Votre comportement/liens sociaux

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26502
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Votre comportement/liens sociaux

#16 Message par freeshost » mercredi 24 juillet 2019 à 20:13

Comme tu veux. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Liloë
Fidèle
Messages : 150
Enregistré le : dimanche 22 juillet 2018 à 12:53
Localisation : Paris, 21 ème arrondissement

Re: Votre comportement/liens sociaux

#17 Message par Liloë » mercredi 24 juillet 2019 à 20:15

freeshost a écrit :
mercredi 24 juillet 2019 à 20:13
Comme tu veux. :mrgreen:
:lol:
Suspicion de TSA. En cours de diagnostic.

Déesse de la raclette auto-proclamée.

Dehlynah
Fidèle
Messages : 102
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Votre comportement/liens sociaux

#18 Message par Dehlynah » dimanche 28 juillet 2019 à 23:19

Liloë a écrit :
mercredi 24 juillet 2019 à 18:41
Je ne sais pas si vous avez aussi cette impression que c'est "tout ou rien".

Soit la personne est centrale dans ma vie soit elle n'est rien ou du moins pas grand chose. Soit je m'effondre de douleur quand elle part soit je n'en ai rien à faire ou du moins, je trouve ça dommage sans plus m'en soucier.

Étrangement, cela est presque déconnecté de mon appréciation de la personne et de la force de notre lien. On peut être de très bons amis une année et du jour au lendemain, plus rien. Je peux apprécier profondément quelqu'un et ne pas souffrir d'avoir perdu son amitié, aussi paradoxal que cela puisse paraître.

J'ai du mal à comprendre quel est le véritable lien qui m'unit avec mes quelques amis. J'apprécie sincèrement passer du temps avec eux et je trouve que ce sont des personnes pleines de qualités, mais j'aurai bien peu d'egards pour eux si je ne me forcais pas un minimum pour maintenir notre amitié. J'ai le sentiment que c'est comme si je m'en fichais. J'ai peur d'être une mauvaise amie qui les fasse souffrir ou de paraître méprisante ou distante.

Du coup, je me demande si je ressens réellement de l'amitié envers mes amis. D'un côté, j'ai l'impression de les aimer vraiment, mais de l'autre, je fais le minimum d'efforts pour les garder, voire pas du tout, ce qui me les fait perdre et ne me provoque pas d'émotion, exactement comme si je n'avais aucune affection pour eux ou juste une relation superficielle.

Vous auriez une explication à cela? Peut-être qu'après tout, cela est en partie dû à une gestion difficile des relations et non à une absence de réel attachement.


En revanche pour la personne qui est "tout", la donne est différente. La relation n'est pas nécessairement amoureuse, mais toujours très intense, un cran au-dessus de mes autres relations, même les plus fortes. Cette relation prend une tournure super sérieuse et j'ai le sentiment de vivre tout ce qui s'y passe comme dans une grande tragédie. J'y vois l'amour et la souffrance décuplés.

Généralement, ces relations explosent en vol au bout d'une année, ce qui s'associe avec une séparation complète et définitive, car encore une fois, c'est tout ou rien. Leur fin m'attriste ou me boulverse toujours énormément, mais je m'en remet toujours plus vite que je ne le pensais. Ces personnes dont j'ai été si proche semblent redevenir des inconnus. Après avoir été "tout", elles redeviennent "rien".
Tout me parle ici- c'est cela " tout est vécu comme une tragédie" dernierement j'ai fait une crise horrible suite à un échange banal avec une personne sur laquelle je focalise...La banalité de l'échange m'a mise dans un état de désespoir absolu.
...
Bref alors voilà mes petites conclusions, j'espère qu'elles t'aideront un peu dans cet imbroglio ..
Et bien je ne pense pas qu'il s'agisse de "manichéisme" à proprement parler ( qui est une philosophie, et je dirais presque une sorte de choix idéologique)dans le sens où c'est lié à un fonctionnement cognitif, et émotionnel très dérangeant et déroutant ( pour soi même et les autres) que nous subissons donc et faisons subir...
Pour ma part, quand j'ai découvert que des personnes pouvaient devenir des IR, j'ai beaucoup mieux compris mon fonctionnement ( très binaire en général, quelqu'un m'avait dit "toi t'es on/off ", il avait tout compris...)- je jette mon dévolu sur les personnes comme sur des objets d'études, je focalise totalement, c'est obsessionnel et envahissant donc...
Puis suite à plusieurs bugs dans les échanges, la relation ( amicale ou amoureuse)- et une forme de " défusion" douloureuse, Il va y avoir une forme de détachement (progressif ou non, souvent assez brutal, ou bien par phases : détachement brutal, puis retour vers cette personne, à nouveau " on" etc.)
C'est épuisant, autant avec des IR liés à des objets d'études oui c'est envahissant obsessionnel, mais la dimension humaine complexifie terriblement la chose...
Voilà j'ai aussi beaucoup réfléchi à ce mode de fonctionnement, qui bien sûr ne me convient pas du tout car engendrant trop de souffrances ( montagnes russes émotionnelles )
La question reste : comment en sortir, ou comment arriver à une relation plus équilibrée ? ( Je reviens plus tard pour développer des débuts de solution)
Au passage Merci Freehost pour l'explication de citation, je ne sais plus dans quel fil elle se trouve alors j'en profite, si tu lis ce fil...J'ai d'ailleurs une question concernant les " spoilers" je ne comprends pas trop quand il est ou quand il doit être utilisé (j'avoue que j'ai du mal à faire le lien entre le terme- assez négatif- et les bouts de textes considérés comme " spoiler" - qui gâche, dévoile, divulgâche?? )
En cours de diagnostic avec psychiatre spécialisé TSA (prédiagnostic en 2018 avec neuro psy)- haute probabilité de TSA+HPI, à confirmer ( + diag bipolarité par psychiatre non spécialisé TSA)

mikkel
Forcené
Messages : 844
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Votre comportement/liens sociaux

#19 Message par mikkel » lundi 29 juillet 2019 à 10:46

Bonjour,
devenir des IR
C'est quoi des IR ?
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3289
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Votre comportement/liens sociaux

#20 Message par Lilas » lundi 29 juillet 2019 à 11:59

mikkel a écrit :
lundi 29 juillet 2019 à 10:46
Bonjour,
devenir des IR
C'est quoi des IR ?
Un petit diminutif pour Intérêts Restreints.
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Avatar du membre
J'ai un coeur
Adepte
Messages : 205
Enregistré le : mardi 4 décembre 2018 à 2:15

Re: Votre comportement/liens sociaux

#21 Message par J'ai un coeur » lundi 29 juillet 2019 à 23:05

C'est exactement moi surtout le fait de limite tomber amoureux d'une personne qui a le même centre d’intérêt...
J'ai consulté deux psychologues. Les deux m'ont dit que j'étais autiste. Je suis en attente d'un rendez-vous avec le CRA pour un diagnostic officiel.

Répondre