Autisme et réactions inflammatoires?/ informer les médecins

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Dehlynah
Adepte
Messages : 289
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Autisme et réactions inflammatoires?/ informer les médecins

#1 Message par Dehlynah » mardi 11 février 2020 à 21:54

Bonsoir
Y a-t-il des recherches, voire des conclusions sur le lien entre l' autisme et les réactions inflammatoires ?
Et si oui (j'ai aperçu deux trois infos ici ou là mais rien de précis) comment en informer les médecins?
Ma demande est liée à une situation très concrète : informer mon dentiste- il y a quelques temps il a minimisé une infection dentaire (bon il y avait "1% de chance" que ça tourne mal et en plus j'ai aussi du mal à évaluer et exprimer ma douleur, c'est encore un problème, tant que la douleur est soutenable, je me dis que "ça va passer"...D'un autre côté je suis ultra sensible, bref, on est pas à un paradoxe près mais j'essaie d'être plus connectée à mes ressentis et àles exprimer, je sens une petite évolution, la trouille me motive aussi, ayant accumulé un certain nombre de m...des), ça m'a conduite à l'hosto (en gros j'avais une partie du visage déformé -antibiothérapie de quelques jours donc), là je sens que ça prend le même chemin, mon dentiste m'a prise en urgence hier
-déjà ça c'est cool, mais tant que le nerf est inflammé et qu'il y a l'infection, il ne peut rien faire, d'autant qu'un autre dentiste a merdé et m'a mis un truc dans la dent- innecore je sais pas quoi- bref compliqué-
il m'a dit, "prenez les antibios pout faire refroidir, et ça va aller mieux" mais malgré les antibios je sens que ça empire, il m'a dit de bien prendre le paracétamol, il commence à me connaître un peu je crois...
J'ai rempli une nouvelle fiche, vu que je n'y suis pas allée depuis quelque temps -j'ai donc indiqué mes traitement, le trouble anxio dépressif mais les TSA : gros blocage (mon diagnostique est récent, difficile...)
Bref beaucoup de problématiques s'entremêlent, désolée si je suis pas dans la bonne partie du forum...Demain je vais appeler à l'ouverture (fermé aujourd'hui) et j'appréhende la suite...
Mais j'ai aussi ce questionnement quo tourne dans ma tête quant au lien possible entre réactions inflammatoires et autisme.
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4079
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Autisme et réactions inflammatoires?/ informer les médecins

#2 Message par hazufel » mercredi 12 février 2020 à 7:58

Il y a beaucoup d’études sur le problème inflammatoire de l’autisme.

Quelques derniers exemples mais c’est un thème de recherche très important, car il pourrait expliquer nombre de particularités.

piste immunologique fortement suspectée dans les TSA

sur le forum voir l’article, inflammation et autisme dans les multifacettes

inflammation et autisme

Dans les formations que je suis actuellement, ils indiquent que l’inflammation dans l’autisme serait du aux causes environnementales de l’autisme.
Des études parlent même de caractère de maladie auto immune (la trop grande activation des cellules K en est une manifestation par exemple).

Après, très peu de professionnels connaissent l’autisme et encore moins cette facette là. Ils peuvent être au courant des réactions exacerbées aux médicaments (qui est une réponse immunitaire trop forte).
Les médicaments anti dépresseurs ne font pas bon ménage non plus avec les anti inflammatoires, qui réduisent l’action de l’anti dépresseur, mais peuvent peut-être aussi augmenté la réaction aux médicaments.
Ils peuvent aussi interagir pour changer les effets aux antibios. Ces derniers sont aussi souvent responsables de réactions allergiques chez les personnes sensibles aux médicaments.

Sans parler d’autisme, parce qu’il n’est vraiment pas certain qu’il connaisse les réactions inflammatoires dans l’autisme, tu peux dire que tu as de très fortes réactions aux molécules habituellement, voire des réactions contraires à ce qu’elles sont censées soignées. (C’est assez souvent le cas dans l’autisme).
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Dehlynah
Adepte
Messages : 289
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Autisme et réactions inflammatoires?/ informer les médecins

#3 Message par Dehlynah » mercredi 12 février 2020 à 10:04

Merci beaucoup Hazufel, je vais regarder tout ça, la secrétaire ce matin m'a dit que les antibios faisaient effet sous 48h et que " ça devrait aller mieux cet aprèm" on va voir...Car voilà ils se basent sur la majorité des réactions, tout le problème est dans le conditionnel "devrait"
- je lui ai dit que je faisais des réactions particulières...Ils semblent tjrs sceptiques même si ma mésaventure d'il y a quelques temps les a un peu alertés...
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Cardamome
Forcené
Messages : 924
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Autisme et réactions inflammatoires?/ informer les médecins

#4 Message par Cardamome » mercredi 12 février 2020 à 10:34

Merci pour ces informations très intéressantes...
Cela me parle beaucoup.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4079
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Autisme et réactions inflammatoires?/ informer les médecins

#5 Message par hazufel » mercredi 12 février 2020 à 11:07

Lepton vient de mettre en lien la page du CRA de Normandie par rapport à la gestion de la douleur. Je trouve le document vraiment bien fait :

gestion de la douleur - TSA.

Ça peut être intéressant de le donner aux professionnels de santé qui nous suivent, car ils sont très peu sensibilisés à ce sujet et ça leur permettrait de mieux le prendre en compte, puisque c’est émis par un centre de référence.

C’est vraiment très pénible les professionnels qui ne croient pas que les réactions soient très différentes des autres personnes. Au début (bien avant que je ne sois diagnostiquée) mon généraliste rigolait un peu. Et puis il a vu plusieurs de mes crises d’urticaires et les réactions que j’ai faites aux autres médicaments (par ex un antibio, que je n’avais pas pris depuis plus de 20 ans).
Il a noté maintenant dans mon dossier que je ne tolérais quasi rien... et il est plus à l’écoute là dessus.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Cardamome
Forcené
Messages : 924
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Autisme et réactions inflammatoires?/ informer les médecins

#6 Message par Cardamome » mercredi 12 février 2020 à 11:22

Oui j'ai vu le guide !
Ça pourrait peut être appuyer mes propos auprès de notre médecin qui me regarde d'un air désabusé quand je précise que fiston a un rapport particulier avec la douleur...
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4079
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Autisme et réactions inflammatoires?/ informer les médecins

#7 Message par hazufel » mercredi 12 février 2020 à 11:45

Transmet lui la prochaine fois, il ne pourra pas mettre en cause un centre spécialisé.
C’est vraiment primordial que l’information avance en terme d’autisme.
Il ne faut pas hésiter à transmettre des documents de ce type / des études.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Dehlynah
Adepte
Messages : 289
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Autisme et réactions inflammatoires?/ informer les médecins

#8 Message par Dehlynah » mercredi 12 février 2020 à 13:08

Merci
Ce matin j'ai exprimé le fait que la douleur devenait aigüe, envahissante et commençait à se propager dans d'autres zones mais c'est comme si son schéma habituel était ancré et qu'elle (la secrétaire) n'arrivait pas à concevoir autre chose, là cet aprèm je vais monter le ton par ce que j'ai pas envie d'avoir une rage dent qui me met par terre avec l'impression de crever sur place...
Par contre lundi matin, la secrétaire m'a posé des questions très précises et assez nombreuses (j'en ai retrouvé pas mal dans le guide) sur mes sensations,ça lui a permis d'évaluer mon état et ma douleur.
Y a du progrès.
Mais sur la suite, va falloir que j'insiste et m'impose, dur, dur...
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Répondre