Loi école de la confiance

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2552
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Loi école de la confiance

#16 Message par lulamae » vendredi 24 mai 2019 à 12:21

hazufel a écrit : Chercher les bons avocats, les trouver, pouvoir les payer, se rapprocher des assos qui sont en contact avec certains. Pour beaucoup de gens c'est hors de portée, parce que ça parait trop complexe et lourd. C'est malheureusement pour ça que trop de mômes finissent en Ulis ou en IME... :(
Oui, je pensais à ça justement. Quel boulot pour les assos, il faut être partout et il y a peu d'acquis, beaucoup à faire, il faut être sur tous les fronts. :innocent:

J'ai connu un gamin asperger, en 6ème - il était brillant, se passionnait pour l'astronomie, et avait participé dans un cours sur un conte à partir d'une constellation. Des années plus tard, j'ai rencontré son AVS dans la rue, et j'ai eu de ses nouvelles : il était en IME, ça n'allait pas, et il avait décliné. Ca m'a beaucoup peinée, j'ai eu un sentiment de gâchis terrible. :cry:
Diagnostic TSA en cours => RV de restitution le 31/07/2019 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3127
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Loi école de la confiance

#17 Message par hazufel » vendredi 24 mai 2019 à 12:53

Justement un article toujours très pertinent sur l'inclusion en classe ordinaire, sur Comprendre l'autisme :

Les classes inclusives pour les enfants autistes

"Les enfants autistes ayant de plus faibles capacités cognitives montrent une amélioration plus importante de leurs compétences cognitives lorsqu’ils sont placés dans des classes avec des enfants typiques plutôt que dans des groupes composés uniquement d’enfants autistes. Les chercheurs ont présenté des résultats non publiés lors de la réunion internationale sur la recherche en autisme de 2017 à San Francisco, en Californie."

Et pour rejoindre ce qui était dit dans Juste pour gueuler :

"Selon Samantha Crabbe, coordinatrice de la recherche clinique à l’Université de Pennsylvanie, peu de recherches ont été menées sur les facteurs qui influent sur le choix des écoles par les parents pour leurs enfants.

Ceci est particulièrement critique pour les familles dans les districts scolaires urbains tels que Philadelphie, dit-elle. Les parents qui vivent dans des zones défavorisées ou qui appartiennent à une classe socio-économique inférieure risquent de ne pas disposer des informations ou des ressources nécessaires pour juger en connaissance de cause du meilleur type de classe pour leur enfant.

Crabbe a constaté que les mères moins scolarisées sont plus susceptibles de s’appuyer sur des opinions d’experts que sur leur propre jugement pour faire le choix d’une école pour leur enfant."

Traduction de Inclusive classes are best option for some children with autism , Spectrum News, Hannah Furfaro, May 2017
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2322
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Articles divers sur les TSA

#18 Message par olivierfh » vendredi 24 mai 2019 à 13:06

olivierfh a écrit :
mercredi 22 mai 2019 à 13:23
Rien n'est fait car après le Sénat le texte revient à l'Assemblée nationale, on va voir
Finalement l'amendement a été retiré par Laure Darcos, la sénatrice Les Républicains qui en était à l'origine:
Après une tentative d'exclusion de l'école des élèves handicapés, reculade du Sénat

Laure Darcos sur twitter avant-hier 22 mai :
j'ai demandé au rapporteur du Projet de loi pour une École de la Confiance de déposer un amendement de suppression en vue de la commission mixte paritaire
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3127
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Loi école de la confiance

#19 Message par hazufel » vendredi 24 mai 2019 à 13:15

On a fait coup double, je l’ai citée à la page précédente ;-)

Lettre ouverte de l’association Toupi :
ecole de la confiance - letter aux parlementaires.

Et celle d’handicap & scolarité : école de la confiance - école de la souffrance
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4321
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Loi école de la confiance

#20 Message par Flower » samedi 25 mai 2019 à 12:21

Tant mieux si c'est retiré, c'est mieux je pense.
Spoiler : 
Pour avoir déjà rédigé des amendements, il y a tout un art du flou - et en même temps, parfois on se bat sur un mot...
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3127
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Loi école de la confiance

#21 Message par hazufel » mercredi 10 juillet 2019 à 8:24

La loi Blanquer expliquée par Toupi (Association d'information et de soutien pour l'inclusion des personnes atteintes de handicap cognitif)

Loi Blanquer / handicap

À voir si ce qui est écrit est suivi dans les faits...
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2552
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Loi école de la confiance

#22 Message par lulamae » mercredi 10 juillet 2019 à 10:05

C'est intéressant cette analyse, notamment (pour moi) par rapport à la mutualisation des AESH.

Il peut annoncer aussi une chose et que la politique de la MDPH fasse que cela se passe autrement au moment de l'attribution de l'aide humaine. Que les établissements se retrouvent face à une sorte de fait accompli - souplesse et flexibilité sont aussi une manière en langue de bois politique d'exprimer "gérer des moyens insuffisants" (on donne moins de moyens et on essaie de les rendre plus extensibles). :?

En tout cas, c'est bien aussi que les effectifs ULIS soient pris en compte dans les classes ordinaires, pour éviter un sureffectif. C'est sûrement en partie une des raisons qui décourageaient certains profs d'essayer d'inclure régulièrement les élèves.
Spoiler : 
A noter que le fonctionnement très à la mode, voire imposé par les chefs d'établissement, des classes en îlots tend à adapter dans la classe et le contenu de l'enseignement cette mutualisation qui permet de faire plus avec autant... Ca peut être bien d'un point de vue pédagogique, mais pas pour toutes les disciplines, toutes les activités, et pas de manière forcée ni permanente, en enjoignant les profs de lire un bouquin ou de "regarder leurs collègues qui le font déjà" pour s'y mettre fissa. Ben moi, aucun collègue n'a jamais su m'expliquer ce qu'il en retirait à part "être dans le moov". Les gens se mettent subitement à redécouvrir des trucs vieux de 30-40 ans, et foncent dans l'expérimentation sans rien y comprendre eux-mêmes, et une fois qu'on a ces gens-là, on peut mettre la pression sur les autres de faire pareil.

J'ai remarqué que l'AESH se mettait ainsi justement à une table à part et s'occupait des différents enfants qu'elle aidait (la dernière sur mon poste en 2018 en avait quatre). Si on fait ça tout le temps, où est l'inclusion ???
Et quand ce n'était pas le cas, il y avait conflit entre les élèves obligés de travailler en groupe (et donc évalués pour le groupe et non le travail individuel) et les élèves seuls de l'ULIS, qui au mieux se mettaient à l'écart et refusaient d'interférer, au pire faisaient suer les autres. Et le prof se retrouvait pris entre 8-9 îlots pas forcément plus indépendants.
J'aimais le faire de temps en temps, pour un travail justifié et motivant (écrire par exemple), mais pas tout le temps, ni contrainte et forcée.


Diagnostic TSA en cours => RV de restitution le 31/07/2019 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4321
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Loi école de la confiance

#23 Message par Flower » mercredi 10 juillet 2019 à 11:54

Spoiler : 
De toute façon, les travaux de groupe au collège/lycée, c'était une plaie parce qu'il y en avait toujours qui essayaient de profiter du travail des autres. A chaque fois je me retrouvais dans un groupe de 4 où on n'était que deux à faire le boulot. Une fois j'ai fini par le signaler au prof, qui avait heureusement déjà remarqué et en avait tenu compte dans la notation - qui était aussi censée refléter l'implication de tous les membres du groupe.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2552
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Loi école de la confiance

#24 Message par lulamae » mercredi 10 juillet 2019 à 13:06

Flower a écrit :
mercredi 10 juillet 2019 à 11:54
Spoiler : 
De toute façon, les travaux de groupe au collège/lycée, c'était une plaie parce qu'il y en avait toujours qui essayaient de profiter du travail des autres. A chaque fois je me retrouvais dans un groupe de 4 où on n'était que deux à faire le boulot. Une fois j'ai fini par le signaler au prof, qui avait heureusement déjà remarqué et en avait tenu compte dans la notation - qui était aussi censée refléter l'implication de tous les membres du groupe.
Spoiler : 
Oui, les bons élèves bosseurs finissent par fournir le travail parce qu'ils veulent avoir une bonne note. Les profs sont censés équilibrer ces groupes, mais ça ne résout pas vraiment le problème, parce que la pression sociale au collège tire plutôt les élèves vers le bas que le contraire.
Je suis pour favoriser l'entraide et la collaboration, mais comme ça c'est très artificiel, et depuis les compétences c'est encore pire.
Pour des travaux où le groupe apporte un plus et montre aux élèves qu'ils ont à y gagner, c'est utile, sinon, c'est même contre-productif, ça risque de les en dégoûter encore plus.
En français, les travaux utiles étaient de l'ordre de : écrire une histoire longue en cherchant les idées ensemble, puis en se partageant les étapes de l'histoire, puis faire un recueil, faire des panneaux d'expo, écrire un texte théâtral pour le jouer, etc...
Diagnostic TSA en cours => RV de restitution le 31/07/2019 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Répondre