Les jeunes autistes et le sucre

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
isis30
Fidèle
Messages : 101
Enregistré le : vendredi 6 avril 2018 à 21:49

Les jeunes autistes et le sucre

#1 Message par isis30 » mardi 23 juillet 2019 à 18:04

Mon petit-fils qui est autiste et ado, adore, comme tous les ados, les enfants, et même parfois les adultes, les bboissons sucrées en générale et le Coca en particulier.
On sait que ce n'est pas bon pour lui, non pas pour des questions d'obésité puisqu'il est tout menu, mais pour sa santé et surtout pour son hyperactivité, plus cérébrale que physique, mais qui est néanmoins bien présente.
On a souvent remarqué que, quand il boit trop de Coca (il le fait bien sûr, souvent à notre insu), il devient vite excité et, parfois, il devient même ingérable.
Le week-end dernier, il était à la maison et j'avais acheté du Coco "normal" et du light.
Le coca "normal", o l'avait autorisé à en boire un peu pour nous accompagner à l'apéro (il adore le rituel de l'apéro le week-end quand on reçoit), et le coca à 0 %, c'était pour en boire un peu dans la journée, sauf à table bien sûr.
Comme chaque fois que je l'ai à la maison, je lui avais aussi acheté ses mets favoris, à savoir du foie gras (il le préfère au homard même s'il aime les deux :D ), du saucisson, des hamburgers, des blancs de poulet, des frites, des haricots verte ... et j'en passe, mais je lui avais aussi acheté ses glaces préférées à condition qu’il n'en mange pas plus de trois par jour (midi, quatre heures, et dessert du soir).
Enfin, j'avais fait ce qu font toutes les mamies du monde :innocent:
Et dimanche, comme j'avais une amie à la maison, à l'insu de on plein gré je tiens bien à le préciser, l a fini en douce la bouteille de Coca normal et une glace pour son goûter.
En sortant de la piscine, il m'a dit qu'il allait goûter à la cuisine et je lui ai fait confiance...
Ce n'est que plus tard presque à l'heure du repas du soir, que je me suis aperçue que la bouteille de Coca normal était vide et qu'il ne restait que deux Mars Barre glacée dans le congel...
Je l'ai alors un peu grondé, mais pas méchamment, comme je el fais toujours avec lui, et, comme il était en colère contre sa sœur qui lui avait emprunté son téléphone portable parce qu'elle s'était fait voler le sien dans le TRAM, il a commencé à s'énerver verbalement.
Il a voulu alors m'emprunter mon portable et j'ai refusé parce que la dernière fois, il en avait profité pour contacter un inconnu rencontré sur Youtube à qui il avait donné mon numéro, et ce refus ne lui a pas plu.
Ce refus ne lui a pas plu et il est alors devenu ingérable en nous provoquant , son papy d'adoption et moi, et en nous disant qu'il allait faire tout ce qu'on lui interdit de faire, c'est à dire contacter des inconnus, envoyer des e mails peu amènes aux personnes qu'il n'aime pas, comme les amoureux de sa sœur, ne plus aller vois ses psys, et bien d'autres choses encore....
Comme je n'arrivais plus à le gérer, et que je ne savais pas comment le punir ou même le gronder, j'ai contacté ses parents qui sont venus le chercher alors qu'ils ne devaient venir le récupérer que le lendemain...
Il me provoquait , genre " t'es pas chiche d'appeler mes parents", mais je l'ai fait et il tournait de long en large en les attendant, sachant qu'il allait se faire punir.
Quand ses parents sont arrivés, il était calmé, et en partant m'a embrassée avec un "je t'aime mamie" alors que quelques minutes avant il me disait qu'il ne m'aimait plus et que j'étais la pire mamie du monde.
15 minutes plus tard, arrivé chez lui, il m'envoyait un message pour me demander pardon et me redire son amour.
Il a dit lui-même à ses parents qu'il avait ingurgité trop de sucre et qu'il en voulait çà sa sœur pour plein de choses.
Mais dimanche soir, ce n'est pas mon Petit Cygne que j'ai vu, mais Swan Noir comme je l'appelle parfois quand il dépasse les bornes,
Avez-vous remarqué vous aussi, que vous soyiez autiste ou parents d'autistes, que trop de sucre pouvait exciter des SPA, souvent hyper-actifs intellectuellement comme l'est le mien ?
Depuis tout va bien, je l'ai eu au téléphone tout à l'heure et Black Swan est redevenu Mon Petit cygne au visage d'ange.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3652
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Les jeunes autistes et le sucre

#2 Message par hazufel » mardi 23 juillet 2019 à 18:55

D’après les études, le sucre n’influence pas l’hyperactivité : sucre-huperactivité MAIS, les événements liés à l’ingestion d’aliments sucrés peuvent en eux même être source d’excitation / angoisse (une amie à vous est venue, un anniversaire, une contrariété), d’autres éléments souvent liés au sucre sont eux aussi excitants (la theobromine du chocolat, la caféine du coca (le coca 0 est sans sucre mais pas sans caféine ! Une bouteille est une dose énorme d’excitant).

Il y a aussi des études qui ont montré le lien potentiel entre diabète gestationnel et autisme. Le diabète gestationnel induit une mauvaise gestion du sucre qui peut se répercuter sur l’enfant.
C’est le cas pour un de mes fils et moi.

Le sucre agit fortement sur le système de la récompense et cela peut induire des comportements où les émotions sont encore plus difficilement gèrables qu’à l’ordinaire.
sucre et cerveau

A noter que la consommation normale de sucre / jour doit être de l’ordre de 25g et qu’une cannette de coca contient 7 morceaux de sucre (35g) :crazy:
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Mlle-Qui
Adepte
Messages : 203
Enregistré le : samedi 15 juin 2019 à 11:22

Re: Les jeunes autistes et le sucre

#3 Message par Mlle-Qui » mercredi 24 juillet 2019 à 8:20

Désolée de répondre à la va vite, mais j'ai survolé ton message est j'ai vu le mot coca !! lol
Je suis une grande accro à coca, j'en bois tous les jours bien que ce soit mauvais en effet...
Mais quand je le bois je ressens une forme d'apaisement, c'est un besoin vraiment d'en boire et il me fait beaucoup de bien "moralement" et j'avoue que ton message m'interpelle parce que je ne savais pas que ça pouvait "avoir un lien" avec l'autisme...
Profil atypique HPI
Suspicion TSA (démarche auprès de ma psy)

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 23482
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Les jeunes autistes et le sucre

#4 Message par Tugdual » mercredi 24 juillet 2019 à 9:21

Mlle-Qui a écrit :
mercredi 24 juillet 2019 à 8:20
Mais quand je le bois je ressens une forme d'apaisement, c'est un besoin vraiment d'en boire et il me fait beaucoup de bien "moralement" et j'avoue que ton message m'interpelle parce que je ne savais pas que ça pouvait "avoir un lien" avec l'autisme...
Ce qui tu décrits ici n'a pas de lien avec l'autisme, c'est plutôt le fonctionnement normal : le sucre agit fortement sur le circuit cérébral de la récompense. C'est aujourd'hui considéré comme une conséquence évolutionniste de notre besoin vital de sucre (autrefois rare) pour alimenter le corps en énergie.
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3652
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Les jeunes autistes et le sucre

#5 Message par hazufel » mercredi 24 juillet 2019 à 9:32

C'est en effet bien écrit plus haut, qu'aucune étude n'avait liée le sucre à l'autisme. Son mécanisme est identique pour tous, stress et sucre.
Cependant les autistes ayant un métabolisme particulier, ils peuvent réagir parfois différemment que les autres, selon les substances ingérées, mais pas forcément spécifiquement au sucre.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Mlle-Qui
Adepte
Messages : 203
Enregistré le : samedi 15 juin 2019 à 11:22

Re: Les jeunes autistes et le sucre

#6 Message par Mlle-Qui » mercredi 24 juillet 2019 à 9:49

Ah d'accord mille excuses :mryellow: je n'avais pas tout lu...
Profil atypique HPI
Suspicion TSA (démarche auprès de ma psy)

isis30
Fidèle
Messages : 101
Enregistré le : vendredi 6 avril 2018 à 21:49

Re: Les jeunes autistes et le sucre

#7 Message par isis30 » jeudi 25 juillet 2019 à 18:22

hazufel a écrit :
mardi 23 juillet 2019 à 18:55
D’après les études, le sucre n’influence pas l’hyperactivité : sucre-huperactivité MAIS, les événements liés à l’ingestion d’aliments sucrés peuvent en eux même être source d’excitation / angoisse (une amie à vous est venue, un anniversaire, une contrariété), d’autres éléments souvent liés au sucre sont eux aussi excitants (la theobromine du chocolat, la caféine du coca (le coca 0 est sans sucre mais pas sans caféine ! Une bouteille est une dose énorme d’excitant).

Il y a aussi des études qui ont montré le lien potentiel entre diabète gestationnel et autisme. Le diabète gestationnel induit une mauvaise gestion du sucre qui peut se répercuter sur l’enfant.
C’est le cas pour un de mes fils et moi.

Le sucre agit fortement sur le système de la récompense et cela peut induire des comportements où les émotions sont encore plus difficilement gèrables qu’à l’ordinaire.
sucre et cerveau

A noter que la consommation normale de sucre / jour doit être de l’ordre de 25g et qu’une cannette de coca contient 7 morceaux de sucre (35g) :crazy:
Ma fille n'a pas eu de diabète gestationnel pendant sa grossesse, donc ça ne peut pas venir de là.
Je n'ai pas voulu dire que le sucre était plus mauvais pour les autistes que pour les autres, mais, en ce qui concerne mon petit-fils, son comportement évolue très vite quand il en consomme trop (et la plupart du temps à notre insu).
Si ce n'était arrivé qu'une fois ou deux, on ne s'en serait pas inquiétés, mais aujourd'hui force est de constater que Swan devient difficilement gérable quand il en consomme beaucoup ... beaucoup trop ...
Dorénavant, il ne boit que du Coca zéro sucre et idem pour les autres boissons dont il est friand et qu'on achète version light, comme s'il était diabétique en fait..
Et en plus il aime ça, même s'il n'est pas question bien sûr qu'il en boive toute la journée car on sait aussi que ces produits peuvent aussi être néfastes .
Comme on ne peut pas le priver de tout non plus, il a quand même droit à deux glaces par jour en été.
Merci pour toutes vos réponses.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3652
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Les jeunes autistes et le sucre

#8 Message par hazufel » jeudi 25 juillet 2019 à 19:03

Je n’ai pas non plus considéré qu’il pouvait être plus mauvais pour les autistes.
Comme pour tout autre aliment, je vous conseille la lecture de l’ouvrage autisme et alimentation qui indique comment introduire les aliments petit à petit, surtout ceux qui semblent déclencheurs de quelque chose, afin de bien les détecter et en faire l'éviction si les conséquences sont trop problématiques.
Les autistes étant particulièrement sensibles à différentes substances qui agissent sur les fonctionnements cognitifs comme le sucre (le cerveau ne se nourrit que de glucose, mais l'alimentation sans sucre ajouté en est une source suffisante) il n’est pas rare d´en trouver des hypersensibles au sucre.
Quand j’ai écrit qu’un de mes fils et moi en avions une gestion problématique, c’est que si je donne une glace ordinaire à mon fils, dans les 15 minutes il a fait 4 fois le tour de la maison, aura sauter par dessus le canapé ou deviendra très irascible.
Les glaces artisanales / bio sont en général moins sucrées, et il n’en a pas plus d’une par semaine (et tout le monde aussi).
Je réitère que la caféine contenue dans le coca est bien plus perturbante que le sucre.
Si je bois un coca ou bois du café, je ne dors pas pendant deux jours et défonce les portes...
Chaque autiste a des sensibilités particulières et les détecter doit permettre de s’y adapter pour éviter au maximum les inconforts / désagréments.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4507
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Les jeunes autistes et le sucre

#9 Message par Flower » lundi 29 juillet 2019 à 11:54

Dans le cas de la bouteille de coca finie en douce, je pense aussi que le coupable est peut-être davantage la caféine. Ou alors tous les trucs "E quelque chose" qu'on trouve dans les sodas etc. et dont certains sont connus pour avoir un effet sur l'hyperactivité. Si en plus il s'agit d'un ado qui peut déjà avoir des problèmes d'hyperactivité ou être trop impulsif, ça donne un cocktail assez difficile à gérer... A savoir que c'est aussi normal dans l'adolescence d'en vouloir au monde entier par moments, surtout quand on se fait gronder. ;)

En même temps, ton petit-fils est assez grand pour comprendre/en parler. C'est peut-être la voie à suivre, de lui faire prendre conscience des effets négatifs de ce genre de boissons et du coup trouver des astuces pour les limiter sans se priver totalement. Vu comment ça s'est passé ensuite, j'imagine qu'il a au moins compris que ce n'était vraiment pas correct de finir la bouteille dans ton dos! Et après, limiter le sucre n'est jamais mauvais (j'avoue que deux glaces par jour, je me suis dit que c'était beaucoup, même chez mes grands-parents je n'aurais pas eu droit à autant). Même si je comprends que tu as envie de le gâter quand il vient chez toi! Pourquoi pas vous lancer dans la fabrication conjointe de glaces et de limonade? Par exemple en mixant des fruits surgelés avec de la crème, cela donne une glace très agréable et peu sucrée.
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Répondre