Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Jerome77
Nouveau
Messages : 6
Enregistré le : jeudi 22 février 2018 à 13:26

Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#1 Message par Jerome77 » jeudi 8 août 2019 à 20:52

Bonjour,

Je poste rarement. Mais j'aurais besoin d'un éclaircissement.

J'ai été diagnostiqué autiste Asperger en 2018, à trois reprises en libéral par des professionnels car très anxieux.
Fin septembre 2018, j'ai rencontré via Facebook une femme étrangère habitant en Scandinavie située à 2991kms de chez moi.
Elle est venue me rencontrer en novembre pendant 1 semaine. J'y suis allé 3 semaines pour les fêtes de fin d'année.
Ma question est la suivante :

Est-ce-que la personne aimée peut devenir un intérêt spécifique ???
Par exemple, quelle est la différence entre un Aspi lambda qui aime passionnément son amoureux(se) et un personnage comme Ralph Fiennes dans le Patient anglais à titre d'exemple choisi qui est éperdument amoureux de Kristin Scott Thomas ?
Est-ce-que les sentiments peuvent constituer un intérêt spécifique ?

Merci pour votre aide précieuse et vos réponses.
Diagnostic officiel sur le (très) tard : SA (04/2018)

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3296
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#2 Message par Lilas » vendredi 9 août 2019 à 9:53

Bonjour,

Je ne connais pas le film dont tu fais mention, et ne pourrais donc pas te répondre au sujet de l'analogie.

Mais sinon, oui, il est possible d'avoir une personne comme intérêt restreint.
Est-ce que c'est vraiment de l'amour au sens où on l'entend généralement ?
De ma simple expérience personnelle, ce n'en était pas : à la fois différent de par mes attentes, plus permanent, plus intense, plus vital, plus obsessionnel, plus exclusif (trop intense, trop vital, trop obsessionnel, trop exclusif).

Mais je dirais qu'être capable d'identifier qu'il s'agit d'un intérêt spécifique (ce n'était pas mon cas) peut sûrement faciliter la compréhension (celle de ce qu'on vit comme la compréhension mutuelle).
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Avatar du membre
Asriel
Modérateur
Messages : 1594
Enregistré le : lundi 21 décembre 2015 à 18:54
Localisation : WEST, GMT+0 (heure de Londres).

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#3 Message par Asriel » vendredi 9 août 2019 à 22:18

Bonjour,

De ce qu'il résulte de mon suivi neuropsychologique, c'est qu'il est tout à fait possible d'avoir une personne que l'on considère comme un intérêt restreint.
Ce sentiment ressemble à de l'amour, parce qu'il se traduit par une obsession, une volonté d'exclusivité et une demande de conversation importante tout au long de la relation.
Cependant, il en différait par son caractère temporaire. À force d'accumuler des informations sur la personne en question, quand je ne trouvais plus d'informations ou ne savait plus comment les exploiter, je tendais à me démarquer et à cesser d'échanger, dans un délai toujours compris entre une semaine et huit semaines. Alors, seule une information nouvelle et inattendue relançait mon intérêt restreint, que je voulais exploiter autant que possible par des conversations multiples et intempestives, ce qui provoquait une sensation d'invasion de la part de mon interlocuteur, dans son espace personnel.
Il en résultait, comme conséquence, la fin abrupte de la relation par le concerné, ou bien une normalisation au terme de ce délai. J'ai sauvegardé plusieurs relations ainsi, mais l'écrasante majorité, je les ai perdues en raison de la peur que cela pouvait susciter chez mon interlocuteur.

Aujourd'hui, ce trait de caractère demeure, mais je le jugule mieux grâce à l'habilité sociale que j'ai pu développer.
Il ne s'agissait vraisemblablement pas d'amour, dans la mesure où, après 24h, j'oubliais complètement la personne qui avait mis fin à la relation avec moi. J'ai toujours eu une excellente capacité de résilience sur ce point, et pour cause : il ne s'agissait, finalement, que d'un intérêt restreint, associé à de la frustration de perdre le sujet d'études que je considérais.
Il était difficile de réaliser pour moi qu'à la différence d'un jeu, la personne à qui je parlais ne pouvait pas toujours être disponible quand je le voulais et comme je le voulais. Cela a été un défi dans ma vie relationnelle mouvementée, mais au final je m'en suis bien sorti.

Mon témoignage ne répondra peut-être pas à ta question, mais il me semblait correspondre au sujet.
Il servira peut-être à d'autres.

Cheers,
Asriel.
Il n'y a qu'une seule vérité !
Aspie de 19 ans. 1型糖尿病。
Je suis un Dahu, étudiant en 2A à Sciences-Po.

Lien vers le serveur Discord Asperansa : https://discord.gg/Up8x9nU.
J'étais anciennement Castiel.

Mlle-Qui
Fidèle
Messages : 116
Enregistré le : samedi 15 juin 2019 à 11:22

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#4 Message par Mlle-Qui » samedi 10 août 2019 à 9:37

Asriel a écrit :
vendredi 9 août 2019 à 22:18
Bonjour,

De ce qu'il résulte de mon suivi neuropsychologique, c'est qu'il est tout à fait possible d'avoir une personne que l'on considère comme un intérêt restreint.
Ce sentiment ressemble à de l'amour, parce qu'il se traduit par une obsession, une volonté d'exclusivité et une demande de conversation importante tout au long de la relation.
Cependant, il en différait par son caractère temporaire. À force d'accumuler des informations sur la personne en question, quand je ne trouvais plus d'informations ou ne savait plus comment les exploiter, je tendais à me démarquer et à cesser d'échanger, dans un délai toujours compris entre une semaine et huit semaines. Alors, seule une information nouvelle et inattendue relançait mon intérêt restreint, que je voulais exploiter autant que possible par des conversations multiples et intempestives, ce qui provoquait une sensation d'invasion de la part de mon interlocuteur, dans son espace personnel.
Il en résultait, comme conséquence, la fin abrupte de la relation par le concerné, ou bien une normalisation au terme de ce délai. J'ai sauvegardé plusieurs relations ainsi, mais l'écrasante majorité, je les ai perdues en raison de la peur que cela pouvait susciter chez mon interlocuteur.

Aujourd'hui, ce trait de caractère demeure, mais je le jugule mieux grâce à l'habilité sociale que j'ai pu développer.
Il ne s'agissait vraisemblablement pas d'amour, dans la mesure où, après 24h, j'oubliais complètement la personne qui avait mis fin à la relation avec moi. J'ai toujours eu une excellente capacité de résilience sur ce point, et pour cause : il ne s'agissait, finalement, que d'un intérêt restreint, associé à de la frustration de perdre le sujet d'études que je considérais.
Il était difficile de réaliser pour moi qu'à la différence d'un jeu, la personne à qui je parlais ne pouvait pas toujours être disponible quand je le voulais et comme je le voulais. Cela a été un défi dans ma vie relationnelle mouvementée, mais au final je m'en suis bien sorti.

Mon témoignage ne répondra peut-être pas à ta question, mais il me semblait correspondre au sujet.
Il servira peut-être à d'autres.

Cheers,
Asriel.
Je me retrouve bien dans ton message, j'aurai pu en écrire une partie. Seulement moi je ne passe pas facilement à autre chose, mon cerveau s'obstine à ressasser encore et encore. Alors quand une relation prend fin de mon propre chef ou pas, ça tourne encore un peu dans ma tête, je me dis que j'aurai pu ou dû dire/faire ça ou ça...
Profil atypique HPI
Suspicion TSA (démarche auprès de ma psy)

Dehlynah
Fidèle
Messages : 102
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#5 Message par Dehlynah » samedi 10 août 2019 à 13:25

Jerome77 a écrit :
jeudi 8 août 2019 à 20:52
Bonjour,

Je poste rarement. Mais j'aurais besoin d'un éclaircissement.

J'ai été diagnostiqué autiste Asperger en 2018, à trois reprises en libéral par des professionnels car très anxieux.

Ma question est la suivante :

Est-ce-que la personne aimée peut devenir un intérêt spécifique ???
Par exemple, quelle est la différence entre un Aspi lambda qui aime passionnément son amoureux(se) et un personnage comme Ralph Fiennes dans le Patient anglais à titre d'exemple choisi qui est éperdument amoureux de Kristin Scott Thomas ?
Est-ce-que les sentiments peuvent constituer un intérêt spécifique ?

Merci pour votre aide précieuse et vos réponses.
Et bien déjà d'après ce que j'ai lu et vécu, oui une personne peut -être un IR, dans le sens d'objet d'intérêt obsessionnel, est -ce de l'amour par contre?Je ne le pense pas, l'autre est objet ( malheureusement...Il éveille un intérêt soudain et envahissant comme un IR donc et selon les circonstances l'attachement et l'intérêt peut disparaître comme il est venu, il vaut mieux le remplacer par un IR non humain, c'est moins douloureux et moins déstabilisant pour tout le monde...)-
Dans "Le patient anglais" ( revu la fin il y a peu) il s'agit plus d'un amour passionnel et romantique ( où tout simplement romanesque) je n'y vois pas un exemple d'amour comme IR...
En cours de diagnostic avec psychiatre spécialisé TSA (prédiagnostic en 2018 avec neuro psy)- haute probabilité de TSA+HPI, à confirmer ( + diag bipolarité par psychiatre non spécialisé TSA)

Avatar du membre
isra
Forcené
Messages : 2215
Enregistré le : dimanche 9 février 2014 à 22:04
Localisation : Suisse

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#6 Message par isra » samedi 10 août 2019 à 13:47

Dehlynah a écrit :
samedi 10 août 2019 à 13:25
dans le sens d'objet d'intérêt obsessionnel, est -ce de l'amour par contre?Je ne le pense pas, l'autre est objet ( malheureusement...Il éveille un intérêt soudain et envahissant comme un IR donc et selon les circonstances l'attachement et l'intérêt peut disparaître comme il est venu, il vaut mieux le remplacer par un IR non humain, c'est moins douloureux et moins déstabilisant pour tout le monde...)
Lorsque une personne constitue un intérêt restreint ou dit autrement: une préoccupation envahissante, je ne pense pas qu’elle soit forcément considérée comme un objet...

Après à savoir s’il s’agit d’amour ou pas, je trouve que l’amour est si difficile à définir que je ne pourrais pas dire mais je ne pense pas que ce soit incompatible avec l’amour.
Diagnostiquée SA en janvier 2015

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3296
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#7 Message par Lilas » samedi 10 août 2019 à 14:52

Je suis assez perplexe : vous avez l'air de dire qu'un IR est forcément limité dans le temps.
Personnellement (et du coup, je ne sais pas si on peut parler d'IR ou pas), j'ai été totalement obsédée par une personne pendant plusieurs années, jusqu'à la rupture qui a été pour moi excessivement douloureuse.
Depuis, note relation à évolué, je ne suis plus dans l'obsession, mais il reste un élément fondamental de ma vie que je ne peux pas concevoir sans sa présence, et cela depuis plus de 20 ans.
Mais je ne l'ai jamais considéré comme un objet (ni même un objet d'étude), c'était simplement le seul sujet qui m'intéressait, que j'avais en tête à tout moment, que je voulais présent à tout moment, et dont je pouvais avoir envie de parler à tout moment.
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Dehlynah
Fidèle
Messages : 102
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#8 Message par Dehlynah » samedi 10 août 2019 à 15:28

Lilas, dans ce cas ce que tu décris, c'est une vraie passion non? J'avais cru comprendre qu'un IR qui s'étale dans le temps s'apparente à une passion...
Pour ce qui est de la notion d'amour, elle est bien sûr subjective, mais pour ma part je tends à lutter contre cette tendance à l'excès, qui m'envahit et envahit l'autre ( c'est bien le problème), l'amour humain peut -il exister sans dépendance? je me pose la question. Et ce qui me pose problème dans cet excès passionnel, c'est bien cette souffrance ( cf passion) qu'il engendre, cette sensation de vide quand l'autre n'est pas là, ne répond pas, le monde tourne autour de lui/ elle et ce n'est pas très vivable, que ce soit partagé ou non d'ailleurs.
En cours de diagnostic avec psychiatre spécialisé TSA (prédiagnostic en 2018 avec neuro psy)- haute probabilité de TSA+HPI, à confirmer ( + diag bipolarité par psychiatre non spécialisé TSA)

Dehlynah
Fidèle
Messages : 102
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#9 Message par Dehlynah » samedi 10 août 2019 à 15:33

A un moment j'en étais à un point de repérer sa maison sur Google maps et de me perdre en contemplation béate devant cette image : "c'est là qu'Il habite, c'est là quIl vit! "
Franchement avec le recul j'ai de la peine pour moi...
On a eu un début d'histoire mais il a vite flippé quand il a compris l'intensité du truc ...
Au moins j'ai écrit des tonnes de poèmes au jour le jour et fait des dessins en état de transe en pensant à lui :) ce fut donc une période créative et pas complétement destructive, même si j'en arrivais à me mordre de désespoir et je vous épargne les détails...
En cours de diagnostic avec psychiatre spécialisé TSA (prédiagnostic en 2018 avec neuro psy)- haute probabilité de TSA+HPI, à confirmer ( + diag bipolarité par psychiatre non spécialisé TSA)

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 3929
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#10 Message par WinstonWolfe » samedi 10 août 2019 à 15:41

Dehlynah a écrit :
samedi 10 août 2019 à 15:28
J'avais cru comprendre qu'un IR qui s'étale dans le temps s'apparente à une passion...
Un intérêt restreint qui dure dans le temps est un intérêt restreint. Les modes de fonctionnement diffèrent suivant les personnes, certains auront des intérêts spécifiques courts, d'autres des intérêts qui reviendront cycliquement, d'autres encore des intérêts spécifiques qui restent constants au cours de la vie. Après, la différence entre un intérêt spécifique et une passion tient plus du mode de fonctionnement, mais c'est une autre histoire.
(Diagnostiqué aspie en 2013, à 40 ans)

Je sème des cailloux, ils m'échappent des doigts,
Mais je prends bien garde qu'ils ne mènent à moi.

Jerome77
Nouveau
Messages : 6
Enregistré le : jeudi 22 février 2018 à 13:26

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#11 Message par Jerome77 » samedi 10 août 2019 à 17:02

Bonjour à tous.

Je ne m'attendais pas à autant de réponses. Merci beaucoup.
Il est vrai que l'Amour est vaste et très subjectif.
Pour mon histoire, Lilas m'a éclairé : mes pensées pour elle ne disparaissent pas 24 h après l'arrêt de la relation.
Si le film "le patient anglais" m'est venu à l'esprit, ce n'est pas un hasard.
Et je pense que mon docteur en TCC a tort : ça n'est pas un intérêt restreint, d'après mon fort ressenti et mon intuition, je me situerais plutôt sur un Amour passionnel et romanesque.
Je ne l'ai jamais considérée comme un objet, c'est l'inverse.

Pour Google Maps, elle n'était pas Aspie (sûr à 100%) et pourtant elle avait scruté plusieurs fois où j'habitais.

Elle m'avait dit il y a quelques mois : "je préfère largement un Asperger que mon ex compagnon de politique local." Mon psychiatre avait souri.

J'ai une question qui me hante depuis fort longtemps : combien d'Aspies selon vous ont eu des relations sentimentales aussi loins (3000kms) ?
Quelle est pour ceux qui ont répondu jusqu'à présent votre distance maximum que vous ayez eu à faire avec une relation actuelle ou passée ?
Vraiment désolé si je rentre dans vos vies privées mais ça me taraude. ME répondre en MP si celà vous gêne.
Diagnostic officiel sur le (très) tard : SA (04/2018)

Dehlynah
Fidèle
Messages : 102
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#12 Message par Dehlynah » samedi 10 août 2019 à 18:10

WinstonWolfe a écrit :
samedi 10 août 2019 à 15:41
Dehlynah a écrit :
samedi 10 août 2019 à 15:28
J'avais cru comprendre qu'un IR qui s'étale dans le temps s'apparente à une passion...
Un intérêt restreint qui dure dans le temps est un intérêt restreint. Les modes de fonctionnement diffèrent suivant les personnes, certains auront des intérêts spécifiques courts, d'autres des intérêts qui reviendront cycliquement, d'autres encore des intérêts spécifiques qui restent constants au cours de la vie. Après, la différence entre un intérêt spécifique et une passion tient plus du mode de fonctionnement, mais c'est une autre histoire.
tu appelles IR intérêt spécifique ? ( perso je préfère, car "restreint", c'est connoté négativement, ça fait " limité intellectuellement" )
ben non c'est bien le coeur de la question : quelle est la différence entre un intérêt spécifique et une passion, en quoi est ce différent, de quel mode de fonctionnement parles-tu?
En cours de diagnostic avec psychiatre spécialisé TSA (prédiagnostic en 2018 avec neuro psy)- haute probabilité de TSA+HPI, à confirmer ( + diag bipolarité par psychiatre non spécialisé TSA)

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 3929
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#13 Message par WinstonWolfe » samedi 10 août 2019 à 18:27

Dehlynah a écrit :
samedi 10 août 2019 à 18:10
tu appelles IR intérêt spécifique ?
En général, les autistes préfèrent dire "intérêt spécifique" ou "intérêt spécial" plutôt que "restreint" qui est lui un terme utilisé par ceux qui voient ça de l'extérieur, qui ne le vivent pas.
Dehlynah a écrit :
samedi 10 août 2019 à 18:10
quelle est la différence entre un intérêt spécifique et une passion, en quoi est ce différent, de quel mode de fonctionnement parles-tu?
Si on prend les définitions officielles (celles du DSM par exemple), un intérêt spécifique se caractérise par un objet inhabituel, et/ou par une intensité inhabituelle. C'est un peu vague, et c'est tant mieux : une bonne partie des questions que se posent les praticiens qui effectuent des diagnostics concernent précisément la caractérisation des intérêts spécifiques. Ce n'est pas facile de juger par soi-même si on est dans ce cadre ou pas. Mais pour situer les choses sur le mode de fonctionnement, l'intérêt spécifique se situe dans les comportements stéréotypés. On parle donc de stéréotypie, pas d'une marotte ou d'une lubie.

Personnellement, je trouve qu'il serait mieux de parler de "mode de fonctionnement lié à l'intérêt spécifique" plutôt que de l'intérêt lui-même. Car c'est ce fonctionnement qui est caractéristique (ce qu'on ressent quand on s'y adonne, la méthodologie qu'on applique, le besoin d'y retourner, le côté ressourçant...), et non pas le sujet lui-même ou n'importe quelle grandeur chiffrée mesurable qu'on pourrait y accoler. Il y a une très grande variabilité d'expression de ce mode de fonctionnement suivant les autistes, d'ailleurs on estime à environ 10% les autistes qui n'ont pas ce mode de fonctionnement (mais ils ont d'autres choses dans le domaine des stéréotypies).
(Diagnostiqué aspie en 2013, à 40 ans)

Je sème des cailloux, ils m'échappent des doigts,
Mais je prends bien garde qu'ils ne mènent à moi.

mikkel
Forcené
Messages : 850
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#14 Message par mikkel » samedi 10 août 2019 à 19:09

Ces informations sur les intérêts sont très intéressantes.
A un moment j'en étais à un point de repérer sa maison sur Google maps et de me perdre en contemplation béate devant cette image : "c'est là qu'Il habite, c'est là quIl vit! "
Je ne trouve pas ça flippant : si une fille avait fait ça, ça ne m'aurait pas fait fuir. Vraiment rien de grave du tout.
Papa d'un garçon autiste

Avatar du membre
Asriel
Modérateur
Messages : 1594
Enregistré le : lundi 21 décembre 2015 à 18:54
Localisation : WEST, GMT+0 (heure de Londres).

Re: Est-ce-qu'un Amour peut être un intérêt restreint/spécifique ?

#15 Message par Asriel » samedi 10 août 2019 à 21:19

Je suis assez perplexe : vous avez l'air de dire qu'un IR est forcément limité dans le temps
Je n'ai pas d'avis sur la question, je ne fais que rendre état de mon témoignage, qui ne vaut qu'à moi-même.
Je n'ai jamais eu d'intérêt restreint permanent, ils sont soit cycliques, soit temporaires.
Je conçois que d'autres fonctionnent différemment cependant.
Il n'y a qu'une seule vérité !
Aspie de 19 ans. 1型糖尿病。
Je suis un Dahu, étudiant en 2A à Sciences-Po.

Lien vers le serveur Discord Asperansa : https://discord.gg/Up8x9nU.
J'étais anciennement Castiel.

Répondre