Gérer son hypersensorialité

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Elinounette
Adepte
Messages : 242
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 11:41

Gérer son hypersensorialité

#1 Message par Elinounette » lundi 17 juin 2019 à 18:10

Bonjour à tou.te.s,
J'aimerais savoir si vous avez des astuces pour gérer votre hypersensorialité (pour celleux qui sont hypersensoriel.le.s).

Je galère dès que je sors de chez moi, surtout niveau odeurs, bruits mais aussi lumières.
Il peut s'agir du parfum des gens, de l'odeur des végétaux, des produits désodorisants. Ça m'agresse et me provoque parfois des malaises. Les premiers signes étant la gorge qui se serre, la nuque qui se raidie. Ensuite tout le dos est comme bloqué et l'odeur me reste dans le nez jusqu'à me donner des nausées et des vertiges.
J'hésite à m'acheter des masques pour sortir. Le hic c'est que je n'aime pas attirer l'attention et que j'habite dans un quartier de Paris où il y a beaucoup de manifs de gilets jaunes, donc pas envie de me faire arrêter par la police. Et je ne sais pas si c'est vraiment efficace. Est-ce que ça ne serait pas non plus anxiogène d'avoir un masque sur le nez pendant toute une journée ?

Si vous avez des astuces, je suis preneuse.
Merci
Pré-diag TSA par ma psychiatre le 09/05 et par la psy du CRA le 10/10
Tests le 17/01/2020
Hypersensorielle, troubles anxieux, possible TDAH

-----------------------------------
Ghost plus vite que son ombre

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3229
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Gérer son hypersensorialité

#2 Message par lulamae » lundi 17 juin 2019 à 19:33

En recherchant hypersensibilité sensorielle, je trouve des sujets
- pour le bruit :
viewtopic.php?f=4&t=13183&p=430149&hili ... it#p430149

- pour les odeurs :
viewtopic.php?f=4&t=9381&p=331679&hilit ... le#p331679
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

bézèdach44
Forcené
Messages : 1275
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: Gérer son hypersensorialité

#3 Message par bézèdach44 » mardi 18 juin 2019 à 0:00

Les ergothérapeutes sont compétents pour aider les autistes avec leur hyper-sensibilités sensorielles :) Après ça a un coût mais qui peut être pris en charge par la PCH.
Autiste.

Avatar du membre
Elinounette
Adepte
Messages : 242
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 11:41

Re: Gérer son hypersensorialité

#4 Message par Elinounette » mardi 18 juin 2019 à 12:54

Merci pour vos retours ! Je note tout ça.

Je vais tenter les EarPlug dont il est question sur fil de discussion cité. Je ne supporte pas la pression des casques donc j'ai un casque anti-bruit qui ne me sert à rien. D'ailleurs, si quelqu'un le veut, je lui donne XD c'est un truc basique de chantier.

Je parlerai à ma psy des ergothérapeutes. Elle a peut-être des confrères ou consœurs à me conseiller ^^

Je vais aussi tenter l'astuce du bonbon à la menthe. Peut-être que ça pourra faire suffisamment diversion.
Pré-diag TSA par ma psychiatre le 09/05 et par la psy du CRA le 10/10
Tests le 17/01/2020
Hypersensorielle, troubles anxieux, possible TDAH

-----------------------------------
Ghost plus vite que son ombre

Dehlynah
Fidèle
Messages : 168
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Gérer son hypersensorialité

#5 Message par Dehlynah » vendredi 28 juin 2019 à 23:31

pour les odeurs - je suis aussi ultra sensible
et bien j'ai toujours un foulard avec moi ( en été, en matière très fine et douce :)) et des HE que j' aime bien ( si tu supportes) - dimanche dernier l'HE de citron m'a vraiment aidée - j'étais entourée d'effluves de parfums, mêlées à des odeurs corporelles, je me suis éloignée de quelques mètres, mais malgré tout je les sentais encore, et puis il y a un effet d'imprégnation il me semble - bref sniffer l'HE de citron ( j'aime tout ce qui est citronné c'est une vraie passion), j'ai mis quelques gouttes sur le foulard, et voilà, ça m'a soulagée ( le petit grain bigarade a des vertus calmantes ça peut faire un bon combo)
dans les transports faut vraiment prévoir, parfois ça me prend à la gorge, j'ai des hauts le corps...
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
LaLouveBleue
Fidèle
Messages : 109
Enregistré le : mercredi 24 avril 2019 à 11:04

Re: Gérer son hypersensorialité

#6 Message par LaLouveBleue » samedi 29 juin 2019 à 12:28

Bonjour par ici.

J'ai une question plus ou moins liée.

Est ce que les crise de surcharge dûe à une hypersensorialité sont exclusives à l'autisme ? Ou est ce que l'on peut simplement faire des crises d'hypersensorialité sans l'être ? :crazy:
Maman d'autistes et probablement autiste moi-meme (diagnostic en cours)

Dehlynah
Fidèle
Messages : 168
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Gérer son hypersensorialité

#7 Message par Dehlynah » samedi 29 juin 2019 à 23:04

Il me semble que la catactéristisque propre à l'autisme est cette sensation d'envahissement, la submersion par les sensations, qui conduit donc à une surcharge
A priori chez les HPi et les Tda on retrouve une hypersensibilité (même chose qu'hypersensorialité?) mais pas à ce point d'intensité qui mène à un seuil critique
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

AlexKain
Adepte
Messages : 204
Enregistré le : mardi 7 mai 2019 à 16:40

Re: Gérer son hypersensorialité

#8 Message par AlexKain » dimanche 30 juin 2019 à 2:02

Je sais pas si c'est lié à une hypersensibilité/sensorialité ou autre chose, mais il m'arrive des fois d'avoir comme des fourmillements autour des yeux, qui peuvent se développer jusqu'à l'ensemble du visage ou presque, il m'est alors difficile de maintenir les yeux ouvert et de bien voir, par exemple pour me concentrer sur quelque chose, et dans le pire des cas, il se peut que ma machoire et ma bouche deviennent dures et crispées, ce qui rend également l'usage de la parole compliqué.

Heureusement, ça reste assez rare, mais je ne saurais expliqué ce phénomène. Cela arrive toujours en intérieur, souvent avec éclairage trop lumineux et artificiel. Suffit que je prenne un peu l'air et que je me mette au calme pour que ça passe, assez vite.

Ça m'est arrivé durant mon rdv avec l'assistante sociale ce mardi pour remplir le dossier mdph, et elle l'a remarqué, elle pensait même que c'était une allergie mais ce n'est pas ça. (habituellement, je crois réussir à le masquer jusqu'à avoir la possibilité de sortir)
Elle m'a accordé une petite pause et on a pu finir, mais ce n'était pas complétement passé, donc ce ne fut pas simple.
TSA/syndrome d'Asperger + trouble anxieux (diagnostiqué par psychiatre en juin 2019)

Eleo97
Occasionnel
Messages : 23
Enregistré le : jeudi 18 juillet 2019 à 13:04

Re: Gérer son hypersensorialité

#9 Message par Eleo97 » vendredi 19 juillet 2019 à 11:24

........
Modifié en dernier par Eleo97 le lundi 29 juillet 2019 à 15:37, modifié 1 fois.

Eleo97
Occasionnel
Messages : 23
Enregistré le : jeudi 18 juillet 2019 à 13:04

Re: Gérer son hypersensorialité

#10 Message par Eleo97 » vendredi 19 juillet 2019 à 11:26

........
Modifié en dernier par Eleo97 le lundi 29 juillet 2019 à 15:37, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Winona
Adepte
Messages : 283
Enregistré le : lundi 17 septembre 2018 à 0:07
Localisation : France

Re: Gérer son hypersensorialité

#11 Message par Winona » vendredi 19 juillet 2019 à 20:02

Eleo97 a écrit :
vendredi 19 juillet 2019 à 11:24
mais lui faire un câlin c'est souvent compliqué, je n'y arrive pas si je suis debout, ça m'épuise.
Et si tu t'asseyais sur ses genoux ?
Eleo97 a écrit :
vendredi 19 juillet 2019 à 11:24
Alors comment faire, quels gestes, quelles attentions je pourrais mettre en place pour lui montrer que je l'aime?
Entourer tes bras autour de son cou, l'embrasser, lui dire que tu l'aimes. :kiss:
Diagnostiquée autiste Asperger en mai 2019 dans un centre expert.
Diagnostic tardif après 20 ans d'errance psychiatrique.

Présentation Winona
Annuaire Autisme

cuillère
Habitué
Messages : 83
Enregistré le : jeudi 15 juin 2017 à 14:09
Localisation : France

Re: Gérer son hypersensorialité

#12 Message par cuillère » dimanche 21 juillet 2019 à 15:06

LaLouveBleue a écrit :
samedi 29 juin 2019 à 12:28
Bonjour par ici.

J'ai une question plus ou moins liée.

Est ce que les crise de surcharge dûe à une hypersensorialité sont exclusives à l'autisme ? Ou est ce que l'on peut simplement faire des crises d'hypersensorialité sans l'être ? :crazy:

Dans le livre de Bogdashina, l'auteure écrit clairement dans un passage qu'il y a d'autres manières d'être au niveau neurologique qui peuvent s'accompagner d'une altération sensorielle (comme le syndrome de l'X fragile, mais j'ai pas le souvenir qu'elle ait donné d'autres exemples). Par contre, j'ai jamais entendu dire qu'il pouvait y avoir des crises d'hypersensorialité ou on ne supporte plus rien...

En tout cas une chose est sûre : l'hypersensorialité est un critère en faveur d'un diagnostic d'autisme. :) voilà, en espérant avoir été clair.

Edit : j'oubliais, dans la schizophrénie, on peut vivre également des expériences dérangeantes en terme d'intensité au niveau sensoriel. Bon, par contre, ça reste clairement en-dessous de l'autisme en général, en terme d'intensité.
Personne diagnostiquée avec autisme en 2013

Avatar du membre
Elinounette
Adepte
Messages : 242
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 11:41

Re: Gérer son hypersensorialité

#13 Message par Elinounette » dimanche 21 juillet 2019 à 17:39

Dehlynah a écrit :
samedi 29 juin 2019 à 23:04
Il me semble que la catactéristisque propre à l'autisme est cette sensation d'envahissement, la submersion par les sensations, qui conduit donc à une surcharge
A priori chez les HPi et les Tda on retrouve une hypersensibilité (même chose qu'hypersensorialité?) mais pas à ce point d'intensité qui mène à un seuil critique
J'ai 2 copines qui sont hypersensorielles modérées. J'entends par "modéré" le fait qu'être confrontées à des odeurs fortes ne déclenchent aucune crise chez elle. L'une est HPI (zèbre), l'autre se dit "empathe". Pour la seconde, je me demande si elle n'est pas plutôt HPI ou autiste non diag.
De mon côté, les odeurs/bruits du métro/boulot m'ont déclenchée un burn-out autistique.
À côté de ça, je connais des femmes autistes qui ne semblent pas souffrir d'hypersensorialité, ou de façon très modéré. Je ne suis pas catégorique car je pense que ça dépend aussi pas mal de l'environnement dans lequel on évolue. J'imagine qu'en restant chez soi, à la campagne, nos sens sont moins sollicités que lorsqu'on travaille en openspace et qu'on évolue dans une grande agglomération. La fatigue aussi peut rendre nos sens plus sensibles donc j'imagine que l'état de santé est aussi un facteur à prendre en compte. ^^
Pré-diag TSA par ma psychiatre le 09/05 et par la psy du CRA le 10/10
Tests le 17/01/2020
Hypersensorielle, troubles anxieux, possible TDAH

-----------------------------------
Ghost plus vite que son ombre

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 3229
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Gérer son hypersensorialité

#14 Message par lulamae » dimanche 21 juillet 2019 à 19:23

Elinounette a écrit : À côté de ça, je connais des femmes autistes qui ne semblent pas souffrir d'hypersensorialité, ou de façon très modéré.
On peut être hypersensible à certains sens et hyposensible à d'autres, comme l'explique Olga Bogdashina : dans ce cas, on aura besoin de davantage de stimulations, au contraire.
C'est d'ailleurs un des sous-critères de la dyade autistique dans le DSM5, à l'intérieur des comportements restreints et répétitifs (dernier point à droite).

https://comprendrelautisme.com/le-diagn ... utistique/
Diagnostic au C3RP (Sainte Anne) le 31/07/2019 : indication d'autisme de haut niveau.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Elinounette
Adepte
Messages : 242
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 11:41

Re: Gérer son hypersensorialité

#15 Message par Elinounette » dimanche 21 juillet 2019 à 22:38

lulamae a écrit :
dimanche 21 juillet 2019 à 19:23
Elinounette a écrit : À côté de ça, je connais des femmes autistes qui ne semblent pas souffrir d'hypersensorialité, ou de façon très modéré.
On peut être hypersensible à certains sens et hyposensible à d'autres, comme l'explique Olga Bogdashina : dans ce cas, on aura besoin de davantage de stimulations, au contraire.
C'est d'ailleurs un des sous-critères de la dyade autistique dans le DSM5, à l'intérieur des comportements restreints et répétitifs (dernier point à droite).

https://comprendrelautisme.com/le-diagn ... utistique/
C'est vrai, j'avais oublié l'hypo =) C'est pour ça que certaines copines aspi ont des couvertures lestées.
Pré-diag TSA par ma psychiatre le 09/05 et par la psy du CRA le 10/10
Tests le 17/01/2020
Hypersensorielle, troubles anxieux, possible TDAH

-----------------------------------
Ghost plus vite que son ombre

Répondre