Se négliger : administratif, santé...

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
pimpoline
Forcené
Messages : 701
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Se négliger : administratif, santé...

#1 Message par pimpoline » mercredi 26 février 2020 à 11:30

Je suis toujours aussi incompétente avec la fonction recherche du forum, alors j'espère que le cas échéant mon message trouvera place à un meilleur endroit.

Lors de mon suivi psy, lors de la rédaction de mon dossier MDPH, au CRA, on m'a régulièrement demandé si je savais me gérer au quotidien : hygiène, nourriture, administratif etc.

Pour tout ça, selon moi, je sais faire.

Et puis finalement, ces derniers temps, je me demande si je n'ai pas menti par omission concernant tout ce qui est paperasse, prise de RDV.

J'aimerais savoir si d'autres que moi se retrouvent un peu dans mon attitude et ma gestion du quotidien, et le cas échéant comment vous faites pour éviter que ça devienne compliqué.

Je suis très organisée, ponctuelle. En apparence donc, je gère tout bien. J'ai horreur de procrastiner, donc je suis toujours à jour dans mes paiements et obligations diverses.
Tout ça concerne les exigences que je dois remplir vis-à-vis d'autrui: en somme, je ne suis pas prise en faute.

En réalité, je commence tout juste à me rendre compte que quand il s'agit de faire les choses pour moi et uniquement pour moi, je ne fais rien ou bien je retarde.

ça commence avec les rdv de santé que j'ai tendance à négliger, parce que tant que tout va bien, pas de raison d'aller faire des contrôles de la vue, des dents etc.

ça continue avec l'administratif: sur ce point, je réalise que je ne m'occupe pas de mes droits comme je le devrais. Du coup, récemment des professionnels se sont étonnés que je ne bénéficie pas ou n'ai pas fait de demande d'aide de telle ou telle sorte.

Il y a le fait que je ne sais pas demander de l'aide tout court, donc même pour ma survie financière je n'en ai pas le réflexe.
Sûrement que c'est lié à une forme de honte, à la croyance enracinée en moi que je dois me débrouiller seule sans rien demander à personne.

En gros, tant que je peux vivre tranquille sans rien demander à personne, je le fais.

En dehors de ça, il y a aussi ce décalage entre mes compétences intellectuelles et ma gestion du quotidien, qui fait que je suis un peu Tournesol sur les bords: je serais bien capable de me laisser dépouiller, ou bien de me rendre compte à l'article de la mort qu'il faudrait consulter etc. Comme si tout ça ne me concernait pas vraiment en fait.

J'assure le minimum alimentation et sommeil mais pour le reste... je passe inaperçue et j'en fais le minimum.

Au final, ça fait que j'ai mis un temps fou à faire des demandes d'aides sociales par exemple. Même pas par procrastination, juste parce que je ne savais pas que j'y avais droit et que je n'ai jamais le réflexe de me renseigner sur ce genre de chose (vous allez me dire que j'ai sûrement eu la chance de grandir dans un environnement favorisé, c'est vrai, mais même la gestion d'un budget est un truc un peu loin de moi...).

ça signifie au final se mettre en danger financier ou médical malgré soi. Et puis aussi se sentir bien bête quand un interlocuteur se demande où vous avez la tête pour négliger tout ça, alors qu'en plus vous paraissez intelligent. Je ne sais pas trop quoi mettre en place pour éviter tout ça, j'avoue que l'idée d'être accompagnée par un.e assitant.e social ou équivalent, me rebute car je me dis que je ne suis pas débile et tout à fait capable de me prendre en charge si je le veux.

Est-ce que d'autres que moi connaissent ça?
Modifié en dernier par pimpoline le mercredi 26 février 2020 à 12:09, modifié 1 fois.
sans étiquette, personne ne saura qui je suis.
It’s about dreams and poetry.
Thinking that dreams should only embody poetry.
Thinking too much and forgetting how much poetry is life, life is poetry.
No cheesy reverie, no tedious minds.
But be.

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Se négliger : administratif, santé...

#2 Message par mathieu frank » mercredi 26 février 2020 à 12:00

salut
pour moi c est l essence d un tsa
moi c pareil
pour moi je fais rien
je suis allé voir un psy car j avais vraiment plus le choix et j ai ete tout con quand au bout de deux ans il m a parlé de l aah
jamais j aurais pensé
tout ca pour dire que comme toi je suis carré vis a vis de mes obligations administratives ou des personnes quand je dis que je vais faire un truc je le fais (meme si ce n est pas souvent )
pour le reste je me laisse flotter :innocent:
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
Solune Vorkosigan
Nouveau
Messages : 9
Enregistré le : jeudi 19 janvier 2017 à 22:10

Re: Se négliger : administratif, santé...

#3 Message par Solune Vorkosigan » mercredi 26 février 2020 à 12:27

Tout pareil pour moi. C'est un sujet difficile, trop peu abordé je trouve - notamment, comme tu dis, quand on est intelligent par ailleurs. Il y a une confusion avec cette notion d'intelligence, comme si ça avait un rapport...

J'ai la chance d'être en couple, mon mari est vraiment mon aide au quotidien. Je ne m'en sortirais pas sans cela, je crois. S'il y a un rdv médical, c'est lui qui le prend et il m'accompagne. Il s'occupe de l'administratif. Et je me néglige quand-même beaucoup parce qu'il ne peut pas penser à tout...

Je me pose la question demander une RQTH. Je travaille à temps très partiel, j'ai déjà essayé le temps plein et ça s'est terminé en burn-out. Je n'ai pas l'impression d'être légitime, ni pour ça ni pour une AAH, parce que je semble effectivement "très fonctionnelle". Sauf que concrètement si on n'habitait pas en pleine campagne on ne s'en sortirait pas financièrement.

Demander de l'aide... ppffff... grosse difficulté là aussi.
Janvier 2020 : Diagnostiquée autiste dit "Asperger".
Août 2017 : Confirmation de mon HPI.

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Se négliger : administratif, santé...

#4 Message par mathieu frank » mercredi 26 février 2020 à 12:55

Solune Vorkosigan a écrit :
mercredi 26 février 2020 à 12:27
Tout pareil pour moi. C'est un sujet difficile, trop peu abordé je trouve - notamment, comme tu dis, quand on est intelligent par ailleurs. Il y a une confusion avec cette notion d'intelligence, comme si ça avait un rapport...

J'ai la chance d'être en couple, mon mari est vraiment mon aide au quotidien. Je ne m'en sortirais pas sans cela, je crois. S'il y a un rdv médical, c'est lui qui le prend et il m'accompagne. Il s'occupe de l'administratif. Et je me néglige quand-même beaucoup parce qu'il ne peut pas penser à tout...

Je me pose la question demander une RQTH. Je travaille à temps très partiel, j'ai déjà essayé le temps plein et ça s'est terminé en burn-out. Je n'ai pas l'impression d'être légitime, ni pour ça ni pour une AAH, parce que je semble effectivement "très fonctionnelle". Sauf que concrètement si on n'habitait pas en pleine campagne on ne s'en sortirait pas financièrement.

Demander de l'aide... ppffff... grosse difficulté là aussi.
oui j aurais jamais pensé ne meme envisagé l aah
et je crois que ca a ete un choc quand elle m a etait accordé
comme ce que tu pense j ai longtemps culpabilisé de l avoir et c est franchement pas simple aux yeux des autres vu que j ai l air fonctionnel comme toi il me prenne souvent pour un fumiste
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Clovis
Forcené
Messages : 705
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: Se négliger : administratif, santé...

#5 Message par Clovis » mercredi 26 février 2020 à 13:11

Je m'efforce d'avoir une vie la plus simple possible au niveau administratif.

Dans mon couple je suis supposé gérer les comptes, assurances, abonnements... Je fais le strict minimum et comme on a pas de prêts, pas de voiture ni d'enfants, etc ça se passe à peu près bien (virements automatiques... !).

Mes difficultés à m'intéresser et à suivre de près ce genre de choses ont quand même régulièrement des conséquences financières :
- J'ai payé deux assurances logement pendant presque un an parce que je n'avais pas résilié à temps celle du logement que nous avions quitté.
- J'ai déjà jeté des chèques parce que le délai pour les encaisser était échu.
- Je cumule actuellement deux mutuelles parce que j'ai laissé passer le délai pour résilier la mienne et qu'on m'en impose une.

Il y a plus longtemps j'ai payé des livres à une bibliothèque après courriers de huissier juste parce qu'à cause d'un petit retard je n'ai pas réussi à aller les rendre...

Côté médical j'ai mis une dizaine d'années à aller chez un dentiste après être parti de chez mes parents. A peu près pareil pour le généraliste... J'ai fait mon rappel de vaccin des 25 ans à 33 ans, etc.

En règle générale la dématérialisation des démarches m'a simplifié la vie : je n'ai jamais mis les pieds chez un assureur, jamais de rendez-vous à la banque, mes rdv médicaux sont pris en ligne, etc.
Diagnostiqué TSA en 2020.

Avatar du membre
geybuss
Fidèle
Messages : 111
Enregistré le : samedi 18 janvier 2020 à 19:15
Contact :

Re: Se négliger : administratif, santé...

#6 Message par geybuss » mercredi 26 février 2020 à 18:07

J'ai ma pension d'invalidité, l'AAH et un autre complément de la CAF et je ne travaille plus depuis quelques années,,suite à un AVC et un diag de bipo... Ce qui me met aussi en position délicate, car je parais physiquement tout à fait fonctionnelle. Physiquement, rien ne se voit... et au niveau TSA, j'ai su faire illusion pendant 47 ans donc rien ne se voit non plus de l'extérieur pour ceux qui n'y connaissent rien, donc tout mon entourage), exceptée ma fantaisie qui me rend si géniale d'après les autres... Du coup, je me sens souvent obligée de me justifier, surtout quand on me demande ce que je fais comme boulot... Je ne travaille pas car.... et pour remplacer, je fais du bénévolat pour apporter ma contribution à l'effort collectif.

Au niveau de l'administratif, c'est un enfer, surtout que depuis plus de 10 ans, avec tout cela, l'administratif s'est multiplié, ne "s'arrêtant pas aux factures". J'ai vraiment atteint de le niveau de phobie administrative. Lire un doc administratif et/ou y répondre va me puiser l'énergie d'une matinée. Et pour moi, la dématérialisation a certes un peu de bon, mais est plutôt une catastrophe.... Se souvenir des mots de passe, manquer des mails qui sont passés dans les spams, devoir imprimer (si j'y pense, si j'ai de l'encre, si mon imprimante démarre)...Je préférais nettement le papier (même si je reconnais que ce n'est pas écolo du tout), mais au moins, à la réception d'un papier, je pouvais plus facilement classer dans des pochettes ou mettre "dans la pile à gérer". Maintenant, comme je n'arrive pas du tout à m'organiser administrativement, c'est un gros foutoir qui m'effraie autant qu'un trou noir :(

Par contre, médicalement, avec tous les pb/accidents de santé que j'ai eu, je ne peux pas me permettre de me négliger... même si j'avoue que mes prises de sang mensuelles ne sont pas toujours mensuelles, mais parfois trimestrielles ! Mais j'ai tellement souffert et ai tellement peur de souffrir de nouveau, que je suis chez le médecin plutôt deux fois qu'une, (sans être non plus malade imaginaire) même si cela m'apporte de grosse suée de transformation de mon agenda et de mon rythme.
Modifié en dernier par geybuss le jeudi 27 février 2020 à 18:42, modifié 1 fois.
47 ans, diagnostiquée TSA Asperger par tous les tests (en octobre 2019) + psychiatre (le 17 janvier 2020)

meliorvivare
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : jeudi 27 février 2020 à 9:48

Re: Se négliger : administratif, santé...

#7 Message par meliorvivare » jeudi 27 février 2020 à 10:30

J'essaie de répondre à ce post avec mon expérience. Mais comme je n'en suis qu'à peser l'envie de confirmer une intuition (et un prédiagnostic), je ne sais si raconter comme je vais le faire est pertinent.
J'ai PEUR dés que j'ai des impératifs d'ordre administratif car je sais que je suis "capable" de ne pas y répondre; plus exactetement j'ai l'expérience d'être incapable d'y répondre.
Il y a quelques années je me suis retrouvé longuement en arrêt maladie (prolongation après prolongation). Je ne pouvais aller à la boîte poster mes arrêts. Rien ne m'en empêchait de fait, mais je ne peux décrire autrement que ce n'était pas possible. Il y a fallu un bord du gouffre pour que je parvienne à reprendre contact avec le travail (et surtout l'aide d'un chef qui est venu me chercher pour que j'y arrive).
Depuis, dés qu'un telle situation pourrait se reproduire (=je devrais être mis en arrêt), j'en angoisse ce qui me rends particulièrement attentif à faire les papiers au moments où il le faut. Mais j'évite cette situation aussi en n'allant pas chez le médecin si je suis malade, parce que j'angoisse d'avance.
De manière plus générale sur les papiers maintenant, je m'en occupe très bien (sans doute toujours poussé par l'angoisse) si et seulement si l'impact d'une défaillance ne concerne pas que moi... Dans le cas contraire j'ai tendance à attendre et à faire les choses quand c'est presque trop tard (ou quand c'est trop tard et récupérable)
suspicion de TSA - ADOS2 me classe dans les tsa, en quete d'aller vers un diagnostic

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 27017
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Se négliger : administratif, santé...

#8 Message par Tugdual » jeudi 27 février 2020 à 12:08

Modération (Tugdual) : Rappel : la section "Espace TSA", comme son sous-titre le précise, est dédiée aux témoignages des personnes diagnostiquées (voir les détails ici et la synthèse ).
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
pimpoline
Forcené
Messages : 701
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: Se négliger : administratif, santé...

#9 Message par pimpoline » jeudi 27 février 2020 à 12:34

@Tugdual:
Je relis donc la synthèse:
"Vous n'êtes pas diagnostiqué TSA, ni parent : vous pouvez utiliser la section pour poser des questions à destination des personnes TSA, mais vous devez éviter d'y apporter vos propres témoignages ou vos questionnements personnels."
Ok dans ce cas si je comprends, je dois donc éditer mon post sans parler de moi, donc faire en sorte que ma question ne soit pas une question personnelle. Soit.
sans étiquette, personne ne saura qui je suis.
It’s about dreams and poetry.
Thinking that dreams should only embody poetry.
Thinking too much and forgetting how much poetry is life, life is poetry.
No cheesy reverie, no tedious minds.
But be.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 27017
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Se négliger : administratif, santé...

#10 Message par Tugdual » jeudi 27 février 2020 à 12:38

pimpoline a écrit :
jeudi 27 février 2020 à 12:34
Ok dans ce cas si je comprends, je dois donc éditer mon post sans parler de moi, donc faire en sorte que ma question ne soit pas une question personnelle. Soit.
Quand dans le premier message de la discussion, cela illustre la question posée, alors on laisse passer, mais dans l'idéal il faudrait éviter.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Romulus
Régulier
Messages : 54
Enregistré le : samedi 27 avril 2019 à 22:06

Re: Se négliger : administratif, santé...

#11 Message par Romulus » jeudi 27 février 2020 à 15:36

Je me néglige pas mal aussi. Moins qu'avant, mais j'ai vraiment du mal à me surveiller. Je devrais être suivi par un psychiatre, et ben... nenni. Je vous comprends.

Bonne soirée !
Diagnostic Asperger sur Bordeaux ; diagnostic bipolaire mais dans mon pays de résidence à l'étranger par un pro mais diag contestable (je tends davantage vers la cyclothymie maladive).

Avatar du membre
Winona
Passionné
Messages : 360
Enregistré le : lundi 17 septembre 2018 à 0:07
Localisation : France

Re: Se négliger : administratif, santé...

#12 Message par Winona » jeudi 27 février 2020 à 21:31

Bonjour pimpoline,

Je procrastine pas mal et je suis souvent à me "forcer" pour faire les choses.
L'administratif, c'est l'horreur et le médical aussi.
Je culpabilise bien sûr. Les "autres" le font, donc...

Mais mes hypersensibilités sensorielles n'aident pas à être très partante pour aller consulter. Les examens invasifs (dentiste, gynécologie...) me rebutent.
On m'a laissé parfois entendre que j'étais "chochotte", sur la défensive, etc. Mais je n'ai pas le même degré de sensibilité que mon interlocuteur ou la majorité de ses patients, donc incompréhension, critiques.
Je consulte à reculons parce-que je dois surveiller ma santé, c'est tout.

Je pense que le désintérêt que je montre dans la gestion de mon quotidien (dont l'administratif) reflète mon désintérêt et l'incompréhension pour le monde qui m'entoure (tout de suite, les grandes phrases !)
Je n'apprécie pas trop le monde où je vis et je me sens en décalage avec la grande majorité des gens (NT ?) que je côtoie. Parce-qu'on "fonctionne" différemment, on n'est pas fait sur le même "moule".
Donc je jette l'éponge, je regarde ma vie en spectateur, je n'agis pas.
Se renseigner sur un sujet n'est pas une question d'intelligence, mais d'intérêt, de curiosité, de motivation.
Diagnostiquée autiste Asperger en 2019 dans un centre expert.
Diagnostic (enfin !) après 20 ans d'errance psychiatrique.

Présentation Winona
CRA / Annuaire Autisme / Lexique / Livres sur le TSA

Arcane
Adepte
Messages : 214
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Se négliger : administratif, santé...

#13 Message par Arcane » jeudi 27 février 2020 à 22:54

En même temps, en ce qui concerne l'administratif...
Je connais beaucoup de gens qui procrastinent...
Entre la paperasse pour certaines démarches :crazy:
Le fait que ça soit dématérialisé pour d'autres :crazy:
Le fait que ça ne soit pas toujours clair pour remplir les documents :crazy:
La difficulté d'obtenir des réponses aux potentielles questions :crazy:
En gros, rien n'est simple et même quand ça se veut simple, c'est compliqué :crazy:...

Il y a beaucoup de NT qui s'y perdent et qui laissent tout ça s'entasser...
Ou qui attendent le dernier moment pour s'y coller :innocent:
TSA
HPI

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 4423
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Se négliger : administratif, santé...

#14 Message par hazufel » vendredi 28 février 2020 à 9:04

Arcane a écrit :
jeudi 27 février 2020 à 22:54
En même temps, en ce qui concerne l'administratif...
Je connais beaucoup de gens qui procrastinent...
Entre la paperasse pour certaines démarches :crazy:
Le fait que ça soit dématérialisé pour d'autres :crazy:
Le fait que ça ne soit pas toujours clair pour remplir les documents :crazy:
La difficulté d'obtenir des réponses aux potentielles questions :crazy:
En gros, rien n'est simple et même quand ça se veut simple, c'est compliqué :crazy:...

Il y a beaucoup de NT qui s'y perdent et qui laissent tout ça s'entasser...
Ou qui attendent le dernier moment pour s'y coller :innocent:
Exactement. C’est vraiment très répandu, chez la plupart des gens...

Chez les autistes il y a souvent du tout ou du rien. Ceux qui sont très (voire trop, ça peut vite devenir envahissant ou perturbant pour les proches) organisés et traitent et rangent consciencieusement, et ceux qui ont un déficit d’organisation (qui fait partie des fonctions exécutives) et pour qui c’est vraiment très compliqué sans que ça ait à voir avec l’envie.

En général ces personnes là ont envie de bien faire mais n’y arrivent pas, et ça leur crée souvent une angoisse potentiellement envahissante dans ce domaine.

C’est la même chose avec les taches ménagères.
Il n’y a pas grand monde qui aiment s’y coller...
Sans pour autant être autiste.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger, dyspraxiques, dysgraphiques, dysexécutifs.

Avatar du membre
pimpoline
Forcené
Messages : 701
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: Se négliger : administratif, santé...

#15 Message par pimpoline » vendredi 28 février 2020 à 9:23

Je suis entièrement d'accord avec le fait qu'en très large majorité, tout ce qui concerne la paperasse comme le ménage etc, ou aller chez le dentiste, sont des tâches vues comme rebutantes et donc sujettes à la procrastination et ceci chez tout un chacun.

Ce n'est pas le sujet dont je voulais parler ni le sens de ma question de départ.
Je ne cherche nullement à faire de corrélations infondées, ni de corrélations tout court d'ailleurs.
Je voulais juste trouver des échos à mon propre comportement.

Et j'en ai trouvé, merci à ceux qui ont répondu, ça fait du bien de se sentir moins seule à se négliger tout en étant assez scrupuleuse sur les obligations me faisant dépendre d'un tiers.
Cette contradiction est en effet d'autant plus compliquée à justifier au quotidien qu'on passe pour quelqu'un qui a une tête bien faite.

L'autre jour j'ai pensé que je pourrais très bien me laisser tomber complètement en fait, si je n'étais pas de temps à autre rattrapée par un genre d'instinct de survie.
sans étiquette, personne ne saura qui je suis.
It’s about dreams and poetry.
Thinking that dreams should only embody poetry.
Thinking too much and forgetting how much poetry is life, life is poetry.
No cheesy reverie, no tedious minds.
But be.

Répondre