer, presser ou gratter la peau.

Critères diagnostiques, selon le D. S. M. V :

A. Triturage répété de la peau aboutissant à des lésions cutanées.
B. Tentatives répétées pour diminuer ou arrêter le triturage de la peau.
C. Le triturage de la peau entraîne une détresse cliniquement significative ou une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d’autres domaines importants.
D. Le triturage de la peau n’est pas imputable aux effets physiologiques d’une substance [ex. : cocaïne] ou d’une autre affection médicale [ex. : gale].
E. Le triturage de la peau n’est pas mieux expliqué par des symptômes d’un autre trouble mental [ex. : idées délirantes ou hallucinations tactiles dans un trouble psychotique, tentatives d’atténuer un défaut ou une imperfection perçus dans l’obsession d’une dysmorphie corporelle, stéréotypies dans les mouvements stéréotypés ou intention de se faire du mal dans les lésions auto-infligées non suicidaires].
Pas de diagnostic.
25/03 : entretien d’anamnèse.
10/05 : évaluation de l’efficience intellectuelle.
27/05 : restitution du bilan psy → H. P. I. et « ensemble d’éléments indiquant la présence associée d’un possible T. S. A. ».

Braisillon
Habitué
Messages : 74
Enregistré le : mercredi 15 mai 2019 à 14:27

Re: Dermatillomanie

#4 Message par Braisillon » dimanche 19 mai 2019 à 21:14

C'est se gratter,, triturer la peau... Jusqu'au sang et recommencer encore. Ça peut être sur différentes parties du corps, chez moi c'est le cuir chevelu. C'est pas forcément une "crise", c'est au quotidien et ça peut être accentué par un stress, ou alors juste l'ennui. Évidemment à force il y a des lésions, des cicatrices (si un jour je perds mes cheveux ça sera pas joli la peau en dessous, ça me suit depuis plus de 20 ans), mais après on gratte les croûtes.

La dermatillomanie est classifié dans les toc mais j'ai lu que dans certains cas comme l'autisme il peut être considéré comme une steréotypie.
Fonctionnement cognitif atypique
En attente des prochains rdv chez une psychologue spécialisée dans les TSA

Braisillon
Habitué
Messages : 74
Enregistré le : mercredi 15 mai 2019 à 14:27

Re: Dermatillomanie

#5 Message par Braisillon » dimanche 19 mai 2019 à 21:51

Merci Grisha !

Le lien est bien complet (même si on n'a pas forcément besoin de miroir....) Et que, bien que la dermatillomanie m'accompagne au quotidien depuis longtemps, ça n'a pas autant d'impact sur ma vie que décrit
Fonctionnement cognitif atypique
En attente des prochains rdv chez une psychologue spécialisée dans les TSA

Avatar du membre
Liloë
Fidèle
Messages : 162
Enregistré le : dimanche 22 juillet 2018 à 12:53
Localisation : Paris, 21 ème arrondissement

Re: Dermatillomanie

#6 Message par Liloë » lundi 20 mai 2019 à 11:02

Et bien j'aurai appris que je suis atteinte de dermatillomanie aujourd'hui :lol:

Et perso je le considère comme une manière comme une autre de s'occuper les mains au même titre que la trichotillomanie dont je souffre également, bien que ça puisse être douloureux et être très peu glamour à voir (fortement déconseillé pour les rencards amoureux).
Suspicion de TSA. En cours de diagnostic.

Déesse de la raclette auto-proclamée.

Avatar du membre
Ailurine
Fidèle
Messages : 136
Enregistré le : jeudi 21 mars 2019 à 21:19

Re: Dermatillomanie

#7 Message par Ailurine » lundi 20 mai 2019 à 11:51

.... tiens je savais pas que ça portait un nom... moi c'est.pas tout le temps sur la tête, ce st par période, après j'ai le cuir chevelu dans un état... je le fais aussi sur la peau des aisselles, mais ça assez souvent pour le coup... ( je pense que cest en lien avec la tricho). ma mère avait apercu l'état lamentable une fois, j'ai prétendu avoir fait une allergie... :lol: est ce que ça touche les lèvres aussi ? J'adore me gratter la peau des lèvres (Mais après je le regrette parce que ça fait mal et ça saigne lol)
Atteinte d'un syndrome d'ehlers danlos, en plein questionnement sur les TSA.

Répondre