Le fonctionnement

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Logues
Occasionnel
Messages : 17
Enregistré le : samedi 7 décembre 2019 à 15:11

Le fonctionnement

#1 Message par Logues » mardi 21 avril 2020 à 15:26

Bonjour tout le monde !

Je viens d'avoir un rendez-vous en visioconférence avec ma psychiatre.
Résultat des courses, le diagnostique pour un SA a été (selon elle) très facile à poser. Il est donc positif, sur tous les points.
Cependant, en discutant un peu avec elle, elle m'a conseillé d'apprendre à me connaître...
J'en viens à la conclusion de me demander ce que ça signifie, comment vous vous avez fait... ETC. J'ai un tas de questions dans la tête sans aucunes réponses, donc je suis un peu perdue. :crazy: Même si soulagée du diagnostique qui explique beaucoup de ma vie. :o

Alors, qu'en dites vous ? Comment est-ce que vous avez fait ? :innocent: (si ça a été fait bien sûr)
Diag TSA type Asperger en 2020

Dori
Forcené
Messages : 1128
Enregistré le : mercredi 11 décembre 2019 à 22:11

Re: Le fonctionnement

#2 Message par Dori » mardi 21 avril 2020 à 20:53

Bonjour Logues,

Comment te portes-tu avec cette confirmation ? As-tu eu le temps de te faire au diagnostique depuis décembre ? C'est un parcours relativement rapide.

Quelles sont les questions que tu te poses ?
TSA

Logues
Occasionnel
Messages : 17
Enregistré le : samedi 7 décembre 2019 à 15:11

Re: Le fonctionnement

#3 Message par Logues » mardi 21 avril 2020 à 21:31

Salut Dori,
J'ai eu la confirmation seulement aujourd'hui. Mais le diagnostique était presque certain depuis décembre en effet.
En réalité je me sens soulagée d'une part, de pouvoir mettre un mot sur des maux, d'autres part ça va pourvoir aider ma famille à mieux me cerner. Donc ce n'est que bénéfique pour moi, pour le moment.
Ma mère se sent mieux elle aussi. Elle a eu des réponses à son "mais pourquoi tu es comme ça ?". Selon elle, c'était évident mais elle fermait les yeux depuis mon enfance.

Je me demande surtout comment je peux réussir à comprendre mon fonctionnement. Moi-même, j'y travaille depuis une dizaine d'année, et pourtant, je n'arrive pas à le comprendre. Du coup, j'espère des conseils de votre part si vous pouvez. (et si vous en avez)

Là aussi, une autre question : qu'est-ce que ça va engendrer ? Est-ce que je vais bénéficier d'aides ? Est-ce que j'aurai plus de mal à trouver du travail si je suis déclarée à la MDPH ? Est-ce que je dois avertir mon prochain établissement scolaire ? Comment les autres vont me voir ?
Diag TSA type Asperger en 2020

Dori
Forcené
Messages : 1128
Enregistré le : mercredi 11 décembre 2019 à 22:11

Re: Le fonctionnement

#4 Message par Dori » mardi 21 avril 2020 à 23:46

Pour l'aspect administratif, je laisse quelqu'un d'autre te répondre car je suis belge.

Concrètement, l'idée de mieux te connaître a pour but de rendre ta vie plus confortable et cela est possible par un calibrage permanent de tes choix même les plus anodins. "Est-ce que je suis plus à l'aise en tailleur ou street wear ?"

Bon. Vas-y tranquille car c'est le chemin d'une vie. Inutile de se prendre la tête ni se mettre la pression.

T'es-tu beaucoup renseignée déjà sur la TSA ? Il y a plein de pistes et d'explications disponibles sur le forum et internet.

La connaissance de toi est un exercice auquel tu peux t'adonner tous les jours ou pas. C'est toi qui décides.

Par exemple, un premier tri serait de distinguer les problèmes exécutifs. Je ne sais pas lesquels tu as ou pas. Je suis hyper maladroite, dans la lune, dyslexique et dyspraxique. Il n'y a rien à comprendre mais à accepter. Ce n'est pas au niveau de la tête que la magie opère mais avec le coeur. Accepter que c'est comme ça et t'aimer avec.

Ensuite, le savoir permet d'adapter comme tu le peux tes gestes. Je prends tout mon temps pour agir pour éviter les écueils. Je me suis "callée" des astuces persos. Ex: prendre 1 minute de plus pour tout revérifier. 1 minute ce n'est pas grand chose et ça change tout.

Si j'écris trop vite un mail pro et que je l'envoie sans vérifier, je suis capable de signer "Bisous"... bref, ce n'est pas grave mais ça ne le fait pas.

Et ainsi de suite, t'observer.

Pour les problèmes de nervosité, on peut se placer un réveil à heure fixe durant la journée qui nous rappelle "respire !". Ca semble débile mais si tu t'arrêtes pour respirer profondément qqs minutes en fermant les yeux à chaque heure ou demie heure, tu verras la différence.

Pour ce qui est de la communication, comprendre les distortions du language courant càd que ton interlocuteur ne va pas spécialement s'adapter. Donc, à toi d'être vigilente de demander à ce qu'il se répète avec d'autres mots en cas de doute. Reformuler: "veux-tu dire que ... ? Ai-je bien compris ?"

Entre les implicites, le sens figuré, le second degré, l'humour, le sarcasme, la séduction, le sous-entendu sans parler de la manipulation,... il y a une floppée d'occasions de malentendus.

T'intéresser à la CNV.

Pour ce qui est du relationnel, accueilir l'autre comme on aimerait être accueilli. Cela aide à rentrer en relation. Le jugement et la critique divisent. Pas tout le monde, hein ! :lol: les personnes que tu ne sens pas, y a une raison. Apprendre à écouter ton instinct.

Oser dire tes besoins de retrait, de calme et de solitude. Vérifier que l'autre ait bien compris que ce n'était pas contre lui mais en raison de ton fonctionnement.

Ne pas négliger le fait qu'en tant qu'autiste, nous sommes des oiseaux pour le chat (le vendeur de tapis, les marchands de rêves, les personnes prétendant t'apprécier, t'aimer mais qui ont des intérêts masqués,...).

Ce sont toutes des questions existencielles spécifiques à toi qu'il faut te poser. Tout lister ce qui me concerne et mes propres astuces ne va pas t'aider mais tu as compris la démarche d'introspection. L'idée c'est que si tu as un doute, n'hésite pas à ouvrir un post pour chaque sujet si jamais il n'existe pas encore sur le forum et on t'y répondra.

Te comprendre c'est accepter tes limites mais aussi connaître tes forces surtout ! Quelles sont-elles selon toi ?

Plus qu'un travail de compréhension, c'est avant tout un travail d'acceptation de soi.
TSA

Logues
Occasionnel
Messages : 17
Enregistré le : samedi 7 décembre 2019 à 15:11

Re: Le fonctionnement

#5 Message par Logues » mercredi 22 avril 2020 à 11:15

Merci pour les réponses que tu apportes. C'est déjà ça de pris ! :)
T'es-tu beaucoup renseignée déjà sur la TSA ? Il y a plein de pistes et d'explications disponibles sur le forum et internet.
Je me demande quelque chose. Je suis diagnostiquée Asperger, mais il fait parti du spectre autistique si j'ai bien compris ma psychiatre? Est-ce que ça signifie aussi que je suis aussi autiste ? Y'a quelques points sur mon compte rendu que je ne comprend pas bien aussi. Mais ça finira par entrée en ordre j'en suis sûre !
Sinon, j'ai trois pages de liens sur mon compte rendu qui me renseigne au maximum sur le TSA et le SA. Donc je lis beaucoup depuis hier. Mais il me faut le temps de tout bien comprendre.
Par exemple, un premier tri serait de distinguer les problèmes exécutifs. Je ne sais pas lesquels tu as ou pas. Je suis hyper maladroite, dans la lune, dyslexique et dyspraxique. Il n'y a rien à comprendre mais à accepter.
Je ne connais pas vraiment mes problèmes exécutifs. J'ai plus l'impression de ne pas me connaître d'ailleurs ! Chaque minutes je me découvre un peu plus avec mon fonctionnement différent. Je me sens un peu perdue de temps à autres : alors oui j'ai besoin de m'isoler. Mais je ne vois pas comment je peux expliquer ça, même à ma famille. :innocent:
Ce n'est pas au niveau de la tête que la magie opère mais avec le coeur. Accepter que c'est comme ça et t'aimer avec.
Mon soucis aussi c'est que je penses qu'avec ma tête et presque jamais avec mon cœur. Ma mère m'a dit hier soir, en parlant du diagnostique, qu'elle savait pertinemment que je n'avais pas beaucoup d'empathie.. Moi, c'est le score qui m'a choqué ! J'ai eu 11, alors que la moyenne de 80% des personnes présentant un TSA et de 30 ! Et encore, d'après elle, je me suis améliorée avec les années, avant j'étais "pire".
Pour ce qui est de la communication, comprendre les distortions du language courant
Pour la communication je m'améliore de jours en jours aussi. Mais ce n'est pas évident. On dit, dans ma famille, que je dors beaucoup. Et avec ce diagnostique je me rends compte que c'est peut-être tous les efforts que je dois faire que me fatigue autant. Qu'en penses-tu ?
J'ai de l'humour, il est juste particuliers. L'humour des autres je le comprend bien généralement, mais il peut y arriver que je ne le comprenne pas!
Je ne supportes pas les expressions par contre. J'ai essayé de me faire des fiches pour les mémoriser, mais je n'y arrive pas donc tant pis. :mryellow:
T'intéresser à la CNV.
Qu'est-ce que la CNV ?
Te comprendre c'est accepter tes limites mais aussi connaître tes forces surtout ! Quelles sont-elles selon toi ?
Je n'ai aucunes idées de ce que peuvent être mes forces, ou même mes faiblesses. Comme dit plus haut, je suis un peu perdue et je me rend compte que je ne me connais pas du tout. Toutes ces années j'ai surtout imité les personnes que je croisais. Pour paraître plus "normale". Mais du coup, c'est comme si je devais recommencer depuis le début.

Un long chemin ... :crazy: :)
Diag TSA type Asperger en 2020

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26894
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Le fonctionnement

#6 Message par Tugdual » mercredi 22 avril 2020 à 11:45

La CNV (voir ce sujet, ou encore Wikipedia) est un outil qui n'a pas fait ses preuves.

On peut éventuellement l'utiliser en tant que grille de lecture d'une situation, pour chercher à mieux la comprendre, mais elle repose sur l'identification des ses propres besoins/ressentis/sentiments, ce qui pose généralement problème dans un contexte autistique...
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Dori
Forcené
Messages : 1128
Enregistré le : mercredi 11 décembre 2019 à 22:11

Re: Le fonctionnement

#7 Message par Dori » mercredi 22 avril 2020 à 14:00

Bonjour,
je suis un peu perdue et je me rend compte que je ne me connais pas du tout. Toutes ces années j'ai surtout imité les personnes que je croisais. Pour paraître plus "normale". Mais du coup, c'est comme si je devais recommencer depuis le début.
Ok. Je comprends mieux.

Oui, le syndrome d'Asperger est sur le spectre des troubles autistiques. Les personnes diagnostiquées avec ce syndrome sont alors considérées comme étant autistes.

Ne devrais-tu pas avoir une consultation avec ta psy pour debriefer de ce qui te reste flou dans ce diagnostique ? Elle est là pour ça et ne pas te lâcher dans la nature sans aucune compréhension. Avez-vous un prochain rdv prévu ?

Pour ce qui est de la construction de ton intériorité, continue à te poser des questions et tenter d'y répondre au plus près de ce qui te plaît, te convient, t'agréer par expérience essai-erreur. Tu trouveras ainsi qui tu es. Tout le monde y passe, pas que les autistes. :wink:

Et si c'est souffrant, cette démarche peut être structurée avec l'accompagnement d'un psy.

C'est bien que tu sois diagnostiquée jeune. J'aurais sans doute eu les mêmes réactions que toi. :)

Bonne découverte de toi-même !
TSA

Logues
Occasionnel
Messages : 17
Enregistré le : samedi 7 décembre 2019 à 15:11

Re: Le fonctionnement

#8 Message par Logues » mercredi 22 avril 2020 à 16:31

Merci Tugdual pour ta réponse. J'irai voir tout ça. :)


Dori,
Oui, le syndrome d'Asperger est sur le spectre des troubles autistiques. Les personnes diagnostiquées avec ce syndrome sont alors considérées comme étant autistes.
C'est déjà plus clair pour moi avec cela. Ca aidera sûrement à m'accepter comme je suis.
une consultation avec ta psy pour debriefer
Hier, à 14h on a eu le compte rendu. Elle nous l'a expliqué, j'ai pu lui poser un tas de questions. Et je peux toujours lui en poser via mail. Je sais aussi qu'elle est débordée en ce moment, je ne souhaite pas vraiment l'embêter avec mes questions.
Je prends des infos avec tous les liens qu'elle m'a laissé dans le compte rendu, ainsi que ces nombreux conseils.
En effet, il va falloir qu'on l'explique à pas mal de ma famille, qui eux aussi, se posent des questions sur moi. Mais il faut réussir à l'expliquer correctement, c'est peut-être le plus difficile. Donc je préfère bien me renseigner, pour répondre à leur questions, s'ils en ont. ^^"
Avez-vous un prochain rdv prévu ?
Non pas pour l'instant. On attend patiemment la fin du confinement.
Tout le monde y passe, pas que les autistes.
Ca je le sais ! Mais disons que j'aime pas ne pas savoir de base. Là, il s'agit de moi, de mon intégrité... donc je vais continuer de chercher, d'essayer de trouver ce que je suis, sans pour autant devoir imiter et me construire sur une autre personne que je ne suis pas.
C'est bien que tu sois diagnostiquée jeune. J'aurais sans doute eu les mêmes réactions que toi. :)
En soit, 20 ans ce n'est pas si jeune que ça. Même si je sais que des tonnes de personnes sont diagnostiquées bien après. D'autres ne le sont même pas.
Il faut savoir aussi, qu'en 20 ans il se passe un tas de choses, dont 20 ans de souffrance à ne pas être comprise. Mes parents ont souvent abandonné... En pensant que j'étais juste bornée, et que je ne voulais rien comprendre. Mon père, n'est pas du tout expressif mais hier je l'ai vu soulagé de se dire que ce n'était pas de sa faute. Depuis ce matin, je remarque déjà des changements de comportements, que ce soit de mes parents ou même de mes frères. Ce me fait plaisir !
Eh oui... Ma mère pensait que j'étais tout le temps devant un écran parce que je m'ennuyais, ou que rien ne m'intéressais. Alors qu'en réalité, c'est simplement parce que c'est comme une passion. Elle commence à comprendre, je trouve ça tellement bien. Ca devrait me faciliter la vie !

:bravo:
Diag TSA type Asperger en 2020

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28300
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Le fonctionnement

#9 Message par freeshost » mercredi 22 avril 2020 à 22:30

Pour ma part, j'encourage à faire le lien entre les connaissances (en psychologie sociale notamment :mrgreen: ) et tes expériences.

J'encourage même à ne jamais cesser d'apprendre, à ne pas se prendre pour des narrateurs omniscients et omnipotents (voire invincibles). Donc à l'humilité pour mieux embrasser la sérénité. [Quand on se croit le meilleur, on a toujours peur de perdre sa place, des opinions divergentes. La purge et la censure ne sont pas très démocratiques et humanistes. :mrgreen: ]

Tu peux aussi continuer de lire et de discuter à foison et à moisson sur ce forum. :P
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Ogam
Habitué
Messages : 70
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Le fonctionnement

#10 Message par Ogam » mercredi 22 avril 2020 à 23:15

Bonsoir Logues, je vois que tu te poses beaucoup de questions.
Je pense que le fait d'avoir un diagnostic te permet de te définir et de savoir pourquoi tu te sens différente et comprendre ton système de fonctionnement. Et surtout que tu n'es pas seule, sur une île au milieu de nulle part mais qu'au contraire, il y a d'autres gens qui peuvent être dans la même situation que toi.

C'est une étape importante pour se découvrir, savoir qui on est vraiment, se découvrir sa vrai personnalité et non-plus la personnalité de façade pour paraître comme les autres. C'est un moment d'introspection qui peut être plus ou moins long mais qui me semble essentiel pour après (que ce soit dans la vie personnelle ou professionnelle). Il me semble intéressant de participer à des groupes de paroles mis en place par des associations de familles d'autistes car cela peut te permettre de découvrir d'autres jeunes comme toi, te créer un réseau de connaissances et ainsi en apprendre plus sur toi-même grâce aux autres. Je sais qu'en Bretagne (où j'ai l'occasion d'y aller), il y a des groupes de paroles menés par une psychologue spécialisée dans le domaine de l'autisme. Cela permet d'avoir des échanges constructifs sur des thèmes comme l'enfance, les relations parents-enfants (pour les adolescents), le harcèlement ... . Je pense que cela peut être intéressant que tu essaies (si tu en as envie bien sûr).

Ce n'est pas au niveau de la tête que la magie opère mais avec le coeur. Accepter que c'est comme ça et t'aimer avec.
Mon soucis aussi c'est que je penses qu'avec ma tête et presque jamais avec mon cœur. Ma mère m'a dit hier soir, en parlant du diagnostique, qu'elle savait pertinemment que je n'avais pas beaucoup d'empathie.. Moi, c'est le score qui m'a choqué ! J'ai eu 11, alors que la moyenne de 80% des personnes présentant un TSA et de 30 ! Et encore, d'après elle, je me suis améliorée avec les années, avant j'étais "pire".
La définition de l'empathie d'arès le Larousse, c'est la "faculté intuitive de se mettre à la place d'autrui, de percevoir ce qu'il ressent". Cela doit signifier deux choses :
  • Avoir la capacité à observer et à trouver précisément les indices explicites et/ou implicites (tel Sherlock Holmes) permettant de reconnaître les sentiments de la personne qui est en face de toi.
  • Pouvoir ressentir par imitation (instinctive) le(s) même(s) sentiment(s) que la personne qui est en face de toi, un peu comme par imprégnation ("telle une éponge").
Le fait d'avoir un score bas à ce test ne veut pas dire que tu ne ressens pas des sentiments ou que tu ne sais pas te mettre à la place des autres. C'est surtout que chez les personnes dites normales, il y a une automatisation dès la plus tendre enfance, ce qui n'est pas le cas chez moi par exemple.

Un exemple pour illustrer cela : On dit souvent "On te lit comme dans un livre ouvert". Pour les personnes lambdas, elles savent lire les expressions (et sentiments) de manière naturelle et automatisée (cela demande très peu d'énergie). En revanche, pour les personnes autistes, cette méthode de lecture n'est pas automatisée. C'est comme si on demandait à un enfant qui apprend à lire en CP de lire aussitôt et de manière aisée des livres aussi variés que Martine à la plage que Guerre et Paix avec l'aisance, le naturel et la fluidité d'un adulte. Cela demande énormément d'énergie et puis surtout chaque livre (et donc chaque personne) est différent, ce qui induit un coût énergétique immense.

Ce problème d'empathie, eh bien je l'ai par exemple. Quand j'ai des amis qui sont tristes ou en colère, je ne vais pas dire que je ressens les mêmes sentiments qu'eux (car cela est extrêmement difficile de le ressentir ou du moins l'exprimer). En revanche, par une méthode d'intellectualisation (démarche d'hypothèses et de déduction), je vais comprendre ce que la personne ressent et pourquoi elle ressent cela (ce qui est une forme de compensation). En gros, je n'arrive pas à ressentir moi-même ce que tu ressens mais par contre, j'arrive à comprendre pourquoi tu ressens actuellement ces émotions. Cela n'est pas simple mais c'est mon moyen de compensation face à ce manque inné d'empathie.

Bonne soirée Logues (en espérant que mon message puisse t'aider ne serait-ce qu'un petit peu).
En cours de diagnostique au CRA depuis l'envoi du dossier en décembre 2018 et suspicion d'autisme asperger grâce à des psychologues spécialisés.

Logues
Occasionnel
Messages : 17
Enregistré le : samedi 7 décembre 2019 à 15:11

Re: Le fonctionnement

#11 Message par Logues » jeudi 23 avril 2020 à 12:22

Merci Freeshot pour ton message !


Bonjour Ogam,
Je pense que le fait d'avoir un diagnostic te permet de te définir[...]
Je te confirme que oui. Au fur et à mesure des jours je vois que ça peut vraiment m'apporter beaucoup. Tant sur le plan social que personnel.
Ma mère m'a toujours dit "tu ne comprends pas les autres, mais avec les animaux c'est totalement différent". Je pense aussi que le fait de toujours avoir eu des animaux à la maison, ça a contribué à mon 'bien-être', un peu comme une sorte de thérapie. Je sais aussi que je ne pourrais pas vivre sans chien. La perte d'un animal m'affecte moins que le reste de ma famille, ça je m'en rend compte.
[...] se découvrir sa vrai personnalité et non-plus la personnalité de façade [...]
C'est exactement ça. J'ai besoin de savoir qui je suis vraiment sans avoir toutes ses faces de moi qui n'était pas réellement moi !
[...] il y a des groupes de paroles menés par une psychologue [...]
Je vais me renseigner par chez moi. Cependant je sais que la fac où je vais l'année prochaine organise des "Cafés Asperger" (en ce moment c'est via internet) tous les mardis afin de mieux se sentir au sein de la l'université.
Il doit bien exister pleins de choses que je ne connais pas encore.
La définition de l'empathie [...]
Concernant l'empathie, je me suis améliorer, c'est certain. Mais j'ai plus l'impression que ça stagne à un niveau et que je n'irai pas plus haut... c'est fatiguant, je dors au minimum 9h par nuit. :yawn:
Je vois que tu as quand même quelques conseils sur la façon de procéder. Je vais essayer de temps en temps (quand j'en aurai envie surtout) de monter ma propre stratégie; j'ai la chance d'avoir une famille aimante qui va m'aider et me soutenir quoi qu'il se passe ! Je leur poserai pleins de questions sur comment ils se sentent et ce que ça engendre. Ils m'ont dit que je pouvais ! :mryellow:
Bonne soirée Logues (en espérant que mon message puisse t'aider ne serait-ce qu'un petit peu).
En effet, tu as réussi à m'aider un peu, et je t'en remercie ! Bonne journée. :)
Diag TSA type Asperger en 2020

Ogam
Habitué
Messages : 70
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Le fonctionnement

#12 Message par Ogam » jeudi 23 avril 2020 à 22:25

Bonsoir Logues, je suis content d'avoir pu t'aider.
Après, pour les résultats, ne te focalise pas sur le score car un score pour un score ne sert à rien. Ce qui est surtout important, c'est qu'est-ce que le bilan va apporter sur la caractérisation de ton profil, ta manière de fonctionner, tes points forts et tes difficultés. A partir de cela, tu pourras t'ouvrir de nouvelles possibilités tant au niveau personnel que professionnel. Je sais que si j'avais pu faire une évaluation diagnostique en 2005, je pense que j'aurai beaucoup moins culpabilisé et j'aurai sans doute choisi un métier plus adapté par rapport à mes spécificités (professeur en maternelle quand tu fais notamment de l'hyper-accousie, ce n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux).
[...] il y a des groupes de paroles menés par une psychologue [...
]

Je vais me renseigner par chez moi. Cependant je sais que la fac où je vais l'année prochaine organise des "Cafés Asperger" (en ce moment c'est via internet) tous les mardis afin de mieux se sentir au sein de la l'université.
Il doit bien exister pleins de choses que je ne connais pas encore.
Je pense que cela peut être une première étape et de fil en aiguille, tu vas de créer un réseau de connaissances (voire d'amis). Tu pourrais d'ailleurs en profiter pour demander aux autres leurs recettes pour réussir à décrypter les émotions des autres. Et puis, qui sait ? Certaines personnes pourront t'apporter des solutions qui t'iront comme un gant et toi, à côté, tu pourras les aider sur d'autres domaines.

Enfin et surtout, on crée sa propre stratégie. Moi, je te dirais que je suis assez satisfait de ma méthode même si elle est loin d'être infaillible (notamment pour identifier les signes liés à la séduction et là, je plus proche de 0 % que de 100 % pour l'instant).

Bonne soirée à toi
En cours de diagnostique au CRA depuis l'envoi du dossier en décembre 2018 et suspicion d'autisme asperger grâce à des psychologues spécialisés.

Coralie78
Régulier
Messages : 35
Enregistré le : vendredi 29 mai 2020 à 20:43
Localisation : 78

Re: Le fonctionnement

#13 Message par Coralie78 » vendredi 29 mai 2020 à 22:39

Je ne suis pas encore diagnostiquée mais je pense pouvoir t'aider en te racontant ma remise en question qui a démarré il y a 2 ans suite au soulagement que j'ai eu quand un ami m'a parlé du Trouble du Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité.

Avant, je ne cuisinais jamais et passais mon temps devant la TV. Les tâches ménagères n'étaient pas mon truc.

En 2018, ma sœur allait se marier. Voyant mon visage s'arrondir en Avril, j'ai voulu perdre du poids. J'étais alors motivée pour me cuisiner des plats et cesser le Subway tous les midi 5 jours sur 7 ainsi que les salades industrielles tous les soirs.
En 4 mois, j'ai perdu 6 kilos. Victoire !

Aller, un autre défi : la garde-robe : plus de couleurs que le gris, le noir et le blanc. "Je me sens bien dans ces vêtements... et jolie" Victoire !

Regardant encore la TV pendant le déjeuner et voyant que je ne voulais pas faire la vaisselle, je me suis fait violence pour aller faire un tour avec pour objectif de faire la vaisselle ensuite. J'ai réalisé que la TV me rempli la tête contrairement à la marche qui me vide la tête et que la tête remplie, je n'ai rien envie de faire. Victoire !

Encore un autre défi : plus d'écran : désintoxication de The Voice (je ne voyais plus que les yeux de Nikos sans comprendre ce qu'ils disait), de la tablette et de mon smartphone avec un vieux mobile et un calepin pour les listes et l'agenda. Du coup, couchée à 21:30. Qu'est-ce que je me sentais mieux ! Ce que je dormais mieux ! Victoire !

Ma sœur se marie en Août et j'accepte de vivre célibataire jusqu'à la mort. 2 semaines plus tard, je rencontre celui qui fut mon copain pendant 1,5 ans. Le piège.

En Octobre, toute la famille en Bretagne, je fais une crise agressive sûre de moi. Triste de ce qui s'est passé, je réalise que je m'étais dit, en Angleterre début-Août de me mettre au gainage et que j'ai procrastiné l'achat d'un tapis de gym.

Prochain défi : gainage matinale et victoire car ça me calme. J'arrive alors à garder mon sang froid au travail et en famille lorsqu'on s'énerve à mon encontre.

Défi suivant : ça faisait 1 an que ma belle-soeur m'avait offert le livre "la magie du rangement". J'ai alors fait le tri. Quel bien ça fait ! Mon studio tel un musée ! Victoire !
Défi suivant : ajouter les tâches ménagères à la routine. Victoire !

Toutes ces victoires m'ont appris des choses qui me font du bien. Et que j'ai ajouté à ma routine bien-être.

En espérant que ça t'aide.
Suspicion de TSA.
Je suis épileptique depuis mes 14 mois suite à une mutation génétique du gêne PCDH19.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26894
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Le fonctionnement

#14 Message par Tugdual » samedi 30 mai 2020 à 9:36

Modération (Tugdual) : 
Rappel : la section "Espace TSA", comme son sous-titre le précise, est dédiée aux témoignages des personnes diagnostiquées (voir les détails ici et la synthèse ).
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Dehlynah
Passionné
Messages : 413
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Le fonctionnement

#15 Message par Dehlynah » mardi 2 juin 2020 à 13:51

La CNV (voir ce sujet, ou encore Wikipedia) est un outil qui n'a pas fait ses preuves.

On peut éventuellement l'utiliser en tant que grille de lecture d'une situation, pour chercher à mieux la comprendre, mais elle repose sur l'identification des ses propres besoins/ressentis/sentiments, ce qui pose généralement problème dans un contexte autistique...
Bah je sais pas si le but de la CNV est de faire ses preuves, c'est pas une recette miracle, c'est un processus, dans tous les cas, ça ne fait pas de mal, et ça permet je trouve un apaisement interne et externe, et puis travailler l'identification justement de ses ressentis ET besoins

Toutes ces victoires m'ont appris des choses qui me font du bien. Et que j'ai ajouté à ma routine bien-être.

En espérant que ça t'aide.
:o :lol:
là j'adore le côté " magique" du gainage etc.
Non mais un peu de sérieux quoi...( bon là c'est pas CNV du tout, je trouve le mode CNV et je reviens)
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Répondre