Vivre le sentiment d'abandon

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
ange44
Nouveau
Messages : 2
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 11:21

Vivre le sentiment d'abandon

#1 Message par ange44 » mercredi 14 août 2019 à 11:24

Bonjour
Je suis asperger j'ai 36 ans et je vis actuellement une situation où je ressens le sentiment d'abandon. Et je n'arrive pas a le gérer, pour moi , ça y ai la vie est devenue la fin du monde ! Tout est fichu, terminé, le projet de vie qui me tenait a cœur me paraît compromis... Je n'arrive pas a prendre de la distance a me rassurer... Quelqu'un pourrait il m'aider ? Merci

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 2645
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: Vivre le sentiment d'abandon

#2 Message par lepton » mercredi 14 août 2019 à 11:34

Bienvenue ici, ange44.

Peux-tu mettre à jour ta signature, en précisant ton statut vis-à-vis du diagnostic (voir la charte, chapitre 1.2) ?
Spoiler : Pour modifier la signature : 
  • cliquer (en haut à droite) sur ton pseudo ;
  • dans le menu qui apparaît, cliquer sur "Panneau de l'utilisateur" ;
  • cliquer sur l'onglet "Profil" ;
  • cliquer (à gauche) sur "Modifier la signature" ;
  • préciser ton statut dans la zone d'édition
    (exemples : suspicion de TSA, TSA diagnostiqué, parent...) ;
  • cliquer (en bas) sur "Envoyer".
Tu peux également te présenter dans la section Présentations...
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Mlle-Qui
Fidèle
Messages : 165
Enregistré le : samedi 15 juin 2019 à 11:22

Re: Vivre le sentiment d'abandon

#3 Message par Mlle-Qui » mercredi 14 août 2019 à 13:35

Que t'arrive-t-il ange44 ? Pourquoi te sens-tu abandonné ?
Profil atypique HPI
Suspicion TSA (démarche auprès de ma psy)

ange44
Nouveau
Messages : 2
Enregistré le : mercredi 14 août 2019 à 11:21

Re: Vivre le sentiment d'abandon

#4 Message par ange44 » samedi 17 août 2019 à 21:26

Je m'attache beaucoup beaucoup trop vite.
Je n'ai pas d'ami mais quand je rencontre une personne, pour moi c'est acquis, elle sera attachée a moi longtemps. Je vis cela a chaque fois, c'est comme un automatisme. Je suis contente. Et a la première contrariété, je pense que tout est finis, je le dis que je me suis encore emballée...
Je ne suis pas dans la mesure : avec certaines personnes je m'attache beaucoup trop vite et je peux leurs raconter toute ma vie, ou alors avec d'autres et la plupart du temps je suis solitaire j'ai du mal a supporter le cirque social...
Y a t il de l'orgueil derrière tout ça?
Angélique

Dumbo
Fidèle
Messages : 124
Enregistré le : dimanche 5 mai 2019 à 21:01

Re: Vivre le sentiment d'abandon

#5 Message par Dumbo » lundi 19 août 2019 à 9:53

Bonjour ange44,

Je ressent la même chose que toi lorsqu'un proche me contrarie. Concernant les "amis", c'est pareil. Un jour, je devais faire un travail avec un sujet (une personne) autre que quelqu'un de ma famille. J'ai donc voulu prendre mon amie comme sujet mais elle n'a pas voulu car "cela prenait trop de temps" et je n'avais personne d'autre... Cela m'a mise en colère et depuis, je ne lui parle plus. Je n'ai qu'un ami qui est, pour moi aussi, acquis.
J'ai notamment senti de l'abandon quand mon psychologue m'a informé de son déménagement imminent. Depuis, je n'ai plus de contact avec.
Suspicion d'autisme vers 3 ans sans démarches entreprises.
Suspicion de TSA-Asperger depuis le mois de janvier 2019.
Psychiatre : phobie sociale probable.
--> En cours de recherche de professionnel pour diagnostic

Line1990
Régulier
Messages : 35
Enregistré le : samedi 11 mai 2019 à 16:34

Re: Vivre le sentiment d'abandon

#6 Message par Line1990 » jeudi 17 octobre 2019 à 22:01

J'ai ce sentiment d'être abandonnée.

Je n'ai jamais eu d'ami et je me suis toujours dit je n'aurai jamais d'ami puisque pour celà je dois être acceptée et les autres ne acceptent pas.

J'ai rencontré une amie dans un forum associatif de personnes dépressives, HPI et on a communiqué par audio, etc.
Elle a voulu couper les ponts avec moi une première fois en novembre dernier je l'ai recontacté au mois de janvier et nous avons réechangé jusqu'au mois de juin où l'on devait d'ailleurs se voir où elle m'a dit que pour elle j'étais associée au forum, qu'elle voulait oublier cette partie de sa vie et qu'elle préférait en rester là avec moi.
Une fois elle m'avait dit qu'elle n'abandonnais jamais quand elle appréciait les gens or, là c'est ce qu'elle à fait.

Je me sens abandonnée par la seule amie que je croyais avoir et frustrée de ne plus avoir de ses nouvelles.
Suspicion de T.S.A

Avatar du membre
PetitNuage
Passionné
Messages : 442
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Vivre le sentiment d'abandon

#7 Message par PetitNuage » jeudi 17 octobre 2019 à 22:22

Bonjour Ange44
J'ai ressenti ce sentiment à plusieurs reprises.
Le deuil a toujours été très douloureux et seul le temps a fini par effacer le terrible état de manque ressenti.
Bon courage à toi...

Ma psy pense, depuis qu'elle a découvert le syndrome d'Asperger, que je pourrais être Aspie.
Dossier envoyé au CRA. Délai d'attente annoncé 2 ans :roll: .

Artautiste
Régulier
Messages : 30
Enregistré le : vendredi 27 septembre 2019 à 19:28

Re: Vivre le sentiment d'abandon

#8 Message par Artautiste » vendredi 18 octobre 2019 à 14:01

Line1990 a écrit :
jeudi 17 octobre 2019 à 22:01
J'ai ce sentiment d'être abandonnée.

Je n'ai jamais eu d'ami et je me suis toujours dit je n'aurai jamais d'ami puisque pour celà je dois être acceptée et les autres ne acceptent pas.
Pareil, j'ai le même sentiment, j'ai aussi l'impression que l'amitié, lorsqu'elle est acquise, l'est pour toujours avec la personne en question. Je crois que je cherche tellement désespérément des amis que ça fait fuir les personnes... :( Et je suis un peu en colère contre ceux qui n'ont aucun mal à se faire des amis, je suis jaloux d'eux car eux ils s'en foutent, ils peuvent en avoir quand ils veulent...

Je vois mes relations comme un "capital d'amitié" ou d'"affection" qui, pour moi, n'est jamais suffisamment rempli : les personnes que je croyais être mes amis finissent par me lâcher, ne plus répondre à mes messages, ou répondent longtemps après parce qu'ils ont d'autres occupations, d'autres amis qui sont plus importants que moi. C'est un sentiment de frustration permanent.
TSA (syndrome d'Asperger), diagnostiqué depuis 2012

Avatar du membre
Ellendë
Fidèle
Messages : 110
Enregistré le : samedi 20 juillet 2019 à 13:49

Re: Vivre le sentiment d'abandon

#9 Message par Ellendë » vendredi 18 octobre 2019 à 16:19

Artautiste a écrit :
vendredi 18 octobre 2019 à 14:01
Line1990 a écrit :
jeudi 17 octobre 2019 à 22:01
J'ai ce sentiment d'être abandonnée.

Je n'ai jamais eu d'ami et je me suis toujours dit je n'aurai jamais d'ami puisque pour celà je dois être acceptée et les autres ne acceptent pas.
Pareil, j'ai le même sentiment, j'ai aussi l'impression que l'amitié, lorsqu'elle est acquise, l'est pour toujours avec la personne en question. Je crois que je cherche tellement désespérément des amis que ça fait fuir les personnes... :( Et je suis un peu en colère contre ceux qui n'ont aucun mal à se faire des amis, je suis jaloux d'eux car eux ils s'en foutent, ils peuvent en avoir quand ils veulent...

Je vois mes relations comme un "capital d'amitié" ou d'"affection" qui, pour moi, n'est jamais suffisamment rempli : les personnes que je croyais être mes amis finissent par me lâcher, ne plus répondre à mes messages, ou répondent longtemps après parce qu'ils ont d'autres occupations, d'autres amis qui sont plus importants que moi. C'est un sentiment de frustration permanent.
Je ressens la même chose ... :(
Suspicion TSA - Recherche d’un professionnel pour faire un bilan en cours

Avatar du membre
PetitNuage
Passionné
Messages : 442
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Vivre le sentiment d'abandon

#10 Message par PetitNuage » samedi 19 octobre 2019 à 11:20

Artautiste a écrit :
vendredi 18 octobre 2019 à 14:01

Pareil, j'ai le même sentiment, j'ai aussi l'impression que l'amitié, lorsqu'elle est acquise, l'est pour toujours avec la personne en question.
Spoiler : 
J'ai peu d'expériences d'amitiés étant enfant / adolescente / jeune adulte.
(j'ai eu quelques copines mais avec qui je portais toujours un masque pour tenter de masquer mes différences.
et nous passions très peu de temps ensemble en dehors de l'école ou d'activités commune une fois adulte)
Quand vers 45 ans, via le site OVS, j'ai cru découvrir ce que pouvait être l'amitié, j'ai très fortement investi cette relation.
Nous échangions des SMS plusieurs fois par jour.
Nous partagions des moments de complicité autour d'activités que nous aimions toutes les deux.

Quand cette personne m'a laissé tomber pour se tourner vers d'autres,
j'ai mis beaucoup de temps à m'en relever.
Spoiler : 
Comme elle m'avait dit dès le départ qu'elle préférait ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier,
et qu'elle multipliait aussi les aventures amoureuses,
je me suis dit que cela tenait en partie à sa personnalité.
Et qu'avec un peu de chance je me ferais une autre amie.

J'ai sympathisé avec une autre personne avec qui j'échangeais également plusieurs SMS par jour.
Elle a retrouvé un compagnon et m'a fait comprendre qu'elle était moins disponible.
Nouveau deuil, d'autant plus fort que cette deuxième personne me semblait plus "fiable".

Le plus dur a été lorsque je l'ai croisée sur une rando avec des copines communes et sans son compagnon.
(alors que nous avions partagé des randos auparavant)
Ou encore de découvrir via sa page Facebook qu'elle est partie en vacances avec des copines à elles.

Donc la présence de son compagnon n'explique pas tout.
J'en conclus que cela tient à ma personnalité,
à ma difficulté à partager des temps conviviaux hors activité.

J'avoue que maintenant j'ai un peu perdu espoir de renouer une amitié.
Artautiste a écrit :
vendredi 18 octobre 2019 à 14:01
Je crois que je cherche tellement désespérément des amis que ça fait fuir les personnes... :(
Ma psy a essayé de me faire comprendre que je pouvais être lourde à porter...

Ma psy pense, depuis qu'elle a découvert le syndrome d'Asperger, que je pourrais être Aspie.
Dossier envoyé au CRA. Délai d'attente annoncé 2 ans :roll: .

Répondre