évolution de la sensorialité avec l'âge

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Dehlynah
Fidèle
Messages : 172
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: évolution de la sensorialité avec l'âge

#16 Message par Dehlynah » mercredi 3 juillet 2019 à 11:07

Inovo - fort possible, ce risque de dépression ( je sors du déni depuis peu, force est de constater que je vis des épisodes dépressifs, mais c'est tellement familier depuis l'enfance que je n'arrivais pas à les nommer)
les écarts, ces montagnes russes, cette capacité d'imprégnation aussi des bien des bonnes que des mauvaises rend 'un peu' à cran, et peut- être y a t-il même une addiction aux états extatiques ( comme une drogue non?)

"Dans mes souvenirs (en remontant jusqu'à mes premières années), ma sensibilité a toujours été la même"
Oui, longtemps j'ai mis mes états bizarres, cette hypersensibilité sur le compte de l'enfance ( je pensais que tous les enfants étaient comme ça), puis de l'adolescence ( je pensais que tous les ados étaient comme ça), puis du stress, et puis c'est toujours là, ça ne part pas, c'est structurel, il faut donc apprendre à faire avec.
mais hier, des gamins jouaient au ballon devant l'école de ma fille, ça m'angoisse, je me suis déjà pris des ballons dans la tête et j'ai toujours l'impression que le ballon me frôle, je panique complètement, et le bruit du pied qui tape dans le ballon, ça résonne en moi, je me suis dépêchée de passer, mais il y a eu ce son qui m'a fait vraiment crier de douleur, le gamin a tapé super fort dans le ballon,la résonance était très profonde - vous savez ce son sourd et grave et soudain, bam
on est donc toujours exposé, je me dis que c'est normal d'être épuisé après une journée si tout est ressenti de façon amplifiée démultipliée
peut être qu'une vie pour nous en vaut plusieurs, tellement tout est intense, le bien comme le mal
savoir donc : savourer à fond les bons moments
et pratiquer l'évitement et la protection pour le reste, anticiper au mieux (en ayant conscience de cette difficulté, en ne la niant plus, on est plus à même de se protéger) - je mélange avec le post sur la gestion de l'hypersensorialité je crois
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Répondre