Si non autiste et non HP, alors c'est quoi?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3318
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Si non autiste et non HP, alors c'est quoi?

#46 Message par hazufel » mardi 10 septembre 2019 à 19:01

Autiste ou surdoué ? a écrit :
mardi 10 septembre 2019 à 17:29
J'ai du mal à comprendre cette idée de "diagnostic différentiel"...
Une neuro psychologue n'a pas voulu me recevoir prétextant qu'elle ne faisait pas de diagnostic différentiel.
En effet, elle ne peut pas parce que déjà elle ne peut pas poser de diagnostic psychiatrique et qu’elle n’a pas l’éventail de compétences dans le domaine d’un psychiatre.
Je vois le diagnostic différentiel comme une méthode de diagnostic, pas comme un résultat. Pour moi, le médecin utilise cette méthode pour trier les résultats quand les symptômes sont trop nombreux et peuvent correspondre à plusieurs, voire à de nombreux troubles, désordres ou maladies. Ainsi il arrive à affiner un peu le diagnostic mais doit arriver à donner une réponse, même si cela reste non départagé entre plusieurs troubles.
Souvent, comme ici avec "une quinzaine de diagnostics différentiels", je ne comprends pas l'emploi de cette notion et ressent l'impression d'un "mot-valise".
Je suis un peu perdu avec cette notion, je me demande si je comprend bien...
Un diagnostic différentiel c’est un diagnostic bel et bien posé mais pas d’autisme.
Différentiel pour différent de l’autisme mais qui peut y faire penser, de prime abord.
Les évaluations / entretiens / observations permettent ensuite d’affiner en effet, d'éliminer et de poser le bon diagnostic.
Est-ce que ça te parait plus clair du coup ?
D’après F. Cazalys, 50% des démarches diagnostiques d’autisme aboutissent à un diagnostic d’autisme posé. Les autres aboutissent à un autre diagnostic (parmi ces diagnostics différentiels potentiels).

EDIT :
Voici un document retrouvé sur le forum qui indiquait une partie des diagnostics différentiels (les plus fréquents j'imagine), les raisons des ressemblances avec l'autisme et ce qui permet de les distinguer :
download/file.php?mode=view&id=13758
Fichiers joints
dr_vederine.pdf
(229.01 Kio) Téléchargé 12 fois
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Dehlynah
Fidèle
Messages : 135
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Si non autiste et non HP, alors c'est quoi?

#47 Message par Dehlynah » vendredi 13 septembre 2019 à 22:20

hazufel a écrit :
Dehlynah a écrit :
lundi 9 septembre 2019 à 12:44
j'ai mis de gros bémol au terme de "compensation", il serait plus juste de dire " faire illusion" - et je dis bien "toute relative et superficielle" , j'aurais pu rajouter " provisoire"...

Ah ben tu sais moi si ce n’est pas écrit, « je mets des bémols » je ne les vois pas, mais alors pas du tout.
" compensation toute relative et superficielle" si c'est pas un (gros) bémol...Mais bon c'était plus loin donc don't act...(et le bémol se met à côté de la note après tout...)
hazufel a écrit :
Dehlynah a écrit :
lundi 9 septembre 2019 à 12:44
Pour ma part oui j'ai souhaité avoir l'avis et l'expertise d'un psychiatre spécialisé TSA ayant été confrontée à l'incompétence évidente de la neuro psy qui m'a bilantée ( et d'une mauvaise foi totale en plus, balayant d'un revers de main la possibilité de troubles psychiatriques).
Si la neuropsy a fait une pré diagnostic TSA, il s’agit d’un trouble inscrit dans le DSM, du coup je ne comprends pas mais je trouve très bien que tu consultes un psychiatre spécialisé dans l’autisme.
ça me semblait ultra important de consulter un médecin spécialisé, étant en errance depuis de nombreuses années... Les TSA ne sont pas considérés comme des troubles psychiatriques justement,et c'est ce que tente de faire le psychiatre : de distinguer les TSA des potentiels troubles pyscho - affectifs et psychiatriques - la neuro psy est plus limitée en terme de compétences...

Modération (hazufel) : correction de balises
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3318
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Si non autiste et non HP, alors c'est quoi?

#48 Message par hazufel » vendredi 13 septembre 2019 à 22:47

Pour le bémol, j’avais répondu à ton post indiquant :
Dehlynah a écrit :En tout cas pour le Dr Gepner, le HPI permet de compenser - en partie - les TSA.
En partie n’est pas synonyme de bémol pour moi, mais pas de problème...
Delhynah a écrit :Les TSA ne sont pas considérés comme des troubles psychiatriques justement,et c'est ce que tente de faire le psychiatre : de distinguer les TSA des potentiels troubles pyscho - affectifs et psychiatriques - la neuro psy est plus limitée en terme de compétences...
Il s'avère que l’autisme est en effet un trouble neurodéveloppemental, cognitif mais il est cependant classifié dans le DSM (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders), autrement dit le guide diagnostic des troubles mentaux.
Il est majoritairement diagnostiqué par des psychiatres (et pas des médecins d’autres spécialités.)
Ça changera peut-être un jour mais aujourd’hui ils sont les plus à même de distinguer les diagnostics différentiels ou de confirmer l’autisme.
Comme déjà indiqué ailleurs, un neuropsychologue ne peut poser aucun diagnostic et n’a pas en effet, la palette de connaissances suffisantes pour distinguer les diagnostics différentiels.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Dehlynah
Fidèle
Messages : 135
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Si non autiste et non HP, alors c'est quoi?

#49 Message par Dehlynah » vendredi 13 septembre 2019 à 22:58

hazufel a écrit : Il s'avère que l’autisme est en effet un trouble neurodéveloppemental, cognitif mais il est cependant classifié dans le DSM (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders), autrement dit le guide diagnostic des troubles mentaux.
Il est majoritairement diagnostiqué par des psychiatres (et pas des médecins d’autres spécialités.)
Ça changera peut-être un jour mais aujourd’hui ils sont les plus à même de distinguer les diagnostics différentiels ou de confirmer l’autisme.
Comme déjà indiqué ailleurs, un neuropsychologue ne peut poser aucun diagnostic et n’a pas en effet, la palette de connaissances suffisantes pour distinguer les diagnostics différentiels.
euh oui c'est vrai ça que les TSA sont diagnostiqués par des psychiatres - CQFD donc :)
alors par contre c'est bizarre mon psychologue m'a affirmé il y a peu que les TSA n'étaient plus considérés comme des troubles mentaux et que du coup ce serait plus compliqué pour la RQTH ( mais il a tendance a affirmer des trucs d'une manière tellement catégorique que j'ai du mal à le mettre en doute parfois et à aller vérifier, je vais aller regarder ça...)

Modération (hazufel) : correction balises
TSA ( prédiagnostic - printemps 2018, confirmation par psychiatre spécialisé - été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3318
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Si non autiste et non HP, alors c'est quoi?

#50 Message par hazufel » vendredi 13 septembre 2019 à 23:12

Dans le DSM, par définition, il s’agit d’un « Mental disorder » donc trouble mental, dans la CIM 10 il était classifié dans les « Troubles du développement psychologique" et non dans les autres catégories (où il y a par exemple démence, schizophrénie, bipolarité, etc.) et dans la CIM 11 il est dans les troubles neurodéveloppementaux.
Jusqu’à présent, il n’y a pas de difficulté à obtenir une RQTH. En revanche, le taux de handicap est généralement compris entre 50 et 80% et ce sont les difficultés au quotidien relatées avec l’aide d’un médecin qui peuvent entraîner une aide plus conséquente de la MDPH.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Répondre