"attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

"attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#1 Message par daphnée » jeudi 23 avril 2020 à 21:17

Bonjour,

Une question me turlupine vraiment.

Une dame un jour m'a dit "les autistes s'attirent entre eux".

Je pense avoir pu le vérifier dans la réalité, dans des cas où il n'y a même pas eu de communication verbale.

Pensez-vous qu'une personne autiste puisse être attirée par une autre personne autiste comme par une sorte de connexion ? avant même d'avoir parlé à l'autre personne ? (je ne parle pas d'attirance amoureuse bien-sûr, enfin pourquoi pas, mais plutôt du fait d'être intrigué et d'aller vers l'autre)
Y compris quand il y a eu vraiment très peu de présence entre les deux personnes ? (je veux dire : imaginons que les deux personnes ne soient pas restées une heure ensemble dans la même pièce, auxquel cas ces personnes auraient eu le temps de s'observer et de supposer l'autre personne un peu comme elle) Donc je suppose là une attirance quasi-instantannée, dès que les personnes se croisent... Est-ce que cela pourrait être dû à une espèce de sensibilité ?

Je trouve ça à la fois passionnant et mystérieux, presque surnaturel. Je pense presque que cette information est fausse... mais je voulais vérifier... car je commence à douter !

Merci d'avance si vous avez des réponses ou témoignages.

:bravo:
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28300
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#2 Message par freeshost » jeudi 23 avril 2020 à 21:21

On peut trouver agréable le fait de parler à des personnes qui s'intéressent à un sujet et qui ne font pas des pieds et des mains avec le langage non verbal. :mrgreen:

Cela dit, deux personnes spectro-autistes ne vont pas toujours s'entendre. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#3 Message par daphnée » jeudi 23 avril 2020 à 21:26

En effet... Mais je voulais dire :
y a-t-il une magie par laquelle deux personnes autistes qui ne se connaissent pas ont envie d'interagir alors qu'elles n'ont pas encore ouvert la bouche pour parler ni bougé, mais on juste eu envie de se connaître, tout en ignorant bien-évidemment leurs autismes réciproques ?
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28300
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#4 Message par freeshost » jeudi 23 avril 2020 à 21:34

Chus pas sûr qu'il y ait une "magie".

Si deux personnes à proximité ne parlent pas, elles ne vont pas forcément se parler. :lol: Peut-être que chacune a envie de rester seule sans communiquer. :lol: :lol: :lol:

Il peut éventuellement y avoir le fait de préférer communiquer :

- avec une seule personne,
- dans des environnements calmes,
- dans des environnements discrets.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Mylie
Adepte
Messages : 216
Enregistré le : lundi 20 avril 2020 à 13:12

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#5 Message par Mylie » jeudi 23 avril 2020 à 21:51

Je ne suis pas diagnostiquée (et peut être que ça ne me concerne pas du coup), mais ma collègue (qui elle l'est) m'a directement "plu" dans le sens où on a toutes les deux direct bien accroché (au point d'avoir des ennuis avec la hiérarchie parce qu'on discutait trop et ça dérangeait..), tout simplement parce qu'on a des goûts et des intérêts communs (et elle est tellement passionnante et passionnée quand elle parle !).
Après, le fait qu'on soit les deux jeunes de moins de 30 ans du service aide aussi beaucoup (les autres ont la cinquantaine minimum). En tout cas, c'est bien une des seules collègues qui me "manque" avec le confinement (et comme elle est en CDD, elle n'a pas d'ordinateur pour télétravailler contrairement au reste du service, donc pas de contacts..)
En questionnement - début de parcours au CRA
(J'ai une maladie pulmonaire depuis toujours)

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#6 Message par daphnée » jeudi 23 avril 2020 à 21:58

Freeshost:
bon admettons que les personnes se taisaient sans intention de se taire toute la journée
et admettons qu'il y ait tout un tas de personne dans la pièce
ma question concerne la magie qui créerait une sorte d'attraction entre ces deux personnes ?
tu ne crois pas à la magie ? ok je me tais :lol:

Mylie :
d'accord merci pour ton témoignage :-)
il y a souvent des personnes qui ont des traits autistiques et donc s'entendent bien avec des autistes, tout comme tu peux être autiste également :innocent:
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Dori
Forcené
Messages : 1128
Enregistré le : mercredi 11 décembre 2019 à 22:11

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#7 Message par Dori » jeudi 23 avril 2020 à 23:03

Je confirme, daphnée. Dis donc, t'es motivée à balancer des nouveaux sujets intéressants !

Je me suis déjà posée la question de cette attraction et cela me fascine aussi. Mais je rajouterais une nuance. Je dirais à plus forte raison entre personnes atypiques. Peut-être en raison de la différence et la sensibilité ?

Et entre autistes, je ne sais pas. C'est un codage et une acceptation naturelle si l'ensemble du codage entre en raisonnance l'un avec l'autre. Mon meilleur ami -déjà 24 ans qu'on se connaît- ma main au feu qu'il est autiste. Il va entamer des démarches.

Ceci explique que tous les autistes ne vont pas s'entendre mais le codage est déjà plus affiné qu'entre un NT et autiste.
TSA

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#8 Message par daphnée » jeudi 23 avril 2020 à 23:12

Ok :bravo:

Mais en fait, je m'interroge d'avantage sur la rencontre que sur l'entente postérieure à cette rencontre.

Mais je soupçonne une facilité à comprendre l'autre qui est autiste aussi.
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28300
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#9 Message par freeshost » jeudi 23 avril 2020 à 23:19

Bon, daphnée, faut que tu fasses l'expérience d'une table de restaurant avec seulement des personnes spectro-autistes.

C'est très différent d'une table avec uniquement des personnes spectro-allistes. :mrgreen:

Les silences sont souvent interprétés comme mauvaise ambiances par les personnes spectro-allistes.

Ils sont bien moins gênants pour les personnes spectro-autistes en général.

Il y a aussi des différences entre des personnes qui parlent sans réfléchir et des personnes qui prennent le temps de réfléchir avant de parler. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#10 Message par daphnée » jeudi 23 avril 2020 à 23:24

freeshost a écrit :
jeudi 23 avril 2020 à 23:19
Bon, daphnée, faut que tu fasses l'expérience d'une table de restaurant avec seulement des personnes spectro-autistes.

C'est très différent d'une table avec uniquement des personnes spectro-allistes. :mrgreen:

Les silences sont souvent interprétés comme mauvaise ambiances par les personnes spectro-allistes.

Ils sont bien moins gênants pour les personnes spectro-autistes en général.

Il y a aussi des différences entre des personnes qui parlent sans réfléchir et des personnes qui prennent le temps de réfléchir avant de parler. :lol:
alliste = NT ?

Avec mon copain on a des gros blancs au téléphone et j'adore :love: , c'est comme si il était présent...

Par contre lui il réfléchit avant de parler et moi pas toujours :lol:
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28300
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#11 Message par freeshost » jeudi 23 avril 2020 à 23:32

allise = non autiste

Veux-tu vaincre l'allisme ? :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#12 Message par daphnée » jeudi 23 avril 2020 à 23:40

Ah mais dis-moi, c'est une expression encore plus précise que NT !!
J'adopte.

Non je ne veux pas vaincre l'allisme.
Mais ton article est génial. ( " des problèmes de gestion de l'honnêteté :lol: )
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28300
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#13 Message par freeshost » jeudi 23 avril 2020 à 23:50

Le mot "neurotypique" est un peu critiqué car il sous-entend une certaine homogénéité (alors qu'il y a de la diversité chez les personnes non autistes) et une certaine norme (ce qui stigmatiserait les individus hors de cette norme).
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#14 Message par daphnée » jeudi 23 avril 2020 à 23:52

freeshost a écrit :
jeudi 23 avril 2020 à 23:50
Le mot "neurotypique" est un peu critiqué car il sous-entend une certaine homogénéité (alors qu'il y a de la diversité chez les personnes non autistes) et une certaine norme (ce qui stigmatiserait les individus hors de cette norme).
Tout à fait, je me disais aussi que le contraire de neurotypique n'est pas autiste mais atypique, qui est un ensemble plus large que l'autisme...

D'où l'utilité de l'allisme qui regroupe les neurotypiques et les atypiques non autistes.

Je ne sais pas où on place les pingouins mais bon :lol: :wink:
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28300
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: "attirance" (dans le sens reconnaissance) entre autistes

#15 Message par freeshost » vendredi 24 avril 2020 à 0:14

Il n'y a plus beaucoup de glaces où placer les pingouins. Notre habitat fond comme peau de chagrin.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Répondre