Sentiment d'échec, appel à réactions

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Inovo
Fidèle
Messages : 186
Enregistré le : jeudi 4 juillet 2013 à 12:27

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#16 Message par Inovo » mardi 25 juin 2019 à 16:16

Amédée a écrit :
mardi 25 juin 2019 à 15:55
Je vous comprends, traversant un long épisode dépressif, mes facultés sont amoindries et le travail d'écriture m'est difficile. Ce qui est d'autant plus angoissant que j'ai trois catalogues et autant de commissariats d'expositions pour 2020. J'espère y arriver. Avez-vous une pratique corporelle ? j'ai lu que vous marchiez beaucoup (je me suis retrouvé dans vos descriptions de déambulations - ce n'est hélas pas un métier !). Je pense qu'il ne faut aucunement négliger son corps (je ne parle pas d'hygiène corporelle), ce qui n'est pas évident pour moi et me demande des efforts.
Oui, la marche a une grande importance pour moi. J'avais commencé à pratiquer l'escalade vers 18-20 ans, j'ai arrêté assez vite parce que je ne me suis jamais senti à l'aise malgré le plaisir éprouvé au contact de l'air et de la roche. Mais cela m'a permis de découvrir les massifs et les collines qui entourent ma ville et je me suis mis à les arpenter sans cesser jusqu'à maintenant. J'aime aussi marcher dans la ville, mais dans certains lieux bien précis seulement, le plus souvent en écoutant de la musique électro (Jon Hopkins actuellement). Quand j'étais jeune adolescent, mes parents m'appelaient parfois humoristiquement "le Juif errant" parce que je partais en vadrouille pendant des heures dans la nature, seul, lorsque nous passions des vacances dans un village des Alpilles ou de l'Aveyron.

A part ça, depuis que je suis en CLM, je me suis un peu remis aux rollers, pour tenter de "réanimer" mon corps. Je me suis vite aperçu que la musculature de mes jambes et de mon dos avaient fondu. Un des nombreux stigmates de la vie de bureau.

A propos de la marche et de tout ce qui peut en découler, je conseille la lecture de ce livre (un manga à vrai dire) de Jirô Taniguchi, L'Homme qui marche. Ce qu'il décrit correspond très exactement à mon expérience propre de la déambulation (terme que je préfère aux mots "randonnée" et "marche" qui ont des connotations un peu sportives qui sont hors de propos pour moi). J'aime bien le mot "promenade" aussi.

Image

Je vous souhaite bon courage dans votre travail, et de trouver l'énergie pour mener à bien vos projets.
Diagnostiqué avec le syndrome d'Asperger en 2013 au CRA de l'hôpital Sainte-Marguerite à Marseille
Blog : https://adulte-asperger.blogspot.com/

Amédée
Occasionnel
Messages : 14
Enregistré le : dimanche 26 mai 2019 à 13:42
Localisation : Lille

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#17 Message par Amédée » mercredi 26 juin 2019 à 6:34

La découverte du sport m'est venue tardivement. Jusque vers 15/16 ans, il m'était trop difficile de pouvoir m'intégrer à un groupe et j'avis des difficultés à coordonner mes mouvements donc je ne brillais guère dans ce domaine. La déambulation en ville, flâner sans but mais les sens en éveil a toujours été pour moi un réel bonheur, en pleine nature, c'est parfois plus compliqué car je suis parfois sujet à des peurs assez irraisonnées. Merci pour la référence de l'ouvrage, je connaissais quartier lointain que j'avais adoré. Belle journée, sous le soleil je présume.
diagnostiqué TSA-HPI en mars 2019 par psychiatre, inscrit au CRA

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3132
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#18 Message par hazufel » mercredi 26 juin 2019 à 8:27

Le lien vers le livre réédité : L’homme qui marche.
Un livre qui doit faire grand bien.
Ce sont ces choses simples qui aident à dénouer celles qui nous font suffoquer.
Courage pour le choix de travail, je ne saurais pas mieux conseiller que Misty l’a fait.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Inovo
Fidèle
Messages : 186
Enregistré le : jeudi 4 juillet 2013 à 12:27

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#19 Message par Inovo » mercredi 26 juin 2019 à 10:07

Amédée a écrit :
mercredi 26 juin 2019 à 6:34
La découverte du sport m'est venue tardivement. Jusque vers 15/16 ans, il m'était trop difficile de pouvoir m'intégrer à un groupe et j’avais des difficultés à coordonner mes mouvements donc je ne brillais guère dans ce domaine. La déambulation en ville, flâner sans but mais les sens en éveil a toujours été pour moi un réel bonheur, en pleine nature, c'est parfois plus compliqué car je suis parfois sujet à des peurs assez irraisonnées. Merci pour la référence de l'ouvrage, je connaissais quartier lointain que j'avais adoré. Belle journée, sous le soleil je présume.
Même chose en ce qui me concerne. De gros problèmes avec le sport au collège puis au lycée, d'autant que les activités proposées ne consistaient qu'en des sports collectifs, domaine où je brillais par ma quasi nullité. Que ce soit en hand-ball, en basket ou en foot, j'étais toujours à la traîne, bien trop lent, dans la peur de recevoir le lourd ballon dans la tête et de voir mes lunettes abîmées, et j'avais souvent des entorses douloureuses à certaines articulations des doigts. Je n'étais en outre pas doué pour réceptionner le ballon et surtout pour l'envoyer rapidement à la bonne personne, à la bonne distance, avec la bonne intensité. Bref, rien que du classique autistique... Cette première expérience du sport m'a plutôt dégoûté, mais j'ai commencé à renouer avec l'activité physique au moment de l'université, avec la course à pieds, à peu près une année dans l'escalade, puis la randonnée. J'ai aussi fait du yoga au retour du service militaire, ce qui m'a beaucoup aidé. Établir un contact avec mon corps, son fonctionnement propre, avec l'effort et l'accord étroit que celui-ci peut susciter avec la nature, est une chose très bénéfique pour moi. J'aimerais bien me remettre à la méditation, que j'ai commencé à pratiquer avec mon professeur de yoga, mais je me suis aperçu depuis longtemps que méditer en se trouvant dans un état dépressif peut être une expérience fort désagréable, donc j'attends d'aller mieux.

Je note que vous parlez de peurs irraisonnées au contact de la nature. Ce n'est heureusement pas mon cas. Je me sens toujours pleinement en sécurité et heureux dans les endroits où je vais marcher. J'ai même pratiqué la marche nocturne pendant quelques années, vers l'âge de 40 ans, durant l'été, dans le massif des calanques entre Marseille et Cassis. J'ai vécu là des moments assez extraordinaires, mais c'était ma femme qui était inquiète en revanche. Je partais de chez moi vers 23h, avec un grand sac à dos contenant notamment deux grandes bouteilles d'eau, un sac de couchage, une lampe frontale, un peu de nourriture, je marchais pendant une heure et demie à peu près pour rejoindre une grotte en hauteur, tout en haut d'un long éboulis, où je passais la nuit. Je me réveillais tôt et prenais parfois un petit bain dans l'eau fraîche, dans les calanques encore désertes.
Diagnostiqué avec le syndrome d'Asperger en 2013 au CRA de l'hôpital Sainte-Marguerite à Marseille
Blog : https://adulte-asperger.blogspot.com/

Inovo
Fidèle
Messages : 186
Enregistré le : jeudi 4 juillet 2013 à 12:27

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#20 Message par Inovo » mercredi 26 juin 2019 à 10:24

hazufel a écrit :
mercredi 26 juin 2019 à 8:27
Ce sont ces choses simples qui aident à dénouer celles qui nous font suffoquer.
Courage pour le choix de travail, je ne saurais pas mieux conseiller que Misty l’a fait.
Oui, les choses simples sont puissantes : marcher, respirer librement sans les entraves de l'angoisse, écouter de la musique bénéfique, etc.

S'agissant du choix du travail, je suis encore plus plongé dans le doute. J'ai adressé hier un long SMS au directeur des musées pour lui parler un peu de ma situation (je précise que lui était totalement d'accord pour que je continue à travailler chez moi de temps en temps et que je n'aie pas à respecter ces nouveaux horaires, mais sa position n'a eu aucun impact sur les décisions de la hiérarchie et de la DRH en particulier).

Il m'a proposé de revenir travailler à 75 ou 80%, argumentant que je récupérerais mes primes et donc une meilleure situation financière. Je suis un peu tenté par cette proposition, parce que je continue d'aimer une petite partie de ce que je faisais. Mais je sais aussi que si je devais retourner au musée, même à 70%, les choses seraient aussi difficiles (seulement un peu moins longues à endurer) et que je replongerais rapidement dans l'état initial.
Diagnostiqué avec le syndrome d'Asperger en 2013 au CRA de l'hôpital Sainte-Marguerite à Marseille
Blog : https://adulte-asperger.blogspot.com/

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2564
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#21 Message par lulamae » mercredi 26 juin 2019 à 10:52

hazufel a écrit :
mercredi 26 juin 2019 à 8:27
Le lien vers le livre réédité : L’homme qui marche.
Un livre qui doit faire grand bien.
Ce sont ces choses simples qui aident à dénouer celles qui nous font suffoquer.
Courage pour le choix de travail, je ne saurais pas mieux conseiller que Misty l’a fait.
Oui, c'est une belle approche, et il a un dessin d'une clarté remarquable. J'aime beaucoup cet auteur aussi (et ce livre).
Je suis d'accord avec toi sur les choses simples, et c'est une chance quand on a le talent d'y prêter attention - peut-être que le sens du détail aide pour ça. :D
Diagnostic TSA en cours => RV de restitution le 31/07/2019 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Inovo
Fidèle
Messages : 186
Enregistré le : jeudi 4 juillet 2013 à 12:27

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#22 Message par Inovo » mercredi 26 juin 2019 à 11:18

lulamae a écrit :
mercredi 26 juin 2019 à 10:52
peut-être que le sens du détail aide pour ça. :D
Le sens du détail, oui, et nos particularités sensorielles de façon générale, elles ont un double effet, négatif et positif. Positivement, ça détermine (mais je ne peux parler qu'en mon nom) une réceptivité à ce qui m'entoure, une réceptivité et une capacité à percevoir une espèce d'intensité même dans les choses les plus banales.
Diagnostiqué avec le syndrome d'Asperger en 2013 au CRA de l'hôpital Sainte-Marguerite à Marseille
Blog : https://adulte-asperger.blogspot.com/

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3132
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#23 Message par hazufel » mercredi 26 juin 2019 à 12:04

Inovo a écrit :
mercredi 26 juin 2019 à 11:18
Le sens du détail, oui, et nos particularités sensorielles de façon générale, elles ont un double effet, négatif et positif. Positivement, ça détermine (mais je ne peux parler qu'en mon nom) une réceptivité à ce qui m'entoure, une réceptivité et une capacité à percevoir une espèce d'intensité même dans les choses les plus banales.
J'allais justement parler de nos particularités sensorielles qui permettent de s'immerger totalement dans la fragrance d'un chèvrefeuille à 25 mètres quand le soleil décline, dans l'odeur de la mousse des sous bois, le chant des oiseaux à 6 heures du matin, ou encore le glissement du ressac de la mer sur une plage déserte.
Marcher et s'emplir du mélange du doux et vert parfum des pousses jeunes de sapin, de la chaude odeur des pierres au soleil, des teintes miroitantes des feuilles qui s’ébattent sous le vent.
Marcher dans la nature et ressentir ce que je perçois, à pleins sens, me donne l'impression de me laver de toute cette pellicule de tension et d'angoisse qui colle et qui étouffe.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Inovo
Fidèle
Messages : 186
Enregistré le : jeudi 4 juillet 2013 à 12:27

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#24 Message par Inovo » mercredi 26 juin 2019 à 13:59

hazufel a écrit :
mercredi 26 juin 2019 à 12:04
J'allais justement parler de nos particularités sensorielles qui permettent de s'immerger totalement dans la fragrance d'un chèvrefeuille à 25 mètres quand le soleil décline, dans l'odeur de la mousse des sous bois, le chant des oiseaux à 6 heures du matin, ou encore le glissement du ressac de la mer sur une plage déserte.
Marcher et s'emplir du mélange du doux et vert parfum des pousses jeunes de sapin, de la chaude odeur des pierres au soleil, des teintes miroitantes des feuilles qui s’ébattent sous le vent.
Marcher dans la nature et ressentir ce que je perçois, à pleins sens, me donne l'impression de me laver de toute cette pellicule de tension et d'angoisse qui colle et qui étouffe.
Tu donnes juste quelques exemples mais c'est exactement ça. Et dans mon cas ça agit aussi dans l'espace urbain. Pas partout, certes, mais en certains lieux oui. Et avec l'appui d'une musique adaptée ça génère en moi des états psychiques très particuliers, parfois presque extatiques.
Diagnostiqué avec le syndrome d'Asperger en 2013 au CRA de l'hôpital Sainte-Marguerite à Marseille
Blog : https://adulte-asperger.blogspot.com/

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3132
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#25 Message par hazufel » mercredi 26 juin 2019 à 16:01

Inovo a écrit :
mercredi 26 juin 2019 à 13:59
Tu donnes juste quelques exemples mais c'est exactement ça. Et dans mon cas ça agit aussi dans l'espace urbain. Pas partout, certes, mais en certains lieux oui. Et avec l'appui d'une musique adaptée ça génère en moi des états psychiques très particuliers, parfois presque extatiques.
En effet, il faut que la musique s'accorde au lieu, à la saison, à la tonalité de la lumière et ça créé un ensemble qui porte et fait se focaliser sur l'instant présent.
Il y a quelques temps j'ai marché dans Paris à la recherche des symboles maçonniques dont j'avais la liste pour les prendre en photo, avec le Requiem de Mozart, dans la version dirigée par Harnoncourt, plein les oreilles, dans mon casque à réduction de bruit.
Ça m'arrive aussi pour prendre en photo des détails architecturaux ou de mélanges de lumière, de végétaux et de bâtiments. Ça créé un ensemble qui permet de laver le reste (le temps de le faire au moins...).
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2564
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#26 Message par lulamae » mercredi 26 juin 2019 à 17:04

hazufel a écrit : Ça m'arrive aussi pour prendre en photo des détails architecturaux ou de mélanges de lumière, de végétaux et de bâtiments.
Tiens, je fais ça aussi, ainsi que des "textures" ou matières (murs avec des détails en relief), les reflets, les angles bizarres, le très gros plan qui fait qu'on ne voit pas ce qui est pris mais autre chose, les tags, des feuilles par terre qui forment un motif sous un certain angle, etc...
Même si je fais des photos au même endroit que quelqu'un d'autre, je ne vois pas du tout les mêmes choses.

Je n'avais pas le temps de le dire tout à l'heure, mais j'ai beaucoup aimé ce que tu as écrit sur la nature, j'ai trouvé tes exemples très vivants, un peu comme Colette, que j'admire pour ses descriptions faisant appel à tous les sens, justement. :D
Diagnostic TSA en cours => RV de restitution le 31/07/2019 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Inovo
Fidèle
Messages : 186
Enregistré le : jeudi 4 juillet 2013 à 12:27

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#27 Message par Inovo » mercredi 26 juin 2019 à 17:45

hazufel a écrit :
mercredi 26 juin 2019 à 16:01
Il y a quelques temps j'ai marché dans Paris à la recherche des symboles maçonniques dont j'avais la liste pour les prendre en photo, avec le Requiem de Mozart, dans la version dirigée par Harnoncourt, plein les oreilles, dans mon casque à réduction de bruit.
Tu aurais aussi pu écouter La Flûte enchantée, qui est une œuvre chargée de références maçonniques (on me l'avait offerte dans la fantastique version de Klemperer) !
En revanche, je n'ose jamais sortir avec mon casque à réduction de bruit dans la rue, trop peur de me le faire arracher.
J'utilise un bon vieux lecteur mp3.
Diagnostiqué avec le syndrome d'Asperger en 2013 au CRA de l'hôpital Sainte-Marguerite à Marseille
Blog : https://adulte-asperger.blogspot.com/

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3132
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#28 Message par hazufel » mercredi 26 juin 2019 à 17:59

Inovo a écrit :
mercredi 26 juin 2019 à 17:45
Tu aurais aussi pu écouter La Flûte enchantée, qui est une œuvre chargée de références maçonniques (on me l'avait offerte dans la fantastique version de Klemperer) !
Oui mais non parce que je ne peux pas écouter La Flûte enchantée dans la rue, je suis trop focalisée sur les chants. Je ne l'écoute que chez moi, dans un environnement sûr. J'ai plusieurs versions de La Flûte, et écoute souvent celle du coffret 225. Je vais écouter celle de Klemperer ;-)
En revanche, je n'ose jamais sortir avec mon casque à réduction de bruit dans la rue, trop peur de me le faire arracher.
J'utilise un bon vieux lecteur mp3.
Le mien est intra auriculaire, on peut difficilement me l'enlever au vol, et sans ça, la rue devient trop envahissante pour que je puisse me focaliser.

Et désolée pour le HS de ton sujet de départ... :arrow:
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Inovo
Fidèle
Messages : 186
Enregistré le : jeudi 4 juillet 2013 à 12:27

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#29 Message par Inovo » mercredi 26 juin 2019 à 19:31

hazufel a écrit :
mercredi 26 juin 2019 à 17:59
Et désolée pour le HS de ton sujet de départ... :arrow:
Pas de quoi être désolée, j'y ai largement contribué moi aussi !

Mais le problème demeure entier : je ne sais pas ce que je vais faire. Mon actuel directeur des musées est tout à fait favorable à mon retour, il connait mes difficultés et est bienveillant. Il n'a simplement aucune marge de manœuvre pour modifier en ma faveur les procédures mises en place à la ville.

Mais comme tous les directeurs, il risque de ne pas s'éterniser à Marseille, il me l'a assez clairement laissé entendre. Après lui viendra quelqu'un qui ne saura rien de moi, ne me connaitra pas. Si je dois prendre la décision de reprendre le travail, je dois profiter de cette porte encore ouverte. Ensuite il sera probablement trop tard.

Et simultanément, une reprise du travail m'apparaît tout à fait inenvisageable. Ça me fait réellement peur, je sais que je replongerai dans les mêmes difficultés, dans la même angoisse.
Diagnostiqué avec le syndrome d'Asperger en 2013 au CRA de l'hôpital Sainte-Marguerite à Marseille
Blog : https://adulte-asperger.blogspot.com/

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4193
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Sentiment d'échec, appel à réactions

#30 Message par misty » jeudi 27 juin 2019 à 19:36

Inovo a écrit :
mardi 25 juin 2019 à 16:16


A propos de la marche et de tout ce qui peut en découler, je conseille la lecture de ce livre (un manga à vrai dire) de Jirô Taniguchi, L'Homme qui marche. Ce qu'il décrit correspond très exactement à mon expérience propre de la déambulation (terme que je préfère aux mots "randonnée" et "marche" qui ont des connotations un peu sportives qui sont hors de propos pour moi). J'aime bien le mot "promenade" aussi.

Image
Si tu n'as pas lu la forêt millénaire, je te le conseille. :)
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

Répondre